Le Deal du moment : -33%
Ecran PC HP 27xq 27″ QHD Noir
Voir le deal
199.99 €

 

 Le reflet des piques [Tibéria]

Aller en bas 
AuteurMessage
Cosimo Tête Pelée
Humain
Cosimo Tête Pelée

Nombre de messages : 120
Âge : 103
Date d'inscription : 01/09/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  35 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Le reflet des piques [Tibéria] Empty
MessageSujet: Le reflet des piques [Tibéria]   Le reflet des piques [Tibéria] I_icon_minitimeMar 10 Avr 2018 - 18:29


La compagnie avait quitté Diantra quelques jours plus tôt, long serpent de carrioles et piquiers autour duquel moucheronnait des putains et des receleurs. Un petit bourg ambulant dont les greniers étaient bien vides : la prise de Christabel avait déçu les espoirs des compaings, qui devaient se mettre sans tarder à la recherche de contrats pour passer l’hiver confortablement. Les derniers écus du trésor de la compagnie avaient servi à recruter de nouveaux portes-piques à Diantra et ses environs. Une flopée de jeunes aventureux, artisans et journaliers ruinés rejoignirent ainsi les rangs des chauffeurs de pâturons. Tout ce beau monde prit la route pour le Sud, où les troubles rimaient avec opportunités pour les routiers affamés.

Un tel charroi avançait avec lenteur, et des estafettes bien escortées le devançaient pour prévenir de leur venue les seigneurs du cru, qu’on ne s’affole pas du reflet de toutes ces piques. De reste, ils n’étaient pas seuls sur la grand-route, et la nouvelle de leur arrivée se répandit bien vite dans le pays. Point d’incendie, point de tuerie, telles avaient été les strictes consignes de Cosimo, mais quelques débordements regrettables étaient inévitables. Parfois le soir, quelques cavaliers quittaient le campement pour rejoindre une ferme bien grasse aperçue durant le jour. Ils en revenaient avec des provisions, quelques pièces, et une odeur persistante de chair brûlée accrochée aux basques. Les chauffeurs de pâturons méritaient bien leur nom.

Enfin, ils entrèrent sur les terres du duché de Soltariel. En homme poli, Cosimo souhaitait annoncer sa venue en personne aux autorités. Leur objectif restait le pays ydrilote, mais Soltariel constituait une base d’opération naturelle pour leurs menées futures. Et quoi de mieux que la capitale du duché pour recueillir rumeurs et renseignements sur le conflit ? Les mercenaires étaient des parasites, mais doués d’un peu de cervelle. On prendrait le pouls de la région, jaugerait les différentes parties avant de décider de la marche à suivre. Escorté d’une demi-douzaine de traîne-épées aux mines féroces, Cosimo quitta le campement à bride-abattue pour rejoindre Soltariel. Ils dévoraient la route avec appétit, pas mécontents de quitter l’agitation du camp pour cette escapade.

Les cavaliers arrivèrent bientôt en vue de la cité, où bouillonnait une grande agitation. La guerre était sur toutes les langues et dans tous les esprits. Couverts de poussière, ils descendirent dans une méchante auberge pour se débarbouiller, avant de prendre la route du château ducal. Très simplement, on demanda audience. Au nom de qui ?

Du haut de son cheval, Cosimo lissa sa moustache :

« Au nom du capitaine Cosimo Tête Pelée et ses compaings, aventuriers de leur état, vainqueurs de Valdrant et Christabel, loyaux sujets du bon roi Bohémond Ier ! »

Revenir en haut Aller en bas
Tibéria de Soltariel
Humain
Tibéria de Soltariel

Nombre de messages : 613
Âge : 33
Date d'inscription : 02/05/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 29 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Le reflet des piques [Tibéria] Empty
MessageSujet: Re: Le reflet des piques [Tibéria]   Le reflet des piques [Tibéria] I_icon_minitimeSam 14 Avr 2018 - 23:30


« Il y a un certain capitaine Cosimo Tête Pelée qui demande audience. » Cassio avait buté sur le nom comme s’il n’arrivait pas à croire qu’un homme puisse se nommer vraiment ainsi. C’était bien le comble du ridicule. Tibéria regarda le serviteur en fronçant les sourcils. « N’est-ce pas à la couronne à les accueillir? » L’ancien esclave ne cacha pas son dégoût. La simple idée de s’adresser à Roderik le révulsait maintenant. « Ils sont tous très occupés à manigancer derrière les portes closes. Puis, il a bien dit que vous êtes encore la duchesse et rien ne vous empêche de recevoir les gens en votre demeure. » La jeune femme quitta son fauteuil et sa lecture. Elle ne pouvait peut-être plus prendre de décisions officielles, elle pouvait encore remplir son rôle d’hôtesse. « En effet, je peux encore accueillir des gens chez moi. » Sans plus d’hésitation, elle s’engouffra dans le couloir.

Le nouveau venu attendait à l’extérieur, monté sur son cheval et en compagnie de ses hommes, tous des cavaliers également. Les gens prêts à se battre contre l’envahisseur continuaient à affluer en ville et la cité de tente qui bordait la capitale ne cessait de croître pour le plus grand plaisir de Tibéria qui y voyait là un signe encourageant. « Capitaine, je suis Tibéria de Soltariel, duchesse de Soltariel jusqu’à preuve du contraire. En quoi puis-je vous aider? » Elle se demandait jusqu’à quel point la nouvelle de la mise sous tutelle s’était répandue en dehors des frontières du duché. Franco était-il au courant? « Si vous cherchez un endroit où installer vos hommes, les troupes ont érigé leurs tentes en périphérie de la cité. Je suis certaine que les responsables de camps trouveront un endroit pour vous et vos compagnons. J’espère que la route a été bonne. »
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Le reflet des piques [Tibéria]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: