AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La conséquence de ses actes

Aller en bas 
AuteurMessage
Eliwa
Elfe
avatar

Nombre de messages : 1685
Âge : 21
Date d'inscription : 10/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: La conséquence de ses actes    Ven 2 Fév 2018 - 22:51

Incrédulité, peur et colère. Les sentiments qui grondaient dans le coeur d’Eliwa. Les pleurs de sa fille la sortirent un peu de sa torpeur mais n’adoucirent en rien ses émotions. Elle n’était pas encore folle de rage, cela pourrait venir. Elle avait envie de frapper, de hurler, de laisser sortir toute cette noirceur qui l’emplissait. Quand elle avait déshabillé sa fille un matin, elle avait vu cette tâche noire, qui ne partait pas au fil des jour. Au contraire, elle s’installait. Mirmae sentait bien la tension de sa mère et même si l’agressivité n’était pas dirigée contre elle, cela la touchait. Essuyant ses larmes et la prenant contre elle, Eliwa lui chuchota que tout allait bien. Tout irait bien, parce qu’elle n’allait pas laisser celui qui avait fait subir cela à sa fille s’en sortir à bon compte. Dans son monde, c’était la loi du talion. Et dans son monde, personne ne blessait son enfant.

***

Les ennéades passaient inexorablement et cette tâche ne s’en allait pas. Cette tâche qui avait l’étrange forme du symbole de Tyra. Elle s’étendait à vrai dire, commençant à noircir la peau de son ventre. Eliwa était retournée à Thaar, avec la permission de la reine. Elle avait pris un léger congé pour sa fille et sa supérieure n’avait pas été difficile à ce sujet. Elle avait elle-même des enfants et Eliwa lui avait confié combien elle s’inquiétait pour la santé de la sienne. Là-bas, un prêtre de Tyra lui avait assuré que ce n’était pas bon signe, il apparentait cela à une punition divine.

 - Une punition divine, vraiment ? C’est une enfant, encore un bébé ! Comment veux-tu qu’elle aie fauté ?

Alors elle avait écouté son explication, qui ne l’avait pas convaincue. Elle même avait du fauter. Bien entendue elle ne voulait pas l’avouer et c’était normal, lui avait-on dit. Mais elle n’avait pas fauté. Elle avait douté, un instant, à propos de sa vie passée. N’avait-elle pas assez priée, n’avait-elle pas assez souffert ? S’était-elle laissée faire trop souvent, ou en revanche était-elle punie pour avoir pris la vie de son « Père » ? Mais cela n’avait aucun sens, pourquoi la punirait-on maintenant, pourquoi Tyra et pas Tari ? On avait avancé des hypothèse à propos de l’Ithri’vaan, région cosmopolite, et Thaar plus précisément où elle avait résidé et finalement vécue toute sa vie. Elle avait gardé si peu des elfes qu’il était probable que ses dieux l’aient abandonnée. Elle avait eu mal, quand on avait avancé cette hypothèse, parce qu’elle avait douté toute sa vie. Alors elle en avait parlé, à d’anciens amis. On lui avait amené rapidement des recherches et des hypothèses de toutes part. Aucune n’avait satisfait la demande d’Eliwa jusqu’à ce que Lil’Ssinum revienne vers elle.

La drow avait été, comme à son habitude, très réactive. Et comme à son habitudes, elle lui avait fait des avances. Elle aimait la taquiner de temps à autre, comme un chat jouerait avec une souris. C’était une image assez parlante et elle décrivait à merveille leur relation. Du moins telle qu’elle était au début, avant qu’elles ne se prennent d’affection l’une pour l’autre. Mais des fois, la drow aimait revenir à ce qu’étaient leurs débuts. Cela avait détendu un peu l’atmosphère, avant qu’elles ne passent aux choses sérieuses.

 - J’ai un ami… Enfin, un ami, tu m’auras comprise, qui m’a soufflée une idée à l’oreille, entre deux gémissements ! Alors ni une ni deux j’ai voulu vérifier, enfin je l’ai laissé terminé, je n’ai pas eu à attendre bien longtemps. Et j’ai trouvé quelque chose d’intéressant, dans la bibliothèque d’un autre ami, un peu plus fortuné celui-ci. Il a reçu une plus grosse récompense, du coup, même s’il n’a pour ainsi dire rien fait ! Au moins j’ai été payée en conséquence… Bref, je m’égare, tu vois ça ?

Eliwa prit le temps de lire consciencieusement ce qui était écrit sur la page qu’on avait mise sous son nez.

 - Le sang de ceux qui ont repoussé les Cinq ? Mais je n’ai pas…
 - Il faut être deux pour faire un enfant ma jolie. L’aurais-tu si vite oublié, ton amant si peu présent ?

Et elle l’avait effectivement oublié. Ou plutôt, elle l’avait volontairement effacé du tableau, parce qu’elle ne voulait plus de lui dans leur vie. Alors pour elle, il n’était tout simplement plus. C’était son erreur sans doute et elle le comprit vite.

 - Il n’aurait pas… Pourquoi ? S’il doit s’en prendre à quelqu’un c’est à moi ! Elle est innocente, elle n’est qu’une enfant, elle aurait pu… Comment peut-il faire ça ?
 - Ne cherche pas beaucoup d’explications, c’est un humain voilà tout. Les humains ne se laissent pas vraiment guider par la logique mais par leurs émotions. Et par là je veux dire ce qu’ils ont entre les jambes pour la moitié d’entre eux. Nan, son enfant il s’en fiche, tu l’as repoussé, maintenant il pense à lui et à la gloire qu’il pourrait récolter. Après tout, il mourra bien assez tôt.
 - Tu ne crois pas si bien dire. Rejoins-moi demain. Et prépare moi des noms.
Revenir en haut Aller en bas
Zaahrian
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 208
Âge : 31
Date d'inscription : 29/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La conséquence de ses actes    Sam 3 Fév 2018 - 20:52

Guilin portant son masque
Guilin portant son masque

Après le départ de Zaahrian, Guilin avait continué à faire ce qu’il faisait le mieux : tuer. Il n’était pas comme Zaahrian. Ce dernier était comme le feu : magnifique, exubérant et dangereux. Il embrassait la vie autant que la mort et il se mélangeait au monde avec une aisance déconcertante. À l’opposé, Guilin était fait de glace : distant et mystérieux, les interactions sociales n’étaient jamais faciles pour lui et il les limitait autant que possible. Il observait la foule de loin et les gens ne lui adressaient guère la parole. Il avait cette façon de les fixer qui donnait droit dans le dos. À Thaar toutefois, on devinait aisément ce qu’il était. Dans une ville comme celle-là, les assassins ne prenaient pas la peine de se cacher et personne ne faisait quoi que ce soit pour les arrêter. On laissait les drows y résider, alors il ne fallait pas s’en étonner. Il avait survécu en acceptant de petits contrats ici et là. Il prenait garde à ne pas trop attirer l’attention des guildes en place et se contentait du minimum pour vivre. Zaahrian n’avait pas été aussi prudent avec le résultat qu’il avait connu. Sa tête était toujours mise à prix, mais pour plusieurs, l’assassin blond n’était plus de ce monde. Il avait pris la route des mois plus tôt sans laisser de trace. On disait que la forêt l’avait avalé tel l’idiot qu’il était. Tout indiquait que c’était vrai, mais une petite partie de lui croyait encore que son ami avait atteint la Péninsule et qu’il y préparait le plus gros coup de sa carrière. Zaahrian lui manquait plus qu’il ne l’aurait voulu. Non seulement le blond ne le regardait pas comme un monstre, mais il avait le don d’aller chercher le meilleur en lui. Il y avait dans les yeux de Zaahrian la compréhension de celui qui savait ce que vivait Guilin, car tous les deux venaient du même endroit. Ils avaient grandi ensemble comme des frères et traversé les mêmes épreuves pour devenir assassin malgré eux. Ils avaient fait la promesse de toujours être là l’un pour l’autre, mais Guilin avait accepté le désir de son ami d’aller voir son père. Il l’avait laissé partir, mais il redoutait maintenant que les au revoir aient été en réalité un adieu. Après un moment emmuré dans sa solitude, Guilin avait besoin de réponses. Il ne les aura peut-être jamais, mais il voulait au moins essayer. Il n’attendait plus que l’occasion de le faire…

Cette occasion se présenta d’elle-même quelques jours après qu’il ait arrêté sa décision comme si les Dieux avaient entendu sa prière silencieuse. Une femme cherchait à tuer quelqu’un et la cible se trouvait en Péninsule. Encore une mégère qui voulait tuer un amant décevant... Le contrat ne serait qu’un prétexte pour se rendre là-bas bien qu’il ait quand même l’intention de le remplir. Après tout, sa réputation en dépendait. Un soir donc, Guilin se présenta à la taverne indiquée par son contact. Il devait y rencontrer une femme, probablement celle qui proposait le contrat. Il connaissait bien les lieux, car de nombreuses têtes y étaient mises à prix tous les jours. Pour se trouver un travail, c’était l’endroit où aller. Il s’installa à une table et commanda simplement un peu de pain avec du beurre, du fromage et de la bière pour arroser le tout. Guilin n’avait pas mangé depuis des heures. Il avait sérieusement faim, mais ses finances ne lui permettaient pas de prendre un gros repas. Il devait absolument avoir une avance s’il voulait se payer la traversée, mais aussi préparer convenablement le voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Eliwa
Elfe
avatar

Nombre de messages : 1685
Âge : 21
Date d'inscription : 10/08/2011

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La conséquence de ses actes    Ven 9 Fév 2018 - 19:52

La drow n’avait pas beaucoup de temps pour faire passer l’information. Elle utilisa donc ses réseaux les plus sûrs et les laissa faire la plus grande partie du boulot. Elle même essaya de contacter quelques assassins qu’elle avait connu fut un temps, mais beaucoup étaient portés disparus et les autres étaient morts. A vrai dire, ce n’était pas un métier où on faisait long feu et si les cinq avaient décidé que telle serait sa carrière, alors il valait mieux profiter de chaque instant de sa vie. Chose qu’à la réflexion elle faisait à la perfection. On l’avait généreusement formée, après tout, ne pas en faire profiter les autres aurait été un pur gâchis. Rien de pire que le gâchis. A l’heure qu’il était, ses réseaux avaient du donner des rendez-vous. C’était à ceux-ci qu’elle se rendait. Jamais au même endroit, jamais à la même heure. Elle aurait pu aussi respecter la politique de « jamais le même messager » mais elle voulait s’assurer qu’Eliwa n’aurait pas à faire à n’importe qui. Elle avait fait quelques rencontres non concluantes, avait donné une fin de non recevoir à certains tandis qu’elle faisait encore espérer les autres, avant de se rendre dans une taverne qu’elle fréquentait rarement. Il fallait dire que depuis le temps, elle avait ses préférences et ses habitudes. Selon ses humeurs, ces dernières changeaient, mais elle était relativement facile à suivre en ville pour qui se donnait la peine de l’observer.

Lil’Ssinum ne mit pas bien longtemps à rejoindre le lieu de rendez-vous et encore moins à trouver la bonne table. Quiconque y était assis avait déjà commandé à boire et à manger. Alors par principe, elle prit à boire en double et s’assit face à celui qui l’attendait. Comme tous les autres, il devait croire qu’elle était l’employeuse. Elle tapota légèrement des doigts pour s’assurer avoir son attention et une fois qu’il y eut toute la commande sur la table, elle le salua.

- Je viens rarement ici. J’espère que la bière est bonne. Ca m’ennuierait de payer pour de la pisse.

Elle avait développé au cours des années des goûts à la limite du luxueux. Elle se faisait entretenir et n’hésitait jamais à faire payer ses grâces le prix fort. Même quand le semi dirigeait encore l’établissement au sein duquel elle travaillait, elle réussissait à se tirer du lot une plus jolie somme que les autres. La drow remarqua le jeune homme reluquer ses atours, à moins qu’il ne la détailla juste et qu’elle colla à ce regard ce qu’elle voulait bien y voir. Il fallait dire qu’il y avait de quoi la regarder, elle s’accoutrait toujours de telle sorte. Si on ne se retournait pas sur son passage, ou si au moins on ne la fixait pas un peu trop longtemps, elle avait la désagréable impression d’avoir raté sa sortie. Comment cela pouvait-il lui être profitable si elle ne ramassait pas quelques futurs clients sur la route ? Un léger sourire vint parer fugacement le coin de ses lèvres.

- Comme ça, la péninsule te fait de l’oeil ? C’est pas fréquent, j’irais pas m’enterrer là-bas de bon coeur. A moins d’être au bord du gouffre, plutôt faire le trottoir que perdre ma liberté.

Un petit clin d’oeil vint ponctuer sa phrase. Si sa réponse la satisfaisait, elle l’emmènerait voir Eliwa. Sinon, elle passerait au suivant en le remerciant.
Revenir en haut Aller en bas
Zaahrian
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 208
Âge : 31
Date d'inscription : 29/03/2015

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: La conséquence de ses actes    Ven 16 Fév 2018 - 0:03


Une femme s’assit devant lui. La peau sombre, le regard de feu… Un seul coup d’œil suffisait pour identifier la drow. Une parmi tant d’autres… Ils étaient plusieurs à arpenter les rues de Thaar. Guilin n’était pas spécialement surpris d’en voir une d’aussi près, mais il avait développé une méfiance instinctive envers les gens de cette race. Ils étaient réputés pour leur cruauté et leur imprévisibilité et l’assassin fut témoin à quelques reprises de leur caractère instable. Il gardait le souvenir vif d’une fête organisé par quelques représentants de cette race où son meilleur ami faillit y perdre la vie. Toutefois, la femme devant lui ne semblait pas particulièrement de mauvaise humeur. À l’image de la majorité des femelles de cette espèce, la drow aimait se dévoiler. En fait, Guilin avait l’impression qu’une seconde paire d’yeux le dévisageait avec insistance et, n’ayant pas côtoyé de femmes de très près récemment, il ressentait un certain malaise. Il détourna le regard juste au moment où la drow demandait si la bière était bonne. Homme de peu de mots, Guilin répondit simplement. « Vu le type de clientèle... » Il haussa les épaules sans finir sa phrase. En effet, il serait dangereux de contrarier la clientèle composée en grande partie d’assassins avec des produits de mauvaise qualité. Pour sa part, Guilin n’avait jamais trouvé à se plaindre de ce qu’il prenait ici. La bière était buvable et le pain bien frais. Ça lui suffisait.

Heureusement pour Guilin, elle ne perdit pas son temps en banalité. Elle savait à qui elle avait à faire et lui fit simplement remarquer qu’elle n’irait pas se perdre dans ce trou à rat qu’était la Péninsule. L’assassin aurait tendance à être d’accord avec elle, mais il avait quelqu’un à récupérer… À condition qu’il soit toujours en vie et bien à l’endroit où il le supposait être. « J’ai quelqu’un à retrouver là-bas. » Il aurait pu lui dire qu’elle était un drow et que, par définition, elle était honnie en Péninsule. Lui-même, en tant que semi-elfe, il aura du mal avec les Péninsulaires, mais il aura moins de chance d’être abattu à vue que la femme qui se trouvait en face lui. Guilin pouvait être plus bavard quand il y mettait un effort, mais depuis que Zaahrian avait quitté l’Ithri’Vaan, il était tombé dans un mutisme brisé seulement lorsqu’il parlait à un potentiel employeur. Le ténébreux ne se mélangeait pas à la population. Contrairement à Zaahrian, il ne fréquentait pas les tavernes et sa populace. Il restait dans son coin, terré dans la pénombre en attendant que quelque chose arrive. Or, comme rien n’arrivait jamais, il voulait retrouver Zaahrian, car quand le blond est dans les parages, il y a toujours quelque chose d’intéressant qui se présente. D’ailleurs, il n’eut aucun mal à imaginer le genre de remarque que Zaahrian aurait fait lorsque la peau sombre parla de faire le trottoir et cela le fit presque sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La conséquence de ses actes    

Revenir en haut Aller en bas
 
La conséquence de ses actes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Actes #2 ] - JoMo : Mission accomplished ... [ World ]
» Lara Croft L'extraordinaire est dans nos actes et non dans notre façon d'être
» La grandeur d'un homme se mesure dans ses actes et non dans ses paroles
» L'immunite des parlementaires
» La guerre au Proche-Orient. Sujet de piporiko

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Thaar-
Sauter vers: