AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Il n'est point de chaos sans une bonne organisation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Haldren Baenfere
Drow
avatar

Nombre de messages : 823
Âge : 117
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1035 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Il n'est point de chaos sans une bonne organisation   Sam 11 Nov 2017 - 14:43


Ce rp fait suite à celui-ci, et se déroule majoritairement durant l'hiver de l'an 9 (les posts n'ont pas lieu le même jour)

Au cœur d'Abyssea, le temple du Chaos avait été construit afin que les fidèles puissent rendre hommage à leur Dieu. Rien d'étonnant dès lors à ce qu'il s'agisse d'une vaste salle aux piliers massifs, au bout de laquelle une volée de marches permettaient d'atteindre la plate-forme surélevée destinée à accueillir l'autel sacré. Cette disposition n'aurait pas dépareillée dans un temple de Néera ou d'Uriz, preuve que toutes les religions gardent certains paramètres architecturaux en commun indépendamment de leurs croyances respectives. Toutefois, une particularité existait dans le temple du Chaos d'Abyssea : l'autel avait été remplacé par un trône en basalte sur lequel un drow de belle prestance au visage recouvert d'un masque d'or attendait sans piper mot que l'assistance soit au complet.

Après s'être fait passé aux yeux des fanatiques qui hantaient les lieux pour la réincarnation de leur divinité, Haldren s'était rendu compte avec effarement qu'aucune théologie du Chaos n'existait encore à Abyssea. Sans doute la chute de l'Oracle plus d'une décennie auparavant avait-elle entraîné la disparition des principaux prêtres aptes à en expliquer le dogme, ne laissant derrière eux que des serviteurs laïcs qui vénéraient le Chaos sans en comprendre l'intérêt. Cela présentait toutefois un avantage certain car l'archimage aurait été bien en peine d'expliquer les tenants et aboutissements d'une religion à laquelle il n'était en réalité pas initié. Il pouvait ainsi inculquer à ses "ouailles" de nouveaux préceptes qui serviraient exclusivement ses propres intérêts.

En effet, après avoir constaté qu'aucune magie divine résiduelle ne semblait hanter les lieux, Haldren avait décidé de reprendre lui-même en main les restes du culte. Bien implanté dans le monde du crime et des jeux en Ithri'Vaan, Haldren comptait ajouter une nouvelle corde à son arc en développant cette antique secte pour en faire un instrument dont il disposerait selon son bon vouloir. Sans doute aussi agissait-il ainsi par simple plaisir de la vénération, ce qu'il aurait bien évidemment nié si on lui avait posé la question. Mégalomanie ultime que de se considérer comme l'égal d'un Dieu ? Possible, car il faut bien admettre que l'ancien maître du C'nros ne faisait pas référence en matière d'humilité.


MES ENFANTS, ECOUTEZ MES PAROLES.

Les paroles n'avaient pas été prononcées à voix haute. Afin de parfaire son personnage, Haldren ne parlait jamais mais implantait directement par magie ses mots dans l'esprit des fidèles. La communication télépathique comme le masque d'or qu'il ne quittait jamais en public permettaient d'entourer son personnage de mystère tout en évitant qu'un jour l'un des chaotiques ne devine sa véritable identité. La cinquantaine de fidèles qui ce jour-là devaient participer à la séance de purification des esprits tendirent mentalement l'oreille en attendant la suite.

LE CHAOS EST L'ORIGINE ET LA FIN DE TOUTE CHOSE. IL CONSTITUE LE POINT CENTRAL DU GRAND MOYEU SUR LEQUEL TOURNE LE MONDE TEL QUE JE L'AI CRÉÉ, PERMETTANT DE LE MAINTENIR EN MOUVEMENT. NE LE CRAIGNEZ PAS, ADOREZ-LE, CAR C'EST SEULEMENT A TRAVERS LUI QUE VOUS ÉVOLUEREZ, QUE VOUS ATTEINDREZ LA PERFECTION. MAIS QU'EST CE RÉELLEMENT QUE LE CHAOS ? LE SAVEZ-VOUS SEULEMENT ?

Haldren fit une petite pause pour laisser aux fidèles le temps de tourner la question en boucle dans les caboches.

LE CHAOS EST LA PULSION PRIMALE QUI ANIME CHACUN D'ENTRE VOUS, QUI VOUS REND UNIQUE ET QUI VOUS LIBÈRE DE VOS CHAINES. SANS LE CHAOS, VOUS SERIEZ ENFERMES DANS UNE CAGE MENTALE PAR DES RÈGLES QU’ÉDICTENT CEUX QUI VEULENT VOUS DOMINER. POURQUOI OBÉIR A QUELQU'UN QUI N'A PAS LA FORCE DE VOUS IMPOSER SA VOLONTÉ ? AU NOM D'UNE VULGAIRE "LOI"? D'UNE "COUTUME" ? D'UN "CODE MORAL" ? CES MOTS SONT LE REFUGE DES MÉDIOCRES QUI NE PEUVENT RIEN CONQUÉRIR PAR EUX-MÊMES.

Nouvelle petite pause.

REGARDEZ LES GRANDS EMPIRES D'HIER ET D'AUJOURD'HUI : ILS NE SONT PAS NÉS DANS LE CALME TROMPEUR DE LA PAIX MAIS GRACE A LA VIOLENCE DES GUERRES OU DES COUPS D’ÉTATS. ILS NE SE SONT PAS ÉTENDUS PAR DES PAROLES DOUCEREUSES OU DES GESTES DE BONNE VOLONTÉ, MAIS PAR LA FORCE DE LEUR VOLONTÉ. LEUR DÉCLIN N’APPARAÎT QU'AU JOUR OU LEURS INSTINCTS DE PUISSANCE CÈDENT FACE A UNE DÉCADENCE SYBARITE, A UNE RECHERCHE DU PLAISIR FACILE. QUE CHACUN D'ENTRE VOUS SOIT PAREIL A CES EMPIRES NAISSANT ! LE FORT ORDONNE ET LE FAIBLE OBÉIT, TEL EST MON ENSEIGNEMENT, TELLE DOIT ETRE VOTRE LIGNE DE CONDUITE !

Ayant fini sa diatribe, Haldren renvoya ses fidèles d'un geste nonchalant de la main, le premier mouvement qu'il s'autorisait depuis le début de la cérémonie. Lorsqu'il fut de nouveau seul dans le temple, il se leva d'un bond et quitta le temple pour se rendre d'un pas pressé dans ses appartements sans même faire attention aux gardes qui se redressaient à son passage et bombant le torse dans l'espoir de s'attirer sa bienveillance.

Il faut dire que le "Dieu du Chaos" ressentait une féroce envie de pisser.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Baenfere
Drow
avatar

Nombre de messages : 823
Âge : 117
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1035 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Il n'est point de chaos sans une bonne organisation   Dim 12 Nov 2017 - 14:42


Un peu à l'écart du château, les chaotiques avaient construit une arène de combat sur ordre d'Haldren. En bois et ne possédant que deux niveaux de gradins, le bâtiment faisait pâle figure lorsqu'on le comparait aux immenses arènes de Thaar où la foule se massait par milliers les jours de festival, mais il suffisait amplement pour la population plutôt réduite d'Abyssea. Haldren y organisait ce qu'il appelait ses "combats du Chaos", des affrontements entre esclaves destinés à révéler ceux d'entre eux ayant le plus puissant instinct de survie, la plus forte capacité à s'arracher aux basses couches de la société. En général les esclaves choisis étaient de fortes têtes ou bien ceux au bout du rouleau et ne tenant plus que par la force du désespoir.

Tout en s'installant dans la loge d'honneur (en réalité une simple estrade entourée de bannières cramoisies), Haldren contempla la dizaine de combattants et combattantes qui attendaient, nus, dans l'arène. Regroupés en petits groupes apeurés, les esclaves tentaient de se réconforter mutuellement dans l'attente de leur supplice. Un grand drow qui servait de héraut durant ces combats se leva et rugit de sa voix puissante :


Dix sont entrés dans l'arène, un seul en sortira vivant.

La foule éclata en hurlement de joie mauvaise, déjà avide de voir le sang des esclaves souiller le sable blanc. Le héraut fit signe à deux de ses acolytes qui jetèrent dans l'arène diverses armes : couteaux, lances, haches, boucliers... tout un attirail de combat issu des armureries de la cité.

Combattez ! Combattez pour la gloire du Chaos ! Le dernier survivant sera affranchi et rejoindra nos rangs !

Pendant plusieurs secondes personne ne bougea, les esclaves fixant d'un regard hébété les armes tandis que les chaotiques présents retenaient leur souffle. Puis un humain sans doute plus intelligent que ses congénères fonça vers une épée qui avait atterri à ses pieds et l'abattit avec force sur la nuque d'un de ses compagnons d'infortune. Immédiatement le chaos se propagea et les huit autres esclaves se ruèrent eux aussi sur des armes sous les acclamations délirantes des spectateurs.

Haldren regardait la scène d'un œil distrait. Il aimait bien les combats de gladiateurs, toutefois ces affrontements tenaient plus de la boucherie que du noble art enseigné dans son école de Thaar. L'arène d'Abyssea ne visait pas à satisfaire un quelconque instinct sadique de sa part, mais bien à souder ses fidèles en leur offrant des distractions adaptée à leur nature le plus souvent violente. S'il promettait une éternité de gloire à ceux qui mourrait en son nom, encore fallait-il qu'il leur en donne un aperçu sur Miradelphia. La réouverture des bordels grâce à des prostituées amenées de force depuis l'Ithri'Vaan et cette arène constituaient un avant-gout de l'au-delà bien plus agréable que la sombre demeure de Teiweon.

Dans l'arène les combats avaient cessé, l'humain ayant frappé le premier demeurant seul debout, malgré une large plaie au torse qui devait le faire atrocement souffrir. Son regard fatigué mais fier se porta vers le drow au masque d'or, comme s'il le défiait de continuer le combat. Une fois mentalement dompté, cet humain ferait un combattant vaillant apte à servir les projets de l'archimage qui ordonna mentalement au héraut :


SOIGNEZ-LE, PUIS AMENEZ LE AU TEMPLE POUR LA CEREMONIE.

Tandis que le vainqueur était porté en triomphe, des serviteurs enlevaient les corps des autres esclaves. L'arène retrouvait son calme... jusqu'au prochain combat.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Baenfere
Drow
avatar

Nombre de messages : 823
Âge : 117
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1035 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Il n'est point de chaos sans une bonne organisation   Ven 17 Nov 2017 - 9:35


Assis sur son trône dans le temple d'Abyssea, Haldren regardait s'approcher l'esclave ayant survécu à l'épreuve de l'arène. Entièrement nu à l'exception d'un pagne, l'homme passa entre deux rangées de chaotiques armés qui tapaient violemment le sol avec le bout de leurs hallebardes ou fracassaient leurs épées sur leurs boucliers, produisant un vacarme métallique intense apte  échauffer les sangs pour la cérémonie d'intronisation. Sur un petit tréteau devant Haldren se trouvait la hache ensanglantée avec laquelle l'esclave avait vaincu son dernier adversaire dans l'arène. En bas des marches, un drow activait un brasero dans lequel il remuait un long tisonnier.

Tout était prêt...

L'esclave paraissait inquiet, caril ignorait en quoi consistait la cérémonie et pouvait donc craindre à juste titre qu'elle se termine par son sacrifice. Fort heureusement pour lui tel ne serait pas le cas, l'archimage répugnant à perdre un combattant aussi doué. Les jeux de l'arène ne visaient pas qu'à divertir les foules mais également servaient également de creuset pour en sortir les meilleurs combattants aptes à servir les projets du seigneur d'Abyssea.

Sur un signe de la main d'Haldren, les chaotiques cessèrent leur raffut et l'un d'eux s'avança aux côté de l'esclave. Ce drow servirait de "Guide" durant la cérémonie.


Voici le prétendant, déclama solennellement le Guide. Est-il digne de nous rejoindre ?
Il est digne, répondirent en chœur des dizaines de gorges.
A-t-il combattu vaillamment et prouvé son amour du Chaos ?
Il a bien combattu.
L'acceptons-nous dans nos rangs, le nommerons-nous "frère" ?
Nous l'acceptons.

Posant sa main sur l'épaule de l'esclave, le drow servant de Guide le forca à s'agenouiller en bas des marches menant à Haldren tandis que son collègue au brasero en sortait le tisonnier et s'approchait.

Le prétendant doit recevoir la marque du Chaos sans faiblir.

L'esclave eut un mouvement de recul en comprenant ce qui se préparait mais ne se releva pas, sans doute conscient qu'accepter la douleur serait la meilleure solution. Derrière son masque, Haldren eut un sourire narquois en pensant que refuser la marque l'aurait renvoyé directement dans l'arène pour mourir au combat.

Le tisonnier avait été forgé sur ordre d'Haldren en s'inspirant de ceux qu'utilisaient les éleveurs de bétail d'Ithri'Vaan pour marquer leurs bêtes au fer rouge. Un bout de bois fut placé entre les dents de l'esclave pour éviter qu'il ne se morde la langue, puis le drow appliqua le tisonnier sur sa chair. Une atroce odeur de brûlé emplie l'air tandis que s'élevaient les râles de douleur étouffés du supplicié.

Lorsque le tisonnier fut retiré, tous purent voir sur l'épaule gauche de l'esclave la marque du Chaos : une flamme stylisée dans un cercle.


Le prétendant a reçu la marque ! s'exclama joyeusement le Guide.
Gloire au Chaos, répondit en chœur l'assistance.

Montant les quelques marches jusqu'au trône, le Guide s'inclina devant son dieu puis se saisit respectueusement de la hache ensanglantée qu'il redescendit présenter à l'esclave agenouillé.


Cette arme t'a donné la victoire dans l'arène. Chéris-là, car elle est bénie par le Chaos.

Prenant l'arme, l'esclave se releva lentement. Les autres chaotiques présents s'étaient placés en cercle autour de lui, silencieux et muets jusqu'à ce qu'on leur donne le signal.

Un nouveau chaotique a rejoint le cénacle, déclama le Guide.
Bienvenu parmi nous, mon frère !

L'assistance reprit son vacarme du début, tandis que le nouveau chaotique se trouvait hissé sur les épaules de deux drows costauds pour être emmené dans une autre salle où un banquet l'attendait. Cette nuit, il festoierait puis coucherait avec les plus belles prostituées disponibles à Abyssea afin de célébrer son entrée au sein du culte. Bien que restant un simple humain, son statut lui donnerait désormais le pas sur tous les drows n'étant pas membre du culte. A l'inverse de l'Elda où régnait une forte ségrégation raciale, Haldren avait décidé de baser son pouvoir sur une oligarchie sectaire sans nuance d'origine.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Baenfere
Drow
avatar

Nombre de messages : 823
Âge : 117
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1035 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Il n'est point de chaos sans une bonne organisation   Sam 18 Nov 2017 - 15:01


IL N'Y A PAS D'ORDRE PRE-ÉTABLI DANS CE MONDE, SEULEMENT UN CHAOS EN PERPÉTUEL MOUVEMENT Où SURNAGENT LES PLUS FORTS. UN CHEF NE L'EST QUE PAR SA VOLONTÉ, NON PAS PAR SA NAISSANCE. DROWS, ELFES, NAINS OU HUMAINS NE SONT PAS DIFFÉRENTS D'UNE MEUTE DE LOUPS DOMINÉE PAR UN MENEUR PUISSANT JUSQU'AU JOUR OU UN AUTRE LOUP PLUS JEUNE LUI ARRACHERA SA PLACE. REFUSEZ LES LOIS, REFUSEZ LES HÉRITAGES, N'ACCEPTEZ D'OBÉIR QU'A CEUX QUI ONT PROUVE LEUR VALEUR.

Dans le temple d'Abyssea, Haldren dirigeait une cérémonie un peu particulière. Il ne s'agissait pas en ce jour de lui rendre hommage mais de comprendre le dogme du Chaos. La dizaine de drows et d'humains qui écoutaient religieusement leur Dieu (sic) faisait partie des futurs prêcheurs destinés à essaimer la bonne parole au delà du marais de Faelia. Conscient malgré toute sa mégalomanie de n'être pour les autres cultes qu'une hérésie ambulante, l'archimage avait décidé de viser en priorité les couches les plus pauvres de la société, celles qui pliaient le col sous le joug des puissants. Nul doute qu'il trouverait là un terreau fertile pour ses idées de révolte contre les pouvoirs en place, révolte qui servirait ses intérêts s'il manipulait correctement les pièces du grand échiquier.

J'AI CRÉE CE MONDE AINSI, OFFRANT A CHACUN L’OPPORTUNITÉ DE S’ÉLEVER AU SOMMET SI SA DÉTERMINATION EST SANS FAILLE. TOUTES LES RACES ANIMALES RESPECTENT MA RÈGLE, SEULES CELLES DITES CIVILISÉES ONT OSE LA VIOLER. LES PRINCES ET LES ROIS SE SONT ARROGES LE POUVOIR POUR L'OFFRIR SUR UN PLATEAU A LEURS DESCENDANCES ! LES BARBARES WANDRAIS QUI ACCEPTENT QUE LEURS CHEFS SOIENT DÉFIES PAR UN GUERRIER AYANT ACCOMPLI UN ACTE DE GRANDE VALEUR VALENT PLUS A MES YEUX QUE LES SOI-DISANTES FAMILLES NOBLES DE L'ELDA OU QUE LES PRINCES MARCHANDS D'ITHRI'VAAN.

Il faudrait encore de longs efforts pour que le creuset doctrinal du Chaos amène des résultats suffisants dans l'esprit de ses ouailles pour qu'Haldren se décide à les lancer sur les routes. Jouer sur le désespoir, la rancœur et l'envie des futurs convertis constituait une stratégie valable, tant ces "qualités" se trouvaient ancrées dans l'esprit de chaque être pensant. De l'ivrogne toisant avec envie la bouteille du voisin à l'Obok Senger tentant de s'imposer au sein de l'Olath Blada, l’égoïsme intrinsèque des races à deux pattes ne décevait jamais celui qui pariait dessus. A la mégalomanie de l'archimage s'ajoutait désormais un cynisme d'une rare profondeur.

LORSQUE LE PREMIER HOMME BÊCHAIT SON CHAMP ET QUE LA PREMIÈRE FEMME FILAIT A LA QUENOUILLE, QUI ALORS ÉTAIT LE SEIGNEUR ? (*)
Lorsque le premier homme bêchait son champ et que la première femme filait à la quenouille, qui alors était le seigneur ? répétèrent en cœur les futurs prêcheurs, reprenant ce qui devenait l'une des devises favorites des chaotiques.

Haldren sourit derrière son masque d'or, se disant intérieurement que les anciens adeptes du Chaos avaient manqué d'ambitions. La Voix et l'Oracle s'étaient contentés de créer une religion rejetant le culte pentien, mais sans oser s'aventurer réellement sur le terrain politique. Lui-même ne comptait pas reproduire leur erreur, car les âmes des fidèles l'intéressaient moins que leur obéissance. Ne dit-on pas que religion et pouvoir peuvent faire bon ménage ?


(*):
 
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Baenfere
Drow
avatar

Nombre de messages : 823
Âge : 117
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1035 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Il n'est point de chaos sans une bonne organisation   Jeu 23 Nov 2017 - 13:26


A quelques distances d'Abyssea, sur un promontoir rocheux qui se dressait au milieu des marais comme oublié là par un titan distrait, se tenait un groupe de drows s'apprêtant à mener une expérience mystique des plus cruciales. Ils avaient été choisis pour leur parfaite dévotion envers le Chaos et parce que l'un d'entre eux se trouvait être un ancien mage renegat ayant longuement trainé en Ithri'Vaan avant de rejoindre les rangs du culte l'année précédente. le terme de "mage" serait d'ailleurs quelque peu exagéré, le gaillard n'étant rien de plus qu'un apprenti et ses talents restant limités dans l'art subtil des arcanes.

Commençons, mes frères, déclama doctement le mage.
Pour le Chaos, répondirent les autres participants du rituel.

Les drows se placèrent en cercle, à genoux et concentrés sur la vigueur de leur foi. Le mage sortit de sous sa toge un parchemin qui lui avait été confié par son Dieu pour accomplir ce rituel sacré. De sa vie, il n'avait jamais vu un sortilège aussi complexe, nécessitant autant de paramètres subtils pour atteindre l'équilibre attendu. Malgré tout, il y avait dans les incantations à effectuer une simplicité, une cohérence, une légereté, une beauté qui ne pouvait que l'émouvoir malgré son incompréhension de la plupart des mécanismes qui la sous-tendait. Fort heureusement, l'usage d'un parchemin lui permettait d'incanter sans devoir maitriser ni même comprendre le sortilège.

Alors qu'il commençait la lecture du parchemin, le mage comme les autres drows sentit un froid glacial le saisir, comme si la Mort elle-même venait de se joindre à leur petit groupe. Devant eux, au centre du cercle, apparut une flamme ténébreuse flottant un peu au-dessus du sol et se contorsionnant dans l'air comme si elle se trouvait habituée par une vie intérieure. Peu à peu, la sensation de froid s'atténua lorsque le sortilège se stabilisa et le mage rangea le parchemin alors que tous hésitaient à effectuer le test ultime, celui qui prouverait s'ils étaient dignes de la confiance placés en eux par les hautes instances du culte.


SEIGNEUR ? NOUS ENTENDEZ-VOUS ? demanda mentalement le mage en projeta sa pensée dans la flamme.
JE T'ENTENDS, MON ENFANT, répondit la voix du Dieu dans son esprit.
MIRACLE, MIRACLE, chantèrent intérieurement les autres drows avant de commencer tous ensemble une prière à la gloire du Chaos.

Dans la plus haute tour du château d'Abyssea, Haldren Baenfere s'autorisa à sourire : un nouveau pion venait de se placer sur l'échiquier.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Baenfere
Drow
avatar

Nombre de messages : 823
Âge : 117
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1035 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Il n'est point de chaos sans une bonne organisation   Ven 24 Nov 2017 - 10:45


Après le succès du rituel mené sur l'éperon rocheux, Haldren en avait immédiatement ordonné la généralisation à l'ensemble de la cité. En de nombreux endroits désormais les petites flammes noirâtres invoquées par les mages aptes à lancer le sortilège adéquat brûlaient sans jamais s'éteindre. Installées sur de petits autels gravés des symboles du Chaos, ces flammes ne chauffaient pas et ne nécessitaient aucun combustible. Leur nature arcanique permettait ce qui pouvait apparaître comme un petit prodige pour les béotiens, toutefois il ne s'agissait pas là de leur réelle utilité.

Certes, disposer d'un symbole cultuel "portatif" permettait d'introduire efficacement la foi au plus proche des fidèles, mais le véritable intérêt de ces braseros provenait de leur lien avec un cercle de rituel installé par l'archimage lui-même dans la plus haute tour du château d'Abyssea. Fruit de plusieurs ennéades de travail et d'innombrables nuits blanches, ce cercle de rituel regroupait un ensemble de gemmes enchâssées à même le sol et formant un complexe réseau de flux arcaniques dans un unique but : le transfert d'énergie depuis les différents feux d'ombres disséminés dans la ville.

Malgré son échec à Eraïson du fait de l'intervention de deux protecteurs elfes et d'un noss en pagne, Haldren n'avait pas renoncé à ses projets tout en admettant que la création d'un Nœud demeurait une entreprise trop risquée de par son complet manque de discrétion. Nul besoin d'être un investigateur hors pair pour deviner qu'un rituel rasant tout un quartier d'une grande ville et aspirant les âmes par centaines ne provenait pas d'un philanthrope désireux d'améliorer le bien-être global de l'humanité. Une approche plus subtile s'avérait donc nécessaire.

Qu'est-ce que l'énergie ? Vaste débat tant théologique que scientifique, mais qu'Haldren résumait souvent comme la source du pouvoir. Ayant compris qu'aspirer des âmes s'avérait aussi difficile que visible, l'archimage s'attaquait désormais à un autre type de flux aussi fréquent que mal connu : la foi des fidèles. Flux minime, certes, en rien comparable avec des approches plus brutales... mais flux se renouvelant sans cesse à chaque prière, à chaque dévotion. Les brasiers magiques installés un peu partout à Abyssea permettait de transiter la puissance de la foi des fidèles jusqu'au cercle de rituel du château, alimentant le réceptacle que constituait Haldren lui-même.

Assis en tailleur au centre du cercle, l'archimage se trouvait en transe, les yeux mi-clos, écoutant les multiples appels qui montaient vers lui. Lorsque les flux de foi se trouvaient suffisamment nombreux, l'archimage ne sentait presque plus son corps, comme si sa conscience seule existait dans une sorte d'espace infini où ni son ni lumière ne pouvait l'atteindre, juste les prières des fidèles.


GLOIRE AU CHAOS...
SEIGNEUR, GUIDE-NOUS VERS LA PERFECTION...
PUISSE MON FILS PASSER VICTORIEUSEMENT L’ÉPREUVE DE L’ARÈNE...
BENIS-MOI SEIGNEUR, JE VAIS DEFIER ET TUER AGRAASHAAK, IL N'EST PAS DIGNE DE TE SERVIR...


Eraïson avait été pareil à un raz-de-marée ravageant tout sur son passage, Abyssea s'apparentait à des milliers d'infimes ruisseaux se glissant discrètement entre les pierres.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Baenfere
Drow
avatar

Nombre de messages : 823
Âge : 117
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1035 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Il n'est point de chaos sans une bonne organisation   Mer 29 Nov 2017 - 14:58

Ils étaient enfin prêts. Petits groupes de fidèles animés par une foi indéfectible, les chaotiques choisis pour apporter la parole du seul vrai Dieu au sein des terres hérétiques se tenaient prêts dans la cour principale du château d'Abyssea. Leurs tenues simples mais solides laissaient dépasser les armes grâces auxquelles ils résoudraient les discussions théologiques trop compliquées, leurs yeux brillaient d'un fanatisme ardent où nulle opinion contraire ne serait tolérée, et leurs sacoches contenaient les pièces d'or aptes à apaiser la méfiance des miliciens.

Sur les marches, l'un des principaux prêtres les haranguait une ultime fois :


Frères, l'heure est venue ! De Thaar aux Sept-Monts, de Baaz'Hima à Sol'Dorn, de Naelis à Qiryah, vous serez les graines fertiles jetées dans les sillons de la foi ! Allez, marchez et annoncez la bonne nouvelle du retour de notre Dieu !

Haldren avait dans un premier temps décidé de limiter l'envoi de ses missionnaires à l'Ithri'Vaan. Outre le manque de fidèles aptes à assurer un travail aussi dangereux et compliqué à une plus grande échelle, l'archimage préférait instiller son culte dans une entité politique moins centralisée que ne pouvait l'être le Puy ou la Péninsule. Divisée en multiples cités-états parcourues par nombres de courants religieux où la misère la plus crasse côtoyait une richesse démesurée, l'Ithri'Vaan promettait beaucoup à une secte prônant ouvertement le renversement de l'ordre établi et la destruction des élites en place.

Les groupes de missionnaires se composaient de trois ou quatre chaotiques, généralement un prêtre apte à parler théologie et ses séides chargés de le protéger des agressions. Tandis que les chaotiques qui resteraient à Abyssea et assistait à la cérémonie du départ tambourinaient leurs épées sur leurs boucliers en guise d'hommage, les missionnaires prirent la route des marais en direction du sud-ouest. Nombre d'entre eux périraient en chemin, seraient assassinés ou jetés en geôle, mais seul comptait le résultat attendu : développer le culte du Chaos au-delà de ses anciennes frontières de Faelia.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il n'est point de chaos sans une bonne organisation   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'est point de chaos sans une bonne organisation
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» « Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. » - Périclès.
» [FINI] « Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage. »
» Dieu a dit : tu ne tueras point. [Livre 1 - Terminé]
» Le bois : créateur de Destruction et de Chaos.
» [calculatrice] point de capacite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Terres de l'Est ~ SUD EST :: Territoires Sauvages :: Marais de Faélia :: Ruines d'Abyssea-
Sauter vers: