Partagez | 
 

 Vlos'Veldruk Do'Ilisharr • En cours

Aller en bas 
AuteurMessage
Vlos'Veldruk Do'Ilisharr
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 13/09/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Vlos'Veldruk Do'Ilisharr • En cours   Mer 2 Mai 2018 - 16:20

Identité
Nom, Prénom : Do’Ilisharr, Vlos'Veldruk soit Maître de Sang
Âge/Date de naissance : 496 ans, soit né en (hinhin pas encore fait de calcul car âge à définir bisous)
Sexe : Masculin
Race : Daedhel
Faction : Puy d'Elda
Alignement : Chaotique Mauvais
Liens notables : Les Dieux...

Particularités : Solitaire / Froid

Métier : Prêtre de Teiweon
Classe d'arme : Corps à corps (basique) & Magie de la Vie (prédominante)


Possessions & Equipements :

Apparence :

Vlos'Veldruk fit par un artiste peindre un jour son portrait. Il s'était dit que ce serait pour sa progéniture un bienvenu, paternel, souvenir. Or de progéniture, il n'en avait point, et n'en aurait sans doute jamais.

Sont-ce ses yeux qui lui donnent ce perpétuel air de drow constipé ? Ainsi allait pensant l'artiste au sujet de celui qu'il peignait. Pour sûr ne l'aurait-il pas, comme le précédant, mit dans son lit celui-là ! Il n'était pas trop du genre à aimer les faciès de par trop angulaires. Il préférait les visages fins et subtiles or les traits du client étaient plutôt acerbes et cassants. Rien que ses oreilles tant effilées mais surtout si droites lui donnaient un air beaucoup trop sévère, tandis que le peintre préférait les oreilles à poinçons, follement entaillées, finement décorées. Celles du client semblaient pouvoir couper n'importe quelle chair, tandis que lui, préférait les caresses subtiles...
Et ce front alors, si abrupt à l'instar malheureusement de ses pommettes, elles, dignes des plus hautes cimes du Nord, pointues à l'extrême... Non, vraiment pas son style d'elfe. Puis si minuscule du haut de son bas mètre quatre-vingt cinq, c'était à la limite du raisonnable, pour un drow !

En faisant le point, il préférait l'allure torride, élancée d'un artiste ou encore la dégaine sauvage d'un guerrier. Quant au prêtre de Teiweon, il était beaucoup trop propre sur lui-même, trop élégant. Trop classique, pensa l'artiste. D'ailleurs était-ce ce lien qu'il entretenait avec la Voilée, car il ressemblait déjà à un corps momifié... Et lui qui préférait plus la chaleur d'Uriz que la glace de Teiweon, décréta que pour rien au monde il ne forniquerait avec Vlos'Veldruk, qui pourtant avait un charme si étrange... Aussi repoussant, qu'intriguant...

Hélas le modèle l'inspirait néanmoins quelque peu ; c'étaient les couleurs qui feraient ressortir la beauté de son œuvre ! Une chevelure comme la sienne avait de quoi plaire ; chaque cheveux aussi fin que des particules de lumière et cette dernière embrasant tout bonnement la tignasse comme s'il s'agissait d'une rivière illuminée. Ce blanc avait de quoi éblouir, s'étaient des cheveux vifs, nourris, dont il avait humé le doux parfum de fleur. À la blanche cascade s'opposait son teint de peau gris cendre que le feu de plaisance semblait raviver. Sur la toile une ambiance énigmatique s'installait désormais, tant et si bien que l'esquisse laisserait bientôt place à une image bien définie : celle d'un drow constipé, impeccable, mais constipé. Ce serait indubitablement un beau petit tableau, malgré la pudeur évidente du modèle !

Malheureusement de ce corps tatoué, scarifié, il ne pouvait rien apercevoir. Que nenni, seuls visages et mains sortaient pieusement du vêtement sacerdotal. Les mains jointes, immobiles, délicates, elles trônaient au bas de son buste imposant. Elles semblaient si douces et pourtant l'on devinait une poigne intense, si ce n'est insensée. Au-delà des poignets on avisait par saccades – si l'on avait la curiosité animée –, des tatouages qui sans doute recouvraient la quasi-totalité dudit corps. Engoncés sous le tissu les tâches d'encre régnaient maîtresses du corps gris... N'était-ce pas justement ce prêtre que sa mère maquerelle voyait quotidiennement dans son très fréquenté lupanar ? C'était d'ailleurs elle qui avait recommandé l'artiste au prêtre. L'on disait – enfin surtout le prostitué habituel que Vlos'Veldruk s'enfilait – que sur ce corps massif, l'encre et les cicatrices ne laissaient intacte que de rares parcelles d'épiderme. Cela était bel et bien vrai, l'artiste n'en avait cure ; de ne point pouvoir le vérifier, il marmonnait, accablé de curiosité.

Il avait pourtant insisté, il reproduisait surtout et souvent des scènes sexuelles ; il était un professionnel du corps et de la pornographie ! Il était le meilleur ! Et c'était d'ailleurs dans le plus simple apparat qu'un Daedhel était en société d'avantage mis en valeur. A quoi bon peindre donc, si ce n'était pour mettre en valeur son vaniteux client ! Mais le client n'avait rien voulu entendre, il voulait un portrait et en négociation il se fit catégorique. L'on verrait seulement son faciès disons clos tout comme le col de sa robe aggripante... À la fin d'une longue journée de coups de pinceaux, le corps restait encore caché par une pudeur exacerbée, et le peintre ne verrait sans doute pas...

« Pas le... Moindre téton ? »
« Ces gens qui insirstent... »

Et Vlos'Veldruk en un tourne main ôta sa robe laissant place à... Une érection. Le peintre d'ailleurs ne vit que ça, les yeux exorbités par si grande création. Pourtant devant ses yeux se tenaient là les nombreux trophées de l'eldeen. Sa peau gardait à plusieurs endroits les stigmates de cent brûlures, de milles mutilations. Harmonisant les courbes des muscles saillants, maintes lignes et symboles ornaient la peau luisante par l'huile qui l'hydratait. Cela ressemblait à un noir océan où les vagues comme des tentacules tentaient de s'acaparer le drow ; par sa prestance et sa fière allure il semblait cependant plus qu'emprisonné, carrément protégé par les marques sur son corps. Outre les cicatrices, Dieux Majeurs, Piliers et Alliés étaient représentés sur ce corps d'art. Œuvre qui à ce rythme, nul doute qu'un jour non lointain, serait des plus noires...


  • Taille : Le mètre quatre-vingt cinq, ce qui fait de lui un drow de petite taille !
  • Couleur des yeux : Rouges, violacés.



Dernière édition par Vlos'Veldruk Do'Ilisharr le Sam 5 Mai 2018 - 8:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Vlos'Veldruk Do'Ilisharr
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 3
Date d'inscription : 13/09/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Vlos'Veldruk Do'Ilisharr • En cours   Sam 5 Mai 2018 - 7:48

Une description de sa personnalité, un peu bancale il faut dire... Je dois avoir écrit son histoire pour peaufiner tout ça ! Mais faut que je poste ça sinon je stagne

Personnalité :

À l'instar de Teiweon, c'est une force froide qui découle de cet être insondable. Vlos'Veldruk. Qui est-vraiment le Daedhel aux airs impérieux qui vous toise plus qu'il ne vous voit ? Qui vous observe, cherchant sans doute à analyser vos moindres expressions.
Qui est ce Daedhel si distant dont les attitudes vous font l'effet d'un mur glacé, dont le regard invoque l'abîme, dont le sourire convoque la mort ?
Dont la présence dérange.
Son aura comme une morbide solution dans laquelle il trempe. Enfant du feu et des océans, fils d'Uriz et de Teiweon, Vlos peut être aussi volcanique que placide comme un cour d'eau apaisant.

Particulièrement en accord avec les enseignements de sa race, Vlos'Veldruk trouve que l'être, s'il n'est fort, s'il n'est méritant, alors il peut être saisit comme un objet. Des esclaves en veux-tu en voilà chez le Do’Ilisharr, et qu'il offre en sacrifice aussitôt degotés ; avec lesquels il s'entraîne tous les jours que les Dieux font, qu'il torture, qu'il dissèque. A ces êtres soumis, à ces objets – en somme –, le Daedhel ne voue aucune haine abjecte à travers laquelle il assouvit une cruauté que l'on croirait native. Enfin, un peu. Nonobstant nous préciserons qu'il abreuve son intarissable curiosité, exerçant son Art sur des corps mis à sa disposition – par les mœurs de la société Eldéene –, comme de simples objets d'étude alimentant ce gouffre avide de connaissance qui l'anime.
Il est un fanatique invétéré de dissection et d'expériences auxquelles il s'adonne régulièrement.

S'il est succeptible au plus haut point, aujourd'hui Vlos'Veldruk maîtrise ce trait de caractère à la perfection... Voilà plusieurs siècles que son tempérament virulent s'est émoussé laissant place aux réponses réfléchies ; à chaque réplique une répartie, à chaque insulte un revers, une vengeance. La voie ecclésiastique dans le cas du sombre, a canalisé la boîte à pulsion qu'il était ; ce sont l'âge et la prière qui ont adouci cet elfe disons-le, à la base beaucoup trop violent. S'il sait garder aujourd'hui son sang froid, il lui arrive parfois de se surprendre, étonné parfois de se voir emporté comme une jeune Flamme.

Sa Flamme aujourd'hui il la cultive, par le biais des enseignements divins, et par la foi qui l'alimente, cherchant dans l'absolu, à se sublimer. Sa voie étant celle de la perfection et de l'accomplissement sous l'œil et les égards de son impitoyable destin. Mais avant tout des Dieux.

Le prêtre est un loup solitaire, qui d'âme sœur n'a jamais rencontré. Unique survivant des Do'Ilisharr, l'elfe a voué sa vie entière à la magie puis au culte de Teiweon. Hormis les membres du clergé qu'il côtoie au quotidien, puis à l'occasion quelque parent proche d'un elfe décédé, Vlos'Veldruk ne fréquente pas grand monde. Il lui arrive de sortir ! Mais il ne se mélange jamais, laissant toute personne rencontrée au simple rang de « connaissance ».
Cela semble être son choix.
Pour le sexe il se voit payer. Il mange seul, ce qu'il cuisine ; se couche seul aussi, dans un lit toujours impeccable.
Vlos'Veldruk est ainsi fait. Il n'a de famille que lui-même. Des amis, ils ne se compteraient, et si toutefois il en avait, que sur les doigts d'un manchot à qui il manquerait une ou deux phalanges. C'est dire.



Revenir en haut Aller en bas
Lothaire de Ronceroc
Hôte
Hôte
avatar

Nombre de messages : 37
Âge : 959
Date d'inscription : 10/10/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 29 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Vlos'Veldruk Do'Ilisharr • En cours   Mar 12 Juin 2018 - 7:24

Hey, Vlos !

Des nouvelles sur l'avancement de ta fiche ?
Revenir en haut Aller en bas
Neo
Humain
avatar

Nombre de messages : 162
Âge : 26
Date d'inscription : 21/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  37 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Vlos'Veldruk Do'Ilisharr • En cours   Mar 12 Juin 2018 - 9:59

Hello toi ! Ça avance doucement, mais ça arrive ça arrive j'ai commencé hier à peine à RP avec Neo ^^
Mais ça ne devrait tarder, juste le temps que le début d'estive se tasse,
Merci (:
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vlos'Veldruk Do'Ilisharr • En cours   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vlos'Veldruk Do'Ilisharr • En cours
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Faut-il un cours de littérature ou un cours de Français !
» cours de dysenterie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Où tout commence :: Registre :: Présentoir-
Sauter vers: