AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Première rencontre [Aliénor]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 173
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Première rencontre [Aliénor]   Jeu 9 Nov 2017 - 12:12


9ème jour de la 3ème ennéade de Favrius. An X du XIe cycle


L'ost coalisé avait quitté Beltrod, et il se dirigeait vers Valdrant, ou un pont était encore debout. Renaud avait laissé une fraction de ses troupes en garnison dans la cité afin de garder la main mise dessus sans risque de se prendre un coup de couteau dans le dos. Vu l'ampleur de son ost, un millier d'âmes, c'est à l'arrière que ses troupes se trouvaient. Il ne s'en offusqua nullement, même s'il aurait préféré mener les charges pour être celui qui libérait son pays. Toutefois, Erac n'avait plus aucune des terres de jurés qui étaient les siennes, et cette faiblesse, il désirait la combler. Pour cela, il devait économiser ses forces, d'autant qu'il avait dû laisser une bonne partie de ses forces à Erac, afin de protéger ses terres du brigandage et autre, mais aussi pour protéger ses frontières, Hautval faisant partit de ses ennemis.

Une fois la coalition partit, il fut constaté que l'ost aretan avait été laissé pour garder l'arrière garde. Cela lui convenait parfaitement, comme cela, en cas d'attaque par l'arrière, ce ne serait pas ses troupes qui seraient prises à partie. Ca présentait aussi un autre avantage, c'était qu'il n'avait aucun accord avec ce Comté, et qu'il était prêt à manger à tous les râteliers pour redresser sa terre, surtout quand on parlait commerce. Aretria n'était pas réputé pour ses biens commerciaux, mais il ne fallait rien laisser de côté pour ramener le duché sur la route de la grandeur.

Chemin faisant, il s'était renseigné, l'histoire récente du Comté ayant été bien chaotique, avec plusieurs Seigneurs à sa tête en bien peu de temps. Il fut surprit quand on lui apprit qu'en ce moment, c'était une régente, soeur de Roderik de Wenden, qui était à la tête d'Aretria. Il apprécia également d'entendre que sa position n'était pas des meilleures, et qu'elle verrait sans nul doute d'un bon œil un accord. Il laissa donc son ost avançer, ralentissant pour se faire rattraper par celui d'Aretria, puis lorsqu'il fut en vu, il envoya son page demander si la dame acceptait de discuter avec lui. Dans l'attente, il s'amusait à deviner l'apparence de celle-ci. Elle avait dépassé la vingtaine, et elle n'était pas mariée, de même, elle dirigeait un ost, ce qui était étonnant, surtout pour un eracien. En effet, le duché était très porté sur la chevalerie, et la noblesse, aussi les hommes guerroyaient et secouraient les damoiselles qui, de leur côté, accordaient leurs faveurs, ou s'occupaient de la bonne gestion du fief en l'absence de leurs époux ou frères. Il imaginait donc une dame assez ingrate d'apparence, encore plus quand on lui avait dit qu'elle était rousse.

Après l'accord de la démoiselle, il se rapprocha, et sa surprise fut à la hauteur de sa stupidité quand il la distingua de prêt. Loin de l'image qu'il s'en était fait, que ce soit sa corpulence ou son aspect, il découvrit plutôt une femme qui se tenait très droite, d'une taille et d'une corpulence tout à fait normales. Les vêtements qu'elle portait, loin de la robe, laissaient tout de même apparaitre des formes agréables. La blancheur que les dames recherchaient habituellement ne semblait pas être sa préoccupation première, son teint étant halé. Sa longue chevelure, rousse, lui allait fort bien, et l'on avait alors plus la raillerie qui venait en tête envers les personnes ayant cette couleur de cheveux. Enfin, ses yeux, couleur du ciel lorsque le temps n'est pas au bout fixe, lui allait comme un gant, ressortant du fait de son hale. Elle dégageait aussi un charisme dans son maintien qui forçait le compliment. Se trouvant bien ridicule devant sa puérilité, Renaud se ressaisit bien vite. Le souvenir de sa descente en enfer en Ithri'Vaan lui revint en tête, lorsqu'il était débauché, ivre ou drogué, et en bonne compagnie. Il amena sa monture à hauteur de la dame

"Je vous souhaite bien le bonjour, madame, je suis Renaud, Duc d'Erac. Je vous heureux de faire votre connaissance, même si les circonstances ne s'y prête pas."

Il la salua comme il se devait, ne la lâchant pas du regard.


Dernière édition par Renaud d'Erac le Mer 6 Déc 2017 - 14:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor de Wenden
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 29
Date d'inscription : 05/07/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  23 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Première rencontre [Aliénor]   Sam 25 Nov 2017 - 19:29


Comme toute jeune femme de bonne famille qu'elle était, Aliénor n'avait jusque là pas eu l'occasion de voyager hors des terres nordiennes. Elle aurait bien évidemment faire ce voyage en d'autres circonstances toutefois, elle était tout de même heureuse de découvrir d'autres contrées.

Arnaud qui en tant que sénéchal de l'ost arétan, l'accompagnait, s'amusait et se moquait poliment de l'émerveillement enfantin d'Aliénor. La tension qui avait régné sur le premier mois de régence d'Aliénor s'était apaisé avec l'annonce des fiançailles, liant ainsi définitivement les Stern et les Wenden. Les uns et les autres apprenaient tranquillement à se connaître tout en s'efforçant de ne pas se vexer des défauts de l'autre. Arnaud se montrait moins arrogant et Aliénor plus compréhensive. Elle faisait attention à ce que, même s'il se devait de rester à sa place et ne pas marcher sur ses plats de bande, il puisse trouver sa propre place dans l'ordre établi.

Depuis Velteroc, l'ost arétan avait été désigné pour tenir l'arrière garde et prévenir en cas d'attaque sur l'armée nordienne effectuée par derrière. Cette position n'avait pas plu à tout le monde et certains hommes de son ost pestaient sur le fait d'être exclus du meilleur de la bataille parce qu'ils étaient menés par une femme. Aliénor n'était pas non plus particulièrement ravie de cette situation car elle souhaitait être dans le feu de l'action mais elle espérait qu'une bataille leur permettrait de sortir du lot et de montrer combien l'ost arétan était toujours fait de valeureux guerriers dont le nom restaient gravés dans le marbre. Ainsi ils suivaient l'ost du malheureux duc d'Erac qui par des erreurs à la fois militaires et politiques, avait perdu beaucoup en ayant fait confiance aux mauvaises personne. On disait de lui qu'il se montrait trop confiant, trop gentil. Elle ne savait pas ce qu'il en était, n'ayant jamais encore eu l'honneur de rencontrer cet homme. Aliénor n'était pas du genre à se fier aux dires des uns et des autres et préférait de loin se passer sur ses propres impressions pour fonder son jugement, ce qui en soit, était une preuve de sagesse. Elle savait en tout cas que le duc d'Erac s'était investi corps et âme dans cette guerre dans le but de demander à la couronne de lui restituer ses terres, indûment occupées par d'autres ducs du sud du royaume.

Alors qu'ils étaient en pleine conversation, un messager d'Erac vint à leur rencontre pour les informer que le duc souhaitait s'entretenir avec elle, ce qui les surprit légèrement. Erac et Arétria n'ayant pas de relation, il est possible qu'ils profitent de la guerre pour négocier peut être des accords commerciaux, ce qui serait autant au bénéfice de l'un que de l'autre. L'effort de guerre était donc pas évident à gérer pour Arétria qui sortait tout juste d'un affrontement interne suite à la mort de Roderik. Aliénor dit au messager d'informer le duc d'Erac qu'elle était d'accord pour le rencontrer et attendit.

Arnaud attendit que le messager soit assez loin pour ne plus les entendre afin d'exprimer (comme toujours) son point de vue sur la question.

- Aliénor, méfiez-vous du duc d'Erac. Le pauvre homme est maudit. Tout ce qu'il touche, il le perd. En outre, ses terres sont assez mal en point. Qu'aurait-il donc à nous offrir ? Nous risquons de plus y perdre qu'y gagner.

- Nous verrons bien Arnaud. En attendant, rien ne nous empêche de nous montrer poli et courtois. On y gagne toujours à avoir des alliés. Pour le reste, nous verrons bien. Laissons les informations venir à nous.

Quelques temps plus tard, ils virent venir à eux le duc d'Erac, jeune homme majestueux. Il vint à leur rencontre et salua poliment Aliénor. Elle lui sourit alors cordialement, lui montrant de la bienveillance et du respect (elle n'ignorait pas qu'elle dépassait de loin sa pauvre condition, elle qui n'était que régente).

- Le bonjour à vous monseigneur, je suis enchantée de faire votre connaissance. Je suis Dame Aliénor de Wenden, seigneure de Wenden et régente du Comté d'Arétria et voici Arnaud de Stern, mon fiancé, petit fils du seigneur Arnoul de Stern et héritier de sa seigneurie. Nous sommes ravis de faire votre rencontre, même si c'est dans de si pénibles circonstances. Espérons seulement que la bataille vous rendra votre dû et surtout vos terres monseigneur.

Elle lui sourit. Arnaud se renfrogna quelques peu, à la fois mécontent de devoir faire l'effort de devoir converser avec un tel poissard. Toutefois, encore une fois, Aliénor préférait se forger sa propre opinion et cela passait par apprendre à connaître peut être un nouvel ami ou tout du moins, un nouvel allié.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-girl-on-fire.forumactif.org
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 173
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Première rencontre [Aliénor]   Mer 6 Déc 2017 - 15:20

Son fiancé, voila qui changeait la donne. Renaud réfléchissait à toute allure dans ses connaissances pour replacer le sire selon ses possessions. Il le salua poliment de la tête en soulignant toutefois qu'il s'était renfrogné, il devait garder cela en tête pour la suite

"Messire de Stern"

Rapidement, il retrouva dans ses souvenirs la géographie des lieux, et comprit que ce mariage permettrait à Aliénor d'être plus sereine pour diriger Aretria. Le soutien qu'amenait Stern avec Wenden, qui était déjà en sa possession, formait un bloc suffisamment important pour dissuader les vassaux turbulents de se rebeller, à moins qu'ils ne forment une coalition. Renaud ne se départit pas de son sourire à l'encontre du jeune couple qui était face à lui. Il devait en imposer le plus possible, en tant que Duc, et ne pas montrer de failles dans son maintien ou sa conduite. Aliénor l'accueillit chaleureusement, tout en marquant le fait que Renaud n'avait plus ses terres de jurés. Etait ce la une marque d'amabilité quand à leur reconquête future, ou un stratagème visant à le déstabiliser, et démontrer la faiblesse qui était la sienne en ce moment.

"Vu les forces que votre régent à déployé, je doute que nos ennemis aient la moindre chance. Je tenais d'ailleurs à vous remercier pour l'aide que vous m'apportez dans ma quête de justice. Je ne l'oublierais pas"

Renaud se demandait si Aretria serait venu si sa régente avait eu le choix. Il se doutait bien que le Comté avait répondu à une convocation de son suzerain, et non pas par pure charité. Toutefois, se montrer aimable était juste une obligation s'il désirait entamer une discussion sereine, et sans animosité. Et puis un mensonge n'avait jamais tué personne, alors autant arrondir les angles

"Cela fait bien peu de temps que j'ai repris les rennes d'Erac, aussi je suis aise de pouvoir compter sur votre soutien et celui du nord pour rétablir l'intégrité de mon Duché"

Un aveu de faiblesse que cela, mais qu'y pouvait il, c'était malheureusement une triste constatation sur laquelle il devait jouer.

"Les circonstances sont ce qu'elles sont, mais j'aimerais en profiter pour positiver. Cela m'a permit de faire votre connaissance, et de pouvoir converser."

Il fit un sourire charmeur à Aliénor pour appuyer ses dires, juste ce qu'il faut pour ne pas froisser son fiancé, tout en jouant sur son physique avantageux

"J'ai ouïe dire que vous aviez repris de main de maitre Aretria après le décès de votre frère, je vous présente d'ailleurs toutes mes condoléances pour sa perte. J'ai moi même perdu le miens voila peu, je sais la douleur que c'est que de perdre un être cher. L'on m'a dit également qu'Aretria n'était pas ressortit indemne de cette tragédie. J'espère pouvoir profiter de notre infortune commune pour débuter une entente entre nos deux terres. Que pensez vous de cette idée, recevrait elle une oreille attentive de votre part ?"

Il ne servait rien de perdre son temps à vouloir convaincre quelqu'un qui n'avait aucune intention de se lier.
Revenir en haut Aller en bas
Aliénor de Wenden
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Nombre de messages : 75
Âge : 29
Date d'inscription : 05/07/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  23 ans
Niveau Magique :
MessageSujet: Re: Première rencontre [Aliénor]   Mar 12 Déc 2017 - 11:23


Fort heureusement, le duc d'Erac ne sembla pas se formaliser de la mine renfrognée de son fiancé, aux yeux de qui, comme de beaucoup d'autres, les terres du duc d'Erac ne valaient pas tripette. Toutefois, si c'était le cas aujourd'hui, Aliénor pariait sur le fait que ce ne serait pas le cas demain, une fois que ses terres lui seraient complètement restituées. Les remerciements qu'il lui offrait la gênaient pour le moins; En soit, la levée du ban par Louis de Saint-Aimé, son régent, ne lui avait pas tellement laissé le choix. En outre, elle avait encore moins eu à douter de la participation de son ost dans tout ceci puisqu'il s'agissait en vérité d'un projet qui avait été mené à l'époque, par son frère Roderik, paix à son âme. Il lui était dès lors difficilement concevable de ne pas poursuivre l’œuvre de son défunt frère. Il avait été à l'origine de tous les préparatifs avec le seigneur de Kelbourg et il est à parier que s'il avait été encore parmi eux, il aurait été sans aucun doute à la tête de toutes ces forces réunies en tant à la fois, que Sénéchal du marquisat mais aussi et surtout, en tant que chancelier du Royaume. On ne l'aurait pas relégué tout à l'arrière, à la position où on l'avait mise avec d'ailleurs si peu de courtoisie. Elle savait qu'il s'agissait outre de restituer les terres du royaume à leur seigneur à tous, le Roi Bohémond 1er, à châtier avant tout, ceux qui s'étaient permis de les occuper si impunément. Il s'agissait là de faire un exemple et de montrer combien la leçon pouvait être dure pour ceux qui oseraient violer l'autorité du Roi. Au fond, elle était pratiquement certaine, qu'aucun n'était allé à la guerre pour aider le duc d'Erac à récupérer ses terres mais plutôt afin d'obtenir du Roi la réalisation de ses propres prétentions.

Elle tâcha néanmoins de ne pas montrer son embarras face à cette question afin de ne pas commencer de mauvaise augure cette rencontre. Elle fit ainsi passer pour de la fausse modestie la rougeur qui empourprait ses joues et son hésitation à répondre. En vérité, elle cherchait avant tout à se sortir de cette impasse avec élégance. Elle ne voulait pas provoquer la colère d'un homme susceptible de devenir si important que le duc.

- En vérité, il n'est de secret pour personne que ma participation à cette campagne est avant tout à mettre sur le compte de la grande affection que porte une sœur à son défunt frère. Je souhaite avant tout faire honneur à sa mémoire. A ses yeux la défense des terres de notre jeune Roi était un devoir à ce point sacré qu'il en accepta la chancellerie, malgré la colère de ses vassaux. Sans doute, vous restituer vos terres était un bonus qu'il considérait comme non négligeable et qui l'aurait fortement encouragé à aider à mettre au point tout ceci.

Aliénor souffla, la pirouette s'avérait pleine de doigté et si elle la dédouanait, elle flatterait sans doute suffisamment l'égo du doc d'Erac pour ne pas l'inciter à poursuivre plus loin ses investigations. Petit mensonge utile que celui-ci, mais personne n'ira vérifier les véritables intentions d'un mort.

Après avoir accueilli avec sobriété les condoléances de son interlocuteur, elle se renfrogna quelque peu en entendant le duc d'Erac évoquer la situation récente en Arétria.

- Si la succession de mon frère fut des plus pénibles et amena tragiquement, le sacrifice d'autres pauvres âmes innocentes, tout ceci est désormais derrière nous et fort heureusement pour le Comté, demain s'annonce bien meilleur que ne le fut hier. En tout cas soyez rassurés de savoir l'arétan plus uni et plus fort que jamais. J'espère laisser à mon neveu ses terres dans un bien meilleur étant que celui dans lequel mon frère les a trouvées avant moi. Ainsi monseigneur, soyez heureux de constater qu'il n'est pas nécessaire de souffrir d'infortune pour parler d'alliance, voire d'amitié.

La réponse, si elle restait évasive, était toutefois suffisamment ouverte pour mener plus loin cette discussion. Si leur avis sur la question différait, Aliénor était toutefois déterminée à garder une porte ouverte sur le dûché d'Erac si jamais sa puissance venait à s'accroitre, comme elle le pensait. Cette alliance pourrait alors avec de la chance, tourner à un avenir beaucoup plus favorable si le duc d'Erac jouait bien ses cartes. Ainsi ses amis en retireraient également de bons bénéfices, ce à quoi Aliénor aspirait. Toutefois, au-delà de ces conditions économiques, la régente était intriguée. Pourquoi de son côté, un duc s'intéresserait à un partenariat avec le vassal d'un marquis, plutôt que de s'allier avec le marquis lui-même (ou en tout cas le régent du marquisat) ? N'était-il pas plus intéressant pour lui de traiter avec ses pairs ? Aliénor espérait que de lui-même, il lui fournirait la réponse à ces questions.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://the-girl-on-fire.forumactif.org
Renaud d'Erac
Humain
avatar

Nombre de messages : 173
Âge : 40
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Première rencontre [Aliénor]   Mer 20 Déc 2017 - 13:17

La bougresse savait y faire, elle s'avérait plus retors qu'il ne l'avait pensé au début. Déjà, elle avouait à demi mot que sa présence n'était en rien pour ses beaux yeux. Renaud sourit sincèrement, curieux et amusé de cet aveu, même s'il savait pertinemment que personne n'était la uniquement pour l'aider. Se faire bien voir de la régence royale, voir prendre un ascendant dessus était sans nul doute une idéologie meilleure à cette guerre que le bon vouloir d'un Duc. Il se doutait aussi que, profitant de cette excuse de justice royale, les protagonistes espéraient peut être avoir une emprise sur Renaud, qui leur serait redevable, sous peine de perdre toute crédibilité s'il ne se montrait pas reconnaissant.

"Les liens de fraternités sont ce qu'il y a de plus fort en ce bas monde. Votre souhait de rendre hommage à sa mémoire est louable. Je suis certain que votre frère avait comprit les avantages qu'il y aurait à m'aider dans ma quête de justice, et à redonner à Erac ces terres de jurés."

Renaud était allé voir le Régent, et il avait plié le genou devant le Roy, il n'avait pas vu Roderik. Il était dès lors devenu un allié pour la couronne, et un adversaire de moins puisque Erac avait été affilié à la ligue médianaise. Sans doute Roderick, aurait su se servir de son appui pour s'attacher le Duc. Aliénor continua, laissant Renaud l'écouter, et elle abattit une seconde carte, annonçant que le comté d'Aretria n'avait plus de problème. Pour sur que l'union entre elle-même et l'héritier des Stern marquerait une alliance forte qu'il serait utopique de renverser pour les vassaux qui auraient pu se voir pousser des envies d'indépendance. Toutefois, encore fallait il que le couple fonctionne, et que les deux mariés ne se tirent pas dans les jambes. Les mariages arrangés, la norme dans ce monde de noblesse, avaient vu quelques résultats qui s'étaient avérés au final plus destructeur que si les deux parties ne s'étaient pas unis

"Voila une bonne nouvelle que celle-la. L'unification de votre comté doit vous combler, vous pourrez faire perdurer les efforts de votre frère en gardant sa lignée sur ce trône si durement acquis"

Renaud connaissait la division qu'il y avait eut, et les combats qui avaient découlé de la traitrise du frère d'Iselda. Il espérait que ses démarches pour trouver un nouveau partenaire ne seraient pas douchées par Aliénor, qui ne verrait pas les bienfaits qui pourraient découler d'un partenariat entre leurs terres

"Et bien s'il n'y a point besoin d'infortune pour parler d'amitié, j'espère que ma démarche ne vous a pas offensé, et que vous saurez me juger mieux que la première impression que je dois vous faire."

Un peu d'humilité et de dérision ne pouvait pas faire de mal. Et puis Renaud accompagna sa diatribe d'un sourire des plus amical à l'encontre de la Régente d'Aretria. Il fallait noter que tout du long, il ignorait superbement le fiancé de la damoiselle, la mettant aussi en avant, la reconnaissant comme dirigeant du Comté et son égal. Nombre de nobles l'auraient mise sur le côté, ne dialoguant qu'avec son fiancé.

Je pense que vous aurez compris que mon souhait est de créer un premier lien entre Aretria et Erac. Nos deux terres n'ont plus aucune interaction depuis longtemps et je trouve cela dommage. Je suis certain que notre entente mutuelle serait des plus bénéfiques pour nos peuples, et que de grande choses en ressortiraient. Et si ce que vous souhaitez, c'est mon amitié, elle vous est déjà toute acquise

Un petit mensonge pas très méchant, car il était illusoire de donner son amitié à quelqu'un dont on ne savait rien. Mais si Aliénor et Renaud se rapprochaient, afin de lier leurs terres, et que leurs chemins étaient convergents, alors, pourquoi pas. Il était difficile de percer la carapace du Duc, mais il n'était pas non plus inhospitalier, ni ermite. Avoir des amis ne le dérangeait pas, si tant est qu'ils soient sincères. Dans le cas contraire, c'était alors juste des partenaires de circonstances, voir des ennemis. Enfin l'avenir dirait, si Aliénor prenait la main tendue de Renaud, s'ils deviendraient amis ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Première rencontre [Aliénor]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Première rencontre [Aliénor]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Première Pub de la campagne d'obama ou Le rêve américain
» Première mission
» Une chasse interompue [PV Aliénor ]
» Le 26 mai... La première armée permanente française...
» Cours de Sport [première classe arrivée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Terres contestées et indépendantes :: Comté de Velteroc-
Sauter vers: