Partagez | 
 

 [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies

Aller en bas 
AuteurMessage
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 731
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  966 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    Ven 16 Fév 2018 - 21:09

<< Deux demi-sang
Les lances d'Ostirion >>


Arkuisa de la 3e ennéade de Barkios
Dixième année du Onzième Cycle



Les pièces se mettaient en place. L’échiquier serait bientôt complet. Tu pourrais sous peu te targuer de ne plus avoir à infliger plus de responsabilités sur les Clans. Le reste t’incomberait à toi, et à toi seulement, en qualité de Chef de Guerre. Halyalindë avait raison finalement. Même sans que tu ne te sois prouvé un Commandant efficace, le simple fait que tu te sois présenté devant eux avec la bénédiction des Ëalas, le simple fait que ce soit ta bouche qui les emmène à prendre les armes, le simple fait que ton visage et tes mots soient la bannière du ralliement… les guerriers des Noss compteraient sur toi pour les guider à travers les affrontements, même les plus revêches d’entre eux. Bien sûr ils ne s’attendraient pas à ce que tu exerces une main de fer sur des bataillons dont les déplacements sont voués à être chaotiques, à se faire plus une danse chasseresse qu’une véritable ligne de front, mais il te faudrait prendre sur tes épaules le poids des grandes décisions, et leur prouver que tu ne les avais pas appelé sans avoir fermenté de stratégie.

Et de stratégie tu en avais une au moins qui n’admettait pas d’être discutée. Eraïson vous l’a prouvé, il est mal avisé de tenter de pénétrer une place forte occupée par les Drows, fussent-ils encore peu entre ses murs. Le Front vous l’a plusieurs fois prouvé, il est dangereux d’affronter les Sombres même lorsque le couvert forestier joue en votre avantage. Eraïson vous l’a prouvé, les Sombres ne laissent jamais rien derrière eux qui ne soit pas totalement souillé… alors quelque chose de bon qui ait été fait des mains conjointes d’artisans Daedhels et Arïn. Il n’était pas question de chasser vos cousins Eldéens de Yutar, non, il fallait que ce symbole de leur présence si près de vos terres sacrées disparaisse une fois pour toutes. Yutar devait tomber. Au sens propre. Et pour ça, tu n’avais besoin que de si peu… Aussi destructeurs soit leur mode de vie, les humains avaient encore beaucoup à apprendre des deux peuples elfiques.

La signification du mot Anéantir étant l’une d’elles.

Aussi traumatisante qu’elle ait été, la rencontre avec le mage d’Ombre Puysard t’aura beaucoup appris. Sans le vouloir il t’aura donné accès à des savoirs sur la magie pure que les Bibliothèques Lëandrines, Ardamiries et Tethianites, si elles les possèdent même, tiennent gardés bien loin des yeux des curieux. Sans le vouloir il t’aura donné accès à des savoirs sur la magie tenant chez les Ornedhels de macabres légendes, d’histoires contées aux jeunes sorciers pour les dissuader de se laisser aller à un Art dangereux. Au grand damn de son peuple, le Prima Sanguis venait de te donner une idée de tout ce qu’il était possible de faire d’un simple cristal.

Simple… du moins simple à défaut d’un autre mot, parce que dans l’exercice de la magie tout était important, et s’il y a une chose que tu n’auras pas besoin d’avoir attendu de voir de lui pour la savoir, c’est que le moindre obstacle au mouvement des énergies peut réduire à néant, ou pire, transformer en un dangereux fiasco n’importe quel sortilège. C’est un cristal d’une pureté extrême qu’il te faudrait, et malheureusement, tu ne peux pas dire que tu en aies croisé de nombreux au cours de ton périple.
Halandarin aurait pu t’aider, si seulement il avait été encore parmi vous. Là où la flore et la faune étaient ton domaine d’expertise, le Toer Tamindal était un puits de connaissance en ce qui concernait les minerais, des gemmes aux métaux. C’est à le côtoyer, lui et ses apprentis, que tu t’étais ouvert à toute une branche de potentialités inexplorées de l’expression de ta magie de la terre, mais à quoi bon être capable de créer des gemmes parfaites de ses doigts, si à l’instant où se briserait ta concentration, elles retourneraient à l’état de poussière ?

Il te fallait espérer, espérer simplement, que d’autres puissent se montrer d’aussi bon conseil que ton ami, et espérer que si ces gens existaient, qu’ils veuillent bien se donner la peine de t’aider. Si les rumeurs quant à ton entreprise courent déjà bon train parmi les Ornedhels, ta filleule et toi aviez convenu qu’il serait plus judicieux de préserver pour l’instant les Taledhels de la nouvelle. Mais alors il en devenait plus intrigant encore pour les Citadins de la Canopée de voir évoluer parmi eux un grand Ornedhel à la tenue d’apparat que leurs standards jugeraient loqueteuse. Quelques regards de travers ne t’empêchèrent pas de mettre le pied dans la joaillerie qui serait avec la bénédiction de Kÿria la réponse à tes problèmes.

L’oreille tendue à l’écho des arcanes, les doigts vibrant légèrement, rapidement imité par le petit reptile juché sur le haut de ton crâne, tu jauges les pierreries présentes sur les étals, parcours leurs cristaux à la recherche d’imperfections… toujours légèrement trop présentes même pour les plus pures. C’était donc un service tout particulier que tu devrais demander à la tenancière de te rendre, car ce n’était pas de la savoir capable d’un quelconque travail d’orfèvrerie qui t’intéressait, mais…

- Excusez-moi, heri tu baisses la tête un instant en guise de salutations mais auriez-vous la moindre idée des régions d’Ardamir où affleurent les gemmes ?

Parce que tu savais tout de même que faille-t-il concevoir d’aller jusqu’à Mera, ces Terres Ancestrales étaient parmi les plus riches en matières précieuses.


Trad:
 
Référence pour la tenue d'Estiam:
 

_________________
Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois

Ce n'est encore qu'un début:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kara Demge
Elfe
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 21
Date d'inscription : 13/02/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  430
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    Lun 19 Fév 2018 - 16:26

Kara était assise à son établi, penchée sur son nouveau projet : un collier qui servira de catalyseur à une mage de l'eau. La pierre, un énorme saphir qui lui avait coûté une fortune à importer du royaume des nains jusqu'à Naelis et qu'elle avait ensuite ramené elle-même en Ardamir, était probablement la plus belle qu'elle n'avait jamais vue. Elle prenait son temps à confectionner le collier, plus qu'il ne lui en fallait d'ordinaire pour un travail de cette taille, car elle aimait regarder la pierre. La joaillerie est aussi un travail de contemplation.

Occupée à graver des runes dans les bandes dorées qui formeront le pendentif, elle aperçu du coin de l'oeil un elfe gigantesque rentrer dans son magasin. Elle reconnu un Noss par les vêtements légers et quelques peu barbares qu'il portait, mais puisqu'il ne parlait pas et se contentait de juger ses bijoux d'un regard sévère, elle ne dit rien. Elle devait de toutes façons continuer de graver pendant que le métal était encore malléable. Sinon, elle devrait chauffer le métal de nouveau, au risque d'effacer une part de son travail.

Après des instants qui lui paraissent interminables, le Noss brisa le silence de sa grosse voix. Kara s'arrête au milieu de sa rune, intriguée. Elle était pourtant persuadée que les Ornedhels répugnaient jusqu'à l'idée d'exploiter la terre d'Anaëh à travers des mines, et n'utilisaient que des matériaux extérieurs au royaume. Elle même n'était pas vraiment partisane des mines. C'est pour cela qu'elle avait ouvert un comptoir à Naelis : afin de pouvoir commercer avec le reste du monde et ses ressources. Lentement, elle reposa son ouvrage sur la table de bois, au milieux de ses nombreuses pinces.

- Bonjour, dit-elle d'une voix neutre. Je ne savais pas que les Noss étaient devenus adeptes du fait de creuser à travers la terre mère. Elle marqua une pause. Je suppose que les temps changent.

Cela faisait des années qu'elle n'était pas allée chercher des pierres en Anaëh. Pas depuis le Voile. Elle resta songeuse un moment, et releva le regard vers le Noss.

- Les plus belles pierres que j'ai vu se trouvent à l'Ouest des Monts Telion, au nord d'Aleandir. Mais qu'est-ce que vous cherchez en Anaëh que vous ne trouveriez pas ailleurs ?
Revenir en haut Aller en bas
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 731
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  966 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    Mar 20 Fév 2018 - 22:53


C’est avec un flegme peu commun chez les bons-vivants d’Ardamir que la joaillère te reçut, mais c’est avec une curiosité tout à fait locale qu’elle aborda sa réponse. Une curiosité tout à fait locale, mais aussi une naïveté bien propre à ceux qui sont trop étranger à la culture Ornedhelle pour en comprendre les nuances. C’est vrai, les Ornedhels considèrent les mines comme des brèches taillées à travers la terre mère, d’outrageuses blessures infligées à l’Œuvre, et c’est un avis que malgré tes longues années passées au sein des Cités, tu partages avec eux. Mais les Ornedhels sont aussi les premiers à exploiter ce que leur offre la forêt. Si les clans ayant recours au travail du métal sont si peu nombreux, c’est parce qu’ils sont tout aussi rares les endroits en Anaëh où le métal affleure en surface, mais ce métal ils ne le volent pas, il leur est offert. Ce sont aussi des Ornedhels les premiers à avoir profité des cavernes aux gemmes de Mera, utilisant les abondantes pierres précieuses à portée autant pour la fabrication d’outils du quotidien que dans l’expression de leur art.

La grande différence entre les Noss et les Citadins était que là où les premiers rechignaient à prendre plus que ce qu’il leur était offert sur l’instant, les seconds empruntaient souvent de larges quantités, pourvu d’être convaincus être capables de rendre égal service à l’Œuvre.
Mais aujourd’hui tu te retrouvais face à des circonstances exceptionnelles. S’il te fallait éventrer la terre et la roche pour obtenir des gemmes assez pures, il en serait ainsi. Les enjeux étaient trop importants pour attendre...

- Habituellement nous n’aimons pas puiser dans ce qui n’est pas à notre portée, mais dans l’urgence une écorchure est un moindre mal. Ton front se plisse de déception lorsque se retenant d’énoncer Ardamir, la joaillière évoque Alëandir, mais ton visage reprend son habituelle neutralité lorsqu’il s’agit de répondre à sa question  C’est chez les Ondur et en Anaëh que l’on trouve les pierres les plus pures, et celles d’Anaëh grâce à la nature de nos terres font des conduits particulièrement efficaces pour les rituels magiques. Et des cristaux comme j’en ai besoin sont rares même au sein de nos terres sacrées.

Tu soupires. S’il fallait remonter aussi loin vers le Nord pour trouver ce dont tu avais besoin, alors le temps viendrait réellement à manquer… à moins que… à moins que tu ne réquisitionne une embarcation, et ne passe par voie d’eau. La géologie n’avait jamais été ni ton domaine d’expertise ni celui de ton clan, et tu as bien peur qu’il soit plus long encore de demander conseil aux différentes Noss d’Ardamir. Tu partirais par les cours d’eau d’Ouest, en espérant que l’escale à Mera soit le théâtre d’une heureuse surprise.

- Mais je vous remercie pour vos conseils, heri.

Un hochement de tête en guise de salutations, et alors tes talons se tournèrent définitivement en direction du port.


PS:
 

PPS:
 

PPPS:
 

_________________
Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois

Ce n'est encore qu'un début:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kara Demge
Elfe
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 21
Date d'inscription : 13/02/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  430
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    Jeu 22 Fév 2018 - 16:55

Kara hocha la tête en écoutant la réponse du Noss. Effectivement, elle avait vu peu de pierres aussi belles et puissantes que celles qui venaient d'Anaëh. Un cadeau de la Déesse Mère, sans aucun doute. Et pour les nains, cela devait être une consolation, puisqu'ils et elles n'accédaient pas à l'immortalité. Elle se demanda si les pierres et leur pouvoir n'était peut-être pas un cadeau de Kyria aux Ondurs, afin de les enchanter et d'échapper à la mort. Mais elle connaissait peu les arcanes qui donnaient et transmettaient la vie, et ne se permettrait pas de spéculer sur les intentions divines. Ce n'était pas son travail.

Elle se stoppa dans ses pensées et se rendit compte que son interlocuteur lui parlait d'une urgence, et d'un cristal d'une rareté exceptionnelle. Si cela concernait Anaëh, et cela ne l'étonnerait pas, puisque les Noss ne s'occupaient que de leur entourage immédiat, elle avait envie de savoir. La dernière fois que quelque chose s'était passé sans qu'elle le sache, des milliers d'elfes étaient morts. Non pas qu'elle aurait pu y faire quelque chose. Mais maintenant, elle voulait savoir.

L'autre elfe soupira, il paraissait ennuyé. Les Noss ne savaient pas patienter. Kara le regarda avec un air interloqué alors qu'il tournait les talons et s'apprêtait à partir. Brusquement, elle se leva, sa chaise bruissant sur le plancher.

- Attendez. Elle s'en voulu d'avoir eu une réaction vive, mais elle était à cran depuis le massacre d'Eraison. Ce cristal que vous recherchez, pourquoi en avez-vous besoin ? Et sauriez-vous le reconnaître ? Elle étudiait toutes les pierres du monde depuis des centaines d'années. Elle connaissait leur pouvoir, et d'où elles venaient. Si il lui mentait, elle le saurait.
Revenir en haut Aller en bas
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 731
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  966 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    Ven 23 Fév 2018 - 0:30


Ton pas s’arrêta brusquement lorsque tu entendis racler la chaise sur le sol de l’établissement. Ton oreille se tendit, ton visage se tourna légèrement, juste assez pour pouvoir observer la joaillière du coin de l’œil. Ardamirie. Curieuse. Rien d’étonnant, surtout quand c’est bien parce que tu touchais à son sujet de passion que tu étais venu la quérir.

- J’en ai besoin pour finaliser un sortilège. Ton bras se tendit d’un trait, se replia tout aussi vivement en angle droit, au même temps que ta paume se refermait, simplement pour que ta main puisse se rouvrir, et libérer un octaèdre minéral, dont l’apparent granit eu tôt fait de se transformer en un parfait diamant Je suis un élémentaliste, je saurai reconnaître ce que ma magie est capable de produire. Tu relâchas ta concentration, et sitôt fait le prisme tomba en poussière, qui disparurent dans le néant avant même avoir eu le temps d’être soufflées, expliquant par la même occasion la raison pour laquelle tu dépendais d’une pierre naturelle

Ton regard retrouva la direction du départ et tu repris finalement ta marche, t’éloignant quelques pas d’elle sans un au-revoir, avant que le souvenir de te retrouver en présence d’un être dont le langage implicite ne fonctionnait pas forcément à la manière du tien.

- Mais j’imagine que si vous posez ces questions, c’est qu’être du voyage vous intéresserait ? tu lui lances, reprenant la même position de dialogue quelque peu impersonnelle Quoique même si vous ne l’étiez pas au départ, vous gagneriez à profiter d’une occasion de puiser la terre sans exagérément la blesser.

Et toi tu gagnerais à être accompagné d’une Taledhelle pour trouver une embarcation qui accepte ta présence pour un temps prolongé.

_________________
Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois

Ce n'est encore qu'un début:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kara Demge
Elfe
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 21
Date d'inscription : 13/02/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  430
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    Mer 28 Fév 2018 - 14:59

Le grand elfe s'arrêta mais ne la regarda qu'à peine, avant de tendre son bras et de faire apparaître une pierre au creux de sa main. Elle eu un bref moment de recul. Un mage. Cela n'avait pas grand chose d'impressionnant au sein du peuple elfique qui en possédait le plus grand nombre de tout Miradelphia, mais celui là avait l'air d'apprécier le fait de surprendre ses congénères. Un trait courant, chez les gens comme lui. Une bande de frimeurs. Kara, depuis qu'elle avait remarqué ceci, avait du mal à apprécier les mages qu'elle ne connaissait pas, et celui-ci lui donnait une piètre première impression. Au moins, ce n'était pas une affaire d'état.

Elle ne dit rien et le regarda s'éloigner, et reprendre son manège quelques pas plus tard. De but en blanc, il lui proposa de l'accompagner dans sa quête. Surprise, elle ouvrit de grands yeux, ne sachant que répondre. Laissez, moi réfléchir, dit-elle en tournant le regard vers l'ouvrage interrompu sur sa table, sa main droite venant pincer instinctivement son menton. Cela faisait des années qu'elle n'avait pas exploité le sol d'Anaëh, qu'elle considérait désormais comme sacré. Bien sûr, elle savait que tous les éléments de la terre étaient un cadeau de Kyria à ses enfants, mais elle n'avait plus osé en profiter depuis le dernier Voile. D'un autre côté, elle n'avait pas ramené autant de pierres qu'à son habitude de son dernier voyage à Naelis, et n'avait pas prévu d'y retourner de sitôt. Ce serait donc une opportunité de renouveler son stock, qui lui prendrait deux énnéades au plus. Pourquoi pas.

Elle leva ses yeux vers le Noss, qui ne s'était toujours pas présenté, et elle se rappela qu'il n'était vraiment pas aimable. Voyager avec lui ne serait pas une partie de plaisir, mais elle se dit qu'elle pourrait emmener des livres avec elle. Finalement, elle dit :

- Je pourrais être disponible, mais j'ai encore besoin de vérifier certaines choses. Retrouvons nous dans deux heures à l'embarcadère et je vous donnerai ma réponse. Au pire, je vous aiderai à trouver un bateau.
Revenir en haut Aller en bas
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 731
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  966 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    Sam 3 Mar 2018 - 14:46


Il y avait bien peu de chances qu’elle n’accepte pas, ou du moins n’arrivais-tu pas à lui trouver de véritable raison de refuser. Oui, de ton côté, c’est beaucoup plus par souci de praticité que de simple sympathie que tu lui auras proposé l’aventure. Pour la relative entente régnant entre Taledhels et Ornedhels à Ardamir, il était loin d’être dit qu’un passeur prenne le risque de t’accueillir seul. Ils ne comprendraient pas, ou du moins ne voudraient certainement pas comprendre les raisons amenant un Noss à leur demander leurs services. Mais en contrepartie, tu serais capable non seulement de lui fournir protection, mais aussi de lui servir de contact avec les Ornedhels protégeant certaines veines si seulement elle révisait sa position et se décidait à s’y intéresser. À moins que tu ne sois plus effrayant qu’elle n’ait osé te le faire comprendre, il n’y avait pas matière à réfléchir. Faire patienter un commanditaire elfe deux ou trois ennéades de plus au grand maximum serait loin d’autant le déranger que s’il s’agissait d’un mortel.

- Soit. À dans deux heures. Tu te retournes complètement vers elle en entamant ton départ à reculons, baissant symboliquement la tête Estiam.

Et d’un sec tour de cheville, tu lui faisais à nouveau dos, prenais à nouveau la direction des passerelles… pour finalement te jeter dans le vide, sous l’œil médusé des passants. Tu évolues de branche en branche dans un acrobatique je de virevolte, invoquant tes propres plates-formes lorsque celles que te fournissent la configuration de la Cité d’Ardamir viennent à manquer, et ainsi il ne te faut que quelques minutes à peine pour rejoindre les rives de La Rêveuse, et gagner le calme port de la Cité du Grand Chêne.

Elles ne sont pas bien nombreuses les embarcations reposant à quai, et du peu d’entre elles il n’y en a encore moins qui te satisfasse. De grandes embarcations, destinés à accueillir les voyageurs se dirigeant vers Mera ou Alëandir en nombre conséquent. Tu n’étais pas en position ni d’attendre de les voir se noircir d’âmes, ni de supporter la lenteur de leur molle traversée, il te fallait plus petit, beaucoup plus petit. Deux heures devant toi, durant lesquelles à défaut de trouver chaussure à ton pieds, tu pourrais te distraire en observant comment les autres se défont des leurs.

- La pêche n’a pas l’air très bonne.
- Pas vraiment. Le printemps a été frisquet, on a dû composer avec les restes d’engelures. Faudra certainement attendre quelques ennéades d’été avant que le poisson ne remonte. Heureusement qu’il y a Quatrième Saison ! Je me demande comment vous faites, vous les Noss.
- Quand le poisson ne vient pas, on mange autre chose, voilà tout.
- Vrai que vous savez mieux que nous où se cache la nourriture.

Le pêcheur te sourit moitié de sympathie, moitié de déception à l’idée d’être de si peu de contribution jusqu’à ce que viennent les beaux jours, mais ainsi étaient faites les lois de la nature.

- Quelques temps à quai pour ton embarcation on dirait.
- Encore quelques temps oui, comme si l’hiver n’avait pas été assez long.
- Est-ce que je pourrais te l’emprunter pour un temps ?
- C’est pas contre toi l’ami, mais même si tu sais manœuvrer, à moins de ne pas s’y voir pour plus de quelques heures, on monte pas seul sur un bateau. La barre se tiendra pas toute seule quand t’auras besoin de dormir, et c’est pas partout que tu pourras accoster.
- Au moins une autre personne donc ?
- Si tu trouves quelqu’un d’assez dingue pour te tenir compagnie, c’est comme tu veux. Au moins ma pauvre barque restera pas au port à attendre.
- Tu as deux heures devant toi ?
- Sûr !

Deux heures pour une réponse. Heureusement, vous les elfes étiez d'une rare patience.

_________________
Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois

Ce n'est encore qu'un début:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kara Demge
Elfe
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 21
Date d'inscription : 13/02/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  430
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    Ven 9 Mar 2018 - 17:10

L'elfe se retourna enfin complètement et accepta sa proposition. Elle eut à peine le temps de lui répondre "Kara." qu'il se jeta dans le vide. Kara étouffa un cri avant de le voir émerger à nouveau des feuillages. Il sautait de branche en branche. Les Noss n'avaient vraiment aucune patience : elle lui avait donné deux heures, pas un défi de vitesse. Elle soupira et retourna finir ce que cet étrange entretien avait interrompu, et, pendant qu'elle gravait le métal délicat, réfléchit à la proposition.

Elle était toujours méfiante à l'idée de creuser dans la terre sacrée, mais elle se dit qu'au fond ce n'était pas si grave, que Kyria avait laissé ses pierres aux pouvoirs protecteurs pour aider ses enfants lors de leur passage dans le monde des vivants. Et qu'elle le faisait avant, qu'il n'y avait que les imbéciles qui ne changeait pas d'avis, du moins c'est ce que l'on disait. Quoique cette remarque ressemblait plus à celle de quelqu'un d'amer qui souhaitait gagner un débat. Ah, et maintenant qu'elle s'était perdue dans ses pensées, elle avait failli manquer une rune. Et si elle manquait une rune, le client risquait de se faire pousser des touffes de poils sur tout le corps plutôt que de se protéger à l'aide d'un sort. Ou quoi que ce soit d'autre, elle n'y connaissait pas grand chose, à la magie.

Lorsque son travail fût achevé, une heure s'était écoulée. Elle avait fait son choix : elle partirait. Elle n'avait rien à perdre (à part sa patience, si le Noss continuait à frimer comme il le faisait) et beaucoup à gagner. D'autant plus, elle aimait voyager. Elle mit des vêtements plus confortables pour le trajet, un pantalon bouffant et une tunique de lin, remplit un grand sac d'une couverture, quelques autres vêtements, un livre et ses outils, emballés dans une trousse de cuir. Elle jeta le tout sur son dos, et lorsqu'elle passa la porte de chez elle, elle était en avance sur leur rendez-vous.

Elle descendit sur l'embarcadère, et aperçu Estiam qui discutait avec un pêcheur, Iless, qu'elle connaissait bien. Elle avait réalisé un bijou qu'il avait offert à sa femme pour leur anniversaire il y a quelques années de cela. Il faisait pâle figure devant le Noss, qui était vraiment colossal. Sans hésitation, elle s'avança vers eux et salua chaleureusement le pêcheur. Ils échangèrent quelques politesses, puis elle se tourna vers son compagnon de route.

"- Je vois que vous nous déjà avez trouvé une embarcation ! Iless, seras-tu du voyage ?"
"- Malheureusement non, je suis bien occupé ici, mais je ne doute pas que tu sauras manoeuvrer ma vieille coque de noix !"
"- Quel dommage, nous promettons de la ramener en bon état !" Elle leva les yeux vers Estiam. "Vous êtes prêt ?"
Revenir en haut Aller en bas
Lœthwil
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 731
Âge : 21
Date d'inscription : 20/10/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  966 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    Sam 10 Mar 2018 - 14:34


Longtemps en avance, voilà qui était loin de te déplaire, la Taledhelle avait terminé de prendre sa décision, et elle te semblait tout sauf négative. À moins que ce ne soit une nouvelle coutume chez les Ardamiris – ils sont parfois excentriques après tout – que de se promener à travers la Cité en tenue de voyage. Tu n’eus cependant pas besoin de la moindre indication verbale de sa part avant de laisser tes lèvres peindre un feint rictus, et de reposer au sol la pointe de tes pieds, quittant ta position d’attente accroupie pour ton habituelle posture droite, les orteils agrippant légèrement le sol, et les genoux contre-fléchis.

- C’est à la générosité de notre ami pêcheur que je le dois. Tous n’auraient pas si facilement envisagé de confier leur embarcation – même condamnée à l’immobilisme – à un Ornedhel Je suis prêt. Tu te retournes une dernière fois vers votre donateur le saluant d’un hochement de tête Encore merci… Iless. À bientôt.

Manœuvrer une embarcation, voilà quelque chose que tu n’avais que trop peu eu l’occasion de faire, en presque un Cycle de vie. Quelque fois tu avais eu l’occasion d’observer les marins Thaaris, de près ou de loin, plus souvent tu avais côtoyé les passeurs et les pêcheurs en Anaëh, mais la grande partie de tes voyages, tu les avais faits à la chevauchée ou le pied au sol. Il faut dire qu’en tant qu’élémentaliste, et en tant qu’hydromancien par-dessus-tout, il est des contraintes face à l’élément aqueux auxquels tu auras toujours eu le réflexe de faire face de manière plus ou moins détournée.

- Laisse-moi faire. Tu interromps ton équipière alors qu’après que vous ayez défait les amarres, elle se saisit d’une rame Occupe-toi plutôt de préparer les voiles, mais ne les lève pas, pas pour l’instant. Tes yeux se plantent ensuite dans ceux de la créature posée sur ton épaule  Va la rejoindre Ilweran, j’aurai besoin de place.

Juché à la poupe de l’embarcation, tu prends une grande inspiration, te plonges dans les fascinantes mélodies duelles d’Ardamir, et sur leur rythme, tes paumes se tendent vers l’extérieur avant d’être lentement ramenées l’une contre l’autre. Tu entames une danse lente, précautionneuse, aussi calme et fluide que l’eau de la Rêveuse, et de là tu modèles une mélodie à l’image de tes souvenirs de l’autre. Autour de vous, à la surface de l’eau commencent à émerger pour mieux disparaître des crêtes écailleuses, qui si elles n’étaient pas aussi translucides que la rivière en elle-même auraient pu passer pour quelque reptiles en chasse. À la place les créatures déversent leur masse contre la coque de la barque avec une extraordinaire dextérité, vous portant loin des quais et en grande eau sans que vous n’ayez ni à mettre rame à l’eau ni à jouer avec le vent et les voiles. La proue prend la direction de l’Ouest.

- On passe par les montagnes.

Tes yeux se plissent, ton épaule se déboîte vers l’arrière, et d’un large et puissant mouvement, tu pousses de ta paume l’air vers l’avant. Sous vos pieds l’embarcation prend un fulgurant départ. Tes mouvements ne gagnent pas beaucoup en rapidité, mais l’intensité avec laquelle tu les trace n’a maintenant plus rien à voir avec celle du départ. Tes muscles se tendent puis se contractent comme si tu soulevais littéralement le fleuve,  et dès lors que quelques minutes de ce jeu se seront écoulées, ton imposante stature aura encore gagné en volume, engorgée sous l’effort. Accompagnés par votre cortège de serpents d’écumes, bondissant à l’occasion pour tracer des arches au-dessus de vous, vous traciez le fleuve à presque vingt nœuds. Et parfois, des obstacles affleurant rendaient dangereuse cette vitesse relativement élevée, alors parfois, tu bondissais,  te lançais dans une vrille aérienne, et soulevait avec toi le bateau haut par-dessus rochers et bois mort.

Tu ne tiendrais certainement pas ce jeu plus d’une heure, mais au moins à ce moment auriez-vous déjà mis derrière-vous une grande partie du chemin. Après quoi tu pourrais te reposer le temps que vienne le moment de remonter les courants du Norn.

_________________
Anorn : J'aimerais pas me la prendre je crois

Ce n'est encore qu'un début:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies    

Revenir en haut Aller en bas
 
[Cri des Premiers ralliements | Terres d'Ardamir ] Une gemme pour des vies
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les 100 premiers jours du gouvernement vus par...
» Les 100 premiers jours du president Preval vus par les media
» Une clinique medicale pour les premiers soins a St-Ard (Archaie)
» LES 100 PREMIERS JOURS DU GOUVERNEMENT DE MADAME PIERRE LOUIS !
» Premiers pas.. Première mousse...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: