AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kamil
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Âge : 23
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 23 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)   Dim 13 Aoû 2017 - 14:15



Le Grand Maître avait décidé d'ouvrir les hostilités à l'égard des peuples impies les plus proches. La Côte Brûlée et le Bassin de Nahl, fief d'une activité coloniale, était l'endroit idéal pour commencer l'application de la prophétie du Dieu Noir. En tant que conseiller et proche du Grand Maître, Kamil était au courant des intentions de l'Archi-Sorcier. Ce dernier voulait étendre son territoire afin de donner une légitimité et une crédibilité réelle au Culte de Nasmirah. Si l'occupation des ruines de Nisétis avait été le premier symbole de cette ascension, la conversion des habitants de la Côte Brûlée serait le second. Et il serait significatif.

En dépit de son âge, et grâce à sa proximité intime avec le Grand Maître, Kamil était le troisième lieutenant de cette expédition, derrière Qijall et Thos l'Incantateur. Son intelligence était un atout certain pour ses supérieurs. Il ferait parti des émissaires qui iraient annoncer aux autorités d'Esion le dilemme qui les attendaient. Devenir une satrapie de la Secte, où être passé par les armes.

Le regroupement avait eu lieu à l'Ouest du bastion de la secte, entre les effectifs en provenance du Mausolée et ceux qui avaient été crée dans l'Assembloir de Nisétis. Plus de la moitié des mystiques du culte avaient été mobilisé pour cette campagne de prosélytisme forcé. Les sorciers les plus puissants de la confrérie étaient à bord de leurs chars à faux, guidant leurs marionnettes qui totalisait cet effectif d'une centaine de chars. Ces derniers roulaient au pas, le long de la colonne de serviteurs funestes qui avançaient dans le sable.

Ces derniers mois, l'Assembloir de Nisétis érigé, devrait-on dire « aménagé », la neuvième année du dixième cycle Miradelphien, dans un ancien temple de la ville impériale, avait mis prêt de cinq cent serviteurs sur pied à partir des ossements acheminés jusqu'à la nécropole de Qhot. Outre les activités de pillages de tombe, le commerce fructueux avec le défunt Prince Marchand Vel Do'Hel Rewt de Qyrah avait été la principale source de production des terribles homoncules d'os. Subséquemment, on comptait trois cent golems standards et une centaine de grands homoncules d'ossements. Prêt de deux cent sorciers de rang « Invocateurs » étaient nécessaires pour animer cette force qui était complétée de cinq cent archers squelettes habituellement assignés à la défense du Mausolée. Ce dernier était en conséquence, sans défenses, à l'heure actuelle, la dissimulation demeurait son unique chance de salut. Aux dernières nouvelles, personne n'avait jamais découvert la position de la nécropole qui existerait quelque part dans les Terres Stériles, selon les rumeurs et les légendes.
Revenir en haut Aller en bas
Kamil
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Âge : 23
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 23 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)   Lun 14 Aoû 2017 - 11:05



L'avant-garde aperçut la petite cité portuaire tôt à l'aube. On commença alors à mettre en place le dispositif.

Une dizaine de cavaliers armés d'arcs et de flèches firent route vers le Nord afin de bloquer la voie de communication principale qui reliait Esion aux autres fiefs du Bassin de Stahl. Empêcher tout émissaire de s'échapper était une priorité.
Pendant ce temps, dix autres disciples infiltrés dans la ville se tenaient prêt à embarquer dans les navires qui seraient susceptibles de prendre  la fuite lorsque le gros des effectifs se présenteraient devant la ville. Un agent dissimulé sur un ponton au bord de l'eau, entre deux nefs, décocha une flèche lumineuse en tirant au-dessus de sa tête, signe à ses homologues cachés aux alentours, à l'extérieur de la ville, que les négociations pouvaient commencer.

Kamil surgit sur un cheval, flanqué de quatre comparses, il s'avança vers les petites portes de la cité incrustées dans des remparts de trois mètres de haut. Esion était probablement la cité la moins fortifiée de la Côte Brûlée. Sa capture n'en serait que plus aisée. Aussitôt à l'entrée, on interpelle le groupe de Zurthan. Deux sentinelles, visiblement méfiantes, leurs demandent ce qu'ils viennent faire dans la ville. Ils ne ressemblent pas à des marchands, et la teinture rouge de leurs chevelures intrigue les gardes, d'autant qu'ils sont armés de sabres et de poignards courbés. Ils ressemblent en fait, à des cavaliers de l'apocalypse.

-La paix soit sur toi, mon ami. Nous apportons au souverain de cette cité un message de notre Grand Maître Qhot. Il est d'une telle importance que seule le hiérarque peut l'entendre en premier.

Une vingtaine de minutes plus tard, un peu plus de trente personnes sont rassemblées sur le foirail. La délégation de Qhot d'un côté, celle du souverain d'Esion de l'autre. Des chevaliers en armure, côte de maille rabattu sur le crâne, se tiennent à côté de gouverneur. Kamil se dégarni de son capuchon, révélant son visage aussi radieux qu'intriguant et sa chevelure semblable à celles de ses compagnons de route.

-Quelle est la nature de l'affaire qui vous amène, étrangers ? Déclare en premier le souverain, dont les mains sont agrippés à son ceinturon en cuir robuste.

-Messire, il prend garde d'utiliser les termes propres à ceux qu'emploient les Péninsulaire, dont cette ville est sans doute une colonie. Nous venons des steppes de regs qui s'étendent loin au Sud. Nous portons un message de notre Grand Maître Qhot. Le voici.

Alors, le Zurthan tire un parchemin usé de sa poche, sans doute taillé dans des roseaux du Brâa, et prononce à voix haute les caractères en langue inconnue qui sont frappés dessus.

-La volonté du Dieu Noir exige que les habitants de cette ville la quitte. Cette cité est bâtie sur les terres sacrées du Culte, son empreinte souille son autorité et sa puissance. Partez étrangers, partez loin au nord annoncer à vos semblables que le retour du Dieu Noir approche.
Revenir en haut Aller en bas
Kamil
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Âge : 23
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 23 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)   Lun 14 Aoû 2017 - 14:06



Les chevaliers se regardent les uns et les autres d'un air hébété, certains rigolent, d'autres pas du tout. Ce n'est pas le dirigeant qui mène en premier la rétorque, mais son connétable, un cogneur de deux mètres dix baignant dans une armure argenté, plutôt lourde. Il plonge son regard bleu acier dans celui de l'émissaire Zurthan avant d'élever la voix.

-Qui es-tu pour menacer cette cité et son dirigeant, petit homme ? Sais-tu au moins ce que pourraient te coûter tes paroles ?

-Je ne suis qu'un messager, noble sir.

-Qui êtes-vous, exactement ? Le coupe le souverain qui a décidé d'intervenir.

-Nous sommes l'avant-garde du néant. Les dignitaires de l'apocalypse. Les adorateurs du Très Vénéré Nasmirah.

-Vous m'avez surtout l'air d'être une belle bande d'illuminés, rétorque le connétable en retirant sèchement l'épée de son fourreau, avant de la pointer en direction de Kamil. Tu viens souiller cette ville de tes pas chargés de corruption et de folie, tu oses déranger notre régent et sa suite, pour nous imposer de quitter cette terre au nom de ta piètre sorcellerie ?

-Absolument monseigneur, c'est cela.

La sensation d'affront qui traverse le chevalier se lit aussitôt sur son visage. Une partie de ses camarades paraissent plus calme, mais ne peuvent s'empêcher d'adresser aux Zurthans des regards aussi tristes qu'étonnés. Ces marchands de chameaux venant du désert, ne savent visiblement pas à qui ils ont affaire. Le connétable qui ne se fait plus d'illusion sur leur véritable identité de pillards Zurthans propose de les faire pendre sur le champs, afin de montrer l'exemple à leurs comparses probablement dissimulés dans les environs.
On tente alors de tempérer les choses d'un bord, tandis qu'on attise le feu de l'autre. Les Zurthans restent muets, puis le souverain sort finalement de son silence.

-Je ne sais pas qui vous êtes, mais je vous conseille de rentrer chez vous. Il n'est pas dans nos coutumes de nous laisser menacer par des étrangers. Ces terres côtières nous appartiennent, nous n'allons bien évidemment pas vous les céder. Vous direz à votre « maître » qu'il faudra se montrer un peu plus dissuasif pour espérer nous voler.

Alors, le Zurthan s'approche de quelques pas de son interlocuteur, suscitant un léger mouvement de panique parmi les chevaliers qui l'encadre. D'autres épées son dégainées de leurs fourreaux. Kamil déclare, presque en chuchotant.

-Noble sir .. il aurait été plus simple que vous nous cédiez directement votre ville.

Le connétable explose aussitôt et s'avance vers le petit homme aux cheveux rouges qu'il repousse violemment d'un revers de bras, manquant à ce dernier de s'effondrer au sol. Kamil invite ses comparses à le suivre et détourne des talons en saluant les autochtones aux regards médusés.
Revenir en haut Aller en bas
Kamil
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Âge : 23
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 23 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)   Lun 14 Aoû 2017 - 15:00



Les cinq émissaires viennent de rejoindre l'armée dissimulée derrière les collines d'ergs qui s'élèvent à l'ouest de la cité. Un éclaireur à plat ventre au sommet d'une dune, sa main droite plaquée à  l'horizontal contre son front, balaye l'horizon de son regard perçant. Des mouvements de gardes ont lieu sur les remparts de la ville adverse, à l'approche de la nuit. On remarque notamment bien plus de sentinelles qu'au préalable, il ne fait aucun doute que les autorités locales n'ont pas pris à la légère les menaces Zurthanes.

Il fait maintenant nuit noire quand claque une seule flèche sifflante. Alors, les agents de Qhot dissimulés dans la ville prennent d'assaut les sentinelles postées sur les remparts frontaux qui bordent les portes principales. Le petit fortin dans lequel est installé le mécanisme qui actionne l'abaissement de la porte est investi par cinq assassins du Culte. Une dizaine de sentinelles adverses sont aussitôt confrontés à leur terrifiant professionnalisme.  Elles succombent sur l'espace d'une seule minute, tandis que l'alerte générale lancée par un cor résonne déjà dans la cité.
Mais à l'extérieur, une étrange troupe est sortie de son mutisme et a fait apparition devant les remparts, avant de se précipiter à l'intérieur lorsque leurs homologues actionnent l'abaissement de la porte principale.
Des centaines d'homoncules de toutes les tailles se ruent dans la ville, tandis que près des murailles Sud, cinq cent archers squelettes alignés sur deux rangs tirent à salves soutenues des nuées de flèches enflammées en direction du port. Des silhouettes apparaissent aussitôt sur la petite muraille et ripostent avec un armement similaire, qui s'avère bien peu efficace contre les morts-vivants.

La ville est traversée de cris et de râles alors que les morts-vivants se dispersent dans les ruelles étroites, massacrant littéralement tout sur leur passage. La riposte des chevaliers, élite d'Esion, tarde à venir, et une partie conséquente des effectifs réguliers sont déjà mis en déroute quand leurs supérieurs se joignent au combat. L'apparence de cette armée de l'effroi qui se répand dans la ville est glaçante, et a un impact significatif sur le moral adverse.

Dans la panique, des familles se sont précipitées sur le port où l'on fait équiper des navires dans la hâte. Mais les flèches tirées depuis l'extérieur ont rapidement raison d'une partie de cette flotte de fortune, dont les voiles incandescente illuminent à présent la pénombre. Deux nefs chargées de femmes et d'enfants parviennent à larguer les amarres, mais les adeptes du culte dissimulés dans le quartier portuaire sortent aussitôt de leur mutisme et arrosent à leur tour les navires de flèches enflammées. Ils sont aussitôt pris à parti par les sentinelles présents sur les quais.

Les enfers se déchaîne à présent sur la petite cité d'Esion, coquillage acajou déposé sur le rivage, joyau intrépide de la Côte Brûlée frappé par la malédiction.


Dernière édition par Kamil le Mer 16 Aoû 2017 - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kamil
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Âge : 23
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 23 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)   Lun 14 Aoû 2017 - 15:57



Confronté à des adversaires singuliers et atypiques, de surcroît effrayants, les forces de défense d'Esion, surprises de l'intérieur, sont très vites dépassées. De nombreux miliciens désertent en direction du port, tandis que leurs camarades se font massacrer dans les ruelles. Outre les terribles homoncules d'os qui se défoulent sur les soldats, la défense doit également faire face à la puissance magique des nécromants qui assistent cette armée funeste.

Les chevaliers de la cour du régent battent en retraite au niveau du port où ils tentent de regrouper la population présente. Après deux heures de combat, le dirigeant et son connétable annoncent que les enfants, les femmes et les vieillards vont êtres évacués par la porte nord, sous la protection des chevaliers. Un cordon de sécurité est rapidement mis en place par les derniers défenseurs, épéistes, piquiers et autres miliciens, entre le port et la sortie au nord de la ville. Les vagues ennemis viennent s'échouer contre leurs barrières humaines les unes après les autres, ayant souvent raison de leurs dispositifs de fortune installé dans la hâte, la panique et la précipitation.
Un peu plus de mille personnes parviennent finalement à quitter la ville. Rapidement, les chevaliers restants, à dos de destriers, se placent sur les flancs de la longue procession de femmes, d'enfants et de vieillards qui entament à pied le périple nocturne qui les attends en direction de Valmès, vers laquelle des émissaires à dos de chevaux sont déjà partis.

Dans la ville, le combat fait toujours rage. Les efforts des défenseurs sont percés de nombreuses brèches, laissant les nuées de monstres s'écouler en direction de la zone portuaire où d'autres habitants continuent de monter à l'intérieur de navires. Les archers squelettes postés à l'extérieur cessent de tirer au dernier moment sur l'ordre de Thos l'Incantateur, responsable principal de l'attaque. Les morts-vivants déferlent à ce moment sur le port, depuis les faubourgs voisins, précipitant les lieux dans un maelstrom de peur et de souffrance. Déjà un grand nombre d'individus a succombé sous les projectiles ennemis. L'armée funeste vient terminer le travail.

Cinq heures viennent de s'écouler depuis l'attaque de la ville lorsque l'exode dirigée par le régent d'Esion, en partance pour la cité portuaire de Valmès, implanté loin au nord sur la côte, est traversée par un terrible sentiment d'insécurité. Sur leur passage, les chevaliers et les habitants en fuite ont trouvé les cadavres des émissaires envoyés une heure plus tôt en direction de leurs homologues du nord. L'aube commence seulement à se lever lors qu’apparaît au sommet d'un erg bordant la route de sable, un drapeau pourpre décharné frappé d'une tête de fauve. Une silhouette se tient à côté, à bord de ce qui ressemble à un char de guerre. Qijall dévoile sa cavalerie montée, les terribles chars à faux du Mausolée de Qhot, dont les lames latérales luisent à présent au soleil.

Un mouvement de panique éclate en contrebas. Les défenseurs, une trentaine de chevaliers, sont en infériorité numérique face à une centaine d’éléments ennemis, de surcroît postés en hauteur et armés d'armes à distances. Une pluie de flèches s'abat sur les soldats montés, puis les chars dévalent la pente de l'erg en dégageant un large nuage de poussière ocre. Les chevaliers sont tués les uns après les autres. Le régent succombe à son tour, puis les habitants en exil se retrouvent sans défenses. Les chars se mettent alors à tournoyer autour d'eux, tandis que les quelques humanoïdes qui les montent leurs arguent de se tenir tranquille, expliquant à l'ensemble que tous vont être raccompagnés à Esion.
Revenir en haut Aller en bas
Kamil
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Âge : 23
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 23 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)   Jeu 17 Aoû 2017 - 11:04



L'aube s'était maintenant complètement levée sur la petite cité d'Esion, rebaptisée "Mortarach" par la Secte de Qhot. À cette heure, les rues étaient habituellement animées par les marchands de fruits de l'aurore, les étalages de commerçants qui se mettent en place, les ivrognes de la veille qui filaient vers le port continuer de cuver leur vin dans la joie et la bon humeur.
Il n'en était rien ce matin là. Les ruelles ocres de la cité étaient remplies de cadavres de tous les âges, les murs étaient éclaboussés de sang et le sol en était parfois maculé à tel point que de petits ruisseaux carmins coulaient le long des caniveaux qui bordaient les rues sur un flanc. Des corps d’épéistes, de piquiers, et de civils. Des corps d'hommes, de femmes, de vieillards et même d'enfants ! Personne n'avait été épargné par les messagers de l'effroi qui avaient frappé cette cité la veille.

Sur le port, les quais et les petites cabanes de pêcheurs finissaient de s'embraser. Certaines cases fumaient encore. La mort n'avait pas non plus épargné ce lieu, comme en témoignait la ribambelle de corps criblés de flèches que les adeptes du néant s'attelaient à aligner sur deux rangs en face des pontons détruits. Il y avait une idée derrière tout ça, une idée terrible.
Rien, probablement rien n'avait préparé les Hommes et les Eldars à faire face à un tel Mal.

Il est maintenant midi solaire quand Thos l'Incanteur et ses deux subalternes, Qijall et Kamil, arrivent sur le port, flanqués de quelques acolytes armés de cimeterres. Des mots sont échangés à propos de la suite des opérations. Le bilan est plutôt négatif malgré la prise de la ville, on fait notamment référence au succès de l’échappatoire d'une centaine d'habitants qui ne tarderont pas à donner l'alerte aux cités du nord. Qijall propose tout de suite de raser la cité et de quitter les lieux. La destruction de ce comptoir endommagera nettement le ravitaillement d'une éventuelle expédition punitive. Il n'y a pas d'autres ports dans la zone, si ce n'est Valmès, implanté à plusieurs lieues d'Esion.
Kamil se montre plus partagé. L'idée n'est certes pas mauvaise, mais il s'agit aussi de tenir compte des avantages de cette cité et de ses installations. Sans compter le nombre de corps qui s'y trouvent. Il y aussi ce petit millier d'otage qui attend son sort à l'extérieur de la ville. Le jeune sorcier propose d'occuper les lieux, et de creuser des cryptes pour y placer les troupes en embuscade. Si l'ennemi vient à reprendre la ville, il subira une attaque de l'intérieur.
Thos réfléchit à grande vitesse, pèse le pour et le contre, et finit par prendre sa décision. Un réseau de guetteur va être déployé dans les environs de la cité, notamment au niveau de la côte, sur quatre lieues en direction de Valmès. Les gardes se posteront en hauteur et disposeront d'un petit bûcher qu'ils auront pour ordre d'allumer si une menace se présente à l'horizon. Répartis de manière linéaire sur la côte, les autres avant-poste l'imiteront en voyant un feu brûler à l'horizon. Les sentinelles postées sur  les remparts d'Esion n'auront plus qu'à donner l'alerte générale et la défense aura plusieurs heures pour se préparer. Une armée qui proviendraient du désert serait repérée à plusieurs de lieues et des alertes seraient aussitôt relayées par des volatiles. En vérité, Thos ne compte pas assurer la défense de cette ville. Ce serait sans doute du suicide contre un ennemi qui se présentera probablement en surnombre. Le sorcier a une autre idée derrière la tête.


Dernière édition par Kamil le Sam 2 Sep 2017 - 17:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kamil
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Âge : 23
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 23 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)   Jeu 17 Aoû 2017 - 12:20



Les hommes se criaient dessus les uns et les autres. Kamil était en confrontation directe avec son homologue Qijall, visiblement pas d'accord sur la manière dont il fallait procéder dans cette ville.

-Les Princes Marchands vont expédier une armada navale pour reprendre ce trou inintéressant, et toi, tu veux les affronter ? Eh quoi ? Ce n'est pas un combat qui honore le Très Vénéré. Les frères et sœurs doivent quitter cette ville et repartir dans le désert pour y être en sécurité.

-Si tu as peur de te battre, c'est que tu es un traître ! Cette cité impie regorge d'ossements et de chaire fraîche, pourquoi l'avoir prise pour détaler ensuite comme des chacals ?

Qijall se leva d'un bond, une expression de colère frappée sur son visage, il plongea les prunelles noires de ses yeux dans le regard vert et perçant de son interlocuteur en pointant un doigt menaçant vers lui.

-Tu m'insultes, chien ?! Je n'ai plus à discuter avec .. Il s'arrêta aussitôt, constatant le bras qui s'était levé sur sa gauche. Thos l'Incantateur, assis entre deux ponchos, un verre de thé noir dans une main, avait décidé d'intervenir. Son autorité agissait depuis le départ comme une aura salvatrice auprès des autres sorciers. Aucun de ses subalternes n'osait discuter ses ordres et encore moins lui manquer de respect.

-Nous avons remporté une victoire hier.. Mais personne ici ne doit oublier, que nous la devons à l'effet de surprise. La route est encore longue sur le sentier de la Vérité, et nous n'en sommes qu'au commencement. J'ai pris ma décision, définitive. Nous allons rester dans cette ville et placer les forces en embuscade. Je veux qu'un Assembloir soit aménagé immédiatement dans le fort du régent, je veux que d'autres homoncules soient mis sur pied. Je veux que des goules soient ranimées et que de nombreux pièges soient installés. Nous allons creuser des cryptes à plusieurs endroits clés et mobiliser nos otages pour ce travail. Quand ce sera terminé, nous utiliserons leurs corps pour créer d'autres homoncules. Dans les cryptes que nous allons creuser, nous allons y stocker des vivres, pour les frères qui y trouveront refuge. C'est à dire la quasi totalité. Qijall, tu resteras en dehors de la cité avec tes chars. Contre la force brute, le zèle et la ruse auront raison de nos ennemis, aussi puissant soient-ils.

La réunion qui se tenait dans un salon de thé vandalisé, au niveau du port, prit fin, et les premières directives du premier lieutenant furent appliquées.
Tandis qu'une partie des sorciers se dirigeaient vers le petit fortin pour y aménager un Assembloir, structure propice à la création d'homoncules d'os et de chair, une autre partie commença à ranimer des goules. Les otages qui avaient échoués leur exode vers Valmès furent également mobilisés dans les multiples chantiers qui prenaient forme à Mortarach. On creusa sur cinq emplacements, circulairement répartis à l'intérieur de la cité. La consistance du sol, plus sableuse que terreuse, rendait la tâche plus aisée. Les goules ne s'arrêtaient jamais de travailler, tandis que du côté des prisonniers, quelques rares pauses leurs étaient accordés. Ceux qui succombaient sous le poids du travail venaient aussitôt grossir les rangs de la main d’œuvre funeste, ranimés par l'énergie maléfique de leurs contre-maîtres.
Revenir en haut Aller en bas
Kamil
Humain
avatar

Masculin
Nombre de messages : 53
Âge : 23
Date d'inscription : 07/02/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 23 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)   Ven 1 Sep 2017 - 22:54



Et soudain, un columba jaillit à l’horizon, avant de survoler les remparts et de terminer sa course à l’emplacement du système des courriers de la cité. L’acolyte en charge de surveiller le service saisit le volatile et décroche le petit parchemin ambre ficelé autour de l’une de ses pattes.

Une vingtaine de minute plus tard, un peu plus de deux cent prisonniers Drows sont rassemblés sur le foirail, les mâles d’un côté, les femelles et les enfants de l’autre. Une rangée d’archers sous le contrôle des sorciers cabre ses armes vers la foule. On entend des gosses sangloter, tandis que la plupart des adultes, l’air moins hébété, crache en direction de leurs geôliers en leur adressant des injures.
Il ne s’écoule pas plus d’une minute avant que Thos l’Incantateur ne surgisse sur la place centrale, flanqué d’une rangée d’acolytes drapés de pourpre ou de noir, dont Kamil. Ce dernier, sur l’ordre de son supérieur, ne tarde pas à haranguer la foule à propos de ce qui vient d’être convenu en réunion.

-Vos semblables ont rejeté tout pacte de non-agression, tonna t-il en agitant le petit parchemin au-dessus de lui, certains des nôtres indiquent qu’une colonne de votre armée de la damnation marche en ce moment dans notre direction. Il ne fait maintenant aucun doute que l’érudition de notre Grand Maître s’est trompée sur votre race d’incompétents !
Drows, vous êtes voués à l’annihilation éternelle, reclus sur vous-même et incapables de saisir les opportunismes pour promouvoir vos volontés de conquête !
En réponse à l’agression de vos semblables envers nos ambitions, en réponse à l’insulte proférée par les vôtres envers le Très Vénéré, vous êtes condamnés à rejoindre les affres hiératiques du néant où siègent déjà un certain nombre de vos comparses. Bientôt, votre civilisation entière vous rejoindra.


Le scribe qui se tenait sur la droite de Kamil venait de finir de recopier le discours sur un parchemin de roseaux qui ne tarderait pas à être émit en direction du Puy d’Elda, déclarant pour de bon la guerre à leur arrogant empire. Ces Eldars fidèles à leurs habitudes n’avaient sans doute pas conscience de la menace qu’ils venaient de se mettre à dos.

Quelques minutes viennent seulement de s’écouler lorsque les prisonniers sont massacrés sur la place centrale. Une activité dynamique se répand aussitôt dans la ville. Les ouvriers ont arrêté leurs travaux et s’attèlent à reboucher les trous pour ne laisser aucune trace de leur stratagème, tandis que des sorciers s’attèlent à empaler les corps des Drows à divers endroits de la ville, notamment devant la Porte Nord, sur de grand pieux de bois plantés dans le sable. Tous y passent, femelles, vieillard, enfants. Ceux qui n’ont pas été tué sont regroupés à l’extérieur des murs de la cité, aux écuries, devant lesquelles une longue caravane est affrétée. La direction : le désert.
Les sorciers restants viennent de relever les acolytes et s’emploient à détruire complètement la ville, d’abord la zone portuaire, notamment les pontons et les derniers navires de pêcheurs qui sont incendiés et coulés, puis vient le tour des zones résidentielles construites en matériaux friables.

Le lendemain, l’ensemble de la Secte et leurs esclaves, regroupés autour d’une caravane, quittent Esion en direction du Mausolée de Qhot.

Une campagne se prépare contre l'arrogant Empire des Eldars du Puy, désormais classé ennemi numéro un des Adorateurs de Nasmirah.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Troubles à Esion ! (Ouvert à tous)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Cours de Philosophie (Ouvert à toutes et à tous !)
» ouvert à tous !!!!!
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Questions ouvert à tous.
» Cours théorique (ouvert à tous pour le moment)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Ithri'Vaan ~ CENTRE :: Principautés de Thaar-
Sauter vers: