AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le soleil brille sur Beltrod

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Franco di Celini
Humain
avatar

Nombre de messages : 98
Âge : 22
Date d'inscription : 22/11/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  34 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Le soleil brille sur Beltrod    Lun 23 Oct 2017 - 14:12




Milàn Vertesecci
Espion pour la cour ducale de Soltariel



Préambule:
 


Milàn Vertesecci avait mené sa mission à Hautval avec succès. Cela n’avait pas été l’infiltration la plus simple de sa vie ni la plus réussie mais l’important était le résultat. Il savait qu’il avait mené sa mission avec succès et que son mandataire, le duc de Soltariel, serait satisfait. Mais l’ordre de mission de Milàn était bien plus complexe qu’une simple récupération de documents en pays médianais. En effet, Franco avait été clair sur ses instructions. Les voyages sur les terres séparatistes de l’ancienne  Ligue étaient rares pour les agents de Soltariel, alors autant en tirer le maximum de bénéfices. Milàn devait relever des informations sur les positions des défenses des troupes de Hautval et de Velteroc. Mais, et le duc avait insisté sur ce point, il devait surveiller l’avancée des troupes coalisées du nord et rentrer immédiatement à Diantra puis à Soltariel si leur avancée se faisait menaçante pour le sud. Le duc l’avait même autorisé à assassiner quelques hommes du nord s’ils se montraient trop menaçants vis-à-vis de la souveraineté soltari. Milàn, en bon suderon qui se respecte, se méfiait des hommes du nord. Cependant, il n’avait tout d’abord pas compris pourquoi son commanditaire se méfiait davantage de ses lointains alliés potentiels plutôt que de ses ennemis voisins. Voilà des années qu’il était au service de la couronne de Soltariel, l’espion avait toujours appliqué avec précision les recommandations de la couronne ducale et ne l’avait jamais regretté. Alors, il se méfierait des troupes du Nord.

Après avoir quitté Hautval-la-ville il avait pris la route pour les monts des Dents-de-Veltres. Les traces de l’hiver étaient encore importantes, surtout dans ces hautes montagnes, et il savait d’avance que le voyage ne serait pas des plus aisés. Le froid, la neige et le vent glacial ne feraient rien pour faciliter son avancée. Et même si l’on disait de Favriüs qu’il ramènerait les beaux jours en péninsule, pour l’instant le froid était encore bien installé. Milàn était chaudement équipé et habitué des missions périlleuses. Il avait pris le temps, avant son départ, de planifier son parcours et d’étudier les chemins et divers sentiers qui permettaient de rallier facilement le territoire de Velteroc depuis Hautval. Car oui, c’était à Velteroc qu’il allait. Tout d’abord car c’était le siège du duché du Médian et le lieu de résidence de son Altesse Nimmio de Velteroc. Mais également car c’était le territoire qui était le plus stratégique pour les envahisseurs nordiens. Si le comté était pris, la Route du Nord serait rétablie et le chemin pour les forces venues du nord en direction de Diantra serait tout tracé. A moins que …

La route fut longue pour atteindre le massif. Elle le fut encore plus pour le traverser. Même si Milàn avait clairement retenu le parcours qu’il souhaitait suivre dans son esprit, certaines routes avaient été inondées ou détruites par la fonte des neiges. Il dû donc improviser. Mais on ne disait pas de lui qu’il était l’un des meilleurs espions de la cour de Soltariel pour rien : Milàn aimait les défis. Après une bonne ennéade de marche, l’espion soltari approchait de Rochenoire, capitale d’un pays en proie à la guerre. Les signes étaient nombreux et clairs. Les bergers remontaient leurs troupeaux dans les montagnes alors que le climat était encore bien froid pour la saison. Les voyageurs étaient nombreux, trop nombreux, sur les sentiers. Tous allaient vers l’est. Milàn se retrouvait presque être le seul à vouloir rejoindre le Plateau de l’Ouest du pays veltérien. Alors certains lui posaient même la question de la raison de son voyage, d’autres le traitaient de fou.

L’espion Soltari parvint à Rochenoire en milieu de deuxième ennéade. La ville était en effervescence, les préparatifs pour la guerre semblaient avoir commencés. Milàn avait eu le temps de murir son plan ces derniers jours. Il lui fallait simplement trouver quelques hommes pour l’aider dans son entreprise. Il choisit donc de dormir une nuit en ville afin d’arpenter les plus grandes tavernes qui étaient susceptibles d’héberger nombre de mercenaires, surtout en ces temps troublés. Ce fut sans difficulté qu’il trouva une auberge pleine à craquer dont les tables étaient remplies d’homme cherchant à gagner de l’argent. L’espion en choisit une au hasard, se mit à parler un peu fort afin que des oreilles attentives puissent retenir ce qu’il avait à dire.
- Messieurs, messieurs. Mon maître, un riche bourgeois, cherche des hommes pour mener à bien une mission. Il y a beaucoup d’argent à la clé.
Un homme à la stature assez imposante prit la parole pour en demander plus à l’inconnu soltari.
- Combien qu’il paye ton chef ? Faut faire quoi ?
- Disons quarante souverains par tête, si la mission est menée à bien. Mon … « chef » déteste les nordiens …
- On s’en fout, faut faire quoi ?
- Saboter les ponts sur le fleuve Ruin.
- Quand ?
- Le plus tôt possible.
- On est six. Ça fait trois cent jolies petites piécettes dorées. Tu nous paye quand ?
Milàn hésita un instant à reprendre l’individu sur l’inexactitude de son calcul, avant de réviser sa position.
- Sur place. Je vous laisse faire l’opération et je vous rejoins si c’est réussi pour vous payer.
- Comment on peut …
Milàn se rapprocha de l’homme et lui dit à voix basse.
- Je viendrai, crois-moi. Penses  à tout ce que tu vas pouvoir faire avec ce blé quand Velteroc aura été ruinée par ces abrutis de nordiens. Rendez-vous dans quatre jours, à l’aube, le long du pont qui permet de traverser le Ruin au sud de Beltrod. J’espère que vous allez faire des dégâts.




Favriüs, 1ier jour de la 3ième ennéade,
An 10 du 11ième cycle
Tôt le matin, le long de la rivière Ruin, au sud de Beltrod.



Milàn s’était posté en retrait avant même que le soleil ne se lève. Il savait que les mercenaires saboteurs viendraient. La somme d’argent qu’il avait promis était conséquente et peu de commanditaires étaient prêts à sortir autant d’argent pour payer des inconnus, surtout dans la région. Il espérait simplement qu’il avait misé sur le bon cheval. Patiemment, l’espion avait gardé ses distances. Les hommes qu’il avait missionnés n’étaient pas nombreux mais leur chef lui avait inspiré confiance. Alors qu’il était perdu dans ses pensées, l’espion soltari entendit un grand bruit au loin ainsi que des cris. Surpris, il s’avança en direction de la rivière pour pouvoir voir davantage de la scène. Le pont principal qui menait à Beltrod avait bonnement et simplement disparu. Il semblait comme s’être effondré sur lui-même. Malheureusement, l’incident semblait avoir fait quelques victimes parmi la population locale. Le chemin étant très emprunté par les fuyards suite au siège de la ville et à sa reddition récente face aux troupes nordiennes. Milàn n’avait pas encore beaucoup d’indications sur ce qu’il se passait en ville. Il tâcherait d’en savoir plus dans les jours à venir.

Quelques secondes à peine après l’effondrement du premier pont, une passerelle connu le même sort tragique quelques centaines de mètres plus à l’est. Surpris par tant d’efficacité, Milàn se mit à la recherche des hommes qu’il devait payer. Il s’approcha du pont principal et, d’un seul coup, se fit agripper le bras assez brusquement. Il reconnut, avant même de le voir, l’homme avec qui il avait passé un marché quelques jours plus tôt. Le soltari fut entraîné derrière un bosquet, à l’abri des regards.
- L’argent.
Milàn releva sa cape. Il décrocha de sa ceinture une, deux, trois puis une quatrième bourse. Il les tendit prestement à l’homme. Il n’avait pas peur, mais n’avait pas envie de se battre avec lui non plus, vu sa carrure. Sans dire un mot, il s’apprêtait à repartir afin de s’éloigner et de se fondre dans la masse quand il fut à nouveau saisi assez brutalement par le bras.
- C’est qui ton chef ?
- Quelqu’un qui n’aime pas les nordiens.
- Il paye bien, tu tiens parole, je suis intéressé, c’est qui ?
- Sois attentif à ce qu’il se passera ces prochains jours, tu le sauras bien assez tôt.
L’empoigne sur le bras de Milàn se desserra progressivement, ce qui n’était pas pour lui déplaire. L’espion reprit la parole, pour conclure cet échange.
- Le soleil brille en cette sombre journée pour Beltrod, ne trouves-tu pas ?



HRP:
 


Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 126
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le soleil brille sur Beltrod    Lun 30 Oct 2017 - 9:50

Favriüs, 1er jour de la 3ème ennéade, 10ème année du XIème Cycle


Alors que Beltrod était sur le point de se rendre, Etienne avait décidé d'envoyer une troupe patrouiller, de crainte qu'il ne s'agisse d'une embuscade, ou que profitant d'un délai, une autre troupe vienne en renfort. Une vingtaine de cavaliers eraciens s'étaient donc séparé du gros afin de parcourir les terres avoisinantes. Une fois les alentours proches terminées, la troupe décida de pousser plus loin, jusqu'au pont de pierre qui permettait de se rendre de l'autre côté de la rivière, ils poussèrent l'allure, afin d'être absolument certain qu'aucun risque ne guettait la troupe. En effet, bien que sachant se battre à merveille, il s'agissait d'une troupe montée qui se devait d'être rapide, et de disparaitre avant de rencontrer une résistance trop importante. Le fait de se retrouver stoppé durant la négociation pouvait donc s'avérer dangereux.

Après être certain que tout allait bien, les vingts cavaliers firent demi tour, revenant sur leurs pas pour faire leur rapport à leur officier. Quel ne fut pas leur surprise lorsqu'ils arrivèrent au pont, de constater que celui-ci n'était plus la

"Qu'est ce qu'on va faire maintenant ?"

"bah l'avantage, c'est qu'aucune armée ne viendra attaquer nos troupes"

"Ouai, t'oublie qu'nous, on est pas avec, et c'mment qu'on va faire pour les retrouver"

"Chaque chose en son temps"

La fonte des neiges ne permettait pas de trouver un gué pour franchir la rivière, il faudrait donc trouver un autre pont pour se rattacher à la troupe principale.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 126
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le soleil brille sur Beltrod    Jeu 2 Nov 2017 - 12:32

Favriüs, 2ème jour de la 3ème ennéade, 10ème année du XIème Cycle


Les cavaliers avaient cherché les responsables, mais la foule qui était présente empêcha de les trouver. Après un certain temps, ils se mirent en quête d'un passage à gué pour retrouver leurs compagnons. Dès le lendemain, après qu'il fut connu de tous pour la destruction des ponts, ce fut aux espions de Renaud d'enter en scène. Ceux-ci, alerté par cette nouvelle, se mirent en quête d'informations sur les responsables. Le travail commença, à écouter, ou à essayer de faire parler ceux qui en racontaient le plus. Souvent, il s'agissait de gens qui se vantait alors qu'ils n'avaient rien fait du tout, mais cherchaient à tirer la couverture sur eux.

Après une journée infructueuse, ils furent plus chanceux le lendemain, quand, dans une taverne, ils entendirent des hommes, mercenaires sans nul doute, qui se vantaient, et surtout qui dépensaient sans compter en tournée. Rémi s'était immiscé dans la foule, il y resta toute la journée, et une bonne partie de la nuit, avant que la taverne ne commence à se vider. Et puis, avec l'alcool qui avait coulé à flot, bien qu'il se fut gardé de trop boire pour sa part, il débuta un interrogatoire discret, posant quelques questions, de ci de la, tout en offrant à son tour quelques verres. Il apprit grâce à cela que celui qui les avait engagé avait un accent suderon, sans plus de précisions, ce qui surprit grandement Rémi puisque le sud était supposé être allié au nord, et donc à son Duc. Les pièces d'or étaient ordinaires, elles n'étaient pas frappées d'un territoire du sud. puis finalement, les mercenaires dirent que l'homme pouvait peut être venir des terres royales ou encore de Merval, tout en rappelant tout de même cet accent sudiste. La vantardise et l'aclool aidant, ils en vinrent à dire qu'ils avaient été payé quarante souverains par tête, une somme faramineuse pour la travail demandé, et qui ne permettrait certainement pas aux terres royales de payer ce genre de service, enfin pas à ce prix. Cela réduisait les candidats à ce qui semblait s'apparenter à une affaire sordide. enfin, ils donnèrent une description sommaire de l'homme qui les avait contacté et payé.

Rémi n'insista pas plus, de toute façon il avait eut tout ce qu'il désirait. Il quitta ses hôtes, et pour ne pas être découvert, il transmit une idée à un autre acolyte. Ce dernier revint le lendemain, et il expliqua que les Seigneurs du nord recherchaient des mercenaires pour leur campagne, et qu'ils payaient bien, surtout le Duc d'Erac qui n'avait guère de troupes à gâcher. Il se moqua même un peu de son Duc, pour faire passer la pilule, quand il expliqua que le pauvre était bien seul et qu'il ne devait guère avoir d'autre choix que de contacter des mercenaires. Une fois qu'il les eut convaincu d'aller rejoindre l'ost ducal, un message fut envoyé vers le maitre espion. Pour sur que cette mauvaise troupe serait plus utile auprès du Duc, au cas ou l'espion réapparaitrait. En effet, ils étaient les seuls à pouvoir le reconnaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le soleil brille sur Beltrod    

Revenir en haut Aller en bas
 
Le soleil brille sur Beltrod
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Najim - Le soleil brille dans le regard de celui qui le regarde - UC
» Le soleil brille, les oiseaux chantent, la vie est belle(libre mais pas en abuser ^^)
» Nai Anar caluva tielyanna !
» Le soleil brille, temps idéal pour promener...
» Le soleil brille et la lune va avec la nuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché du Médian :: Duché du Médian-
Sauter vers: