Partagez | 
 

 Tu es chez toi. [solo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Macabre
Elfe
avatar

Nombre de messages : 205
Âge : 30
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 146 ans (863)
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Tu es chez toi. [solo]   Mer 11 Avr 2018 - 19:53

2ème ennéade de Verimios
An 10 du XIème cycle


Ciryië... La petite elfe avait du mal à s'y faire. Depuis quelques ennéades maintenant, c'était ainsi qu'on l'appelait. La langue d'Olorin avait fourché plus d'une fois, s'attirant le regard désapprobateur de Maliss. Il s'en était excusé plus d'une fois, bien conscient qu'il ne faisait pas exprès de continuer à l'appeler Mac. Mais les gardes de Tethien l'appelaient ainsi depuis plus de dix ans... Il lui faudrait un peu de temps pour s'habituer. La toute jeune Las'Danir, quant à elle, ne parvenait pas encore à prononcer son propre prénom. Quant à son nom, elle avait abandonné l'idée pour le moment. Elle le travaillait de temps à autres mais elle l'écorchait, prononçant un peu trop le c ou le r, oubliant la sonorité du y doublé du i. Et puis ce e tréma, n'en parlons même pas. Si elle gardait l'accent Olyian, ça pouvait aller mais l'elfique n'était toujours pas sa tasse de thé.

La mage des ombres n'avait pas mis très longtemps à retourner voir Maliss après leur première rencontre. Quelques jours tout au plus. Elle était entré dans sa chambre à sa manière. Elles avaient discuté, si on peut appeler ça comme ça. Mac avait posé bon nombre de questions sur cette petite fille que l'ardamirie avait perdue, les circonstances de sa disparition, ce qui avait été fait pour la retrouver... Sur ses parents aussi et cette pierre qu'elle portait autour du cou. Ainsi, le souvenir que la chouette lui avait montré coïncidait avec le discours de celle qui prétendait être sa mère. L'enfant l'avait prise sur l'établi de son père qui n'avait pas hésité un seul instant à lui en faire cadeau. Maliss était arrivée à ce moment-là et Ciryië s'était précipité pour lui montrer son trésor... C'était une belle histoire, bien que Mac n'en ressente pas toute l'intensité.
Comme on pouvait s'y attendre de la part des elfes, ses parents mais aussi l'armée avait tout fait pour tenter de la retrouver. Son père s'était défendu jusqu'à frôler la mort. Plusieurs volontaires avaient suivi la piste des drows jusqu'à Yutar d'où il était impossible de la ramener. L'espoir s'était tari au fil des années à tel point que Hal'Inir avait décidé de lâcher prise pour rejoindre le royaume de la Voilée. Maliss avait tenu bon, sans trop savoir comment, mais elle était heureuse d'avoir pu être là en ce jour où elle retrouvait son enfant disparue. Un jour improbable mais qui était pourtant arrivé.

Maliss essayait de se lier à sa fille mais ce n'était pas chose aisée. Mac ne ressemblait plus du tout à son enfant. Elle ne souriait pas et semblait même incapable de ressentir la moindre joie. Elle ne jouait pas et passait son temps à étudier la magie ou à observer son environnement dans l'ombre. Elles n'avaient pas de centres d'intérêt en commun et seul l'Art éveillait son attention. Elle initia cependant plusieurs conversations afin d'en apprendre plus sur elle. Elle évitait soigneusement le sujet de sa captivité qu'elle n'était pas capable d'entendre. Elle en connaissait les grandes lignes et les conséquences que cela avait eu sur la jeune fille, cela lui suffisait amplement. En revanche, elle voulait savoir comment elle vivait depuis son retour, comment on l'avait aidée à changer un tant soit peu, ce qu'elle avait du mal à comprendre dans ce monde et si elle avait des amis autres qu'Olorin. Macabre lui parla bien évidemment de Fineldor mais aussi de Lalë, Hira et Seregon. Elle évoqua brièvement Halya et Fenris pour s'attarder davantage sur Arwain et Anorn. Quant à Neraën, elle en parla, bien sûr, mais sans entrer dans les détails. Maliss essaya à plusieurs reprises d'en apprendre davantage sur lui mais sans succès : la petite elfe coupait rapidement court à la conversation. Tout au mieux avait-elle laissé entendre qu'ils étaient proches.
Éprouvant des difficultés à se rapprocher de sa propre fille, l'ardamirie lui proposa de se rendre dans sa cité natale afin d'y séjourner quelques temps. Macabre ne comprenait pas à quoi cela servirait, elle connaissait déjà la ville. Sa mère lui expliqua alors qu'elle l'avait visité en tant qu'étrangère. A présent, elle lui suggérait d'y retourner en tant que native, de lui faire redécouvrir sa maison, les endroits qu'elle côtoyait étant enfant, ses camarades de jeu de l'époque... Peut-être que quelque chose raviverait sa mémoire ou qu'elle pourrait réapprendre qui elle était. Elle ne serait plus jamais comme avant, bien sûr, mais pour savoir qui on est, ne faut-il pas savoir qui on était ?

Ce fut ainsi que Maliss et sa fille partirent pour la belle Ardamir. Olorin les accompagna pour le bien être de Ciryië. En effet, l'enfant n'était pas encore en confiance en la présence de sa mère. Elle ne comprenait pas les liens du sang et cette femme était une inconnue dans son esprit. Il lui faudrait du temps avant qu'elle n'accepte de la suivre les yeux fermés. Les premiers temps de leur séjour, le trio dut se loger tel de simples voyageurs de passage. Cela faisait un siècle que la demeure familiale était inoccupée et, avec l'accueil des réfugiés, elle avait été temporairement réattribuée à d'autres. La matriarche des Las'Danir avait déposé une requête dès le lendemain puis il avait fallu attendre de reloger ses occupants avant de pouvoir emménager à nouveau chez elle.
Maliss avait pris le temps de réarranger chaque pièce de la maison telle que la petite Ciryië les avait connu avant de lui faire redécouvrir. Elle espérait ainsi raviver sa mémoire. Cela ne fut pas vraiment un succès... Mac visita la demeure avec le même regard distant qu'elle portait sur les façades des bâtiments lorsqu'elle circulait dans les rues... Elle ne se rappelait pas. Seul l'atelier de son père lui disait vaguement quelque chose mais c'était parce que la chouette lui avait montré ce souvenir... Rien ne semblait vouloir remonter de l'abîme de l'oubli dans lequel Don'dar avait plongé sa mémoire.

Mais Maliss n'en démordrait pas. Il faudrait du temps, certes, cependant elle avait bien l'intention de voir cette jeune fille s'épanouir à son rythme et retrouver sa place au cœur d'un foyer auquel elle appartenait. Un foyer dans lequel elle serait à l'abri et aimée...
Revenir en haut Aller en bas
 
Tu es chez toi. [solo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chauvigny(86) les 4 et 5 octobre, 1500 pts solo
» visite chez le gynéco
» Jean-Bertrand Aristide doit rentrer chez lui !
» L'on n'est jamais mieux que chez soi!
» Retour chez soi (suite de moment de détente) [PV : Calypso]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: