AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le brasier des souvenirs [Hardrek Poing-de-Fer]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alanya de Broissieux
Humain
avatar

Nombre de messages : 627
Âge : 217
Date d'inscription : 08/04/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  27 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Le brasier des souvenirs [Hardrek Poing-de-Fer]   Mer 26 Juil 2017 - 19:54



Domaine baronnial d'Alonna
Dame Alanya de Broissieux, baronne d'Alonna et Protectrice de l'Alonnan.


Castel d’Alonna, en Alonnan
Arkuisa de la 2èmeennéade de Karfias de la 10ème année du 11ème cycle,

A l’intention de Sa Majesté Hardrek Poing-de-fer, Grand-Roi des terres Septentrionales.

Alors que je vous écris cette lettre, peut-être déjà les marchands Alonnais, à bord du Vît-de-Fer, auront gagné vos sublimes contrées. Dans la juste lignée de mon prédécesseur et ami, Hanegard Kastelord, j’aimerai renforcer les liens qui unissent nos terres. Non pas seulement par la relance du commerce – qui je le déplore ! – est resté bien trop latent, mais aussi par le profond respect que j’entretiens pour votre peuple.

C’est dans cette volonté d’accords et de paix que je vous invite à vous enjoindre à ma demeure au Printemps. Cela serait l’occasion de vous faire découvrir les manufactures des produits que l’on vous vend, mais aussi de se rencontrer. Les quelques ballades qui nous parviennent chantent vos louanges. J’aimerai apprendre de votre bienveillance et de votre gouvernance qui j’espère, demeurera longue.

Pardonnez je vous en prie la brièveté de cette missive. Je ne saurais me montrer assez désolée pour le temps qu’il m’a fallu pour vous la faire parvenir. L’Alonnan est fière de redonner un souffle de vie à l’entente de jadis, et j’ai l’espoir que ces quelques mots ravivent votre bon souvenir.

Que cette lettre vous trouve en pleine santé dans ce rude hiver,
Très humblement,

Revenir en haut Aller en bas
Hardrek Poing-de-Fer
Nain
avatar

Nombre de messages : 204
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 240 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le brasier des souvenirs [Hardrek Poing-de-Fer]   Jeu 27 Juil 2017 - 7:48


Sire, un message est arrivé de Lante par corbeau.

Hardrek Poing-de-Fer, Grand-Roi du Zagazorn par la volonté de l'Althinkalan, se saisit du vélin que lui tendait un gratte-plume de ses doigts noircis par l'encre. Si relier Lante à Kirgan par la route en plein hiver constituait un voyage long et harassant, les corbeaux dressés à cet effet permettait d'avaler la distance en seulement quelques jours. Pas crétins, ces piafs accomplissaient ainsi un travail des plus utiles, même s'il fallait de longs mois d’entraînements aux dresseurs et beaucoup d'échecs pour réussir à les former. Les principales cités ou fortifications du Nord se trouvaient ainsi équipées afin de pouvoir prévenir en urgence la capitale si le besoin s'en faisait ressentir. Le système n'était certes pas totalement fiable car un aigle en maraude pouvant toujours intercepter un message au fond de son estomac, mais en l'absence de mieux il fallait s'en contenter. Il faudrait en parler à Morek, se promit Hardrek tout en ouvrant la missive, peut-être que cet ingénieux dawi trouverait au fond de sa caboche une méthode plus ingénieuse ?

A sa grande surprise, le roi constata que le message ne venait pas de Lorgrund Duracier, qui gérait la cité de Lante en l'absence de Thorgrel, mais de la baronne d'Alonna. Les émissaires humains avaient probablement du graisser quelques poignets pour que leur missive soit expédiée ainsi par voie aérienne, à moins que Lorgrund n'ait tout simplement hésité face à l'avalanche de titres ronflants et de politesses hypocrites dont les hums aimaient se couvrir lorsqu'ils ouvraient leur gueuloir. Un solide courtard que ce Lorgrund, pensa Hardrek en esquissant un sourire, mais plus à son aise tranchoir en main que face à ces pisse-froid de diplomates.

La missive d'Alanya de Broissieux regorgeait de politesse et invitait son destinataire à se rendre en visite protocolaire à Alonna au printemps. Alonna... Hardrek et Dun Eyr en avaient souvent parlé à l'époque où le Haut-Prêtre y faisait de fréquents allers et retours pour promouvoir la petite communauté naine installée là-bas. Un temple en l'honneur de Lirgan y avait même été construit, premier du genre en dehors du Zagazorn et symbole d'une fraternité nouvelle entre dawis et hums. En retour, les Alonnais avaient été les premiers à disposer d'un comptoir commercial dans l'Enclave qui se constituait sous les murailles de Lante, bien vite suivis par d'autres seigneuries désireuses de s'ouvrir un nouveau marché pour leurs produits. Oui, Dun Eyr avait puissamment œuvré à l'amitié entre Lante et Alonna.

Dun Eyr...

De rage, la main du Grand-Roi froissa le parchemin en repensant à celui qui avait autrefois été son ami, presque son frère. Ils avaient étripaillé ensemble, tisé ensemble, chanté ensemble jusqu'à l'aube  avant de piquer du renifloir sur la table couverte de reliefs de repas et de choppes de bière vides. Comme cette époque semblait éloignée ! La Folie du Père avait fini par submerger le joyeux rigolard, transformant ce dawi hurluberlu mais fiable dans l'adversité en un fanatique dément désireux de submerger les terres du Nord sous un chaos de sang à la gloire de Mogar. Les morts d'Almis hantaient souvent les rêves d'Hardrek ces dernières ennéades, car il n'est nulle guerre plus cruelle qu'une guerre fratricide, quand bien même il ne l'avait ni souhaitée ni même provoquée.

Revenant au message, un rictus tordit la bouche du vieux dawi. Un voyage à Alonna pour tisser des liens d'amitié ? Et ensuite il lui faudrait bien évidemment rendre la pareille, donc inviter une délégation de péninsulaires avides dans la cité sacrée de Kirgan ? D'autres seigneuries humaines ensuite tenteraient d'en faire autant, demandant probablement l'établissement d'ambassades pérennes au Zagazorn, et dans quelques années les longues-jambes seraient plusieurs centaines à se balader jusqu'à Kirgan ou Almis. Tout irait bien tant que les sudistes se limiteraient à des marchands dans les enclaves commerciales de Lante ou de Thanor, mais leur ouvrir plus largement la porte reviendrait à reproduire la même erreur que dans les dernières années du règne de Garmin, lorsque les dawis avaient oublié qui ils étaient et ce qu'ils représentaient.


Faites dire à Lorgrund Duracier qu'il devrait restreindre l'utilisation de ses corbeaux aux messages réellement importants, ordonna sèchement Hardrek au gratte-plume qui attendait patiemment dans un coin de la pièce. Et rappelez-lui que les échanges avec les hums doivent rester cantonnés au sein de l'Enclave.

Resté seul, le Grand-Roi du Zagazorn relut une dernière fois la missive l'invitant à Alonna. Puis, haussant les épaules, il la jeta dans le feu et retourna à son bureau afin de continuer sa lecture d'un rapport sur les agnelages du printemps dans la région de Thanor.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le brasier des souvenirs [Hardrek Poing-de-Fer]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Instruction Technique Armes de Poing
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]
» Les souvenirs...
» Les Limbes des souvenirs.
» Entrevue douloureuse et Souvenirs refoulés. {Achevé}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ZAGAZORN :: Monts du Septentrion :: Hautes Terres-
Sauter vers: