AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Préparatifs [Louis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 384
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Préparatifs [Louis]   Mar 8 Aoû 2017 - 13:54


Au régent du Berthildois et d'Olyssea, Louis de Saint-Aimé, Seigneur de Cantharel, Seigneur et prieur de Saint-Aimé, Seigneur de la Toranne, Seigneur d’Erignac, salut.

Si les neiges en nos contrées n'ont toujours pas fondues, la guerre elle n'attendra point. Pour ce, veuillez recevoir cette missive en la qualité que vous me fîtes d'être le connétable de vos armées. Les grands du Berthildois m'ont adressés leur recensement et je puis d'ores-et-déjà vous certifier que l'expédition ethernienne ne nous aura point privé de nos hommes. Au printemps, l'ost pourra marcher fort et plein bien qu'il nous faudra nous délester d'un bon millier pour assurer la sécurité de nos provinces. Soit, à ce courrier, je vous y transmets les résultats de mes travaux et vous donne également mes recommandations et conseils.



Je reste à l'écoute de vos commentaires et me tiens à votre disposition pour tout entretien. Que les dieux veillent sur vous et les vôtres.

Thibaud de Kelbourg, connétable de Sainte-Berthilde, seigneur de Kelbourg et de Villeroy. a
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 277
Âge : 28
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mar 8 Aoû 2017 - 22:16






Adressé à Thibaud de Kelbourg, Connétable des armées de Sainte-Berthilde, Seigneur de Kelbourg, recevez mes salutations.

En ce qui attrait ce que nous réserve le beau temps qui attend, patiemment, je vous rassure dès lors : je n’ai pas oublié. Plus que jamais j’envisage l’épreuve que se devra de surmonter le pays pour rétablir la justice du Roy sur cette terres et toutes les autres. Ceci étant dit, sachez que votre message est pour moi porteur de bonnes nouvelles et qu’il me console de savoir que l’aide apportée à Étherna ne sut léser notre effort de guerre. Maintenant, il me faut vous annoncer que je partirai bientôt pour Serramire, afin de m’entretenir avec monsieur le Marquis. Il est des choses préalable à la guerre qu’il me faut régler et, j’ai crainte que le temps me manque. D’ici là, j’ai pour vous quelques besognes qui se doivent d’être menées à terme dans les plus brefs délais. Que se tiennent près chaque membre de notre armée, je veux que notre armement soit paré – ici j’entends non seulement piques et harnois, mais aussi armes de siège -, il me faut le recensement de nos réserve de grain ainsi que l’état des charrettes qui feront le transport de la nourriture. Aussi, si le temps vous le permet, adressez-vous à l’armée du Berthildois en un communiqué qui préparera les familles de tous les embauchés, leur expliquant le but de notre entreprise et les risques à venir. Enfin, puisque vous semblez connaître la région, établissez un itinéraire qui nous serait favorable, afin de se frayer un chemin jusqu’à Diantra, le tout expliquant les avantages et désavantages de vos décisions.

Nous nous rencontrerons fort bientôt. Nous aurons gros à nous dire, mais nous serons fin prêt à engager ce pourquoi nous patientons depuis plus de deux mois.

Bien à vous, Connétable,

Louis de Saint-Aimé, marquis-régent de Sainte-Berthilde, Seigneur de Saint-Aimé, de la Toranne et d’Erignacc.

Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 384
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Jeu 10 Aoû 2017 - 18:03



Début 5e ennéade de Karfias, an 9, XIe cycle

Un conseil de guerre en amont de celui de Serramire avait été organisé afin que les grands capitaines du Berthildois accordent leur luth quant aux futures entreprises. Rien de bien très officieux, ni très secret, les seigneurs étaient arrivés la veille en profitant d'une étonnante accalmie. Thibaud était d'iceux, arrivé bon dernier comme à son habitude. Avant de monter au palais, il y retrouva le sire de Laraus et de Casteldulac, qui forts bien vêtus pour l'occasion, le fit presque passer pour l'homme le plus crotté du nord tout entier. D'autres hommes appartenant aux légions vinrent compléter le groupe et tous finirent par entrer afin d'y rejoindre le seigneur des lieux. Tous les hommes, s'élevant au nombre d'une petite vingtaine, durent prendre place au sein de la salle du conseil dressée pour l'occasion. Certains restèrent debout, tandis que d'autres comme lui purent poser leur fesse sur une chose somme toute confortable. Son aîné et son bâtard se tenaient debout derrière lui. La salutation faite au marquis-régent, le conseil put enfin s'ouvrir et comme à son habitude une fois de plus, Thibaud ouvrit les hostilités.  

-Mes seigneurs, il est temps pour nous de parler du printemps. Non pas pour le fait que nous sommes en manque de chaleur et de lumière, mais bien pour l'expédition qui nous y attend. Aussi, messire Louis, je vous dresse la situation du Berthildois en complément des courriers que je vous ai fait parvenir. Concernant les hommes tout d'abord, plus de huit milliers d'hommes se tiendront prêt et répondront au ban lorsque icelui sera levé. Je préconise d'en laisser en nos contrées un millier qui se chargera de la sécurité et de lutter contre toute canaille qui osera faire régner sa loi. S'il nous faut compter les vassaux d' Olyssea et d' Arétria en supposant qu'ils laisseront derrière eux le même nombre d'hommes, notre ost pourrait atteindre entre vingt-mille et vingt-trois mille hommes. Ce n'est qu'une estimation bien évidemment, nous en saurons plus lorsqu'iceux nous aurons fourni leurs chiffres.

Inutile de donner au jeune faon les papiers qu'il tenait entre les mains, celui-ci les avait déjà reçu.

-Quant à ce que l'on nomme l'intendance maintenant, nos réserves de grains sont bonnes et seront suffisantes pour mener l'ost. A condition évidemment que les grands vassaux fassent de même. Ce ne sera point en Erac que nous aurons le plus à craindre de nos ravitaillements. Si le duc nous autorise le passage sur ses terres, nous pourrons mener des haltes sans être inquiétés. C'est à vous, Louis, désormais que revient la tâche de décider la direction à prendre par la suite.

Un regard jeté à l'assemblée, il poursuivit.

-Vous n'êtes pas ici sans vous douter que ni la catin d' Hautval, ni le manchot Velterien, n'oseront sortir de leurs châteaux pour venir nous affronter en rase-campagne. Il faudra par conséquent lever deux sièges simultanés pour ne point risquer de nous faire prendre en tenaille.



Effet stratégique, suivi d'un effet psychologique non négligeable. Et cela afin d'amorcer le plus tôt possible les redditions des seigneurs ligards. Thibaud se tut enfin, attendant les commentaires des uns et des autres, dont notamment celui du seigneur-régent qui aurait fort à faire en cette journée.  
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 277
Âge : 28
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mar 15 Aoû 2017 - 8:00




Les poussières de cette salle mythique prirent leur envol lorsqu’arrivèrent la flopée de dirigeants et autres nobles du pays. Tous y étaient conviés et personne n’y manquait : cela avait du bon, se dit Louis alors qu’il apercevait les plus revêches de ses partisans pénétrer la salle de guerre. La tablée toute faite de pierre était longue à en perte de vue et su accueillir nombre des convives les plus illustres, laissant par défaut peu de choix aux retardataires qui n’avaient hélas, plus rien pour voir se poser leur séant! Quant à Thibaud, bon dernier comme toujours, sa place était non loin de celle du Régent, lui qui l’avait récemment nommé Connétable de ses armées.

Préalablement, Louis eut la primeur de constater les rapports qui allaient bientôt être dictés à tous et chacun, qu’ils puissent à l’unisson se faire une idée de l’ampleur de l’entreprise qui les attend. Ainsi, le Boucher de Kelbourg commença à discourir en jactant sans poser, étalant sur la pierre de la tablée tous les faits qui concernaient le Marquisat.
« Il se peut qu’Olysséa demande une plus grande part de grain, compte tenu des victuailles qu’ils fournirent tout au long des pourparlers avec leur Suzerain. Le ravitaillement des troupes Éthernans n’est désormais plus, mais il n’en reste pas moins qu’ils ont dû piger leurs réserves et de ce fait, nous ne pourrons nous montrer trop gourmand en ce qui attrait leur effort de guerre ; leurs gens doivent manger! Il nous faudra faire montre de minutie, lorsque nous devrons calculer les vivres, si la guerre devait s’étendre. »

Louis n’aimait guère rappeler l’erreur qu’il avait commise avec Étherna, mais les faits étaient là et ils ne pouvaient être mit à l’écart d’un simple revers de la main.

« En ce qui concerne Érac, nous aurons à nous entendre effectivement sur le bon cheminement de nos troupes sur ses terres : icelui nous a fait montre d’enthousiasme pour guerroyer à nos côtés, mais toutes les guerres ne sont pas faites que de sang et de fer, le mouvement des troupes est capital tout autant que l’est le besoin essentiel de se nourrir. » La perle de sagesse qu’il livrait à tous, il la devait à son Connétable qui avant même sa nomination, lui avait clairement explicité que la victoire passait d’abord et avant tout par la logistique des soldats. Le territoire leur était inconnu et des yeux se devaient d’être désigner pour les guider promptement.

« Quant à scinder nos ost en deux parts, nous n’aurons pas à nous en rendre jusque-là. Comme l’a mentionné le Seigneur de Kelbourg, Erac saura devenir notre partenaire lorsqu’il sera temps du siège et, si cela ne convient pas, j’imagine que le Corbin de Serramire saura également faire montre d’agressivité lorsqu’il faudra faire chuter les murailles de Diantra. » Ajouta le Régent, toujours en usant d’un timbre de voix on ne peut plus sérieux.

« Pour le mouvement de nos troupes, hélas … Je ne saurai vous le dire clairement avant mon départ pour Serramire-ville. Notre frère du nord se doit se coordonner ses troupes avec les nôtres pour que nous puissions efficacement conquérir le médian. Cette guerre ne concerne guère que le Berthildois, bien qu’on nous le demanda les premiers. C’est le Nord en entier qui doit se lever contre les Ligards et, pour se faire, il faudra être patient. » Louis patienta un moment, comme si la chose n’était pas matière à débattre.

« En ce qui attrait nos armes de sièges … Sont-elles en mesure de faire feu à volonté ? Quels sont leur état et est-ce que suffisamment de projectile ont été préparés et mit à leur disposition ? »

Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 384
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Jeu 17 Aoû 2017 - 14:09



C'est un Louis très soucieux des moindres détails qu'il vit là. Si le jeune marquis-régent n'avait point participer à d'innombrables batailles, il n'en resta pas pour autant privé d'une certaine sagesse. Le téméraire et impétueux Saint-Aimé du concile avait donc laissé place à un seigneur voulant préparer l'expédition avec intelligence. Ainsi soit-il, Thibaud acquiesça à ses dires et apprécia sa décision faite quant aux réserves de nourriture et à la préparation évidente d'une intendance compétente pour que les hommes ne manquent de rien. De ce fait, il continua de l'écouter sans l'interrompre tout en tentant de déceler dans le visage des seigneurs une quelconque crainte ou appréhension. Rien à signaler à ce niveau-là, les regards étaient concentrés et rivés sur leur jeune suzerain. La guerre du printemps n'était plus une nouvelle pour personne, tous s'y étaient déjà préparés et attendaient d'ores-et-déjà avec impatience que les premières directives leur soit communiquées. Le sire de Laraus en premier prit la peine de répondre aux dernières interrogations du faon. Kerthan Vosker se para d'un petit sourire narquois avant d'éclairer le Saint-Aimé quant à aux machines de sièges. Car dans tout le berthildois, Laraus pouvait bien se prévaloir de posséder les meilleurs charpentiers et ingénieurs.

-Messire de Saint-Aimé, certaines armes sont prêtes et n'attendent plus qu'à être utilisées contre les murailles félonnes. Mais pour ce qui est des trébuchets, tours de sièges et béliers néanmoins, il nous faudra les construire lorsque nous mettrons le siège sinon quoi il faudra compter sur tous les habitants du Berthildois pour nous aider à les tirer. Autant vous dire déjà que cela nous retarderait et nous empêcherait de prendre les médiannais de vitesse. Mais n'ayez crainte, nos ingénieurs sauront se montrer efficaces et rapides lorsqu'on leur en fera la demande.

-Il y aura suffisamment de forêts dans le Hautvalois et le Velterien pour dresser nos armes de siège messire Louis, ajouta Thibaud. En ce qui attrait d'ailleurs à la vitesse de nos déplacements, je préconise de mener l'avant-garde avec suffisamment de cavaliers légers pour harceler les premières positions ennemies et assurer la sécurité des divers points de ravitaillement indispensables au reste de l'ost. En plus de reconnaître le terrain et de parer d'éventuelles embuscades, cela nous permettra de garder l'initiative jusqu'à ce que nos hommes montent le siège. Qu'en dites-vous ?

L'avant-garde était probablement la chose qu'il désirait le plus. En son sein se trouverait tous les hommes les plus téméraires et audacieux, capables du pire comme du meilleur. Il leur faudrait montrer au médian de quel bois se chauffait le marquisat et à quel prix ils leur feraient payer leur trahison.

-Qu'en est-il d'Arétria et d'Olyssea et de leur place dans notre ost ? Demanda le sire de Casteldulac.

-J'ai ouïe dire qu'Arétria venait tout juste de sortir d'une guerre civile entre les partisans du défunt comte Roderik et d'Ewald de Karlsburg, lança Kerthan. Je gage que leurs hommes pansent encore leurs plaies et sont toujours en deuil.

-Qui gouverne ? S'enquit Thibaud. La dame de Karlsburg ?

-Vous n'êtes point à la page, Kelbourg ! Cette dernière est morte dans les geôles de son frère alors la soeur de Roderik a été désigné comme régente de l'héritier depuis qu'Ewald a été défait devant la ville.

Il avait effectivement était mit au courant de la mort du comte. La chose ne l'avait point attristé mais mis dans une colère noire. Cela ne s'estompa point lorsqu'il découvrit que la soeur de ce dernier avait reprit le flambeau.

-Il nous faut s'assurer que la dame de Wenden ne prétexte point leur querelle familiale pour éviter de rejoindre notre ost.
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 277
Âge : 28
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Ven 18 Aoû 2017 - 23:39





Les affaires allaient de bon train, la guerre se concrétisait et enfin Louis commençait à apercevoir son commencement. Les chiffres se montraient rassurants et la chose d’ailleurs, encourageait les sceptiques à montrer leurs dents en souriant. Pour le faon, cette entreprise était certes d’envergure, cela, il pouvait l’imaginer. Mais ce ne sera qu’une fois devant les portes de Diantra, à dormir des journées durant en faisant le siège, qu’il comprendra sincèrement l’ampleur de ce qu’est la guerre. Car oui! Cette guerre n’avait rien d’une simple bataille, mais plutôt d’une répétition de rixes sanguinaires suivit de plusieurs sièges à des points stratégiques. Le printemps paraîtra fort bien court, car peu espéraient que leur mission ne s’achève avant la saison estivale.

L'avant-garde est votre, connétable. J'ai pleine confiance en vos capacités. Lança-t-il simplement, comme s'il n'y avait pas matière à débattre, quoi qu'en penserait les autres nobles.

« Olysséa suivra, cela est chose certaine. À titre de régent de ce comté, j’ai nommé Aurel de Lantenes, l’un des plus fidèles Égide de l’armée Berthildoise, Général des armées Olyséennes. Son mandat fût le même que celui que je vous donnais récemment, Thibaud. Il ne reste à décider que de sa logistique : que préconisez-vous, Connétable ? » Demandant au passage si les trois osts Berthildois se devaient de faire un, ou de se séparer sur plusieurs fronts.

« En ce qui attrait de la question Arétanne, je me chargerai de rencontrer la nouvelle Dame d’Arétria et m’assurerai de sa bonne coopération. Si elle est à moitié royaliste comme le fut son frère et, si l’on se fie aux ouïes dires, nous n’aurons guère à nous soucier de son soutien. Lorsqu’on se souvient que son frère le Chancelier désirait mener à terme cette entreprise, la jeune Aliénor serait bien mal de se mettre à dos tous les dévoués de son défunt frère. »

Louis n’eut pour la cause, pas l’once d’un doute que les deux comtés se rallieraient sous la même bannière. Il ne fallait désormais plus espérer que les chiffres énoncés soient véridiques et qu’ils n’aient pas été gonflés dans l’intérêt de celui qui les rapporta au boucher de Kelbourg!  


Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 384
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mar 22 Aoû 2017 - 15:01



Ainsi dit, il dirigerait bientôt l’avant-garde, mettant à l’épreuve les défenses du médian et de sa populace. Rien qu’à cette pensée, il s’en délecta et parut satisfait. Mais ne point mettre la charrue avant les bœufs était son leitmotiv. Thibaud ne commettrait point la même erreur que l’ost royal perdu durant l’embuscade des champs pourpres. Sous-estimer l’ennemi était probablement la pire manière de guerroyer. Ce pourquoi il se garda bien de ne pas parader comme un coq en assurant le jeune Louis de la victoire. Ce dernier était d’ailleurs un novice en matière de campagne militaire. Participer à une bataille ou à une escarmouche n’était guère suffisant pour se prévaloir grand stratège et tacticien. Car il fallait la connaître la guerre pour pouvoir l’apprivoiser. Il fallait avoir assez de couilles et être dénué d’âme pour comprendre qu’on ne gagnait point avec des politesses et des courbettes mais bien en étant le loup le plus féroce de la meute. Tel était son credo : la guerre sale et psychologique.

Un nom inconnu sortit de la bouche du jeune faon. Aurel de Lantenes avait-il dit. Il chercha encore et encore jusqu’à se remémorer le fameux garçon. Un jeune homme tout au plus, de l’âge du marquis-régent. Pas bien vieux de fait. Le gars avait fait partie de l’Egide et s’en allait donc désormais à la tête de l’une des armées du marquisat. Il ne put que froncer les sourcils à l’annonce d’une telle décision.

-N’y avait-il point meilleur et plus expérimenté que cet Aurel dans tout l’Olyssea ? Non pas que je remette en cause ses prouesses martiales qui l’ont amené à devenir membre de l’Egide, mais vous comprendrez sans doute qu’entre diriger un ost et protéger un suzerain, il y a un certain…. gouffre ?

La question valait d’être posée. On ne menait pas une armée parce que l’on savait bien se battre. A moins que Louis ait eu une autre raison afin de mander un tel homme à ce poste. Toujours est-il qu’il n’apprécia point réellement la comparaison que le Saint-Aimé fit en le mentionnant dans la même phrase. La question arétanne attira aussi sa curiosité, pour ne point dire qu’elle l’irrita. Une femme à la tête d’un comté tel qu’Arétria. Il n’y avait point à chier, les dieux se gaussaient allégrement d’eux avant qu’ils n’entreprennent leur chevauchée.

-Pour ce qui est d’Arétria, messire, mandez donc la jeune Wenden de nommer céans un sénéchal de ses armées pour qu’ils viennent nous rassurer avant le départ. Nous ne saurions nous priver d’un tel renseignement, je jure ! Car si les trois ost sont réunis selon nos estimations, il nous faudra prévoir à l’avance nos besoins, ce pourquoi je puis répondre à votre question quant à l’aspect pratique de notre campagne. Diviser notre ost réduirait probablement le casse-tête de l’intendance, et ce, parce que les itinéraires seront différents. Néanmoins, cela aurait aussi pour effet de nous rendre plus vulnérable en cas d’embuscade. Bien que je sois persuadé que les médiannais nous attendront paisiblement dans leur castel pour éviter une bataille en rase-campagne, nous ne serons jamais à l’abris d’une nouvelle follie du manchot. Alors ce que j’en dis, ajouta-t-il. Restons unis et ordonnons une certaine cadence et rapidité afin que l’ost atteigne son objectif au plus vite. Je serai de toute façon avec l’avant-garde afin d’assurer et de sécuriser votre arrivée. Autant vous dire que s’il y a une menace, elle sera éliminée. Mais à vous de voir maintenant si vous désirez envoyer l’olysséen où l’arétanne sur d’autres pénates.
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 277
Âge : 28
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mar 22 Aoû 2017 - 15:39





« Je peux comprendre les hésitations qui vous poussent à douter de ma décision, Connétable. Aurel est un pari auquel nous devons nous soumettre. L’armée de ce comté a pâti de l’absence son dernier Baron, scindant l’avis général en deux parties inégales. Que vous le croyiez ou non, tous ne sont pas jouasse à l’idée de voir Bohémond comme leur Seigneur, alors que plusieurs familles auraient eut le lignage adéquat pour succéder à l’ancien Baron. Mettre Aurel, un fin tacticien, Olysséen et tiré d’une famille tout aussi ancienne que les Saint-Aimé, m’assure le bon moral des troupes pro-Olysséennes. Qui plus est, de toutes mes égides aucun ne m’était plus fidèle : il fera ce qu’on lui ordonne. Nous n’aurons qu’à tenir en laisse l’ost d’Olysséa en la gardant à nos côtés, ainsi nous éviteront toute erreur du nouveau Général. »

« Non pas, je n’entretenais pas le dessein de séparer nos forces armées. Je considère que si nous avons à le faire, nous nous séparerons plutôt des piques Serramiroises et de celles venues d’Érac. Ainsi, nous ferons comme vous me le conseiller : nous préconiserons une vitesse d’allée soutenue, que nos hommes marches jusqu’à n’en plus être capable afin de nous rendre au plus preste aux endroits ciblés. Là, une fois devant les castels, ils auront le luxe d’attendre et de se reposer le temps de monter le siège en bon et due forme. Pour Arétria, j’imagine qu’Aliénor s’est déjà chargée de nommer un Sénéchal qui saura prendre les reines de ses militaires. Il ne m’en reste qu’à savoir le nom. J’irai le lui demander dès la fin de notre entretient. »

Louis balaya la salle d’un regard sévère, comme s’il demandait aux autres si d’autres questions se devaient d’être soulevées. « Autre chose? »



Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 384
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mar 22 Aoû 2017 - 17:46



S'il avait jugé le nouveau général d'Olyssea avec rapidité, il dut reconnaître néanmoins que le marquis-régent avait fait preuve d'habilité politique en placant un homme qui se voulait être de confiance à la tête d'une baronnie en proie aux intrigues. Grand bien leur fasse d'avoir un tel personnage à leur tête. Il ne restait plus qu'à espérer que les notables olysséens acquiescent la décision.

-Je fais confiance en vôtre décision alors, Louis.

Ce dernier n'avait d'ailleurs point fait part de son envie de scinder l'ost berthildois, mais bien l'ost coalisé nordien. Voyant qu'il l'avait mal comprit, Thibaud préféra s'abstenir d'intervenir tandis que le jeune seigneur parlait.

-Bien entendu que nous ne ferons pas route avec le serramirois. Je ne sais encore quelle idée le corbac a en tête, mais je gagerai déjà qu'il s'en ira marcher sur l'ancenois et les autres suppôts ligards qui l'entourent. Voyons à présent le Médian comme un fer et le nord comme le marteau qui le frappera de toute part. Il nous reste désormais à savoir si l'enclume suderonne jouera son rôle en envoyant leurs hommes. Reprit-il en soufflant. Telle est ma dernière grande crainte, car voyez-vous, ma confiance en eux est limitée pour ne pas dire inexistante. Surtout après la mort du comte d'Arétria qui est pour le moins....énigmatique. Et cela sans compter le langecin qui passe son temps à suivre le sens du vent.

La messe était dite. Ses inquiétudes et soupçons ne concernaient en rien le médian mais bien plus le sud qui jouait un bien drôle de jeu en pactisant tantôt avec les ligards, tantôt avec les langecins. Comment leur faire confiance après ça ?

-Une autre question se pose, messire, ajouta-t-il de nouveau afin de changer de sujet. Qu'en sera-t-il du traitement des félons du Médian ? Les punirons-nous ou attendrons-nous de savoir ce que la couronne voudra en faire ?

Par là, il espérait connaître le point de vue du Saint-Aimé sur leur condition d'engagement. A savoir bien sûr s'il pourrait laisser libre court à son imagination ou s'il lui faudrait se restreindre. Mais dans tous les cas, il agirait à sa guise le moment voulu.
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 277
Âge : 28
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mer 23 Aoû 2017 - 10:01





« Ainsi nous devrons faire preuve de prudence, car il nous est impossible en un si cours délais de nous assurer de la fidélité de ces volages contrées. Nous ne pourrons compter que sur nous-même et nous n’inclurons pas dans l’équation la participation des terres du sud. À l’heure qu’il est, tandis que nous sommes sur le point d’achever l’aiguisage de nos épées et que les essieux de nos chars sont huilés à point pour détaler jusqu’au Médian, Soltariel a fait parvenir à tous les pays du Royaume des invités pour un bal aux proportions démesurées. Cet événement aura pour bût de fêter l’arrivée du printemps et le départ plus qu’attendu de cette damnée saison. C’est à mon sens suffisant pour nous prouver à quel point le Royaume du Soltar prend à cœur cette entreprise qu’est la punition des ligards envers le Roy! » Termina-t-il non sans une once de moquerie, comme si la chose l’avait un peu courroucé. « Toutefois, je ne m’attends pas d’eux qu’ils nous tournent le dos au moment le plus opportun, mais que dans le pire des cas, ils sachent briller de leur absentéisme et qu’ils ne prennent pas à aucun conflit à venir. Cela, je m’y attends bien. »

Puis vint une question à laquelle Louis aurait préféré ne pas répondre. Depuis le temps, à force de voir œuvrer son Connétable pour le bien de sa patrie, il en oubliait les précédant de ce Seigneur si redoutable. Le boucher de Kelbourg, voilà un sobriquet qu’il n’avait pas volé et qui sans doute cachait nombres d’histoires lugubres. Tous savaient le Saint-Aimé magnanime, fort enclin au pardon et à la rédemption, bien qu’il en coûte le plus clair du temps une punition digne des fautes causées. Que feraient-ils si des ligards se rendaient, s’ils abaissaient les armes, s’ils ployaient le genou devant le Roy ? Qu’adviendra-t-il des innocents dans les citées, tapis ci et là dans l’espoir de ne pas être occis par un coup d’épée gratuit ?

« Les dirigeants et notoires des citées que nous assiégerons se devront d’être soumis à la justice du Royaume, car c’est pour ce dernier que nous pointeront nos armes de siège sur ces félons. Les innocents ne présentant aucune menace se devront d’être épargnés, il en va de soi. Cependant, quiconque lèvera les armes ou fera preuve d’une quelconque violente attention sera durement puni. La peine de mort à souventefois tombée sur des criminels qui ont fait moins pire qu’eux, mais il n’en reste pas moins que nous ne passerons pas au fil de l’épée l’ensemble de tous les Médiannais, non. » Louis avait insisté lorsqu’il s’était adressé à l’assemblée et avait particulièrement observé Thibaud, auquel il savait enclin à de possibles problématiques à ce sujet.
 

Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 384
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mar 5 Sep 2017 - 19:34


Début neuvieme ennéade de karfias, an 10 du XIe cycle

         Hector de Kelbourg

On ne lui avait point confié pareille mission depuis qu'il avait été mit au service de son père. C'est dire à quel point on lui avait fait confiance. Toujours est-il qu'il avait été envoyé seul, sans l'ombre d'un gredin harnaché à la mode Kelbourg. C'est que les argonnois n'avaient point trop la côte dans le reste du pays. Sans doute était-ce pour des raisons de mœurs. Il se trouvait aussi qu'aucun autre homme n'avait été à disposition au moment venu où son seigneur et père avait manqué d'éclater comme une marmite laissée trop longtemps près du feu. A son habitude, il avait bravé la foudre et la corvée avait finie par être sienne. Sans le voir de la sorte, la promesse d'une sortie en solitaire de l'argonnois l'enthousiasma au plus haut point. De fait, il prit un peu son temps en chevauchant dans les paysages qui humaient bon le printemps. Se laissant bercé et choyé par les cléments rayons lumineux, il manqua bientôt de renverser une charrette remplie de crottin. S'excusant platement pour la manœuvre, les peignes-culs s'inclinèrent poliment, refusant de recevoir l'excuse d'un noble seigneur. Avait-il bien entendu telle fadaise ? Qu'on le prenne pour un soldat, harnaché de la sorte, ne l'aurait étonné, mais qu'on l'affuble du sobriquet de la noblesse... Là, il se demanda bien si sa trogne avait tant changé que ça.

Toujours est-il que Cantharel s'offrit une énième fois à lui. Se sentant maintenant familier avec cette cité, il se plut à saluer les badauds et les gardes lors de son entrée. D'un enthousiasme toujours certain contrairement à son père, il espéra ainsi rehausser l'image des Kelbourg, bien qu'il n'ait été qu'un vulgaire bâtard. En apercevant le palais néanmoins, sa gaieté sembla s'estomper au profit d'une peur tout à fait justifiée. Censé parler au seigneur régent en personne, il priait déjà qu'on ne le prenne point pour un nigaud. Les mots trottèrent alors dans sa tête comme une litanie qu'il avait apprit par cœur. Cela s'intensifia lorsqu'il fit part de sa venue aux soldats guettant la grande porte. On le mena dès lors dans une antichambre et l'attente parut bien longue. A faire les cent-pas de la sorte, il crut un instant que son cœur allait céder.

Une porte s'ouvrit et un héraut lui héla de se presser, jactant que son seigneur n'avait point que ça à faire. Hector se retrouva ainsi sous les regards pesants de nobles hommes arborant moult emblèmes et surtout devant le jeune maître des lieux : Louis de Saint-Aimé. Le bâtard se dressa comme un piquet avec une certaine maladresse et se laissa aller à la prononciation de sa litanie.

-Messire Louis, seigneur régent-marquis, mon... mon père m'envoie afin de s'enquérir quant à l'annonce officielle de la levée du ban. Il se propose d'accueillir l'ost en son fief lorsque celui-ci sera prononcé. En connaissance des projets du printemps, nombre d'hommes se sont déjà installés là-bas et n'attendent maintenant plus que vos directives. Il reprit pendant un bref instant sa respiration. En tant que connétable et capitaine de votre avant-garde, il se propose d'envoyer d'ores-et-déjà des hommes sur les frontières de l'hautvaloise et du velterien afin de confirmer les dires et les rapports des éclaireurs.  

Bien sûr, il n'avait point utilisé les mêmes mots que son père afin que la chose passe au mieux. Malgré la traduction hasardeuse, les grandes lignes étaient là et le sentiment de ne pas avoir de temps à perdre était présent.

-Autre chose mon seigneur. Mon père vous demande l'autorisation de marier sa fille aînée, Catherine de Kelbourg, au sire de Laraus. Et ce, avant que l'ost ne parte sur les sentiers de la guerre.

Hector ne le savait point, mais l'union avait été négocié entre son géniteur et l'Akerthan afin que ce premier bénéficie de l'appui du second lors du fameux concile de Berthilde. Celui-là même qui avait empêché le seigneur-régent de devenir marquis à plein temps.


Dernière édition par Thibaud de Kelbourg le Mer 13 Sep 2017 - 12:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 277
Âge : 28
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mar 12 Sep 2017 - 1:00





Curieuse chose tout de même, que les serviteurs du régent fassent preuve de si mauvaise foi, lorsque venaient se présenter à la porteur de leur suzerain de bienveillantes visites. Pour la majorité, leur langue pendouillait jusqu’au sol à chaque occasion qui se présentait à eux, sans doute dans le vain espoir de rehausser l’importance de leur rôle. Au fin fond d’eux, point de mauvais cœurs ou d’âmes en peine ; seuls tenaient là des piques, les gens malheureux qui aspiraient à une vie meilleure.

Ainsi se fit accueillir le jeune bâtard dans un silence des plus pesants, comme si sa venue n’était pas désirée ou souhaitée. Qu’à cela ne tienne ; Louis se montra bon comme à son habitude et lui adressa un sobre acquiescement du chef, en guise de salutation muette, puis l’incita à dévoiler le fond de sa pensée, d’un mouvement de la main en sa direction. Un sourire ne tarda point à faire irruption au visage du jeune cerf, comme s’il admira que le bâtard ait remonté ses culottes jusqu’à ses aisselles et qu’insufflé par le courage, il en vienne s’adresser à lui en homme. Au final, quelque chose agaça tout de même le Saint-Aimé : pourquoi était-il si nerveux ? L’image que projetait le régent était-elle si terrible qu’il en faisait trembler les genoux du premier venu ? Pourtant, n’était-ce pas totalement l’inverse qu’il cherchait constamment à démontrer ? Ou bien était-ce qu’avant son arrivée à Cantharel, son père s’était « sérieusement » entretenu avec le jeune homme ? Cela avait bien d’avantage de sens, lorsqu’on connaissait un tant soit peu le bonhomme.


« Retournez à Kelbourg mon ami et faites part à votre père de ma réponse : le ban ne sera pas levé, pas maintenant. En revanche, je désire que le message suivant accoure d’un bout à l’autre du Marquisat : que la nourriture soit prête et paquetée, que tous soldats soient armés et prêts à partir d’ici la troisième ennéade du printemps. Les chemins sont impraticables pour un si grand nombre de têtes, ainsi nous nous devrons de faire montre de patience, chose à laquelle votre paternel n’adhère que trop rarement. Lorsque je reviendrai de mon allée à Serramire, mes directives pourraient avoir évoluées, voilà pourquoi vous direz également à votre père et maître que je le désire dans les enceintes de Cantharel, prêt à agir à mon retour. La messe sera vite dite et nous n’aurons pas le luxe de nous offrir les temps de voyagement que requièrent nos échanges épistolaires. » Louis prit une pause, puis après un très bref instant, il poursuivit.« Pourquoi demande-t-il à ce que cette union voit le jour avant la grande guerre? À quoi bon être si hâtif et précipiter la chose? »

Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 384
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mar 12 Sep 2017 - 17:58



   


Il tâcha de prendre note de tous les mots sortis de la bouche du Saint-Aimé. Bien qu'ils furent nombreux et riches. Certains gardèrent d'ailleurs son attention et le bâtard appréhenda déjà les réactions de son géniteur. Si celui-ci s'était enfiévré avant de lui ordonner le départ, c'eut été à cause de la latence quant aux prémices de l'opération à venir. Lui rapporter dès lors qu'il lui faudrait de nouveau attendre et garder patience, finirait donc probablement par l'achever. Il vit aussi que le seigneur régent n'avait point répondu à tout. Était-ce là volontaire de ne pas relever les demandes, ou simplement un oublie ? Le fait est qu'il n'y eut aucune indication quant à l'envoi d'hommes en complément des éclaireurs appelés aussi communément espion.

Par contre, lorsqu'il eut s'agit des épousailles de sa demi soeur et de l'autre bâtard de Laraus, le régent se mit à s'enquérir de la chose de manière déboussolante. Comptait-il réellement qu'il se mette à improviser pour parler au nom de son père alors qu'il n'était rien d'autre qu'un messager finalement ? La question le désarçonna subitement, le mettant de nouveau mal à l'aise alors qu'il avait tout juste recouvert un peu d'aplomb.

-Et bien, messire... lâcha-t-il maladroitement. De manière technique et pratique, je ne crois pas qu'un homme puisse s'unir à une femme s'il ne se trouve point en face d'elle pour prêter ses vœux. Enfin... je ne pense pas qu'un prêtre puisse autoriser des épousailles à distance si vous voyez là où je veux en venir. Et comme la saison printanière vient à poindre, mon père a sans-doute pensé que le moment idéal était venu pour un tel événement. Y consentez-vous ? Puis-je rapporter une réponse à mon père ? Je tâcherai en tout cas de lui rapporter vos consignes quant à la guerre messire.

Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 277
Âge : 28
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Mar 12 Sep 2017 - 23:40




La réponse, bien que gauchement exposée, ne s’en vit pas dénudée de sens pour autant. Il est vrai, deux personnes promises ne pouvaient s’échanger les vieux à distance, ou du moins, jamais il n’eut ouïe dire d’un tel événement. Aussi, la guerre ne saurait perdurer indéfiniment, alors pourquoi était-il dans l’impossibilité de patienter jusqu’à son dénouement pour fêter cet heureux événement ? Enfin … Sans doute avait-il ses raisons et Louis, de son côté, n’avait rien à reprocher –pour l’instant- à celui qu’on nommait l bouché de Kelbourg. Ainsi, pourquoi irait-il tirer la queue du diable sans avoir de raisons valables ? « Hah, aussi, dites à votre paternel que j’autorise une telle union ; si évidemment elle est désirée des deux côtés, cela va de soi. » Acquiescant à la va-vite, le bâtard sorti de sa poche un lapin, qu’il tendit au régent pour qu’il puisse de plus près, étudier son contenu. À son tour, il prit connaissance des faits, mais ne donna pas l’impression de vouloir donner l’ombre d’une réponse. Enfin, si ces quelques mots n’en étaient pas une : « Faites mander votre paternel à Cantharel pour mon retour de Serramire. En fin de mois, je le veux prêt et disposé. »

Mi 9ième ennéade du mois de Karfias de la 10ième année.
De retour de Serramire.



Ils freinèrent le trot des chevaux à grands coups de « Wohh! » et de « tout doux! » lorsqu’en convoi, ils entrèrent dans l’enceinte du castel où nombres de palefreniers et de servants se rameutait pour accueillir et le régent et sa compagnie. Pieds joints, le regard durcit par l’éreintement, Louis sauta en bas de monture pour joindre le sol et confier à un jeune homme la garde de son étalon. D’un pas décidé, sans même saluer qui que ce soit, il conquit les marches menant à la grand porte en croisant un autre de ses obligés, duquel il demanda sans détours : « Dites-moi où est mon Connétable, j’ai fort à lui dire. » Chose à laquelle le presque esclave se plia, en accourant à l’autre bout du château afin de s’enquérir de la présence du bouché. Enfin, les deux se rencontrèrent à mi-chemin, où Louis se devait de lui faire le témoignage de nouvelles directives. « Le Ban ne sera pas levé, pas immédiatement. Le Marquis de Serramire cache quelque chose, une crainte ou qu’en sais-je. Nous serons donc soumit à patienter, mais toutefois, nous ne resterons pas les bras croisés car voici mes directives : que l’on prépare les charrettes et les chars qui transporteront la pitance de nos vaillants, que l’on s’assure que tous soient prêt à la levée du ban pour la troisième ennéade du prochain mois. Quant à vos doléances à propos d’éventuelles échauffourées isolées par vos hommes : je les autorise. Nous ne partirons pas à la guerre, pas toute suite : mais nous leur ferons comprendre qu’elle est inévitable et que la réédition à elle seule pourra leur épargner de plus horribles maux que ceux que nous causerons. Vous avez ma bénédiction Thibaud, envoyez vos hommes sur les terres du manchot et faites ce qu’il faudra afin qu’iceux comprenne ce qui les attend. »


Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 277
Âge : 28
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   Sam 14 Oct 2017 - 5:48





3ieme jour de la 1ieme énéade de Favrius, 10ème année du 11ème cycle.


En toute hâte, ne trouvant aucun mobile pour freiner ses ardeurs, parvint aux devants de son suzerain un coursier au souffle manquant. C’est pourtant avec la tête haute, bien que blême comme un mourant, qu’il acheva son mandat en confiant au Saint-Aimé une missive de la plus haute importance. Couronnée du sigle Serramirois, c’est à l’aide d’un saignoir au fil émoussé qu’il fit sauter le sceau afin d’en parcourir son précieux contenu. Nul besoin de s’attarder plus longuement, Louis claqua des doigts vers l’un de ses laquais afin qu’il se charge de compenser les efforts de l’estafette d’une bourse bien potelée, sonnante et trébuchante. Quant au jouvenceau, il parcouru lui-même la distance qui le séparait de la grande salle de réception, là où son Connétable passait depuis peu, le plus clair de son temps à étudier les cartes et à élaborer dans les moindres détails le déroulement de la guerre. Lorsque le faon fit son entrée, lui-même un peu essoufflé tant l’énervement d’une telle nouvelle le souleva, il s’adressa dare-dare au Kelbourgeois, sans même le saluer. « Il est enfin temps, Thibaud. Le croassement du Brochant s’est fait entendre. Demain, nous marcherons en direction des terres Médiannes, excepté que nous laisserons à leur endroit respectif, l’entièreté de la Millice et que seules les têtes de métier prendront l’écu et la pique en direction du sud. Prenez une avant-garde et convoyer à votre guise, le temps que nous préparions le Ban nous aurons le loisir de vous rejoindre sur place. »  Louis se retourna ensuite vers un autre de ses suivants, lui ordonnant de faire savoir à ses vassaux ; à savoir Olysséa et Arrétria, qu’il était enfin temps de se bouger.

Spoiler:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Préparatifs [Louis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Préparatifs [Louis]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Mirlande Manigat prend position pour Madame Michelle Duvivier Pierre-Louis
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Le projet de Michele Pierre-Louis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Marquisat de Sainte Berthilde :: Marquisat de Sainte Berthilde-
Sauter vers: