Partagez | 
 

 Lettre qui arriva ou qui n'arriva pas (Altiom)

Aller en bas 
AuteurMessage
Thomas d'Avron
Humain
avatar

Nombre de messages : 53
Âge : 24
Date d'inscription : 27/09/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  35
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Lettre qui arriva ou qui n'arriva pas (Altiom)   Mer 18 Oct 2017 - 13:26

Il pleuvait des cordes en pleine capitale naelite lorsque la lettre arriva à son destinataire. Le messager avait marché par monts et par vaux, avait enquêté durement, mais savait bien qu'il allait mériter son salaire en revenant avec son accusé de réception. Les canines souriantes, il frappa à la porte de la taverne et hurla triomphalement :

"Sieur d'Ydril ! Du courrier par d'là Serramire !"

Et si le sieur d'Ydril fut assez sobre, il aurait pût lire dans une lettre de vélin à l'encre bleue le texte suivant :

"Messire Altiom de Dryles,

Pardonnez-moi mon manque de politesse, car je ne crus entendre correctement votre nom lorsque vous me le hurlassiez par delà l'assaut sauvage que vous menassiez et qui avait sauvagement entamé les puysards. Mais j'eus grande honte et difficulté à  m'avouer une chose qui, pourtant, aurait du être évidente dès les premiers instants du conflits; mais  sachez bien que votre position en première ligne avec les divisions alonnaises ne fut décidée qu'en dernière minute, car promise à mes Casques Cornus de l'avronnois à l'origine, nous fumes relegués au positions de l'infanterie serramiroise normalisée. Et si vous n'aviez point mis un point d'honneur à frapper en premier, c'était mes poivrots, fils et pères de bonne familles, qui eurent pris les coups d'épées meurtriers que l'on connait tant sur les tragiques premières lignes des champs de bataille.

Aussi, sachez bien que, sans le savoir, vous fîtes de nous vos débiteurs. Et je le dis non pas en tant que seigneur de ma terre, mais également en tant que représentant des avronnois qui approuvèrent de cette lettre. Et si par Othar, il fallut que cette dette soit remboursée, alors par Othar, elle le sera.

Avec les honneurs d'un frère des champs de batailles,

Thomas d'Avron"
Revenir en haut Aller en bas
Altiom d'Ydril
Humain
avatar

Nombre de messages : 639
Âge : 25
Date d'inscription : 28/08/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 32
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: Lettre qui arriva ou qui n'arriva pas (Altiom)   Lun 20 Nov 2017 - 0:25

"Et si le sieur d'Ydril fut assez sobre." Et si l'Eldan s'amourachait soudainement de paix, d'amûÛûr et de poneys fuchsias, tant qu'à faire ! Ça pour le mériter il allait le mériter son salaire le grouillot !
- Sieur d'Ydril ! Du courrier par d'là Serramire !
- SERRAMMIIIIREUH SEERRAMIIRE, TOUT EST PIIREUH TOUT EST PIIIRE !! QUAND VIENT TON MIIIREUH, VIENT TON MIIIRE ! AU GARD' DIIIREUH, AU GAAARD' DIIIIIRE ! N'FAUT PLUS DURCIIIIIREUH, PLUS DURCIIIIIIR !! MAIS GARDE TON IIIIREUH, GARDE TON IIIIIIIRE !
- SI SOUS SES JUUUUPEUH, SOUS SES JUUUPES !! LA F'MELLE T'USUUURPEUH, LA F'MELLE T'USUUURPE ! QUAND T'LA CULBUUUTEUH, QUAND T'LA CUUULBUUUTE !!! REST' PAR-D'LÀ LA BUUUTTEEUH, PAR-D'LÀ LA BUUTTE !! F'MELLE SANS USUUUREUH, F'MELLE SANS USUUURE ! ET D'RRIÈRE LA HUUUREUH, D'RRIÈRE LA HUUURE !! V'LÀ QU'ELLE DUUUREUH, V'LÀ QU ELLE DUUURE !
- CAR SOUS LE VIIIIIEUH, SOUS LE VIIIIT ! SE DIVERTIIIIIIEUH, SE DIVERTIIIIIT ! LA PAUVRE TRUIIIEUUUUH, LA PAUVRE TRUIIIIIIE !! QUI DANS LES HRUIIIIIIEUH, QUI DANS LES HRUIIIIIIIII ! D'VIENDRA T'AMIIIIIIIIEU, D'VIENDRA T'AMIIIIIE !!! Ma foi c'était un accueil comme un autre. Que le chant endiablé ait causé de chaudepisse, du risque d'attraper un gosse ou de légitimer les amourettes campagnardes avec quelque représentante de la gente porcine, au final, on ne retint que l'espèce de gueulante généralisée qui s'en vint réchauffer toute la clientèle de l'endroit ! Mais eh, il fallait bien arriver à déchiffrer la présente épître tout de même, et en tant que chef de guerre, l'Altiom devait a minima s'acquitter de telle charge.
- J'éééé rain compris, qu'il déclama donc, peu ou prou deux heures plus tard.
- C'éééé un copain y'eut casser 'a gueule, traduisit Aarnis.
- CASSER 'A GUEULE ?
- Vi, explicita Ollvar.
- À nous ?
- Nan, précisa Alaric.
- AVEC nous en Ydril ?
- Euuh.. vi ?
- Bah c'bien ça !
- Vi.
- On y' va aussi ?
- Méchépa. Oui, il était beurré comme un coing.
- Y'eut casser 'a gueule à qui ?
- Prt.
- Bah c'un copain a'ors !
- C'que j'te dis d'puis trois ennéades satan'rie !
- OAAAAAAAIS ON 'A CASSER 'A GUEULE A'C YI COUPAINGS ?!! se mit alors à braire notre cher Halvdan d'en-dessous de la table après un grand BLONK édifiant, sans que l'on s'inquiète trop de savoir si le choc vinsse du chef ou du braquemard de l'animal en question (ce qui pour le coup revenait à peu près au même remarquez).
- Mais c'pas dieux fini oui ? vint alors grognasser le tenant de l'endroit.
- HUUUUURURUUEEER ? entama doctement le Halvdan.
- PORLE POS MOL TWÔ, ON R'ÇOIT UN POTOS DU NAURT !!!
- RAMÈNE P'UTÔT DU JAJA QU'ON FESTOIE POUR Y'OCCASSION COMME Y S'DOIT !!!
- Mais.. ça va bien ouais ? M'avez d'jà dézingué trois clients d'puis le midi, j'vais vous envoyer la garde au cul oui ! Faites pas les zigues et cassez-vous avant qu'ça dégénère ! tenta alors bravement l'aubergiste, poussé dans ses derniers retranchements depuis la matinée, quoique pas bien rassuré (ni spécialement renseigné sur l'identité de la clientèle à l'évidence) devant cette smala qui payait bien, mais cassait plus.
- HRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH IL EST DRÔLE, LE DRÔLE ! Alors affalés à angle droit sur la table, les capitaines se redressèrent sitôt comme un seul homme, le Tioumtioum, le Ninis, l'Aedis, le Rico, le Vavar, le Gilou - pas Halvdan, celui-là traînait toujours plus ou moins par terre.
- LE PLEUTRE DÉFIE NOS FRÈRES DES MARCHES ?!!!
- IL MÉDIT SUR L'OËSGARD !!
- IL RENIE NOS ACHÈVEMENTS ?!!
- HAROOOOOO !!!!
- POOOOOUUUUR SERRAMIIIIIIIIIRE !!! POUR AMBLÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈÈRE !!!
- AMBLEUAAAAAAAAAAAAAAAAR !! que l'on reprit en chœur dans la bâtisse, sans trop comprendre.
- MONTJOOOOOOOIE !!! DU LYYYYYYYYYS !! DUNCAAAAAAN !!!
- GLOIRE !
- DUNCAN !
- GLOOOOOIRE !!!!
Ainsi l'on omit parfaitement de répondre au point central de toute cette brève historiette - à savoir la fameuse épître -, mais le messager s'en retournerait en ses pénates en comprenant vaguement que l'on aimait bien les Avronnois et tous leurs confrères. Et que l'on s'en irait péter du fémur en Ydril sous peu. Et que les accusés de réception, dans la bande au Tiom, étaient semblait-il synonymes de "TIENS EMBARQUE DONC UNE 'TITE 'TEILLE D'ARDEPISSE WANDROISE POUR LA ROUTE HEHREEEEERHER !!", une fois la rixe de taverne torchée.
HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
 
Lettre qui arriva ou qui n'arriva pas (Altiom)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» La lettre du Président Aristide ici au forum Haïti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis-
Sauter vers: