AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une surprise

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tal'darak Helvival
Drow
avatar

Nombre de messages : 19
Âge : 24
Date d'inscription : 08/05/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  781 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Une surprise   Mar 21 Nov 2017 - 15:04

L'elfe était mal vêtu. Crasseux, le regard halluciné et terrorisé, accompagné par quelques bénévoles qui avaient tenté, de le convaincre d'arrêter cette folie, et qui, à défaut de réussir, le gardaient en vie par quelques menus repas et en le faisant dormir. Forcé et condamné qu'à cette seule tâche, qu'il savait être son salut.

Salut dont il n'espérait plus l'arrivée depuis trois cent quarante sept ans.

Le ciel avait l'air plus bleu, et l'air plus pur, depuis la rencontre avec le terrifiant personnage. Être convoqué par le Barra de la Dothka, était, pour un esclave, la mort assurée : aucun serviteur entrant dans la Qu'ellar d'Veldrin n'en ressortait vivant. Mais la Dothka était claire, et celui qui prononça les instructions, sans équivoque. Les yeux de la Dothka étaient omniprésents; et gare à lui s'il n'accomplissait point cette tâche dans le plus grand des silences. Aleändir était sa destination, et il y arrivait bientôt. Enfin, il pourrait être guéri de ses blessures. Enfin pourrait-il reprendre une vie normale... Peut-être.

La garde ne les laissa pas entrer au palais royal, voulant qu'il déclinât son identité, mais il ne le put. Le souffle lui manquait, et le sang n'était plus assez oxygéné pour bouger; et il s'effondra d'épuisement. Etait-il mort ? Peut-être pas. Mais avec ce qui lui restait de conscience, il sortit de ses braies crasseuses un petit parchemin enroulé dans deux rouleaux noir de jais, et le tendit à l'un des gardes.

"Je... suis... libre." fit-il en perdant connaissance.

Si les responsables de leur peuplades respectives déroulaient le parchemin, ils y trouveraient une lettre. Chose plus étrange encore, le message était écrit en elfique. Mais le contenu du message était de loin le plus singulier de tout ces éléments.



A l'attention de la Royauté d'Anaëh,

Tout fut effectué de sorte à ce que vous teniez cette lettre entre vos mains. Je suis G'ellass, haut seigneur du Puy d'Elda; et lorsque je parle, les drows m'écoutent. Sauf ceux qui, présentement, s'entête à continuer cette guerre qui n'a que trop duré.

Mais hélàs, notre peuple place l'honneur avant tout, et nos grands n'auront de cesse d'augmenter les pertes dans chaque camp jusqu'à ce que le dernier d'entre nous périsse, où que notre chef des armées ne cesse sa folie. J'ai offert à cet elfe la liberté en échange de cette dernière mission, et je suis prêt à offrir celle-ci à bien plus de nos prises de guerre elfes si vous acceptez une entrevue avec moi-même, à l'orée de nos deux influences. Les ruines de la cité d'Iranion, au sud de Sol'Dorn, me semble parfaitement appropriée, tant proche de votre pays que du notre. Nous discuterons non seulement de la fin de cette guerre, mais également des possibilités d'un accord durable. Rappellez-vous seulement du fait que le contenu de cette lettre doit rester absolument confidentiel et que je n'attends nulle autre réponse que votre présence au rendez-vous, faute de quoi cette tractation sera nulle et non avenue.

Sachez juste que le peuple drow entier n'est guère à l'image de ceux qui dirigent nos osts actuellement. L'Ithri'Vaan me semble être un bon exemple de cela.

Moi, G'ellass, m'engage à vous y rencontrer la première énnéade de Bàrkios. Je vous y attendrai.
Et quelque part, en Elda, un drow, à l'armure d'obsidienne, et au nom bien différent, se frottait les mains d'impatience.
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 1434
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  477ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Une surprise   Jeu 7 Déc 2017 - 21:00


Printemps - 1er jour 1ere ennéade de Barkios
10e année du XIe Cycle


Le trône Blanc restait silencieux. Il était resté sans réaction ou presque face à Eteniril. Sans réaction face au front sud. Sans réaction face à l'armée royale décimée. Et cette inaction en plus de lui coûter son influence auprès de certaines cités, commençait à avoir des retombées plus graves encore. Les Éperviers ne savaient plus quoi faire pour remplir leur tâche. Les informations existaient toujours et pouvaient être centralisées à la demande mais il n'y avait plus personne pour en faire quoi que ce fut. Les dieux savaient si c'étaient à cause de la jeune paternité du régent ou d'une réelle volonté de non ingérence mais les rouages étaient grippés depuis trop longtemps.

L'arrivée de ce fameux elfe par exemple... On ne leur avait rien demandé. Elle était passé sous silence dans les immenses corridors du palais et le compte à rebours arrivait à sa fin. Le Capitaine des Éperviers en avait douloureusement conscience. Et si d'un côté on refusait la guerre, il fallait savoir saisir les occasions de paix, même les plus suspicieuses.

Il avait donc résolu de briser son serment pour la première fois de sa vie et remis son avenir dans des personnes en lesquelles il avait parfaitement confiance. Ce matin, Daenor, Protecteur de Daranovar et ami de Dryae ainsi que Timerion, Protecteur de Malereg et le Conseil d'Ardamir avaient reçu un message apprenant les événements précédents ainsi que le contenu de la lettre de ce mystérieux drow, tout cela le plus anonymement du monde. Pour parer à toute éventualité, trois personnes avaient également été approchés à Alëandir : Le Capitaine des Aigles pour remettre la missive cacheté au jeune Fenris Nöldorion une fois qu'il serait rentré de Mission, le Commandant Artion de Daranovar et la Main d'Ardamir : Kaëlistravaë Yasairava. Les trois trouveraient mystérieusement une missive cacheté à destination de leur protectorat.

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Artiön Sinyàra
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 206
Âge : 20
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  706 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Une surprise   Sam 9 Déc 2017 - 15:04

Julas de la première ennéade de Bàrkios
Dixième année du Onzième Cycle




De tous les soldats présents à Alëandir pourquoi toi ? Pourquoi confier un tel secret à un vétéran de l’armée Daranovane en permission ? Tu étais censé être ici pour tes recherches, puis pour préparer ton mariage, pas pour ingérer dans les affaires militaires locales… et peut-être était-ce là la véritable raison. Le communiqué n’aurait jamais dû te parvenir. Ce sont des voies détournées qui t’ont permis de poser les yeux sur ces mots, et par la même occasion la preuve que quelqu’un dans cette Cité te faisait assez aveuglément confiance pour te confier à toi entre autres une décision aussi importante ; ou alors tenait-il assez bas en estime le Trône Blanc pour que tu sembles une meilleure alternative.

Quoi qu’il en soit la chose t’avait assez intrigué pour que tu prennes le risque de mettre ta vie en danger, une fois de plus, envers et contre tout. Pourtant aujourd’hui tu avais tellement à perdre. En plus des amis, en plus de l’espoir d’une famille, en plus de frères et de sœurs d’armes, maintenant tu partais avec de grands secrets de magie de vie, les codes permettant de décrypter les recherches conduites par ta propre mère au sein du Peninor Angol, et encore, pour les révolutions que pourraient apporter une conclusion à ces recherches, tout cela ne faisait que pâle figure devant la fiancée que tu abandonnais entre les murs de la Capitale du Royaume Taledhel.

Kaëlistravaë avait pleuré. Tu avais pleuré. Vous vous étiez battus, s’il on peut appeler ainsi les vains coups de marteau de poing qu’elle t’avait asséné durant votre étreinte d’au-revoir. Elle était prête à te voir te mettre en danger, à te voir partir à la guerre, elle savait ce qu’il en coûtait que de s’unir à un militaire… mais l’union n’avait pas encore eu lieu, et elle autant que toi l’attendait encore avec impatience. En t’engageant dans cette aventure tu lançais un dé dont une seule des nombreuses faces te promettait un avenir, et si le lancer était mauvais, alors c’est la plus importante cérémonie de votre éternité qu’il vous serait dérobée. C’est un rêve, une promesse, un peu de féérie qu’il vous serait retiré encore une fois, et elle comme toi, vous en étiez terrifiés.
Mais tu es celui qui a soulevé Daranovar contre la volonté de Dyarque, qui a conduit les troupes d’une Cité dysfonctionnelle à leur devoir sur le front. Tu es celui qui a défié les Tava’Mëar puis le chaos des ruines du Peninor Angol. Tu es celui qui a choisi de donner la mort à sa mère. Tout ça parce que c’était la chose à faire. Pour le peu de foi que tu mettes en un pacte avec les Noirelfes, que ta vie soit sacrifiée pour une infime chance d’alléger la menace qu’il font peser sur l’Anaëh ne serait qu’un faible tribut.

Vìrin court à grandes enjambées, engouffrant la distance comme ne pourrait le faire aucun cheval, et tu espères. Tu espères que la Très-Sage ait battu les cartes à ton avantage.



~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~  ~



Ce n’était pas le genre de nouvelles face auxquelles la Cité des Armes avait l’habitude de réagir avec calme. C’était plutôt de celles qu’elle considérerait comme une déclaration de guerre dissimulée, et pourtant, Daranovar ne rassembla pas ses hommes lorsque lui parvint la nouvelle de la provocation de l’engeance Sombre… du moins ne les rassembla-t-elle pas pour une campagne immédiate.

Les forces Sombres après les derniers affrontements devaient être au plus bas. S’en prendre de front à l’Anaëh en cette heure n’était pour eux pas du domaine du possible… mais vous piéger. Vous piéger serait pour eux idéal. Attirer vos armées hors de leur terrain de confort, enfermer le contingent sylvain qu’ils vous imagineraient envoyer pour protéger vos émissaires, et par la même occasion donner un coup à la fois à votre moral et à vos forces disponibles. Rééquilibrer le terrain de jeu. Sauf que les Drows devaient soit être imbéciles soit vous penser imbéciles s’ils espéraient que les choses se passent ainsi. Aucun Protecteur n’enverrait ses troupes au suicide à l’orée de l’Ithri’Vaan.

Et pourtant, malgré Golradir, malgré Tebryn, l’idée de pactiser avec les sombres était tentant. Il suffirait de ne pas reproduire les erreurs du passé, de ne pas leur accorder de confiance aveugle, de se contenter de négocier l’abandon de cette guerre génocide qu’aucun des deux camps ne remporterait jamais, pour sauver un nombre incalculable de vies. Quelle singulière vie Taledhelle pouvait valoir plus que la perspective d’en sauver plusieurs centaines dans les siècles futurs ? Quelle singulière vie elfique trouverait cette entreprise insensée quand Daranovar avait le pouvoir de marcher sur Yutar, profitant de la certaine attention portée par vos Nemesis sur cette Iranion pour prendre leur dernier bastion.

Maltlin était cette vie elfique, persuadée que rien de bon ne puisse découler d’une entrevue avec les Sombres, mais Maltlin était un soldat, et en tant que soldat se devait de suivre les commandes de son Protecteur. Maltlin était un soldat, mais aussi un ami, conscient que le cercle de ceux qu’il aime, dans leur décérébré caractère utopiste aurait certainement choisi de tenter leur chance à sa place. Restait à espérer qu’entre la rapidité du Caengal et sa maîtrise des éléments, il survivrait à la rencontre si elle venait à prendre une malheureuse tournure. Lui, ses deux ailiers, et les alliés qu’il était absolument certain de rencontrer en chemin.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une surprise   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une surprise
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Surprise en flagrant délit... [Natasha & Luna]
» Retour-surprise: Baby Doc a-t-il été manipulé?
» Il l'a surprise nue...
» Baptême surprise de Petite Plume.
» Surprise !!! (D'un homme commençant par Cu et finissant par Dy ?!?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres d'Alëandir-
Sauter vers: