Partagez | 
 

 Le prix de l'inaction - Ambitions | Libre

Aller en bas 
AuteurMessage
Khernal Baenfere
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 137
Âge : 18
Date d'inscription : 17/05/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  428 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Le prix de l'inaction - Ambitions | Libre   Mar 26 Déc 2017 - 7:35

Ils s’étaient donnés rendez-vous dans le plus reculé des endroits du quartier Doeb, où les esclaves croisaient les marchands véreux, où le sang drow semblait s’appauvrir de siècle en siècle. Ici la pourriture doeben criait comme en conquérante et l’on se pressait à leurs étals pour contempler les plaisirs potentiels que le Puy d’Elda ne recelait pas. Alcools douteux et légumes exotiques se mélangeaient dans la criée et dans les bras des esclaves.

Mal’Zekta cracha sur le sol poisseux en contemplant la décadence de la brillante société eldéenne. Ce lieu à lui seul représentait tout ce qu’il haïssait ici. C’était tout ce que Malag’eyl, Brylyan et bien d’autres avant eux avaient apporté. Uriz devait en avoir des haut-le-cœur divins. Il jeta un coup de pied rageur à un esclave humain, la peau halée comme celle des zurthans, qui avait eu le malheur d’être prostré sur son chemin. Il déguerpit sans même jeter un œil à son tortionnaire, à quatre pattes comme un chien battu. Le soldat recracha et avança.
Il avait aujourd’hui retiré ses épaulettes et son heaume distinctif pour ne garder que son épée qui pendait à sa ceinture. Ainsi il n’était pas reconnu comme Da’ron mais comme un simple soldat venu dépenser ses quelques gemmes de solde dans l’un ou l’autre des bordels du Comptoir. Même parmi le Premier Ost, dont les faits d’armes auréolaient de gloire les guerriers qui y entraient, des steppes zurthans aux cités fortifiées des riv’vil, la décadence se faisaient sentir. Mal’Zekta avait participé, comme nombre de vétérans, à la mise à mort de Nisétis lorsque Tebirahc Zaurahel s’y été tourné. Il n’était alors qu’un simple soldat, puis il avait grimpé les échelons de cet ost légendaire avant d’arriver là où il était aujourd’hui, sous les ordres d’un Senger qu’il méprisait. L’avatar d’Uriz et sa rage de vaincre étaient bien loin désormais. Mais cela allait changer.

Le guerrier s’engagea dans une ruelle à la présence un peu moins dense en sangs bleus, verts et jaunes. Il avisa l’entrée de la petite champignonnière désaffectée et y entra tout naturellement, sans qu’aucun regard ne se tourne vers lui. Dans la noirceur de la petite caverne il se cacha, ne laissant que ses yeux vermeils briller d’un éclat nouveau. Il dégaina lentement de sa botte une petite lame de première facture et attendit patiemment, prêt à bondir.
Cela ne fut pas long. Des pas précipités résonnèrent au dessus du soldat et une silhouette grise fit son apparition dans la grotte. Mal’Zekta bondit, lame au poing, le poing brandit vers la gorge du drow. Il ne lui laissa aucune chance de réagir. En une poignée de seconde, c’était fini. L’espion avait payé cher le prix de son incompétence. Il agonisa quelques minutes avant d’être emporté par sa blessure dans les bras de la froide Teiweon, récoltant au passage une nouvelle salve de salive de la part de son assassin.

« – F'sarn naut dosst alurl sargtlin whol naubol, kl'eril.* »

Maintenant sûr qu’il n’était pas suivi, le Da’ron s’enfonça dans les ténèbres de la caverne.
Il était le dernier à se présenter. Tous les autres étaient déjà là, réunis en cercle autour d’un petit autel austère. La lumière vacillante de quelques torches éclairait la scène.

« – Te voilà, Mal’Zekta. Commençons. »

La poignée de drows présents étaient ce que le Puy d’Elda comptait de meilleur dans chaque domaine. Officiers de l’armée régulière, membres de l’obscure Dothka, prêtres impétueux d’Uriz et même quelques mages du C’nros : tous brillaient dans leur domaine mais aucun n’était le direct subordonné du Karliik Glenn. Aux yeux de tous ils étaient des pions, plus ou moins doués, mais aujourd’hui ils avaient tous le même désir, un désir brulant qui les consumait : rendre ses lettres d’or au Puy d’Elda. Cela faisait quelques années que les plaintes de l’inaction grandissaient dans les cœurs et ces plaintes s’étaient mues en cri lorsque l’Olath Blada avait lâchement abandonné Eraison aux elfes, ne laissant que quelques toises de bois roussi comme seule cicatrice aux rejetons de Kerhel.

Leur première réunion devait définir un plan d’action. Les Sombres étaient penché sur un parchemin, sur lequel les noms de leurs cibles étaient inscrites. On pouvait y lire les patronymes, évidents, du Karliik Glenn, de ses quatre Senger, du Grand Stratège, mais aussi celui du Haut-Prêtre d’Uriz et de ses sous-fifres. Le nom du Ditronw Da’re, apparaissait aussi, mais semblait soulever des questionnements.

« – Nous attendions ton avis. Sur Khernal Kre’Nael notamment.
J’étais avec lui à Eraison. Ce n’est pas un mauvais soldat. Il a de la ressource, mais c’est un opportuniste. Il lèche les bottes de Malag’eyl et de l’Olath Blada. Il est en campagne contre les zurthans en ce moment, mais à son retour, si tout a changé, il se rangera de notre coté. »

Un rictus entendu fut échangé entre le Da’ron et celui qui se présentait comme leur chef à tous.

« – Bien. Bien. Rendons un hommage au Père des Batailles. »

Deux sombrelfes apparurent de l’autre coté de la caverne, portant un drow qui ne tenait même plus debout, à présent. Arrivé à leur hauteur, tous reconnurent les traits de l’Obok Senger du Troisième Ost, défigurés par la torture. Il leur jeta un regard brûlant de haine, contemplant pour la dernière fois les visages de ceux qui allaient reverser Elda. Le Seigneur de Guerre fut attaché à l’autel, alors que le chef des rebelles sortait de sous sa tunique un poignard à la lame d’une beauté mortelle. On enfonça un bâillon dans la gorge du prisonnier et le drow se mit au travail. Il enfonça le couteau au niveau du torax et descendit dans son abdomen. Les cris étouffés du Senger ne le fit pas broncher. Puis, dans ses entrailles bouillantes, il plaça un tison à peine sorti des flammes. Il laissa le feu consumer celui qui fut une figure de proue pour le Puy d’Elda. Dans le feu il lança la liste de nom alors qu’il entonnait un chant morbide à l’attention du Destructeur.

La révolte avait commencé.

Le feu se répandait
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t20272-qiryah-sol-dorn-juste-pour
Krish Al'Serat
Biblio
Biblio
avatar

Nombre de messages : 881
Âge : 28
Date d'inscription : 26/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le prix de l'inaction - Ambitions | Libre   Mar 9 Jan 2018 - 14:20


Printemps - Début Barkios
10e année du XIe Cycle
6 ans après la chute du IVe Ost
2 ans après la perte d'Eraison
1 an après l'assassina du Feu d'Uriz Tebirahc Zaurahel en Ithri'Vaan

Sher'kyn fit claquer sa trique déjà maculée de sang sur l'épaule de l'insoumis qui avaient osé le fusiller du regard. Le grognement sourd de l'animal ne s'entendit même pas dans la cacophonie du marché, ne faisant que redoubler le sourire narquois de l'esclavagiste qui se remis a haranguer les passants. Ce genre de marchandise fraiche était apprécié par les écoles de gladiateurs mais ici, c'étaient surtout certains maîtres aux goûts bien particuliers qui viendraient lui réclamer un bon prix. Pour cela, il avait du payer cher son emplacement, mais c'était un maigre désavantage pour la chance de croiser un mécène et le plaisir de transporter une cargaison si distrayante.

Distrayante pour les yeux des nombreux acheteurs potentiels tout du moins car les quelques incartades de ses plus beaux produits ne parvenaient pas à amoindrir l’œil aussi torve qu'aiguisé du caravanier aux longues oreilles. C'était une question de survie ici. Entre ceux qui ne souhaitaient pas la venue de doebens et ceux qui en profitaient pour leur soutirer argent, sang et viscères, mieux valait être sur ses gardes.

En revanche, ce jour-là, peut-être aurait-il mieux valu être distrait pour l'humble commerçant qu'il était. Oh, ce n'était rien de vraiment très grave. De simples soupçons, un coup d’œil à ce qu'il n'aurait pas du voir. Deux visages qu'il avait vu quelques jours plus tôt en se rendant à une cérémonie en l'honneur de Tesso. Deux officiers un peu trop gradés pour faire honnêtement affaire dans un quartier comme celui-ci. Deux regards qui croisèrent le sien, le faisant déglutir en apercevant une tâche de sang sur la manche de l'un d'eux. Ils ne faisaient tout de même pas une décente...?

Peu importe ce que faisaient les officiers dans ce coin d'Elda. En fin d'après-midi, lorsque Dreftan l'associé de Sher'kyn reparu, il ne trouva que trois esclaves vigoureusement drogués aux somnifères et un message lui conseillant de faire ses valises tout en lui apprenant que l'autre moitié de la pair avait décarré du Puy aussi vite que ses jambes pouvaient le porter. Il ne savait peut-être pas ce qui se tramait, mais le bougre avant toujours eu un formidable instinct de survie, et quelque chose lui disait que tout cela n'était pas anodin. Même le Chacal ne valait pas un tel sacrifice.

Plutôt perdre quelques pièces que la vie !

_________________

Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1056
Âge : 118
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Le prix de l'inaction - Ambitions | Libre   Jeu 11 Jan 2018 - 10:32


Début du mois de Barkios, 10e année du XIe Cycle

Et là, couic !
Couic...
Comme j'te l'dis, frère. Le grand gaillard s'est caché dans un recoin et quand l'autre est arrivé, il l'a planté comme un goret. Du beau travail pour sur, ce n'était pas son coup d'essai.
Et tu es sur de l'avoir reconnu ?
Ouais, ouais ! J'étais au premier Ost avec lui dans le temps. Le Da'ron, j'te l'dis, frère, c'était ce foutu Da'ron.

Assën Vol'Ras, prêtre du Chaos et fervent adepte du Sixième Dieu, ne laissa pas transparaitre l'agacement de s'entendre nommer "frère" par un simple adepte à l'hygiène douteuse et doté d'une capacité à postillonner pouvant quasiment s'apparenter à une arme de guerre. Comment donc ce vermisseau pouvait-il oser se comparer avec un prophète de l'Entropie ? En d'autres circonstances Assën aurait fermement rappelé à l'ordre le contrevenant, toutefois les informations qu'il venait de recevoir valaient leur pesant d'or et pourraient peut-être lui valoir les faveurs des hiérarques d'Abyssea.

A la base, la présence d'Assën au Puy visait essentiellement à identifier si el culte du Chaos pouvait espérer s'y implanter malgré la féroce concurrence des nombreux autres cultes. Mais au cour de ses tribulations, le chaotique avait appris la présence de réunions au sein du quartier Doeb impliquant des drows bien trop haut placé dans la société pour que cela ne soit que de simples divertissements. Pourquoi donc Mal’Zekta s'était-il rendu en ce lieu ? Pourquoi y était-il suivi ? Et pourquoi voulait-il éviter qu'on apprenne sa venue ? Cela était-il lié à la venue de deux hauts-mages du C'nros l'énnéade précédente ?

Trop de questions et pas assez de réponses, qui avaient cependant éveillées un intérêt non feint à Abyssea. Le dernier message reçu par Assën lui commandait de rechercher ce qui se tramait et d'en informer sans tarder les hiérarques. L'existence de complots en Elda ne présentait certes rien d'exceptionnel, mais si le Chaos pouvait profiter de la situation et y mettre son grain de sel, nul doute que le Sixième en serait ravi et saurait généreusement récompenser ses messagers. Le Puy somnolait depuis trop d'années, même la défaite d'Eraison n'avait pas provoqué le choc qu'on aurait pu attendre.


Rien n'est jamais figé, murmura le prêtre à voix basse en répétant ainsi les paroles sacrées du Sixième. Avec un petit ricanement satisfait, il s'enfonça dans les ombres sans même prêter attention à la misère ambiante.

Les pions commençaient à bouger sur le grand échiquier.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le prix de l'inaction - Ambitions | Libre   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le prix de l'inaction - Ambitions | Libre
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Remise des Prix à la VBM
» L'amitié n'a pas de prix...(PV : Petit Lagon)
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Pas sur la neige...[Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda :: Quartier Doeb-
Sauter vers: