Partagez | 
 

 Un avenir radieux (PV Hyène)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tal'darak Helvival
Drow
avatar

Nombre de messages : 21
Âge : 24
Date d'inscription : 08/05/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  781 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Un avenir radieux (PV Hyène)   Ven 17 Nov 2017 - 21:09

Le nouveau Barra s’assit sur son nouveau trône d’obsidienne, à l’instar de sa peau et de son armure,  tournant sa tête à droite et à gauche, acceptant les allégeances de ses nouveaux serviteurs, qu’il accepta nonchalamment. Il n’en avait en réalité cure de leur fausses courbettes, et sa victoire n’était que la première étape, certes la plus difficile, de son véritable projet.

« Igwe ? »

« Maître ? »

Esclave du Barra, Igwe était un demi-drow zurthan. Fruit d’une affreuse union qui dégoûtait Tal’darak et une majorité des drows. Musculeux et habillé lourdement et très docile, il devait tout à son maître.

« Porte donc les recommandations dont je t’avais parlé à Elesh. Je veux ma nouvelle garde dans l’heure. J’ai aussi entendu que le nouveau Lani d’Szeoussen avait décidé de réformer les enseignements pour l’espionnage en avançant un nouveau Maître des Mots. »


« En effet, il... »


Tal’darak l’interrompit sèchement.

« Fais-le écarteler par les esclaves dans l’heure, lui, ainsi que le poulain qu’il recommande. C’est un intriguant et un traître ; je n’arrive pas à croire qu’il ait déjà commencé à lancer ses pions contre moi si tôt. Il servira donc d’exemple. »


Il fit tapoter ses doigts gantés sur le trône, agacé. La Dothka était donc réellement devenu un moulin, depuis que Tal’darak avait lancé sa propre rébellion ; mais il était temps d’arrêter ce manège, et de faire de la Dothka une entité à sa botte. L’éducation de ses membres devait se faire dans l’absolue loyauté au Barra ; la cohérence de l’institution et ses performances dépendaient directement de la propension à ses membres d’exécuter les ordres et de ne point se perdre en luttes intestines.

Une fois ces problèmes réglés et sa garde formée, il convoqua un à un ses officiers : Les deux Velven Renoren, le nouveau Lani d'Szeoussen, plus timoré que le précedent, mais bien plus loyal et consciencieux.

« Maintenant que nous... J’ai,
se reprit-il, la main-mise sur la Dothka, il est nécessaire d’effectuer un état de l’art quant à notre influence sur le monde. Cela faisait un moment déjà que je requérais l’intervention des Velg’laren sur bien des endroits, pour ne recueillir que dédain et refus de la part des caniches de Bahei’Laskros. Mon premier ordre en tant que Barra, à vous tous. est de n’apporter que le minimum de concours à Malag’Eyl quant au problème elfe. »

Les drows, debouts en face de lui, se voulaient silencieux et inexpressifs, bien que l’Obsidien voyait, fort de sa formation, leur malaise transparaître assez aisément.

« Votre avis sur ce sujet ne m’importe que très peu. Nous lui apporterons notre concours de cinq assassins, au lieu des trente de Bahei. Le gaspillage m’insupporte au plus haut point. Lani, vous ferez parvenir notre rapport au Karliik Glenn, assorties de nos conclusions quant à cette guerre. »


Se replier sur le Yutar, c’était perdre la guerre. La forteresse elle-même était difficilement prenable, mais il savait que les elfes et leurs cousins sauvages étaient capables de renouveler leurs exploits improbables. Mais si les Osts drows perdaient Yutar...  Ce n’était plus une guerre, mais une invasion. Et Tal’darak savaient ce dont les elfes étaient capables dans de telles situations. Il sourit. Et dire que c’était des drows, que les humains avaient peur.

« Et je veux, dans le mois qui suit, un état de l’art exhaustif sur notre influence hors du Puy. L’allégeance des Doeben, l’état du IVème Ost, et la position politique des Princes Marchands seront d’autant de points important qu’il me faudra décrire avec précision. »


Le Maître des Secrets acquiesça. Un bon test de loyauté envers Tal’darak, qui avait été lui même Lani juste avant d’être Barra. Il était déjà au courant de la plupart des choses se déroulant à l’Ouest ; mais il n’avait jamais entreprit un tel état de l’art, trop occupé à manigancer sous Bahei’Laskross. Maintenant, il en avait les moyens. Et cette étape allait être cruciale à l’établissement de son plan. Il ne restait plus qu’un petit détail.

« Enfin, il y a un dernière chose dont je voulais vous parler. Un détail. Une équation que personne n’arrive à résoudre au Puy, qui m’irrite au plus haut point. »


Tal'darak marqua une pause. Il appréciait le silence de ses subordonnés. Trop de discussion créait une atmosphère propice à la sédition; et l'annonce de l'écartèlement de l'ancien Lani avait marqué les esprits.

« Haldren Baenfere. Je veux le comprendre, l’analyser. Et si possible, l’utiliser. Je veux un assassin, Velven Renoren. Et je le veux dans l’heure. »


« Ne serait-ce pas plus prudent d’engager un Vel'xunyrren ? Un espion ? »
Renchérit le maître des secrets.

Tal'darak dévisagea le Lani pendant un instant. Les drows s'échangèrent un bref regard avant que ce dernier ne baisse les yeux. Tal'darak sourit. Bien.

« Contre un être de cet acabit, je veux des survivalistes, Lani D’Szeoussen, qui savent ce qu’est la violence arbitraire et sans sens aucun, et qu'ils l'observent de loin d'abord, ensuite de près. Et s’il pose un problème, il faut qu’il soit maîtrisé rapidement, par un élément expérimenté dans l’art de l’exécution. Mais ça n’est pas une mission critique. D’importance annexe, certes, mais annexe qu’il serait stupide d’omettre. Ceci étant dit, je vous libère donc, et m’attend à trouver le Velg’laren dans mes quartiers, dans les prochaines heures.»

Revenir en haut Aller en bas
Hyène Ahët'kha
Drow
avatar

Nombre de messages : 58
Âge : 22
Date d'inscription : 05/08/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  140
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un avenir radieux (PV Hyène)   Sam 18 Nov 2017 - 16:02

Qu'il était plaisant de rentrer chez-soi après 6ans d'absence. Ses "vacances" en solitaire commençaient à lui peser. Elle était clairement pas faite pour être maman mais ne pouvait pas revenir à Elda avant d'avoir un fern obéissant.
Maintenant ils étaient prêt à faire couler le sang ensemble. La sombre avait hâte de s'exhiber partout en compagnie de cet animal atypique pour le simple plaisir de se faire remarquer et de gagner un nom que ses alliés comme ses ennemis se murmureraient entre eux avec crainte et respect. Chose qui ne plairait pas à Bahei qui prônait la discrétion et la symbiose avec les ombres. Hyène n'en avait cure, pourquoi ne pourrait-elle pas se pavaner dans la cité lorsqu'elle ne travaillait pas ?

Un sbire de la dothka la héla alors qu'elle confiait son cheval à un esclave et s’apprêtait à franchir le seuil de la maison des ombres.
"le Barra demande un velg'laren dans ses quartiers immédiatement !"

L’intéressée soupira... Se faire remarquer par ceux qui n'avait aucune autorité sur elle, oui ! Mais les espions de son organisation ne pouvait pas la manquer depuis qu'elle avait franchit le portail du Puy. Bahei n'avait pas perdu de temps pour lui demander de rendre des comptes.
Eh bien, il attendrait au moins qu'elle se déleste de ses affaires et se délasse du voyage dans un bon bain.

"Laissez-moi une vingtaine de minute que je sois plus présentable qu'une gueuse de basse lignée.

Il la reluqua dans sa riche armure noir mat avec un air sceptique. Le mot gueuse était peut-être un peu trop poussé.

-L'obsidien n'aime pas attendre. Il a dit immédiatement ! Et les animaux ne sont pas admis dans l'enceinte du bâtiment" ajouta-t-il en voyant le fauve éternuer derrière elle et roussir malencontreusement le tapis de l'entrée.

"L'obsidien ?" qu'est-ce qu'il venait faire dans l'histoire celui-la.
La drow grogna en réponse, écarta l'importun avec un dédain non dissimulé et invita Tanieth à la suivre. Elle se rendit dans ses appartements, déposa ses affaires et attrapa un esclave pressé qui passait dans le couloir. Le pauvre bougre n'eut d'autre choix que d'astiquer l'armure pour la débarrasser de la poussière du voyage et lui rendre son sombre éclat originel pendant qu'elle allait se laver.

Une bonne demi heure plus tard, elle se présentait devant les quartiers de son chef. On l'annonça et elle entra, son félin sur les talons, le pelage lustré et redevenu aussi blanc que les cheveux de sa maîtresse.

Ses yeux s'écarquillèrent de surprise et le sourire provocateur qu'elle s'était composé s'effaça lorsqu'elle vit Tal'darak assis à la place de Bahei. Elle n'eut pas besoin d'explication pour comprendre que son mentor était mort de façon peu naturelle pendant son absence et qu'on l'avait remplacé.
Atteint par la tension de Hyène, Tanieth feula, dévoilant une monstrueuse rangée de croc aiguisés et le brasier ardent qui brûlait au fond de lui.

Vous avez demandé un velg'laren ? Voici le meilleur que vous pouviez trouver dans la confrérie, ronronna-t-elle en s'inclinant.


Dernière édition par Hyène Ahët'kha le Lun 29 Jan 2018 - 14:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tal'darak Helvival
Drow
avatar

Nombre de messages : 21
Âge : 24
Date d'inscription : 08/05/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  781 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un avenir radieux (PV Hyène)   Sam 18 Nov 2017 - 18:43

Les gardes entourèrent presque immédiatement Hyène et son animal, sans gestes brusques.  Tal’darak, quant à lui, restait calme et impassible, semblant tolérer pour l’instant ce sévère écart au protocole. La dernière semaine avait été certes chaotique, Mais il n’y avait désormais nul besoin d’une telle créature sur ses plates-bandes. Et cette Velg’laren qui avait apporté le Fern avait intérêt à assimiler cette notion bien vite.

« Il me tarde de connaître le nom du Velg’laren en question. Il m’a l’air bien courageux et bien dressé, même si je doute qu’il ne soit loyal qu’à toi. »

Hyène Ahët'kha faisait partie de la soixantaine de Velg’laren de la Dothka, ce qui suffisait d’attester de ses compétences ; mais Tal’darak n’en savait guère plus à son sujet, ce qui d’ailleurs l’intriguait. Prudent, il ne demanda pas aux gardes de se détendre. S’il fallait mener l’entretien de cette façon, alors ainsi soit-il. Dans un contexte aussi séditieux, là n’était point le moment d’être imprudent.

L'ineffable Obsidien se leva néanmoins, pour observer de plus près la brave bête. Le Fern était un félin rare et puissant, aux propriétés magiques spectaculaires. Quel message voulait-elle faire passer en venant avec un tel animal ?

« Ou alors, déclara-t-il effrontément, tu es le Velg’laren en question. Auquel cas il me plairait que tu laisses ton... chaton, sur le seuil de la Maison des Ombres, la prochaine fois, sous peine de mort. Au vu de la noblesse de l’animal, peut-être songerons-nous à lui construire un abri, si tant est qu’il ne le brûle pas. Rappelle-toi ces mots, assassin, car il sauveront ta vie : ton titre ô combien convoité d’assassin ne te soustrait pas au protocole. Même le Barra ne s’y soustrait pas, ni les Obok Sengers, ni personne. Car tel est le dessein des dieux et le destin du peuple drow. Et je conçois qu’en cette période trouble, la limite entre obéissance et sédition ait quelque peu pâtie, il est dès à présent temps de se concentrer sur notre avenir.»

Il n’y avait point paroles plus hypocrites que celle que Tal’darak venait de prononcer. Le protocole était fait pour réconforter les superviseurs faibles, et ne pas les mettre en situation d’infériorité face à des subordonnés qui leur serait supérieur physiquement. La domination se faisait non pas par la force individuelle, mais par la pression sociétale.  Le problème ici, c’est que la Dothka était remplie de gens dont la force individuelle, par leur malice et leur puissance, surpassait même cette pression collective, inversant le rapport de force, qui se soldait (comme dans le cas de Bahei’Laskross et Tal’darak) le plus souvent par un coup d’état.  Et si dans le cas d’un Ost, la chose pouvait se faire assez efficacement, la Dothka se retrouvait dans un fatras sans pareil ; et Tal’darak comptait renforcer absolument son pouvoir sur celle-ci le plus vite possible pour ne pas perdre la face. Mais d’abord, Tal’darak voulait voir jusqu’où allait l’allégeance de la séduisante meurtrière.

« Fais attendre ton animal hors de cette salle. Sa sauvagerie m’importune. Ensuite, parle-moi de toi. Je veux savoir qui tu es, tes talents. Ce que tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Hyène Ahët'kha
Drow
avatar

Nombre de messages : 58
Âge : 22
Date d'inscription : 05/08/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  140
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un avenir radieux (PV Hyène)   Dim 19 Nov 2017 - 16:15

-faire attendre mon chaton dehors ?! CHATON ??!!!-
elle eut une envie presque irrépressible de lui sauter à la gorge. Il s'était rapproché pour admirer la bête de plus près, la distance à franchir était très courte pour elle et son fauve. Ils se ramassèrent tous les deux prêts à bondir. Les gardes se rapprochèrent et Hyène se détendit.
Elle regarda ledit chaton qui lui arrivait maintenant aux hanches et d'un mouvement de la tête, lui intima de sortir. Il se tourna, la tête basse et s'exila dans le couloir d'un pas alourdi par le regret d'être ainsi écarté sans avoir pu mâchouiller un peu d'elfe noir au préalable.

"Du calme mes très chers compatriotes, je ne vais pas toucher à votre papa... dit-elle d'une voix mielleuse aux acolytes puis ajouta d'un ton provocateur à l'adresse de son Barra. Ce futur velg'laren en apprentissage avec moi-même se nomme Tanieth, quant à moi je suis Hyène, ancienne Sartglin des ur'tharlss du 2e ost reconvertie assassin par les bons soins de Bahei Laskross en personne. Vous connaissez ?"

Le fern bailla alors bruyamment, il s'ennuyait... Il passa la tête entre les montants de la porte et interrogea sa maîtresse de son œil unique. L'ombre d'un sourire flotta sur les lèvres de cette dernière, pourquoi pas.

"alors mes talents... Je dirais que je suis une adepte de l'effet de surprise."

Vive comme un serpent elle voulut sauter sur Tal'darak mais les gardes les plus proches, tout aussi rapide s'interposèrent tandis que ceux derrière elle, lui empoignèrent les bras et l'éloignèrent sans ménagement.

Son compagnon s'élança de tout son poids sur le dos de l'un des défenseurs, le faisant tomber à la renverse. Hyène se laissa entraîner dans leur chute, déséquilibrant celui qui lui tenait l'autre bras. Elle pu ainsi lui faucher les jambes d'une balayette simple mais efficace, lui faisant mordre la poussière.

Menacée par les armes des adversaires restants, elle n'eut pas la possibilité de se relever. Tanieth cracha un flot de flammes sur celui qui lui bloquait la sortie. Ce dernier se baissa nonchalamment signant la mort de la tapisserie derrière lui. Le fauve profita de cette ouverture pour retourner se coucher dans le couloir sans détourner son attention de la scène, à l’affût d'autres instructions.

La sombre restait bouche bée devant la réussite du sort de feu de son protégé. N'ayant pas eut le temps d'approfondir son art auprès de sa mère, le jeune fern avait un pouvoir très erratique. Quelle infortune qu'il y parvienne sans même en avoir reçu l'ordre.

"oups, désolée pour la déco... Il est parfois un peu fantaisiste... souffla-t-elle estomaquée.

Consciente de sa situation précaire, elle joua un autre carte. Elle décocha un sourire charmeur à Tal'darak, les yeux pétillants de malice et ajouta:

outre la destruction, j'ai encore bien d'autres talents à vous faire découvrir. Un soir, par exemple, où vous seriez en manque de bonne compagnie ou bien dans l'instant si vous faites sortir vos brutes. Je pourrais ainsi savoir du même coup ce qui se cache sous cette armure comme une elfette des bois derrière sa brindille. Nous pourrions également discuter plus tranquillement de mes ambitions et potentiellement renégocier le droit d'entrée de mon chaton".
Revenir en haut Aller en bas
Tal'darak Helvival
Drow
avatar

Nombre de messages : 21
Âge : 24
Date d'inscription : 08/05/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  781 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un avenir radieux (PV Hyène)   Mar 21 Nov 2017 - 3:26

Tal'darak observait l'entreprise avec une perplexité mêlée de peine. Que voulait-elle prouver en se faisant tuer ? La garde trônait en cette salle, mais ne pensait-elle pas y avoir meilleure défense ?

"Ne la tuez pas."
demanda-t-il durant le bref moment où elle tenta de faire ses preuves. La garde fut alors contrainte de combattre sans leurs armes empoisonnées, et le Fern de détruire les tapisseries que Tal'darak venait de faire installer. Une honte. L'Obsidien, jugeant la drow indigne de son attention par son irrévérence, décida de se rasseoir, un coude sur l'accoudoir et une main sur le heaume. Il n'était pas fatigué, mais pris d'une grande lassitude. Les propos provocateurs et blasphématoires furent suivis d'une lancée séductrice que Tal'darak peinait à suivre sans s'en désintéresser. Avaient-ils engagé une folle ? Sans doute était-elle encore jeune, et sa fougue et son désir de se prouver encore manifeste ?

"Tu perds mon temps. Si seulement tu savais la vérité. Lorsqu'un Velg'laren est convoqué par son Barra, plutôt que de se faire briefer par son maître Velven, c'est un honneur que je lui fait. Tu as souillé mon honneur, drow. Ensuite, tu viens m'avouer, plein de défiance, que tu servais Bahei'Laskross."


Son poing se serra, et le gantelet frappa violemment sur le trône. Tal'darak aurait pu exécuter Hyène pour les paroles qu'elle venait de proférer, néanmoins, il était clair aux yeux de tous présents que celle-ci n'était que trop jeune pour se rendre compte de son indiscipline; le talent pouvait certes faire monter les échelons rapidement, il ne remplaçait jamais l'expérience. Et de l'expérience, Tal'darak en avait près de 700 ans. D'une certaine manière, Hyène ressemblait à son Fern : sauvage, dangereuse, mais dont la puissance se devait d'être canalisée. Et pour peu de le faire, elle serait la candidate parfaite pour cette mission.

"Eh bien, tiens, que je te pose une question, drow. Es-tu un Velg'laren en qui je peux avoir mon entière confiance, ou alors juste l'un de ces jeunes marmots qui aiment rouler des muscles en se défiant de toute obéissance hiérarchique ? La bonne réponse te permettra, dans un jour lointain, de me défier dans les règles d'Uriz. Alors, et seulement alors, tu verras mon visage, tout comme Bahei'Laskross vit le mien avant de mourir. Quant à ton... Fern, je ne lui accorderai pas le droit de te suivre dans cette bâtisse. Il est mal dressé, et a tenté d'attaquer mes gardes. Eut-il été un velg'laren comme nous le prétendions , il serait déjà mort pour trahison. De tes avances, je n'en ai cure. Je ne copule pas avec les membres de la Dothka."


Tal'darak donna l'ordre aux gardes de la laisser se relever, ce qu'ils firent tout en restant en position de combat, prêt à sauter une seconde fois.

"Ceci est un très bon exercice pour la mission que tu auras à accomplir. Car le drow que tu devras rencontrer est dangereux et imprévisible; et il te faudra parer à toute éventualité. Je pense qu'il n'y a nul besoin de présenter ta prochaine cible... Haldren l'Ineffable."


Il lui laissa un instant pour marquer son esprit du nom de sa cible. Peut-être allait-elle se calmer en comprenant l'ampleur de sa mission.

"Cette mission ne relève pas du simple assassinat, ni de l'espionnage de base. Il s'agit d'une prise de contact. Je veux que tu te mettes à son service, tout en m'important des informations régulières quant à sa localisation, ses desseins... Utilise tes talents pour monter en confiance auprès de lui. Je veux savoir si l'Ineffable sera un atout ou un poids pour nos futurs projets. Dès que cela sera fait, nous commencerons à envoyer des espions infiltrer son cercle de connaissances."

Revenir en haut Aller en bas
Hyène Ahët'kha
Drow
avatar

Nombre de messages : 58
Âge : 22
Date d'inscription : 05/08/2011

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  140
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Un avenir radieux (PV Hyène)   Mer 22 Nov 2017 - 23:07

Hyène s'attendait à un minimum d'appréciation sur ses capacités au combat mais, visiblement ce drow là était en avait vu d'autre si bien que ces petits tours ne l'impressionnaient guère..
Ah ! que Bahei pouvait lui manquer ! Il avait encore une âme LUI !

Elle se releva avec raideur, la moue d'une gamine vexée plaquée sur le visage. Mais n'en doutez point, elle finirait bien par lui plaire d'une manière ou d'une autre !
Ses pensées s'envolèrent vers un monde où elle dominait tout ceux qui s'opposaient à elle. Dans cet univers plein de lumière, elle infligeait mille supplices à ce chef insensible à ses charmes et, ce dernier, à l'agonie, la suppliait de l'achever.

Elle l'écoutait d'une oreille distraite lorsqu'un nom attira son attention. Haldren ? Le Haldren ? l'Archimage le plus redouté du Puy ? Était-ce ainsi qu'il voulait la voir mourir ? Sur le terrain plutôt qu'étripée de ses mains ?
Suspicieuse, elle observa son Barra, traquant la moindre parcelle d'humour dans ses propos mais ne trouva rien.

Quelque chose chose lui noua la gorge et secoua ses tripes. La crainte s'empara de son corps comme tout elfe noir avec un tant soit peu de bon sens et son instinct de survie lui hurla de refuser. Néanmoins, pour venger son mentor et l'affront qu'il venait de lui faire subir devant tous ces témoins , elle se devait de relever le défi. Remonter dans l'estime de Tal'darak était nécessaire pour l'atteindre. Elle se ressaisit et raffermit sa voix :

"Voyez le mal que je me donne pour m'attirer votre considération messire. Si je souhaite ainsi entrer dans vos bonnes grâces, c'est bien que je vous reconnais supérieur. Vous pouvez avoir confiance en moi, mentit-elle avec aplomb.

Les mots qui allaient franchir ses lèvres lui arrachaient le cœur, elle s'en giflerait presque mais au lieu de ça, s'inclina avec respect :

Je vous prie d'agréer mes plus sincères excuses quant au déroulement de cette entrevue. Je ne souhaitais pas vous manquer de respect, étant directement sous la houlette de Bahei lorsque je suis arrivée ici, je n'ai jamais eu de maître Velven. Sachez que cela ne se reproduira plus et vous n'aurez plus à vous plaindre de moi, j'accomplirais cette mission sans faillir.

Permettez-moi toutefois de vous poser ces ultimes question : Comment communiquerons-nous ? Par chauve-souris ? ou devrais-je rencontrer de temps à autre l'un de nos Vel'xunyrren qui vous transmettra les informations que j'aurais recueillies ? Avez-vous des informations particulières concernant Haldren Baenfere quand à sa localisation, ses activités et centres d'interêt actuels ?
"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un avenir radieux (PV Hyène)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un avenir radieux (PV Hyène)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» L'avenir démocratique d'Haiti est menacé...
» L'avenir dira le reste.
» L'avenir de la VPC GW
» Présentation de Hyène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda-
Sauter vers: