Partagez | 
 

 Le Chant murmure en Eteniril...

Aller en bas 
AuteurMessage
Telenwë Neraën
Elfe
avatar

Nombre de messages : 530
Âge : 26
Date d'inscription : 04/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  809 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Le Chant murmure en Eteniril...   Jeu 10 Mai 2018 - 16:48

Cinquième ennéade de Verimios, an 10 du XI° Cycle
Au coeur de la forêt, protectorat d'Eteniril


Au milieu du grand cercle se dressaient deux monticules de pierre, l'un formant artistiquement un arbre stylisé, l'autre une tour couronnée d'un oeil. Pas besoin de ficelle ou d'artifice pour faire tenir les pierres entre elles, la magie druidique avait déjà fait son oeuvre. Les deux oeuvres semblaient trôner côte à côte. Entre les deux se trouvaient, de part et d'autre du cercle, le citadin Telenwë et le druide Soliandiel. Etant ainsi placés entre ornedhels et taledhels, ils étaient les garants et intermédiaires de cette première réunion entre tout le conseil etenirili et tous les sages noss. Le côté impressionnant à cela est qu'une soixantaine de peronnes s'étaient assises en cercle pour discuter calmement, du moins l'espérait-on, de l'état du protectorat dans son entier et de comment deux peuples peu de temps auparavant antagonistes pouvaient marcher ensemble. Du côté des ornedhels, celui qui faisait face au montinule formant un arbre était Maghden ; du côté des taledhels, celui qui était devant la sculpture en forme de tour était Falaedhel. Auprès du premier elfe se tenaient les deux Fondatrices ainsi que Elvëa, aux côtés du second se trouvaient les hauts-conseillers. A partir de là, les uns et les autres s'étaient placés comme bon leur semblait.

C'était impressionnant, oui... Telenwë posa un regard confiant sur l'ardamiri qui était assis à côté de lui, un dénommé Elieth qui était venu en délégation pour aider le protectorat à se reforger sur le plan relationnel entre citadins et noss. Un fin sourire orna ses lèvres en portant ses yeux sur la petite fille aux longs cheveux de blé qui était assise à côté de Soliandiel, les yeux écarquillés de curiosité en comprenant la chance qu'elle avait de participer à un tel évènement. Il se voyait qu'elle était originaire de la ville mais déjà elle commençait à avoir des mimiques et un port habituel aux Linwë. Les habits faits de peaux qu'elle portait ainsi que tous les grigris qui les ornaient ne faisaient qu'ajouter à son appartenance à ce clan. Une enfant encore pleine d'innocence qui ne tarderait pas à mûrir, une fois qu'elle sera prête à suivre la dure formation druidique. Ce qui ne saurait tarder, selon le maître.

Le seigneur-protecteur redirigea son attention sur l'assemblée qui s'était soudainement majoritairement tue. Un bourdon musical grave et puissant émanait de tous les guides spirituels, druides comme religieux ; certains - dont la chanteuse d'Arcamenel étrangement - avaient tenu à ce que la rencontre commence avec force et que la Mère - entre autre - guide chaque esprit lors des discussions à venir, aussi les guides avaient-ils déjà réussi à travailler ensemble. Tout en chantant, sages et prêtres formaient chacun un symbole avec leurs mains, la droite sous la gauche, paumes arrondies se faisant face. L'elfe aux longs cheveux blancs ferma les yeux pour s'ouvrir complètement à tout ce qui l'entourait, ressentit la vibration du chant au plus profond de son être et, naturellement, fit le même signe que les guides et rejoint de sa voix le bourdon. Ceux qui se sentirent à l'aise avec cela, majoritairement des ornedhels, firent de même et la canopée s'emplit de voix de femmes et d'hommes qui tentaient de s'unir. Le bourdon était tout à fait imparfait, bien sûr. Les êtres qui formaient le cercle n'étaient pas suffisamment unis pour pouvoir chanter en harmonie. Malgré les nombreuses dissonances le début d'une entente était ainsi marquée, entente qui mènerait, Telenwë l'espérait, vers une harmonie qui s'entendrait dans n'importe quel bourdon. Même s'il faudrait des siècles pour atteindre une telle perfection.

Les voix, une à une, s'éteignèrent. Neraën rouvrit les yeux et reposa ses mains sur ses jambes croisées. Il attendit que le silence revienne parmi les elfes avant de faire quoi que ce soit. Bientôt seuls les oiseaux et les frères de sève chantaient, bien que ces derniers étaient relativement muets pour mieux pouvoir écouter ce qui allait se passer. Soliandiel se leva, éclairé par les rayons d'un soleil qui commençait seulement à briller au-dessus des cîmes.

"C'est au coeur d'Anaëh que les Enfants ont décidé de mettre leurs habitudes et leurs croyances de côté pour pouvoir parler, afin de pouvoir avancer ensemble sous le regard de leur Mère. L'arbre et la tour représentent leurs habitats ; deux monolithes qui sont appelés à s'unir pour ne faire plus qu'un, quelle que soit la forme qu'il prendra. Avant que vous ne commenciez, continua-t-il en s'avançant dans le cercle, j'appelle Telenwë.
Le concerné se leva et vint se placer entre les deux sculptures de pierre.
- Telenwë, les tiens ont choisi de faire appel à toi pour remplir le rôle de ce qu'ils appellent un protecteur. Acceptes-tu d'être juge neutre et branche liant les membres de ce cercle ?
- Sous le regard de tous et l'oreille d'Anaëh, je l'accepte. Puissent la Mère et les autres dieux m'aider dans cette tâche.
- Elle t'aidera. Tout comme moi, tu seras donc désormais gardien de l'entente entre nos frères.
Le druide s'approcha de l'elfe, posa une main sur son front incliné et prononça à voix basse quelques paroles que Telenwë lui-même eut du mal à comprendre.
- Retourne dans le cercle. Il est temps que nous commencions."


Sans rien dire le protecteur retourna à sa place. Pour l'instant personne ne répliquait rien mais il avait deviné que le fait qu'il ait demandé aux cinq dieux et non seulement à Kÿria de le guider n'allait pas plaire à tout le monde. Pourtant, c'était grâce à eux tous qu'il se trouvait là et que la guerre n'avait pas encore plus dégénéré. Après un regard envers tous, l'elfe se concentra sur le guide qui commençait à expliquer où tous en étaient, les évènements d'antan et récents ayant mené à des confrontations ou entraides entre les clans et la ville. Ainsi la fameuse réunion débutait vraiment.
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Chant murmure en Eteniril...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bien taux un chant-bardement jeux nez ralle !
» Le Murmure des Chimères
» Le héros le plus crédible en "méchant"
» Se moquer de la tête du Grand Méchant Masqué
» Quel est le méchant le plus méchant de Disney? [Survivor]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres d'Eteniril :: Eteniril (Cité)-
Sauter vers: