Partagez | 
 

 Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]

Aller en bas 
AuteurMessage
Enoriel
Elfe
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 18/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  704 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]   Dim 2 Sep 2018 - 9:23


"Tiens, tu t'en vas à la caserne ?
- Oui... j'ai un rendu d'analyses magiques à transmettre à un mage de guerre là-bas. Juste des papiers et je reviens.
- Attends une minute."


Cyarniën se leva de son fauteuil avec sa grâce habituelle, arrêtant toue magie, et se dirigea vers une imposante bibliothèque dans laquelle trônaient des livres tous plus magnifiques et précieux les uns que les autres. C'était pour ces ouvrages qu'Enoriel était venue la veille chez sa cousine et, comme à son habitude, était restée bien plus longtemps que prévu. L'idiote avait passé sa nuit entière dans les livres et, heureusement pour la mage de lumière, avait trouvé assez rapidement tout ce qu'elle cherchait. La femme millénaire ne pouvait s'empêcher d'avoir un fin sourire et une once d'incompréhension en constatant encore une fois à quel point sa jeune cousine pouvait oublier son propre corps - voire son esprit - lorsqu'elle partait dans des recherches. Déjà qu'elle avait une santé très fragile, un jour cela lui jouerait des tours. Tout en pensant cela, elle ouvrit un tiroir et en tira des parchemins roulés ensemble. Elle les lut très rapidement pour vérifier que c'étaient les bons et qu'elle les avait signés, les laissa se ré-enrouler puis les tendit à sa cousine.

"Pourrais-tu en profiter pour apporter ces papiers au commandant des armées locales je te prie ? Un certain Aegden Orian. Un petit jeunot qui a pris le post il n'y a pas longtemps et qui n'apprécie pas particulièrement l'Art, à comprendre comment, mais qui a fini par au moins comprendre qu'en situation de guerre nous pouvions être plus qu'utiles. Passe-lui juste les documents, en main-propre évidemment, pas besoin de jouer le messager sur le retour. A moins qu'il n'aie quelque chose d'intéressant à me passer mais cela m'étonenrait !
- Euh...
- Allez, ne fais pas ta timide ! Tu voulais y aller ? Hé bien vas-y maintenant. Cela m'aiderait beaucoup."


Sur ce, Cyarniën poussa doucement Enoriel vers la sortie. Ah, cette timidité chez elle ! Quelle plaie... et encore elle avait franchement bien évolué ces derniers siècles par rapport à ce qu'elle avait pu être avant le siège d'Alëandir. Comme quoi que la guerre n'avait pas toujours que des mauvais côtés... mais à quel prix ?


~~~~~~~~

Bon. Allez. Je frappe à la porte, j'attends qu'il me dise d'entrer - si seulement il est dans son bureau - j'entre, je lui donne les documents après un bonjour poli et je repars. Rien de bien compliqué, n'est-ce pas Eno ? Surtout que je l'ai déjà vu il y a plulsieurs mois... un an peut-être... bref, je l'ai déjà vu. Donc il n'y a pas de raison d'être timide ! Ce n'est pas parce que c'est un commandant qu'il faut en avoir peur, hein ? Il a au moins deux cents ans de moins que toi ! Allez, c'est toi l'aînée, c'est à toi de t'imposer ! Mais je n'aime pas m'imposer... et puis que peut-il bien avoir à faire que je sois plus âgée que lui ? Il est commandant et moi simple messagère, je ne fais même pas partie de l'armée. Ô, bonnes déesses... Allez, Eno, frappe trois petits coups et puis voilà, chose que font même les enfants sans problème ! Allez ! Un, deux, trois ! Mais vas-y, espèce d'idiote ! Allez, Eno... Inspiiiiire, expiiiiiire... Inspiiiiiiiire...

*Toc toc toc*

Ha bah voilà ! Tu vois que tu y arrives quand tu veux ! Bon maintenant, plus qu'à espérer qu'il ne soit pas là euh... qu'il soit là. Ecoute, des bruits de pas ! Allez, un sourire comme tu sais les faire, les papiers sont déjà en main, la porte s'ouvre et...

"Euh... bonjour Heru, j'ai des documents pour vous..."

Ma grande, qu'est-ce que tu peux être minable ! Un petit sourire désolé et ça passera peut-être, j'espère ?
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Elfe
avatar

Nombre de messages : 13
Âge : 16
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  400 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]   Dim 2 Sep 2018 - 11:31

Aegden remua légèrement. La tête dans sa main, appuyée sur son bureau, il dormait, tout simplement. Il avait du s’endormir tard la veille sans s’en rendre compte. Pas très glorieux, certes, mais tout le monde à besoin de sommeil à un moment ou à un autre…

Le sommeil du jeune elfe fut bien vite troublé par des coups répétés à la porte. Il sursauta, manquant de peu de renverser l’intégralité de ce qui ce trouvais sur le bureau au passage. Et mince ! Quelqu’un frappait à la porte et il avait l’air d’un gamin qu’on venait de surprendre en train de faire une bêtise!
"Ressaisit-toi", se dit-il en secouant la tête pour reprendre ses esprits.

C’est donc en lissant rapidement sa tunique légèrement froissée par une sieste impromptue qu’il se leva. Il s’efforça de paraître totalement à l’aise et pas du tout comme quelqu’un qui vient à peine de se réveiller lorsqu’il ouvrit enfin la porte. En revanche il ne prit pas la peine de cacher sa légère surprise à la vue de l‘elfe qui lui fit face.  Il l’avait déjà vu cette elfe il s'en souvenait. Elle était mage, ou quelque chose comme ça. C'était il y avait quoi ? Un an ? Peux être un peu moins. Bref, en tout cas, ça n’était pas vraiment le genre de visite auquel il s’attendait. Et comment s’appelait-elle déjà ? Il chercha rapidement dans sa mémoire. Enoriel. Oui c’était cela, elle s’appelait Enoriel.

"Euh... bonjour Heru, j'ai des documents pour vous..."

Elle avait l’air mal à l’aise lorsqu’elle lui adressa un sourire désolé. C’était légèrement ironique étant donné qu’elle devait avoir trois cents ans de plus que lui. Des deux, c’est sans doute lui qui aurait dû être le plus intimidé, même si ce n’était pas vraiment son genre. Il haussa un sourcil lorsqu’elle lui expliqua la raison de sa présence. Elle avait piqué sa curiosité. Quel genre de document pouvait-elle bien lui apporter ?

-‘’Entre donc. ‘’

Il se décala légèrement de l’encadrement de la porte et lui désigna une chaise en face du son bureau. Ainsi, s’il avait éventuellement besoin de répondre au-dit message, inutile que son émissaire attende debout sur le palier, cela paraissait évident.




Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Enoriel
Elfe
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 18/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  704 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]   Dim 9 Sep 2018 - 8:06

Euh... ah ? Je devais entrer ? D'accord. Bon. Logique, même si ce n'était pas ce que j'avais prévu. J'entrais juste en faisant un bref hochement de tête et allais m'asseoir sur la chaise sans dire un mot ni faire un bruit. Le temps qu'il vienne avec sa petite trace de... de manche ? sur le visage, je plongeais une main comme mon regard dans mon sac et en ressorti quelques parchemins roulés ensemble. Avec une grande délicatesse je les posais sur son bureau, en faisant bien attention à ne rien déranger. Puis je me calais sur la chaise, port altier malgré tout, comme je l'avais appris dès mes premières années. Je n'en montrais rien, du moins j'essayais, mais cette petite trace sur le visage du commandant m'amusait. Visiblement je n'étais pas la seule à m'endormir n'importe où !

"La maître Cyarniën Valiendal m'a demandé de vous transmettre ces documents, profiter que j'étais dans les parages."

A l'aise, moi ? Pas du tout ! Le fait que je ne sache pas de quoi parlait le rouleau ne m'aidait pas vraiment, aussi. Aussi me taisais-je, priant intérieurement pour que le commandant Aegden ne fasse pas la corrélation entre mon nom de famille et celui de Cyarniën. J'avais toujours cette crainte qu'on me compare à elle, mon père ou toute autre personne appartenant à cette lignée de mages. Mais bon... se souvenait-il seulement de mon nom de famille ? Il y avait de fortes chances que non. Et cela m'arrangeait.

Dans le rouleau se trouvaient quatre papiers, tous signés d'au moins une signature. Le premier, écrit de la main de Cyarniën - enfin de la main... de sa magie plutôt - était un rapport concis mais précis sur un travail effectué avec des mages de guerre ; travail visant à apporter des points d'amélioration à la défense de certaines zones et aider à réparer des zones endomagées par les Drows. Les deuxième et troisième documents étaient des lettres de Cyarniën et Aïnriel certifiant officiellement qu'elles se mettaient au service des armées si jamais celles-ci demandaient leur assistance en tant que maîtres de la lumière et de la vie. Le quatrième document, enfin, était juste là pour vérifier qu'il avait bien reçu les trois autres. Aegden était donc enjoint à le signer voire même, s'il en avait l'envie, y apporter des annotations.
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Elfe
avatar

Nombre de messages : 13
Âge : 16
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  400 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]   Dim 9 Sep 2018 - 16:51

Aegden emboita le pas à la jeune elfe et s’installa en face d’elle.
Lorsqu’elle posa le rouleau sur son bureau en prenant garde de ne rien toucher, il constata avec quelle délicatesse elle entamait chacun de ses gestes. On aurait presque put croire que c’était quelque chose de bien plus fragile que des simples papiers qu’elle lui apportait.  Il nota aussi un petit sourire bien vite dissimilé sur ses traits. S’il s’interrogea sur la raison de ce sourire, il l’oublia aussi vite que celui-ci disparu. Enoriel lui indiqua de qui provenait les documents : La maître Cyarniën Valiendal. Une mage de lumière. Une maître, même. C’était assez peu commun pour être remarqué.  Bien évidemment, il ne fit pas le lien avec Enoriel, ne se souvenant pas de son nom.

-Bon alors, de quoi s'agit-il ?


Il n’attendit pas la réponse d’Enoriel pour ouvrir le rouleau et lire les parchemins qui s’y trouvaient.  Les deux lettres annonçant que des maitres de la vie et de la lumière étaient prêtes à se mettre au service des armées en cas de demande, attirèrent d’abords l’attention du commandant.
Il n’aimait certes pas beaucoup la magie, mais était suffisamment raisonnable pour savoir qu’elle pouvait se montrer  utile, très utile. Il eut un très léger sourire.

-J’avoue que je ne m’attendais pas à cela. Les mages rejoignant l’armée ne sont pas courants. Je dois dire que c’est une aubaine.

Aegden parlait, ou plutôt marmonnait, autant pour son interlocutrice que pour lui-même,  tout en lisant les deux lettres avec attention. Il eut l’air de réfléchir un instant, passant distraitement ses doigts sur sa joue droite, ce qu’il avait toujours tendance à faire machinalement lorsqu’il réfléchissait.
Il fini par lever les yeux vers l’elfe aux cheveux blonds et l'interrogea.

-Y a-t-il une raison particulière à cela ? il ajouta après quelques secondes, Remarque, je ne sais pas si tu es en mesure de répondre… Et je ne compte pas refuser leur aide dans tout les cas.
Revenir en haut Aller en bas
Enoriel
Elfe
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 18/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  704 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]   Mar 11 Sep 2018 - 20:23

"Une raison particulière à quoi, Heru ?"

Ne sachant pas de quoi traitaient les écrits de ma cousine - si seulement c'était les siens - j'étais incapable d'avoir réponse à sa question. Et puis... c'était moi ou il m'avait tutoyée ? Je me souvenais que nous avions déjà conversé une ou deux fois tous les deux mais quand même... Ah les militaires, certains manquaient vraiment d'étique parfois ! Bref. Aegden eut la gentillesse d'une part de ne faire aucun rapprochement entre Cyarniën et moi, ensuite de m'expliquer ce que signifiait sa question : elle et Aïnriel avaient pris la décision d'aider l'armée si celle-ci avait besoin d'elles et il se demandait bien quelle était la cause de son aubaine. De ce que j'en savais, pour dire, il y en avait plusieurs.

"Cela fait plusieurs mois que Cyarniën entreprend des travaux en collaboration avec des mages d'Ardamir, aussi a-t-elle pu voir au moins en partie ce qu'il était de l'Anaëh là où s'était tenu le front avec les Drows... de plus elle était déjà entrée en contact avec desmembres de votre armée, je crois. Enfin je n'en ai pas les détails. Elle et Aïnriel ont été très touchées par les dégâts que peut causer la guerre, autant sur l'Anaëh que sur les Elfes. D'où leur volonté d'aider à améliorer les choses, je pense."

J'avais beau être la cousine, si j'en savais plus que beaucoup sur ces deux femmes je n'étais pas non plus dans leur tête. Et là, pour le coup, si leur décision ne me surprenait guère, elles n'avaient pour autant pas pris la peine de m'en informer au préalable. Un moyen comme un autre pour ma chère cousine d'essayer de me défaire de mon caractère trop effacé à son goût et de faire de moi la digne héritière de Beliandar... Dans le fond, elle n'avait pas tout à fait tort. Mais bon...

"Cela pose-t-il un problème, heru ?"

Pour le coup, j'oubliais presque qu'il avait mentionné qu'il utiliserait volontiers cette aide.
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Elfe
avatar

Nombre de messages : 13
Âge : 16
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  400 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]   Mer 12 Sep 2018 - 18:10

Il eut un petit sourire amusé en notant qu’elle ne cessait de répéter ‘’Heru’’ à presque chacune de ses phrases.  A coté de sa politesse il devait surement avoir un peu l’air d’un rustre… Pas qu'il était particulièrement impoli, non, mais il reconnaissait qu'il avait une manière de parler plus libre que la timide mage

-Non, bien sur que non. Aucun problème. Comme je l’ai dit, tout aide est la bienvenue. La guerre a effectivement fait des ravages conséquents, il y a beaucoup à faire.

Il plia soigneusement les lettres avant de les mettre de coté sur une pile de documents diverses.
Le papier suivant qu’Enoriel avait apporté  était un rapport relatant des travaux en collaboration avec des mages de guerre, dans le but de renforcer et réparer certaines zones, à L’est. Aegden sembla à nouveau réfléchir un court instant.

-Hum… N’était-ce pas toi qui voulais faire des recherches magiques au Lac Uraal il y a quelques temps ? A moins que ma mémoire ne me joue des tours.

Le rouquin se rappela soudain que l’érudite n’avait pas l’air de connaitre le contenu des papiers qu’elle lui avait apporté. Il expliqua alors sa question tout en fixant le document.

-Le rapport que tu m’as apporté explique, entre autre, des mesures visant à renforcer la réparation de zones endommagées par les Drows. Cela m’y à fait penser.

Il jeta un coup d’œil au dernier papier en attendant la réponse de son interlocutrice. Il ne s'agissait que d'un simple moyen de s’assurer qu’il avait reçut les documents, rien de plus. Il fallait simplement qu'il le signe.
Revenir en haut Aller en bas
Enoriel
Elfe
avatar

Nombre de messages : 115
Date d'inscription : 18/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  704 ans
Niveau Magique : Maître.
MessageSujet: Re: Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]   Mer 12 Sep 2018 - 18:51

"Ah oui, je comprends. Il m'avait semblé avoir déposé un rapport à l'époque... Peut-être était-il mal écrit ? Un collègue m'avait aidée pourtant..."

Cela datait effectivement de plusieurs mois. A moins que ma mémoire ne me joue des tours, j'étais rentrée au début du mois dernier après avoir fait quelques jours de voyage vers une rencontre... qui n'avait aucunement eu lieu, finalement. Ah ces drows... au moins on leur avait tendu une dernière fois la main. Et en plus de ne pas l'avoir saisie, ils avaient osé empoisonner l'un des nôtres... sans même se montrer. Des lâches. Ils n'étaient que des lâches.

"Je faisais bien des recherches magiques là-bas, heru, mais ce n'était pas par rapport à l'état de la nature environnant cette zone. C'était du fait de la découverte d'un artefact dans l'une des grottes du lac. La magie était très ancienne et les symboles gravés dessus aussi, l'obélisque était très impressionnant. Et surtout il devait avoir une connotation religieuse à l'époque, peut-être même - j'en suis même sûre ! - servait-il à protéger l'Anaëh. Nous avons pu travailler sur son fonctionnement, qui nous était étranger, et lorsque j'ai dû quitter la mission nous commencions à élaborer une carte d'autres obélisques qui existent ou auraient pu exister en Anaëh, puisque cet artefact était connecté à un autre obélisque trouvé au front ainsi qu'à des... pierres se trouvant dans un tunnel innondé, selon le capitaine des Aigles. Ou commandant. Un très haut grade..."
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Elfe
avatar

Nombre de messages : 13
Âge : 16
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  400 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]   Dim 16 Sep 2018 - 19:14

Il l’écoutait attentivement donner quelques explications, délaissant un moment le document à signer. Il pouvait attendre. Le rouquin haussa un sourcil à l’évocation du capitaine des aigles.

-hum… tu parle surement du Commandant de l'armée royale, Kelendil Lennderiel.

Il marqua une pause en ayant l’air pensif à nouveau.

-Quand à ces artéfacts, je me souviens avoir reçus des rapports qui les évoquaient, le tient en faisait probablement partie. Cela me semble cependant bien plus important que dans mes souvenirs.

Il se mit à réarranger la pile de papiers sur son bureau tout en parlant. C’’était plus un geste machinal qu’autre chose. Le commandant avait la fâcheuse tendance de répéter un certain nombre de gestes sans y prêter attention et réorganiser ses affaires en faisait partie.

- Si ces obélisques ont pour fonction de protéger l’Anaëh comment le ferait-il d’après toi ?  

Il était aussi curieux de savoir combien de ces ‘’artéfacts’’, les mages avaient bien pu découvrir. Après tout, si Enoriel avait raison et que ces choses protégeaient la forêt ou aidait à le faire, plus il y en avait et mieux c’était, se disait-il avec pragmatisme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand la magie frappe à la porte de la semi-lance [Aegden]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Flashback] Quand la mort frappe à votre porte... [Clos]
» quand la mort frappe à la porte, le, croque, mort chante ?? (morticia)
» Quand le malheur frappe une nouvelle fois [Loup]
» Si...frappe à ta porte ? (jeu)
» Quand l'amour frappe à la porte, il faut le laisser entrer [FE]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ANAËH :: Terres d'Alëandir :: Alëandir-
Sauter vers: