Partagez | 
 

 [Terminé, en attente de validation] William

Aller en bas 
AuteurMessage
William Delth
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 4
Âge : 30
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: [Terminé, en attente de validation] William   Mar 5 Déc 2017 - 20:07


Identité



Nom/Prénom : Wilwarin'Caenion Delth,
renommé William


Âge/Date de naissance : 62 ans,
............... d'apparence la trentaine humaine
Sexe : Masculin
Race : Demi elfe, humain/elfe
Faction : Ithri'Vann
Alignement : Chaotique bon
Liens notables : Arrière cousin de Folie*. Frère de Ulwarth (PNJ).

Particularité : Cheveux aubern, grande taille
Un dragon gravé sur tout le dos, ailes déployées.

Métier : Prince marchand de Thaar (conseil), ancien esclave gladiateur.


Classe d'arme :

- Corps à corps :
Claymore principalement, sait aussi utiliser des épées plus classiques, dagues et poignards.
Maîtrise moyenne de la lance.
Pas trop mauvais à l'arbalète.

- Magie :
Immatériel / Mysticisme : Bouclier magique
Peut renvoyer la magie à son propriétaire.






Possessions & Équipements :

Sa possession la plus précieuse reste sa Claymore. Parfaitement équilibrée pour lui, elle a été forgé spécialement à son attention, et il peut utiliser ses capacités à leur maximum lorsqu'il l'a en main.
L'empire financier dont il a hérité de son père**.

** :
 



Apparence :

William possède quelques particularités de ses origines elfes de par son père. Tout d'abord sa grande taille -d'un peu moins de deux mètres-, et ses oreilles en pointes, qui sont peu visibles sous ses boucles aubern. Pour autant, il n'a rien de leurs silhouettes sveltes et élancées. Les épaules larges et le corps musclés, il garde une ossature assez fine, mais très humaine.
Il transpire moins que beaucoup d'hommes, et craint moins le froid.

De sa mère il tient sa chevelure aubern et ses yeux vairons. Plus discret que chez les femmes de la famille, il semble avoir les yeux bleus, mais si on y regarde de plus prêt, l'un d'eux a des traces marron-dorés qui créaient un déséquilibre dans la symétrie de son visage.
Quant à ses boucles, elles sont rebelles, il a du mal à les coiffer, et lorsqu'il les tire en arrière, cela ne le met pas à son avantage, il a donc tendance à les laisser libres, se contentant de parfois s'attacher les cheveux lorsqu'ils commencent à être longs.

Après sa naissance il a acquis d'autres traits particuliers, principalement des cicatrices, quelques brûlures. Mais surtout un dos entièrement scarifié. Imposée par son père lorsqu'il était jeune, la scarification représente un dragon.
Les lignes sont plus ou moins épaisses selon les parties représentées de la bête, certains traits sont très fins et n'ont quasiment aucun relief, d'autres sont si bien gravés que l'on peut suivre le contour du bout des doigts les yeux fermés sans la moindre hésitation.
Selon le bronzage, la forme de la créature est plus visible. Si William a prit le soleil, elle se détachera d'autant plus, blanche, sur sa peau halée.

William n'est pas dénué de charme et de charisme. Certaines femmes le trouvent très beau, d'autres ; des yeux trop enfoncés, un front proéminent, et un nez peu élégant, sans parler de sa chevelure qui fait largement débat ! Quelle étrange couleur de feu ! On aime ou on aime pas, dans tous les cas, il s'en accommode lui même n'ayant pas vraiment le choix.
Le sourire facile, qu'il encadrera de deux fossettes expressives, ainsi que ses yeux rieurs et brillants, le rendent généralement sympathiques. Ses gestes fermes et francs aux allures martiales le font d'ordinaire et rapidement accepter par les guerriers.



Personnalité :

Au quotidien, William est habituellement une force tranquille, mais à certaines occasions il est impulsif et s'il a apprit à mieux maîtriser avec l'âge cette part de lui, ce n'est pas encore parfaitement au point... Parfois impétueux et colérique dans ses actions, c'est néanmoins plutôt rare de le voir crier, son emportement reste grondant jusqu'à ce qu'il surgisse de sa main. Mais la plupart du temps, il reste calme, et aurait même tendance, malgré sa grande taille, à se faire oublier.

Assez rude et franc, William est plus intelligent et instruit qu'il n'aime à le montrer, il est d'ailleurs davantage observateur que discoureur. Heureusement ses sourires sont communicatifs.
Aimant les choses simples, il souhaite se compliquer la vie le moins possible et invitera son interlocuteur à faire de même dans sa façon d'être. Pour autant, il a apprit depuis longtemps à présenter un visage froid face à un éventuel ennemi, et, s'il le faut vraiment, il peut faire preuve d'une certaine subtilité manipulatrice, mais ce n'est pas franchement dans sa nature.
La vérité a beaucoup d'importance pour le semi elfe, il n'aime pas les faux semblants, mais il a un peu trop tendance à considérer que ce qu'il pense vrai est la vérité. Non pas qu'il ne soit pas tolérant, mais il sait être obtus lorsqu'il a une idée en tête.

Dans ses relations, le grand rouquin est attiré par les êtres brisées, il a une certaine fascination pour les personnes qui ont beaucoup souffert dans leur vie. Ayant eut sa part de blessures, il recherche une certaine compréhension ou d'égalité, un lien dans la souffrance, et il se laisse davantage aller avec ce genre de personne. Cherchant probablement un exutoire à ses propres douleurs, rassurant autant qu'il le peut comme il aurait aimé l'être.
Néanmoins, il ne souhaite pas s'attacher et s'engager, la vie l'a rendu violent, il aime se battre, et en a conscience. Aimant gagner contre des personnes néfastes, n'hésitant pas à mettre sa vie en danger, parfois de façon absurde, William possède un fort esprit de justice. Pour autant il sait depuis longtemps que la vie n'a rien de juste, mais il se fait un devoir de se battre pour ce en quoi il croit.
On l'a souvent traité d'idéaliste, chose qui ne lui déplaît pas, bien qu'il sache que pour certains (beaucoup?) c'est une insulte.

Il aime le naturel et la sobriété, comme la franche camaraderie des hommes d'armes qui fut sa compagnie pendant plusieurs années. William n'aime pas les complications et les prises de tête. C'est un homme qui a de l'humour et qui aime rire.



Religion :

Wilwarin a grandit dans le culte des Dragons, où plutôt, dans l'adoration fanatique de ces créatures. Jeune, il était en admiration, il n'avait de cesse de s'émerveiller devant les peintures et sculptures de ces magnifiques créatures. Il rêvait non pas d'en chevaucher une, mais d'en devenir une, son imagination emportée par la certitude de son père qu'ils avaient du « sang de dragon ». Cette passion lui passa avec la lucidité de l'âge, pour devenir un sujet de mépris et de moquerie amère.
Lorsqu'il s'émancipa et commença à parcourir les terres de Miradelphia, sans but, il chercha du réconfort. C'est dans ses origines elfiques qu'il le trouva.
C'est de Elenwë que William tomba amoureux ; de sa liberté et de son ouverture d'esprit, mais aussi il fut touché par le rejet qu'elle inspirait. Non seulement elle lui rappelait son aimée disparue, mais aussi sa sœur.
Cette déesse, pure, ne le forçait à rien si ce n'est à des préceptes qui lui paraissaient déjà évidents.



Capacités magiques :

- Focaliseur : Un anneau en cuivre que sa sœur lui a fabriqué alors qu'ils étaient enfants.

- Rituel :
Il utilise son arme pour diriger sa magie, les mouvements magiques suivent les mouvements martiaux :
Pour se protéger il se mettra en garde ou mettra l'arme devant lui comme un bouclier. S'il veut renvoyer le sort, il fera un geste comme repoussant la magie. Pour contrer des traits de magie, il fera des mouvements d’épéiste.

Pour gagner en rapidité, il lui faut se mettre en condition avant un combat. Tout en s'échauffant à l'épée, chaque mouvement réveille son corps et sa magie. Plus le combat avancera, plus il deviendra fort, à condition de ne pas être blessé.
Il invoque plus ou moins sa magie dans chaque combat armé, c'est un rituel de concentration qu'il a prit l'habitude de faire depuis son enfance. Cela le fatigue généralement beaucoup après un duel ou une bataille -selon la quantité qu'il a invoqué-, mais sans ça, même pour un danger purement physique, il sera moins à son avantage. En effet, si son bouclier ne protège pas son corps autrement que de la magie, elle l'enveloppe et lui donne une perception plus nette de ce qui l'entoure. Et lui permet ainsi de réagir plus vite.

- Faiblesse :
Son bouclier est loin d'être constant, parfois plus épais que d'autre, il est loin d'en maîtriser la puissance à chaque instant. S'il encaisse généralement très bien, dont des attaques très puissantes, ses adversaires n'en rassemblent que davantage leurs forces et ont tendance à lancer des assauts très violents qu'il peut prendre de plein fouet dans un moment faible.
Fatigue (déjà évoquée), les symptômes sont assez variables. Il a besoin de beaucoup dormir, a de fortes migraines, des nausées, la tête qui tourne, de la fièvres, parfois des hallucinations et des délires. Il peut mettre quelques heures comme plusieurs jours, voire semaines, pour se remettre.

William fait beaucoup de cauchemars et quelques terreurs nocturnes. Un pouvoir qu'il ne contrôle pas peut surgir à ces moments, mais sous une forme qu'il ne maîtrise pas du tout. L'énergie qu'il rassemble normalement pour ses boucliers devient solide et est projeté autour de lui avec violence. Il lui arrive donc de se réveiller, avec effroi, et de constater que ce qui l'entoure a été bouleversé ou détruit. Il n'a qu'une peur, c'est que quelqu'un soit blessé. Ce pouvoir peut, rarement, ressurgir en état d'éveil sous le coup d'une très violente émotion.


Sa magie est l’écho de sa nature profonde, elle est brute et franche. Plus défensive qu'agressive, elle est néanmoins vive et très instinctive. Subtile et belle si on y regarde de prêt.


Questions/Réponses:
 









Dernière édition par William Delth le Dim 11 Mar 2018 - 14:47, édité 22 fois
Revenir en haut Aller en bas
William Delth
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 4
Âge : 30
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: [Terminé, en attente de validation] William   Mar 5 Déc 2017 - 20:09






Histoire






L'histoire des Delth remonte à très loin dans le passé, à l'époque ils ne portaient pas ce nom, ils en portaient plusieurs, mais ils possédaient une vision commune.
Les premiers faisaient partis des elfes exilés du Linoïn, ils s'installèrent sur les cotes Oliyennes. La survit fut très difficile, beaucoup d'elfes moururent. Mais c'était une petite communauté soudée, de vieux camarades de bataille qui avaient tout perdu et qui devaient tout reconstruire. Très peu d'enfants naissaient, bien moins que le nombre de morts qui s'accumulaient. Après une nuit de cauchemars où l'une de leur femme tentait désespérément de mettre au monde un enfant après plus de trente ans sans une seule naissance viable, un dragon doré serait apparu dans le ciel à l'aube, au moment où une petite fille naissait, en parfaite santé.
A partir de là, la tribut se surnomma Delth et vénéra les dragons, et ce nom resta.

Enfin, c'est du moins ce que racontait Falathar'Caran Delth, le père de William. Son fils était très perplexe quant à cette histoire qu'il voyait seulement comme une légende familiale, ou plus encore, comme les divagations d'un vieil elfe fou obsessionnel.
Ce dont Wilwarin était sûr, c'était des circonstances de sa naissance. Sa mère, Salomé, était la fille d'un couturier de grand renom, elle avait une grande sœur, Sélène. Elles se ressemblaient beaucoup, des cheveux blonds vénitiens et les yeux vairons, bien que la plus jeune possède ce dernier trait de façon plus discrète. Toutes deux se disputaient les faveurs du beau prince marchand, et cela malgré sa réputation de pervers sadique.
Alors qu'il commençait à s’intéresser à la plus âgée des deux, très fine psychologue Salomé fit un choix et un pari plus audacieux. Elle lui affirma que s'il lui faisait l'amour en y mettant toute son ardeur, elle tomberait enceinte, et que s'il l'épousait l'enfant survivrait. Falathar n'avait jamais eut beaucoup de chance avec sa progéniture, peu de femmes étaient tombées enceintes de lui, peu d'enfants étaient nés en bonne santé, et aujourd'hui il n'en restait plus rien. Il fut donc amusé et tenté par la jeune femme. Qu'avait t'il à y perdre à part quelques années d'une vie éternelle ?
Quelques temps plus tard, suite à de nombreux ébats, elle tombât enceinte, et, persuadait que sa femme était une sibylle, Falathar l'épousa. Un fils naquit.

Wilwarin eut une enfance opulente, matériellement il ne manquait de rien et on ne lui refusait rien. Sa mère aurait voulu le protéger, mais son père voulait en faire un homme audacieux et digne prince marchand de la famille Delth. Ce qui demandait travail et assiduité. On lui donna donc une bonne et riche éducation. Mais s'il était intelligent et curieux, il était surtout fougueux, ne tenant pas en place, remettant en question enseignement et conceptions centenaires.
Aux chiffres il préféra la littérature, à la religion il préféra la philosophie, à l'administration il préféra les utopies architecturales, au Droit il préféra l'Histoire des explorateurs et l'étude des peuples, à la politique il préféra l'étude de l'art des artisans, à la dialectique il préféra l'archéologie, à la diplomatie il préféra la sociologie...
L'économie était sûrement l'une des matières qu'on lui enseignait qu'il aimait le moins, un comble pour un petit prince marchand ! Il avait une préférence pour le maniement des armes, qui était loin d'être une priorité et que son père tenta de refréner. Il possédait aussi de bonnes capacités pour la magie, et par conviction il ne l'apprit pas comme son père l'aurait souhaité...
Il faut savoir que plus le temps passait, plus les deux derniers véritables Delth s'entendaient mal. La soif de pouvoir et le manque de compassion du Prince marchand déplaisaient à son fils, plus doux et plus idéaliste. Falathar utilisait l'Art à des fins de souffrance et de manipulation, Wilwarin le voyait comme un outil de beauté et de bienfait. Ce conflit naissant développa très jeune l'esprit de contradiction du jeune garçon qui étudia la magie en refusant de l'utiliser de quelque manière agressive, puis avec l'intention malicieuse de la retourner contre son père. Il mit donc toute son énergie dans l'apprentissage du mysticisme. Ce choix rendu fou ce père déjà instable, qui s'acharna sur son propre fils lors de séances d'apprentissage qu'ils partageaient, mais qui s'apparentaient davantage à des corrections, voire à un défouloir contre ce fils qui se refusait à lui.
Wilwarin apprit ainsi de la façon la plus brutale qui soit, à encaisser. Sa maîtrise de l'Art grandissait au fil des heures de chaque jour de son enfance puis de sa jeunesse, formant un bouclier invisible qui filtrait la magie, le protégeant. Petit à petit il apprit à annuler celle qu'on lui jetait, puis à la retourner même parfois. Et plus il était doué, plus la rage montait en Falathar, et plus le jeune garçon s'acharnait à n'utiliser que cette magie, refusant de s'armer avec l'art, n'utilisant que la protection.

Entre temps naquit Ulwarth, une fille, mais elle eut moins de chance. Elle vit le jour trop tôt, en mauvaise santé, défigurée.
Falathar, rendu insensé depuis longtemps par sa conception folle des dieux, vit ce mauvais sort comme une punition divine, et refusa de faire soigner le bébé, respectant la voie des Dieux.
Il haï cet enfant maladif, incapable de tenir sur ses jambes. Il éloigna le frère et la sœur, comme si la faiblesse du corps pouvait se transmettre. Pourtant, le fils rebelle et la fille rejetée volèrent des instants, et devinrent plus proches que s'ils avaient pu jouer ensembles au grand jour.
Une autre haine allait crescendo ; celle de Salomé pour son mari. Infidèle, cruel, sadique, mauvais, s'acharnant sur un rejeton, proscrivant l'autre !

Falathar était un elfe qui avait deux obsessions, la fortune et les Dragons. Il se considérait lui même à l'égal d'une divinité de par son sang, et seuls les Dieux Dragons lui étaient supérieurs et trouvaient grâce à ses yeux. La folie et la psychose de son trop grand âge en faisait une personnalité instable, violente, vicieuse. Wilwarin était le seul à oser lui tenir réellement tête, et son père n'avait qu'un souhait, le briser. La descente aux enfers fut rude.
D'abord, alors qu'il n'était qu'un enfant, avec les séances de plus en plus violentes d'apprentissage de l'Art. Puis à travers des corrections violentes, puis, pire encore, par des actions fourbes et cruelles. Falathar abîmait tout ce que son fils aimait, de ses amitiés à son cheval adoré, de ses appartements à ses loisirs, tout ce que son garçon pouvait apprécier, il trouvait un moyen de l'en éloigner ou le détruire.
Un jour, le patriarche des Delth, fou de rage contre sa femme et sa jeune fille pour leur « faiblesse », se montra enragé, les injuriant de ne pas être du sang des dragons. Will prit leur défense, et se moqua de son père, lui affirmant que lui non plus n'était pas du sang des dragons, que cela ne voulait même rien dire. Il le raïa, lui faisant un grand discourt sur l’inexistence de ces bêtes fabuleuses, lui affirmant que ce n'était que chimères, créatures disparues tout au mieux, et donc médiocres, tout juste des animaux du passé peut-être. Rien ne pouvait mettre plus en colère Falathar... La punition fut douloureuse. Entravant son fils et héritier, il fit venir un grand maître de l'art corporel, qui grava dans la chair du jeune homme un dragon, pour que jamais il n’oublie la supériorité de ses dieux.
Cela ne fit bien sur que décupler la haine entre le père et le fils.
Lorsque l'elfe apprit quelques années plus tard que sa progéniture fréquentait une humaine et venait de se marier avec elle en bravant l'interdit, il l'a fit froidement exécuter. Cette fois il réussit là ce qu'il avait toujours désiré ; briser son fils.
Mais... n'en découla pas ce qu'il espérait. Si Wilwarin sentit son cœur et son âme s'éparpiller par les vents, perdant tout intérêt à la vie, plus faible qu'il n'aurait crut possible de l'être. Jamais, au grand jamais, il ne partirait seul dans les limbes. Le jeune homme, sous couvert du Voile qui venait d’apparaître, mit simplement le feu à la bibliothèque de son père, et donc à sa collection d'éléments magiques et de folies draconitiques, là où il rassemblait depuis des siècles fables et traces plus ou moins réalistes sur les grands reptiles. Tout parti en cendre avec des airs de fin du monde sous le ciel sombre de cette période de chaos qui semblait refléter l'âme du veuf. Wilwarin disparu dans l'obscurité, sachant qu'il se ferait tuer suite à sa trahison.

Les mercenaires envoyés à sa suite ne permirent pas à William – ainsi il se renomma-, de vivre une vie paisible. Il se déplaça autant qu'il le pouvait, perclus de douleur. Aujourd'hui encore il se demande pourquoi il a lutté, son instinct de survit sans doute....
Après plusieurs années, éreinté, il abandonna son destin à des esclavagistes qui le firent prisonnier. Son père peut-être ne le rechercherait pas dans la plus basse fosse, ne pensant pas que son fils aurait pu tomber aussi bas. Rapidement il fut repéré pour devenir gladiateur. Au début peu combatif, tout juste de quoi rester en vie, il retrouva la rage dans l’arène, réveillant sa colère et son goût du combat, son plaisir d'être acclamé. Sa vie changea. Esclave, il se sentait néanmoins à sa place dans cette violence gratuite de divertissement barbare. Appréciant la fraternité et la compétition masculine dans sa plus simple expression.
Malheureusement, il est difficile de devenir réputé -et réputé il le devint assurément dans le milieu des gladiateurs et de ses passionnés-, avec des cheveux roux et un symbole gravé dans la chair du dos, sans que votre passé vous rattrape. Les soudards de son père affluèrent.
Fatigué, William se laissa capturé avec la ferme intention d'en finir. Amené devant son père, il le trouva maladif et plus excessif que jamais, la destruction de son musée des horreurs l'avait plongé dans une démence telle que s'en était beaucoup trop, même pour son fils qui avait tout subit de sa folie. Falathar, rendu faible et stupide par sa mégalomanie dévorante exacerbée par le retour des dragons, fut tué par ce qui restait du jeune Wilwarin.

Avec la fortune de sa famille, William put facilement racheter sa liberté, et est maintenant, depuis peu, l'héritier mâle sain de corps et d'esprit. Sa sœur, et sa mère (plutôt âgée à présent), le considèrent comme le chef de famille, ce qu'il leur doit bien. Mais il éprouve quelques difficultés avec son rôle de prince marchand. Heureusement, Ulwarth, a toujours été bien plus maline avec les chiffres et le commerce. William se serait bien délesté du réseau commercial et du rôle politique qui incombe à sa famille, mais pour sa cadette et ses employés, il a promit d'essayer de maintenir la fortune familiale à flot.



A suivre...
William est encore faible du combat acharné qui a finalement défait son père.
Le jeune demi elfe, après avoir retrouvé sa famille, compte bien profiter de la seule chose positive que lui ai apporté son père ; sa fortune. Il se voit très bien vivre paisiblement, voyageant de temps en temps en tant que riche négociant, loin des problèmes. Malheureusement, il se rendra compte qu'il ne peut échapper aux intrigues de Thaar, et que surtout, la violence dans laquelle il a toujours vécu lui colle à la peau comme une drogue.





*Pour les petits curieux :
 











HRP:
 



.
Revenir en haut Aller en bas
Arthur
Titre du rang
Titre du rang
avatar

Nombre de messages : 1545
Âge : 29
Date d'inscription : 30/05/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 44 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.

MessageSujet: Re: [Terminé, en attente de validation] William   Dim 11 Mar 2018 - 16:51

*pousse*

En ma qualité de parrain de cette tête en l'air, je me permets de dire que la fiche est finie :D
Revenir en haut Aller en bas
Dryae
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 9350
Âge : 27
Date d'inscription : 19/09/2007

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 10
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Terminé, en attente de validation] William   Dim 11 Mar 2018 - 19:16

En qualité de fondateur, je me permet de flooder pour dire que j'ai hâte de lire la fiche, quel beau prince !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  966 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Terminé, en attente de validation] William   Dim 11 Mar 2018 - 20:20


Citation :
William fait beaucoup de cauchemars et quelques terreurs nocturnes. Un pouvoir qu'il ne contrôle pas peut surgir à ces moments, mais sous une forme qu'il ne maîtrise pas du tout. L'énergie qu'il rassemble normalement pour ses boucliers devient solide et est projeté autour de lui avec violence.

La magie lorsqu'elle est utilisée sans réelle maîtrise est un outil extrêmement dangereux, et en particulier pour son utilisateur. Dans le cas de William, qui est mysticiste en plus, mobiliser assez d'énergie magique pure pour générer ce genre de phénomènes risque de potentiellement le laisser avec de graves lésions. Pas systématiquement bien sûr, mais ça reste un truc à explorer si un jour tu as envie de gratuitement mettre ton perso dans la merde.

Citation :
Lorsque l'elfe apprit quelques années plus tard que sa progéniture fréquentait une humaine et venait de se marier avec elle en bravant l'interdit, il l'a fit froidement exécuter. Cette fois il réussit là ce qu'il avait toujours désiré ; briser son fils.

Je sais que ce n'est pas forcément le point le plus important de l'histoire, mais je dois avouer que cette réplique me laisse un peu perplexe. Je veux bien que la descente dans la folie de Falathar l'ait poussé à prendre des décisions soudaines, mais jamais tu ne mentionnes avant ça d'interdiction d'épouser une humaine ( et Falathar lui-même en a épousé une alors... ) du coup... ça me paraît un peu sortir de nulle part. À la limite, en faisant l'effort de logique, je veux bien le reconnecter à la remarque sur la mère et la petite soeur et leur sang impur, mais je pense que ça vaudrait le coup d'être mentionné dans la narration.


Sinon, ta fiche est plutôt bien construite, j'ai pas grand chose à redire de plus.
Il me resterait juste à toucher deux mots aux autres Princes-Marchands pour gérer la manière de t'insérer dans le Conseil de Thaar sans que tu n'aies l'air de sortir de nulle part x), mai st'inquiètes, ça devrait passer :proud:

_________________
Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois

Ce n'est encore qu'un début:
 
Revenir en haut Aller en bas
William Delth
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 4
Âge : 30
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: [Terminé, en attente de validation] William   Dim 11 Mar 2018 - 22:07



Tout d'abord merci pour votre intérêt à tous :)
(même si ça veut dire me pousser dans l'arène, hein Arthur :p)


Pour la magie, c'est un peu l'idée, le foutre dans la m***e à l'occasion. Ce n'est pas quelque chose qui arrivera tous les quatre matins, mais qui a pour but de l'affaiblir le cas échéant, voire beaucoup, et de lui causer des angoisses. J'espère qu'un jour, peut-être, il maîtrisera ce pouvoir, mais on a le temps.
Je suis ouvertes à toutes suggestions de lésions pour l'avenir :p

Alors, pour cette histoire, c'est vrai, je suis passée vite. Je voulais éviter de tomber dans le mélodramatique, et développer par petite touche pendant le jeu une fois que je l'aurais en main.
L'idée ce n'est pas simplement qu'elle était humaine, le fait est que son père ne voulait juste pas qu'il se mari sans son accord, et surtout si jeune, avec une jeune femme quelconque.
Je vais la tourner autrement cette vilaine phrase, tu me diras si cela suffit et choque moins.

Concernant les Princes Marchands, c'est comme vous voulez bien sur.
Je pensais faire apparaître William pour la première fois lors de la rencontre avec Faeron qui se prépare, et justement jouer un peu sur le fait qu'il ne se sente pas forcément à sa place, l'armateur étant finalement plus dans son élément et méritant davantage le titre de prince marchand au conseil. Je trouvais leurs ressemblances et contrastes intéressants. Mais je vous laisse libre choix.
William est encore affaiblit par son combat avec son père, Falathar sera mort vraiment depuis peu avant la première apparition de mon perso.


Merci :)


Dernière édition par William Delth le Jeu 15 Mar 2018 - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  966 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Terminé, en attente de validation] William   Dim 11 Mar 2018 - 22:57


William a écrit:
Je vais la tourner autrement cette vilaine phrase, tu me diras si cela suffit et choque moins.

Pense juste quand tu changes un passage à quote directement la modification histoire qu'on ait pas à retourner le chercher. Ça aide mine de rien =p

Sinon, j'ai un peu parlé avec les joueurs des PM en place, et ils me font remarquer un truc intéressant, c'est qu'effectivement, si le business du bâtiment est libre, et qu'en Ithri'Vaan ça doit être largement jouable niveau carrière de calcaire, marbre, granite et compagnie, niveau métaux et gemmes, l'environnement est loin d'être favorable. Les mines sont extrêmement rares et pauvres, et c'est d'ailleurs sur ça que se base pas mal les commerces de Krish et Sarlfaryl, qui peuvent en importer en relative abondance du Puy et du Zagazorn pour les revendre le prix fort en IV là où ils sont très rares.

Quant à ton entrée au Conseil de Thaar il ne devrait pas y avoir de problème :proud:

En dehors de ça, j'avoue que c'est une remarque que je n'ai pas faite sur le coup parce qu'elle a été tellement faite que j'ai assumé que tu le jouerais comme ça... mais en réalité, la précision vaut presque toujours le détour alors :

L'apprentissage de la magie est très fastidieux, et demande énormément d'investissement en temps en en volonté de la part de ses praticiens. Dans le cas de William, ses rituels passent à travers ses mouvements à l'épée, du coup les deux peuvent cohabiter ( pense d'ailleurs à codifier ses mouvements histoire que les utilisations de magie aient une certaine logique entre elles ) mais déjà à la claymore qui est son arme de prédilection, William sera bien moins efficace qu'un maître d'arme qui se sera concentré exclusivement sur l'apprentissage de la chose martiale. Quant aux armes secondaires, elles pourront toujours servir effectivement ( planter quelqu'un ou tirer dans le tas à l'arbalète ce n'est pas bien sorcier ), mais il faut se dire que là tu seras encore moins efficace si une véritable situation d'affrontement se présente.
La grande conséquence de ça, c'est qu'il faudra imaginer que sa réputation en tant que gladiateur devra avoir beaucoup été jouée à l'affrontement contre des mages ou à sa belle gueule faut dire que c'est comme le catch, on peut piper un peu le jeu pour donner à la foule du beau roux au dos de dragon, parce qu'il faut dire qu'il aura quand même dû rencontrer pas mal de gens avec une plus grande expertise des armes que lui dans la fosse =p

_________________
Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois

Ce n'est encore qu'un début:
 
Revenir en haut Aller en bas
William Delth
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 4
Âge : 30
Date d'inscription : 05/12/2017

MessageSujet: Re: [Terminé, en attente de validation] William   Jeu 15 Mar 2018 - 16:18




Citation :
« Pense juste quand tu changes un passage à quote directement la modification histoire qu'on ait pas à retourner le chercher. Ça aide mine de rien =p »

Promis !


Pour les gemmes, à moins qu'on en mette partout sur les murs comme ornementation, ça devrait aller...
Concernant l'acier, ce ne sera que pour quelques pièces faites sur mesure, type portails, serrures. Ça sera donc des quantités assez négligeable. Peut-être certaines architectures fantasques ? Mais on est pas franchement dans l'ambiance. Des statues monumentale ? Pareil, c'est rare, pas obligatoire, et plutôt du domaine de Milynéa.
Le seul réel besoin en quantité pourrait se trouver dans la tuyauterie. Les romains utilisaient du plomb pour faire circuler l'eau. Mais si c'est vraiment trop cher, utiliser de la pierre c'est bien aussi même si c'est plus de travail, c'est plus beau, ça tient plus longtemps, et c'est plus sain (le plomb provoquant le saturnisme...) :p

Dans les deux cas, ce sont des marchands, et je crois que niveau carrières de pierre William aura déjà assez à faire, sans parler de la fabrication/construction. La matière première n'a pas à venir directement de ses propres mines. Donc qu'il s'agisse de gemmes ou d'aciers, faire affaire sera un plaisir. Par contre, comme c'est du travail sur mesure sur des chantiers, il préférera travailler l'acier lui même (enfin, façon de parler....) si ça vous convient.
Après, généralement quand on creuse, on trouve toujours quelques filons, donc je trouverais bizarre qu'il n'ait pas une petite mine de fer et/ou de cuivre. Mais honnêtement, je m'en fou un peu...
Pareil concernant le bois, denrée rare aussi en Ithri'Vann si j'ai bien comprit, mais c'est un matériaux utilisé fréquemment dans la construction, même si les Delth s’intéresseront davantage à la pierre, à la brique, et torchis (comme toute construction en pays désertique), et s'adapteront au lieu du chantier (important). Mais je n'ai pas abordé le sujet car le bois s'achète si besoin.
En résumé, les Delth possèdent surtout des carrières de pierres, sables, terres adaptées, pour la matière première. Leur travail est avant tout architectural et artisanal, largement concentré sur la construction, et sur des pièces moyennes à petites concernant toujours le bâtiment. Au fil des siècles je trouverais logique qu'ils aient quelques mines, voire une ou deux forêts quelque part, mais je n'en fais pas une priorité, et cette matière première là peut très bien être achetée, d'autant plus qu'à l'échelle d'un chantier, cela restera de petites quantités.

J'espère ne pas m'être égarée...  ?


En résumé, William n'est pas particulièrement doué pour les affaires, ça fait environ 10ans qu'il a quitté Thaar et ses fonctions auprès de son père. Et rien n'assure qu'il arrivera à garder la fortune familiale sur le long terme. Quant à sa magie, concrètement, elle lui coûte beaucoup, il a un bouclier (seulement contre la magie) très instable, et parfois, oui, il arrive à renvoyer des sorts. En dehors d'une bonne rapidité d'exécution pour que cela prenne sens, il est loin d'être un GB je crois, non ? J'ai un peu fouiner, mais selon la date de création, ça joue j'ai l'impression.
William a 62ans, son éducation (intellectuelle, martiale, magique) a commencé alors qu'il était jeune, elle a du durer environ 40ans, plus 10ans où il est parti à l'aventure (je l'imagine avoir participé à une ou deux guerres, sûrement en Péninsule, avant de devenir esclave gladiateur, mais je pensais voir ça par la suite).
Sachant qu'il a une réelle passion pour les arts guerriers au point de les mêler à l’étude de la magie, je ne peux concevoir qu'il ne soit pas plutôt bon dans le domaine.
Mais ! Attention. J'ai dit qu'il avait une réputation (« réputé ») en tant que gladiateur, en aucun cas que c'était le meilleur ou qu'il cassait la baraque. C'est un bon guerrier, j'imagine avec un beau style vu son éducation, suffisamment pour qu'avec sa « belle gueule » et son dos ça fasse d'autant plus parler de lui, oui. Par contre, en faire une bête de foire et un guerrier juste moyen bon ne m'intéresse pas.

Je souhaiterais signaler que, si j'y arrive bien, ce perso devrait développer beaucoup de troubles, dont un manque de maîtrise de son besoin de violence, et dans sa suite pour compenser, alcool et drogue. J'aimerais en faire un perso assez torturé même s'il "présente bien".
Revenir en haut Aller en bas
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 736
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  966 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Terminé, en attente de validation] William   Sam 17 Mar 2018 - 11:57


Citation :
Après, généralement quand on creuse, on trouve toujours quelques filons, donc je trouverais bizarre qu'il n'ait pas une petite mine de fer et/ou de cuivre. Mais honnêtement, je m'en fou un peu...

Qu'il ait une mine de fer est largement possible, mais ce serait une mine extrêmement pauvre et à des lieues d'être rentable, c'est ça le truc. Pour ce qui est des bouts de forêts par contre, pourquoi pas ?

Citation :
William a 62ans, son éducation (intellectuelle, martiale, magique) a commencé alors qu'il était jeune, elle a du durer environ 40ans, plus 10ans où il est parti à l'aventure (je l'imagine avoir participé à une ou deux guerres, sûrement en Péninsule, avant de devenir esclave gladiateur, mais je pensais voir ça par la suite).
Sachant qu'il a une réelle passion pour les arts guerriers au point de les mêler à l’étude de la magie, je ne peux concevoir qu'il ne soit pas plutôt bon dans le domaine.

Et William est aussi un semi-elfe, et du coup partage un peu de son fonctionnement cognitif avec les elfes, et du coup influe sa manière d'apprendre. Les elfes ( et ça s'applique dans une moindre mesure aux Drows aussi d'ailleurs ) ont un côté jusqu'auboutiste avec leur apprentissage. Ils ressentent le besoin de comprendre les choses avec une extrême précision avant de les appliquer, et du coup leur apprentissage se fait plus lentement. Une chance pour lui son côté humain est très fort et du coup ça lui permet de pas mal passer outre, mais ça reste une donnée à retenir.

Citation :
En dehors d'une bonne rapidité d'exécution pour que cela prenne sens, il est loin d'être un GB je crois, non ? J'ai un peu fouiner, mais selon la date de création, ça joue j'ai l'impression.

Et du coup, sur la continuité de ce que je disais tout à l'heure, effectivement non, le personnage est loin d'être GB, j'en conviens, et je n'interdis pas qu'il soit à la fois bon dans la chose martiale et bon en magie, mais il ne pourra pas exceller dans les deux domaines, et encore moins s'il se met à faire joujou avec 36 armes différentes plutôt que de se concentrer à s'améliorer avec un style de combat en particulier.
Ce n'est pas un souci de moment de création de fiche ( enfin, en oubliant les personnages bombe-atomique du temps d'Haldren ), c'est même un souci de t'aligner sur les fiches déjà créées sur BG stable.

Parmi les personnages de Mira, combien de bons mages est-ce que tu vois tâter de l'épée ou de la hallebarde ? Parmi les personnages de Mira, combien des maîtres d'armes d'élites tu vois perdre leur temps à étudier et pratiquer la magie ? Pas grand monde. Je pense d'ailleurs être sous Estiam le seul mage du forum dont les rituels permettent garder une véritable mobilité en combat, et pour être sûr de ne pas en abuser, je me suis carrément fait une charte des correspondances mouvements-sorts du personnage histoire que mes rituels gardent une certaine logique entre eux d'un RP à l'autre, et que ce soit exploitable pour quelqu'un qui ferait l'effort d'essayer de les décoder durant un affrontement.

TL;DR : Le personnage n'est pas interdit d'être bon dans ce qu'il fait, il est juste interdit d'être aussi bon que les meilleurs, vu qu'il a plus de cordes à son arc.

_________________
Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois

Ce n'est encore qu'un début:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Terminé, en attente de validation] William   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Terminé, en attente de validation] William
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé][En Attente de validation] Brooks
» [Terminé En attente de Validation] Ozy Mandras
» Presentation de Taiki Kago dit L’Épéiste de l'Ombre [ terminé en attente de validation ]
» Onimao D. Anakiel [attente de validation] terminé 100%
» Allen Walker [Attente de validation][Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Où tout commence :: Registre :: Présentoir :: Fiches abandonnées-
Sauter vers: