Partagez | 
 

 À ceux qui ont du cœur au ventre. [Grand Temple d'Othar]

Aller en bas 
AuteurMessage
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Nombre de messages : 506
Âge : 29
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: À ceux qui ont du cœur au ventre. [Grand Temple d'Othar]   Mer 3 Jan 2018 - 4:50







En ce 3ième jour de la 4ième ennéade du mois de Barkios de la 10ième année de ce cycle.
Cantharel
Au très saint culte d’Othar le coléreux, Seigneur de la guerre et Roi sous la Montagne.


Au nom de son Excellence Louis de Saint-Aimé, nous étendons sur ce modeste bout de vélin ces quelques mots à qui voudra bien se les attribuer. Du moins bien gardé des secrets, vous avez certainement conscience de l’entreprise que s’efforce à mener à terme le septentrion contre les félons des terres médiannes. Cette guerre, car c’est ce qu’elle est, suit sa lancée sans jamais trouver obstacle pour la freiner. Christabel l’imposante, le roc, s’est pourtant motivée à mettre un terme à cet élan colérique en se montrant digne de nos efforts. Aussi gênante qu’une épine dans le pied, elle n’en reste pas moins dangereuse et, pour parvenir à la conquête totale de cette fortification, de multiples ennéades sont à prévoir pour parvenir à nos fins. Innocents ou armés de piques, roture ou de noble lignage, tous seront mis à l’épreuve. Et cette affliction qu’est le siège demandera autant de persévérance que d’hardiesse.

C’est pourquoi, au nom des osts de Sainte-Berthilde, Arétria et Olysséa, de leurs vassaux et vavassaux, nous demandons humblement la présence des fils d’Othar. Les moines du Seigneur de la Guerre ont ici une place toute désignée afin de participer à ce qui sera, je vous le dis, une guerre à tout jamais gravée dans les mémoires. Or, advenant qu’iceux soient enclins à lever les armes en cette occasion, sachez qu’ils se mériteront séance tenante une place de choix lorsque éclatera les hostilités.

Dans un second temps, nous aimerions nous enquérir sur la possibilité d’invoquer la Cérémonie de la Veillée d’Othar sur l’entièreté de nos troupes. Comme susmentionné, le siège perdurera avec certitude pendant des ennéades et il est à parier que les efforts quotidiens viendront à bout du moral des troupes. Nous aimerions solennellement être l’hôte de cette cérémonie afin de préserver le courage des vaillants et de leur octroyer  force de résister à la tentation de l’abandon. Nous sommes conscient qu’un tel rituel n’a sans doutances jamais été pratiqué à si grande échelle et sommes prêt à débourser ce qu’il faudra pour y parvenir.

Dans l’espoir de trouver interlocuteur à la juste hauteur de nos attentes, recevez les humbles respects du Marquisat de Sainte-Berthilde.

Louis de Saint-Aimé, marquis-régent de Sainte-Berthilde, Seigneur de Saint-Aimé, de la Toranne et d’Erignacc.



Revenir en haut Aller en bas
Neo
Humain
avatar

Nombre de messages : 165
Âge : 27
Date d'inscription : 21/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  38 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: À ceux qui ont du cœur au ventre. [Grand Temple d'Othar]   Ven 12 Jan 2018 - 10:51

‹‹‹ Ichor & Phanères
Christabel, suite et fin ›››




XIe Cycle • An 10 • Barkios de Printemps • Quatrième ennéade

Neo s'attendait au pire en ouvrant la lettre que, le régent de Sainte-Berthilde lui avait adressée, enfin, en quelque sorte. On lui avait brièvement conté qui était ce Louis, ce Saint-Aimé, avant qu'il n'ouvre donc cette lettre, prestigieuse certes, mais parmi tant d'autres...
C'était un jeune seigneur méritant, et qui semblait posséder une certaine culture... C'était aussi vraisemblablement un homme pieux. Son jeune âge était indubitablement une bonne chose, car l'avenir chatoyant par la jeunesse prometteuse, devait être ce qui guiderait prudes ou pleutres à l'ultime épreuve.
Savait-il seulement que le Champion d'Othar était désormais le titre que l'on attribuait à un terrible guerrier, lettré bien-sûr, mais que ses fonctions nouvelles n'étaient guère de son ressort ? Il n'en savait rien, il écrivait à l'ordre, et l'ordre reposait hélas sur Neo Damaki depuis peu ; les revers d'une vie combative avaient tout balayé pour instaurer leur caprice. Était-ce caprice divin ? Était-ce hasard capricieux ? Puis le hasard, ce désiré, ce répudié, ensorcelant hasard, avait encore frappé, mais on ne pouvait se morfondre alors que sur vélin étaient posées milles mots à absorber par le dirigeant du culte guerrier.

Assis à ce bureau, à la place de celui qui le lui avait cédé, et en son honneur, il souffla puis inspira à la recherche de patience, et ses mires acerbes prirent chemin de lecture.

Il ne regretta point. Aussitôt lue, il la relue, cette lettre finement écrite.
Si ses émotions avaient été du genre tapageuses, sans doute alors ses mains tremblantes le seraient tout autant ; hélas il n'était que marbre et marbrures, ses mains au contraire quasiment broyaient-elles le vélin, et ses dents luttaient entre elles pour ne pas laisser sortir sa langue d'un seul millimètre.
De dehors il semblait calme, ou juste tendu.
Dans l'imprévisible qui le définissait, il se mit à rire. Un rire fou peut-être fou rire qui résonna dans le spartiate bureau du Haut-Prêtre d'Othar, au Grand-Temple, à Erac.

Après conciliabule, très peu de monde fut réticent à l'idée de prendre part à cette guerre, et en ce point culminant. Si d'aucuns voyaient d'un mauvaise œil la succession de Bertrand de Cléruzac, d'autres semblaient n'y voir que succession d'évidence.





Trente Neuf Barkios Printanier, X, XI,


Grand-Temple d'Othar,

Au Seigneur de Saint-Aimé,

Le Culte voit aujourd'hui vôtre requête, comme étant un aveux, celui de ceux qui ont du cœur au ventre, de preux, de combattants. De fervents hommes, braves, dignes. Dignes des regards du Père des Combats.

C'est au nom du Coléreux donc, que nous acceptons en ce jour, avec honneur, de prendre part à ce qui nous semble être le rendez-vous des Dieux, puis de leurs Fils qui sous la voûte s'échinent, et le feront encore et toujours... À rendre ce monde plus vrai qu'il ne l'est aujourd'hui.

En étant bref et concis, nos fervents hommes iront rejoindre les vôtres, et les autres aussi d'ailleurs ; ces Christabellois qui bien qu'ecrasés, sont dignes adversaires, frères tout autant, soyez-en sûrs.
Quant à nos frères Otharites, moines et prêtres prendront assez rapidement place à vos côtés, et ce afin d'apporter ce souffle de persévérance que nous irons escompter.
Le temps nous est certes non acquis, il saura cependant laisser aux frères que nous sommes, le temps de préparer la plus glorieuse des cérémonies, une fois sur place.

Nous ne seront pas nombreux face aux osts réunis, mais si nôtre foi est inébranlable, telle sera la vôtre.


Au nom du Culte Otharite,
Neo Damaki, Champion d'Othar,
À la Gloire du Seigneur de la Guerre, Roi sous la Montagne





Neo avait attendu trois jours avant d'envoyer telle lettre. Il avait non sans mal obtenu l'accord des plus imminents, et le Culte encore bouleversé par le destin de Cléruzac, et du sien, avait en une seule lettre vu le cours des choses fluctuer. Le Culte Otharite s'en allait guerroyer. À Christabel ils gouteraient aux saveurs oubliées. À Christabel aussi, serait honoré le Seigneur de la Guerre, entre combats et sacrifices... À Christabel Neo comprendrait ce pourquoi le Culte pouvait bien être le meilleur moyen de l'aider à honorer son Dieu.

Bref, pour l'heure il devait gérer le départ de son petit ost, les moines guerriers du Grand-Temple, qu'il rejoindrait par la suite.

Revenir en haut Aller en bas
 
À ceux qui ont du cœur au ventre. [Grand Temple d'Othar]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]
» On est semblable à ceux qu'on aime [PV]
» Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt (parce qu'ils ont l'eau chaude) (30/01/12 à 9h26)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Duché d'Erac-
Sauter vers: