Partagez | 
 

 L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié

MessageSujet: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Jeu 8 Fév 2018 - 21:31

Les frasques et les fastes de la noblesses, ah comme elles étaient familière à l'ancienne pirate qui, même dans ses rêves les plus navrant de petite fille naïve, n'aurait jamais pu imaginer qu'elle y tremperait un jour.
La seule chose dans la quelle elle voulait tremper à l'époque, c'était dans le banditisme, extortion, le vol, la piraterie et, éventuellement de temps en temps... dans l'eau. Mais, dans la noblesse, sérieusement ? Quelle idée absurde ! Rien que le fait d'y penser, rétrospectivement, ressemble à une mauvaise plaisanterie.
Pourtant, les pires fourberies se jouent chez les nobles. Point de poignards ni de bagarres, mais d'habiles jeux d'influences et de pouvoir, où celui qui l'emportait n'était pas le plus puissant, mais le plus sournois. Et à défaut de sournoiserie, le plus intelligent. Et l'intelligence, Liliane en avait à revendre. Et fort justement, c'est ce qu'elle fit ! Vendre son intelligence et sa sagacité à ceux qui en avaient besoin.

Hé bien, quelle charmante soirée n'est-ce pas ? adressa-t-elle d'une voix plus grave que d'habitude, son timbre déjà rocailleux aidant à la supercherie.

Et tandis qu'elle adressait un clin d’œil à la demoiselle venant de lui apporter un verre, pour faire bonne mesure, elle se tourna vers les interminables tables, tant elles étaient longues, chargées de victuailles et de boissons. Les tapisseries, les dorures, les décorations, les trophées hors de prix, les statues, le marbre et toutes ces conneries... Le maître des lieux avait tout mit en place pour montrer à quelle point il en avait une plus grosse que celle de ses convives...
Une plus grosse fortune, évidemment.
Malheureusement, la soirée étant réservée aux hommes, du moins en ce qui concernait les invités, Liliane avait été obligée de se travestir. Elle portait des vêtements d'homme, juste assez chic pour ne pas faire tâche, et juste assez humbles pour ne pas attirer l'attention. La personne lui ayant confié cette mission étant très au fait des tendances de la cours, à ce qu'il semblait.
L'ex pirate s'était même chargée de caler une saucisse sèche dans l'espace inoccupé de son pantalon, pour ainsi dire. L'illusion devait être parfaite après tout.
Elle s'était également maquillée, en quelques sortes, pour que la peau de son visage n'ai vraiment plus rien de féminin. Un peu de résine ici et là, maintenir et laisser sécher, pour obtenir un visage moins rond et plus ridé. La dernière touche, la plus étouffante pour ainsi dire, était le tissu noué autour de sa poitrine afin d'écraser au maximum cette dernière, afin qu'on ne la devine guère sous ses vêtements. Et même si Liliane n'était pas très bien dotée de ce côté là, la sensation était tout de même déplaisante. Mais elle faisait avec.

Raffermissant sa résolution en rajustant son veston, elle commença à siroter son verre avec nonchalance tandis qu'elle se dirigeait vers sa cible. Voler une chevalière n'était pas quelque chose de foncièrement difficile si l'ont avait de la dextérité, du charisme, de la discrétion, et une bonne dose d'alcool et de femmes pour détourner l'attention.
Elle se rapprochait tout doucement, faisant mine de parcourir le buffet, picorant de temps à autre une petit bouchée afin de paraître plus crédible.
Et enfin, le nobliau du nom d'Archibald qui semblait avoir trop d'argent à dépenser fut enfin en vue, cependant qu'il était entouré des plus notables des notables, mais toujours moins notables que lui, ces derniers lui léchant si bien le cul que le bougre devait avoir la fesse aussi lisse et propre que celle d'un bébé que l'on vient de changer.
Liliane, qui avait prit le pseudonyme d'Adrian de la Bonnemain pour la soirée, ne pouvait rien faire d'autre que d'attendre une ouverture désormais...
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Nombre de messages : 535
Âge : 29
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Ven 9 Fév 2018 - 21:00



Le fessard écrabouillé contre un tabouret de chambre, une flopée de servantes s’affairait corps et âme à bêcher le visage au derme huileux  de leur employeur ; le maître des lieux. D’un prime coup d’œil, voilà qui ne semblait pas être tâche aisée, au vu de la complexité de l’affaire! C’est que le bonhomme n’avait à cœur la flotte, si l’on se fiait aux bourgeons abondants qui ponctuaient ses joues rosies par l’inflammation. Et elles en avaient vu d’autres, pourtant! Du gamin boursouflé d’acné, du vieillard aux rides plus profondes qu’une fosse, passant par la veuve éplorée  dont les cernes si bouffis, leurs donnaient des airs le lépreuse!

« Ce soir sera grandiose! Pour sûr que ma réception passera à l’histoire, tudieux! Bah! Dans une décennie encore, nous nous en souviendrons! » Lança contre la glace qui lui faisait face, l’illustre maître des lieux. À se lancer des fleurs ainsi, heureux devait-il être de ne pas en être allergique! Pour ces jouvencelles qui l’entouraient, c’était chose certaine ; à tous coups les réceptions que leur employeur déboursait, ajoutait belle crédibilité à cette rodomontade éhontée. Une activité parmi tant d’autres au travers l’olympiade du braquemart le plus mastard! Pis encore, cette bombance n’était qu’un risible décalquage des autres ripailles entamées cette dernière ennéade! À toute chose près que celle-ci n’était autorisée qu’aux invités munis de charcuteries entre les cuissots. Les moules s’en était vues proscrites, adoncques c’était une soirée d’homme, où cervoises, propos grivois et autres sujets empreints de virilité étaient au rendez-vous!

Contre le cadre du portail de cette salle aux déguisements, on entendit lourdement toquer, puis s’annonça l’un des valets à son maître.

« J’espère que ta présence ici se traduit par de bonnes, non, que dis-je! D’excellentes nouvelles à propos de ma réception! » Tonna le richissime sang bleu.
« Tout à fait, monsieur. Le montage de la salle est achevée, les fours sont débordants de braises pour saisir la barbaque et, les petites mœurs sont aussi fin parées. »
« Heuh, les petites mœurs? »
« Les putes, monsieur. »
« Ah! Si fait! Si fait! Justement, à ce propos. Vous veillerez à ce qu’aucun ne s’ennuit! Quiconque passe plus de deux minutes esseulé, se doit d’être apostrophé par l’une d’elles! Je n’ai pas dégarni tous les lupanars de cette citée pour un rien, non mais! »
« Ce sera fait, monsieur. Autre chose? »
« Oui, après qu’on ait terminé de me peindre le visage, faites m’en monter une, de pute, qu’elle me redonne le sourire. Ah, et puis baste! Faites la monter toute suite, elle s’affairera en même temps que les autres. On ne m’a guère attribué le sobriquet de monsieur l’efficace pour un rien! Tss! »


Quelques heures plus tard.

L’ambiance prit son temps pour s’épanouir correctement, mais y arriva tout de même. Alcool y aidant, les hommes s’étaient réunis en quelques groupuscules, formant ci et là certains bouquets nobliaux, auxquels gravitaient les cagotes, ceux-là même en proie d’un mâle ayant les poches trop appesanties par l’or trébuchante et sonnante. N’avaient-elles point les valeurs aux bonnes places, pour n’en désirer que leur bonheur, en leur offrant au change d’une modique somme, un peu de chaleur humaine ?  

Et si tous s’amusaient en confabulants entres eux de sujets divers, un seul d’entre eux veillait au grain, placardé prêt d’un comptoir où les « serveuses » voyageaient pour rafraîchir les convives de quelques liqueurs. Les bras croisés, l’homme tenant tâche de vigie, observait scrupuleusement l’assemblée afin de mener à bien les directives de son débiteur. Du coin de l’œil, voyant une âme esseulée, celle-ci picorant solitairement dans la ripaille sans but précis, en protecteur de l’amusement, accrocha au passage la première traînée qui lui passait sous la main. L’apostrophant de deux doigts à l’une des bretelles de sa robe pauvrement garnie de tissus, du regard il l’intima de s’approcher de lui afin de lui toucher deux mots en messe basse.


                         Selena


« Va t’occuper de lui, là-bas. Et tu as tout intérêt à ce que je vois et son sourire, et sa queue se rehausser de joie, après que tu en aies terminé. Autrement, il se peut que la comptabilité manque de générosité, quand viendra le temps de ta solde. » Sans faire ni une ni deux, l’enchanteresse valsa jusqu’au dit malheureux, emportant avec elle deux consommations. Arrivée à son niveau, c’est d’un naturel certain qu’elle plongeât ses mires dans celles d’Adrian, tout en lui délivrant l’un de ses sourires les plus charmeurs. Avait-elle besoin d’en dire plus, alors que son alléchante silhouette parlait à sa place ?

« Vous vous amusez? Monsieur ... ? » Souffla-t-elle, en lui offrant l'une des consommations, tout en violant un peu sa bulle en s'approchant un poil trop près.

C’était normalement suffisant, enfin, lorsqu’elle s’adressait aux hommes véritables, dont la baguette se dressait lorsqu’il venait possible que quelqu’un la leur secoue …
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié

MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Ven 9 Fév 2018 - 21:29

Liliane n'était pas fine musicienne, cependant, elle devait bien admettre que le quartet qui jouait non loin était des plus agréables à entendre, même pour son oreille qui n'avait rien d'absolu ni même de relatif.
Pour sa part, elle se contenter de savoir ingénieusement où placer ses petits doigts agiles sur un luth pour obtenir l'accord qui accompagnerait le passage précis d'une chanson. Son savoir musical était pour ainsi dire mécanique. Mais elle avait le goût de ce genre de choses, alors elle ne put s'empêcher de bouger en suivant la douce cadence suivie par les musiciens. C'était plutôt dansant.
Ah, si elle avait pu venir ici en tant que femme, et inviter cet horrible Archibald à partager une danse avec elle, la mission se serait très rapidement soldée par une réussite.
Après quoi elle n'aurait plus eu qu'à remplir ses poches de victuaille et de prendre la tangente.
Mais non, aujourd'hui, les choses seraient compliquées, semblait-il. Elle soupira légèrement.

Oui, ce soir, ça ne sera pas facile... souffla-t-elle sans quitter son persona masculin.

Et comme elle eut bien fait de prendre pour consigne de ne jamais quitter son rôle tant qu'elle était en mission, car une personne un brin envahissante vint rapidement lui proposer un verre.
Elle ne l'avait même pas vue approcher, elle devrait se montrer beaucoup plus vigilante à partir de maintenant.
"Aller Lili, motive toi !" s'encouragea-t-elle intérieurement.
Elle se tourna donc pour saisir le breuvage avec un sourire qui avait tout de la simple convenance.

Une fort belle soirée en effet, dit-elle avant de porter la boisson à son nez, semblant apprécier le parfum ou la qualité du vin, mais cherchant en fait un quelconque poison, par réflexe. Je ne pourrais pas être plus enchanté, confirma-t-il avant de tourner le dos à la demoiselle.

Elle posa alors son verre sur la table, sans y toucher, et fit mine de s’intéresser à une drôle de pâtisserie qu'elle dégusta en fronçant légèrement les sourcils. C'était atrocement sucré ! Quel genre de pâtissier fou à lier enroberait des noix pilées de miel et de sucre, avant d'y ajouter une poignée d'amandes pilées. Le tout était horriblement compacte, et même une simple bouchée semblait tomber dans l'estomac comme l'ancre d'une goélette sur un court tirant d'eau rocailleux.

Grands dieux, faut-il que ce bon vieux Archibald veuille tuer ses convives à vouloir les gaver de sucre... marmonna-t-elle.

En effet, l'ancienne pirate n'était pas habitué au sucré. Elle mangeait ce qu'elle pouvait en général. Poissons ou viandes séchés, purées de poids ou autres légumes dans laquelle elle pouvait espérer trouver un ou deux lardons, ainsi que les quelques fruits nécessaires à éviter le scorbut.
Et autant dire qu'une simple orange était déjà très sucrée à son goût.


Dernière édition par Liliane Fausse-Patte le Sam 10 Fév 2018 - 8:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Nombre de messages : 535
Âge : 29
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Sam 10 Fév 2018 - 7:09






                                                              
On venait de lui mettre l’un de ces vent, si glacial qu’elle en resta pantoise! Les sourcils froncés d’un air dubitatif, du plus loin qu’elle se souvint, jamais elle ne s’était fait si sèchement rembarée. Sur le coup, quelque chose devait clocher, cela ne se pouvait! Elle se retourna vers son employeur de sorte à chercher une explication tangible, mais n’hérita au retour qu’un regard désaprobateur, voir même menaçant. Ainsi elle était non seulement dans le devoir de charmer ce jouvenceau esseulé, mais également de le faire au plus preste, sans quoi elle verrait ses petons enlisés dans la mouscaille! Ainsi dut-elle dare-dare reprendre le boulot, lui laissant d’abord une petite distance pour mieux revenir à l’assaut.

Elle le laissa picorer dans les pâtisseries, puis s’approcha de nouveau en feintant s’empêtrer les guiboles dans la traînée de sa robe, chutant aux pieds de son client potentiel. Pour cause, seul un petit « ouille! » à peine douloureux ressorti de cette chute volontaire, se redressant sitôt qu’elle le put en s’appuyant sur le cuir de la ceinture du damoiseau. Se redressant complètement, elle détourna ses yeux vers les siens, feintant une surprise certaine, tout en se reculant d’un pas, comme atteinte d’une gêne soudaine.

« Oh … Encore vous? Je … Je suis navrée, monsieur. Je vous regardais de loin et, enfin … » Elle détourna le regard momentanément, faussement percutée d’embarras. « Elle datait la fois où la bonne fortune m’a octroyé l’opportunité de croiser si bel homme. N’êtes-vous point accompagné? Il se trouve que je ne le suis guère plus … » Sous-entendait-elle tout en replaçant ses jupons désorganisés, sans toutefois assombrir son joli minois avenant. Bel homme il l’était, oui, d’une certaine manière … Point à son goût, mais un étalon de la sorte lui ferait certes l’affaire, s’il venait à ne plus vouloir s’esquiver. Et il avait intérêt, autrement, elle n’aurait de choix qu’à passer aux choses sérieuses.

La soirée était pourtant si jeune, pour passer si tôt à ce genres de moyens …






Dernière édition par Louis de Saint-Aimé le Lun 12 Fév 2018 - 2:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié

MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Sam 10 Fév 2018 - 8:37

Tandis que Liliane faisait mine d'inspecter d'avantage les divers desserts disposés sur la grande table, elle se concentrait à ouvrir ses senses, essayant de garder Archibald dans son champ de vision, tendant l'oreille afin d'essayer d'entendre ce dont il parlait. L'approcher serait la phase la plus difficile en réalité, la manœuvre la plus pénible était toujours l'abordage. Le reste allait de soi.
Dans un soupir, l'ancienne pirate s'approcha un peu plus de sa cible de l'air le plus naturel possible, tenant son verre avec nonchalance et faisant mine d'apprécier l'ambiance de la soirée.
Cependant, un bruit derrière elle l'obligea à se retourner.
Après tout, si elle avait simplement continué de marcher après avoir entendu quelqu'un tomber derrière elle, cela aurait attiré l'attention sur le fait qu'elle semblait pressée de s'approcher de l'ôte de la soirée, au point d'ignorer une jolie femme tombant littéralement à ses pieds.
Car, bien évidemment, même sans se retourner, elle savait pertinemment de quoi il s'agissait. Après tout, elle avait pratiqué le métier bien avant qu'elle ne soit réellement en âge de le faire.

Hé bien hé bien, demoiselle... souffla-t-elle en tendant la main pour relever la donzelle. Il faut faire attention, ajouta-t-elle avec un faux sourire, faisant semblant de tomber dans le panneau.

Puis la demoiselle fit mine d'être gênée et recula d'un seul pas, faisant semblant d'être embarrassée avant de la racoler en jouant la carte du compliment gracieux, doublant le tout d'un air frêle et innocent afin d'éventuellement éveiller de l'affection chez elle.
Il fallait bien admettre qu'il s'agissait là de la manœuvre la plus antique pour séduire n'importe quel homme. Cependant, c'était également la marque d'une débutante...
Du coup, Liliane se demanda s'il s'agissait d'une simple servante qu'on avait poussée à la prostitution, ou d'une prostituée de métier soit débutante soit peu talentueuse.
Et tandis que l'ancienne pirate essayait de ne pas perdre des yeux ce bon vieux Archibald, elle reconnu un regard qu'elle connaissait très bien. Le regard d'un maquereau s'assurant qu'une gagneuse dont il doutait des compétences fasse correctement son travail.
Liliane du se retenir de rouler des yeux. Cette demoiselle ne la laisserait pas tranquille, elle en était certaine à présent. Mais comment faire alors ? Aborder l'ôte de la soirée serait déjà difficile, mais s'encombrer d'une donzelle lorsqu'elle essaierait de voler la fameuse chevalière rendrait la tâche plus compliquée encore.
Quel Dieu fourbe pouvait donc bien avoir décidé de tout compliquer pour elle ce soir là ?
Elle soupira intérieurement et afficha un sourire avant de prendre délicatement la main de l'autre demoiselle.

Parfait, dans ce cas, prenez mon bras et nous pourrons passer ensemble une agréable soirée. dit-elle avec douceur et révérence. M'accompagnerez vous à la rencontre de ce bon vieux Archibald ? Je suis bien obligé de présenter mes respects à l'ôte de cette charmante soirée, avant de me laisser aller à l'apprécier pleinement, ajouta-t-elle en invitant la demoiselle à s'approcher.

Elle nota alors la relative ironie de la situation afin d'alimenter son faux sourire.
Car après tout, elle qui faisait semblant d'être un homme, sensible aux charmes d'une dame qui faisait semblant d'être elle-même charmée par cet homme qui n'existait pas, n'était-ce pas là le comble de tout ?

Et alors, ma charmante amie, puis-je savoir quel est votre nom ? demanda Liliane afin d'occupée la demoiselle, tout en se dirigeant vers sa cible avec le sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Nombre de messages : 535
Âge : 29
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Lun 12 Fév 2018 - 3:02






                                                              
Enfin! L’appât semblait avoir porté ses fruits, car à son hameçon semblait s’être accroché un bien beau poisson! Or, c’est armée de l’un de ses sourires les plus avenant qu’elle concédait de le suivre, qu’importait sa destination. Une main dessous, puis l’autre au dessus, elle s’accrocha à son nouveau cavalier tel l’une de ces courtisanes qui s’amusaient à se pavaner au bras de leur richissime mari, comme si elles relevaient à cet effet un brin de fierté. Au final, elles aussi, participaient à ces puériles compétitions, de celles qui en mènent le plus large en haute société!

« Bien évidemment ; où vous irez, j’irai. » Minauda la brune, tout en s’assurant de rester à courte distance de son bien nanti de cavalier. Ainsi attachée à lui, elle sentit que l'inquisiteur regard qui la fusillait depuis le départ, s'était enfin éteint. L’oppressante tension s’était envolée depuis et, s’étant munie de bien belle compagnie, la belle décida d’en profiter pleinement.

D’un genre particulier, sans être complètement repoussant, tenir le bras d’un homme de cet acabit ne lui déplaisait guère : il n’avait rien de ces sent-la-pisse qu’elle avait habitude de cotoyer lors de ses entrevues nocturnes … Or elle s’y fit bien vite, troquant ses faux airs pour quelque chose de plus réel, une joie véritable et non feintée.


« Sélena, monsieur, je porte le nom de Selena. Et n’étant plus à vos qu’une pure inconnue, serait-ce indiscret de vous demander le votre ? À dire vrai, j’ai habitude de côtoyer ce genre de ribote nobiliaire et jamais ne vous ais-je croisé ; seriez-vous nouvellement arrivé? » Curieuse elle l’était assurément et cela n’était pas pour aider le larron potentiel qu’elle tenait à son bras. Au moins ne sembla-t-elle guère se soucier réellement de sa réponse, cherchant sans doutances qu’à entretenir la conversation entre eux deux.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié

MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Lun 12 Fév 2018 - 19:04

Liliane roula des yeux aux minauderies de la prostituée. Bien heureusement, elle avait pensé à fermer les paupières avant cela. Elle ne voulait pas que sa charmante compagnie pense qu'elle lui cassait les pieds plus que toutes autres choses. Dans le genre dame de compagnie, elle faisait plutôt bien son travaille la bougresse. Nul doute que ces artifices séduisaient les hommes les plus distingués.
L'ancienne pirate repensa alors un moment à la terrible faiblesse des hommes. Il suffisait d'un mot, d'un regard, d'un effleurement, d'un mot gentil, et l'animal en eux se réveillait. Ils deviennent subitement prêt à tout pour la belle demoiselle qui les a enflammés, prêt à tout pour la sauter, plus précisément.
Le pénis se gonfle de sang pour entrer en érection, avait appris Liliane. Et elle en avait rapidement tirée la conclusion qu'il n'y avait pas suffisamment de sang dans le corps d'un homme pour alimenter à la fois leur queue et leur cerveau.

Un nouvelle arrivant oui, répondit Liliane sans trop y penser, respectant simplement le personnage qu'elle incarnait. Disons que je possède quelques vaisseaux au port, et que je m'occupe d'investir dans certaines expéditions, expliqua-t-elle avec un sourire à l'intention de l'autre demoiselle.

Elle s'approchait toujours un peu plus d'Archibald. Elle était frustrée quelque part, de devoir avancer d'un pas lent, de la démarche de quelqu'un qui se promène et apprécie simplement les lieux, tout en osant à peine se diriger vers la personne à remercier pour tout cela. Liliane avait simplement envie d'en finir rapidement avec cette mission des plus pénibles. Elle ne savait pas pourquoi, peut-être était l'agacement de devoir jouer un homme distingué et jovial, mais elle était de très mauvaise humeur aujourd'hui.

Oh, mais regardez qui voilà ! Le héros de cette charmante soirée ! déclara-t-elle à voix haute en s'approchant d'Archibald qui était désormais à porté de voix. Mon cher Archibald, continua-t-elle une fois qu'il l'eut remarqué. Je me présente, Adrian de la Bonnemain, propriétaire maritime et, je dois le dire,
dors et déjà un de vos admirateurs,
complimenta-t-elle en faisant la révérence.

Elle se redressa alors en affichant son sourire le plus commercial, passant ensuite un bras autour des épaules de la prostituée afin de lui caresser affectueusement le bras opposé. Et autant dire que chez elle, ce geste ne déclenchait absolument aucune réaction corporelle.

Et me voilà de plus en si charmante compagnie ! Les rumeurs disent vrais Archibald, vous savez recevoir, c'est indéniable ! Puis-je me permettre de me joindre à votre conversation ? demanda-t-elle finalement avant de se tourner vers la prostituée à son bras. Charmante enfant, allez donc nous chercher un verre, encouragea-t-elle avec une petite tape sur les fesses de bon aloi.

Et dans la tête de l'ancienne pirate résonnait une pensée que nul n'aurait pu soupçonner dans cette pièce, pas même la fille qu'elle venait de tâter brièvement.
En réalité, Liliane serrait secrètement les dents et se retenait de grogner.
"Cette salope a clairement un plus beau cul que le mien... Je la déteste déjà !" pensait-elle de toutes ses forces tandis qu'elle conservait son faux sourire engageant.
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Nombre de messages : 535
Âge : 29
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Lun 12 Fév 2018 - 20:45






À tous les égards, si elle n’avait fait larronne, l’ancienne pirate aurait fait pute qu’elle aurait été talentueuse à outrance. Ses mimiques, ses attentions et plus encore, son talent d’adaptation à toute situation faisaient d’elle une comédienne hors pairs. Plutôt que de jouer la carte du désintérêt, elle plongeât tête première en son rôle et avait poussé l’immersion à son plein potentiel, lorsqu’il calqua le tempérament d’un saligaud de première! S’il avait tantôt fait preuve de certaines réserves, le voilà qu’il démontrait que toute gêne s’était évaporée au gré d’une aisance palpable. C’est ainsi qu’il se présenta à la vedette de l’événement, au bras d’une coureuse de rempart au sourire plus qu’éclatant.

Archibald était le genre d’homme qu’on pouvait s’acheter en caressant l’égo dans le bon sens –aussi était-ce possible en le faisant à sa branche, mais bon!- , et c’est là la première chose que le larron fit. Ainsi, à son approche, Archibald lui réserva un franc sourire, satisfait de recevoir si jovial invité N’était-ce guère le premier des désirs en l’encontre de cette réception ?


« Monsieur de la Bonnemain! Voilà qui me plait à entendre, faire votre connaissance m’enchante bel et bien! Le bonheur de mes convives, fait mon bonheur! » Jouasse dans le ton et le visage, Archibald semblait profiter comme jamais de cette soirée abondamment arrosée. C’est qu’il était actuellement accaparé d’une discussion avec deux de ses homologues, ceux-là même qui avaient la mine un poil moins encline à la joie. Jaloux à en faire rosir leur faciès, les deux sirotaient silencieusement leurs coupes de rouge.
« Je ne peux remercier suffisamment la Damedieu pour m’avoir fait don de bons yeux! Votre compagne est tout simplement exquise, vous avez bon goût, monsieur! Et pour la réception, merci, merci milles fois. Nous œuvrons pour ces beaux mots, monsieur de la Bonnemain. Votre appréciation est pour nous notre récompense! Si fait, venez, joignez-vous à nous, allons! » Le bon Archibald l’invita de la main à se joindre à leur trio, tandis qu’il observait la compagne dudit commerçant s’en aller, remerciée d’une claque à la croupe.

« Beau spécimen! Vous la besogneriez très certainement toute la nuitée, veinard! Faites le bien, elle m’a tout l’air du genre de femme bien soumise et aimante! Moi aussi je les aime ainsi, qui mangent dans ma main qui se couchent au pied du lit, pardi! » Dit-il sans une once de respect envers la gente féminine, de suite après que Selena soit éloignée. Après tout, ils étaient entre hommes, non ?

« Parlez-nous un peu de vous, monsieur de la Bonnemain! Comptez-vous tenir le port pour quelques ennéades ou pensez-vous quitter sous la prochaine ennéade ? Comment va le commerce! » Pour la cause, seul Archibald semblait se soucier de son nouvel invité, les deux autres plutôt, restaient interdis, le visage renfermés et prompts à exploser d’un moment à l’autre. À tous coup, on les avait vexé et peu manquait pour qu’ils déversent sur leur hôte leur griefs.




Dernière édition par Louis de Saint-Aimé le Sam 17 Fév 2018 - 4:16, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié

MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Mar 13 Fév 2018 - 10:01

Comme de bien entendu, Archibald accueillit les éloges de Liliane avec un grand sourire, comme de ceux qui sont si satisfait et content qu'on les brosse dans le sens du poil, ronronnant ensuite pour en demander davantage.
L'ancienne pirate sous couverture suivi l'outrageux fessier de Selena du regard en le voyant s'éloigner. C'était vraiment un comble, comme la nature était injuste. Cependant, elle pouvait au moins se vanter de pouvoir se faire passer facilement pour un homme. Bonne nouvelle ? Pas convaincue.
En tous cas, l'hôte de la soirée se sentit le goût d'inviter "Adrian" à le rejoindre, et au vu des gueules tirées par les deux croc-morts qui l'accompagnaient, ça n'était pas étonnant qu'il cherche meilleure compagnie.

Oh mais tous mes bons mots sont à vôtre intention ce soir, déclara Liliane en conservant toujours son sourire. Et c'est avec grand plaisir que je me joins à vous messieurs, conclut-elle en souriant aux deux déterrés, s'inclinant même légèrement. Enchanté.

Elle tenait ses mains autour de sa ceinture, les pouces rentrés dans le pantalon d'un air débonnaire, comme n'importe quel marchand un peu braillard et habitué à être sur les docks pour gérer ses affaires, négocier avec les capitaines et inspecter ses vaisseaux. La bonhomie d'Adrian était un point important de son caractère après tout, car ce genre de personnage n'inspirait aucune méfiance, bien au contraire.

D'ailleurs, l'ancienne pirate ne manqua pas de ponctuer d'un petit rire gras la remarque d'Archibald sur sa compagne de soirée, hochant vivement la tête d'approbation.
Une pensée passagère lui vint alors sur la possibilité de trancher simplement la main de l'énergumène et d'oublier ces absurdes histoires de "passer inaperçue" indiquées dans son contrat. Mais non, elle savait rester professionnelle. Et puis s'il fallait trancher les mains de tous les hommes déversant leur fiel lubrique sur les femmes qui ont le dos tourner, il y aurait une pénurie majeur de main d'oeuvre dans toute la péninsule.

Ah, cela je ne vous le fait pas dire mon cher Archibald ! s'exclama Adrian en finissant à peine de rire. Mais c'est certainement grace à vous, qui avez si bien fourni votre soirée de toutes les tentations auxquelles on prend plaisir à céder, conclut-il.

Puis, Liliane fit mine de remettre la boutonnière de sa manche en place, dans le seul but de baisser les yeux sur les mains de sa cible, repérant immédiatement l’impressionnante chevalière. Et en effet, elle comprenait à présent pourquoi on lui avait dit de ne pas trop compter sur la contrefaçon qu'elle s'était procurée. L'éclat de cet alliage inconnu était fascinant, et la précision de ses gravures venaient d'un autre monde.

Ah, peste soit des boutonnières, grogna Adrian sans réel frustration. N'étions-nous pas mieux lorsque la mode était aux lacets ? plaisanta-t-elle avant de tourner un sourire vers son interlocuteur. Oh, bien évidemment,
je resterais au moins trois ou quatre ennéades, si les affaires vont fort. Ce qui est parti pour être le cas, je ne vous le cache pas !
ponctua l'ancienne pirate avec un petit rire. Sinon que dire ? Je ne suis qu'un commerçant ayant eu du succès, ainsi qu'une lettre de noblesse de notre charmante comtesse, pour me remercier d'un grand service, expédia-t-elle d'un revers de main. Mais vous, Archibald, vous êtes véritablement un homme de la haute société, vous êtes surement celui qui a les meilleures histoires à raconter ! déclara-t-elle alors, histoire de changer de sujet et de marquer davantage de points dans le cœur du bonhomme.
Revenir en haut Aller en bas
Louis de Saint-Aimé
Humain
avatar

Nombre de messages : 535
Âge : 29
Date d'inscription : 01/08/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 20 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Sam 17 Fév 2018 - 4:15




« Je ne vous le fait pas dire! Mes ménesses perdent un temps fou à tenter de me déboutonner, aussi bien vous dire que jadis, quelques lacets tirés suffisaient qu’on se retrouvait le sifflet à l’air! » Clama Archibald en ricanant franchement, bien qu’il en fut le seul. Même, de ce leg d’expérience empreint de sagesse, ses deux compagnons à l’air boudeur s’esquivèrent pour laisser l’hôte de la soirée en compagnie de l’avenant Adrian.

« Tous des emmerdeurs. De première, même! C’est pour eux que j’ai tout organisé, pour être bien franc. Ces fot-en-cul de lèche la piècette sont jaloux de mon succès! Dans toute cette popularité, je dois vous avouer Adrian, que je me sens bien seul. » Dit-il tout en s’approchant de lui en l’invitant à marcher à ses côtés, vers une poignée d’escaliers menant à l’extérieur sur un balcon. Là, il se posta près de la rambarde et observa au loin.

« J’ai bien une histoire à vous raconter. Une histoire de donzelle, si tu voyez ce que je veux dire! » Enfin, il avait retrouvé sa bonne humeur, comme si la simple évocation de la minette pouvait lui rendre le sourire. Ainsi, il s’évada en quelques palabres licencieux, s’exprimant avec grandiloquence tout en agitant sa main dont l’auguste anel attirait l’œil à tout coup. Au terme de son récit, la délicieuse créature qu’accompagnait Adrian revint avec elle, trois godet généreusement remplit d’un rouge épais et tout autant odorant.

« Je vous ai fait attendre? » Dit-elle, tout en leur offrant leurs breuvages pour mieux retourner au bras de son « client ». La mine toujours ensoleillée d’amusement, elle adressa au passage un regard fiévreux vers Archibald, son patron, comme si elle tenta au passage de s’attirer ses bonnes faveurs également. Et la chose sembla fort plus aisée qu’avec son actuel compagnon, car à peine sut-il retenir un long filet de salive à sa lippe lorsqu’il plongeât sans aucuns remords dans le décolleté de la mignonne. À coup sûr, il la désirait.


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Invité
Invité



Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié

MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   Sam 17 Fév 2018 - 20:41

Liliane sorti sa main de sa poche assez rapidement pour attraper celle de l'un des deux grincheux qui s'en allait, le plus jeune pour ce que cela importait. Elle serrait très fort ses doigts, au point de les engourdir désagréablement pour leur propriétaire, qui les avait garni de bagues.

Allons mon bon ami, souffla-t-elle en serrant un peu plus fort, le tirant vers elle. Vous nous quittez déjà ? Ne voulez-vous pas écouter les bonnes histoires de nôtre hôte ? fit-elle en haussant un sourcil. Lui qui se donna tant de mal pour nous offrir cette soirée ! insista-t-elle comme si elle voulait gagner du temps.

Cependant, le bougon se contenta de grommeler quelque chose d'un air un brin outré et retira vivement ses doigts engourdis avant de les secouer, marmonnant sa désapprobation face au comportement d'Adrian qu'il trouvait bien trop rustre et véhément.

Bien ! Faites comme il vous plaira ! balaya l'ancienne pirate avec un vague geste de la main.

Elle se tourna ensuite vers Archibald et l'écouta donc avec un sourire entendu et approbateur les malheurs de pauvre vieil homme riche d'Archibald. Comment pouvait on être riche et avoir encore des raisons de se plaindre ? L'ancienne pirate ne pouvait bien évidemment pas ne serait-ce qu'imaginer ce qui pourrait encore la rendre malheureuse si elle avait tout l'argent dont elle avait besoin. Déjà qu'elle ne se plaignait pas de sa situation actuelle, une meilleure encore semblait carrément idyllique, mais cela faisait longtemps maintenant qu'elle avait abandonné l'idée de comprendre les gens de la haute. Elle savait les imiter et les satisfaire, et elle n'avait certainement pas besoin de savoir quoi que ce soit d'autre.

Ah, comme je vous comprends mon cher Archibald, soupira-t-elle de manière assez convaincante. Les ingrats sont ceux qui voudrait obtenir plus que ce qu'on leur donne ! conclut-elle avec un petit rire méprisant à l'égare de tous ces gens. Alors que vous, vous offrez plus que ce qu'ils auraient pu obtenir par eux-même
Ce monde est bien fou, n'est-ce pas ?
enchaîna Adrian en hochant la tête d'approbation.

Puis elle suivit d'un œil vif et aguerri les mouvements de la chevalière qui était le but de sa mission, tandis qu'un sourire en coin, représentant à lui seul une prière à Arcam, se dessinait subrepticement sur ses lèvres. Après tout, son plan était dors et déjà en marche car, si elle avait tenu la main et écrasé les doigts de l'autre imbécile tantôt, c'était pour qu'il ne s’aperçoive pas qu'elle lui avait enfilé la fausse chevalière d'Archibald. Un faux qui, si l'ont se penchait dessus, ne ferait même pas illusion. Mais il serait largement suffisant s'il était observé de loin.
Elle se tourna alors vers sa compagne pour la soirée et pris le verre qu'elle lui tendait avec un large sourire reconnaissant.

Comme vous êtes charmante, Sélena, merci, souffla-t-elle avec élégance tandis qu'elle l’accueillait à son bras. À vous, je réserve de grandes surprises pour la fin de la soirée, promit-elle avec un clin d’œil lourd de sens, accompagné d'un petit rire lubrique. À ce propos, mon cher Archibald, vous disiez que vous vous ennuyiez ? fit-elle en réinterprétant à son goût le sentiment de solitude dont il lui avait fait part. Alors que diriez vous d'un tour de magie ? C'est un prêtre de Néera m'a enseigné ! Il s'agit d'un petit tour qui, s'il est réussi, garanti à deux personnes de passer ensemble la nuit la plus torride qui soit, appâta-t-elle avec un clin d’œil et un hochement de tête à l'intention d'Archibald.

Le genre de clin d’œil et de mouvement évocateur et sincère que les hommes s'échangent parfois lorsqu'ils se font complices face à un objectif à accomplir. Et peut être qu'Archibald, poussé par son apparente libido que Sélena semblait attisée, comprendrait qu'Adrian signifiait qu'il ferait en sorte que son petit tour fonctionne, afin d'installer une ambiance plus que favorable pour lui à l'égare de la prostituée.

Allons, c'est très simple en vérité ! fit-elle avec un sourire joyeux, attrapant la main d'Archibald qui comportait sa chevalière, la cachant afin qu'il ne prenne pas conscience qu'elle était encore à son doigt, car arrivait la manœuvre délicate. Sélena mettra sa propre main sur la vôtre, fit-elle en prenant la main de la donzelle pour la placer au bon endroit. Puis, je dépose ce petit médaillon de Néera en or sur le dos de sa main, je frapperais ensuite légèrement, et si la médaille se retrouve dans vôtre paume, alors c'est que la bénédiction vous est accordée !

Elle tira de sa poche un médaillon d'or à l’effigie de Néera et le posa effectivement sur le dos de la main de Sélena, prenant bien soin de manipuler les doigts de l'innocente donzelle afin de les écarter légèrement comme elle le voulait, cachant l'ouverture pratiquée derrière le médaillon lui même.

Bien, maintenant, voyons si Néera vous accorde sa bénédiction ! d'un geste vif mais délicat, elle pris les deux mains jointes entre les siennes, frappant doucement la médaille afin qu'elle tombe entre les doigts de la prostituée, directement dans la paume d'Archibald. Ô grande déesse, Sélena et Archibald seront-ils l'un pour l'autre les meilleurs amants jamais connus ? déclara-t-elle avec ferveur, secouant légèrement les mains liées.

En réalité, si elle les serrait entre les siennes, et si elle les secouait ainsi, c'était autant pour l'effet dramatique que pour générer autant chez elle que chez les deux autres, suffisamment de transpiration. La tension sexuelle de l'un, la gène éventuelle de l'autre, ses propres mains moites sous l'effet de la concentration... De plus, le mouvement ferait gigoter la médaille bien au creux de la main d'Archibald, effaçant ainsi tout doute, l'ancienne pirate resserrant au passage les doigts de Sélena afin que la supercherie passe inaperçue.

Et maintenant, voyons voir... souffla-t-elle comme pour faire monter le suspens et ainsi davantage dévier l'attention des deux gogos.

Elle fit donc tout doucement glisser ses propres mains sur les doigts des deux participants, comme pour ne pas briser la magie, comme si un geste brusque pouvait encore briser le sortilège, alors qu'en réalité... Lilian faisait tout doucement glisser la chevalière d'Archibald hors de son doigt. En prenant en compte qu'il s'agissait d'un bijou qu'il retirait chaque soir avant de dormir pour le ranger en lieux sûrs, il devait obligatoirement être plutôt facile à enlever. La sueur aidant, le détournement d'attention agissant, et la pression exercée sur ses autres doigts effaçant la sensation de sa bague retirée, Liliane n'avait aucun doute quand à sa réussite.
Elle fit alors glisser la précieuse bague dans sa manche, et ouvrit grand ses mains dans un ultime détournement d'attention :

Et tadaaaaam ! s'exclama-t-elle. Ouvrez la main,
cher Archibald ! Le médaillon doit forcément s'y trouver ! Et cela voudrait dire... héhéhé,
fit-elle en laissant sa phrase en suspens dans un haussement de sourcil racoleur.

La prochaine partie du plan dépendrait de la réaction d'Archibald. Soit il ne se douterait de rien, et Liliane lui ferait remarquer que son ami de tout à l'heure portait la même chevalière que la sienne, lui faisant ainsi constater sa disparition et courir après le faux voleur, soit il s'en apercevrait, et Liliane devrait alors s'étonner et faire semblant qu'elle pensait que l'autre grognon de tout à l'heure la lui avait juste prêté avant de la reprendre. Dans tous les cas, Archibald se focaliserait sur sa chevalière qu'il reconnaîtrait de loin, laissant largement le temps à l'ancienne pirate de disparaître avec sa compagne dont elle ne savait pas vraiment quoi faire pour le moment.




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'oncle Archibald ♫ [PV Louis]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» VOILA LE PATRON DE MICHELLE PIERRE-LOUIS
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Mirlande Manigat prend position pour Madame Michelle Duvivier Pierre-Louis
» Que pensez-vous de cette intervention de Levaillant Louis Jeune au Nouvelliste
» Le projet de Michele Pierre-Louis.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Duché de Soltariel :: Comté de Sybrondil-
Sauter vers: