Partagez | 
 

 [Beronia] La fin des vacances (Antonia)

Aller en bas 
AuteurMessage
Tibéria de Soltariel
Humain
avatar

Nombre de messages : 439
Âge : 32
Date d'inscription : 02/05/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: [Beronia] La fin des vacances (Antonia)   Lun 18 Déc 2017 - 17:44


En cette splendide journée printanière, Tibéria se tenait debout au milieu de sa chambre. Un vent doux et agréable s’engouffrait par les portes grandes ouvertes de la terrasse et toute la pièce était inondée de lumière. Elle observait le travail des esclaves qui préparaient les bagages de la duchesse. Ils empilaient avec mille précautions les robes et les bijoux de Tibéria dans les coffres enlignés contre le mur. Si tout allait bien, la jeune femme devait rentrer à Soltariel aujourd’hui même. La quiétude de Beronia allait lui manquer cruellement, mais elle avait des choses urgentes à régler et elle ne pouvait pas fuir ses responsabilités éternellement. Honnêtement, elle craignait surtout les retrouvailles avec Franco, mais elle espérait quand même qu’il comprenne le bienfondé de ses décisions.

« C’est tout de même incroyable de voir une femme avoir plus de bagages à son retour qu’au moment de son départ, sachant que vous n’avez pratiquement pas quitté la villa durant tout ce temps. » Hernando venait d’entrer dans la pièce. Il était déjà prêt à partir et Tibéria savait qu’il était plus qu’impatient de le faire. La plupart des gardes l’ayant accompagnée ici avaient largement profité de l’hospitalité de Beronia et certains se plaignaient même d’avoir à desserrer leur ceinture d’un cran ou deux à cause de toute la nourriture ingérée ici.

« Vous exagérez, ce n’est qu’un ou deux coffres supplémentaires, sans plus… » En fait Tibéria n’était pas certaine de la quantité de bagages qu’elle avait en arrivant ici vu qu’elle était inconsciente. « Je suppose que vous êtes prêt au départ ? » Hernando acquiesça d’un signe de tête. « Oui, nous n’attendons plus que vous. »

Un coffre ou deux, Hernando avait plutôt l’impression qu’il y en avait quatre ou cinq qui s’étaient ajoutés aux six du départ. Il lui fallait admettre cependant qu’il était surpris par l’opulence de cette famille. Il savait les Soltari-Beronti riches, mais à ce point ? Pas étonnant que ces membres s’attirent la convoitise de quelques opportunistes à la recherche de richesses et prestiges. « Ça ne devrait plus être très long maintenant. Nous serons à Soltariel avant la tombée de la nuit. » Lui assura la duchesse. « Je l’espère bien. »Hernando s’inclina avant de sortir de la pièce.

Tibéria se sentait nettement mieux qu’au moment de son arrivée à Beronia. Elle souffrait encore de nausées au réveil, mais elles n’étaient plus aussi handicapantes qu’avant. Grâce aux infusions de gingembre, elle pouvait manger et avait repris un peu de poids. Elle avait maintenant ce teint rayonnant propre aux femmes enceintes. La jeune femme flottait littéralement sur un petit nuage duquel elle espérait ne jamais redescendre et gare à celui qui viendrait jeter de l’ombre sur cet heureux événement…

Sachant qu’il était parfaitement inutile de rester planté là, Tibéria quitta à son tour sa chambre pour partir à la recherche de ses sœurs. Elle passa devant la bibliothèque qu’elle trouva vide et continua son chemin jusqu’au salon où elle trouva Antonia. « En voilà au moins une. Je pensais être obligé de partir sans pouvoir vous dire au revoir… »
Revenir en haut Aller en bas
Antonia Soltari-Béronti
Humain
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 32
Date d'inscription : 03/12/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Beronia] La fin des vacances (Antonia)   Mar 26 Déc 2017 - 11:38

La journée commençait comme à l'ordinaire.

Son réveil avait toujours été matinal. Antonia aimait profiter des premières heures de la journée et de leur fraicheur pour s'octroyer une petite promenade avec sa dame de compagnie. Sa tenue était alors généralement des plus simples - à peine coiffée, elle s'arrêtait alors sur une terrasse pour prendre son petit déjeuner avec ses femmes et converser paisiblement des dernières nouvelles de la Péninsule. La jeune fille savait sa grande sœur plus tardive à se réveiller, tout comme sa petite sœur qui se couchait tard ; mais cette solitude (toute relative, mais les serviteurs et les gardes comptaient autant que des meubles, après tout) lui convenait mieux pour continuer la journée.

Antonia aimait perdre son regard dans les jardins, merveilleusement entretenus, dans la ligne de la mer, au loin, qu'elle dominait depuis les étages de sa résidence, et ce fut avec étonnement qu'elle remarqua une esclave qui s'approchait, et qui s'inclinait devant elle, en attendant la permission de prendre la parole. C'était un moment de paix que personne n'avait le droit de déranger - aussi cette agitation inhabituelle lui fit-elle plisser les sourcils. D'un geste impatient, la noble engagea l'esclave à parler, avant de se lever, laissant la domestique repartir dans les couloirs.

Tibéria repartait ce matin, sans même les prévenir. Certes, elle était la duchesse, et elle avait des responsabilités qu'Antonia peinait à imaginer, mais cette dernière se sentait contrariée. Il fallait du repos à une femme enceinte. Pour que leur famille survive et prospère, l'héritier devrait être en pleine santé ; aussi repartir à Soltariel ne semblait pas très judicieux à la jeune femme. Bien sûr, elle savait bien qu'elle ne pourrait pas dissuader son illustre ainée - aussi elle savait ce qui lui restait à faire.

- "Hethya, va faire mes malles. Prends mes livres, ceux qui sont sur le rayonnage de la troisième étagère de la bibliothèque. Je veux toute ma garde-robe... nous partons aussi pour Soltariel. Préviens le cocher et fait seller ma jument. Préviens aussi ma petite soeur."

Un voyage ne devait pas être si impromptu ! Malgré tout, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de laisser l'excitation la gagner, car la vie à Soltariel était à la fois semblable et très différente. Et si elle pouvait étudier tout son soûl au palais, la vie sociale y était aussi bien plus active - ce qui, sans l'intimider, était une certaine pression. Il ne fallait pas couvrir sa famille de ridicule !

Un peu nerveusement, Antonia se fit coiffer avec soin, habiller d'une robe bleue aux broderies d'argent représentant le blason du duché, avant de s'installer au petit salon, plus paisiblement, pendant que les servantes faisaient leur travail. Elle prévint le cuisiner qu'il leur faudrait une collation durant le voyage - pas question que sa sœur ait faim, elle devait manger et grossir un peu plus, pour le bien du bébé - avant d'ouvrir un livre à la page où elle l'avait laissé la veille. La noble savait que Tibéria serait surprise... mais n'étais-ce pas plus agréable de faire route avec ceux en qui l'on avait confiance ?

La porte s'ouvrit enfin. En réalité, la cadette commençait à s'inquiéter du fait que Tibéria ne l'ait pas fait prévenir qu'elle repartait ce matin à Soltariel, aussi la silhouette de cette dernière dans l'embrasure de la porte la rassura un peu.
Avec grâce, elle se redressa, fit la révérence à sa chère duchesse, avant de lui offrir un doux sourire espiègle.

- "Au moins pouvons-nous nous dire bonjour, chère soeur. Si personne ne m'avait prévenu de ton départ, j'aurai pu te laisser aller à Soltariel toute seule, mais heureusement les servantes y ont veillé. Je t'annonce que ce voyage ne se fera point en solitaire, mais bien avec ta jeune soeur qui va veiller sur toi, désormais ! A Soltariel, tu auras besoin d'une personne qui te sera fidèle, Tibéria. Ne crois-tu pas ? De toute manière, tout est prêt. Je ne déferais mes bagages qu'au palais."

Elle eut un petit rire, avant de venir déposer un baiser sur la joue de sa parente, avec une sincère affection.

- "Nous devrions partir, votre grâce, ne croyez-vous pas ?"
Revenir en haut Aller en bas
Tibéria de Soltariel
Humain
avatar

Nombre de messages : 439
Âge : 32
Date d'inscription : 02/05/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: [Beronia] La fin des vacances (Antonia)   Mer 27 Déc 2017 - 20:09


Tibéria se sentit un peu honteuse d’avoir ainsi précipité son départ, mais il faut dire que mille choses lui passaient à l’esprit en ce moment et qu’elle se sentait coupable d’avoir ainsi abandonné son poste aussi longtemps. Elle était certaine que ses sœurs pourraient le comprendre. Antonia a toujours été une force tranquille. Calme et timide, on la disait la plus tempérée de toutes les sœurs Soltari-Beronti, mais Tibéria savait qu’il ne fallait pas se laisser berner par ce joli minois ; Antonia était aussi capable que toutes les autres d’exploser. Elle s’emportait peut-être moins facilement, mais lorsqu’elle était contrariée, il valait mieux ne pas se mettre sur son chemin. De même, une fois la jeune femme déterminée à faire quelque chose, il est impossible de la faire changer d’avis. Si Antonia avait décidé de la suivre à Soltariel, elle allait venir quoique son ainée puisse dire. « Tu sais que lorsque je suis au palais, je n’ai pas beaucoup de temps à vous consacrer. Je ne veux pas t’inquiéter, mais l’ambiance risque d’être tendue en plus avec ce qui se passe sur le reste de la Péninsule… » Tibéria préféra taire les actions prises depuis Beronia pour évacuer de Diantra les soldats postés là-bas par Franco. La jeune femme risquait d’être témoin des turbulences que cela engendrerait, mais peu importe. Elle ne pouvait pas la garder à l’écart des réalités de la vie. « Mais je sais que quoique je puisse dire, ta décision est prise et que rien ne te fera changer d’idée, n’est-ce pas ? »

Le baiser la fit sourire. En fait, Antonia prenait sa sœur de vitesse, car cette dernière avait un projet en tête pour sa cadette. Idéalement, elle aurait attendu un moment plus tranquille dans la politique péninsulaire, mais ce n’était peut-être pas mauvais non plus que de l’exposer au tumulte actuel. « En fait, j’avais quelque chose en tête pour toi. J’espérais attendre encore un peu, mais si tu viens dès maintenant à Soltariel… Pour tout te dire, je pensais faire de toi une ambassadrice pour Soltariel si l’idée ne t’effraie pas trop. Ne t’en fais pas, je ne vais pas te lancer la tête la première dans une mission impossible, mais si tu t’installes officiellement à Soltariel, je vais te faire travailler avec moi et avec mes conseillers. Tu vas être en contact avec différentes personnes et voir à quel point les échanges peuvent être complexes parfois. Au départ, tu agiras plus en observatrice, mais je suis certaine que tu sauras très vite tirer ton épingle du jeu. Naturellement, c’est à condition que tu acceptes. Tu peux très bien me suivre à Soltariel, mais ne pas avoir de fonction officielle. De toute façon, en étant mes sœurs, vous êtes déjà très convoité Paula et toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Antonia Soltari-Béronti
Humain
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 32
Date d'inscription : 03/12/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: [Beronia] La fin des vacances (Antonia)   Jeu 11 Jan 2018 - 14:12

Antonia dessina un sourire aux propos de sa chère sœur.

Ses propositions la touchaient. Bien que ce fut normal, dans un sens, qu'une parente fidèle soit mise à un poste de confiance, la jeune femme noble était fière de l'honneur que la duchesse lui octroyait. Bien sûr, elle avait conscience, dans une certaine mesure, qu'évaluer dans le monde sans pitié de la politique serait difficile. Mais sa famille avait cela dans le sang, alors elle se savait capable d'y arriver.

- "Je sais que tu as des obligations, chère Tibéria, et je saurais m'occuper. Tu as raison, ma décision est prise, et je ne reviendrais pas dessus. Je t'aime beaucoup trop pour te laisser seule là-bas."

Avec une grâce certaine, elle prit le bras de sa sœur, son livre dans l'autre main - elle ne l'aurait quitté pour rien au monde - avant de se diriger avec elle vers l'escalier qui les mènerait dans la cour attenant à leur vaste demeure d'enfance.
A dire vrai, la demoiselle était assez excitée de changer d'univers. La paisible tranquillité de leur maison l'ennuyait un peu, et ce voyage serait réellement le bienvenu. Sa proposition faisait battre son cœur, mais quelque part, n'étais-ce pas angoissant d'avoir de fortes responsabilités ?

- "Tibéria, je n'ai aucune expérience ! Mais je te promets que je ferai de mon mieux. Etre ton ambassadrice me remplit de joie ! Mais avant, j'aimerai que tu m'expliques tout ce qui se passe. Je n'aimerai pas que l'on pense que je suis une ignorante. Tu sais que je déteste ça..."

Enfin, elles passèrent la porte. Le soleil éblouit un instant la jeune fille, qui ne distingua pas tout de suite la carriole armoriée qui devait les emporter à la capitale ; et enfin, elle se dirigea vers leur voiture, laissant passer Tibéria en premier. Question de préséance, évidemment, il ne serait pas s'agit de rendre sa duchesse ridicule.

- "Je suis si heureuse de te suivre, Tibéria. Je te promets que je ferais attention à dévoiler des trésors de diplomatie pour mieux soutenir ta place."
Revenir en haut Aller en bas
Tibéria de Soltariel
Humain
avatar

Nombre de messages : 439
Âge : 32
Date d'inscription : 02/05/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
MessageSujet: Re: [Beronia] La fin des vacances (Antonia)   Sam 20 Jan 2018 - 15:08


Seule, Tibéria n’était jamais seule à Soltariel. La solitude y était même un luxe. Même dans l’intimité de ses mains, il y avait toujours quelqu’un avec elle en la personne d’un serviteur ou d’un esclave. Antonia comprendra bien vite à quel point Beronia est une véritable oasis quand elle aura intégré la cour du duché. « Ne t’inquiète pas, je ne vais pas te lancer dans la fosse aux lions. Tu auras plus d’expérience que moi au moment où je suis devenu duchesse. Tu n’es pas une ignorante et ne laisses personne te faire sentir comme telle. Premièrement, tu es une Soltari-Beronti et, deuxièmement, la sœur de la duchesse de Soltariel. »

Les bagages étaient prêts, les esclaves s’agitaient pour terminer les derniers préparatifs. La journée était magnifique et le voyage s’annonçait très agréable. Même Hernando souriait… à moins que ce ne soit qu’une grimace parce qu’il était aveuglé par le soleil. « Ne t’inquiète pas Antonia, je te fais entièrement confiance... »

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Beronia] La fin des vacances (Antonia)   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Beronia] La fin des vacances (Antonia)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (F) ANTONIA THOMAS ? l'adoption est parfois difficile à gérer
» The Real Michel Martelly
» [Quête Solo en Italie : Milan Sethni] Antonia s'est enfuie !
» ? demande de changement
» [F] ? ANTONIA THOMAS - heartbreaker

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: