Le Deal du moment : -78%
Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
Voir le deal
23.95 €

 

 Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé

Aller en bas 
AuteurMessage
Victoria di Maldi
Ancien
Ancien
Victoria di Maldi

Nombre de messages : 954
Âge : 120
Date d'inscription : 26/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé Empty
MessageSujet: Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé   Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé I_icon_minitimeMar 10 Avr 2018 - 19:38


La nuit était tombée sur la capitale Soltarie. Le brouhaha journalier du palais s’était un tant soit peu apaisée. Nombreux étaient les nobles conviés à cette guerre et nombreuses furent donc les chambres préparées pour l’occasion. Il n’y avait finalement que les Sybronds qui avaient décidés de loger en dehors de ces murs. Seule Victoria errait encore dans les couloirs, suivit de son fidèle conseiller qui ne la quittait pas d’une semelle.

Il fallait dire que l’endroit prêtait très facilement aux souvenirs. Plus tôt dans la soirée, la jeune femme ne s’était pas privée de retourner dans la bibliothèque, là où elle avait appris à perfectionner son art de pyromancie. Ayant vécu ici quelques mois dans ce palais, suite au couronnement de son frère Maciste, chaque pièce, chaque allée, chaque couloir et même chaque peinture lui rappelait une scène de son passé. Certaines étaient joyeuses… d’autres beaucoup moins.

C’est finalement devant une porte fermée que la Comtesse arrêta enfin ses pas. Une porte qu’elle commença à fixer d’un regard perdu.

« Votre Grandeur. Il serait peut-être temps de rentrer. Vous avez besoin de repos. » Proposa Gregorio dans un murmure qui se voulait des plus doux pour ainsi respecter le silence qui régnait désormais en ces murs. Mais il n’obtint aucune réponse. Victoria resta de manière statique devant cette porte éclairée par deux flambeaux.

« Ma Dame ? » Retenta une nouvelle fois Gregorio.
« Rentrez. Je vais rester encore un moment.
- Dans ce cas, je reste également. Je ne souhaite aucunement vous laisser seule ici. Qui sait de quoi ces vipères de Soltaris sont bien capables…
- Alors soit. Mais ne parlez plus désormais. » intima-t-elle finalement, le regard toujours fixée sur cette porte qui devint de plus en plus un mystère aux yeux du vieux seigneur d’Iree.

Le temps passa. D’abord quelques minutes, puis une dizaine puis l’heure. Gregorio fit les cent pas, silencieusement, parcourant le couloir de long en large alors que sa suzeraine quant à elle, fixait toujours une maudite porte. L’homme commença d’ailleurs à se poser bon nombre de questions. Pourquoi cette pièce l’intriguait-elle tant ?

C’est là qu’il vit un serviteur approcher et il sauta sur l’occasion pour l’intercepter.
« Pouvez-vous me dire ce qui se trouve derrière la porte dans ce couloir à gauche.
- Ce sont des appartements, Messire. Mais ils n’ont pas été attribués. Ils sont donc vides.
- Je vois. Retourne désormais sur tes pas. » Lui ordonna-t-il sans vergogne ne souhaitant pas que sa suzeraine soit aperçue ainsi, le regard vide.

« Gregorio ?
- Oui ?
- Rentrez.
- Votre…
- Je vous ai dit de rentrer.
- Mais, vous serez seule contre d’é…
- Gregorio. Je sais me défendre. Alors je ne le répèterais pas une fois de plus. Partez. »

Il n’eut dorénavant plus d’autre choix et mena ses pas vers la sortie du palais, retrouvant ainsi la chaleur de la bâtisse qu’il occupait avec Victoria. Mais rien, absolument rien ne pourrait le faire dormir tant sa suzeraine ne serait pas en sécurité, enveloppée dans ses draps.

La jeune femme, quant à elle, resta là, toujours au même endroit. Sa main vint cependant se poser sur la clinche permettant d’ouvrir la fameuse porte si mystérieuse et pourtant, alors que son cœur lui supplia de partir, sa curiosité, elle, la poussa enfin à entrer.

La pièce était sombre, sans aucune bougie pour éclairer quoi que ce soit et pourtant, elle semblait voir comme en plein jour. Son souffle s’accentua, son ouïe partit à la chasse au moindre son, au moindre craquement alors que sa peau se mit à frémir.

Et pour cause : elle venait de pénétrer dans les anciens appartements de Cléophas.

Ceux qu’il occupait lorsqu’il était arrivé en Héros avec le Roy, ceux-là même qu’il continua d’occuper en sa qualité de chancelier, puis ensuite de régent. Il avait vécu ici un certain temps avant de partir pour Merval, il y a de cela plusieurs mois maintenant. Et pourtant, l’air qu’humait Victoria semblait toujours contenir des fragments de son parfum. Avisant une bougie sur une petite table près de la porte, d’un geste de la main, elle l’alluma puis parcourra d’un pas lent la première pièce qui s’offrait à elle.

A ce moment précis et au vu des sensations qui la parcouraient, la Comtesse n’était plus cette femme aigre  dont le caractère en faisait une suzeraine forte et respectée. Non, car lorsqu’il est question de l’amour inconditionnel qu’elle portait à un homme aujourd’hui disparu, Victoria se montra des plus faibles.


Dernière édition par Victoria di Maldi le Mer 18 Avr 2018 - 19:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t18930-la-baronnie-de-sybrondil
Roderik de Wenden
Ancien
Ancien
Roderik de Wenden

Nombre de messages : 1133
Âge : 29
Date d'inscription : 25/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  27 ans (né en 982)
Niveau Magique : Non-Initié.
Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé   Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé I_icon_minitimeMer 11 Avr 2018 - 17:07


Il régnait dans les anciens appartements de Cléophas un silence complet. Toute au souvenir de l'homme qu'elle avait connu et perdu, Victoria marchait dans la pénombre, s'éclairant à la bougie. La fine lueur, halo tremblotant au milieu d'une pièce obscure, révélait des appartements qui semblaient déserts ; tout paraissait pourtant resté en ordre comme si Cléophas avait quitté les lieux la veille. Dans la pièce à vivre où elle se trouvait, une pile de vieux documents s'entassait encore sur un secrétaire de bois verni.

Puis un bruit, semblable à un clapotis, résonna subitement dans la pièce attenante, surprenant Victoria dans sa visite silencieuse. Et avant même qu'elle ne puisse réagir, une porte s'ouvrit à la volée, et un grand homme barbu et aux longs cheveux noirs surgit dans l'embrasure, brandissant une dague et poussant un rugissement menaçant. Si l'on en jugeait par son corps humide et ruisselant de gouttes d'eau, et aussi par le fait qu'il était à poil, il était probable qu'il prenait son bain quelques instants plus tôt dans la pièce d'à côté.

« Barrez-vous, assassin ! » rugit Roderik puis, reconnaissant la comtesse de Sybrondil, il écarquilla les yeux, stupéfait, et lâcha son couteau, lequel tomba au sol dans un tintement métallique. Roderik couvrit aussitôt sa virilité des deux mains, pudique, et s'écria : « comtesse, mais que... depuis quand êtes-vous là ? »
Revenir en haut Aller en bas
Victoria di Maldi
Ancien
Ancien
Victoria di Maldi

Nombre de messages : 954
Âge : 120
Date d'inscription : 26/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé   Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé I_icon_minitimeMer 11 Avr 2018 - 18:27


Seule vous dites ? Vraiment ?

Le silence était pourtant de mise pendant que la Comtesse s’affairait mélancoliquement à scruter chaque petit détail de cette première pièce. Jusqu’à ce qu’un doux clapotis parvienne à ses oreilles. Pendant un moment, elle cru être pourchassée par la duchesse, elle qui semblait s’être intéressée à l’art et à la maîtrise de l’eau. Après tout, Tibéria avait toutes les raisons au monde de lui en vouloir et l’idée qu’elle puisse noyer sa vassale dans un bocal d’eau lui traversa soudainement l’esprit.

Mais il en était rien de tel, à vrai dire. Car soudainement apparu le Yeti, défonçant la porte à grand coup de grognements et de cris. Victoria, des plus surprises, fit naître une boule de feu au creux de sa main, aussi instinctivement qu’était la survie, celle-ci s’était mise à rougir de chaleur.

Et alors que le jeune mage impulsive s’apprêtait à envoyer sa création en plein dans la face du monstre poilu, voilà qu’il se mit soudainement à parler. Et même s’il en avait tout à fait l’allure, ce n’était finalement pas une bête qui se trouvait devant elle mais uniquement le chancelier dans toute sa nudité.

« Mais vous êtes un grand malade ! » Cria-t-elle, soudainement, ravalant par la même occasion sa création flamboyante. « J’aurais pu vous rôtir si je ne vous avais pas reconnu à temps ! » Puis, il lui revint l’épisode de Laréor, couplée au fait de voir l’homme fort du royaume aussi pudique, elle se mit à rigoler d’un franc rire. D’aussi loin qu’elle s’en souvienne, jamais n’avait elle aussi rit de la sorte.

« Bon sang… » Tenta-t-elle de se reprendre. « Mais que faites-vous donc ici ?! Ce ne sont pas vos appartements. N’avez-vous donc pas de bain dans les vôtres ?! »

Puis enfin, elle s’attarda sur sa silhouette, qui, jusqu’à présent avait échappé à son regard. Il fallait l’avouer : l’homme était bien taillé. Mais bons dieux, qu’il était laid.

« Ah… par pitié, couvrez-vous maintenant. Vous êtes des plus poilus ! Ne connaissez-vous donc pas la cire d’abeille chauffée dans vos contrées nordiques ? »

Libérant sa main de la bougie qu’elle portait, Victoria tenta de trouver le moindre bout de tissu susceptible de couvrir pareille horreur. Mais que pouvait on bien trouver d’autre qu’un simple coussin de siège dans un salon ? Sitôt trouvé, sitôt lancé. Encore fallait il se libérer les mains pour le rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t18930-la-baronnie-de-sybrondil
Roderik de Wenden
Ancien
Ancien
Roderik de Wenden

Nombre de messages : 1133
Âge : 29
Date d'inscription : 25/12/2014

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  27 ans (né en 982)
Niveau Magique : Non-Initié.
Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé   Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé I_icon_minitimeJeu 12 Avr 2018 - 17:50


Roderik fulminait. Non contente de s'être glissée dans sa chambre comme une voleuse et de n'avoir aucun respect pour son intimité, la garce se permettait ouvertement de se gausser de lui ! C'en était plus qu'il n'en pouvait supporter. « Vous êtes dans ma chambre, Madame ; avant de faire des commentaires, apprenez que les gens civilisés frappent avant d'entrer. Oh, tiens, et puis merde ! » Oubliant toute décence, il ôta ses mains de son service trois pièces, révélant la chose dans toute sa splendeur sous le regard indiscret de la comtesse. « C'est ça qui vous dérange, hein ? » Il fit quelques mouvements circulaires du bassin, faisant tournoyer son chibre de droite à gauche dans une espèce de danse obscène. « Je n'ai pas de compte à vous rendre sur ma pilosité. Je suis dans mes appartements, à poil et poilu si j'en ai envie. Bon ! » Il prit place dans un siège, sans se donner la peine de se rhabiller. « Si vous me disiez ce que vous trafiquiez à l'instant ? »
Revenir en haut Aller en bas
Victoria di Maldi
Ancien
Ancien
Victoria di Maldi

Nombre de messages : 954
Âge : 120
Date d'inscription : 26/06/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 31 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé   Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé I_icon_minitimeJeu 12 Avr 2018 - 18:57



« Ah bah bravo ! Vous faites donc l’enfant ou vous en êtes un réellement ?! » Répondit-elle en retour de la petite danse que lui offrait l’Arétan. Se trouvant à bonne distance couplé au peu de lumière émise par la bougie, Victoria n’eut droit qu’à une silhouette ombragée se tortillant dans tous les sens – et heureusement n’était-elle pas plus près de lui, la scène en version HD aurait certainement eu raison de notre Comtesse adorée ! –

« Vos appartements ? Vraiment ?! Cela fait plus d’une heure que je suis devant la porte et je n’ai aperçu aucun serviteur et encore moins une quelconque garde faisant son travail ! » La comtesse s’écarta au passage du Chancelier, détournant le regard de cette virilité qu’il exposait dorénavant en plein air. « Le feu n’est pas allumé et aucun flambeau n’éclaire la pièce… êtes-vous donc habitué à loger dans une grotte de kerkand pour vivre de la sorte ? Comment vouliez-vous que je sache que cet endroit était occupé ?! » Et en plus de cela, en signe de provocation très certainement, il ne prit ni la peine de se sécher ni même de s’habiller... Ce qui eut pour effet d’outrer que davantage la jolie jeune femme. Puis vint cette question, indiscrète sur sa présence et ses possibles intentions. « Je ne trafiquais rien ! Vous êtes actuellement dans les anciens appartements de Cléophas ! Je voulais m’assurer que tous ses effets personnels avaient été emportés alors cessez d’insinuer quelconque méfait car le seul coupable ici d’un comportement indigne, c’est vous ! »

Et puis, la porte claqua.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t18930-la-baronnie-de-sybrondil
Contenu sponsorisé




Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé Empty
MessageSujet: Re: Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé   Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Donnez-moi un avenir, que je guérisse de mon passé | Roderik de Wenden - Terminé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Village Hentaï
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché de Soltariel :: Duché de Soltariel-
Sauter vers: