Partagez | 
 

 Des ambitions non dissimulées | Renaud

Aller en bas 
AuteurMessage
Gaël de Laval
Humain
avatar

Nombre de messages : 29
Âge : 19
Date d'inscription : 27/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Des ambitions non dissimulées | Renaud   Mer 29 Aoû 2018 - 15:33

Des ambitions non dissimulées
Au Premier jour de la Cinquième Ennéade, Karfias, De l'an onze du onzième cycle


_Et en ce jour est officiellement créé la Corporation des Exploitants forestiers.


Tu signes le document officiel avant de le déposer à côté de son homologue pour la pêche. Les propriétaires fonciers possédant des hectares de forêt et les représentants bourgeois rassemblés dans le grands salon applaudissent la signature et se congratulent entre eux. Dorénavant certes les nobles ne sont plus maîtres du bois qui pousse sur leurs terres mais en contre partie ils recevront à la vente de ce-dit bois un petit pourcentage. Oh rien de bien folichon mais c’est toujours mieux que rien. Désormais cette corporation aura ses propres règles et ses propres privilèges, c’est elle qui gérera l’exploitation, la consommation et la vente du bois dans la baronnie et au-delà. Ton objectif est de permettre à ces deux corporations d’avoir le monopole sur tout le marquisat mais pour cela… Il faudra attendre un peu…

Ces organisations créées, il est temps de te tourner de nouveau vers des accords commerciaux. Après l’Estrévent et Sybrondil, cap vers Erac. Le duché est grand et dispose d’un élevage réputé de chevaux. Tu en as beaucoup discuté avec Edgard et tu espères pouvoir vendre tes produits de luxe à bon prix. Les fourrures et les chevaux seraient une belle contrepartie. D’ailleurs tu évoques l’idée en présence des nobles qui ont constamment besoin des meilleurs équipements possible. Et le cheval fait partie de cet équipement. Une fois que les nobles et bourgeois ont mis les voiles du salon, tu rédiges une lettre au duc d’Erac.

Lettre:
 
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Titre du rang
Titre du rang
avatar

Nombre de messages : 443
Âge : 41
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

MessageSujet: Re: Des ambitions non dissimulées | Renaud   Ven 31 Aoû 2018 - 11:34


9ème jour de la 5ème Ennéade de Karfias, 9ème année du 11ème cycle.


Renaud se trouvait à Erac lorsqu'on lui avait apporté la lettre de Gaël, ce qui le surprit un peu. En effet, il se rappelait qu'à Diantra, après le Concile, il devait rencontrer Cécilie pour parler mariage avec Linaëlle, alors que son frère, le fameux Gaël, était fiancé avec elle. Comme la Duchesse s'était enfuie au couvent, il n'y avait pas eut de suite à sa requête, et il se demandait si le jeune homme était au courant de sa démarche, ou pas. Enfin, la démarche n'était plus d'actualité, et l'offre était alléchante. Il régentait donc la Baronnie au nom de sa soeur, et il souhaitait des accords commerciaux, voila qui était parfait. Lui même avait bien l'intention de réunir le médian avec Langehack, alors pourquoi pas commencer par rencontrer l'unique vassal du Duché. Et même s'il n'en retirait rien d'autre qu'un accord commercial, c'était toujours ça de pris, et ça profiterait à Erac tout de même.

Depuis qu'Antonia était à ses côtés, il avait murit un plan pour la mettre sur le devant de la scène, l'amener à Missède pouvait s'avérer payant. Pour commencer, déjà à Erac, il la présentait sous son nom, Antonia Soltari-Beronti, mais il avait rajouté insidieusement sa parentée avec les Sephren, rappelant que sa mère faisait partie de la fratrie dirigeant Langehack par le passé. Il préparait le terrain dans l'optique ou Linaëlle resterait au couvent, ne voulant pas être pris de court, et devoir tout précipiter s'il attendait bêtement.

Renaud envoya donc une réponse à Gaël, lui disant qu'il répondait favorablement à son invitation, et qu'il serait présent à Missède aux alentours de la fin de l'ennéade, voir du début de la prochaine, selon les conditions de voyage. Il fit ensuite préparer les valises, et il parla avec Antonia pour se mettre d'accord. Les deux étaient conscients que leur mariage était purement politique, et aucunement d'amour, mais cela n'empêchait pas Renaud d'être prévenant envers sa future épouse. Après tout, il était éduqué, et il trouvait inutile de la rejeter, ou de ne pas s'en occuper, encore plus alors qu'il avait besoin d'elle. De plus, son chant, accompagné de sa harpe, était plaisant, et il appréciait ses moments qui le détendaient. Sa conversation était également intéressante, la jeune femme semblant savoir énormément de choses inattendue. Il voyagea donc dans le carrosse, et non à cheval, lui tenant compagnie. Ils apprenaient à se connaitre, du moins Renaud apprenait à la connaitre, puisqu'il lui posait beaucoup de questions, tout en restant sur la réserve quand venait le temps de se dévoiler.

Lorsqu'ils passèrent la frontière de Missède, Renaud expliqua à Antonia qu'il était encore plus important de se mettre en avant, et ils continuèrent une des méthodes qu'il avait pensée. Quand ils croisaient un temple, ou quand ils y allaient dans les villes traversées, endroit privilégié par les plus miséreux, Renaud laissait Antonia faire la charité, distribuant argent et nourriture. Cela ne manquait pas d'attirer du monde, et le Duc avait passé le mot pour que les gardes protégeant la "couple" laissent bien entendre qui était leur bienfaitrice. Le bouche à oreille était une arme puissante lorsqu'on savait la manier, et il s'essayait dans cette exploitation. Déjà de nombreuses gestes avaient été commandé aux troubadours et ménestrels eracien par ses soins, pour relater la bravoure du Duché, et avec parcimonie, mais bien présente, sa contribution, en grand héro de la campagne du médian, avec une énorme dose d'exagération, bien entendu. Il avait déjà utilisé cette méthode lors de son retour d'Estrevent, pour se faire bien vor del a noblesse eracienne, et cela avait plutôt bien fonctionné.

Chemin faisant, et les jours passants, ils finirent par arriver enfin au lieu souhaité, ils se dirigèrent vers le château, et ils se firent annoncer.
Revenir en haut Aller en bas
Gaël de Laval
Humain
avatar

Nombre de messages : 29
Âge : 19
Date d'inscription : 27/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des ambitions non dissimulées | Renaud   Jeu 6 Sep 2018 - 8:53

Les rumeurs qu'un grand noble étranger et sa femme distribuent de l'argent et de la nourriture ne sont pas encore parvenues à tes oreilles de baron en CDD. Toutefois il est certain qu'avant la fin de la journée, un de tes conseillers t'en feras part... Le Duc et la Duchesse arrivèrent à Missède à l'heure plus ou moins prévue. Le héraut fit son office et tu les accueilles.

_Bienvenue à Missède votre Altesse, ou devrais-je plutôt dire Vos Altesses ? Le bruit de l’union des Maisons de Soltariel et d’Erac court dans le Sud et il m’arrive de prêter attention aux rumeurs ça et là. Veuillez recevoir mes meilleurs vœux de bonheur, j’ose croire que ce mariage sera bénéfique ainsi que prolifique. Après tout ce sang versé et ce triste procès, quelques festivités ne font pas de mal. Suivez moi, vous devez être affamés et assoiffés après pareil périple.

Ce n’est pas non plus comme si ils avaient traversé tout le Royaume mais bon. Un déplacement qu’ils soit court ou long reste un déplacement. Et puis quel hôte ferais-tu si tu n’offrais rien à boire à tes invités ? Tu les entraînes dans un petit jardin fleuri dans lequel se trouvait une fontaine au centre. Les seuls bruits que l’on pouvait entendre étaient l’écoulement de l’eau et le piaillement des oiseaux. Les rares bruits urbains provenant de la ville étaient étouffés par les murs et le feuillage des arbres.

_Au fait Votre Altesse, vous avez les salutations de Son Excellence ma fiancée.


Ah oui, il te fallait la faire celle-là. Tu as appris que le duc a proposé à Linaëlle de l’épouser de la façon la plus terre à terre qu’il était possible d’imaginer. Dans un sens le duc n’avait pas tort, ce monde de la noblesse ne tournait qu’autour du « unissons nous pour être plus fort » sans prendre en considération les sentiments de chacun. Mais toi tu étais différent, non pas que tu te sentes pousser des ailes et que ta vision du monde ait été éclairée par Mai 68, c’est beaucoup plus simple. Quand tu étais enfant, Cécilie te racontait tous les soirs des contes chevaleresques dans lesquelles la princesse et le preux chevaliers sont épris l’un de l’autre. Ton innocence te persuade de croire que ce monde idyllique existe. Que tu sembles niais. Tu proposes à tes invités de prendre place dans des divans autour d’une table en bois et en verre sur laquelle étaient disposés des fruits et quelques légumes que l’on pouvait manger cru.

_Je ne vais pas y aller avec des pincettes, j’ai beaucoup de projets et votre présence en illumine la plupart. Premièrement je souhaite discuter avec vous d’accords commerciaux entre Missède et Erac. Même si Son Excellence ne me tiendrait pas rigueur de négocier au nom de ses terres, je ne m’arroge pas les pouvoirs que je n’ai pas. Qui plus est, je ne souhaite pas me soustraire au conseil de régence.
Après quoi je souhaiterais parler d’un rapprochement entre nos deux… Oh et puis j’ose dire nos trois Maisons. L’ancien couple ducal a causé plus de mal que de bien au Langehack et il est temps que nous reprenions notre place dans la politique du royaume. Si nous parvenons à des accords pouvant rapprocher Erac, Soltariel et Missède, je vous assure que le reste du Marquisat suivra au couronnement de Son Excellence. Je pense que nous avons tous ici besoin des autres. Nous avons tous des territoires de jure qui manquent à l’appel… Ou une menace de mise sous tutelle. Je pense qu’il faille que le Médian et le Sud s’unissent pour rétablir un modeste équilibre avec le Nord et éviter que la situation ne s’aggrave. Je vous le dis sans détour je suis fidèle au Roy et je pense que la guerre doit être évitée tant qu’elle peut l’être. Nous avons toujours axé notre diplomatie sur les échanges de biens et d’idées, j’espère que nous pourrons continuer longtemps sur cette voie.


Il fallait poser les bases de cette rencontre. Même si la future épouse du duc d’Erac n’a aucun pouvoir sur Soltariel, elle est toute fois en contact avec la duchesse et fait partie de la même Maison. Même si dans les faits il n’est pas possible de négocier avec la Maison dirigeante du duché du Sud, il est toutefois possible d’arriver à un accord avec Erac qui mènera forcément à un accord avec Soltariel. Une fois le procès terminé, tu envisages de retrouver Renaud et Tibéria pour mettre tout cela à plat.
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Titre du rang
Titre du rang
avatar

Nombre de messages : 443
Âge : 41
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

MessageSujet: Re: Des ambitions non dissimulées | Renaud   Ven 14 Sep 2018 - 6:33

Renaud avait donné son bras à Antonia dès la sortie du carrosse, et durant tout le trajet jusqu'à l'entrée du Palais. Ils furent accueillis par celui qu'ils présumèrent être Gaël, le frère de la Comtesse, vu la façon dont il leur parla. Il nota son jeune âge, et il se dit que la péninsule semblait se renouveler en matière de jeunesse. Alors certes, ce n'était pas le Comte, mais sa sœur n'était pas forcément beaucoup plus âgée.

"Je vous remercie pour votre accueil, messire. Je vois que vous êtes bien renseigné, je vous présente ma fiancée, Antonia Soltarri-Berontti, de Sephren. J'espère que cette union va permettre à Soltariel et Erac de voir une nouvelle ère de prospérité s'offrir à nous, après toutes les mésaventures qu'à subit le Royaume."

Renaud ne parla pas trop du procès en attente, car il était bien difficile de savoir ce qui allait en ressortir, que ce soit du bon ou du mauvais. Le Duc ne voyait que du mauvais, même dans l'optique ou Tibéria gagnerait, ce qu'il espérait bien évidemment.

"Un rafraichissement ne sera pas de refus"

Le couple suivit Gaël, qui les emmena dans un jardin très calme, un vrai régal pour les yeux, et les oreilles. Antonia profita du spectacle tandis que Renaud restait concentré sur le frère de la Comtesse. Puis ce dernier lança les salutations de sa fiancée, son excellence, donc par définition il s'agissait de Linaëlle. Etait ce une pique délibérée à l'intention du Duc ? ou juste une phrase de courtoisie, Renaud ne savait pas laquelle de ces deux solutions étaient la bonne. Il resta de marbre, et répondit avec un sourire avenant

"Vous remercierez la Duchesse lorsque vous la reverrez. J'en déduis que son entrée au couvent n'a pas annulé vos fiançailles, je vous félicite donc à mon tour"

Renaud se demandait soudainement si elle allait sortir de son refuge, mais les prêtresses avaient le droit de se marier, alors cela ne voulait rien dire non plus, du moins pour l'instant. Antonia et Renaud s'installèrent cote à cote sur un canapé, et ils s'abreuvèrent sur l'invitation de leur hôte quand celui-ci se lança. Et il n'y alla pas avec le dos de la cuillère, Renaud se demanda s'il lançait toutes ses cartes, ou s'il en gardait quelques unes dans sa manche. Le désaveu de l'ancien couple ducal était était logique vu la situation dans laquelle Langehack se trouvait, mais y aller aussi franchement devant un étranger était surprenant. Il nota surtout que Gaël parla du couronnement de Linaëlle, voila qui était plus embêtant pour Renaud, qui voyait soudain devant lui quelqu'un qui semblait se projeter en tant que Duc, et non seulement un Régent pour Missède. Le jeune homme eut la retenu de négocier que pour la Baronnie. Sinon, pour le reste, il était plutôt agréablement surpris puisqu'il semblait sur la même longueur d'onde, à peu de choses près. Renaud se devait maintenant de lui répondre, et vu le jeune homme qu'il avait en face de lui, il se demandait s'il devait hésiter, ou abattre les siennes

"Et bien, voila de bien belles paroles, et des projets forts intéressants. Vous vous douterez bien que notre présence ici n'est pas fortuite, et que nous avions également en tête de développer des partenariats entre nos terres. Langehack et Erac sont en effet amputés de plusieurs terres de jurés, et même si j'espère récupérer la suzeraineté sur Hautval et Ancenis de mon côté, j'ai plus de doute concernant Langehack. Missède à perdu Isgaard, mais la Baronnie a été un exemple de droiture ces derniers temps. Toutefois, il est indéniable que le nord et l'atral sont ressortit très puissant de la dernière campagne, et qu'ils ont été les seuls à ne pas être touché par les sanctions. Paranoïa ou pas, nous devons trouver une entente pour former un bloc du médian solide, afin de pouvoir résister. Par contre, vous parlez du sud, sachez qu'à part Soltariel, vous comprendrez aisément pourquoi," Renaud faisait bien sur allusion à Antonia et son futur mariage) "je me méfie grandement des autres. Nous avons une Comtesse de Sybrondil avec des ambitions non dissimulées, prête à tout pour abattre sa suzeraine, sans aucune retenue, une Ydril des plus affaiblie, quand à Ysari sa neutralité, et surtout son isolement peut paraitre inquiétant. Il va falloir faire des choix, Gaël, si vous me permettez de vous appeler par votre prénom, et faire les bons. Je crains que le sud ne se délite, et que des troubles surviennent plus rapidement que nous le pensons. Nous devons compter sur notre seule force du médian pour l'instant. Je vous avoue que j'ai quelques questionnement également sur l'intégrité du Langehack, mais je ne peux me permettre de rester isolé, ce serait une erreur grotesque

Renaud ne parlait bien évidemment pas de son rapprochement avec Serramire, qui devait être scellé par le mariage de sa sœur avec le frère du Duc. Il se posait toujours beaucoup de questions sur Aymeric, se demandant si l'homme était un allié, ou s'il ne pensait qu'à lui, et n'aurait aucun scrupule à déstabiliser Erac, surtout alors qu'il disposait de tant de pouvoir avec la Régence, et la main sur les deux terres de jurés manquantes au Duché.

"Mais avant de continuer, permettez moi une question, vous parlez du couronnement de Linaëlle, avez vous des informations que nous n'aurions pas ? jusqu'à preuve du contraire, elle a une année pleine au couvent avant de prendre sa décision, et aux dernières nouvelles, il semblait qu'elle avait la ferme intention de rester au sein de la prêtrise ?"

Une question de poids

Revenir en haut Aller en bas
Gaël de Laval
Humain
avatar

Nombre de messages : 29
Âge : 19
Date d'inscription : 27/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des ambitions non dissimulées | Renaud   Mer 19 Sep 2018 - 19:13

_Je vous remercie pour votre accueil, messire. Je vois que vous êtes bien renseigné, je vous présente ma fiancée, Antonia Soltarri-Berontti, de Sephren. J'espère que cette union va permettre à Soltariel et Erac de voir une nouvelle ère de prospérité s'offrir à nous, après toutes les mésaventures qu'à subit le Royaume.

Et bim est ce que souligner le lien de parenté « Sephren » était une bonne idée ? Tu n’y porta pas attention, le nom résonna dans ta tête et les questions fusèrent mais il ne fallait pas s’y attarder. Mieux vaut ne pas chercher des démons là où il n’y a nul raison d’en trouver. Il en existe suffisamment dans ce bas monde qui vous tombent dessus sans prévenir. Autant éviter d’en dénicher de nouveaux pour l’unique plaisir de se torturer. Tu leur souris et ouvre le balais des propositions et des questions de courtoisies. Puis les époux et toi même vous déplacez.

_Un rafraichissement ne sera pas de refus

Le jardin privé du palais était rempli d’oiseaux à cette période de l’année. Nombreux sont les nids et les nobles de la cour n’hésitent pas à donner quelques miettes de pain aux volatiles lors de leur passage en ces lieux. Un valet vous sert un verre de vin avant de se mettre à l’écart mais toujours à l’affût au cas où son Seigneur aurait besoin de lui.

_Vous remercierez la Duchesse lorsque vous la reverrez. J'en déduis que son entrée au couvent n'a pas annulé vos fiançailles, je vous félicite donc à mon tour.

Alors, comment dire… Etait-ce une pique de ta part ? Assurément non mais tu as eu vent de la discussion entre Linaëlle et Renaud et en tant qu’homme jeune et plein de fougue, tu voulais jouer à qui avait le plus de poils sur le torse. Même si dans les faits, tu avais très peu de chances de gagner à ce jeu du fait de ton absence de poil sur une très grande partie du corps la symbolique a quant à elle toute sa place. Il te fallait crier haut et fort qu’elle t’avait choisi toi et pas un autre. Et ça… Ciel que c’est beau. Quant à l’annulation des fiançailles, tu espérais plus que tout qu’elles mèneront à un mariage un jour… Il ne fallait pas trop s’avancer.

_J’ose croire que Son Excellence reviendra aux affaires courantes le plus tôt possible.

Sobre, court et sans accroc. Voilà une réponse qui ne risque pas de te mouiller. Maintenant tu étales tes projets. Tous. Comme ça bim ! Tous ? Vraiment ? Non pas vraiment, tu en lâches une grosse partie pour aller droit au but car tu crois fermement que Renaud est un homme de parole et surtout entier. Mais il te reste quelques cartes dans ta manche que tu pourras sortir au fur et à mesure de la discussion. Même si le tapis n’est pas loin, il te reste encore un As.

_Et bien, voila de bien belles paroles, et des projets forts intéressants. Vous vous douterez bien que notre présence ici n'est pas fortuite, et que nous avions également en tête de développer des partenariats entre nos terres. Langehack et Erac sont en effet amputés de plusieurs terres de jurés, et même si j'espère récupérer la suzeraineté sur Hautval et Ancenis de mon côté, j'ai plus de doute concernant Langehack. Missède à perdu Isgaard, mais la Baronnie a été un exemple de droiture ces derniers temps. Toutefois, il est indéniable que le nord et l'atral sont ressortit très puissant de la dernière campagne, et qu'ils ont été les seuls à ne pas être touché par les sanctions. Paranoïa ou pas, nous devons trouver une entente pour former un bloc du médian solide, afin de pouvoir résister. Par contre, vous parlez du sud, sachez qu'à part Soltariel, vous comprendrez aisément pourquoi, je me méfie grandement des autres. Nous avons une Comtesse de Sybrondil avec des ambitions non dissimulées, prête à tout pour abattre sa suzeraine, sans aucune retenue, une Ydril des plus affaiblie, quand à Ysari sa neutralité, et surtout son isolement peut paraitre inquiétant. Il va falloir faire des choix, Gaël, si vous me permettez de vous appeler par votre prénom, et faire les bons. Je crains que le sud ne se délite, et que des troubles surviennent plus rapidement que nous le pensons. Nous devons compter sur notre seule force du médian pour l'instant. Je vous avoue que j'ai quelques questionnement également sur l'intégrité du Langehack, mais je ne peux me permettre de rester isolé, ce serait une erreur grotesque.


Oulala, voilà des paroles plus qu’inquiétantes. Les trahisons et les coups bas sont monnaie courante apparemment. Et toi qui ignore que les coups bas te suivent jusque sur ta tête… Les paroles du duc font mouche mais tu essayes de ne rien laisser paraître malgré ton coeur qui s’affole. Tu te saisis du verre de vin et tu en bois quelques gorgées en écoutant Renaud. Au moins semble t-il prêt à ne pas te prendre de haut, c’est déjà un bon début. Il va falloir agir de façon claire mais sans prendre de risques.

_Mais avant de continuer, permettez moi une question, vous parlez du couronnement de Linaëlle, avez vous des informations que nous n'aurions pas ? jusqu'à preuve du contraire, elle a une année pleine au couvent avant de prendre sa décision, et aux dernières nouvelles, il semblait qu'elle avait la ferme intention de rester au sein de la prêtrise ?

Damn. Voici LA question. Evidemment elle devait tomber. C’était ainsi. Tu laisses planer quelques secondes. Il va falloir clarifier la situation et vite et surtout, SURTOUT ne pas faire de faux pas. Aller on se lance…

_Son Excellence bien que momentanément absente n’en reste pas moins la suzeraine légitime du Langehack. Je suis allé lui rendre visite il y a quelques ennéades et j’ai pu discuter avec elle de l’avenir de ses décisions. Elle n’exclut pas de revenir aux affaires courantes bien qu’une « pause » et je pèse mes mots, lui fasse le plus grand bien. Elle a reprit des couleurs et mange à nouveau en quantité. C’est bien là le principal.

Par les Dieux que c’est compliqué. La vie est compliquée… Il faut passer à autre chose, enchaîner le plus vite possible pour empêcher le duc de rebondir. Si il souhaite réellement poser d’autres questions à ce sujet il pourra toujours y revenir plus tard. En attendant il faut surtout avancer de bons arguments pour combler ce manque.

_Ce que vous me dîtes du Sud me laisse pantois, c’est pire que ce que je ne pensais. Les coups bas sont légions semble t-il… La loyauté se fait rare de nos jours j’en ai bien peur. Êtes vous un homme de parole Altesse ? Car j’ose me considérer en tant que chevalier comme homme de parole mais j’ai peur que mon rang de seigneur me détourne de ce droit chemin chaque jour. Comme si je ne devais jamais faire totalement confiance à quelqu’un. Puis-je vous faire confiance Renaud d’Erac, duc d’Erac ?
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Titre du rang
Titre du rang
avatar

Nombre de messages : 443
Âge : 41
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

MessageSujet: Re: Des ambitions non dissimulées | Renaud   Jeu 20 Sep 2018 - 16:51

Les mots que Gaël prononça ne furent pas forcément ceux que Renaud voulait entendre. Si l'on en croyait le jeune homme, non seulement il était toujours fiancé à Linaëlle, mais celle-ci prenait une "pause" et songeait à revenir. Voila qui n'arrangeait pas du tout le Duc, mais il avait encore bien des idées derrière la tête, et il verrait bien ce que l'avenir réserverait. Il n'avait, après tout, rien contre la Duchesse de Langehack, et il devait bien avouer qu'elle semblait tourmentée, voir perturbée, un séjour dans un couvent pourrait peut être la calmer, et assurément lui faire du bien. Le rappel au fait que ce soit la Duchesse légitime fit sourire Renaud qui se permit une petite boutade, bien que son visage restait de marbre

"Vous me voyez ravis d'entendre qu'elle récupère des épreuves qui ont été les siennes, la pauvre semblait aller vraiment très mal. Ce séjour doit lui être salvateur. Elle a de la chance que le Conseil de Régence gouverne pour elle en attendant qu'elle ait l'âge de diriger seule, sinon, certains lui auraient sans aucun doute tenu rigueur d'avoir abandonné le Duché."

C'était dit, et il ne laissa pas le temps à Gaël de répondre avant de reprendre, histoire de l'empêcher de rétorquer, en passant à autre chose

"Le sud vit une période sombre, mais avant de nous apitoyer sur eux, nous devons nous concentrer sur nos propres territoires. Laissons les gérer leurs problèmes, et commençons par les nôtres. Ce n'est guère plus reluisant au médian, et nous avons le devoir de nous prémunir contre les attaques qui pourraient survenir. Je n'entends pas une guerre ouverte, mais il y a beaucoup de manières différentes de nuire à quelqu'un. Regardez, Missède à été rétrogradé en Baronnie, et elle a perdu Isgaard au profit d'un rival, et je ne parle même pas des sanctions financières. Si nous n'arrivons pas à nous entendre, alors nous aurons beaucoup de mal à lutter à armes égales contre nos détracteurs, voir cela sera notre perte."

Renaud se demanda si Antonia comprendrait que Soltariel l’intéressait plus qu'il ne l'avouait, et que ce qu'il disait n'était pas la pure vérité. Mais il devait garder Gaël concentré sur leur propre situation. C'est entre terres du médian qu'il désirait un accord présentement. Et sinon, comment répondre à une question demandant ouvertement s'il pouvait lui faire confiance

"Vous parlez de belle manière Messire, malheureusement, il y a encore beaucoup de barrières à soulever. Si vous avez la chance de devenir Duc, le poids des responsabilités sera chaque jour une mise à l'épreuve, un choix entre vos rêves de garder votre honneur sauf, et celui de prendre des décisions pouvant entacher vos idéaux, mais qui seront salvateurs pour votre terre. Vous voulez savoir si je suis un homme de parole, mais si je vous répond oui, et qu'en fait je ne le suis pas, comment pourrez vous savoir que je viens de vous mentir sans aucun scrupule ? Je vais vous répondre que je le suis, Gaël, parce que j'espère l'être, et que je fais tout pour le rester. Mais ce seront les actes qui le prouveront"

Renaud pouvait manipuler à loisir, mais lorsqu'il donnait sa parole, il tendait à la respecter. C'est pour cela qu'il était avare de promesses

"Je pense que si vous me posez cette question, c'est que vous avez certaines choses derrière la tête. Avant de continuer, permettez moi de vous poser une ou deux questions en retour. Si nous parvenons à un accord entre Missède et Erac, votre sœur le respectera t elle ? avez vous les mêmes idées et buts ? et sinon, nous ne devons pas oublier que Missède est vassal de Langehack. Que se passera t il si les deux Duchés ne trouvent pas d'accord ?"

Missède n'était en effet pas le Duché, et Gaël n'était pas encore Duc, nul ne connaissait l'avenir.






Revenir en haut Aller en bas
Gaël de Laval
Humain
avatar

Nombre de messages : 29
Âge : 19
Date d'inscription : 27/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Des ambitions non dissimulées | Renaud   Mer 3 Oct 2018 - 15:08

_Vous me voyez ravis d'entendre qu'elle récupère des épreuves qui ont été les siennes, la pauvre semblait aller vraiment très mal. Ce séjour doit lui être salvateur. Elle a de la chance que le Conseil de Régence gouverne pour elle en attendant qu'elle ait l'âge de diriger seule, sinon, certains lui auraient sans aucun doute tenu rigueur d'avoir abandonné le Duché.

« Abandonné » et bim ! Cela raisonnait comme une pique envoyée avec un savoir faire rare ou alors une légèreté glaciale. L’odeur suivait et tu pouvais la sentir te piquer les narines. Qu’importe, il fallait laisser dire. Tout du moins tu y étais obligé car la suite fut débitée pour éteindre l’incendie déclenché quelques secondes plus tôt.

_Le sud vit une période sombre, mais avant de nous apitoyer sur eux, nous devons nous concentrer sur nos propres territoires. Laissons les gérer leurs problèmes, et commençons par les nôtres. Ce n'est guère plus reluisant au médian, et nous avons le devoir de nous prémunir contre les attaques qui pourraient survenir. Je n'entends pas une guerre ouverte, mais il y a beaucoup de manières différentes de nuire à quelqu'un. Regardez, Missède à été rétrogradé en Baronnie, et elle a perdu Isgaard au profit d'un rival, et je ne parle même pas des sanctions financières. Si nous n'arrivons pas à nous entendre, alors nous aurons beaucoup de mal à lutter à armes égales contre nos détracteurs, voir cela sera notre perte.

Il n’avait pas tord, tout le monde a prit à part le Nord et c’est bien là tout le problème. Le duc recentra le débat et tu n’y voyais pas d’objections. Tu est ici avant tout pour parler argent, commerce et à tout e qui s’y rapporte. Les décisions politiques au sens large du terme attendront. Elles attendront surtout le retour de ta sœur. Tu peux régenter en son absence mais il y a des limites, des droits que tu ne t’arrogeras pas. Tu dégustes quelques bonbons avant de poursuivre.

_ Je suis d’accord avec vous Altesse. Il nous faut nous élever en un seul bloc afin d’éviter que les Nordiens se jouent de nous en exploitant notre manque de communication.

Dans ton imaginaire, tu espères un Sud et un Médian main dans la main, marchant ensemble vers un but commun. Le reste de la Péninsule le fait déjà et les résultats sont là…

_Vous parlez de belle manière Messire, malheureusement, il y a encore beaucoup de barrières à soulever. Si vous avez la chance de devenir Duc, le poids des responsabilités sera chaque jour une mise à l'épreuve, un choix entre vos rêves de garder votre honneur sauf, et celui de prendre des décisions pouvant entacher vos idéaux, mais qui seront salvateurs pour votre terre. Vous voulez savoir si je suis un homme de parole, mais si je vous répond oui, et qu'en fait je ne le suis pas, comment pourrez vous savoir que je viens de vous mentir sans aucun scrupule ? Je vais vous répondre que je le suis, Gaël, parce que j'espère l'être, et que je fais tout pour le rester. Mais ce seront les actes qui le prouveront

C’est beau. En effet les actes parlent alors que les paroles chantent. Les premiers sont gravés dans la pierre alors que les secondes se perdent dans le vent. Partant de ce principe qui pourrait assumer être un homme de parole ? Toi même peux-tu assumer pleinement être un homme de parole ? Tu le crois et tu l’espères plus que tout.

_ Les paroles s’évanouissent aussitôt prononcées mais j’ose croire que nous pouvons les faire vivre et les respecter malgré les événements indépendants de notre volonté. Au jour d’aujourd’hui je n’ai jamais trahi quiconque, j’ai suivi mon suzerain dans ses heures de gloire comme dans ses heures sombres. Ma parole n’a jamais été entachée et je pense qu’au final nous avons tous ce choix de la respecter… ou pas.
_Je pense que si vous me posez cette question, c'est que vous avez certaines choses derrière la tête. Avant de continuer, permettez moi de vous poser une ou deux questions en retour. Si nous parvenons à un accord entre Missède et Erac, votre sœur le respectera t elle ? avez vous les mêmes idées et buts ? et sinon, nous ne devons pas oublier que Missède est vassal de Langehack. Que se passera t il si les deux Duchés ne trouvent pas d'accord ?

Il ne faut surtout pas que la confiance ne s’évanouisse. Au contraire, il fallait poursuivre, creuser encore et encore. Premièrement rappeler que l’homme et l’État sont liés. Deuxièmement appuyer le fait que le Langehack c’est en grande partie Missède et que la richesse de la baronnie ne peut faire que la richesse du duché.

_Vous ne négociez pas avec seulement un homme mais plus largement avec un Etat, un territoire. Je saurai convaincre ma sœur que les bonnes décisions auront été prise aujourd’hui. Vous sommes tous les deux des de Laval, évidemment que nos idées et nos buts sont les même. Je peux sentir son coeur battre malgré les miles qui nous séparent. Missède est bel et bien un simple vassal mais n’oublions pas que Missède n’est pas Langehack alors que Langehack est Missède. Trouvons déjà un accord entre Missède et Erac. Je le présenterai ensuite au conseil de régence. Je me chargerai de les convaincre. Ce ne sera pas bien difficile. Et quand Li… Son Excellence reviendra, elle ne remettra pas notre accord en question. Après tout, là encore nous avons les même objectifs.


Hop on enfonce le clou, Linaëlle reviendra c’est certain. Mais derrière il faut bien prouver que tu pourras convaincre tes pairs. Une fois le duc rassuré, tu enchaînes pour faire quelques propositions.

_ Quelques jours plus tôt j’ai officiellement créé une corporation, une guilde comme il vous plaira de l’appeler, ayant pour but de ramasser du bois et de réguler la chasse dans Missède. J’aimerai vous proposer quelque chose : laisser cette corporation travailler en Erac pour exploiter le bois. Evidemment elle devra s’adapter aux lois du duché et vous choisirez les hectares dédiés. Je  vous offre un investissement. Est ce que celui-ci vous convient-il ?
Revenir en haut Aller en bas
Renaud d'Erac
Titre du rang
Titre du rang
avatar

Nombre de messages : 443
Âge : 41
Date d'inscription : 31/12/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 22 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

MessageSujet: Re: Des ambitions non dissimulées | Renaud   Mer 10 Oct 2018 - 16:58

Renaud parlait du Sud, alors que Langehack en faisait partie, mais s'il cherchait à se rapprocher du Marquisat, c'est que c'était plus près d'Erac, et que c'était encore plus au sud que cela se passait mal. Ydril, Soltariel, et Sybrondil, trois terres qui semblaient avoir des problèmes, Ydril en raison de la guerre qui s'y était passé, et les deux autres semblant s'affronter, même si ce n'était pas une guerre ouverte. Il n'oubliait pas non plus qu'il était censé avoir une alliance avec Aymeric, du moins si le mariage entre sa sœur et le frère du Régent se faisait. Le Duc cherchait ceux qui pouvaient être ses alliés, des vrais, et ceux qui ne l'étaient pas, pourtant il avait bien du mal à trouver une réponse à cette question. Son échec avec la Comtesse de Sybrondil était cuisant, mais peut être que le temps changerait les choses. Quand Gaël dit qu'il était d'accord, cela marqua un bon début. Le nord, bien que normalement allié d'Erac, était inquiétant, et Renaud craignait pour la suite, il espérait que ce n'était que des illusions, mais qui pouvait se targuer de savoir la vérité ?

Gaël se disait un homme de parole, mais sa sœur l'était elle ? Et même si elle acceptait les négociations que son frère avait engagé, les respecteraient elle ? C'était un risque à prendre. Renaud acquiesça de la tête pour dire qu'il avait prit en compte ses dires. Le Duc écoutait l'homme parler de sa relation avec sa sœur, qui semblait fusionnel, puis il partit sur le Marquisat, et les futurs accords à passer. Cela allait un peu trop vite au goût de Renaud, qui, même s'il ne doutait pas de son interlocuteur, voulait y aller par étape

"Je pense que si votre sœur ne croyait pas en vous, elle ne vous aurait pas mis à la régence de Missède en son absence. Je prends donc pour acquis qu'elle respectera les engagements que nous pourrions passer ensemble. Mais ne hâtez pas trop les choses, Gaël, je suis venu pour parler avec Missède pour l'instant, et pas avec le Marquisat. Cela sera une étape ultérieure"

Renaud en était encore à se demander comment tout allait se passer pour Langehack, c'était l'inconnu, et il préférait attendre un peu, et voir, avant de se décider. Il serait temps plus tard de se positionner sur les relations à entretenir entre le Marquisat et le Duché. Puis Gaël parla commerce, malheureusement, soit il était mal renseigné, soit il se moquait du Duc. Renaud misa sur la première solution, il l'espérait. L'exploitation du bois était l'une des ressources principales du Duché...et il serait malvenu de laisser des étrangers venir prendre le pain des bûcherons eracons sous leur nez. Il fallait conserver sa prestance, et rester neutre au moment de répondre au jeune homme

"Je suis navré, mais votre proposition ne peut pas me satisfaire. L'exploitation du bois et l'une des principales ressources du Duché, vous comprendrez que je m'attirerais les foudres de mon peuple si je vous laissais venir leur retirer leur moyen de subvenir à leurs familles. Je pensais plus à des échanges entre nos terres sur des ressources qui nous manqueraient l'un et l'autre. Qu'est ce que Missède peut proposer à Erac ? Et de quoi la Baronnie à besoin ? Je déduis par la création de votre corporation que nous ne vous vendrons pas notre bois, mais Erac dispose aussi de fourrures très intéressantes, et uniques, qui pourraient peut être vous intéresser."

Débuter avec un accord commercial serait une bonne chose pour les deux territoires, signification d'échanges et de richesses pour les deux, ce qui n'était pas à négliger aux vus des sanctions qui étaient tombées sur tout ce qui n'était pas le nord.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Des ambitions non dissimulées | Renaud   

Revenir en haut Aller en bas
 
Des ambitions non dissimulées | Renaud
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après Lavalas le parti 'Louvri Baryè' de Renaud Bernadin dans la tourmente
» Renaud va t-il mourir?
» Renaud SARDI
» renaud benodin vous salue
» Avec un plaisir non dissimulé [PV Krystal]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Marquisat de Langehack :: Baronnie de Missède-
Sauter vers: