Partagez | 
 

 [Erlem]Le plan de l'hiver [Glinaina, Altiom]

Aller en bas 
AuteurMessage
Glenn Hereon
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 624
Âge : 23
Date d'inscription : 09/10/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 35 ans (974 du cycle 10)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [Erlem]Le plan de l'hiver [Glinaina, Altiom]   Ven 1 Sep 2017 - 17:41


Julas, deuxième ennéade de Karfias

Une légère et douce pluie tombait sur Erlem. Quelques flocons de neige venaient tranquillement se poser sur les créneaux des remparts de la forteresse. Cela aurait pu être agréable, sans ce vent glacial. De mémoire, il n'avait jamais fait aussi froid à Naelis. Bien sûr, ce n'était en rien comparable aux températures que l'on pouvait connaître en Oësgard... Mais malgré tout, les anciens nordiques s'étaient habitués au climat Olien de Naelis et ils subissaient l'hiver comme les autres. Glenn Hereon le premier. Pourtant il se tenait là debout, sur la tour du bastion central d'Erlem. Armé d'un large manteau en peau de bête, il defiait le climat. Ses yeux regardaient au Sud, par delà l'aurore, la mer.

- Votre Majesté, le commandant De Renir vient d'arriver, c'est le dernier.
- Très bien Raymond, allons-y.


Le Roi emboita le pas du commandant des chevaliers de Naelis, sa garde rapprochée. Ils empruntèrent un escalier étroit pour descendre deux étages du bastion et se retrouver dans la grande salle de commandement. Après plusieurs années de restauration active, la forteresse d'Erlem avait enfin retrouvé tout son potentiel. Les brèches dans les murs avaient étés comblées, les tours avachis rehaussées, les fossés bouchés élargis... Et Erlem se dressait de nouveau face à l'Est, face à la menace drow. La salle de commandement était une large pièce carré qui contenait de nombreuses armoires remplies de documents relatifs à l'armée et au renseignement. En son centre était placée une large table ronde qui accueillait aujourd'hui une très grande carte de Miradelphia. En somme, c'était une réplique de la salle du conseil au château de Naelis, mais en beaucoup plus grande.  La pièce était austère et comptait pour seule décoration une large tapisserie où des légionnaires transpercaient des elfes noirs de leurs lance sur les vestiges de la porte de Ruven. Quand Glenn entra, ils étaient tous présent : Gouverneurs de région, commandants et représentants des ordres et unités spéciales, généraux des légions ainsi que la Reine de Naelis, Glinaina : l'Etat Major de Naelis au grand complet. Mais que serait cette assemblée sans la présence d'Altiom d'Ydril, l'archonte déchu et fidèle ami de Glenn. Celui même qui a bravé mort et destinée pour ramener le Roi de Naelis d'entre les morts. L'archonte était accompagné de ses plus fidèles compagnons et chefs mercenaires qui le servaient. Si sa présence était si importante, c'était parce que c'était lui qui avait sollicité cette assemblée, cette réunion. Altiom avait une requête à adresser... Et il savait Naelis redevable. Glenn prit place devant la tapisserie aux côtés de Glinaina et d'Altiom, face à ses subordonnés. Pour la plupart, c'était la première fois qu'ils voyaient leur Roi depuis son réveil. En effet, Glenn était resté au palais, le temps de recouvrer ses forces. Ce ne fut pas chose facile mais sa forte volonté et l'aide de ses proches lui permit de surmonter ses épreuves et de se tenir devant ses officiers avec son armure de mitrhil. Armure unique avec laquelle il était tombé en Aduram, mais à qui il devait certainement son salut.

- Messieurs, avant toute chose je me dois de vous féliciter. Oui je vous félicite car malgré que votre Roi ne soit plus là pour vous guider, vous avez su tenir et défendre notre Royaume. J'ai suivi vos efforts et la Naelis d'aujourd'hui est mieux encore que celle d'hier. Vous avez su écouter et conseiller justement ma Reine, qui s'est montré pleinement capable de gouverner. C'est pourquoi dorénavant j'insisterai pour qu'elle assiste à nos conseils de guerre, si elle le peut (Il se tourna vers Glinaina et la gratifia d'un sourire profond et sincère, un sourire qui voulait dire "merci"). Messieurs, Aduram à été pour nous une terrible défaite. Nous avons perdu bien de soldats valeureux. Je pense à Celtibald le Hardi, le héros vainqueur des Crocs Sanglants, ici même à Erlem. Nous avons perdu mais il est temps pour nous de nous relever. Sous vos ordres, nos légionnaires ont continués de s'entraîner dur, en vue d'une revanche, en vue de la guerre. Je vous ai rassemblés aujourd'hui car il est temps que nos légions retrouvent la gloire qu'elles méritent. Avant de continuer, j'ai besoin de savoir messieurs, si vous me suivrez. Me suivrez vous comme vous m'avez suivi à Naelis, à Ruven, à Erlem et à La Dross ?

- Pour sûr que nous te suivrons ! (Trimack Malfer répondit le premier en tapant fortement avec son poing contre sa poitrine et en tendant le bras, geste de salut. Et à l'unisson, tous firent de même.)

- Alors vous ne serez pas déçu ! Car nous allons partir en guerre, mener la plus grande expédition de notre histoire. (Tout en parlant, le Roi de Naelis s'avanca de la grande carte qui reposait sur la table. Il tenait dans sa main un simple pion peint en rouge. Il le posa alors sur la carte.) C'est ici que nous frapperons !

***

Les discussions allèrent bon train. Si quelques proches du Roi, comme Trimack ou Raymond, étaient déjà au courant de ses projets depuis plusieurs jours, pour la majorité de cette assemblée, c'était une surprise. L'aventure était belle et ils acceuillirent cette expédition avec enthousiasme, malgré quelques septicisismes.  L'état major de Naelis ainsi rassemblé se devait donc de préparer un plan, un plan infaillible durant l'hiver, prêt à être mis en application dès le début du printemps.

- Votre Majesté, comment comptez vous faire embarquer nos deux légions ? Pendant votre absence, nous avons pu construire quelques navires de guerre supplémentaire mais notre flotte reste bien insuffisante pour une telle entreprise !

L'amiral Kennet, dis "l'amiral crochet" à cause du bout de métal courbé qui lui faisait office de main gauche, touchait là le cœur du problème.

- C'est pourquoi nous avons fait secrètement appel à un armateur thaarie qui s'est engagé à nous fournir une dizaine de navires de transports de troupes. Ajoutez à cela les dromons de flibustiers de l'archonte Altiom et c'est une puissante flotte qui sera placée sous votre responsabilité Amiral.

Glenn lui détailla les clauses du contrat avec Faeron Savarius et lui recommanda de ménager les navires du thaarie. Et pour cause, Naelis pourrait récupérer une bonne partie de son argent si Glenn rendait les bateaux en bon état.

-Votre Majesté, cette expédition… Nos légionnaires sont fort et bien entraînés mais reste que rien ne les a jamais vraiment préparé à ça. Pour pas nous planter, nous devrions profiter de l’hiver pour monter des entraînements spécifiques, qu'en pensez-vous ?

Le général Damons était soucieux. Lui-même n’avait jamais participé à des manœuvres amphibies et il redoutait la mer.

- Vous avez raison général. Nos soldats ne sont pas des marins et à raison. Pourtant nous allons devoir prendre la mer et attaquer depuis elle. (Glenn réfléchit quelques instants avant de poursuivre) Je vais charger le senechal Trimack d'organiser un exercice de débarquement. Il faudra que tout vos hommes y passent, du simple légionnaire à vous-même. Ça reste à définir mais nous pourrions très bien utiliser Port-Jasen. J’ai également une mission pour vous. (Il se tourna également vers le général Potekm commandant la deuxième légion). Sélectionnez parmi vos légions les meilleurs éléments de chaque unité. Vous avez deux jours pour me présenter 35 soldats chacun, dans la cour de Erlem. Nous y monterons une unité de commandos, capable de s’infiltrer dans n’importe quel campement et d’escalader n’importe quel rempart. S’ils sont bons, nous n’en retiendrons pas plus de 30. S’ils réussissent, c’est double solde pour eux.

La légion était une armée fortement discipliné et pourtant très hétéroclite , puisqu’elle comptait des hommes, des elfes et des femmes des deux races. Cette richesse était une force et Glenn était persuadé qu'en créant une unité de commandos, il pourrait exploiter le meilleur de chacun. Après plusieurs heures de discussion où chacun amena sur la table ses craintes et ses propositions, la discussion tournait maintenant autour d'Altiom et de ses ladres. Glenn en profita pour parler seul à seul avec Glinaina :

- Ma Reine, je sais ce que tu penses. Mais nous devons le faire, je dois le faire. Je crois bien que c’est pour ça que je suis revenu. Tu n’as pas à t’inquiète du départ des légions, il restera assez de soldats pour défendre le Royaume, même en cas de siège. Et puis, Trimack Malfer restera auprès de toi. En mon absence, je voudrais que tu puisses tisser des liens entre Naelis et le peuple elfique, comme autrefois. Sauf que maintenant tu es Reine et que Eraison est tombé. Tu m’avais dit t’inquiéter pour ta famille. Pourquoi ne pas les inviter ici ?

Il comprenait ce que devait ressentir Glinaina. Elle pensait l’avoir perdu à jamais en Aduram et il était revenue par miracle. Mais il repartait à nouveau. Pourtant il le fallait.

- Je te fais la promesse solennelle de revenir. Et pas comme un légume cette fois. Prie tes dieux pour moi et je… prierai les miens.

Glenn Hereon n’était certainement pas un bon fidèle. Il avait toujours fait preuve d'un grand désintérêt pour le culte, même pour Mogar. Mais son séjour chez les morts l’avait quelque peu changé sur ses croyances... Ne devait-il pas son retour à la seule volonté capricieuse des dieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Altiom d'Ydril
Humain
avatar

Nombre de messages : 639
Âge : 25
Date d'inscription : 28/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 32
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: [Erlem]Le plan de l'hiver [Glinaina, Altiom]   Mer 6 Déc 2017 - 22:12

Avili, humilié, sali, souillé, par tant et tous, à peine revenu du Domaine Interdit après avoir défié sa Déesse même, Altiom se sentait une force inconnue, une rage irrépressible, et par trop neuve. Quelque chose d'animal à vrai dire, tous ces crânes de capitaines et lieutenants bien-pensants autour il les aurait fracassés sitôt sur la grand'table. Ces bouches babillantes il les aurait clouées d'un talon sentencieux, ces regards incertains il les aurait crevés de ses doigts.
- EH BIEN QUOI ? ME CROYEZ-VOUS FOLDINGO D'EMPORTER AINSI LE ROY À LA GLOIRE APRÈS L'AVOIR TIRÉ DES GRIFFES DE L'AUTRE PUTASSE ?!! explosa-t-il tout soudain. Personne n'avait mouffeté, on n'osait à peine le mirer droit dans les yeux à vrai dire, après les fléaux d'outre-monde qu'il avait fait s'abattre sur Naelis. Mais lui sentait toutes ces lances le percer, d'en face, d'à côté, depuis chaque recoin de cette salle miasmatique ! Comme le roy, il avait accusé le coup du retour de l'En-Deçà, sorti de sa morbide literie voilà plus d'un mois. Si Glenn avait subi la ruine du temps, lui avait dû encaisser celle, plus céleste, que lui avaient réservée les Indignes, ainsi qu'il les considérait depuis. Incapables de convaincre, montrer la vérité, ces bouffons falots s'en remettaient au supplice du corps pour subjuguer. Étaient-ce là des façons de dieux ? Non. Des artifices de bourreaux, tout au plus. Rien n'avait plus conforté Altiom en son jugement que leurs derniers actes. Ils n'étaient que des idoles, des faussetés, et un jour il leur déclarerait guerre ouverte. Comme il voyait tomber tous ses adversaires depuis son réveil, il ferait tomber les Cinq.
Aujourd'hui pourtant restait à convaincre l'élite militaire naelisienne. Les crânes écrasés ne faisant pas montre d'argumentaire irréfutable en la Légion, lui fallait-il trouver plus digeste exposé pour enlever ainsi leur souverain au bout du monde. Et se calmer, surtout.

- Mes hommes.. si disparates qu'ils puissent paraître, iront à la mort, comme les vôtres. Ni plus ardemment, ni plus froidement. Nous reprendrons ma terre. Et pour ce faire nous faut l'assaillir depuis le couchant. Marcalm y est un symbole, le siège des usurpateurs. Ceci fait, nous partirons vers l'est, museler toutes ces autres engeances impies qui y pullulent. À chaque cité qui m'oppose sa soumission, je réserve sa surprise. N'ayez crainte, se réchauffa tout soudain l'archonte, l'Ydril est pays ami, les miens ne sauraient vous y accueillir lames au-devant ! Tout au plus nous faudra-t-il mater quelques velléités d'estrangers par trop acclimatés à nos doux alizés ! Qui ne manquaient pas en sa riante contrée, mais cela, nul n'était besoin de le préciser encore. Ces pendards il les savait désunis, sans coordination aucune. Il les briserait l'un après l'autre, après l'autre, après l'autre, après l'autre, après l'autre, après l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Glinaina
les Pommes Légendaires Salées
avatar

Nombre de messages : 2908
Âge : 26
Date d'inscription : 08/09/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 130 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.

MessageSujet: Re: [Erlem]Le plan de l'hiver [Glinaina, Altiom]   Ven 8 Déc 2017 - 16:46

Comment pouvais-je ne pas être là ? Je ne souhaitais pas voir Glenn partir, pour aucune raison. Surtout après tout ce qui lui était arrivé et l'envie sincère et profonde que nos enfants grandissent avec leurs deux parents. J'avais essayé de lui en parler, jusque là sans vraiment y arriver. Aussi le laissais-je aller, payant ainsi une dette auprès de l'archonte déchu d'Ydril. Il exposait en ce moment-même ce qu'il comptait faire, quelle guerre il allait mener, étalant au fur et à mesure ce qui était une surprise pour la majorité des personnes présentes. Glenn répondait avec calme et assurance aux questions militaires quant à la guerre, je prenais la parole lorsqu'il s'agissait de la défense de Naelis en leur absence ou tout simplement de la gestion de la ville. Ils me connaissaient maintenant, même si je n'étais pas la meilleure diplomate avec les étrangers j'étais mine de rien douée pour gérer le royaume en interne.

Au bout d'un moment ce fut à Altiom que les questions allèrent, lui laissant exprimer sa hargne - malheureusement également envers les Cinq. Glenn en profita pour me dire quelques mots, et moi de glisser discrètement ma main dans la sienne.

"Ma Reine, je sais ce que tu penses. Mais nous devons le faire, je dois le faire. Je crois bien que c’est pour ça que je suis revenu. Tu n’as pas à t’inquiéter du départ des légions, il restera assez de soldats pour défendre le Royaume, même en cas de siège. Et puis, Trimack Malfer restera auprès de toi. En mon absence, je voudrais que tu puisses tisser des liens entre Naelis et le peuple elfique, comme autrefois. Sauf que maintenant tu es Reine et que Eraison est tombé. Tu m’avais dit t’inquiéter pour ta famille. Pourquoi ne pas les inviter ici ?
- Je comptais reprendre contact avec la protectrice d'Ardamir... Pour ce qui est de ma famille, il vaut mieux attendre que les guerres se tassent ici comme en Anaëh, et que nous soyons ensemble pour cela. Mais tu sais que ce n'est pas cela qui m'inquiète, Glenn... tu sais de quoi j'ai peur.
- Je te fais la promesse solennelle de revenir. Et pas comme un légume cette fois. Prie tes dieux pour moi et je… prierai les miens.
Un fin sourire, triste pourtant, orna mes lèvres.
- Bien sûr que je prierai pour toi. Pour toi et notre famille."

J'avais peur. Et il y avait quelque chose que je sentais mal dans cette histoire, une intuition qui ne voulait pas me quitter depuis que l'Ombre s'était penchée sur Naelis, depuis qu'Altiom avait profané les dieux pour ramener mon mari. Pourtant, nulle magie - sinon Ust et moi l'aurions certainement ressentie. Alors quoi ? Je n'en savais rien. Et c'était bien cela qui m'inquiétait le plus... Ma main se sépara de celle de Glenn et je me tournais vers Altiom qui se trouvait juste de l'autre côté du roi, sans plus rien dire pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Erlem]Le plan de l'hiver [Glinaina, Altiom]   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Erlem]Le plan de l'hiver [Glinaina, Altiom]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le plan du Centre-ville de PAP devrait être confié à des Haitiens
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Faut bien trouver une occupation... [ PV : Patte d'Hiver ]
» Quel plan de développement pour le secteur énergétique ?
» Vers l’adoption d’un plan unique de planification familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis-
Sauter vers: