AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Beltrod la belle [Louis PNJ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Nombre de messages : 426
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Mar 12 Sep 2017 - 19:57



Début Favrius, an X, XIe cycle



Beltrod s'étendait, belle, grande et étendue. La cité, longée par deux fleuves au sud et au nord, se tenait sur une île au bord de la rupture. Il ne fallait pas être dupe pour comprendre que la place commençait à manquer et que l'on avait dû – pour y remédier – construire toujours plus encore de l'autre côté des rives. Une enceinte fortifiée avait pourtant été édifié afin de donner un semblant de sécurité à ses occupants. Les portes étaient nombreuses et les bateaux n'avaient guère de peine à venir décharger leurs marchandises le long des innombrables quais portuaire. C'est que Beltrod était assurément le poumon économique indispensable à Velteroc. Le manchot lui-même y avait établi sa capitale, préférant sûrement sa splendeur à celle plus terne de Rochenoire l'ombrageuse. De toute évidence, le manchot était un homme de goût.

Sur l'un des quais principaux, Benoît contemplait justement les derniers rayons lumineux s'abattre sur la cité. Le jour s'éteignait pour enfin laisser la nuit seule maîtresse. Une bonne chose, convint le brave Benoît alors qu'il rangeait les dernières marchandises qui n'avaient point trouvé d'acquéreurs. Les clients s'étaient pourtant montrés en grand nombre et bien fort généreux. Ses fourrures et autres étoffes se vendaient au prix d'or vue la qualité. C'est que les ours avaient la côte paraît-il ! Souriant à sa propre pensée, Benoît ne vit même pas apparaître dans son dos l'un de ses compagnons nordiens avec qui il avait fait route.

-Vindiou ! héla-t-il. Tu m'as flanqué une sacrée frousse, canaille ! C'est que j'ai failli faire dans mes chausses.

-Tout doux, jacta Edmond, les deux mains en l'air. Je suis pas venu pour te dépouiller. Ça non, pardi. Qu'est ce que je foutrais de tes fourrures, j'en ai déjà plein chez moi.

-Ouais ouais ! Vas-y, balance pourquoi t'es là l'affreux et pourquoi je vois ta sale trogne !

Edmond se mit à rire dans sa jeune barbe.

-Allez, viens, va falloir qu'on cause vue les dernières nouvelles qu'on a eu. Ça sent le grabuge.

Revoir son vieux copain Edmond lui redonna du baume au cœur. C'est qu'il en avait plein d'autres dans la cité et qu'il n'avait pu, jusqu'à présent, parler à aucune d'entre eux. Disséminés au quatre coins de cette ville qui réunissait les marchands venant de tout le royaume, leur arrivée n'avait point suscité de questionnements. D'autant plus lorsqu'on venait vendre des peaux de bêtes, chassées soit-disant dans les montagnes du Val. Alors, lorsqu'on lui mandait la provenance d'icelles, Benoît qu'à dire qu'il les avait acheté à des chasseurs émérites du Val.

Après s'être assuré que sa cargaison ne craignait rien, il s'en alla à l'endroit indiqué par le filou d'Edmond. Ce n'est qu'une fois dans les bas-quartiers, repères des malfrats et des prostituées, qu'il comprit l'importance stratégique du lieu. Les rues étaient bondées, en cette heure ci, d'ivrognes. Bien animés et échaudés, il valait mieux ne point se risquer à s'embrouiller avec l'un de ces gars pour ne pas risquer l'agression. Le genre d'endroit donc, qui ne voyait passer une patrouille de gardes que lorsque tout le monde se mettait à dégueuler. Au vue de l'animation qui y régnait, le temps était de leur côté.

Il retrouva ainsi Edmond et d'autres anciens compagnons à l'ombre d'une impasse malfamée. Les visages enfouis sous leurs capuchons, il ne parvint à en distinguer que deux. L'un s'appelait Jonas et l'autre Alfred. Voilà que la crème d'Argonne était de nouveau réunie ! Pour ce qui est des autres, il les salua brièvement comme s'il avait s'agit de simples inconnus rencontrés au hasard.

-L'ordre est tombé, ce sera cette nuit, les informa Edmond. Vous savez quoi faire.

Il donna à chacun une petite fiole qu'ils dissimulèrent aussitôt dans leurs habits.

-Rendez-vous dans ce monde ou dans un autre. Pour nos frères !

-Pour nos frères ! reprirent-ils tous simultanément.

-Benoît, tu seras avec le gars là-bas, c'est quoi ton nom déjà à toi ? S'enquit-il en faisant signe à l'un des inconnus de s'avancer. Oh et puis je m'en fou de ton nom, autant que je le sache pas. Retournez au port maintenant !

Benoît s'avança lentement vers le gars emmitouflé dans son manteau.

-Allez viens mon gars, je vais te montrer mon bateau.


Dernière édition par Thibaud de Kelbourg le Lun 16 Oct 2017 - 13:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Nombre de messages : 292
Âge : 29
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Mer 20 Sep 2017 - 4:33







Un voile obscure et dense s’était confortablement installé dans les bas quartiers, alors qu’au dépend de la clarté, commençait à revivre les bas-fonds de cette citée. Puterelles, joueurs, sac-à-vin et autres raclures de la société se joignaient aux établissements peu recommandables, comme si la journée pour eux ne faisait que s’amorcer. Au détour de quelques recoins peu recommandables, se trouvait un établissement tout aussi reluisant nommé : « Le tonneau ». Cette taverne, bien qu’à l’approche aussi normale que ses semblables, possédait tout son lot d’attraction qui faisait mousser sa popularité de jours en jours. On y trouvait les plus délicieuses, attentionnées et plantureuses coureuses des remparts, pas même le plus « luxueux » des lupanars de la basse-citée ne pouvait se targuer d’avoir d’aussi affriolantes marchandises. Chaque ennéade, des chars pleins débarquaient avec du nouvel arrivage ; des vins et des bières importées d’un peu partout la péninsule. Ah, certes! Voilà qui n’était pas commun, comment un établissement aussi pauvrement situé avait-il s’offrir d’aussi onéreuses boissons ? C’est qu’en plus de ceci et de cela, le Tonneau était reconnu pour son abondance de joueurs compulsifs. Des gens sommes toutes assez difficiles à contrôler, lorsque la défaite leur retire même leur caleçon, mais qui de temps à autres, suffisent à commanditer l’achat de tous ces précieux biens. Alors au sol traîne des traces de cervoises trop mousseuses, là-bas trinquent deux partenaires d’on-ne-sait-quoi, ici se marie les langues de deux purs inconnus à la libido un peu trop exhibitionniste et là, autour d’une table ovale, se tiennent en duel un quatuor de bons vivants. Jusqu’à maintenant, du moins.

« Je parie le restant d’mes fonds que t’auras pas le six, ordure! »
« Et si plutôt on pimentait ça, t’en dirait quoi? »

« Tout dépend, pas envie que ça m’coûte une jambe! »
« Nann … Juste une nuit avec ta rombière. Parait qu’elle est assez généreuse d’sa personne et qu’elle aime bien qu’on manque de précision, quand vient l’temps de la lui mettre! Héhéhé!»
« QUOI, QU’EST-CE QUE T’AS DIT! » Tonna l’ivrogne, les yeux exorbités et les poings fermés, bien prêt à lui coller un pain droit en pleine tronche.

Puis, tandis qu’une possible rixe était sur le point d’éclatée, un grognement sourd fit taire la tablée. À l’unisson, les quatre se retournèrent vers la source de ce bruit à vous ramener à l’ordre. Le videur était là, tout prêt d’eux, les bras croisés comme deux marteaux prêts à s’abattre sur une enclume. Donovan de son prénom, le type en question était de provenance Nordienne, qu’on disait. De toute manière, personne n’aurait réfuté ce fait, car du haut de ses deux mètres cinq, immuable sur ses 130 kilos, peu était à miser que le bonhomme venait du sud! Toujours est-il, que d’aucun n’irait lui chercher des noises et voilà pourquoi le tavernier lui versait un salaire aussi pesant.

Au bout de quelques mises, sans qu’il ne s’en aperçoive, l’armoire à glace se fit siffler à l’oreille quelques mots tous bas. Sans plus tarder, alors que tout semblait calme, il quitta les lieux sans prévenir et s’encapuchonna d’une toge –disons plutôt deux cousues ensembles- pour se rendre à l’endroit prévu. Il n’en fallut pas plus pour que la guerre éclate entre les joueurs d’ailleurs, au grand damne du propriétaire. Envolées sanguines, meubles et insultes fusaient de parts et d’autres alors que l’un des vauriens, se fit prendre main dans le sac à utiliser des dés pipés.

Plus tard, vinrent les autres membres convoqués secrètement. Le soir était venus pour eux d’agir et personne ne cherchaient à y manquer. Or, sans plus tarder, écourtant les présentations, l’homme fort enchaîna à son acolyte Benoit :
« Allons-y prestement, que l’on en finisse. »
Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Nombre de messages : 426
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Ven 22 Sep 2017 - 11:03





Pas un chat n'avait daigné se montrer. Les ruelles étaient calmes et propices à la déambulation sous l'effet de l'alcool. Que nenni, Benoît n'avait point sifflé une seule lichette de la soirée alors qu'une bonne dose aurait put lui redonner bien du courage. La gnôle pour après, avait martelé le foutu Edmond durant tout le trajet. Au moins, pour le point positif, ses pensées n'étaient point embuées. Au moins ça, se dit-il. Le gars à ses côtés, un grand costaud, n'était guère le plus loquace. Une vraie tombe ou une porte de geole. L'un des deux, peu importe. Il n'y avait qu'une chose à espérer : Que le travail soit fait et qu'ils puissent se tirer fissa. Au port non plus il n'y eut même pas un chat pour les accueillir. A croire que Beltrod devenait fantomatique une fois la nuit tombée... Ce qui n'était pas le cas des bas quartiers. Au moins là-bas l'on pouvait tirer son coup et descendre quelques chopines.

Son bateau, ou plutôt sa grosse barque apparut sur l'un des quais. Il l'avait acheté pour une maudite somme et y avait foutu toute sa cargaison.

-Viens ! C'est là-bas.

En arrivant tout près de l'embarcation, des bruits de pas se firent entendre au loin. Son palpitant doubla de cadence lorsqu'il comprit qu'une patrouille de nuit arrivait dans le port.

-Fichtre ! C'est maintenant qu'ils se décident à venir par tous les saints porcs du Médian !!!

Si tôt entendu, si tôt vu. Une patrouille de gardes arriva le long des quais. Au nombre de cinq, les gars marchaient parfaitement bien synchronisés pour ne pas dire qu'ils donnaient l'impression d'avoir des balais dans le cul. Inutile de se cacher derrière l'une des caisses de marchandises, les gardes les avaient déjà vu et déboulaient dans leur direction.

-Vous là-bas ! Héla l'un des gugus en tête de colonne.

Benoît se laissa tomber sur son compagnon de galère qui le rattrapa in extremis afin qu'il ne sombre pas lamentablement sur le sol.

-Qu'est-ce que vous foutez là ? Reprit la grande gueule du groupe alors qu'ils n'étaient plus qu'à quelques pieds d'eux.

-Rien sergent...hic... rien du tout ! beugla-t-il comme le plus ivrogne des hommes. J'crois que j'ai un peu trop forcé sur la b'teille... hic...

Les gardes s'arrêtèrent devant eux et semblèrent s'amuser de la situation.

-Barrez-vous ou je vous mets au frais !

-C'est qu'mon bâteau est juste là, sergent... hic... Moi j'demande qu'ça d'aller pioncer s'avez !

-Ouais ouais, circulez ! Foutez le camp !

-M'ci, sergent ! Je trinquerai à vot santé la prochaine fois !

Le sergent donna l'ordre à ses gars de poursuivre leur patrouille et finirent par les laisser de nouveau seul. Un œil un brin amusé en direction de ces derniers, Benoît n'en resta pas moins conscient qu'ils avaient eu le cul bordé de nouilles sur ce coup-là.

-J'espère que t'es chanceux l'ami parce que moi je viens d'écouler tout mon stock ! Lâcha-t-il en soufflant un coup. Allez viens, c'est juste là.

En arrivant devant son embarcation, Benoît sauta et manqua de finir la tête dans l'eau. Son compagnon d'infortune l'en empêcha en le retenant juste à temps.

-Tu vois, je te l'avais dit !

Puis il souleva les peaux d'ours et d'autres bêtes afin de montrer la cargaison laissée secrète tout en dessous.

-Avec ça, on devrait pouvoir faire un beau feu de joie.

La poix était mise dans de grandes bouteilles. La matière, élastique et inflammable à souhait, n'attendait plus qu'une petite mèche allumée pour prendre effet.

-Par où que tu veux commencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Nombre de messages : 292
Âge : 29
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Dim 24 Sep 2017 - 19:47




Deux billes bien rondes, prises au dépourvues et faisant l’objet de toute la surprise de leur porteur : voilà à quoi ressembla à peu près son regard lorsqu’il aperçut la patrouille nocturne foncer droit sur eux. D’un reflex premier, sans même aborder ne serait-ce qu’une option dans laquelle ils s’en sortaient sans usage de violence, sa grosse paluche se logea à son ceinturon, où subtilement dormait paisiblement un écussonnoir au fil bien coupant. Alors Benoit préféra se priver de l’avis de son compagnon et adopta un sentier moins sanglant, mais non plus certain. Tandis que son petit compagnon feignait l’ivresse avancée, le colosse lui, se montra impatient, comme s’il se montrait chaperon de son collègue. Alors, ajoutant aux lamentables excuses de Benoît, l’ogre ajouta d’un air excusé, voir même accablé : « Faut l’excuser … Mon fot-en-cul d’ami s’est fait laisser par sa rombière … Et pis pas pour un plus beau, pour une autre puterelle! Alors hein, disons qu’il a mis l’œil plus d’une fois sur le fond d’sa bouteille, à force d’la vider cul sec! » Malgré l’histoire tout de même cocasse, à en voir le demi-sourire d’une des deux sentinelles, la gendarmerie exigeât tout de même leur départ, même si leur quête de conquérir leur couche sembla pour le moins inoffensive. Ils l’avaient échappé belle!

Une fois les pieds posés sur leur embarcation de fortune, le géant se questionna. Quel était l’endroit qu’ils se devaient de cibler, afin de maximiser les pertes?
« Faudrait foutre le feu à l’entrée des quais en premier … Le temps qu’la bleusaille débarque et qu’ils se chargent du premier incendie, le restant du quai n’sera plus qu’des cendres, m’est d’avis! » Suggéra le géant, tout en soulevant deux barils qu’il coinça sous ses aisselles, laissant les petits poids à son partenaire. « Ouais je veux! Mais l’problème, c’est qu’on aura plus d’porte de sortie quand ce sera l’festival! On sera fait, fait comme des foutus rats! » Ajouta Benoît, se chargeant d’emporter le restant de la cargaison. « Détache ta chaloupe du quai mon vieux et laisse le prendre la houle! On le rattrapera à la nage, avec du bol. »

Tout était désormais paré … Il ne restait plus qu’à allumer la mèche et d’ici quelques étincelles, Beltrod se verrait amputée de son bras fort.

Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Nombre de messages : 426
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Jeu 5 Oct 2017 - 10:07





Il était temps de se bouger le cul. Après cette rencontre qui avait manqué de mettre en péril leur projet, le champ était libre pour entamer la manœuvre. Son nouveau compaing avait eu l'air de prendre les choses en main. Fort bien, il s’exécuterait à la tâche avec l'ardeur du type souhaitant en finir au plus vite pour se tirer fissa. A deux, ils déchargèrent ainsi les barils de poix et finirent par les disséminer un peu partout sur les quais. Bien sûr, il fallut s'arrêter à deux ou trois reprises dès que l'on entendit du bruit dans les ruelles, mais finalement les choses se déroulèrent sans encombres. Pour une fois ! Qu'en était-il des autres gars dispatchés dans les quatre coins de la cité ? Benoît se le demanda. Espérant qu'aucuns d'eux n'avaient été pincés pour ne point risquer d'annuler l'entreprise au dernier moment, il eut un petit moment de latence.

-Remues toi ! lui lança son compère.

Il détacha la chaloupe qui commença à divaguer dans le sens du courant.

-Je t'ai dis que j'étais un piètre nageur ? On m'appelle la brique par chez moi...

L'autre ne répondit pas et continua d’œuvrer dans l'ombre. Benoît se remémora dès lors l'emplacement de tous les barils et en conclut qu'une réaction en chaîne s'ensuivrait. Il était certains que quelques maisons au bord des quais finiraient par prendre feu. Avec elle, leurs occupants rôtiraient probablement. Il en eut un petit pincement au cœur, en pensant à tous ces innocents... Mais la simple vision de son seigneur en proie à la colère l'incita à s'activer et à allumer une mèche via un briquet rudimentaire fait d'une petite pierre et d'un silex.

-Allez, magne-toi !

Benoît tentait d'allumer la mèche, encore...

-Fais-le si tu te crois plus doué !

Des étincelles s'échappèrent et la mèche en amadou prit feu...lentement...très lentement.

-Vindiou que c'est long, on est pas rendu !

Aussitôt, un bruit sourd et lointain les fit sursauter. Celui d'une explosion. Ils n'eurent guère de mal à apercevoir après quelques minutes d'attente une haute et grande flamme s'élever dans le ciel encore noir.

-Ca y est, c'est le signal ! jacta-t-il.

Finalement, Benoît jeta la mèche tout près d'un tas de barils dont l'un avait été troué. Comprenant qu'il venait de commettre là un acte stupide, il n'eut d'autres réflexes que de se jeter comme un boulet dans la flotte. Ce n'est qu'une fois dans l'eau gelée qu'il vit se produire une nouvelle déflagration juste au dessus de sa tête. Le bruit assourdissant manqua de lui percer les tympans et de lui faire perdre connaissance. Qu'en était-il maintenant de l'incendie ? Avant que son compaing ne l'entraîne au loin, il vit les flammes se propager sur les marchandises laissées sur le bord, sur les quais en bois, sur les navires marchands et velteriens et aussi sur les premières maisons du port. Les dés étaient jetés, seul l'avenir leur dirait si la mission serait un succès ou non.
HRP - MJITAGE:
 
Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Nombre de messages : 426
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Lun 16 Oct 2017 - 13:03

HRP:
 



8e jour de la 2 ennéade de Favrius. An X du XIe cycle

Il n'était plus un mystère pour aucun beltrodiens que leur cité se trouvait sur le point de passage des armées du nord. Par des échos et autres racontars, il était fait mention de bandes cavalant dans les alentours en mettant tout sans dessus dessous. Que ne fut pas leur surprise alors lorsque des cavaliers s'avancèrent suffisamment pour être visibles de tous. Si la menace parut inexistante, la surprise fut de taille à la vue d'une flèche tirée. L'unique projectile vint ainsi se figer sur un pan de bois. Nulle victime fut à déplorer. Un ouf de soulagement se mit à remplir les badauds qui avaient été mis en alerte. Pourtant, l'un d'entre eux trouva un petit vélin entourant la flèche. On transmit en toute hâte ce petit bout, sans même le lire. Et lorsque ce dernier arriva dans les mains d'une autorité compétente, on s'arrêta un instant, comprenant l' importance du contenu.

Au quelconque seigneur et gouverneur de la cité de Beltrod, salut.

Au nom de sa majesté le Roi Bohémond Ier de la maison Phiiram, nous demandons la reddition de la cité. A compté de ce jour, nous vous laisserons deux jours afin d'en décider. Sinon quoi, il ne vous sera plus guère possible de vous repentir de votre félonie. Sachez dès lors que nous n'aurons cure de seulement conquérir votre ville, mais que nous serons dans l'intention de la raser jusqu'à la dernière pierre et d'exécuter tous les parjurés qui seront reconnus coupables d'avoir soutenu Nimmio de Velteroc dans son entreprise.


Le sort des vôtres est entre vos mains. Que Néera sauve vos âmes damnées.

Thibaud de Kelbourg, connétable de Sainte-Berthilde, seigneur de Kelbourg et de Villeroy
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Nombre de messages : 1111
Âge : 817
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Lun 16 Oct 2017 - 19:50


« Messire ! Messire ! » gueula l'écho d'une voix grave et rocailleuse mille fois réfractée par la cage d'escalier. « MESSIRE ! » Explosa-t-elle avec force dans le bureau du capitaine en plein entretien avec le chef des éclaireurs de la cité. « Messire. On est dans la merde. »

La face rougeaude, son torse bardé de maille se soulevant laborieusement, le grand lieutenant aux cheveux grisonnants et à la carrure de bœuf wandrais resta appuyé sur le chambranle de la porte pour reprendre son souffle sous le regard de son supérieur. Même s'il n'était pas le meilleur épéiste de sa génération, voir une telle force de la nature avec cet éclat d'angoisse et de fatigue dans l’œil ne pouvait qu'appuyer son propos. Beltrod était vraiment jusqu'au toit dans une merdaille qui fleurait bon la catastrophe.

Tout le monde le savait déjà depuis un certain temps pourtant. Le blafard qui restait muet comme la tombe à laquelle il avait bien trop souvent échappé. Son opulente femme qui était sorti courir le guilledou au sud après avoir pousser tout leur maudit duché à rester sur ses positions contre le royaume en pleine réunification. Maxence n'était pas un homme de politique. Il se contentait de défendre de son mieux quand on lui disait de défendre et d'attaquer quand on lui disait d'attaquer. Mais là... Mémé s'était abondamment roulée dans les orties, nue comme un verre, et toute la médecine du monde n'arrivait pas à faire passer la démangeaison.

Après l'arrivée des troupes ennemis à leurs frontières, il n'avait plus eu un rond ans les coffres pour remobiliser les troupes. Les miliciens s'étaient changés en bandits ou avaient fuit vers le sud, le nord, n'importe où ailleurs en emportant leur famille sous le bras. Les soldats qui restaient étaient au bout du rouleau. La plupart avait leur famille en ville et ne restaient que pour ça. Plus personne ne savait pourquoi on tirait l'épée. Pour un roi ? Pour Nimmio ? Pour la légitimité d'un gosse de deux ans ? L'hiver avait fait son lot de victimes. La nourriture était limitée et elle le serait encore jusqu'aux prochaines récoltes s'ils n'avaient pas de soutien extérieur... Et c'était ce soutien extérieur qui transformait leur campagne en un glorieux mixe d'arène, de maison close et de terrain de chasse. Et par dessus tout, les seigneurs locaux n'arrivaient pas à se mettre d'accord. La dissidence battait son plein. Les dirigeants n'arrivaient pas à faire cause commune et tous les serments vassaliques du monde ne semblaient pouvoir combler le gouffre que l'hiver, la faim et l'absence avaient creusées.

Les incendies de la dernière ennéade avaient achevé le moral des troupes autant que celui des citadins. Les hommes avaient déjà du mal à limiter les mouvements de foule et les bagarres étaient de plus en plus courantes avant cela. Maintenant, c'était pire. Le port avait été peu atteint, grâce au sang froid des marins. Faut dire qu'en plein milieu de l'océan, ces gars devaient en avoir de belles lorsqu'il y avait un départ de feu. La porte de la place forte n'avait pas trop été touchée non plus. Par contre, un pâté de maison entier avait brûlé dans un des quartiers réputés sûr de la haute ville, répandent une terreur sans nom parmi les plus fortunés. Et les halles... Des planches calcinées. Les animaux et le grain amenés par les chalands avaient été cuits, brûlés, réduit à l'état de charbon... tout comme une vingtaine de personnes, restées bloquées à l'intérieur. L'un de ses lieutenants y avait perdu sa femme et démissionné le lendemain. Il n'avait pas eu le cœur de le dénoncer pour désertion malgré la gravité de la situation actuelle.

S'il n'était pas de son devoir de rester sobre pour montrer l'exemple à ses hommes, le jeune Capitaine se serait déjà mis une sacré race... ou deux... même trois. Alors peu importait ce qui déconnait encore, il n'avait vraiment pas envie de le savoir.

La main de Philibert claqua sur son épaule. Son regard sombre lui rappela qu'il n'avait pas le choix. « Je retourne auprès de mes hommes. Mais réfléchi vite. Le chemin ne restera pas dégagé bien longtemps et tu auras de moins en moins de candidats. Même en rassemblant toutes les forces de Velteroc, nous ne serions pas au niveau et tu le sais.
- Le nombre ne fait pas tout. » brava Maxence par pure habitude face au profile aquilin du chef des éclaireurs qui se détournait déjà.
- Nous savons tous les deux que ce n'est pas une question de nombre, Capitaine. » Non... C'était même le dernier de leur soucis. Équipement. Nourriture. Moral. Ils n'avaient plus rien. Rien d'autre que leur serment et leur honneur. « Passe le bonjour à Mélodie et aux garçons.
-... Je n'y manquerai pas... » murmura-t-il alors que la porte se fermait dans un craquement sinistre.

Bon. Il inspira à fond, se redressa et se tourna avec autorité vers l'homme qui lui devait toujours des explications. Le gaillard s'approcha de deux pas pour tendre un papelard sali par la pluie. Les six doigts de la main droite du Capitaine se refermèrent sur la note. Ses yeux manquèrent de sortir de leurs orbites.

« Qui l'a lue ?
- Juste moi, Capitaine. Enfin ce que j'ai pu en comprendre... Les gars me l'ont apportée tout à l'heure. Ils savent pas lire. »

Le Capitaine reste un instant pensif, relisant machinalement les mots tout laissant son esprit dériver. Nimmio était à Rochenoire, mais il n'y resterait sûrement pas si la ville était menacée, il irait retrouvée sa donze à Hautval, bien plus facilement défendable... C'était pure folie. Toute la Péninsule était contre eux. Ils n'était plus question de victoire. Seulement de survie... La vile rasée. Le visage de ses quatre fils et celui de sa femme s'imposèrent à son esprit. Il secoua la tête. De toute façon en tant que Capitiane, il était sûr d'être accusé de haute trahison.

« Va trouver... » le seigneur Il n'avait qu'une phrase à finir. Une phrase qui mettrait cette nouvelle information au cœur de débats sans fin. Il devait arrivé avec d'autres informations cette fois. On lui avait demandé de défendre la ville et il comptait bien savoir ce qu'elle encourrait exactement. « … Philibert avant qu'il ne parte et dit lui de lancer le repérage en amont. Je veux tous les lieutenant demain matin dans mon bureau aux aurores. » Le gaillard effectua un salut impeccable. « Ah. Et remet leur le parchemin si je ne suis pas là. Cela voudra dire que nos hôtes ne savent pas tenir parole.
- Messire... ?
- Au travail Lieutenant. »

Quelques minutes plus tard, le Capitaine plus connu sous le nom de Chevalier Six-doigts, s'avançait vers la porte nord qui avait reçu la visite de leurs hôtes. Il débaucha deux gardes pour l'escorter et tout trois s'avancèrent à découvert en brandissant les couleurs de la ville. Le Capitaine avait parfaitement conscience qu'il outrepassait ses droits en agissant ainsi mais la vie de bien des beltrodiens était en jeu.

Portant maille et plate taillées pour la bataille, son épée et sa miséricordes solidement encrées à son ceinturon d'arme, le chevalier avait gardé son heaume sous le bras, ses cheveux noirs et bouclés seulement protégés par son camail. A l'arrière de sa selle, un carquois de vingt flèches soigneusement fermé et un arc de cavalerie débandé trônaient discrètement près des pans de sa cape de fourrure. Il ne regrettait vraiment pas d'y avoir mis le prix en passant. Les ours du val savaient tenir chaud !

Accueillit par les plus proches envahisseurs, les trois hommes s'immobilisèrent. Dans le soleil de la fin du jour, les petits yeux noirs de Six-doigts ne pouvaient s'empêcher de guetter les potentielles embuscades alors qu'il criait à ses chers ennemis :

« Je suis Maxence du Peyre, Capitaine des défenseurs de Beltrod et Chevalier de Velteroc ! Je demande à parler au Sire Thibaud de Kelbourg au sujet des termes de la reddition ! »

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Nombre de messages : 426
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Mar 17 Oct 2017 - 15:46



Trois cavaliers de Beltrod sortirent par la grande porte. L'échéance des deux jours était arrivée à son terme et l'on avait guetté les mouvements toute la matinée. Enfin, se décidaient-ils à se montrer. Thibaud s'en alla ainsi à leur rencontre avec deux hommes pour ne pas dénoter. S'il reconnut dès lors les couleurs de la cité, l'homme qui fit face resta inconnu. Sans doute avait-il été de ceux qui s'en était prit lâchement à l'armée royale sur les champs pourpres. S'il se fit violence pour ne point le défigurer, il attendit néanmoins que le chevalier déblatère avant de le juger.

-Je suis Thibaud de Kelbourg et je parlerai au nom du Roi.

Présentation faite, il était temps de passer aux choses sérieuses. C'est que les beltrodiens avaient daigné sortir pour parler. La reddition n'était peut-être finalement pas une chimère.

-Rendez les clés de la ville au duc d'Erac, suzerain légitime du comté de Velteroc. Nul mal ne vous sera fait, ajouta-t-il comme s'il s'était écorché la bouche. Un sauf conduit sera proposé à toutes celles et ceux préférant l'exile en dehors du royaume.

Thibaud regarda le chevalier de Peyre droit dans les yeux.

-La décision vous appartient, mais j'attends vos conditions. Gardez à l'esprit que la guerre peut être finie pour vous si vous acceptez.  
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Nombre de messages : 1111
Âge : 817
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Mar 17 Oct 2017 - 18:00


Maxence dévisagea sans ménagement le grand homme rustre qui se trouvait être celui auquel il venait parler. Il ne s'attendait certes pas à cela mais son physique de militaire permettait d'espérer bien plus que des ronds de jambes. Il serait donc directe.

" La question est simple. Vous parlez au nom du roi, mais pouvez-vous garantir que les seigneurs et les chevaliers ayant suivis Nimmio de Velteroc ainsi que leurs familles seront épargnés une fois de retour dans le giron d'Erac ?"

Mais il y avait aussi une idée bien particulière en tête. Il pensait devoir la placer au milieu de bien des questions, mais le port franc de son interlocuteur l'encourageait à le jauger en homme d'honneur.

" Je tiens également a éclaircir les conséquences de ces actes pour mes hommes. Les défenseurs qui s'occupent de la sécurité de la ville resteront-ils en activité et continueront-ils à recevoir leur solde ? Je peux donner bien des ordres mais pas celui de trahir une parole donnée en toute liberté, la DameDieu m'en soit témoin. Si certains hommes refusent de rendre les armes au nom de leurs serments, leurs familles seront-elles tout de même graciées ? "

Nombre de défenseurs:
 

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Thibaud de Kelbourg
Humain
avatar

Nombre de messages : 426
Âge : 57
Date d'inscription : 07/09/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Mar 17 Oct 2017 - 20:21



Voulait-il le beurre, l'argent du beurre et le cul de la crémière ? Que nenni, le chevalier de Peyre semblait être un homme loyal et soucieux des siens. Quid de son allégeance à son seigneur et comte Nimmio ? Le sire était prêt à donner la reddition sans l'approbation de son suzerain. Force fut de constater qu'il en avait une sacrée paire. Avait-il flairé le vent tournant en défaveur de Nimmio ? Peut-être. Thibaud sourit ainsi à l'écoute de ces conditions louables.

-Messire de Peyre, ouvrir vos portes, c'est obtenir la protection du Roi. Les hommes qui ont suivis Nimmio de Velteroc ont fait ce que leur serment attendaient d'eux. Nul homme ne sera puni pour cela.

Il jeta un œil au cavalier qui se tenait à ses côtés.

-Sire Etienne que voilà, ponctua Thibaud en faisant signe à l'eracien de s'approcher, pourra très certainement parler au nom de son duc en ce qui concerne vos autres inquiétudes.

Beltrod n'était que le premier maillon d'une longue chaîne. Aussi espéra-t-il que le fougueux jeune homme parle avec justesse afin de gagner l'assurance du beltrodien.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 126
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Mar 17 Oct 2017 - 21:00


Etienne avait naturellement suivit Thibault lorsqu'il était partit négocier. Après tout, il représentait son Duc, et il avait pour consigne de garder un oeil sur les berthildois. Quand il entendit le Seigneur de Kelbourg demander les clés pour le Duc d'Erac, ces mots, sans endormir la méfiance, la diminua vis à vis de Sainte-Berthilde. Puis vint les questions, légitimes de l'homme qui négociait pour la cité. Thibault semblait connaitre l'individu puisqu'il le nomma. Etienne se mit en devoir de répondre aux questions, se rappelant des mots de son Duc. Renaud avait dit qu'un suzerain devait savoir châtier, mais qu'il devait aussi savoir pardonner. Il y avait eu tout un discours la dessus

"Messire, je suis Etienne d'Havroc, et je parle au nom du Duc d'Erac. C'est un homme plein de mansuétude, je puis donc vous garantir que tous les Seigneurs et chevaliers qui rendront sincèrement le serment légitime qu'ils doivent à Erac seront pardonnés. Nul mal ne leur sera fait, ni à leur famille. Ils garderont leurs titres et tous les privilèges qui étaient les leurs seront conservés. Ils recevront la protection que le suzerain doit à ses vassaux en échange de leurs conseils.

De même, tous les soldats qui rejoindront le Duc d'Erac recevront également sa protection. Ils conserveront bien évidemment leur activité et leur solde comme le prévoit leur fonction."


Le pardon était une chose qui pouvait se révéler rare, mais Renaud n'était pas de ceux qui souhaitait la guerre. Il serait intraitable et sans pitié pour ceux qui se mettront sur son chemin, mais si la négociation est possible, il tempèrera ses ardeurs pour écouter. Du moins tant que certaines limites n'étaient pas franchies

"Quand à ceux qui ne souhaitent pas renoncer à leur serment envers l'ogre du médian, le Comte de Velteroc, comme cela à été souligné par le Seigneur de Kelbourg, un sauf conduit leur sera fournit à eux et leurs familles. Toutefois, s'ils décident de ne pas quitter la cité, vous conviendrez qu'il vous sera alors difficile de signer une reddition. Qu'envisagez vous, messire, si désaccord il y a dans vos rangs ?"

Il serait compliqué de donner les clés de la cité si des troupes décidaient de rester pour la défendre. A moins qu'il n'envisage un serment séparé, amenant leurs fiefs propres dans le giron d'Erac, et pas Beltrod à proprement parlé. Cela affaiblirait d'autant la garnison, ce qui n'était pas déplaisant non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Nombre de messages : 1111
Âge : 817
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Mar 17 Oct 2017 - 23:45


" Messire. Il n'y en aura pas. " conclu sentencieusement le chevalier à l'étrange dextre en posant son regard aigüe sur le jeune homme qui venait d'être poussé sur le devant de la scène. Il avait sa réponse... et elle était étrangement honnête.

" Donnez-moi la fin du jour pour rendre compte. Si demain à l'aube les portes ne sont pas ouvertes et que personne ne vient mettre les clefs de la ville dans vos paumes, alors Beltrod aura choisi son destin. "

Pour ponctuer sa phrase, le gantelet difforme de l'homme se posa sur le pommeau de son épée. Ce qui lui restait à faire était clair et ce n'était pas quelque chose dont il pourrait se venter.

" Cela vous semble-t-il acceptable, mes seigneurs ? "

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 126
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Mer 18 Oct 2017 - 10:48

Etienne n'était pas dupe, il pensait bien savoir pourquoi le chevalier dit qu'il n'y aurait pas de problème. Maintenant c'était son choix et c'était à eux de décider de leur sort. Etienne fit un signe de tête pour acquiescer

"Cela est tout à fait acceptable pour moi, et pour vous messire ?"

Etienne attendit Thibault qui accepta également. Il était évident que ce qu'ils allaient faire, si la proposition était acceptée, mais pas à l'unanimité, il faudrait un peu de temps pour régler la situation. Le groupe revint donc à leur campement, préparant l'attente jusqu'au lendemain. Toutefois, ils ne restèrent pas la sans rien faire. Ils envoyèrent des éclaireurs pour ne pas se faire surprendre au cas où le délai serait un stratagème en attendant des renforts qui leur serait inconnus.

Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
avatar

Nombre de messages : 1111
Âge : 817
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   Mer 18 Oct 2017 - 16:37


Le chevalier porta un poing à son cœur avant de faire volter son cheval. La rencontre s'était bien mieux déroulée qu'il ne l'espérait. Il y avait bien entendu des précaution d'usage à prendre pour éviter que ne ce retourne contre eux de légères zones d'ombres dans les propos des envahisseurs, mais dans l'ensemble, il pouvait un peu mieux respirer.

Les gens de Beltrod avaient une chance de dormir sur leurs deux oreilles d'ici le lendemain soir. Alors s'il fallait qu'il se salisse les mains pour cela...

Être un homme d'honneur et vouloir faire les choix justes mettait parfois les hommes dans de drôles de postures.


_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Beltrod la belle [Louis PNJ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Beltrod la belle [Louis PNJ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» BELLE TAPISSERIE
» Mirlande Manigat prend position pour Madame Michelle Duvivier Pierre-Louis
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché du Médian :: Duché du Médian-
Sauter vers: