Partagez | 
 

 [Missive]Religion et politique | Anorn

Aller en bas 
AuteurMessage
Halyalindë
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1686
Âge : 91
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: [Missive]Religion et politique | Anorn   Jeu 5 Oct 2017 - 18:08

<< Convalescence

Au décisionnaires du Haut-Conseil par l'intermédiaire du Régent

Dixième année du XIe Cycle
premier jour de la 5e ennéade de Karfias
Ardamir

Régent,

C'est avec une grande surprise, Heru, que j'ai reçu ce matin la visite d'une délégation arrivant d'Alëandir sur vos ordres pour réquisitionner des chambres et enfermer Heri Halyalindë Yasairava dans l'enceinte du cloître, sous la surveillance de soigneurs extérieurs, et sans que ma communauté n'ait eu son mot à dire. Je vous rappelle humblement que ni moi, ni mon ordre, ne sommes tenus d'obéir à d'autres injonctions que celles émanant d'Holimion. Peut-être en est-il différemment à Alëandir ou à Quatrième-Saison, mais sachez qu'en Ardamir, nous n'avions jamais eu besoin de rappeler la confiance réciproque qu'il existe depuis des Cycle entre les Protecteurs de notre société et ceux des Souffles de nos frères.

Sur l'insistance de certains de mes confrères du Conseil, j'ai accepté d'offrir un gîte à Heri Halyalindë et l'un de ses soigneurs, cependant je dois vous avertir que les elfes ayant réellement besoin de notre présence seront toujours prioritaires. Certains ont tendance à oublier que la guerre engendre plus de quelques blessures physiques sur ceux qui y réchappent, ce n'est pas le cas du clergé de Tari. Nous n'avons jamais eu tant de travail que depuis dix ans. Certains de nos pensionnaires ne pouvant risquer un voyage pour rentrer dans leur Cité d'origine après l'une des batailles que nous avons connu au Sud, c'est à nous que revient la tâche de les aider. L'Aigle qui accompagnait vos missionnaires m'a promis de vous dire ce qu'il avait vu, non dans des mouroirs de bataille, mais dans les couloirs du cloître dans lequel vous avez ordonné l'enfermement d'une femme qui n'a visiblement aucune tendance suicidaire, dont je n'ai pu constater moi-même la psychose et que le Pergaën a laissé allé librement.

Sachez qu'Holimion a été informé de vos procédés. Par égard pour l'équilibre de notre société, bien que je déplore notre situation, je considèrerai les décisions discutables du Trône Blanc comme le fruit de l'émotivité dû à la situation sans précédent d'Eteniril plutôt que comme une tentative d'inférence dans la mission sacrée de mon clergé ou une remise en cause de notre objectivité en ce qui concerne le bien du Peuple.

Je compte sur la sagesse du Trône Blanc pour que ce genre de prise de pouvoir ne se reproduise plus.

Tari soit douce à votre cœur le jour ou vous rejoindrez sa garde.
Archiviste Telis




_________________

couleur:
 

Halyalindë : #9999ff

Halya vous aime:
 
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 671
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Missive]Religion et politique | Anorn   Sam 21 Oct 2017 - 22:36

On lui avait amené une missive qui venait d’Ardamir, du temple de Tari. Sans aucun doute en rapport avec Heri Halyalindë. Pourquoi, autrement ? Qu’y avait-il de si important ? Il n’entendait jamais parler d’eux, ils n’avaient pas besoin de discuter. Alors c’était certainement ça. Et il avait raison. Il parcourut rapidement la missive et lorsqu’il eut fini il se massa le haut du nez en fermant les yeux. Réellement ? Etait-ce ainsi qu’ils avaient tourné ? Etait-ce ce qu’ils étaient devenus ? Il serra les dents, se pinça les lèvres. Une main se posa sur sa nuque, puis une autre. Des pouces vinrent masser le haut de son dos.

- Ça ira, Anorn. Détends-toi. Tout le monde ne peut pas être d’accord, tout le monde ne peut pas voir les choses comme toi, non ?
- Ce n’est pas le seul. Et si tout le monde finit par penser comme ça ? Ce n’est pas ce que je veux pour nos enfants. Un futur où prendre la vie d’un autre n’est pas signe d’une maladie. Où il n’y a pas de raison de punir ce geste parce qu’il n’y a rien à soigner. Arwain, le Pergaën a peut-être soigné Halyalindë. Mais il reste qu’elle a tué un frère. Et qu’elle ne regrette pas vraiment. Du moins met-elle ça sur compte de sa folie. Sincèrement ?
- Elle doit vivre avec. Comprends la.
- Jamais. Jamais.

Ses mains continuaient à détendre ses muscles. Mais il fallait qu’il réponde et elle les laissa glisser le long de son dos. Un baiser sur le haut de son crâne, une dernière caresse et elle retourna auprès de leurs enfants.


 
Archiviste Telis,
Temple de Tari,
Ardamir.


Du Palais d'Alëandir
Septième ennéade de Karfïas
De la dixième année du onzième cycle.

Archiviste Telis, je ne suis malheureusement pas surpris par votre missive. J’osais espérer que vous comprendriez, mais apparemment ce n’est pas le cas. J’en suis navré, avec sincérité. Vous n’êtes certes pas obligé d’obéir et, à vrai dire, je ne vous donnais pas d’ordre. Je demandais votre coopération, parce que je pensais que vous auriez compris. Visiblement, et je l’entends, Heri Halyalindë n’est pas votre priorité. Laissez-moi vous rappeler qu’elle a ôté la vie à un de nos frères. Qu’elle s’est faite main de Tari, sans aucune raison qui n’était pas purement personnelle. Vous conviendrez qu’elle n’en avait pas le droit.

Elle a commis un acte des plus répréhensible et peut-être que ce n’est pas, à vos yeux, une raison valable de la garder en vos murs. Mais il me semblait primordial qu’elle comprenne qu’il ne peut pas être du ressort d’un elfe, hors de votre ordre, d’appliquer les volontés de Tari. Je trouve terrible que vous pensiez que je l’enferme, encore plus sans raison valable. Il s’agit simplement de lui faire saisir le caractère épouvantable et blasphématoire de son acte. Ne vous inquiétez pas, il en sera ainsi aussi longtemps que vous le voudrez bien. Si un jour il vous apparaît qu’elle a entendu cela et qu’elle n’appartient plus à cet endroit alors il sera tout à fait juste de la laisser sortir.

Il ne s’agit là ni d’émotivité ni d’inférence dans la mission sacrée de votre clergé, archiviste. Ce n’est pas une prise de pouvoir. Seulement la solution la plus juste et la plus saine pour le Peuple. Vous avez à coeur son bien-être, parfait. Il en va de même pour le Trône Blanc. Ne vous méprenez pas. Je pensais qu’il n’y aurait pas d’incompréhension et j’ai eu tort. Veuillez m’en excuser. Pour nos enfants, j’espère que vous saurez voir ce qui a motivé cette décision et que vous vous rangerez à cette dernière. Si le Pergaën a bel et bien soigné Heri Halyalindë, il reste tout de même qu’elle a commis au moins un homicide. Qu’elle aille mieux ne change rien à cela. Et cela n’excuse pas son acte. A moins que vous pensiez sincèrement que si. Dans ce cas j’en suis sincèrement désolé. Et la prochaine interaction que le Trône Blanc aura avec votre culte aura directement lieu avec Holimion.

Il n’y avait là aucune agressivité, ni aucun ordre. Il n’est pas question de pouvoir, n’ayez crainte. Il vous appartient de ne plus accepter un elfe qui a besoin de vous dans votre temple. Le Trône Blanc n’aura pas un seul mot à dire. Faites ce qui vous semble juste. Faites ce que vous vous sentez obligé de faire et soyez en paix avec vous même. Mais il m’appartient de protéger notre Peuple, que ce soit avec ou sans vous.

Tari puisse vous préserver,

Anornedellon Nedi Lûcannui, Régent du Royaume elfique et Seigneur Protecteur des terres de la Quatrième Saison.

Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1686
Âge : 91
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Missive]Religion et politique | Anorn   Dim 3 Déc 2017 - 16:19

<< Une danse pour l'amor

Aux décisionnaires du Haut-Conseil par l'intermédiaire du Régent

Dixième année du XIe Cycle
premier jour de la 5e ennéade de Karfias
Ardamir

Régent,

Les deux mois de réclusion que vous aviez ordonné pour Halyalindë Yasairava sont aujourd'hui terminés. Étant donné que j'ai été au plus près de son rétablissement, les membres du conseil m'ont demandé de prendre la plume moi-même pour vous signifier qu'elle est rendue à sa vie et qu'un prêtre de Kÿria a été désignée pour la guider dans et hors d'Ardamir.

Sachez qu'elle n'a pas l'intension de reprendre le titre de Protectrice, pas plus qu'un quelconque grade dans l'armée régulière.

Tout comme vos prédécesseurs ont acceptés que le sang qu'elle versait en tant qu'Aigle leur soit imputé, le Conseil a accepté la responsabilité des prises de positions et des actes d'Halyalindë en Eteniril et prend à partir d'aujourd'hui la charge totale de la suite de sa réhabilitation.


Puisse les dieux vous donner meilleurs conseils qu'à ceux qui vous ont précédés.

Archiviste Telis



_________________

couleur:
 

Halyalindë : #9999ff

Halya vous aime:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Missive]Religion et politique | Anorn   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Missive]Religion et politique | Anorn
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le boulangisme politique de Préval
» Tragédie-comédie des bouffons de la politique en Haiti
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» Qu'est ce qu'un opposant politique en Haiti ?
» Les transmutations du politique instauré par la Constitution

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres d'Alëandir :: Le Trône Blanc-
Sauter vers: