Partagez | 
 

 Mauvaise Nouvelle [Selendil][Terminé]

Aller en bas 
AuteurMessage
Miriel
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 51
Âge : 27
Date d'inscription : 24/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  120 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Mauvaise Nouvelle [Selendil][Terminé]   Sam 18 Aoû 2018 - 17:25




Thaar, 6ième ennéades de Karfias

HRP - Herendil:
 

Herendil entra dans son auberge habituelle pour prendre un verre. Il devait se calmer. Les derniers jours furent un peu trop stressants pour ses nerfs, lui qui n’était pas particulièrement attiré par l’action. Lorsque Miriel avait su qu’il avait les pierres du drow, elle l’avait carrément engueulée et avait pris sur ses épaules de le sortir du merdier ou il s’était aveuglément fourré. Malheureusement, les choses ne s’étaient pas passées de la façon attendue. Miriel avait bel et bien attrapée les mercenaires qui avaient volé la marchandise du drow, mais elle avait malheureusement attirée sur elle plus d’ennui qu’elle ne désirait en dévoilant sa marque. Herendil soupira en se remémorant l’avis de recherche que Alak Quel’Tarn, le père et ancien maître de Miriel avait publié. Ce dernier offrait près de cent fois la valeur de l’hybride sur le marché. C’était définitivement une fortune, et honnêtement, Miriel fut chanceuse de s’en sortir à si bon compte pendant toutes ses années. Elle avait rôdée, éviter les mercenaires et les chasseurs de tête, et voilà qu’à cause de la stupidité de son ami, elle se retrouvait à fuir la ville comme une criminelle. Herendil s’assit au bar et commanda une cervoise. L’aubergiste lui donna rapidement son breuvage avant d’aller continuer ses tâches. L’homme savoura ce moment de détente, il se félicita d’avoir finalement sortie de son commerce pour prendre l’air. Il étouffait dans son échoppe, comme si l’absence de Miriel apportait un énorme nuage de solitude.

Il se cala un peu plus dans son fauteuil et fut vite attiré par la conversation de deux mercenaires derrière lui. «Tu as su ce qui s’est passé dans les bas quartier il y a quelques jours? Une équipe de gros bras a mis les bas quartier à feu et à sang pour trouver une hybride! » Une hybride? Serait-il possible qu’il parle de SON hybride? Il se retourna pour mieux entendre la conversation. «Ah ouais! J’connais un gars qui s’est fait éclater la gueule par eux! Tu sais si y l’ont trouvé la fille? Apparemment elle avait une sacré somme sur sa tête! » Herendil ne put s’empêcher de retenir son souffle. Il avait l’impression que le monde avait arrêté de tourner, comme si le monde, silencieux et anxieux, attendaient avec impatience la réponse du mercenaire. Ce dernier hocha la tête avant de continuer; « Ouais, ils l’ont trouvés avant qu’elle ne sorte de la ville. La pauvre n’a eu aucune chance. Je les ai vus la mettre en cage et partir. En tout cas je voudrais pas être à sa place!» Herendil lança furieusement sa chope de cervoise qui s’écrasa au-dessus du bar et alla agripper le mercenaire qui venait de révéler le sort de son amie, par le collet. Il avança son visage tordu de colère devant lui avant de lui cracher au visage; «Dit moi pour qui les sbires travaillait! » Le mercenaire, un peu surpris par l’attitude de Herendil tenta de chercher ses mots. « Un nain, mais son maître se nomme Kavheka… Apparemment un marchand du Puy. » Herendil lâcha l’homme et sortit rapidement de l’auberge. Il traversa la ville en un temps record et rejoignit son échoppe. Il emballa rapidement quelques vêtements, des provisions et descendit rapidement pour chercher parmi la paperasse de son bureau. Il trouva rapidement ce qu’il cherchait et le fourra dans son sac. Il sortit de l’échoppe pour se rendre à l’écurie et scella rapidement son cheval pour se mettre en route vers l’Anaëh. Il aurait besoin d’aide pour retrouver Miriel et il savait pertinemment qui il devait aller chercher.

Le trajet fut long et difficile, il tenta de prendre le moins de pause possible. Après tout sa missive ne pouvait attendre, et connaissant la fougue de Miriel, son maître n’apprécierait pas son retour. Il traversa finalement le col des montagnes et put voir la majestueuse entré de la cité de Daranovar. Des soldats s’approchèrent, et l’intimèrent de s’identifier. « Mon nom est Herendil Lespamarma, j’ai un message urgent pour l’intendant aux ressources. La nouvelle princesse marchande de Thaar veut que je lui donne en main propre. » Les soldats se regardèrent, légèrement suspicieux. Après tout, les nouvelles de Thaar étaient plutôt rares. Ils lui demandèrent ses armes, et Herendil leur donna rapidement son épée avant de les suivre à travers la cité. Ils arrivèrent finalement au siège du conseil, et il fit vite conduit dans le bureau de Selendil Alethrion. Ce dernier tenta tant bien que mal de cacher sa surprise lorsqu’il vit Herendil en face de lui. Il fit signe au soldat qui l’accompagna de quitter la pièce, et une fois que ceux-ci sortirent. Herendil farfouilla dans son sac et lui tendit l’avis de recherche de Mirel.  Le papier déclarait explicitement que son maître était prêt à débourser cent fois sa valeur. Herendil avala difficilement, et devant le regard glacial de Selendil il osa finalement prendre la parole. « Miriel est en danger. J’ai besoin de votre aide, je n’y arriverais pas seul» Il prit une seconde et se passa les mains dans les cheveux, tentant tant bien que mal de cacher sa nervosité. «Ne me sortez pas d’excuses! Je sais pertinemment que Miriel vous aime, et même si je déteste cette idée plus que tout, je me dois de l’aider et de vous avertir de ce qu’il s’est passé.» Herendil tourna son regard bleuté vers Selendil en attendant sa réponse. Il avait un air presque suppliant, il espérait sincèrement que l’elfe en face de lui ne s’était pas joué des sentiments de son amie, car il ne répondrait pas de ses actes si il avait osé.


Dernière édition par Miriel le Dim 23 Sep 2018 - 12:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Selendil
Elfe
avatar

Nombre de messages : 37
Âge : 21
Date d'inscription : 18/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  741 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Mauvaise Nouvelle [Selendil][Terminé]   Mar 21 Aoû 2018 - 8:53

Selendil prit place tranquillement dans son siège et examina les quelque requettes qu'on lui avait adressé. Rien de bien trépident, ni même d'excitant. Cela ne vaudrait même pas un déplacement hors des murs du conseil de Daranovar aujourd'hui. Pourtant, il savait qu'il devrait sortir. Il fallait s'assurer du bon fonctionnement de la cité, et faire en sorte que celle-ci soit correctement approvisionné. Pour l'heure, les choses semblaient se passer pour le mieux et l'elfe n'avait pas eu à hausser le ton pour que son avis et ses décisions soient appliqués. Il regarda tranquillement par la fenêtre. Le soleil n'était pas encore levé. Mais l'elfe ne dormait pas aujourd'hui, et alors que les premiers rayons de soleil se posaient sur les monts, pour certains encore enneigés, il se laissa aller à contempler le lever du soleil qui était magnifique. Le blanc des sommets étincelait sous la lumière des rayons du soleil encore peu chaud, mais assez puissant pour éclairer les environs. Le paysage qui s'offrait à sa vue était magnifique. Composé de roches grises, de pins verts, de petites plaines verdoyantes, les plateaux de Daranovar offrait une diversité inintéressante de biodiversité et on ne pouvait se lasser de ce spectacle. L'intendant se laissa aller quelques heures au spectacle, sans qu'aucun bruit ne vienne le déranger, puis il ne tarda guère à entendre le son de la ville. Les échoppes qui ouvraient, les forgerons se mettant au travail, les marchands mettant en place leurs étales, vantant déjà la qualité de leurs produits dans une atmosphère calme. L'elfe ne tarda guère à reprendre place et prit soin de répondre à quelques missives, certaines lui demandant de prendre des mesures dans quelques mines de la région.

Alors qu'il déplaçait une pile de papiers déjà traité, une feuille glissa sur son bureau, plié. Il s'arrêta un instant, reconnaissant la lettre que lui avait laissé Miriel. Il la déplia lentement, s’imprégnant à nouveau de ces mots. Il lui semblait alors revivre la journée qu'il avait passé avec elle en Daranovar, lui faisant découvrir sa cité, sa culture. Il se souvenait encore de l'éclat de sa voix, de la surprise de son regard lorsqu'elle avait appris qui il était vraiment. L'hybride avait laissé en lui quelque chose. Mais elle lui avait aussi volé quelque chose. Elle s'était tiré avec les clés de son coeur, sans qu'il ne puisse rien y faire. Il ignorait si elle avait fait de même. Sans doute devait-elle encore être à courir après quelques monnaies sonnantes et trébuchantes. Il l'ignorait. Il préférait ne pas penser à ce qu'elle faisait. Juste imaginer qu'elle reviendrait l'apaisait. Et il attendait son retour. Elle avait bousculé beaucoup de choses en lui: Des préjugés, des valeurs, qu'il croyait immuables, mais finalement, elle lui avait prouvé qu'elle pouvait faire preuve de bonté, de gentillesse, d'amour. Un léger sourire naquit sur les lèvres de Selendil alors qu'il repensait à cela. Pensées légères en cette journée frivole. Il reprit place, et, mettant la lettre de côté, il continua à travailler un peu. Vêtu d'une tunique légère, il avait délaissé le poids de son armure pour des vêtements plus simple, et le bleu de sa tunique se mariait avec celui de ses yeux quoique son regard restait toujours autant glacial quoiqu'on en dise.

La journée était déjà bien avancé lorsque Selendil eut droit à une visite, un soldat lui annonçant la venue d'une missive de Thaar. L'elfe en fût surpris avant de soudainement se dire qu'il pouvait s'agir de Miriel. Si l'excitation le gagna un instant, il ne céda pas immédiatement à la joie de la revoir. Elle serait revenue si vite? Il n'y croyait pas vraiment au fond de lui, et lorsque Herendil fût introduit dans son bureau, Selendil en fût surpris. D'un geste il fit signe au soldat qui accompagnait le marchand de les laisser. Lorsqu'ils furent seuls, le marchand fouilla rapidement dans son sac et lui tendit un papier. Selendil s'en saisit doucement et l'amena à ses yeux. Son coeur cessa de battre pendant plusieurs secondes. Il reconnaissait bien l'hybride et la mise à prix qui pesait sur sa tête n'était pas de très bonne augure. Cependant, l'elfe ne savait trop que dire ou que faire. Il ignorait la véritable venue du marchand et espérait que cela n'était pas pour lui annoncer une nouvelle des plus déplaisante. Il leva donc le regard vers lui. Regard glacial qui attendait la suite d'une histoire dont la fin risquait certainement de ne pas lui plaire. Finalement, le marchand reprit, déclarant qu'il avait besoin de l'aide de l'elfe car l'hybride est en danger. Selendil avait donc bien compris et ferma un instant les yeux. Elle n'était pas morte, sinon on ne lui aurait pas demandé de l'aide, ça c'était sûr, en revanche elle était dans une posture défavorable et il fallait l'en sortir. Le marchand, sans doute loin d'être combattant, était donc venue frapper à la porte de l'elfe, et si ce-dernier n'en pipa mot, il se doutait que Herendil devait être un minimum au courant. Ce qu'il confirma par la suite de ses dires. Il était donc au courant, ou du moins en avait-il quelques suppositions. Le grand blond le fixa alors que le marchand semblait prêt à partir sur le champ pour délivrer son ami. Finalement, la voix de Selendil résonna dans le bureau.
- Et comment? Demanda-t-il. Il se leva, se dressant de toute sa taille, dépassant sans mal l'homme qui lui faisait face mais qui ne bougea pas d'un cran. Comment? Réitéra Selendil. Miriel m'avait confié qu'elle devait retourner au Puy... J'ignorais que cela serait en si mauvaise compagnie. marmonna-t-il presque pour lui-même avant de se retourner vers le marchand. Il l'invita à prendre place dans un siège. Certes, le temps pressait peut-être, mais il ne servait désormais plus à rien de s'affoler, ce qui était fait était fait, et ne pouvait être défait immédiatement. bien, racontez-moi ce qui s'est passé Herendil. Je ne promets rien, mais je veux bien tenter de trouver une solution à tout ce... Bordel. Il laissa son langage aller à la vulgarité, car en fait, il aurait bien sonné du cor pour rameuter toutes les troupes nécessaires et aurait marché vaille qui vaille vers le puy. mais sans réflexion, sans stratégie, autant dire que c'était du suicide. Il préféra donc prendre le temps d'écouter pour avoir tous les éléments en mains.
Revenir en haut Aller en bas
Miriel
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 51
Âge : 27
Date d'inscription : 24/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  120 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Mauvaise Nouvelle [Selendil][Terminé]   Jeu 23 Aoû 2018 - 10:57



Herendil suivit des yeux le grand blond lorsque le grand blond se mit à marmonner au sujet de l’hybride qui voulait retourner au Puy. « Si cela peut vous rassurez, Miriel connaissait les risques de retourner au Puy. Elle savait pertinemment que s’était une mission dangereuse et cela prendrait des mois à préparer. Ce n’est pas pour cela que je suis ici. » L’elfe se releva, le dépassant de toute sa stature et lui fit signe de s’asseoir sur les fauteuils de son bureau. Il hocha la tête, et s’assit sur le fauteuil. La nervosité envahissait son estomac, il se blâmait pour ce qui lui était arrivé et il se disait que Selendil aurait une réaction tout aussi semblable à la sienne. Il se passa la main dans les cheveux, et fixa le sol, tentant d’éviter à tout prit le regard glaciale de l’elfe. « L’avis de recherche que je vous ai donné est celui de Miriel. Elle me l’a confié il y a quelques années, lorsque j’ai découvert qu’elle était en fuite. » Après vingt ans à éviter les coupes jarret et les chasseurs de tête, la mercenaire avait réussi à se faire oublier et tous croyait qu’elle était morte. Bref, les avis de recherches avaient arrêtés et elle avait conservé la copie que  Herendil venait de donné à Selendil comme trophée. Mais apparemment le destin faisait drôlement les choses…


Herendil soupira et commença son récit;  « Cela a commencé voilà deux ennéades, un mercenaire s’est présenté à ma boutique et m’as demandé de vendre des pierreries qu’il venait d’acquérir. Vous savez, ces pierres valent une fortune! J’aurais pu facilement me prendre une cote sur tout ce que j’aurais vendu! Mais le mercenaire était pas tant généreux, et il faisait partie d’un groupe qui avait dérobés un chargement de pierre à un drow nommé Kavehka. » Il secoua la tête, encore surpris de sa stupidité et continua son récit; « J’ai pas dit non, et lorsque Miriel a découvert ce que je faisais pour le mercenaire, elle a pêter un plomb et m’as ordonné d’aller chercher les sbires du drows. Pendant ce temps-là elle s’est occupée des mercenaires. Elle les a attrapés les cinq! Tu te rends compte? Miriel est loin d’être une débutante ! » Il sourit en pensant à l’hybride qui combattait des rustres deux fois sa tête. Sa détermination et ses capacités de combattante l’avait toujours étonné! Elle qui, vingt ans plus tôt s’enfuyait du Puy pour tenter de survivre. « Malheureusement, durant une des batailles, elle a perdu le bracelet qu’elle porte à son poignet gauche pour cacher sa marque. » Il se prit la tête dans les mains, prêt à éclater en sanglot. «  J’ignore, comment ils ont sus qui elle étaient.  Je suppose que son père, Alak doit être affluant ou riche… Mais ils ont fait le lien. » Il leva son regard désespéré pour trouver celui de Selendil. « La dernière fois que j’ai vue Miriel, elle était en panique. Je ne l’ai jamais vu comme cela, ça m’as foutu les jetons. Elle m’a faite promettre de venir vous voir si elle ne revenait pas dans dix ennéades. Elle devait quitter la ville pour quelques temps, pour se faire oublier. » Cela aurait été un bon plan, si les mercenaires n’avaient pas encerclés les portes de la ville. Il se remercia d’être finalement sortit de son échoppe pour aller prendre l’air sinon il aurait su beaucoup trop tard ce qu’il s’était passé cette nuit-là. « Je l’ai laissé partir… Je savais pertinemment que je ne pouvais la protéger. J’espérais qu’elle ait réussi à sortir de la ville et à la limite revenir ici.  De tous les endroits, les cellules de Daranovar auraient été l’endroit le plus sûr pour elle. »


Il se leva, incapable de rester plus immobiles plus longtemps, et se mit  à marcher de long en large. « Il y a quatre jours, je suis sortie de mon échoppe pour aller prendre un verre, et j’ai rencontré deux mercenaires qui m’ont racontés que des coupes jarrets avaient mis les bas quartier de Thaar à feu et à sang pour trouver une hybride… » Il sentit son estomac de nouer et se retourna pour fixer Selendil. « Lorsque je les ai interrogé, un d’eux m’as confirmé que c’était Miriel, et que la dernière fois qu’il l’avait vu… Elle… Elle était inconsciente dans une cage près des murs de la ville. » Il avala difficilement, et regarda le sol, trop triste de n’avoir rien pu faire. Voilà, il venait de raconter toute l’histoire… Il s’attendait franchement à avoir un point sur le visage dans les prochaines secondes. Après tout, il avait failli.


Après avoir observé la réaction de Selendil, l’humain décida de mettre son plan à exécution. Ces deux êtres, quoique si différent devaient absolument travailler ensemble pour sauver leurs amies, ou disons amante dans certains cas. Herendil ne comprenait pas la décision de Miriel. Pourquoi se briser le cœur avec n elfe qui ne sera jamais capable de lui donner tout l’amour ou l’affection, que lui, aurait pu lui donner. Il secoua la tête, ce n’était pas le moment de se laisser aller à ses émotions et il ouvra finalement la bouche; « Je suis prêt à parier ma vie qu’ils l’ont ramenés au Puy et qu’elle est encore vivante. Personne qui offre de payer autant ne tuerais sa possession aussi rapidement. » Il ne voulait même pas penser à ce qu’il se passait dans le caveau qu’était l’Elda.  Il serra les poings à l’idée que des mains Drows osent toucher à la mercenaire.  Il fit un pas déterminé vers Selendil en lui demandant; « Alors que faisons –nous? »

Revenir en haut Aller en bas
Selendil
Elfe
avatar

Nombre de messages : 37
Âge : 21
Date d'inscription : 18/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  741 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Mauvaise Nouvelle [Selendil][Terminé]   Ven 14 Sep 2018 - 19:00

L'arrivée de Herendil n'était pas synonyme de bonnes nouvelles, au contraire. Hors, Selendil ne devait pas, et surtout, ne pouvait pas se précipiter. Il devait comprendre, il devait saisir toute l'ampleur du problème. Si le marchand lui expliqua que Miriel connaissait les risques, il se garda bien de lui rétorquer qu'elle n'avait visiblement pas sut les éviter. Elle le mettait en rogne voilà tout. Elle s'était mise dans une belle situation, et autant dire que l'elfe, dont l'envie de secourir l'hybride était notable, ne pouvait malheureusement se jeter ainsi dans un combat dont il ignorait tout. Non. Impossible. Ecouter Herendil était donc la meilleure des solutions à l'heure actuelle, et l'homme ne tarda guère à lui faire le récit de ce qui s'était passé, le tout remontant à une cargaison dérobée à un drow et à des mercenaires souhaitant la refourguer. Miriel avait fini par intervenir. "Toujours à ce qui mêler de ce qui ne la regarde pas il faut croire..." Mais l'elfe garda ses pensées pour lui alors que l'homme continuait son récit. Il semblait se remémorer le moment de combat où Miriel, seule, avait combattu les cinq mercenaires. Pas une débutante non, il le reconnaissait, malheureusement, quelqu'un avait été plus fort qu'elle. Et c'était bien la raison pour laquelle son acolyte faisait aujourd'hui face à Selendil. Lorsqu'il expliqua qu'elle avait perdue son bracelet durant un combat, ce même bracelet qu'il avait retiré et qui lui avait permis de voir la marque des esclaves sur son bras, il n'avait pas besoin d'en entendre plus. Selendil comprenait très bien et savait faire le lien entre la marque et l'avis de recherche, et visiblement, il n'avait pas été le seul. Il écouta le marchand terminer son récit, alors qu'il avait laissé partir Miriel... Sans se doute de ce qui allait se passer, ce qui allait de soit. De toute manière, qu'aurait-il fait de plus? Sans doute rien...

Le marchand avait appris qu'elle avait été capturée lorsqu'il y a quatre jours, il était sorti de son échoppe pour aller boire un coup... Et quelles nouvelles avaient-il appris? Miriel, prisonnière, enfermée dans une cage devant les murs de la ville, sans doute pour être ramenée au Puy. Au moins était-elle vivante. c'était désormais l'une des certitudes que Selendil avait. personne ne s'encombrait d'une hybride telle qu'elle pour rien. Il y avait forcément une raison. Et celui qui avait émis l'avis de recherche, aussi vieux soit l'avis, serait sans doute trop heureux de voir revenir son ancienne esclave, quitte à lui faire payer de s'être échappée. L'elfe ne put que rester silencieux alors que le marchand s'était levé pour marcher de long en large, incapable de rester en place après tous ses événements. Après ses explications, il attendit une réaction de Selendil qui prit silencieusement place à son bureau, incapable quand à lui de supporter d'être debout. Il ne savait pas quoi faire. Cela ne servait à rien de s'en prendre au marchand, il n'était pas responsable du problème, et au moins avait-il eu l'intelligence de venir ici... Quoique Selendil doutait désormais de pouvoir aider Miriel qui s'était mise dans une position des plus... Délicate. Une nouvelle fois, le marchand, qui semblait bouillonner de l'intérieur, revint d'un pas décidé et lui expliqua qu'il pensait qu'elle était au Puy, arguant que personne ne paierait autant pour la tuer si vite après. Belle analyse, malheureusement inutile en ces instants. Cependant, il était visiblement prêt à agir. Et cela de manière remarquablement rapide si il le fallait. Selendil leva le regarda au "Nous" qu'avait prononcé le Marchand. Il l'embarquait dans l'aventure, quoi qu'en pensait l'elfe finalement. C'est qu'il devait se douter que lui et Miriel...
- Je ne sais pas... Souffla alors l'elfe. Il lui fallait du temps, autant que de la réflexion, hors, du temps, ils n'en avait pas. Je n'ai aucun appui ici, ni ailleurs en Anaëh. Déclara-t-il alors. Du moins pour ce genre de... Mission. Ajouta-t-il. Autant être clair dés le début et ne rien cacher. Aucun elfe ne me suivrait pour une hybride, qui plus est pour une demi-drows... Croyez-moi Herendil, mon peuple, quoique sage et savant, est parfois un peu trop pris dans le carcan des préjugés.

Selendil se tourna vers une armoire et en ouvrit la porte pour en sortir un carte. Anaëh y était bien représenté mais également le Puy et le reste du monde connu. Pour réfléchir, selendil devait agir comme lorsqu'il organisait des convois de ravitaillement pour l'armée ou des groupes d'ouvriers dans les montagnes: Il devait analyser le terrain. Hors, il avait beau regardé les cartes, il était limité. Petit à petit cependant, une idée germa dans son esprit. Mais elle était folle autant qu'elle pouvait fonctionner. Il pouvait toujours essayer.
- Mon peuple n'entretient pas de relations diplomatiques avec les autres races. Et je ne peux agir comme je le souhaite. Ils étaient donc limités. Cependant... Il laissait entrevoir une possibilité. Ardamir entretient des liaisons diplomatiques avec Naëlis. L'elfe posa son doigt sur l'emplacement de la cité en question. Si je parviens à jouer la carte de la diplomatie, je peux sans doute me rendre là-bas, à Naëlis, pour prétexter améliorer les rapports et obtenir de nouveaux avantages. C'est une proposition, rien n'est sûr. Et de là-bas, je pourrais me rendre en Ithri'Vaan... Et le Puy, mais il ne termina pas. Il regarda l'homme qui lui faisait face. Ils étaient pour l'heure les deux seuls personnes à vouloir aider Miriel, du moins à la connaissance de Selendil. Il va falloir que je passe par Ardamir avant toutes choses... Pendant ce temps, il faut que vous voyez qui serait susceptible de nous aider. Mercenaires, marchands, n'importe qui qui puissent nous fournir des renseignements et une aide physique. Quoique l'avantage de n'être que deux sur une mission sonférait l'avantage de la discrétion.
Revenir en haut Aller en bas
Miriel
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 51
Âge : 27
Date d'inscription : 24/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  120 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Mauvaise Nouvelle [Selendil][Terminé]   Dim 23 Sep 2018 - 12:06


Herendil voyait bien que l’elfe était inquiet. Il pouvait garder son air fier autant qu’il le voulait, l’humain pouvait lire directement dans ses yeux. Selendil était dépassé par les événements, lui qui avait agi de façon si confiante lors de leur dernière rencontre, il semblait bien que cette confiance se soit éteinte bien rapidement. Il se souvenait de son éclat de colère dans les cachots de Daranovar alors qu’il voulait en apprendre plus sur Miriel. Lui qui avait été arrogant, et Selendil n’avait pas hésité une seule fois à utiliser la force pour le faire parler. Il avait tout de suite su ce qui s’était passée entre son amie et l’elfe. L’humain se retint pour ne pas exploser lorsque l’elfe lui mentionna qu’il ne savait pas quoi faire. Comment osait-il abandonner aussi facilement? Miriel croyait en lui!  Il alla ouvrir la bouche mais Selendil se retourna pour saisir une carte, pour ensuite étendre le parchemin sur son bureau avant de s’exclamer;


«Mon peuple n'entretient pas de relations diplomatiques avec les autres races. Et je ne peux agir comme je le souhaite. Ils étaient donc limités. Cependant... Ardamir entretient des liaisons diplomatiques avec Naëlis. Si je parviens à jouer la carte de la diplomatie, je peux sans doute me rendre là-bas, à Naëlis, pour prétexter améliorer les rapports et obtenir de nouveaux avantages. C'est une proposition, rien n'est sûr. Et de là-bas, je pourrais me rendre en Ithri'Vaan... Il va falloir que je passe par Ardamir avant toutes choses... Pendant ce temps, il faut que vous voyez qui serait susceptible de nous aider. Mercenaires, marchands, n'importe qui qui puissent nous fournir des renseignements et une aide physique.» Herendil fixa l’elfe avant de hocher la tête de mouvement vif. «Je vais retourner  à Thaar pour éviter d’attirer l’attention. Je tenterais de recruter quelques mercenaires si nécessaire et trouver plus d’information sur le Puy. J’attendrais vos instructions. » Ah ça oui, il allait attendre, mais l’elfe devait être rapide. Personne ne pouvait imaginer le genre de traitement que Miriel pourrait subir. Surtout après toutes ses années en cavale. Herendil remit sa capuche sur sa tête avant de se diriger par la porte. Il mit sa main sur la poignée avant de s’arrêter et de se retourner vers Selendil. «J’ignore qu’es qui s’est passé entre vous et Miriel; la seule chose que je peux vous dire c’est que si les positions étaient inversé, elle ne vous aurait jamais abandonné. » Il se garda bien de lui dire à quel point il l’enviait et qu’es qu’il aurait abandonné pour que Miriel le regarde de la même façon qu’elle regardait l’elfe. Mais il se doutait que Selendil le savait déjà. L’humain ouvrit la porte avant que l’intendant puisse répondre et sortit de son bureau. La route pour Thaar ne serait certainement pas de tout repos et il avait un travail à faire.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mauvaise Nouvelle [Selendil][Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mauvaise Nouvelle [Selendil][Terminé]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mauvaise nouvelle (pv Davros)
» Lettre et mauvaise nouvelle [PV]
» De retour dans son pays natal, bonne ou mauvaise nouvelle?
» Mauvaise nouvelle (Etoile de fumée, flocon de cendre et moi même)
» Porteur des mauvaises nouvelles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres de Daranovar-
Sauter vers: