AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première rencontre [Aliénor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 126
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Première rencontre [Aliénor]   Jeu 9 Nov 2017 - 13:12


9ème jour de la 3ème ennéade de Favrius. An X du XIe cycle


L'ost coalisé avait quitté Beltrod, et elle se dirigeait vers Valdrant, ou un pont était encore debout. Renaud avait laissé une fraction de ses troupes en garnison dans la cité afin de garder la main mise dessus sans risque de se prendre un coup de couteau dans le dos. Vu l'ampleur de son ost, un millier d'âmes, c'est à l'arrière que ses troupes se trouvaient. Il ne s'en offusqua nullement, même s'il aurait préféré mener les charges pour être celui qui libérait son pays. Toutefois, Erac n'avait plus aucune des terres de jurés qui étaient les siennes, et cette faiblesse, il désirait la combler. Pour cela, il devait économisait ses forces, d'autant qu'il avait dû laisser une bonne partie de ses forces à Erac, afin de protéger ses terres du brigandage et autre, mais aussi pour protéger ses frontières, Hautval faisant partit de ses ennemis.

Une fois que la coalition fut partit, il fut constaté que l'ost aretan avait été laissé pour garder l'arrière garde. Cela lui convenait parfaitement, comme ça en cas d'attaquer par l'arrière, ce ne serait pas non plus ses troupes qui seraient prise à partie. Ca présentait aussi un autre avantage, c'était qu'il n'avait aucun accord avec ce Comté, et qu'il était prêt à manger à tous les râteliers pour redresser sa terre, surtout quand on parlait commerce. Aretria n'était pas réputé pour ses biens commerciaux, mais il ne fallait rien laisser de côté pour ramener le duché sur la route de la grandeur.

Chemin faisant, il s'était renseigné, l'histoire récente du Comté ayant été bien chaotique, avec plusieurs Seigneurs à sa tête en bien peu de temps. Il fut surprit quand on lui apprit qu'en ce moment, c'était une régente, soeur de Roderik de Wenden, qui était à la tête d'Aretria. Il apprécia également d'entendre que sa position n'était pas des meilleurs, et qu'elle verrait sans nul doute d'un bon œil un accord. Il laissa donc son ost avançait, ralentissant pour se faire rattraper par celui d'Aretria, puis lorsqu'il fut en vu, il envoya son page demander si la dame acceptait de discuter avec lui. Dans l'attente, il s'amusait à deviner l'apparence de celle-ci. elle avait dépassé la vingtaine, et elle n'était pas marier, de même, elle dirigeait un ost, ce qui était étonnant, surtout pour un eracien. En effet, le duché était très porté sur la chevalerie, et la noblesse, aussi les hommes guerroyaient et secouraient les damoiselles qui, de leur côté, accordaient leurs faveurs, ou s'occupait de la bonne gestion du fief en l'absence de leurs époux ou frères. Il imaginait donc une dame assez ingrate d'apparence, encore plus quand on lui avait dit qu'elle était rousse.

Après son accord, il se rapprocha, et sa surprise fut à la hauteur de sa stupidité quand il la distingua de prêt. Loin de l'image qu'il s'en était fait, que ce soit sa corpulence ou son aspect, il découvrit plutôt une femme qui se tenait très droite, d'une taille et d'une corpulence tout à fait normal. Les vêtements qu'elle portait, loin de la robe, laissait tout de même apparaitre des formes agréables. La blancheur que les dames recherchaient habituellement ne semblait pas être sa préoccupation première, son teint étant halé. Sa longue chevelure, rousse, lui allait fort bien, et l'on avait alors plus en tête la raillerie qui venait en tête envers les personnes ayant cette couleur de cheveux. Enfin, ses yeux, couleur du ciel lorsque le temps n'est pas au bout fixe, lui allait comme un gant, ressortant du fait de son hale. Elle dégageait aussi un charisme dans son maintien qui forçait le compliment. Se trouvant bien ridicule devant sa puérilité, Renaud se ressaisit bien vite. Le souvenir de sa déchéance en Ithri'Vaan lui revint en tête, lorsqu'il était débauché, ivre ou drogué et en bonne compagnie. Il amena sa monture à hauteur de la dame

"Je vous souhaite bien le bonjour, madame, je suis Renaud, Duc d'Erac. Je vous heureux de faire votre connaissance, même si les circonstances ne s'y prête pas."

Il la salua comme il se devait, ne la lâchant pas du regard.


Revenir en haut Aller en bas
 
Première rencontre [Aliénor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» Une chasse interompue [PV Aliénor ]
» "Ne lui jetez pas la première bière..." [The Simpsons]
» Le 26 mai... La première armée permanente française...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Royaume de la Péninsule ~ SUD OUEST :: Duché du Médian :: Duché du Médian-
Sauter vers: