Partagez | 
 

 Lorsque une merde gâche tout. ( Pv: Phillipe)

Aller en bas 
AuteurMessage
Louve Noire
Humain
avatar

Nombre de messages : 532
Âge : 23
Date d'inscription : 26/07/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Lorsque une merde gâche tout. ( Pv: Phillipe)    Dim 3 Juin 2018 - 18:50

4e jour de la quatrieme Enneade de l’an 11

A l’extérieur de l’enceinte de la ville, plus précisément dans les faubourgs de Diantra. Dans les premières lueurs de la nuit, Une auberge anima ce petit quartier et il était réputé pour son faible prix et la bonne ambiance qui régnait. C’était dans cette endroit que de nombreux voyageurs et petits marchands de la Péninsule se rendait pour se détendre et se reposer. C’était bien dans ce lieu que le partage entre voyageur se faisait. Les troubadours jouaient de la musique, les voyageurs racontaient leurs péripéties du voyage et les marchands discutait sur l’avenir du commerce dans la Péninsule. D’ailleurs, les rumeurs d’une paix potentiel et de stabilité dans la Péninsule était pour ces marchands une très grande aubaine et signe d’une nouvelle Richesse. Dans l’Auberge des « Joyeux errants » gagna sa réputation d’oublier d’un trait toutes les tristes épreuves que les citadins avaient face. D’ailleurs, les citadins connaissaient que trop bien la misère, la destruction, l’occupation et la chute de la Cité.  Ici, point de tristesse ! Ici, la joie était de mise ! Pour les alphabète, une pancarte était écrite « Avant d’entrer, respirez et Souriez » et les employés de l’auberge s’attelait de mettre la joie et de chouchouter la clientèle. Toutes les qualités étaient là : un faible prix, l’amusement et le coté familial.

Quelque part dans le salon de l’auberge, au milieu de toute cette foule confortablement installée sur les bancs et les chaises. Un groupe était installés sur une très grande table. Le groupe discutèrent joyeusement. Lyarra était a coté de sa fille agée de 11 ans. En face de Lyarra, deux estréventins mangèrent et se détendirent. Ils s’étaient rencontrés à Missède et font voyages ensembles. Ils adoptèrent une vie nomade et s’entraidèrent sur tout. Ils discutèrent avant de passer sur une discussion un peu plus sérieuse.

« Depuis combien de temps que tu pratiques l’art ?  » Demanda Lyarra

« Depuis ma naissance, chez les Zurthan, j’étais formé par un des mystiques de mon clan. Puis, j’ai migré en Ithri’Vaan, plus précisément à Naelis pour rejoindre le Firmament avant de prendre Jihane sous mon elle à Thaar. » répliqua Jennad

Pendant ce temps, Jihane mangeait sa tourte. Discrètement, elle ne fit rien remarquer mais son regard exprimait le plaisir de manger ce repas exotique pour une Estréventine. Elia se contenta de rester silencieuse, buvant son lait au miel.

« Je vois je vois… » Lyarra regarda sa fille «  Elia est curieuse dans cette Art occulte. Je suis une guerrière et aventurière, l’art n’est pas quelque chose que je connais. Penses-tu pouvoir la former ? »

Jennad regarda un moment la future adolescente. Il joignit ses mains et posa ses coudes sur la table. Il semblait réfléchir et portait son attention sur Jihane. Puis, dans ce minute de silence, il prit la décision


« Pourquoi pas. Je la prendrais sous mon elle jusqu’à nous voyagerons plus ensemble. Je permettrais de mettre Jihane sur sa formation. Elle pourra retranscrire son apprentissage en transmettant son savoir à ta fille. Mais, c’est un art qui demande beaucoup d’énergie et de sacrifice de soi. Ta fille devra avoir un puissant mental pour pratiquer et trouver sa voie. Trouver une voie est la plus difficile. »
répondit l’homme avant de porter son attention sur la fille de Lyarra. « Elia, voudrais-tu être mon apprenti ?
La fille répondit par un hochement de tête, esquissant un sourire plus que ravis.
« Elle cache sa petite joie. » souri sa mère.
« Faudra que tu entraines ta fille physiquement. » rajouta le Mage Zurthan
« C’est-à-dire ? »
« Il faut que tu l’as préparés physiquement pour maitriser son art. Elle doit avoir un physique d’acier pour mieux canaliser et donner du siens dans cette art. »
« Je l’entraînerais. »

Pendant que le groupe discutait autour de la formation d’Elia. Toute la joie fut interrompue par un cri d’une servante. A l’entrée de l’auberge, un homme se dressa presque nue devant le monde qui l’entourer. Son visage était cadavérique, son corps était squelettique, il était presque maigre et marquer de scarification les plus étranges sur le torse. Ce qui restait d’habit recouvrait à peine le bas de son corps. Il marcha en titubant, levant la main en tremblant comme une feuille. Tout le monde se figea contre cet homme avec surprise.

« Aidez….moi ! » disait l’homme avant de s’effondrer lamentablement sur le sol.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 
Lorsque une merde gâche tout. ( Pv: Phillipe)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [PM] Lorsque je débarque ... tout s'effrondre ? libre
» Les vipères ayant sifflé tout l'été, ne se retrouvèrent pas fort dépourvues lorsque la bise fut venue {Meg & Becky}
» Dean Davis - C'est quand tout semble parfait que tout part en vrille
» Stefan ? Vous êtes la merde de ce monde prête à servir à tout.
» Lorsqu'on peut tout savoir, il faut savoir aussi tout taire ? Heather

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Diantra-
Sauter vers: