Partagez | 
 

 Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish

Aller en bas 
AuteurMessage
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 636
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Lun 21 Mai 2018 - 18:11


Début de la huitième ennéade de Verimios,
De la dixième année du onzième cycle.

La missive envoyée par Macabre à son professeur était remontée jusqu’à lui. Il lui fallait donc se rendre rapidement en Ardamir. Non seulement il s’agissait de Macabre mais en plus elle était en contact avec une drow. Il n’appréciait pas la manière dont ces derniers s’imiscaient intimement chez eux ces temps-ci. Encore préférait-il les affrontements clairs et définis, plutôt que d’avoir à traiter individuellement avec eux en essayant de deviner leurs intentions. C’était la deuxième de son espèce qui s’introduisait en Anaëh, d’une manière qu’il n’appréciait pas. Alors lui fallait se rendre là et voir de ses propres yeux ce qu’il s’y tramait. Il était cependant hors de question de révéler la raison de sa visite, sans quoi il ne pourrait sans doute pas s’entretenir avec cet être de manière convenable. L’accueil ne fut pas chaleureux et on était en deuil. La raison qu’il avait pu entendre était qu’un ancien Conseiller avait rejoint le Royaume de Tari. Il n’avait pas creusé, parce qu’il n’était pas là pour des raisons diplomatiques mais personnelles. Du moins officiellement. Il allait devoir se rendre des les bibliothèques d’Ardamir pour recueillir un savoir particulier quant au domaine de l’Art qu’avait adopté son frère.

Il était logé dans une maison des plus simples, dont ses gardes surveillaient tout de même l’entrée. Comme toujours, c’était ce qu’il avait promis à Arwain. Il avait pris contact avec les mages venus pour Macabre et cette fameuse drow pour obtenir de plus amples informations. Il était prévu qu'elle sorte du plan des ombres dans une mine aux alentours, pour ensuite la garder dans un baraquement qui servait encore avant l'épuisement de matière première. Dans la soirée, il irait donc lui rendre visite. En attendant il fit un tour de la ville, se laissant oublier au sein de la cité. Repérant la bibliothèque dans laquelle il se rendrait, il finit par revenir dans la demeure qu’on lui avait prêté pour donner rendez-vous à ses gardes aux abords de la cités. Avec eux, il lui était impossible d’être discret. Enfilant une cape très légère, bleue nuit, il rejoignit ses gardes et fut guidé jusqu’au lieu qu’on lui avait indiqué. Il ne savait pas ce qu’il allait y trouver, ni comment il allait bien pouvoir entamer une réelle discussion. Alors quand il arriva sur place et qu’il la vit là, devant lui, il ne sut que dire. Pour retrouver une certaine constance, il s’adressa aux mages autour de lui.

 - Depuis combien de temps est-elle sortie du plan des ombres ? J’ai cru comprendre que ce n’est pas depuis longtemps. Que comptez-vous en faire ?

Trop de questions se bousculaient. Et la première qu’il lui poserait serait sans doute les raisons de sa présence ici. Plus froid que jamais, des images repassaient devant ses yeux. La couleur de sa peau, celle de ses yeux, la manière qu’elle avait de se tenir, tout lui rappelait les batailles que son peuple avait mené, les morts qu’elles avaient engendrées. Il n’était pas un soldat mais il avait pu constater les dégâts que son peuple avait causé au sien. De quel droit venait-elle chez eux ? Si elle n’était pas suicidaire, elle devait avoir de très bonnes raisons. Et ces raisons, Anorn allait devoir les entendre.

_________________

Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même
Folie : Non, Anorn est sexy

Aldartha & Arwain


#2F94A8
orangered
salmon
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 775
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Lun 21 Mai 2018 - 21:58


Terrée au fond de l'ancien camp de mineur que les elfes avaient réquisitionné et sécurisé, une silhouette assise en tailleur faisait face au mur. On lui avait donné une tunique blanche trop petite pour et un pantalon trop grand qu'elle avait enroulé jusqu'au-dessus de ses genoux.  Un épais rideau avait été tendu entre le petit espace cloisonné qu'elle occupait et la partie du bâtiment ou s'ouvraient les portes et fenêtres. Deux mages et deux Limiers étaient postés là, relevés toutes les heures pour être toujours vigilant. Cela faisait deux jours.

Deux jours que Krish passait dos au moindre raie de lumière à rassurer à voix basse son fils déboussoler. Même dans cette pénombre rendue difficilement supportable pour les elfes des sylves, les deux voyageurs des ombres y voyaient parfaitement. Il étaient même assaillit par l'intense activité qui les entouraient. Les insectes, la brise qui suintait des murs, la cacophonie engendrée par les respirations de leurs gardes et par leurs imperceptibles mouvements. Tout semblait mille fois plus fort, plus lumineux, plus agité. L'hyper sensibilité qu'ils avaient développés pour survivre les laissaient  sans défense face aux agressions de ce monde ordinaire. Surtout Elghinn.

Il ne voulait pas lâcher sa mère. Anxieux, il venait de découvrir l'étrange sensation de devoir prendre un repas. Quelques légumes cuits. Il en avait eu les larmes aux yeux. Les geôliers avaient du finir par rationner les deux étranges créatures qu'ils avaient tiré d'un autre plan, sans quoi ils ne se seraient sans doute jamais arrêté de manger et de boire. Boire... Quel délice. Malgré toutes les sensations incommodantes et la situation critique dans laquelle ils étaient, Krish était sur un nuage de félicité.

Cette après-midi là, elle parlait doucement à Elghinn assit sur ses genoux, lui murmurant des paroles d'encouragements en langue sombre. Il avait tenté de regarder par une fenêtre aux premières lueurs de l'aube et l'expérience avait été pour le moins douloureuse à ses yeux qui n'avaient presque jamais vu la lumière du soleil de toute sa vie, que ce soit dans ou hors des Ombres. Le fait même de sentir son corps vivre, avoir froids, chaud, éprouver autre chose d'une faim et une soif constante le déroutait aussi beaucoup et le réconfort de sa mère l'aidait peu à peu à accepter ce qu'il ne comprenait pas encore. Elle aussi avait l'air de trouver l'adaptation compliqué alors qu'elle avait longtemps vécu dans ce monde alors il avait bien le droit de montrer une infime faiblesse. Infime...

Tournant le dos à la porte, on avait l'impression qu'elle priait, ou incantait de sombres sortilèges dans le coin de plus obscure qu'elle avait put trouver. Les raies de lumières estivale perçaient entre les voiles de lin et renforçait l'impression de corruption de la femme qui se tenait là. Ses longs cheveux blancs étaient abimés, coupés de façon inégale. Son maintient était droit mais sa tête tombant vers son fils lui donnait un étrange profil affaissé. Plus encore, son bras droit était couturé de cicatrices si profondes qu'il semblait légèrement difforme, suivant le parcours approximatif d'ossements mal ressoudés et sans doute re-cassés à de nombreuses reprises. Les ombres allongées dans la semi obscurité allongeaient et déformaient encore une silhouette qui aurait été loin d'etre monstrueuse examinée en pleine lumière.

- Rideau. " aboya la voix chaude mais étrangement faible de l'elfe noire lorsqu'elle sentit la lumière lui caresser la nuque et tacher le mur devant elle. Elle n'avait même pas pris la peine de tenter une autre langue que l'eldéen.

Le nouvel arrivant s'immobilisa. Elle n'y prêta qu'une attention distraite. Il sentait fort l'extérieur. L'herbe, le bois, la sève et la résine, comme s'il était entré à l'intérieur même d'un arbre... Mais les questions qu'il posa fit dresser l'oreille de la forgelâme. Il ne faisait donc pas parti de l'équipe qui les avaient tiré de l'enfer dans lequel ils étaient coincé depuis tant de temps ? L'un des mages présent répondit sans attendre.

- Deux jours. Nous comptons étudier le phénomène dont elle a été victime et recueillir les informations stratégiques qu'elle nous a promis. Pour la suite, il faudra voir avec elle et surement avec le Conseil d'Ardamir, bien qu'il nous laisse surtout tenter cette expérience pour trouver une parade au voyage par les ombres. Mais dans tous les cas, cela prendra un peu temps. Ils ont du mal à se réacclimater.

- Ils ont quand même des oreilles et une langue. "
Dans un elfique parfait malgré son accent prononcé, Krish continua en tournant la tête vers l'arrivant. Elle le dévisagea par dessus son épaule, laissant apparaitre du même coup les cicatrices qui lui maculaient la face. " Et j'ai déjà dit ce que je voulais. Je veux seulement rentrer chez moi en Ithri'Vaan. Et parlez moins fort.
- Non ça va. Ne me fait pas passer pour plus fragile que je ne le suis. " Une voix enfantine s'éleva de derrière la silhouette de la drow. Une petite claque retentit. Elghinn venait de rejeter la main qui lui caressait la tête.

Dans l'espace restreinte entre Krish et le mur se dressa une petite forme blanche de moins d'un mètre. Elle avait les joues et la stature d'un enfant d'à peine un an sans la moindre cicatrice, mais là ou le poupon aurait du être agréablement potelé, des muscles longs et secs lui donnaient une apparence étrange. Son regard aux iris de même rouge que ceux de l'adulte était d'un sérieux et d'une maturité qui ne pouvait amené l'observateur attentif qu'à un certain malaise. Il toisait sa mère avec mécontentement, campé sur ses petit pied dans une attitude adulte. Aucun enfant de cet âge n'aurait du avoir un tel regard.

Un sourire de fierté fleurit sur le visage meurtrit de l'eldéenne avant qu'elle ne se tourne de nouveau vers le grand inconnu.

- Tu ne fais pas parti de nos sauveurs. Qui es-tu ? "
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 636
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Sam 26 Mai 2018 - 10:09


Elle était là, avec un enfant. Un enfant étrange, dont l’attitude détonnait par rapport à son physique. Il n’aurait pas du parler si clairement. Ou il aurait du être bien plus grand. On avait parlé d’elle comme d’une victime mais elle n’en avait pas vraiment l’air. Certes elle était en territoire ennemi et elle souhaitait seulement rentrer chez elle. Du moins était-ce ses propos. Elle avait soulevé un point crucial : celui de son identité. Certes il n’était pas de l’équipe qui l’avait sortie des ombres. Qui l’avait sauvée de quoi, à vrai dire ?

 - Je ne suis pas de ceux là, non. Je suis Anornedellon, Seigneur Protecteur d’une Terre que vous ne connaissez sans doute pas.

Elle le tutoyait, il ne s’y serait jamais abaissé. Il était régent du Royaume mais ce n’était pas en cette qualité qu’il était ici. Si elle ne le reconnaissait pas, elle n’avait sans doute pas entendu parler de lui avant ce jour même.

 - Je suis ici à titre officieux. J’ai entendu que vous auriez des informations à nous livrer mais elles m’importent peu en cet instant. Que faites-vous ici ? N’y a-t-il pas endroit plus plaisant où emmener son enfant en vacances ?

Enfant qu’il ne pouvait s’empêcher de sonder à travers le flux. Visage impassible, comme à son habitude, il avait les mains jointes dans le bas de son dos. Il ne la craignait pas mais restait à bonne distance. Attendant qu’elle réponde à ses interrogations, qu’elle continue l’échange qu’il venait d’engager, il notait des choses étranges chez le petit être. Il était à bout, complètement fatigué. Comme s’il s’était écoulé des siècles depuis sa naissance et qu’il avait vécu énormément de choses éprouvantes chaque jour. Le développement de sa musculature était bien trop avancée, quand celle de son ossature ou de son système immunitaire l’était peu voire pas assez. Anorn ne chercha pas à en savoir plus pour l’instant. Seulement assez pour dire ce qui le dérangeait chez l’enfant, en attendant que la sombre réponde à ses interrogations.

_________________

Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même
Folie : Non, Anorn est sexy

Aldartha & Arwain


#2F94A8
orangered
salmon
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 775
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Sam 26 Mai 2018 - 14:20


Krish eut un rire jaune mais l'éclat de rire de son fils n'était pas seulement ironique. Il était mauvais. Solidement campé sur ses jambes, son expression n'aurait pas dépareillée sur le visage d'un adulte cynique ou d'un adolescent revêche.

- A bon ? Vous n'auriez pas aimé voir vos enfant murir prisonnier d'un corps inchangé qui risquait d'être mis en pièce par des monstres protéiformes ? Après avoir dévisagé l'étranger, le petit se tourna du côté de sa mère. " Maman, c'est aussi un homme n'est-ce pas ? "

Krish posa un regard amusé sur Elghinn et acquiesça. N'ayant connu que les dialogues et les disputes avec sa mère durant toute sa vie, le physique de certains des elfes était aussi étrange pour lui que la notion de hiérarchie sociale. Lorsqu'elle lui avait expliqué qu'il était appelé à leur ressembler un jour bien plus qu'il ne lui ressemblait à elle, il les examinait avec attention.

- Oui. C'est un homme, poussin. " Elle se leva en soupirant et caressa les courts cheveux blancs du gamin pour donner toute son attention au grand elfe. Il la dépassait de plus d'une tête et semblait habituer à donner des ordres. L'idée de le vouvoyer ne lui traversa même pas l'esprit. Elle n'avait pas même vouvoyer l'avatar de son dieux tutélaire ou le chef de l'ensemble de sa nation alors ce n'était maintenant qu'elle avait passé un temps infini dans une dimension aux dangers incessants qu'elle allait se mettre a faire des ronds de jambe. " Comme je l'ai déjà dit à vos amis, je m'appelle Shaar et voici mon fils, Elghinn. Et je n'ai pas été enfermée dans un autre plan d’existence par choix. Un archimage de mon peuple a voulu que je prouve ma foi en abandonnant mon fils à une mort certaine. J'ai choisi mon fils et j'ai été enfermé avec lui. L'homme qui m'a enfermé tenait sans doute à ce que j'y meurs mais j'ai résisté, je me suis lié d'amitié avec une créature de ce plan et j'ai réussi à survivre pendant suffisamment de temps pour croiser la jeune fille qui voyage dans les Ombres. Elle a été la première créature à m'entendre. Je n'ai pas choisi de ressortir dans votre forêt. Je cherchais seulement à sortir mon fils de cet endroit maudit, quitte à y laisser ma peau. " Elle posa la poupée de bandage fraichement refaite qui terminant son bras le plus amoché sur sa hanche. Seuls le pouce et l'index sortaient des bandes. " Si tu viens d'une terre lointaine, pourquoi tu t'intéresses à nous ? "
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 636
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Mar 29 Mai 2018 - 10:34

Anorn avait piqué juste. Un instant, il pensa à Aldartha, qui avait longtemps été prisonnier de son propre corps, voire même de son propre esprit. Mais ce n’était plus le cas et y penser à cet instant ne comportait que peu d’intérêt. L’écoutant expliquer ce qu’elle venait de vivre, il fut surpris de sa question. Etait-ce là sa seule interrogation ?

- Une curiosité, que certains jugeraient malsaine. Mais aussi parce que vous auriez pu sortir au sein de ma Cité, que d’autres pourraient le faire. Si vous avez réussi, grâce à une jeune mage, je préfère ne prendre aucun risque. Je viens donc m’assurer que vous êtes la seule à vouloir sortir de ce plan. Si j’en crois vos paroles, vous n’avez rien à voir avec d’autres de votre espèce.

Mais pouvait-il vraiment croire ce qu’elle disait ? Peut-être bien, un tel désespoir ne s’inventait pas vraiment. Et si les sombres avaient mis en place un quelconque plan, l’auraient-ils laissée seule, avec un enfant ? Il y avait tout de même plus efficace, surtout lorsque ledit enfant était bourré de malformations et ne tarderait pas à l’être de maladies en tout genre. Si les elfes étaient immunisé, les autres races ne l’étaient pas et le système immunitaire du petit était gravement défaillant.

- Sortir des ombres pour ensuite sortir d’Anaëh, je résume bien votre plan ? Mais on ne vous laissera pas sortir aussi facilement et votre fils a besoin de soins. Il ne tardera pas à être rattrapé par des germes qu’on ne trouve qu’ici. Avec un système immunitaire défaillant, combien de temps pensez-vous avoir devant vous ?

Il n’attendait pas vraiment de réponse, parce qu’elle n’en avait pas. Elle allait sans doute se révolter de la manière dont il lui parlait, le petit allait lui répondre avec ironie mais l’utilité de tout ceci était moindre. Alors il poursuivit sans attendre.

- Voilà ce que je vous propose. La vérité en échange de la survie de votre fils. Vous avez promis des informations stratégique, nous les recueillerons. Les expériences qu’ils souhaitent mener attendront qu’ils soient prêts. Si jamais je pense que vous mentez, mon offre devient caduque et la vie de votre fils sera un peu plus en péril chaque jours qui passera. Ma première question est la suivante : Au-delà de votre nom, qui êtes vous ?

Un nom ne signifiait rien. Un nom étranger n’avait ici aucune valeur. Quand un elfe lui donnait le sien, il lui donnait une indication, de même quand il lui donnait son nom. Mais le sien sonnait creux à ses oreilles. Il avait besoin de plus concret.

_________________

Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même
Folie : Non, Anorn est sexy

Aldartha & Arwain


#2F94A8
orangered
salmon
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 775
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Mar 29 Mai 2018 - 22:47


- Je ne suis pas défaillant ! " grogna la voix enfantine d'Elghinn
- ... Défaillant ? " répéta la drow en plissant les yeux.

Elle n'y avait pas pensé jusque là. Naturellement, les mains de la drow caressèrent le dos de son fils en signe d’apaisement. Elle lui avait déjà expliqué qu'ils ne pouvaient pas se permettre d'écart avant d'être sorti d'Anaëh, mais la fougue de la jeunesse n'était pas facilement réprimée, surtout mêlée à une si grande avidité de voir et connaître d'autres choses que ce qui avait été sa vie jusque là.

Plus problématique... Cet elfe avait sans doute raison. En temps normal, elle se serait levé, approchée et lui aurait demandé si son refus de la laisser partir était une proposition, mais ce que soulevait sa prise de parole était suffisamment inquiétant pour qu'elle n'ai ni envie de rire, ni de flirter... Puis une deuxième idée fit froncer le nez de Krish et la poussa a raffermir son étreinte sur Elghinn. Cet homme était un mage. Un mage de la vie. Et suffisamment puissant pour avoir sonder son fils sans bouger d'un cil. Elle en avait soupé des mages.

L'inquiétude laissa place à une méfiance manifeste. Elle répondit à l'ultimatum d'une voix cassante.

- Je vous l'ai dit, je suis Shaar. Je vis à Thaar depuis des siècles. Je suis retournée au Puy pour trouver un minerais rare pour le projet d'un ami. Il ne fait pas bon être une Doeben là-bas.

Elle fronça le nez de dédain mais dans ses yeux brulaient une certaine colère.

- Écoutez. Je vous ai promis des informations et je vous les donnerai. Mais si vous pouvez soigner mon fils, faites le. A moins que les elfes sont devenus encore plus cruels et manipulateurs que les puysards, vous ne laisserez pas agoniser le fils de votre Toer Tamindal.
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 636
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Ven 15 Juin 2018 - 15:30

Une Doeben, donc. Elle avait cherché un minerais au Puy et s’était retrouvée enfermée dans les ombres parce qu’on avait voulu tester sa foi. Il manquait un lien, entre tout ça. Il se dit que ce serait sans doute sa prochaine question, puisqu’elle n’avait pas l’air de vouloir laisser dépérir son fils. Mais avant qu’il ne reprenne la parole, elle s’exprima avec colère, émotion qu’il savait justifiée. C’était donc là le fils du Toer Tamindal. Elle lui avait donné l’information comme si elle allait le faire soudainement changer d’avis. Attendait-elle qu’il se précipite vers lui pour lui venir en aide gratuitement ?

- Ce n’est rien de plus qu’un affront à la Mère. Et jeune garçon, votre système immunitaire est bel et bien défaillant. C’est assez injuste que tu payes pour le péché de tes parents.

La simple idée qu’un elfe qu’il avait côtoyé ait pu fricoter avec une sombre lui donnait des haut-le-cœur. Pour elle, c’était un argument de poids. Lui se demandait simplement ce qu’il faisait là. Il révisa sa proposition et réfléchit un instant. Soigner cette erreur de la nature, quand on la punissait divinement, n’était peut-être pas la meilleure idée qu’il ait eu jusqu’à présent.

- Quant à mes valeurs, elles sont plus que ce que vous ne pourrez jamais entendre. Voulez-vous vraiment soigner celui qui a provoqué votre déchéance ? Parce que ce n’est pas en en appelant à ma pitié et ma bonté de coeur que vous obtiendrez quoi que ce soit. Quelles informations de valeur une doeben pourrait-elle avoir sur le Puy ? Les tensions que ressent votre fils devraient s’envoler.

Elle lui dévoilait sa main, il lui dévoilerait la sienne. Ils avaient tout deux légèrement levé le rideaux, il était temps de le faire disparaître. La transparence était de mise, une vie était en jeu.

_________________

Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même
Folie : Non, Anorn est sexy

Aldartha & Arwain


#2F94A8
orangered
salmon
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 775
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Sam 16 Juin 2018 - 9:21


Et bien et bien...

Même si en l’occurrence cela pouvait lui couter cher, Krish nota avec un certain plaisir que les dirigeant du Puy étaient bien moins bienveillant que par la passé. Juge, bourreau, même le chantage sur la vie d'un enfant en partie de leur sang ne leur faisait pas peur. Tout n'était donc pas perdu pour leurs frères d'Anaêh. La Guerre, la Vengeance et la Colère coulaient encore en eux. L'Appel était peut-être lié à ces dispositions parfaites.

Elle fit bien attention à ne laisser transparaitre aucun sourire, s'accrochant à sa propre colère pour qu'elle reprenne le pas. Pour l'heure, elle ne devait pas penser à la suite. Son fils ne lui laissa pas plus de temps pour réfléchir, avançant d'un pas souple vers le grand elfe. Elle émis quelques claquements de langue en l'attrapant par le poignet.

- Non. Tu te rappelles ? Ici les mots son des armes bien plus complexes que les lames.
- Il nous rabaisse ! Il nous insulte ! Dit que je suis faible. Il me regarde comme si j'étais une erreur de la nature et tu ne fais rien !

Han... Ce n'était ni le moment ni le lieux pour lui expliquer les subtilité de la diplomatie en terrain dangereux. Il ne connaissait que la force et sa différence entre ennemis et amis était encore très nette, surtout pour un esprit si mature. Ce coup-ci, il devrait lui faire confiance... Et il n'allait pas aimer ça.

- Je t'expliquerai. Mais pour l'instant il faut que tu me laisse gérer ça." Elle voulu poser un baiser sur son front mais le petite dégagea son bras d'un coup sec. Les muscles de sa petite épaule et de son dos se tendirent à vu d’œil et il se tourna d'un bloc vers l'elfe, le regard haineux. Il n'avait pas fait un pas que Krish le rattrapait à bras le corps. " Non. Elghinn. " Elle le tira auprès d'elle.
- Je ne veux pas de l'aide d'un...
- Et moi je ne veux pas que tu meurs. " le coupa-t-elle fermement. Elle pouvait rire sur beaucoup de choses, mais pas ça. Il le savait. Mais pourquoi croyait-elle un hérétique dépravé comme celui qu'ils avaient sous les yeux quand il parlait de la santé de son fils ? ça il ne pouvait le comprendre. Ils échangèrent un regard de défi puis il se dégagea à nouveau pour aller s'appuyer sur le mur du fond, les bras croisés sur sa poitrine dans une posture détachée tout sauf enfantine.

A son tour, elle se leva. Suffisamment doucement pour qu'Anorn dénote sans mal les nombreuses fractures et vieilles blessures qui devaient encore gripper tout son corps. Face à lui, tout en gardant un espace respectable de circonstance, Krish vrilla ses yeux dans les siens avec intensité, semblant chercher quelque chose qu'elle avait du mal à trouver dans les iris qui lui faisaient face.

- Je m'y connais en métal et la route entre Elda et Thaar n'a plus de secret pour moi. Je n'ai jamais eu aucun soucis pour y aller et en repartir en un seul morceau. Mais quand pour la première fois, au milieux de votre quotidien, alors que vous n'embêtez personne, on vous demande de réaffirmer votre foi ou de mourir, c'est que les choses changent. " Une juste colère brulait dans son œil. Une colère et une certaine... peur contenue. Car ce qu'elle évoquait était réel. Sa rencontre avec Néo était réelle. La voix d'Uriz, la sensation brulante qui lui vrillait le crâne de temps à autres et les rires féroces étaient réels. Au Puy comme en Ithri'Vaan, les choses changeaient. " Alors je ne sais pas ce que les hautes instances mijotent, mais j'ai des souvenirs et je connais les façon de faire de mon peuple. Ils vous observent depuis des Cycle alors que vous vous ne savez presque rien. Je sais ce qui est déjà arrivé à Thaar, Sol'Dorn, dans le Zurthan, à Nisetis ou même à Naelis. J'ai l'habitude d'en déduire des choses pour éviter de me retrouver entre le marteau à l'enclume et sauver ma peau, et quand j'ai été enfermée, c'était pas beau à voir. Des nouvelles qui sont certainement plus fraiches que tout ce que vous pouvez espérer avoir. Alors si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté pour éviter un deuxième Ellyrion, soignez mon fils."
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 636
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Sam 16 Juin 2018 - 18:23

De l’honnêteté teintée de sentiments, voilà ce qu’il cherchait. Il n’y avait plus de place pour le doute. Cette drow agissait en mère. Elle cherchait à se protéger seulement pour être certaine que son fils vive et vive correctement. C’était juste et sincère. Son focalisateur s’était déjà ouvert au flux, l’accrochant pour mieux l’accompagner. Il sentait qu’il traversait son corps et l’énergie bouillonnait. La drow avait elle aussi des blessures, des cicatrices qui l’empêchaient de se mouvoir correctement. Le fait qu’elle soit sans doute aussi vieille que lui aurait pu le faire sourire, si seulement il savait ce que cela voulait dire. Il n’avait pas tenu compte un instant du gosse qui n’avait fait que brailler. Sans sa mère, ce dernier n’aurait jamais eu ce qu’il s’apprêtait à recevoir. Lorsqu’elle cessa de parler, il s’infiltra dans l’organisme du petit être et soulagea toutes les tensions qu’il ressentait. Plus de douleur, comme il l’avait promis.

- Bien. Votre peuple n’a eu cesse de nous attaquer, nous n’avons eu cesse de les repousser. Certes nous y avons laissé quelques plumes et il serait fort appréciable que cela ne se reproduise plus. L’Ithrii’vaan, Nisétis, Naélis, les daedhels ne savent que prendre ce que d’autres ne savent pas garder. Ellyrion est regrettable.

Cela allait bientôt changer. Ils allaient reprendre ce qu’ils avaient perdu, parce que l’Oeuvre ne se restreignait plus. Ses racines s’étendaient profondément sur ces régions qui naguère lui appartenaient. Les enfants de la Mère ne pouvaient y rester insensibles, ils se devaient de la suivre et de l’aider dans sa progression. L’aider un peu plus que nécessaire, peut-être. L’hybride soudainement délivré de ses douleurs le ramena au sujet principal de la conversation.

- Vous parler d’éviter un nouvel Ellyrion. Y a-t-il un assaut qui se prépare, dont nous ne serions pas au courant ? Si c’était le cas, des détails m’intéresseraient fortement. Préférez-vous que je lui casse les os pour que je puisse les faire croître plus rapidement ou que j’atrophie ses muscles pour qu’ils soient en adéquation avec son squelette ? Je recommanderais un mélange des deux.

Ce n’était pas là une volonté de le faire souffrir mais bel et bien ce qu’il y avait de mieux à faire. Ses muscles s’étaient développés trop vite et il pensait pouvoir régler le souci. Son squelette quant à lui n’avait pas suivi cette tendance et s’était laissé bien trop devancer. Un rééquilibrage s’imposait, ainsi qu’une stabilisation. Réparer pour que l’évolution reprenne de même n’avait aucun sens. La rigueur et le goût pour le travail bien fait l’emportaient sur la diplomatie. Sans compter qu’il n’avait pas réellement besoin de la faire espérer pour qu’elle se retourne contre lui dans un an ou deux. La prochaine étape serait celle de son système immunitaire. Mais d’abord…

- Il va falloir le tenir, il ne va pas aimer. Et je te conseille vivement de ne pas trop te débattre. Ou ce sera à tes risques et périls.

Si la drow avait besoin d’aide, elle obtiendrait celle des gardes. La douleur s’annonçait longue et vive.

_________________

Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même
Folie : Non, Anorn est sexy

Aldartha & Arwain


#2F94A8
orangered
salmon
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 775
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Lun 18 Juin 2018 - 12:14


En sentant d'étranges sensation, Elghinn se tendit plus encore, arquant sa volonté contre ce qu'il ne comprenait pas. Il serra les dents et les poings, s'obligeant à ne pas crier. Mais l'opposition d'un être qui n'avait jamais été confronté à une intrusion magique était bien peu face à la puissance d'un archimage et avant qu'il n'ait identité ce qui pouvait bien provoquer ça en lui, plusieurs craquement sonores retentirent dans ses articulations. Ses muscles fins roulèrent sous sa peau blanche. Un étrange hoquet lui bloqua la respiration. Il tomba à genoux, incapable de tenir son équilibre. Avant même qu'il touche le sol, Krish était près de lui, un genou à terre pour le soutenir. Ses yeux se vrillèrent sur l'elfe mais elle n'eut pas le temps de lui sauter à la gorge que la petite main d'Elghinn se posait sur son poignet.

- Je... Je n'ai plus mal. "

Le gamin releva des yeux ronds vers le mage. Quand sa mère lui contait les pouvoirs prodigieux de la magie, ce n'était pas exagérer alors... Il se tenait machinalement la gorge. L'air y passait sans peine pour gonfler sa poitrine d'une respiration ample. Il se remis sur pied en prenant appuie sur le bras de sa mère, contemplant son propre corps, dubitatif. Son dos avait retrouvé sa souplesse. Ses chevilles lui semblaient peu assurées. Et surtout, aucun mouvement ne lui faisait mal...

- C'est vous...? " murmura-t-il à l'intention du grand homme aux cheveux blonds, toujours aussi incrédule. Comment pouvait-on imaginer qu'il était possible de n'éprouver aucune douleur...

Mais l'elfe ne lui prêtait qu'une attention toute relative. Il ne semblait intéressé que parce que l'elfe noire avait à dire malgré le miracle qu'il venait d'accomplir aux yeux de l'enfant.

- Il n'y aura pas d'assaut aussi frontal avant un moment je pense, mais Naélis est plus que vérolée. Les agents du Puy et les Princes Thaaris se disputent la suprématie discrète du royaume. La royauté n'est pas très expérimenté et elle s'est elle-même déstabilisée en déclarant une guerre envers un autre royaume humain. Un exemple de préparatifs que j'ai pu remarqué. " posa-t-elle en signe de bonne fois avant de se tourner vers son fils pour savoir ce que pensait le premier intéressé de ce qui allait suivre. Il acquiesça. Mais plutôt que de laisser une fois de plus sa mère jouer les intermédiaire, il avança d'un pas pour s'adresser à l'elfe avec ce qui pouvait s’apparenter à un certain respect étant donné son vécu.
-Je n'en peux plus de ce corps. Il y a des jours où l'impression de sentir les limites physiques de mon cerveau et mon crane qui menace d'exploser. Je sais très bien qu'un esprit comme le mien n'a rien à faire dans un corps comme ça alors changez le autant que vous voudrez. Maman m'a explique que normalement, la croissance précède la maturité. Donnez la moi si vous le pouvez. Je ne crains pas la douleur. "

Sans un mot de plus, la mère et le fils se tinrent prêt à suivre les instructions du mage.
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 636
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Dim 24 Juin 2018 - 21:48

Pour la première fois, l’enfant parlait pour lui. Jusqu’alors il avait été le moustique qui intervenait de manière intempestive. C’en était dérangeant. Cette maturité n’avait rien à voir avec son domaine de l’Art. Le développement physique n’aurait pas du altérer son esprit. Du moins pas comme il semblait l’être.

- Tu ne crains peut-être pas la douleur mais ton corps se débattra à n’en pas douter. Je vais chercher de l’aide pour te maintenir.

Il sortit un instant et interpella un des gardes. Lui notifiant qu’il aurait besoin de parler au mage en charge de tout ça, il demanda l’aide d’un ou deux elfes. Chose qu’on lui fournit aussitôt. Revenu avec les sombres, il se prépara à utiliser le flux plus qu’il ne l’avait dernièrement utilisé. Il n’avait pas eu besoin et avait rarement besoin au quotidien de déployer une telle énergie. Aldartha nécessitait certes des soins, mais ils étaient devenues automatiques et ce n’était pas un effort immense pour lui.

- Nous devrions être assez. Quant à ton esprit jeune garçon, il est en adéquation avec un corps hors-norme. Mais je vais t’améliorer tout cela, j’ai compris ce que tu veux.

Ce qu’il voulait, c’était un peu de normalité. Arrêter de souffrir et pouvoir vivre puis évoluer comme tout un chacun. Il allait donner cela à celui qui se tenait devant lui. Parce que sa mère avait des informations.

- Naelis, vous me dites. Une parmi d’autres ? Dies-moi, auriez-vous entendu quoi que ce soit à propos de la Prime Forêt ? Elle a toujours fait de l’ombre au Puy.

Naelis vérolée, en voici une nouvelle de prime utilité. Il n’avait pas accepté la visite de leur Roi et peut-être avait-il bien fait. Si on complotait pour reprendre cette cité, il allait falloir veiller au grain lors de la prochaine demande qu’il recevrait. Il y en aurait une autre, il n’en doutait pas. Sauf si Glenn était assez idiot pour tenter de venir par ses propres moyens. Dans ce cas, cette histoire serait rapidement réglée et Naelis libre d’être reprise. Avant qu’elle ne réponde à sa question, il s’ouvrit complètement au flux et ordonna qu’on maintienne l’hybride. Dans ses yeux de la résolution. Comme il l’avait dit, pas de crainte.

Se laissant guider par le flux, il posa ses mains sur le crâne de l’enfant. Il lui avait dit y ressentir une gêne des plus intenses, de temps à autres. Alors il commencerait ici. Il fissura ses os aux jointures et combla les failles avec du cartilage. Il avançait plus rapidement que tout autre mage mais ne se pressait pas. Il voulait éviter que le liquide cérébral ne s’exfiltre et gonfle la peau de son crâne. Cette dernière devait aussi être remaniée avec les muscles qui la sous-tendaient. Il les gérait dans un même temps, concentré sur la nécessité de garder un certain rythme. Aucun mot ne s’échappait de sa bouche mais ses oreilles n’attendaient que les réponses de la drow. Si jamais elle était en état de parler.

_________________

Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même
Folie : Non, Anorn est sexy

Aldartha & Arwain


#2F94A8
orangered
salmon
Revenir en haut Aller en bas
Krish Al'Serat
Drow
avatar

Nombre de messages : 775
Âge : 27
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 002ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Dim 1 Juil 2018 - 0:47


Elghinn n'avait pas peur... Mais il aurait peut-être dû. Lorsque son crâne commença a craquer, il serra les dents. Quelques secondes, et il criait malgré lui, jusqu'à ce la magie de l'elfe et les changements qui s'opéraient dans la moelle de ses os ne le fasse suffoquer. Il perdait ses repères, s'efforçant de ne pas gêner le travail du mage, puis l'oubliant peu à peu sous le coup de l'émotion. Le garde tenait impitoyablement les jambes de l'enfant mais son visage était blême. Quant à savoir si son malaise était du à l'image de ce poupon difforme de un an au visage et au crane en pleine déformation ou au dégoût que lui inspirait cette peau blanche associés à des yeux rouges, c'était sûrement plus difficile qu'il n'y paraissait.

Penchée sur son fils, maintenant ses épaules avec la douceur d'un marteau de forge, Krish accrochait encore les rares regards qu'il réussissait à lancer avec un extrême sérieux.

- Soit digne d'Uriz. "
murmura-t-elle impitoyablement en langue sombre. Qu'il ait précisément entendu ou non, les cris et gémissements d'Elghinn se transformèrent en halètements. Une respiration saccadée. Sans lâcher son fils des yeux, l'elfe noire énonça d'une voix claire et posée :

- Elda a perdu beaucoup de soldats ces dernières années. Les instigateurs d'Eraison ont été punis par les plus hautes instances du Puy pour leur échec et les armées ramenées à Elda avec les prisonniers. Quand j'ai été enfermé on disait que Yutar serait bientôt déserté à force de ramener des troupes et que les officiers qui avaient participé à tout cela étaient tombés en disgrâce. C'était un tel évènement qu'on en parlait même a Thaar.

Voilà qui était intéressant. S'il y avait un nombre important de soldats dernièrement perdus, il allait falloir les remplacer avant de lancer un nouvel assaut sur la Prime Forêt. Cela leur laissait donc le temps, à eux, de guérir et de se retourner. Les hurlements de l'hybride l'avaient presque convaincus d'apaiser un peu sa douleur, quant le sombre parlé de sa mère lui avait rappelé ce qu'il était entrain de soigner. Même s'il avait sans doute conscience qu'en le laissant souffrir il l'aidait peut-être à mieux appréhender la douleur, il ne pouvait faire autrement. Il l'avait prévenu et on lui avait presque ri au nez. Il n'était pas particulièrement heureux de se donner raison, il espérait juste que pour la suite, il l'écouterait un peu plus. Quand son crâne eut récupéré des proportions correctes, il put souffler et réagir à ce qu'on lui avait dit.

- Bien. Pas d'assaut de prévu, donc, seulement une prise des cités précédemment énuméré par infiltration et sape du pouvoir en place ?

Il connaissait la réponse à sa question mais voulait s'en assurer.


- Quant à votre fils, le tiers du travail est terminé. Le crâne était une des parties les plus délicates, le reste du corps devrait me prendre autant de temps, puis je rééquilibrerai son système. Je vais faire une pause, non pas pour me ressourcer mais parce qu'il en a besoin. Faites-moi signe quand il sera prêt à subir une nouvelle transformation.


***


Anorn s'était fermé au flux en attendant l'appel de la sombre. Il n'était pas bien loin et réfléchissait à ce qui allait suivre. Son corps, son système, cela faisait deux grands sujets à aborder. Glenn avait mentionné dans sa lettre le culte du Chaos, c'en serait certainement un. Le second viendrait sans aucun doute au cours de la conversation. Ils ne tardèrent pas à le rappeler, ce qui ne fut pas une surprise. Il ne fallait pas qu'ils soient faibles ni même qu'ils se défilent devant la douleur. Ce qui devait être pour eux la même chose. Quand pour lui il n'y avait aucun mal à reprendre des forces, ils avouaient leur faiblesse.

- Allons-y pour le reste du corps. Jeune homme, j'espère que tu es prêt.

Elghinn acquiesça. Sa peau tournait au verdâtre et ses cheveux blancs étaient encore collés à son crâne. Krish le soutenait, le front plissé d'inquiétude. Avant de s'attaquer au cou et de descendre sur ses épaules, il s'adressa à sa mère.

- Dites-moi, que savez-vous du retour du culte du Chaos ? Cela a-t-il un lien avec votre voyage improvisé dans le plan des ombres ?

Un froncement de sourcils. Krish soutint son regard, puis soupira. S'ils avaient entendus parlé du culte du chaos, alors ils étaient mieux renseignés qu'elle ne l'aurait cru.

- En un sens... je suppose. Le culte du chaos se répandait de plus en plus à Thaar et en Ithri'Vaan. Il essayait de creuser son trou au Puy et ça rend nerveux tout un tas de gens. Quand j'ai été enfermée, Le Chaos était sur le point d'être accepté comme dieu à part entière du panthéon drow. Un nouveau Dieu pour rebooster les troupes après les récentes défaites peut-être. En tout cas, l'homme qui m'a enfermé dans les Ombres était fanatique au dernier degré. " elle cracha sur le côté avant de continuer. " Pour prouver ma Foi en le Vrai Panthéon, je devais laisser mourir mon fils. "

Elle ne se donna même pas la peine de lui cacher sa surprise, encore moins de nier. Sans doute à cause de la colère et de la haine qu'elle avait pu ressentir à l'égard de celui qui avait voulu la mort de son enfant. Chose qu'il pouvait comprendre, vu l'affront qu'il était à tous les Dieux. Les sombres ou les elfes, cet enfant n'était légitime aux yeux d'aucun.

- Le culte du Chaos est donc en passe de devenir légitime et d'obtenir du Puy ce qui leur manquait pour accomplir leurs desseins ? Personne ne s'y oppose ?

Il lui paraissait absurde d'ajouter un Dieu au panthéon. Mais cela l'était sans doute parce qu'il ne lui viendrait jamais à l'esprit de créer son propre panthéon, chose qui n'avait pas rebuté les sombres. Il ne savait surement pas non plus que les eldéens avaient combattus bon nombres de leurs dieux pour leur prouver leur puissance afin d’obtenir leur bonnes grâces. Les elfes se contentant de pleurnicher dans les jupes de leurs divinités, comment auraient-ils pu envisager de rallier un nouveau dieu à leur cause ? Enfin dans ce cas précis, c’était un peu particulier tout de même...

- Si ! Il doit y avoir une sacré guerre dans les hautes sphères… Mais c’est différent. L’opposition ne se fait pas publiquement. Impossible de savoir qui ou on quelle proportion.


Le cou fut assez délicat, puisque dangereusement fragile et ils durent le maintenir plus immobile que jamais. Il se faisait confiance pour ne pas déraper mais il savait aussi qu'une erreur était vite arrivée. Quand il arriva aux épaules, ils purent souffler un peu, y compris l'hybride. Faisant une pause arrivé en haut de son abdomen, les organes internes partiellement remaniés, il posa une dernière question sur le culte.

- Est-ce le culte qui souhaite reprendre Naelis et Thaar, ou est-ce les dirigeant du Puy ?
- Le Chaos veut s'étendre partout ou il pourra le faire. Le Puy vise directement Thaar et Naélis. Cela ne fait pas si longtemps qu'il n'a plus la main mise sur la région et ceux qui ont tournés leur veste dans un sens peuvent aussi le faire dans l'autre. C'est d'autant plus intéressant que Thaar a des affaires avec la Péninsule. ça vous laisse présager de l'envergure que pourrait atteindre leur réseau ?

Elle gardait les yeux fixés sur Elghinn. Le pauvre avait fini par perdre connaissance mais ce n'était 'pas alarmant' étant donner ce qu'il devait vivre. Cela arrangeait Anorn. Qu'il ne se tende et ne se débatte plus tant rendait les choses plus simples pour lui. Elle se contentait de répondre sur un ton aussi neutre et dégagé que possible, caressant son front lorsqu'elle n'était pas obliger de le maintenir de toute ses forces pour l'empêcher de bouger. Les réponses que lui fournissait la drow étaient convaincantes. Il prenait le tout avec des pincettes, parce qu'elle grossissait, peut-être, certaines choses ou en omettait sans aucun doute. Mais même ces réponses partielles lui étaient utiles. Elles lui donnaient un sens dans lequel regarder, une raison d'enquêter à propos de certains sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Anorn
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 636
Âge : 22
Date d'inscription : 18/06/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1201 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   Dim 1 Juil 2018 - 15:24


Le temps passait et avec lui avançait la refonte du corps d'Elghinn. Il faisait quelques pauses, laissant à ce corps le temps d'assimiler ses nouvelles limites. Il recouvrait peu à peu forme humanoïde et grandissait à vu d'oeil. Il aurait sans aucun doute gagné deux bonnes têtes lorsqu'il aurait terminé avec lui. Et quand ce fut le cas, il s'arrêta. Réclamant de l'eau et un en-cas, pour lui et tout ceux qui étaient avec lui, il attendit que l'hybride reprenne connaissance. Il laissa à sa mère le soin de l'hydrater et de le nourrir, ce qui ne fut pas une mince affaire. Difficile en effet de d'habituer quelqu'un à boire et manger alors qu'il n'a aucun souvenir de l'avoir déjà fait ne serait-ce qu'une fois dans sa vie. Son esprit était encore trop jeune lorsqu'ils avaient été coincés dans cette étrange dimension et leur repas de la veille était finalement le premier depuis de trop nombreuses années.

Mais avec de la patience et de la conviction et quelques tâches sur sa tunique, tout était possible. La pause fut même trop courte du point de vue du patient. Il avait l'impression de heurter quelque chose presque à chaque mouvement et d'être d'une mollesse affligeante. Une douleur résiduelle pulsait encore mais elle n'était pas aussi prononcée que le le mal de mer qu'il avait rien qu'en se tenant assis... Et pourtant, il regardait ses mains, ses bras, ses jambes, avec une sorte d'émerveillement ébahi. Krish avait déjà eu quelques impressions de sa part lorsque le soigneur reparut.

- Alors, comment te sens-tu ? Ton nouveau corps est-il à l'image de ce dont tu rêvais ?

Le gamin regarda un long moment le mage, les yeux ronds, puis il plissa les paupières. Faire la mise au point était plus difficile que d'habitude. Il voyait... différemment. Tout était différent...

- C'est merveilleux, murmura-t-il.

Il voulu prendre appuis sur l'épaule de sa mère, passa largement derrière et s'écrasa contre elle en essayant de se lever.

- Tu mettras un moment à t'habituer aux nouvelles sensations, j'ai pour ainsi dire détruit entièrement ce qui avait été fait pour le reconstruire. Disons que tu devrais avoir l'impression de porter des chaussures trop grandes pendant quelques temps. Mais cela finira par passer, ainsi que les douleurs qui pourraient persister.

Le petit ne voyait pas vraiment ce que pouvait être la sensation de porter des chaussures trop grandes mais clairement, le monde entier avait changé en l'espace de quelques heures... Et il était épuisé. Sa mère l'aidait déjà a se rassoir, sa jeune tête blanche appuyée au creux de l'épaule à la peau d'encre. Ses yeux rouges réussirent enfin à véritablement accrocher les iris de son soigneur.

- Merci.

Le sourire qu'il eut à ce moment précis était le plus sincère, le plus enfantin qu'il avait eut jusque là. Sa physionomie remodelée pour lui donner une apparence de petit garçon lambda renforçait cette étrange impression d'innocence. Il n'était pas dupe mais ce remerciement lui alla droit au coeur. Anorn laissa le silence planer encore un peu. Il avait réalisé là un exploit et il lui restait encore un tiers du travail à effectuer. La collation lui avait fait du bien et la perspective d'obtenir d'autres informations le confortait dans l'idée qu'il devait continuer. Tout le monde commençait à fatiguer. Mais il ne pouvait s'en aller maintenant, parce qu'il n'était pas vraiment censé être ici.

- Je n'ai pas encore terminé. Si je te laisse repartir ainsi, je n'aurais fait que te donner ce que tu veux pour mieux te l'enlever dans un an ou deux. Le problème de fond n'est toujours pas réglé et son système immunitaire et hormonal est toujours dysfonctionnel.

C'était le moment de reprendre la discussion qu'il avait avec sa mère.

- Je pourrais vous demander de me donner des détails sur le plan des ombres, mais vous les donnerez plus tard aux mages qui ont accompagné votre sortie. Quelle est la politique actuelle du Puy ?

Les Hauts-Fonctionnaire, la direction qu'ils donnaient à leur peuple et à son avenir, les prochaines décisions militaires et religieuses, tout était intéressant pour lui. S'asseyant en face de l'enfant, il prit ses mains dans les siennes. Plus besoin de le tenir, rien de ce qu'il allait faire ne serait douloureux. A vrai dire, il ne se rendrait presque pas compte des changements qui allaient s'effectuer. Il ferma les yeux pour ressentir les plus infimes fluctuations de son organisme.

Krish attendit que l'elfe rouvre les yeux, profitant du temps mort que lui offrait son air concentré pour rassemblé ses esprits, elle put se demander tout à loisir quels noms elle voulait mettre au milieu de la cible que les elfes accrocheraient dans leur salon. Qui avait-il sur sa liste d'ennemis ou de personnages importants... Heureusement, raconter et décrire le fonctionnement du monde durant ces dernières décades lui avait permis de ne pas oublier trop de choses... du moins elle l'espérait.

Le Gros tas de saindoux ? Mort étouffé avec un bretzel.
Velkyn ? Mort assassiné et vengé dans la foulée.
Tebihrac ? Mort et utilisé pour son compte.
Malag'eyl ? Leur très cher roi ne l'était sans doute déjà plus à l'heure qu'il était.
Elvanshalee ? Disparue dans la nature. Par lâcheté ou par honte ? Allez savoir.

Non décidément, il n'y avait qu'un nom qu'elle avait de prononcer ici. Si toutes les forces de l'Anaëh pouvait le courser jusqu'à l'Elghinnyr, ce serait même parfait.

- Depuis Tebryn, aucun n'a su vraiment fédérer le Puy. Théoriquement il y a un roi mais les défaites et les problèmes de culte ont tellement affaiblis son autorité que c'était assez chaotique la dernière fois. Je ne connais même pas le nom des Haut-Prêtres ou des gens vraiment important. J'essayais plutôt de m'en tenir écarté pendant mes visites...

Elle tordit le nez en se souvenant des quelques ennéades passées incognito au Puy. Ce qu'elle avait aimé ça...

- Je ne connais que le nom de quelques légendes vivantes. Par exemple, l'une de nos Haute-Prêtresse de Teiweon, la déesse de la mort. Une sacré saleté qui a essayé de mettre dans sa poche tout ce qu'elle a trouver en Ithri'Vaan. Elvan... Elva... Elvanshaee ? Quelque chose comme ça. Sinon il y a le Triumvir, Prima Sanguis et ancien mage de guerre Haldren Baenfere. Il est frapadingue, mais il est tellement manipulateur que ça me choquerait pas d'apprendre qu'il est devenu roi en mon absence.

Elle eut un éclat de rire jaune. Le pire, pensait-elle, c'est que c'était la stricte vérité. Cette salle pourriture devait avoir profité de son absence pour creuser son trou comme personne...

- Sadique et fanatique. une petite crevure. ha !

Sentant qu'elle allait s'emporter, elle secoua la tête.

- Si je n'habite plus là bas c'est principalement à cause des détraqués dans son genre.

Plus d'un millénaire, doeben, qui avait réussi à sortir du plan des ombres, voulait lui faire croire qu'elle avait oublié le nom d'une Haute-Prêtresse, ou du moins qu'elle ne savait plus comment il se prononçait ? Anorn n'aimait pas vraiment cela mais laissa passer. Haldren quant à lui... Soit elle ne savait vraiment pas, soit elle bluffait.

- N'est-ce pas ainsi que sont tous les puysards ? En quoi les doeben sont-ils différents, d'ailleurs ?

Ils ne le sont pas. Les sombres sont tous les mêmes, pour reprendre ses propres mots : "des petites crevures". Mais ce n'était pas vraiment son propre avis qu'il cherchait. Qu'il méprise les drows était un fait. Qu'il passe outre des informations utiles à cause de cela en était une autre. Elle ne se formalisa pas, se contentant d'un sourire face à la petite pique.

- Nous sommes à peu près comme les autres Vaanis. Pour nous, l'argent et une vie paisible sont bien plus importants que les dieux. Nous cohabitons très bien avec les autres races et nous ne pensons pas nécessairement que ceux qui ne pensent pas comme nous ou n'ont pas les même croyances doivent être tués sur le champ, ce que les puysards supportent assez mal...

Il réparait au fur et à mesure en se répétant que le drow qui était au sein de leur capitale était décrit par les siens comme un détraqué. Ce qui n'était pas des plus rassurant. Et après quelques temps, il en eut enfin terminé. Refaire un être, même si petit, lui avait pompé la plupart de son énergie. Il avait utilisé son corps encore et encore, pendant un temps qui lui avait paru être une éternité. Se refermer lui prit un peu plus de temps mais ce fut un soulagement quand il se coupa du flux.

- Je vous laisserai donner les dernières informations, par rapport au plan des ombres, aux mages qui chercheront à les avoir. En échange, votre enfant devrait se développer correctement à partir d'aujourd'hui. Sous couvert qu'il ne subisse rien d'autre par la suite.

Chose qui paraissait peu probable. Il était et serait toujours un affront à la Mère et aux Dieux. Sa vie ne promettait pas d'être un long fleuve tranquille. Un sourire aux lèvre, la petite abomination dodelinait pourtant de la tête, inconsciente de ces sombre réflexions. Krish vint le cueillir dans ses bras et chancela, surprise par con poids. Il était maigre comme un gamin des rues et nu comme au jour de sa naissance mais il avait l'air paisible et en bonne santé. Par réflexe, Elghinn passa ses longs bras autour du cou de sa mère, manquant de se donner une claque en refermant sa prise. Elle s'efforça de ne pas rire en voyant ses mouvements tellement approximatif, mais c'est encore avec une flamme de soulagement dans les yeux qu'elle répondit au grand elfe.

- Je ne m'attendais pas vraiment à ce que vous respectiez votre part du marché de façon aussi franche... Quel est votre nom déjà ?
- Je n'aurais pas eu grande valeur si je ne l'avais pas fait. Mon nom est Anornedellon.
- Alors merci... Je saurai m'en souvenir. Et je suis certaine que lui aussi.


_________________

Estiam Faerin : Bah j'ai très envie d'Anorn mais j'essaie d'être réaliste quand même
Folie : Non, Anorn est sexy

Aldartha & Arwain


#2F94A8
orangered
salmon
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au dessus de mille, l'âge ne compte pas | Krish
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'automne en mille morceaux!
» Le Lac aux Mille et un Secrets
» CANADA -- MILLE-ISLES
» Les Mille Marches : Premier Conte "Gangrenâge"
» Mon voisin du dessus [RP VERSION]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres d'Ardamir :: Ardamir (Cité)-
Sauter vers: