Partagez | 
 

 Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]

Aller en bas 
AuteurMessage
Macabre
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Nombre de messages : 230
Âge : 31
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 146 ans (863)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]   Ven 18 Mai 2018 - 8:24

<< RP précédent : Seule dans les ombres


Début de la huitième ennéade de Verimios
An 10 du XIème cycle



Les jours étaient passés à une vitesse folle pour Mac tandis qu'ils représentaient une éternité pour la drow enfermée dans les ombres. La petite elfe avait passé tout son temps penchée sur son problème, essayant d'en apprendre plus sur ce plan parallèle, sur son fonctionnement, sur la façon de s'en approcher et d'y entrer. Maliss observait sa progression avec inquiétude, craignant que sa fille ne veuille y pénétrer et n'en revienne jamais, soit parce qu'elle s'y retrouverait coincée à son tour, soit parce que la tentative la tuerait. Pourtant, Macabre n'avait aucune intention d'y aller. Si son esprit de conservation était plutôt limité, elle n'était pas suicidaire pour autant. Elle avait beau se passionner pour ce projet, elle n'en restait pas moins consciente de ses capacités, sans compter qu'elle se faisait désormais accompagner.
En effet, en recevant sa missive, son professeur avait fait la route depuis Alëandir avec quelques mages plus savants que lui. Ils étaient donc plusieurs à présent à étudier la question, la petite elfe apportant une contribution non négligeable grâce à sa compréhension assez inhabituelle de la magie de l'immatérielle, et plus particulièrement de celle des ombres. Sans compter qu'elle pouvait leur permettre d'entrer en contact avec la drow afin de lui poser nombre de questions pour vérifier leurs théories et hypothèses. Quant à l'idée de la tirer de là, la décision avait été prise un peu toute seule. Personne en Anaëh ne savait rien de ce plan et la communauté magique ignorait même son existence jusqu'alors. Cette femme, qui qu'elle soit, pouvait leur apporter bon nombre d'informations précieuses. Et, si un mage du Puy pouvait y accéder, ils avaient tout intérêt à étudier le sujet avec attention...
Si elle y résidait depuis des années selon sa perception du temps, la drow devait avoir acquis suffisamment de connaissances pour les renseigner, même avec son regard profane. En revanche, son absence de compétences magiques semblaient être un frein à sa survie. Elle rapportait régulièrement les blessures dont elle était victime, preuve que ce monde était des plus dangereux pour elle. Bien sûr, ils n'étaient pas à l'abri de quelques mensonges... Cela ne serait d'ailleurs pas surprenant de sa part. Peut-être n'était-elle pas seule derrière ce voile d'ombre. Peut-être était-ce elle-même qui était entré là-dedans et qu'elle était accompagné de suffisamment d'hommes pour envahir la cité toute entière. Cependant, ils ne pouvaient passer à côté de cette chance sans doute unique d'étendre leur savoir sur un phénomène qui pourrait peut-être causer leur perte un jour.

Mais si le sujet passionnait les académiciens, il fut bien plus difficile de convaincre les autorités d'Ardamir avec ces seuls arguments. Macabre assista à plusieurs conversations entre quelques personnages elfes et la drow. Cette dernière éveilla plus que leur intérêt, se disant prête à vendre certains renseignements sur le Puy et Sol'Dorn. Mais tout ceci ne passionnait guère la petite elfe. En revanche, lorsque la sombre évoqua à nouveau Halandarin, son oreille se fit bien plus attentive. Même si elle n'entretenait aucune relation avec lui, elle avait déjà rencontré le forgeron avant même de connaître le lien qui les unissait. Elle ne pouvait réellement savoir si son fils était bien le fruit de leur union, ni même s'ils avaient vraiment eu une relation. Pas avant d'avoir vu l'enfant en tout cas. Néanmoins, certains détails qu'elle évoqua permirent à Maliss de confirmer son identité. Elle connaissait bel et bien le Toer Tamindal. Mais s'était-il réellement rendu chez elle lors de son dernier départ d'Anaëh.

Entre les renseignements fournis, ceux qu'elle pouvait encore donner et la présence de l'enfant, la balance finit par pencher du côté de le sauvetage de la drow. Cependant, tous avaient conscience de ne pouvoir se fier aveuglément à cette créature chez qui le mensonge était une seconde nature. Voilà pourquoi des précautions furent prises. La sombre et son fils ne seraient pas libérés en pleine ville mais plus loin, dans les bois. Quoi de plus approprié qu'une mine pour cela ? C'était une zone facile à maîtriser dont l'extérieur pouvait être quadrillé par suffisamment d'hommes en arme et de mages pour limiter les risques. Cependant, ces mesures n'étaient peut-être même pas nécessaires... La seule personne qui maîtrisait les ombres à des centaines de lieues à la ronde n'était autre que la fille Las'Danir et ils n'avaient pas le temps d'attendre qu'un autre, plus compétent, vienne. Si elle s'était déjà révélé plus que puissante et capable pour son âge, elle n'en restait pas moins une apprentie aux yeux de tous. Ce qu'elle allait tenter de faire dépassait de très loin son niveau alors, si jamais elle réussissait à atteindre le voile d'ombre et à ouvrir une brèche, elle aurait déjà de la chance si elle parvenait à la faire assez grande pour que les deux drows puissent passer et à la maintenir suffisamment longtemps pour qu'ils s'y glissent.

Le lieu fut choisi par les ardamiri eux-mêmes puisque c'étaient eux les plus à même de trouver l'endroit adéquat pour une telle opération. Puis les troupes furent sélectionnées, déplacées et organisées pour faire en sorte de laisser le moins de chances possibles à la réussite d'une invasion interne. Lorsque tout fut fin prêt, il ne restait plus qu'une chose à faire : tenter d'ouvrir une brèche. Pour cela, Macabre devrait s'avancer seule. Pourquoi ? Parce que tout ceci allait lui demander tant d'énergie qu'ils ne pouvaient prendre ne risque que d'autres se retrouvent coincés dans les ombres. Si la drow avait dit vrai, alors la petite elfe était la seule à pouvoir les faire sortir. Alors autant lui éviter des efforts supplémentaires en se préoccupant d'autres vies que la sienne et celles qu'elle allait tenter de sauver.
Ainsi, après avoir reçu quelques derniers conseils et suivi un rituel qu'elle ne connaissait pas encore, celle que l'on appelait désormais Ciryië disparut dans l'ombre d'un arbre sous le regard attentif et méfiant d'une petite armée de soldats et de mages. Nombreux étaient ceux qui ne comprenaient pas que l'on confie une telle mission à une enfant mais bien peu étaient ceux qui savaient qu'elle était plus âgé que son corps de ne laissait paraître, et bien plus mature que son âge réel ne permettait de le croire.

Debout seule dans le noir, Macabre attendit un instant pour voir si la drow était là. Après seulement quelques secondes, elle s'avança, s'enfonçant plus avant dans les ombres qu'elle ne l'avait jamais fait jusqu'alors. Pour se déplacer, elle était toujours restée en marge du monde réel, l'observant à travers un film grisâtre qui ne laissait passer aucune couleur. Elle avait conscience du vide qui s'étendait derrière elle mais ne s'en était jamais approché. Pourquoi ? Elle se le demandait et n'entrevoyait aucune réponse. Elle n'avait pourtant pas peur de cet univers qu'elle considérait comme le sien. Même sa curiosité ne l'avait pas poussée à se tourner vers lui. Peut-être pensait-elle qu'il n'y avait rien par là-bas. Mais aujourd'hui, il semblait que c'était le seul chemin vers son objectif. Ils avaient fait plusieurs essais déjà mais sans pour autant aller jusqu'au bout. Lors du dernier, Mac s'était retrouvée entourée d'ombres ayant le même aspect que le fauve qui accompagnait la drow et qui leur permettait de communiquer. C'était le signe qu'elle était sur la bonne voie et qui déclencha le lancement de l'opération de sauvetage.
Alors qu'elle se trouvait encore à mi-chemin entre son point de départ et la zone où elle avait rencontré les fantômes de brume noire, Macabre s'arrêta une nouvelle fois. Elle ressentait une présence. Elle était encore bien trop loin pour qu'il s'agisse des ombres tangibles... Cela ne pouvait être qu'une seule chose et elle attendait qu'elle se manifeste. Immobile, il serait plus simple pour elle de la trouver, puis elles pourraient faire le chemin ensemble jusqu'au voile et être ainsi sûre que la drow serait la première à tenter de franchir la brèche.

_________________
Ne parle pas l'elfique !
(Langues parlées : Oliyan et Drow)



Citation :
Anorn : - Et tu sais, elle est assez particulière comme petite, mais je crois que je l’aime bien.
Arwain : - Pardon ? Ai-je bien entendu ?


Couleurs:
 


Dernière édition par Macabre le Ven 18 Mai 2018 - 18:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 775
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]   Ven 18 Mai 2018 - 15:50


Allongée sur le dos, Elghinn pelotonnée contre elle, la tête au creu de son épaule, Krish respirait lentement. Elle semblait parfaitement détendue... Et pourtant ils auraient été debout et en posture de défense en une fraction de seconde. Cela faisait tant de temps qu'elle était là que la moidre déformation du sol, la moindre volute l'avertissait d'une apparition, d'un danger ou du retour de T'Challa. A voix basse, regardant le ciel d'obsidienne tranchée sur l'encre grisée du sable, les deux eldéens parlaient à voix basse. Ils passaient sans peine de la langue sombre à l'olyan, de l'olyan au péninsulaire, du péninsulaire à l'elfique. Désormais, la vieille forgeronne se félicitait d'avoir garder l'un des apprentis d'Halandarin pour son usage personnel. Discuter en elfique avec lui s'était révellé riche d'enseignement même si elle avait toujours un fort accent qu'elle avait imancablement transmis à son fils.

Les journées de solitude du début de sa vie d'hermite étaient loin à présent. Le froid, elle ne le sentait plus. L'ennuis, elle l'avait transendé. La peur était devenue une compagne salutaire. Même le malaise qui l'érodait en de longs mouvements insidieux était encore là. Elle avait peur d'oublier son monde. D'oublier ce qu'elle aimait. Elle se demandait parfois si sa mémoire savait encore lui rendre tout l'abandon suave d'une nuit passée entre les bras d'un homme ou la morçure brûlante du métal chauffé sur la lave des forges d'Elda. S'il lui arrivait toujours de se mordre au sang lors de moment de stress intense ou de désespoir, Elghinn l'empêchait de se faire trop mal, tout comme elle l'empêchait de sombrer dans l'apatie.  

Durant un temps, il s'était montré rebelle. Il disait se moquer de retrouver le monde de sa mère. Lui n'en avait aucun souvenir. Et de toute façon, il ne connaissait pas d'autre corps que le sien, alors à quoi bon chercher plus que ce qu'il n'aurait jamais de toute évidence. Le temps, avait eut raison de cela aussi et il ne restait plus que la flamme ardente et inextinguible d'un espoire fou égoïste aussi fou que l'amour qui les maintenaient tout deux en vie.

Ils avaient perdu le compte des jours depuis qu'ils avaient rencontré la jeune elfe d'Ardamir. Ils avaient entraperçu plusieurs fois un autre homme. Un drow. Mais bien que plus net que les autres, il ne les avait pas entendu. Plusieurs fois, ils avaient réessayé, allant jusqu'à parcourir à nouveau de grande distance dans cette forêt de piliers fantômatiques. Ils avaient croisé également un grand elfe aux cheveux noirs et aux yeux verts. Il était d'une telle netteté que Krish avait bien cru qu'il était véritablement là. Mais sa disparition avait été si rapide qu'ils n'avaient même pas pu tenter de l'approcher. La fillette elfe était toujours leur seule piste sérieuse.

Ils avaient répondu à des questions de sa part pour obtenir le droit d'avoir l'aide des elfes. Quand Krish avait entendu qu'elle avait prévenu les officiels de sa présence dans les ombres, elle avait failli perdre espoir, mais les elfes semblaient intrigués. Ils s'étaient montré prêt à l'écouter et pas seulement à la laisser croupir où elle était. Elle avait du montré patte blanche tant de fois. Elle avait parler d'Halandarin, prouver qu'elle parlait elfique, enjoliver la relation qu'elle entretenait avec le forgeron. Elle était allé jusqu'à dire qu'Elghinn était le fils d'Halandarin sans parler de son ascendance divine ni de l'état de sa psychée. Sous la pression, elle avait même promis des informations stratégiques sur les drows et donner un échantillon bien trop daté au sujet de Sol'Dorn pour prouver sa bonne fois. Les elfes ne devaient pas avoir de moyen de vérifier puisqu'à force d'insistance et de violon, la jeune elfe annonça à la captive que le Conseil avait donné son accord et qu'ils étaient en train de définir un périmètre pour sécuriser sa sortie. Les mages venues de loin feraient sans doute un rituel pour fournir de l'énergie à la jeune fille ou éviter qu'un accident durant l'ouverture de ce qui était sensiblement la trame même de la réalité, ne se transforme en cataclisme universel.

A l'extérieur du plan des ombre, le Conseil avait obté pour une mine désaffecté. La nature y avait été longtemps mal menée et si cela faisait déjà 10 ans qu'elle était fermée, mieux vallait rouvrir une vieille blessure que d'en creuser une nouvelle. Ils avaient donc positionné mages et soldats tout autour de l'entrée, prêt à faire s'effondrer ou ébouler la roche sur la tête de ceux qui seraient au plus près de l'action si les choses tournaient mal. Tous connaissaient les risques.

En bas d'une longue échelle de bois et de corde, un espace relativement dégagé permettait à cinq ou six personne de se tenir debout sans mal dans une bulle d'espace au milieux de plusieurs galeries qui suivaient ses filons de métal encore à nu.

C'est là que le tour de passe passe devait s'opérer.

Inconsciente de tous ces préparatifs, Krish et son fils priaient Isten, comme tous les jours à la même "heure". Si beaucoup de rituels s'étaient assouplis avec leur voyage et "l'âge" d'Elghinn, les prières qui marquaient le passage de leurs quatorze heure de veille étaient restées un point d'encrage.

Quelques vers avant la fin des récitations, Elghinn plissa les yeux en indiquant un coin de désert à sa mère. Oui. Il y avait bien une distortion comme celles qui avertissaient de l'arrivée de la petite elfe macabre. T'Challa, du haut de son 1m50 au garot, fit quelques pas pour tourner autour de l'apparition qui se matérialisait peu à peu.

Ils finirent correctement leurs dévotions avant de se lever et approcher de l'elfe à leur tour. A force de se rencontrer, Krish arrivait mieux à supporter la proximité du "Voile". Glissant sa main sur le dos de T'Challa jusqu'à son échine, Elghinn sur ses talons, elle parvint à capter le regard de la jeune elfe. Plusieurs fois au cours de leurs échanges, les yeux de la drow étaient apparus comme de petites flammes du point de vue de Macabre, mais ce n'était pas le cas aujourd'hui.

- Bonjour. " la salua-t-elle sobrement en langue drow, ayant déjà remarqué que la petite avait plus de mal à s'exprimer dans celle de son peuple. " Alors ? Quelles nouvelles ? "
Revenir en haut Aller en bas
Macabre
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Nombre de messages : 230
Âge : 31
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 146 ans (863)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]   Dim 20 Mai 2018 - 19:52

-Bonjour.

La voix de la petite elfe raisonnait bien plus froide encore que d'habitude. Consciente de ce qui l'attendait, elle était déjà en pleine concentration, ses sens ouverts aux flux magiques et aux ombres dont elle ressentait de plus en plus la présence. Quelque part, loin devant elle, elle les trouverait à nouveau, se mêlerait à elles et continuerait d'avancer en essayant de trouver ce qu'elle cherchait. Ils avaient été nombreux à méditer longtemps sur cette question... Ce qu'il y avait au fond des ombres, comment s'en approcher, comment l'influencer... Si la drow la voyait comme à travers un voile, alors peut-être que c'était ce qui séparait les deux mondes. Un voile qu'il faudrait entailler et peut-être même refermer si cela ne se faisait pas tout seul.
Quant à l'approcher, c'était une autre affaire...

-Je vais essayer de vous faire sortir. Vous deux. La créature des ombres n'a pas sa place dans notre plan.

On le lui avait bien spécifié : la panthère devait rester dans son monde. Bien qu'elle soit source d'une grande curiosité pour les savants mages, ils étaient bien loin de maîtriser le sujet de la magie sombre et ils reconnaissaient ne rien savoir des choses qui pouvaient vivre là. En faire sortir ne serait-ce qu'une seule sans aucun moyen de la contrôler était pure folie. Sans compter que la petite elfe aurait bien d'autres choses à gérer pour l'instant. Macabre était curieuse mais logique : libérer les deux drows étaient une mission déjà plus que conséquente. Elle ne ferait que ce qu'on lui avait demandé.

-Je ne garantie pas d'y arriver.

Son professeur lui avait recommandé de faire ce petit rappel. Cela avait déjà été stipulé lors des entretiens qu'ils avaient eu avec la sombre. Entre le niveau de Ciryië et leur ignorance concernant les ombres et ce plan parallèle, ils n'avaient que des théories et l'instinct de la petite elfe en matière de magie pour leur indiquer ce qu'il fallait faire. L'esclave drow avait parfaitement conscience qu'elle n'en sortirait sans doute pas indemne mais la douleur l'effrayait toujours aussi peu. Ce qu'elle redoutait davantage était le manque d'énergie, bien qu'elle sorte à peine du rituel devant y pallier. Sans compter qu'elle avançait à l'aveuglette.

_________________
Ne parle pas l'elfique !
(Langues parlées : Oliyan et Drow)



Citation :
Anorn : - Et tu sais, elle est assez particulière comme petite, mais je crois que je l’aime bien.
Arwain : - Pardon ? Ai-je bien entendu ?


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 775
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]   Dim 20 Mai 2018 - 21:24


La froideur de la petite elfe ne troubla pas la drow le moins du monde. Après tout, cela faisait au bas mot des années qu'elle la connaissait cette petite idiote fainéante, mais elle ajouta tout de même par réflexe.

- La créature s'appelle T'Challa.

Elle n'ajouta rien de plus, bien consciente qu'elle n'obtiendrait pas d'autorisation pour ce qu'elle ferait à ce sujet. De toutes les personnes et les créatures qu'elle avait rencontré dans sa vie, cette panthère était probablement celle a laquelle elle devait le plus. Et même si c'était une création d'Haldren, la forgeronne lui avait pardonné son géniteur pour ne plus la voir que comme une amie et une protectrice aussi farouche qu'avide de câlins.

- Je sais. Je te suis. "

Reculant d'un pas, elle souleva Elghinn qui se cramponna à son cou et à son épaule de ses petits bras secs. Ils échangèrent un regard ou se mêlait excitation, anxiété et craintes. Aujourd'hui allait se jouer un espoir auquel ils se cramponnaient depuis un temps infinis. Pour l'une, le retour à son monde d'origine et à tous les plaisirs qu'il représentait. Pour l'autre, la découverte d'un nouveau monde de merveilles, d'épreuves et de richesses comme il n'en avaient jamais ressentis. Le cœur du fils battait aussi fort que celui de sa mère.

Tous deux marchaient à côté de l'apparition sans toucher T'Challa pour le moment. Du point de vue de la mage des ombres, l'immense panthère seule était visible. De plus en plus visible. De plus en plus sombre. D'une absence de couleur veloutée. Sauf ses yeux qui semblaient aspirer toute lumière, toute grisaille, toute énergie alentour. Plus elle était nette, plus la majesté du prédateur apparaissait.

Après un moment, lorsque T'Challa s'arrêta en même temps que la mage elfe, Krish laissa courir une fois de plus la main sur sa toison fraiche. La glace brûlante courut le long de sa peau jusqu'à faire frissonner Elghinn. Elle serra davantage son fils qui lui assura d'un souffle qu'il allait bien.

- Je suis à tes ordres, jeune fille. C'est quand tu veux. "
Revenir en haut Aller en bas
Macabre
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Nombre de messages : 230
Âge : 31
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 146 ans (863)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]   Lun 21 Mai 2018 - 19:19


- La créature s'appelle T'Challa.

Mac inclina la tête sur le côté. Cette chose avait un nom ? Était-ce elle qui le lui avait donné ? Si oui, elle ne comprenait pas bien pourquoi. Elle-même n'en avait pas donné au petit Pipumia qui lui avait tenu compagnie durant tout son séjour à Tethien. Au moment de quitter la cité, elle l'avait laissé là-bas sans remord, tout simplement parce que sa place n'était pas de la suivre partout. Dans ce jardin où il était venu la trouver, il avait sa famille et, même sur son épaule, il n'avait jamais dépassé les murs de la ville. C'était ainsi et elle le comprenait sans difficulté. Alors il était impossible pour elle de comprendre et voir le lien qui unissait la drow à "T'Challa", ni même d'imaginer ce que représentait pour elle la séparation à venir.
La petite elfe ne répondit rien et continua sa route après avoir obtenu l'accord de la sombre concernant ses dernières indications. Elle n'eut jamais besoin de se retourner pour vérifier qu'elle était bien suivie. Elle ressentait la présence de la panthère. Plus elle progressait, plus elle se faisait nette à sa vue comme à son esprit. Elle aurait bientôt l'impression qu'elle était bel et bien là, à ses côtés.

Ciryië n'aurait su dire depuis combien de temps elle marchait. C'était comme si le temps n'avait plus d'emprise ici non plus... A moins que ce soit sa concentration qui fausse toutes ses perceptions ? Quoi qu'il en soit, après un moment passé avec le petit groupe sur ses talons, elle s'arrêta à nouveau. Observant les ombres alentours, elle guettait le moindre mouvement et ne tarda pas à en trouver... Elle était revenue là où elle avait rencontré d'autres créatures comme T'Challa quelques jours plus tôt. Elles avaient alors remarqué sa présence et il semblait qu'elle les attirait... Quoi ce plus normal ? Bien peu nombreux étaient les mages des ombres et plus rares encore étaient ceux qui s'aventuraient aussi loin dans le vide. Ici, ils étaient encore très fugace mais, plus loin, ils pourraient la voir aussi bien qu'elle pourrait les voir. S'ils connaissaient à présent la drow et son fils, la petite elfe attisait autant leur curiosité que leur méfiance.
Ils ne l'avaient pas encore remarquée mais ce ne serait qu'une question de temps... Tournant très légèrement la tête vers la silhouette de la panthère, elle pensa alors au risque que ceux qu'elle était venu chercher encourraient si elle en attirait un trop grand nombre ainsi qu'à l'éventualité qu'elle ne puisse pas ouvrir de brèche si d'aventure la zone était infestée.

Elle eut alors une idée. Mais elle ne l'avait jamais tenté et ne connaissait personne qui l'ai déjà fait...

Mac ferma les yeux et expira longuement, comme pour enlever tout l'air qui se trouvait dans son corps. Elle reprit une profonde inspiration et recommença... plus longuement.
C'est alors que l'ombre commença à recouvrir ses pieds et le bas de sa robe. Elle remonta lentement le long de ses jambes et de son jupon. Elle s'attaqua à ses mains, puis à ses bras, avant que son torse ne s'assombrisse à son tour. Ses vêtements se mirent à flotter dans l'air, comme animés par une brise intangible, et on distinguait les contours de son corps à travers le tissu disparu. Sa peau était comme recouverte de pigments légèrement réfléchissants identiques à ceux qu'on pouvait voir sur T'Challa. Ses cheveux noirs s'élevèrent, donnant l'impression qu'ils se trouvaient immergés dans de l'eau. Puis se fut au tour de son visage de sombrer dans l'ombre et, alors qu'elle achevait de se transformer en son propre élément, elle ouvrit les yeux juste avant qu'ils ne deviennent du vide.
Désormais, elle était ombre, elle aussi. Au même titre que la panthère. Au même titre que tout ce qui l'entourait. Elle était là sans l'être, insaisissable aux vivants, ses contours s'évaporant en brume au moindre mouvement. Elle se tourna lentement vers la drow. Sa voix raisonna en écho alors que ses lèvres étaient immobiles. Le son semblait provenir d'elle et de partout à la fois.

-Je ne sais pas combien de temps je peux rester comme ça. Ne traînons pas.

Le fait même qu'elle y soit parvenu était un petit miracle en soit. Elle savait que tout mage élémentaire pouvait, à un certain niveau, se changer en son propre élément. Le fait qu'il soit possible de changer sa propre nature avec une autre magie n'était pas prouvé... du moins, à sa connaissance. Et elle venait de le faire sans même avoir appris comment procéder.

Sans attendre de réponse, Mac fit à nouveau face à la direction qu'elle avait commencé à emprunter et reprit sa route. Se recouvrir les yeux d'ombre lui avait déjà permis de voir dans le noir mais être ombre était différent encore. Elle n'avait plus ni masse ni chaire. Elle touchait le sol mais se demandait comment c'était encore possible. Ses contours semblaient s'évaporer à chaque pas, formant une légère traînée de brume derrière elle. Son apparence intriguait bien moins les créatures qui vivaient là et, à mesure qu'elle se rapprochait du plan des ombres, elle constata qu'elle en attirait bien moins que lors de sa dernière et unique visite. Et celles qui la remarquaient s'en détournaient bien vite.
Peut-être que la présence de T'Challa y jouait pour un peu...

Elle marchait depuis longtemps lorsqu'il se produisit une chose des plus surprenantes... Alors qu'elle faisait un pas de plus, un grand mur apparut devant elle. C'était comme un immense rideau d'ombre flottant sous la même brise que celle qui animait sa robe. Derrière, elle semblait percevoir des formes... comme le désert de sable noir que la drow avait décrit.

Elles l'avaient trouvé... Il existait bel et bien.

Après une courte pause, Mac s'avança encore pour s'arrêter à un pas du voile qui séparait les deux plans. Elle l'observa un moment, comme pour l'évaluer, puis elle tendit une main vers lui, essayant de le sentir, non pas avec ses doigts mais via le flux... La sombre s'était brûlée en essayant de le traverser pour la contacter aussi savait-elle qu'elle ne devait pas le toucher. En revanche, pour quelqu'un capable de maîtriser les ombres, il était possible de l'atteindre autrement.
Cela prit un moment avant que la petite elfe ne brise à nouveau le silence.

-Tenez-vous prêts. Si je parviens à créer une brèche, je ne pourrais sans doute pas la maintenir ouverte longtemps.

Mac ferma ses paupières sur le vide laissé par ses yeux puis baissa la tête, la main toujours tendue vers le voile. Elle le visualisa dans son esprit tel qu'il était, tel qu'elle le percevait à travers le flux magique. Elle le voyait onduler au gré de ce vent que personne ne pouvait sentir. Elle s'imprégna de ce qu'elle voyait, laissant son esprit se balancer au même rythme jusqu'à ce qu'elle ait l'impression que c'était lui qui créait ce souffle. Soudain, elle décida d'arrêter le vent et imagina l'effet de son action sur le rideau noir. Aussitôt, le voile cessa de bouger comme s'il reposait simplement là depuis des siècles. Il restait immobile parce qu'elle le lui avait commandé.
Ce n'était là qu'un test avant d'espérer pouvoir aller plus loin. Un test pour évaluer comment influencer le voile et le contrôler même brièvement. Cela avait marché... Elle le savait sans même avoir besoin d'ouvrir les yeux.

Il était temps de passer à l'étape suivante, et ce sans plus attendre. Cela fonctionnait... pour le moment.

A présent, Macabre imagina autre chose. Elle s'imagina que le rideau qu'elle avait devant elle se scindait comme pour s'ouvrir devant une scène de théâtre. Une lumière intense s'échappait de cette ouverture et l'éblouissait alors qu'elle atteignait à peine sa hauteur. Le rideau était si lourd... Elle ne pouvait l'écarter davantage. Le garder simplement ainsi était un effort si conséquent qu'elle sentait que son bras se mettrait bientôt à trembler comme s'il le portait réellement. Si elle ne pouvait aller plus haut, elle devait au moins élargir la brèche pour permettre à un adulte de passer en courbant l'échine. Elle s'efforça de le concevoir dans son esprit afin que le voile lui obéisse mais il s'agissait là d'une tâche conséquente. Si elle avait pu transpirer sous cette forme, des perles de sueur seraient apparues sur son front tandis que sa robe se serait humidifiée, lui laissant une impression de froideur qu'elle détestait. Elle rassembla alors tout ce qu'elle avait de concentration mais surtout de volonté, et elle n'en manquait pas après toutes les épreuves qu'elle avait traversée. Si le voile s'écarta un peu plus, cela restait encore insuffisant.
Soudain, un cours de Fineldor lui revint à l'esprit. Il fallait trois choses pour augmenter la puissance d'un sort. La volonté de le créer était la première. La concentration, la seconde. Et la troisième... La formulation de la requête.

Macabre ouvrit tout à coup les yeux.

-Ouvre-toi !

_________________
Ne parle pas l'elfique !
(Langues parlées : Oliyan et Drow)



Citation :
Anorn : - Et tu sais, elle est assez particulière comme petite, mais je crois que je l’aime bien.
Arwain : - Pardon ? Ai-je bien entendu ?


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 775
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]   Lun 21 Mai 2018 - 20:35


Krish pencha la tête, intriguée. La tâche d'ombre qui restait de l'elfe venait de s'arrêter face à un étrange phénomène. Une sorte de toile tendue. Une nappe cirée qui luisait d'un éclat dépourvu de lumière. L'attente s'étirait. En silence, la mère et le fils se tenaient prêt. Prêt à plonger, à courir, à souffrir s'il le fallait. T'Challa sentait leur tension. Krish aurait mis sa main à couper qu'elle savait parfaitement ce que les deux prisonniers tentaient de faire depuis tout ce temps. Elle comprenait bien les ordres et les demandes d'Haldren jadis.

- Maman... " murmura le bambin " ça va marcher, n'est-ce pas ?
- ça va marcher. "

Elle avait répondu avec conviction. Mais rien. L'elfe était immobile. Le rideau tendu ne bougeait pas. Que feraient-ils si cette tentative échouait ? Les elfes accepteraient-ils de tenter le coup une seconde fois ? Devraient-ils repartir à la recherche d'un nouveau passeur ? Leur esprit y survivrait-il. Krish avait porter un doigt à ses lèvres, le mordant sans même s'en rendre compte. Le sang coula le long de sa lèvre, répandant un goût de cuivre humide sur sa langue. Elle ne s'en aperçu réellement et détourna les yeux de l'apparition que lorsqu'une petite main s'empara doucement de son index pour l'éloigner de ses dents acérées. Les bouille ronde aux iris sanglantes d'Elghinn lui sourit tendrement, gardant entre ses doigts la blessure écarlate que sa mère venait de s'infliger. D'un regard, Krish le remercia et posa un baiser sur sa tempe.

Main dans la main, ils se tournèrent à nouveau vers leur salut.

Rien... Toujours rien...

Jusqu'à ce que les oreilles des deux eldéens se dressent. Un long frisson leur secoua le dos. Ils échangèrent un regard. Quelque chose approchait. Le sable avait commencé par frissonner, se levant en langues informes comme il le faisait au début d'une tempête. T'Challa grondait gravement, la queue agitée en tous sens. Un bourdonnement sourd saturait l'air de plus en plus fort. Jusqu'à ressembler à un hurlement. Elghinn assura sa prise sur leur unique couteau.

Formant des boules grumeleuses, le sable agité se précipitait peu à peu en entité disparates. Des bras, des pattes, des jambes, des griffes. Des silhouettes informes en perpétuelles évolutions. Krish sauta sur le côté en sentant le froid devenir glace sous son pied. Et la petite elfe était toujours là, face à son rideau.

Un craquement sonore. Un coup de tonnerre silencieux. Quelque chose qui se brise.

Le sable se souleva d'un coup, formant une nuée de spectres que T'Challa peinait à tenir à distance. Ils ne pouvaient pas s'éloigner. Sautant, feintant, esquivant, l'eldéenne se servait parfois de son propre corps pour éviter à Elghinn de recevoir un coup. Mais elle n'y prêtait pas attention. Son regard ne quittait jamais totalement la silhouette d'ombre qui se tenait là, à quelques pas. Debout face à un voile tendu à en craquer...

Tendu... Elghinn plissa les yeux, se cramponnant tout en essayant d'avoir une vue stable... Et ses yeux se rouvrirent d'un coup.

- Maman ! " S'exclama-t-il en désignant le voile.

Il n'était pas seulement tendu. Il se soulevait, se déchirait, s'effilochait fibre par fibre. Elghinn ne pouvait précisément le voir mais il le sentait. Une radiance aveuglante en émanait, juste derrière la silhouette de la jeune mage. Krish n'hésita pas un instant. La tête rentrée dans les épaules, elle se jeta vers le passage à demi ouvert, poussant un hurlement de douleur en heurtant ses fils encore bien accrochés. La glace se rua dans ses veines, la brulant de l'intérieur. Elle n'arrêta pas de pousser. Cette fois, elle sentait que ça bougeait. Elle sentait que tout n'était pas perdu. Elle pouvait y arriver ! Elle le devait !

- T'CHalla ! " rugit-elle avec autant de force que son fils pour la prévenir de ce qu'il venait de remarquer.

Aussitôt la panthère fut près d'elle, son contact faisant refluer la douleur, toute sa masse se mêlant au travail de sape de l'eldéenne.

Une voix se répercuta dans toute l'immensité du ciel et de la terre.

- Ouvre-toi !

Un ordre.

Elghinn joignit ses forces à celle de sa mère, transperçant le voile de la réalité de ses mains autant que de sa volonté. Un silence plus absolu que le bourdonnement et les bruits de déformations indescriptibles qui venait d'ébranler ce plan d'existence. Une douleur totale au point de ne plus savoir si sa brûlure provenait d'un froid extrême une d'une chaleur insupportable.

Le Voile céda.

Sous les multiples forces qui le déformaient ou pour une autre raison ? Par la seule volonté inébranlable de l'elfette ou simplement parce qu'elle lui lui avait demandé de la bonne façon ? Cela n'avait aucune importance.

Krish se sentit basculer en avant, roulant aux pieds d'une silhouette d'ombre, les bras crispés autour de son fils. Elle le sentait haleté contre elle. Elle même ne respirait qu'à grand peine. Elle distingua un geste de la part de la jeune mage.

Puis un sol dur et inégal dans son dos.

Les flammes de minuscules torches frappèrent poignardèrent ses pupilles.

Elle hurla de douleur, se projetant en arrière et se recroquevillant autour d'Elghinn pour se protéger de la lumière. Elle ne savait pas ou elle était, ni quand. Une impression de vertige la saisit, ne lui laissant pas l'occasion de comprendre qu'elle venait de retrouver son monde d'origine.

L'ombre murmuraient toujours autour d'eux, le voile peinant à se refermer. Un rugissement bestial retenti lorsqu'une panthère de près de deux mètres surgit du néant. Krish sentit la présence de T'Challa. Mes elfes bandaient leurs volontés pour la détruire par la magie et les armes. Elle les distinguait mal. Les yeux de l'eldéenne saignaient.

- FUIT ! " ordonna la forgeronne. Ses cordes vocales déraillèrent. La Panthère sauta dans l'ombre d'un mage et s’évapora aussitôt. " Ne lui faites pas de mal ! "

Les ombres collantes de la mine chuchotaient autour d'eux. D'étranges formes se mouvaient sur les parois, formant une danse tourmentée sous les gesticulations hachées des flambeaux. Elle avait beau essayer de tenir le coup, Krish se sentait partir à nouveau. Mais cette fois, ce fut l'inconscience qui lui tendit les bras.
Revenir en haut Aller en bas
Macabre
Fossoyeur
Fossoyeur
avatar

Nombre de messages : 230
Âge : 31
Date d'inscription : 06/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 146 ans (863)
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]   Mer 30 Mai 2018 - 20:31

La brèche luttait contre elle, refusant de lui obéir. Elle sentait une force qui poussait depuis l'autre côté du voile pour passer. Etant donné que la drow se trouvait à proximité d'elle lorsqu'elle avait commencé à l'ouvrir, il y avait de fortes chances pour qu'il s'agisse d'elle. A moins que ce ne soit la créature qui l'accompagnait ? Il était trop tard pour arrêter et, de toute manière, le voile céda soudainement.
Deux silhouettes traversèrent et s'effondrèrent sur le sol. L'une noire et l'autre petite et blanche. C'était ceux qu'elle était venu chercher. Apparemment, la sombre n'avait pas menti sur leur nombre et leur situation. C'était presque surprenant.

D'un geste de la main, Macabre les chassa de sa vue, les emportant vers l'extérieur des ombres. En un fragment de seconde, elle leur fit traverser le chemin qui lui avait pris une éternité -du moins en apparence- à parcourir. Elle les éjecta de son univers sans ménagement, les évacuant afin de ne plus avoir à se préoccuper que d'elle. A présent que sa mission était accomplie, il lui fallait encore réparer ce qu'elle avait fait avant de pouvoir partir à son tour. Elle avait déjà utilisé une bonne partie de ses forces pour parvenir jusque là et créer la brèche, elle n'avait pas besoin de gérer deux vies en plus. D'autant que, si elle ne parvenait pas à la refermer, la zone allait devenir dangereuse. Elle était censé les sauver, autant qu'ils ne restent pas là...

A peine avait-elle rejeté les deux étrangers dans la grotte qu'une force lui fit perdre l'équilibre et elle tomba en arrière. Elle eut tout juste le temps de placer ses mains entre elle et le sol pour se rattraper. Une fois à terre, elle releva les yeux mais la chose qui l'avait poussée avait déjà disparue... Elle se remémora la scène, récupérant dans sa mémoire immédiate les fragments d'éléments qui lui permettraient d'identifier ce qui l'avait bousculée. La texture de la peau, la masse, la stature... C'était une ombre, à n'en pas douter. Mais comment avait-elle pu passer alors que les deux eldéens avaient tant peinés ? Elle n'eut pas le temps d'y réfléchir d'avantage.
Mac se retourna vers la brèche. Puisqu'elle ne la maintenait plus ouverte, les pans s'étaient affaissés. On aurait dit une simple déchirure dans un tissu très fin libérant un filet de lumière. Rien de bien méchant à première vue... Pourtant, l'espace d'un battement de cil, la lumière s'assombrit et la petite elfe sentit comme un vent lui caresser le visage.
Du vent... Ici ? Alors qu'elle était sous forme d'ombre ?!

Les yeux de la petite elfe s'ouvrirent un peu plus grand alors que cela se produisit une seconde fois.
Puis une troisième.

Si elles étaient tangibles, les créatures de l'autre plan avaient visiblement les mêmes capacités que les ombres que Mac connaissait. Elles étaient malléables et pouvaient se déformer afin de réduire leur forme et leur taille. Cette fissure leur suffisait donc amplement...
Sans plus attendre, elle se redressa pour se précipiter vers la brèche. Elle se fit bousculer de nouveau, retomba, se mit à genoux et avança encore. Revenue à proximité de la lumière, elle tendit à nouveau le bras et ferma les yeux pour visualiser le voile. Elle fut perturbée plus d'une fois tandis qu'elle rassemblait tout ce qu'elle avait de concentration pour parvenir à ses fins. Puis on la frappa de plein fouet. Ciryië s'étala de tout son long en arrière avant que la lumière ne prenne des allures de stroboscope. Plusieurs ombres s'échappèrent les unes après les autres. Pas beaucoup mais de manière très rapprochées. La petite elfe observait sans bouger. Se relever ne lui servirait à rien à part se faire renverser une fois de plus... Elle attendit quelques secondes que cesse l'invasion avant de s'approcher une dernière fois, rassemblant ce qu'il lui restait de forces. Elle n'avait plus le temps d'essayer de visualiser le voile pour tenter de faire corps avec lui. Elle devait le refermer, purement et simplement. Alors, elle approcha une main comme si elle tenait un tout petit objet entre son pouce et son index. Elle avança jusqu'à presque le toucher avant de commencer à effectuer une rotation du poignet. Un geste qu'elle répéta à l'infini, descendant de manière à peine perceptible depuis la naissance de la fissure vers le bas du voile.
A l'observer ainsi, on aurait dit qu'elle était en train de coudre...

Le voile ne réagit pas au début. Puis, très lentement, la brèche se resserra, laissant passer de moins en moins de lumière avant de se combler. Fibre par fibre, Mac s'évertua à ressouder ce qu'elle avait abîmé. Cela prit de longues minutes avant qu'elle n'atteigne le sol mais, lorsque cela fut fait, elle resta là, assise sur ses chevilles, les mains sur ses genoux, à regarder le voile achever de se réparer tandis qu'elle maintenait sa concentration sur lui afin qu'il ne s'arrête pas. Finalement, le dernier rayon de lumière disparut. Elle se retrouva à nouveau dans le noir total tandis que l'immense rideau qui se tenait devant elle s'agitait à nouveau sous le souffle du vent invisible qui animait toute ombre en ce lieu. Elle releva les yeux pour observer les ondulations du tissu immatériel durant quelques instants avant de fixer à nouveau l'emplacement de la brèche. Elle guetta une quelconque faille sans parvenir à en trouver. Mais peut-être sa réparation n'était-elle pas parfaite... Elle n'avait de toute manière pas la force de s'en occuper en cet instant précis. Elle sentait son énergie l'abandonner à vitesse grand v...

*****

Dans la grotte, on évacuait déjà la drow et son fils sous bonne escorte tandis que le professeur de Mac ainsi que quelques mages de la lumière attendaient avec impatience et inquiétude le retour de la petite elfe. Ils surveillaient l'endroit où elle avait disparu, le cœur battant, guettant le moindre mouvement provenant de l'ombre. Après avoir vu la panthère, ils avaient parfaitement conscience que Ciryië ne serait peut-être pas la seule à sortir de là-dedans... Si une bête avait pu s'échapper, d'autres le pourraient également.
En espérant que tout ceci n'était pas un piège comme beaucoup de craignaient.

Après une éternité, le dos du précepteur se raidit tandis qu'il apercevait un bref changement dans l'ombre. Tous l'imitèrent, se redressant et se tenant prêts à intervenir si nécessaire. C'est alors qu'apparu une petite silhouette. Toute recouverte de noir, on aurait dit un fantôme... Sa robe volait au rythme d'une brise qui n'existait pas tandis que ses cheveux étaient en suspension dans l'air. L'apparition était aussi belle qu'intrigante dans un tel contexte... Elle se tourna vers le petit groupe et les observa de son regard vide.

Réalisant qu'elle était enfin sortie, Mac mit fin à son sortilège et l'ombre qui la recouvrait fut peu à peu balayée pour laisser apparaître la véritable apparence de la jeune elfe. Alors que la brume s'évaporait, elle fut en même temps envahie par une immense fatigue telle qu'elle l'avait déjà ressenti après les évènements d'Eteniril. Elle laissa son corps céder sous son poids pour s'en aller choir sur le sol. Sa robe blanche était tâchée de rouge du sternum jusqu'à l'épaule. La créature qui l'avait violemment frappée n'avait pas fait que la bousculer contrairement aux autres...
On se précipita vers elle en criant tandis qu'elle était encore consciente. On lui demanda si elle allait bien, si elle avait réussi et si bien d'autres choses encore... Elle ne parvint qu'à laisser entendre que c'était refermé avant de sombrer à son tour dans l'inconscience. Elle avait besoin de soins, aussi son professeur souleva-t-il sa frêle silhouette et se précipita vers l'extérieur tandis que les mages de la lumière veilleraient encore un peu devant l'ombre afin de s'assurer que rien ne s'échapperait par ici ou de donner l'alerte s'ils se trouvaient dépassé.

_________________
Ne parle pas l'elfique !
(Langues parlées : Oliyan et Drow)



Citation :
Anorn : - Et tu sais, elle est assez particulière comme petite, mais je crois que je l’aime bien.
Arwain : - Pardon ? Ai-je bien entendu ?


Couleurs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le retour à la lumière [PV Krish/Mac]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: