AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Pensées d'Ardamir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Halyalindë Yasairava
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1465
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Pensées d'Ardamir   Lun 4 Déc 2017 - 11:30

Reçue le 4e jour de la 2e ennéade de Barkios,

Au peuple d'Eteniril

Dixième année du XIe Cycle
sixième jour de la 1ere ennéade de Barkios
Ardamir

Frères et Sœurs,

Si vous nous permettez encore de vous appeler de la sorte après la solitude dans laquelle vous avez été plongé cette dernière année.

Nous avons appris par des chemins détournés que des combats avaient éclatés en vos murs et nous tenions à exprimer notre soutien, non à un gouvernement ou à un camp, mais bien à nos frères elfes. Nous vous présentons nos condoléances. Un appel a la prière a été fait en Ardamir par respect pour les épreuves que vous avez traversées.

Nous n'en savons que peu sur la finalité de tout ceci et tout ce que nous avons réussi à savoir est que les coupables des assassinats ont été découverts et la vérité rétablie ou en passe de l'être. Nous regrettons le peu d'aide que nous avons put apporter à la situation que nous avons jugée trop délicate pour souffrir une intervention extérieure et nous espérons que l'implication d'Halyalindë Yasairava, ancienne Protectrice d'Ardamir, ne vous a pas rendu la gestion de la situation plus difficile encore.

Si nous ne pouvons pour proposer de soutien vivrier, sachez que nos relations et nos savoir sont à votre  disposition. Des guérisseurs, des érudits et des artisans se sont déjà portés volontaire pour vous aider dans le rétablissement de l'équilibre de votre protectorats et seront honorés de vous venir en aide.


Les pensées des gens d'Ardamir, d'Eraison, de Mera et de Wyslena vous accompagnent
Puisse Kÿria et Tari apaiser vos Souffles et vous donner la force de reconstruire,

Le Conseil d'Ardamir et ses ambassadeurs


_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Telenwë Neraën
Wheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
Wheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
avatar

Nombre de messages : 459
Âge : 25
Date d'inscription : 04/07/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  809 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Pensées d'Ardamir   Ven 8 Déc 2017 - 0:40

Reçu le quatrième jour de la quatrième ennéade de Barkios.

Au Conseil d'Ardamir ainsi que ses ambassadeurs,

Sixième jour de la troisième ennéade de Barkios, dixième année du XI° Cycle,
Eteniril.

Chers frères et soeurs,

Je me permets, au nom et avec l'aval du Haut-Conseil et du Conseil d'Eteniril, vous remercier pour votre lettre. Elle est en elle-même un soutien bienheureux suite à cet hiver trouble.

Comme vous avez pu l'apprendre, les personnes originaires de ce conflit ont été prises en charge et la vérité rétablie. Une nouvelle voie s'est ouverte pour ce protectorat, demandant à réduire le fossé qui s'était creusé entre Taledhels et Ornedhels. La position de notre Seigneur-Protecteur est allée en ce sens, amenant à un nouveau système politique : un régent, moi-même en l'occurrence, s'occupe des affaires purement taledhelles alors que le rôle du protecteur est désormais de veiller sur les terres protectorales en elles-mêmes, et donc de faire le lien entre cités et noss. Vous qui avez la chance d'avoir de bonnes relations avec les Sylvains, peut-être auriez-vous quelques conseils pour nous aider à repartir sur de bonnes bases ?

Pour ce qui est du fait d'avoir géré cette guerre civile seuls, sachez qu'il valait mieux qu'il en soit ainsi. Certes l'aide du clergé de Kÿria fut la bienvenue mais une intervention plus politique, quelle qu'elle soit, aurait eu de trop forts risques de voir le conflit s'envenimer ici voire même ailleurs. J'espère à ce propos que ce qui s'est passé en Eteniril ne vous aura aucunement impactés. En ce qui concerne Heri Halyalindë, soyez-en rassurés, son implication involontaire dans cette affaire ne nous aura pas porté préjudice. Au contraire même, la façon peu conventionnelle à nos yeux qu'elle a utilisée pour distraire la garde de la cité a permis à celle-ci de réagir avec plus d'efficacité lors de la dernière bataille, même si nous n'avons malheureusement pu empêcher de nombreuses âmes de rejoindre Tari. Elle a fait ce qu'elle pouvait dans des conditions qui l'ont mise en danger. J'espère que Heri Halyalindë n'a pas arrêté sa charge de dame-protectrice à cause de cela ?

Je vous remercie encore pour votre missive et soyez assurés que vos prières nous touchent beaucoup.

Puissent les Cinq porter un regard bienveillant sur votre terre ancestrale,

Falaedhel Nedelh'em, Conui* d'Eteniril


Assis dans son fauteuil trop confortable à son goût, Falaedhel jouait avec sa plume tout en gonflant les joues à intervalles réguliers. Bigre... qu'il n'aimait pas écrire de lettres politiques, même si en lire ne lui déplaisait pas ! Pourquoi avait-il accepté de devenir le dirigeant d'Eteniril aussi ? Quel crétin qu'il était... l'armée lui allait mieux ! Enfin... Au moins, il s'assurait que la politique interne ne dérapait pas en attendant que Telenwë ne revienne... pour repartir, fichtre diantre d'énergumène ! Non, là, le seigneur-protecteur avait fait en sorte que protectorat et cité soient deux notions différentes et donc aient deux gestions différentes. D'ailleurs, le chef des armées de la cité et conui se demandait d'avance comment se passerait la première réunion - si on pouvait appeler cela comme ça... une rencontre plutôt - entre le Conseil des Sages et l'intégralité du nouveau Conseil de la cité. Méfiance, défiance certainement... Mais également respect et envie de comprendre. Leur guerre civile aura eu au moins une chose de bonne, au moins dans un premier temps, est que les citadins auront suffisamment compris jusqu'où pouvait mener l'étroitesse d'esprit pour enfin s'ouvrir aux Sylvains ou tout du moins montrer un peu plus d'égard envers eux.

Et maintenant ? Hé bien... plus qu'à attendre la réponse du sud, s'il devait y en avoir une... et lui de se resservir un bon verre de telwhelas bien revigorant.
Traduction :
 
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1465
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pensées d'Ardamir   Ven 8 Déc 2017 - 11:45

Reçue le 4e jour de la 5e ennéade de Barkios,

Au peuple d'Eteniril

Dixième année du XIe Cycle
sixième jour de la 4e ennéade de Barkios
Ardamir

Heru Conui,

Nous sommes soulagés d'avoir d'aussi bonnes nouvelles de votre part, surpris de la tournure que semble prendre les évènements pour votre Protecteur et heureux de vous entendre souhaiter un rapprochement avec les Noss de votre régions.  

Ayant toujours maintenu une paix - même relatives - avec les Ornedhels par l'absence de barrière entre nos deux peuples, nous ne pouvons que concevoir la méfiance qu'il existe entre l'intérieur et l'extérieur de vos murs. Nos façons de faire vous paraitraient sûrement bien fade car elles servent plus à maintenir le lien qu'à le recréer et ne correspondent pas à ce dont vous avez besoin. Ne ne refusons cependant jamais de partager notre savoir et dos idées. Si Ardamir a été utile à ses frères tout au long de l'Histoire, ce fut bien en tant que conseil et que mémoire.

En tant que membre du Conseil, je ne peux que vous enjoindre à ne pas faire la première erreur que tous les Taledhels font à un moment ou à un autre : n'essayez pas de les comprendre. A moins que vous ayez quelques siècles à perdre, cela n'engendrera que frustration de votre côté et énervement du leur. Comprendre n'est pas nécessaire pour accepter.

Peut-être un jour aurez-vous plus de temps ou que vos positions seront moins différentes de part et d'autre, mais pour l'heure il y a fort à parier que votre peuple ait besoin d'avoir des représentants qui partagent leurs valeurs et sont prêt à les faire rayonner, non d'autres façons de transiger. Chacun à ses forces et ses faiblesses, les Taledhels ont autant à apprendre aux Ornedhel que l'inverse et aucun des deux camps ne doit abandonner ses origines au profit de la culture des autres.

Pour des avis plus précis et plus en adéquation avec votre situation, nous serions heureux d'envoyer quelques volontaires de notre corps diplomatique ou de nos érudits pour servir votre nouveau gouvernement. Soyez également assuré que le choix de Heri Halyalindë est purement personnel et qu'aucun membre du Conseil ne l'a poussé à la démission.


Les dieux vous soient favorables,

Medherith, Plume d'Ardamir


_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Telenwë Neraën
Wheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
Wheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
avatar

Nombre de messages : 459
Âge : 25
Date d'inscription : 04/07/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  809 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Pensées d'Ardamir   Sam 9 Déc 2017 - 14:31

Reçue le troisième jour de la sixième ennéade de Barkios.


Au Conseil d'Ardamir ainsi que ses ambassadeurs,

Cinquième jour de la troisième ennéade de Barkios, dixième année du XI° Cycle,
Eteniril.

Heru Medherith,

Il est effectivement temps qu'Eteniril se stabilise et que tous ses représentants marchent dans la même direction, ce que nous avons désormais essayé de mettre en place avec la reconstitution des Conseil et Haut-Conseil. Cela aidera grandement le peuple à retrouver quelle place ils ont dans ce monde. Si quelques ardamiris sont volontaires pour nous aider, nous serons heureux de les accueillir et d'écouter leurs conseils. Bien que les mentalités entre nos deux protectorats sont forts différentes, votre réputation de mémoire et de conseil ne nous est pour autant pas inconnue.

Nous ferons attention à essayer d'accepter et non de vouloir comprendre, ainsi que de garder une stabilité au sein de la cité comme avec l'extérieur de celle-ci.

En vous remerciant pour votre aide,
Puissent les Cinq porter un regard bienveillant sur vous,

Falaedhel Nedelh'em, Conui d'Eteniril.
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1465
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pensées d'Ardamir   Ven 15 Déc 2017 - 14:41


Printemps - 9e ennéade de Barkios
10e année du XIe Cycle


Venant du sud de l'Anaëh, cinq voyageurs juchés sur des chevaux dépourvus de selle se présentèrent à la porte d'Eteniril. Leurs vêtements aux lignes épurées, aux couleurs tendres et aux manches évasées. Leurs chevelures longues aux coiffures si discrètes qu'ils semblaient libres et retombaient pourtant toujours parfaitement sur les fières épaules. Leur peau parfois un peu moins diaphane que dans les cités de pierre. Qui aurait put remettre en question qu'ils venaient d'Ardamir ?

Ne portant aucune arme plus dangereuse qu'un coutelas de voyage si ce n'était l'arc du limier qui les avait escorté, ils se présentèrent au Conseil avec l'humilité qui sied à ceux qui ne sont là pour se mettre au service des autres. Elieth, le chef de file aux cheveux blonds et à la constitution fragile ayant troqué son titre d'ambassadeur pour celui de chef de délégation, fit un première impression remarquable en se prenant les pieds dans le tapis le plus proche à peine arrivé. Heureusement, sa maladresse physique était aussi visible que sa finesse mentale... Ainsi que ses relations.

L'arrivée des quatre autres Ardamiris avait provoqué quelques réactions : une diplomate, une historienne, un prêtre de Kÿria et un Limier. Mais ce n'était rien comparé au visage d'Elieth. Les Noss se souvenaient encore de cette taciturne et souriante silhouette dans l'ombre du druide Eninril qui était venue plaider la cause des Cité et du Sud pour trouver des alliés face au fléau drow. Le temps avait prouvé qu'il avait parlé vrai à l'époque et ses mots rares mais sincères seraient peut-être encore utiles à cette région... peut-être.


Chef de délégation:
 

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 


Dernière édition par Halyalindë Yasairava le Sam 13 Jan 2018 - 20:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Telenwë Neraën
Wheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
Wheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeee
avatar

Nombre de messages : 459
Âge : 25
Date d'inscription : 04/07/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  809 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Pensées d'Ardamir   Jeu 4 Jan 2018 - 22:24


"Hé bien, c'est jour de fête aujourd'hui ! Aurais-je oublié quelque chose ?"

Les hauts-conseillers se regardèrent, à la fois amusés et étonnés par la remarque de leur régent. Remarque qui servait également de bonjour, au passage. L'einior Ryadril soupira tout en s'installant confortablement dans son fauteuil avant de faire une moue pour par la suite regarder les onze autres personnes présentes dans la salle. Et son sourcil se leva en remarquant que le pauvre jeune capitaine d'infanterie, Ladelran, ne savait pas trop comment se comporter. Ah ces jeunes hauts-gradés ! Ils ne savaient jamais quand est-ce qu'il fallait répondre aux codes de l'armée et dans quelles circonstances ils pouvaient être plus tranquilles tout en restant sérieux... Et dire qu'il avait été pareil dans ses premiers siècles... Il avait bien changé depuis le temps !

"Vous êtes en retard.
- Plaît-il ?
- Vous êtes en retard.
- Un conui n'est jamais en retard, Ryadril Averen, ni en avance d'ailleurs. Il arrive précisément à l'heure prévue.
- Alors c'est que tout le haut-conseil est en avance aujourd'hui.
- Ou bien c'est que j'ai été le seul à être arrêté à tous les coins de couloir pour répondre à des questions...
- Donc vous êtes en retard."


Les deux elfes se regardèrent comme des chiens de faïence pendant de longues secondes, laissant un silence pesant s'installer dans la pièce, avant de tous deux éclater de rire. Ce fut la voix ferme de la mathauth qui les ramena à un semblant de sérieux.

"Bon ! Même si nous sommes en retard, et absolument tous les membres du Haut-Conseil sont présents, ce qui est rare depuis le Cri des Larmes, il serait peut-être bon de se mettre au travail.
- Laissez-le arriver, mathauth... Un peu de rire avant le sérieux ne fait pas de mal, non ?
- Humpf..."


La chanteuse d'Arcamenel, assise grâcieusement sur la table, les jambes croisées, regardait avec un fin sourire ravissant la dirigeante du culte etenirili de Calimenthar. Ses longs cheveux ondulés desccendaient en cascades sur ses épaules, apportant un éclat de volupté au corps de base fort charmeur d'Aldarianel. Aneldhwen, qui avait tout d'une guerrière y compris la corpulence et la voix, avait un peu de mal avec cette fille. Pour être une suivante du Guerrier elle respectait ceux du Grand Barde mais elle avait du mal à travailler avec... En fait, dans le fond, cette fille correspondait trop aux canons de beauté elfiques. A son goût du moins. Et cela la dérangeait. Enfin... Tout le monde s'asseyait autour de la table, reprenant le sérieux avec lequel une telle réunion devait se faire, chacun prit ses papiers et l'ordre du jour fut annoncé par Falaedhel. Alors que Nilÿan allait prendre la parole on frappa à la porte, ce qui attira la majorité des regards sur la porte. Ni une ni deux, il fallut que ce soit la prêtresse d'Arcamenel qui réponde en premier, et bien fort qui plus est...

"Ouiiiiiiiiiiiii ?
A peine la porte s'ouvrit-elle qu'une autre voix féminine, puissante, traversa la pièce tel un ouragan.
- QUOI ENCORE ! CE N'EST PAS POSSIBLE DE FAIRE UNE REUNION CORRECTEMENT ICI ?!"


Tous les regards interloqués se braquèrent sur la mathauth qui s'était levée de sa chaise tout en vociférant. Puis ces mêmes regards se tournèrent vers le pauvre elfe qui avait osé ouvrir la porte de la salle du Conseil, civil qui devait se demandé ce qu'il avait bien pu faire à Calimenthar pour être accueilli de la sorte. Idiot face à cette situation, il ouvrit juste la porte en plus grand, se mis dos au mur et fit signe à ce qui devait être une personne d'entrer, en inclinant respectueusement la tête. Cinq individus entrèrent, vêtus selon des coutumes provenant plutôt du sud de l'Anaëh, détail suffisamment parlant pour que tout le monde comprenne qu'il s'agissait là de l'ambassade ardamirie. Alors que Ryadril soupirait de gêne et que Falaedhel faisait le tour de la table pour aller accueillir les invités, l'un des ardamiris se prit les pieds dans le premier tapis venu, se vautrant sur le sol, et Nilÿan éclata d'un doux rire cristallin. La mathauth, elle, se prit la tête dans sa main. Cette journée était pesante... VRAIMENT pesante !

"Soyez les bienvenus ! Falaedhel Nedelh'em, Conui d'Eteniril. Désolé pour l'accueil peu... conventionnel."

Le vieil elfe tendit une main amicale vers le pauvre ambassadeur qui avait peine à se relever. Il semblait ne pas être doué de ses pieds mais au vu du regard vif que l'ardamiri porta sur lui, il se douta que sa maladresse physique devait être égale - ou moins - à son intelligence. Une fois l'elfe relevé, tous se présentèrent sous leur nom et leur fonction. Les voyageurs purent remarquer avec étonnement que les cinq cultes étaient représentés, y compris ceux de Calimenthar et d'Elenwë. Un fin sourire aux lèvres, Nilÿan alla chercher d'autres chaises pour les placer autour de la table, aussitôt imitée par une chanteuse dansant plus que ne marchant. Ils seraient un peu serrés mais au moins les étrangers pourraient s'asseoir... ce qui était toujours mieux que de se faire crier dessus...

"Avez-vous fait bon voyage ?"
Revenir en haut Aller en bas
Halyalindë Yasairava
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 1465
Âge : 90
Date d'inscription : 17/12/2014

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 480ans (né en 531)
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Pensées d'Ardamir   Sam 13 Jan 2018 - 21:39

Avec toute la grâce dont on pouvait être capable, Elieth se redressa... marcha sur le revers de sa tunique de voyage et décida que se relever sans grâce était toujours une meilleure idée que de ne pas se relever du tout. Un tel faux pas au début d'une ambassade dans un endroit et des circonstances aussi tendues aurait put le mettre mal à l'aise. Le rouge aux joue. Les mains moites. La panique qui s'insinue lentement dans le coeur et fait perdre plus encore ses moyens. Mais non. Elieth était tout simplement habituer à sa propre infortune.

Que Kÿria ait un peu gonfler ses sens de la répartie et de l'humour pour contrebalancer ses cruels manquement en matière d'équilibre lui allait somme toute assez bien et après être littéralement tomber aux pieds du Protecteur de Mera et avoir lancer malencontreusement plusieurs tomes forts anciens dans les rotules du Doyen de l'Académie de magie durant son apprentissage, il avait finit par en prendre son parti. C'est donc avec le plus grand flegme qu'il se redressa, rajusta quelques mèches blondes et frotta ses poignets endoloris. Ses longues mains de diplomates étaient d'ailleurs bardées de coupures et égratignures anodines. A croire que ce corps n'avait décidément pas les bonnes proportions pour être manœuvré par la conscience qui l'habitait.

" Quitte a faire dans les entrées en matières peu conventionnelles, j'ai opté pour une démonstration par l'exemple de la capacité de notre peuple à se relever. J'espère que ma main vous sera aussi secourable que la vautre vient de l'être. " Alors il n'y avait aucune rancune ajouta le sourire amical de l'ardamiri. " Elieth Faerion, ambassadeur du Conseil d'Ardamir. "

Il laissa le conseil se réorganiser pour leur faire de la place et ses camarades se présenter à leur tour sans dire un mot. En réalité, ses quatre compagnons s'étaient préparer à jouer les attachés pour fournir des conseils et des précisions, mais puisque les Etenirili le proposait d'eux même, les inclure au moins à cette première rencontre était tout à fait sympathique. En voyant la présence des prêtres, Elieth ne se départie pas de cette sorte de gaité polie et calme qui rayonne sans pousser au mouvement. Il les salua tous d'un signe de tête profond et d'un sourire égale. Des quatre aides, ce fut paradoxalement le Limier, militaire forestier d'excellence, qui cacha le moins bien la surprise et le mépris qu'il avait à voir un prêtre de Calimenthar porter ainsi aux yeux de tous les couleurs de son culte si peu apprécié dans sa cité natale. Il y eu bien un froncement de nez réciproque et des épaules tendues, mais malgré tout, aucune querelle n'éclata et tous prirent place de façon civilisé.

" Aussi bon qu'il est possible. Je vous remercie. " acquiesça Elieth en s'asseyant. " Mais nous ne tenons pas à chambouler votre ordre du jour ou à vous prendre en otages dans de longs discours et d'aussi longs échanges que vous n'apprécieriez pas forcément. J'ai travaillé avec les Noss de votre région mais encore jamais avec Eteniril elle-même alors n'hésitez pas à me faire savoir si quelque chose dans notre manière de faire vous déplait. Nous tenterons de nous familiariser le plus rapidement possible avec vos différentes attributions et façons. D'ailleurs je devines des représentant des cinq cultes et plusieurs militaires à cette table...? "

_________________
couleur: #9999ff
Mériale de Beaurivages - Dame Louve - Maîtresse des forges

Cadeau d'un gentil membre:
 

MdO2017:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pensées d'Ardamir   

Revenir en haut Aller en bas
 
Pensées d'Ardamir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Seul et sage pensée!
» Pensée solitaire sur le toit... [Libre]
» Petite pensée pour le Japon
» reflexion bidon sur le mode de pensée de la société !!!!!
» Tome 9 - Ce que vous en avez pensé ! ♥

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ANAËH :: Terres d'Eteniril :: Eteniril (Cité)-
Sauter vers: