Partagez | 
 

 Maloisel [Kata]

Aller en bas 
AuteurMessage
Maloisel
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 2
Âge : 28
Date d'inscription : 02/10/2018

MessageSujet: Maloisel [Kata]   Mar 2 Oct 2018 - 17:09

Identité
Nom/Prénom : Maloisel du Ruy-aux-vierges, dit Chasse-Marée.
Âge/Date de naissance : 28 ans
Sexe : Masculin
Race : Humains
Faction : Peuples Libres
Alignement : Loyal Mauvais
Liens notables : Né bâtard, Maloisel est lié à Radbod du Ruy-aux-vierges, un chevalier arétan aujourd'hui bien connu dans la Malelande pour sa rouerie.

Particularité :

Métier : Routier, pirate et contrebandier.
Classe d'arme : Corps à corps


Possessions & Equipements :
A force de rapines, Maloisel a su se constituer une petite flotte de quatre navires, commandés lui-même et par ses capitaines Raoul le Grenu, Jehan Cache-Marée et Pietro. Il s'agit de trois caraques et d'une gallée prises à d'honnêtes marchands de Boniverdi ou de Sharas. Chacun de ses rustres paie un tribut à Maloisel et de temps à autre, le damné pirate lance une campagne de chasse à travers l'Olienne ou dans l'Eris avec les quatre navires.
Il possède à Méca une grande bâtisse, dans laquelle il se retire lorsque vient la mauvaise saison et un petit fortin de bois dans l'arrière-pays de l'île, dans le Val-Ombreux, où il peut garder à l'abri ses otages en l'attente d'une rançon.

Apparence :

  • Taille : 1m80.
  • Couleur des yeux : Des yeux bleus comme l'Eris.


Ce qui interpelle en premier le chaland lorsqu'il croise l'ami Maloisel, ce sont ses traits réguliers et son épaisse tignasse brune, ainsi que son teint mat bronzé par le soleil et les embruns. Des yeux bleus et lumineux, un casque de cheveux sombres coupés au bol, et cette démarche souple, presque animale que lui donne l'habitude de marcher par monts et par vaux... En vérité, cet être là vient d'ailleurs et jure de par son apparence et son attitude, au milieu des gibiers de potence de son entourage : comme un jeune faon parmi les dindons, les paons ou les pintades d'une basse-cour. Son visage est osseux, ses pommettes hautes et son menton pointu. Ses sourcils sont expressifs et son nez droit affirment son caractère tandis que ses lèvres bien dessinées se marient à merveille avec une mâchoire bien présente. En deux mots : il possède un visage séduisant et harmonieux, mais l’expression presque hostile qu’il affiche en permanence à de quoi calmer les plus vives ardeurs.


Personnalité :
Primesautier, nerveux, orgueilleux et querelleur, Maloisel est un jeune homme taciturne et aussi un peu fol. D'un naturel réservé et peu bavard, l'histrion murit ses projets avec discrétion. Dans la piraterie, il a trouvé l'enivrante et dangereuse fusion de l'aventure et du sang. Ce n'est ni la politique ni les intrigues qui l'intéressent, seulement le cours d'une aventure personnelle qui a commencé le jour de sa rencontre avec le monde des Frères-la-Côte. De par le chemin parcouru et son éducation, Maloisel est un improbable mélange d'esprit chevaleresque et de cruauté. Il est à présent décidé à se venger de celles et ceux qui l'ont trahi, jadis, en choisissant de ne pas payer sa rançon chez les pirates et le terrible pirate s'est vite fait connaître auprès des marchands lünois par sa férocité.

Capacités magiques :
Votre texte ici






Histoire

Par les Cinq ! Qui donc se permettait de le secouer ainsi ?! Marmonnant un juron à peine audible en direction de l'impudent, Maloisel ouvrit un oeil injecté, puis deux. Et avisa celui qui le tirait de ce sommeil matinal d'une manière si peu délicate. Etait-ce un tire-laine ? Un mercandier ? Un cul-terreux ? Cherchait-on à attenter à sa vie ?
En fait de brigand, l'énergumène était un freluquet âgé de même pas douze ans... qui le secoua une nouvelle fois par l'épaule alors que le prince tentait de se hisser sur un coude. Peine perdue. Un bras, qui n'était manifestement pas le sien, lui barrait le torse. Et une jambe, qui n'était pas non plus la sienne, reposait en travers de son corps. Par un effort qui réveilla une douleur affreuse dans son crâne, Maloisel parvint à se redresser à demie, provoquant par la même occasion une série de gémissements et de grognements de la part des deux ribaudes qui occupaient le lit avec lui.
De phrase en phrase, la voix du garçon augmentait dans des tons toujours plus aigus, provoquant un lancinement pareil à celui d'un heaume dans lequel on s'acharnerait à grands coups de pied. Passant la main sur son visage, Maloisel lança un regard torve en direction du perturbateur et avec un gros effort, loucha vers la livrée sur sa tunique de laine. C'était manifestement un garçon d'auberge. Il arracha à son corps les bras et jambes de ses maitresses afin de se dégager et grommela un nouveau juron.

"Assez !"

Las, le garçon ne semblait pas vouloir s'arrêter ! L'air sacrément embêté devant la lenteur de réaction du prince et son air groggy, le poupard se mit à dégoiser de plus belle.


"Assez te dis-je ! J'ai la calebasse prête à se fendre et si tu ajoutes encore un mot : je t'assomme !"


Alors, interloqué, la bouche grande ouverte, le valet s'arrêta enfin de déblatérer... des propos auxquels Maloisel eut été de toute façon bien en peine de comprendre quoi que ce soit en cet instant. S'extirpant péniblement des draps et des corps, le prince parvint enfin à sortir de sa couche et manqua glisser sur une cruche reposant sur le sol.
Il se redressa avec une grâce insupportablement maniérée... et avisa les lieux alentours. Où était-il ? Il n'eu sût le dire en cet instant. Les souvenirs de la veille étaient foutrement flous. Quantité de coupes et de cruches jonchaient le plancher. Des éclaboussures de vin recouvraient les rideaux et les murs, et dans la grande cheminée, un feu ronflait paisiblement. Adossés au murs ou allongés sous le plateau des tables, des hommes et des femmes, pour la plupart des jeunes marins et putains, ronflaient paisiblement, parfois bras dessus bras dessous. Titubant jusqu'à la table la plus proche, il secoua du pied le premier corps en travers son chemin. Un ronflement gras et sonore lui répondit, avant que le corps de l'individu en question ne se retourne et ne lorgne dans sa direction. Alors, sans dire un mot, Maloisel enjamba l'importun et s'installa à la table pour se resservir une coupe de vin...

Certains spéculaient sur les épices de Thaar, d'autres sur la soie de Langehack ou le sel de Scylla... Maloisel, lui, spéculait sur l'affection d'une famille pour un être disparu, une nave prise pour à tel ou tel marchand ou, lorsque les temps s'avéraient plus durs, quelques villages à mettre à sac.

Un commerce lucratif pour celui qui naquit... dans un temple, chose peu courante s'il en est ! C'est que sa mère était une fille de peu, ou fille de rien, c'est selon. Et elle avait eu le bonheur et l'insigne honneur de taper dans l'œil du fils du châtelain, un jour que celui-ci parcourait ses terres. Après s'être bien vidé, ce dernier lui avait claqué la fesse et jeter une bourse en guise de remerciement. Déflorée avant l'heure, déshonorée et répudiée par ses parents, la pauvrette n'avait eu d'autre choix que de trouver refuge et asile dans un modeste temple de Néera. Elle était enceinte.

Elle le mit au monde un jour de Favrios... Après plusieurs heures de travail, Maloisel venait d’entrer dans le monde frétillant des êtres vivants. Sa mère quant elle, passait de vie à trépas et rejoignait le monde de Tyra, non sans avoir livré le nom du fautif aux prêtres.

Et parce qu'il était un bâtard - et qu'un bâtard est toujours utile pour un noble - les prêtres envoyèrent l'enfançon dans le septentrion, dans la demeure de son père : un obscure chevalier nommé Radbod du Ruy-aux-vierges. Maloisel fut d’abord confié à la garde des femmes, plusieurs années durant, mais il su bien vite tirer parti de celles et ceux qui l'entouraient, petits et grands, hommes et femmes, et qui habitaient son quotidien. Bâtie à quelques encablures de la côte, la demeure du Ruy-aux-Vierges se trouvait à cinq lieux de Lün, une cité tournée vers l'Eris, dont dépendaient ses seigneurs. C'était une terre dont les sujets étaient marins ou pêcheurs. Aussi l'enfant développa une curiosité toujours plus grande pour le monde qui l’entourait : celui de l'océan.
On lui apprit donc à reconnaitre les vents qui parcouraient les mers de l'Eris et à différencier les nefs qui passaient au large de la côte. Enfin on lui apprit l’art de savoir monter à cheval. Et lorsque le jeune garçon atteignit ses onze ans, c’est tout naturellement qu’on le plaça auprès d'une éminence de la guilde des merciers, un jurande en la bonne ville de Lün l'Impétueuse en vue d'en faire un clerc ou peut-être un marchand.
Durant quatre années, le jeune homme y fit l’apprentissage docte des lettres, des comptes et des monnaies. On lui apprit l’art de la navigation et de se bien tenir avant de l’envoyer comme commis, pour rejoindre un des comptoirs de son maître.

Facétie du destin ? C'est ce moment, que les Dieux choisirent pour bousculer la vie du jeune garçon.

L'Eris, s'il ne regorge pas d'autant de pirates que l'Olienne, comporte son lot de gredins, de chenapans et de forbans. La nef sur laquelle avait embarqué Maloisel fut capturée par les pirates non loin de la côte Eracienne. Le béjaune avait été fait prisonnier en même temps que le capitaine et quelques passagers. Certes ! On n'attendait pas de lui une grosse rançon, mais ses habits de laine, de bonne facture, et son rang de commis auprès d'un renommé marchand de Lün, avait placé quelques espoirs d'un petit pécule en échange de la libération de l'enfant. Bien mal leur en pris !

Le messager arriva-t-il jusqu'à la famille ? Le marchand estima-t-il que la rançon était trop forte ? Ou bien est-ce le père, messire Radbod, qui convint que le jeu n'en valait pas la chandelle ? La rançon ne parvint jamais jusqu'à Meca, où l'on avait mené Maloisel et les autres prisonniers.

Lün était grande et puissante et ces maisons étaient de pierres solides. Parmi la flotille de navires de pêches, une forêt de mats aux voiles parfois étranges décoraient son port et des centaines de badauds, de portefaix, de marins et de marchands qui grouillaient.

Meca n'avait rien à voir avec Lün. La première n'était qu'une bourgade sale, puant le poisson pourri et les déjections de porc. Ses maisons étaient le plus souvent des masures de torchis au toit de chaume, et ses ruelles étaient boueuses, a tel point qu'on utilisait parfois des planches pour en assurer le passage... Il y avaient là une association d’hommes libres et indépendants, qui partageaient une même solidarité et un même amour d’une vie sans contraintes. Adeptes d'une liberté totale, ces hommes et ces femmes partageaient de manière égalitaire les risques, tâches et butins. De quoi séduire un jeune homme en quête de repères dans un monde nouveau !

Mois après mois, les rançons de ses compagnons de captivité avaient été payées les unes après les autres et seul demeurait le jeune homme, qui recevait une éducation autrement raffinée en compagnie de cette mauvaise société de forbans, contrebandiers et maquereaux.

Tant et si bien qu'au bout de quatre années et à force de désespoir, le drôle s'était laissé convaincre : à défaut de rançon, on lui offrait la possibilité de s'enrôler parmi les Frères La Côte. En effet, nombre de pirates, sur l'île de Meca, étaient eux-mêmes d'anciens otages dont les familles n'avaient pu - ou n'avaient point voulu - acquitter les rançons. Pour ceux-là, il restait soit la possibilité de mourrir de faim et dans la misère - car sur cette île au climat si rude, on ne s'encombre guère à sustenter les bouches inutiles - soit l'opportunité de rejoindre cette confrérie des gens de mer et leur vie. Les siens l'avaient abandonné ? Il se trouvait dégagé de tout devoir envers eux ! Voilà qu'il était désormais libre. Maloisel aspirait à présent à voler de ses propres ailes et à vivre pour lui-même.

L'adolescent s'essaya à la piraterie et se lia - pour le meilleur et pour le pire - avec une foule de gens et de races. Parias d'ici et d'ailleurs, humains des cités d'Estrevent ou de la Péninsule, nordiens et suderons : il avait fallut du temps avant que Maloisel ne s'intègre dans ce mélange confus d'origines diverses et variées. Sous la houlette de leur capitaine, Godan Noires Marées - un lünois lui aussi - ils étaient pourtant un équipage solide, sûr et discipliné. Quelques semaines à bord lui suffirent pour s'intégrer parmi les matelots et les quartiers-maîtres, véritable société bigarrée de marins et d'aventuriers en tout genre.
Pillages, guet-apens, abordages et naufrages ; en compagnie des vieux loups de mer et de vétérans du bord, il apprit à manier l'épée et à larguer la grande voile.

A terre, il passait le reste de son temps à fréquenter les tripots, les tavernes et les maisons closes et même des endroits encore moins recommandables, bref on l'aura compris : une vie assez dissolue, qui vous aurait fait pâlir une prêtresse de Néera. Mais il s'agissait là d'un nouveau monde, bien loin de la vie chaste et monastique d'un commis de marchand !

Doué pour le jeu, le jòc comme on le nomme à Ydril, Maloisel se familiarisa grâce à ses compagnons avec toutes les variantes de jeux de cartes et de hasard en us dans les tavernes du port de Meca ; maîtrisant rapidement le Bonneteau, le Camitaire, la Bourre et le Piquetier, la Briscola et la Bài, l'Escobilha et la Zole, pour ne citer que ceux-là... Ce qui n'allait pas sans causer une suspicion ô combien fondée parmi ses compagnons de jeux. Evidemment, tous trichaient et Maloisel ne trichait pas plus que ses autres camarades, il trichait tout simplement mieux. Si l'un deux avait une réclamation un peu trop pressante à faire connaître, quelques pouces hors du fourreau servirent bientôt à régler les choses rapidement.

Son heure arriva lors d'un abordage du navire par la marine royale. Un peu trop confiant, les vieux loups de mer s'étaient attardés plus que de raison sur l'épave d'un navire marchand qu'ils venaient de prendre. Bien mal leur en pris ! Ils s'attardèrent assez pour qu'une galère, arborant l'étendard de la Péninsule ne les atteigne et leur livre aussitôt un combat sanglant !
A coups d'épées, Maloisel réussit à tirer son capitaine des griffes de ses adversaires, pourtant supérieurs en nombre. Il parvient à le mettre en lieu sûr, l'arrachant ainsi à une mort certaine et peu à peu, l'étau sur le navire pirate se desserre et les forbans parviennent à prendre le large. Ce combat meurtrier coûte aux Frères La Côte de nombreux morts. Mais le garçon s'était lié fraternellement à un homme dont l'amitié et la confiance auraient une influence décisive sur lui. C'est cette amitié qui lui permettrait de se hisser là où il se trouvait à présent.
Reconnaissant, le vieux capitaine pirate lui apprit à lire une boussole et à tenir un gouvernail, à lire un portulan et à profiter des vents les plus avantageux aussi adroitement qu'un vieux pilote. N'ayant point d'héritier, il en fit en quelque sorte un fils adoptif - les mauvaises langues disaient plutôt qu'il était son mignon.
Si bien qu'au bout de quelques années passées en mer, Maloisel avait navigué sous les frimas du Septentrion et le soleil de l'Olienne. Il s'était hissé haut dans la société de ses compagnons et avait frôlé la mort en de maintes occasions, où il avait été plusieurs fois blessé. On lui reconnaissait, c'était certain, une sorte d'astuce et de rouerie qui n'était plus à démontrer : en fait de cruauté et de stratagèmes, l'enfant était devenu un homme accomplit. Il savait à présent tout ce qu'un marin doit savoir sur terre et sur mer.

Aussi lorsque le vieux Godan mourut, planté d'une dague par un giton dans une taverne de Sharas, les compagnons de Maloisel et les autres équipages qui payaient un tribut à Godan, le hissèrent au rang de capitaine. Les rivaux furent finement écartés... de façon définitive. L'occasion était trop belle : se venger de celles et ceux, à Lün, qui l'avaient trahi en choisissant de ne pas payer la rançon.


HRP:
 


Dernière édition par Maloisel le Lun 26 Nov 2018 - 22:56, édité 12 fois
Revenir en haut Aller en bas
Azza
Drow
avatar

Nombre de messages : 93
Âge : 28
Date d'inscription : 01/03/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  146 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Maloisel [Kata]   Jeu 8 Nov 2018 - 6:53

Salut Maloisel ! J’ai commencé à regarder ta fiche, étant donné qu’elle a l’air de s’approcher de son état final. Tu pourras poster un petit message ici quand elle sera complètement terminée ? Bon courage pour la dernière ligne droite :).

_________________

Autres personnages : Katalina, Suri
Pour toutes demandes, envoyez un MP à mon compte principal (Katalina)

Revenir en haut Aller en bas
Maloisel
En attente de validation..
avatar

Nombre de messages : 2
Âge : 28
Date d'inscription : 02/10/2018

MessageSujet: Re: Maloisel [Kata]   Mar 13 Nov 2018 - 9:30

Salut Azza !

Bien reçu ! Dès que c'est terminé, je poste ! :)

Merci beaucoup !
Revenir en haut Aller en bas
Azza
Drow
avatar

Nombre de messages : 93
Âge : 28
Date d'inscription : 01/03/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  146 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Maloisel [Kata]   Sam 17 Nov 2018 - 10:09

Salut.

J’aime beaucoup la fiche ! Elle se lit vraiment bien, l’histoire est intéressante et ça a été un plaisir de s’y plonger.

Il faut que je vérifie un ou deux points de BG de mon côté — c’est bon signe, en règle générale, pour la qualité de la fiche ! — mais je te mets dès maintenant un certain nombres de points à regarder et/ou à améliorer.

La validation n’est pas loin, en tout cas !





  • D’abord, il y a quelques champs/sections que tu n’as pas rempli, j’imagine parce que tu n’avais rien à dire de particulier (par exemple, Liens notables). Peux-tu dans ce cas les laisser complètement vide, plutôt que de garder le texte par défaut ?
  • Dans la description physique, sauf erreur de ma part il y a une contradiction entre la couleur annoncée des yeux (bleu) et celle détaillée dans la paragraphe qui suit (vert).
  • C’est un peu du détail, mais par égard pour tes futurs camarades de RP, je choisirai personnellement à ta place un couleur qui contraste un peu plus avec le fond du forum ; l’affichage des couleurs est assez dépendantes de l’écran et sur le mien au moins, sa lecture n’est pas très facile.
  • Comment est-ce que le père de ton personnage apprend que sa mère est tombée enceinte après leurs ébats ? Ce serait bien de le détailler ! (une phrase, pas plus)
  • Je ne comprends pas comment « les femmes » pourraient éduquer Maloisel sur les questions de la navigation. Il faudrait sans doute un peu mieux expliquer ça.
  • Vers la fin de l’histoire, tu utilises le présent, alors que le reste du temps tu utilises le passé ; c’est de la forme, mais je le note au cas où tu voudrais corriger ça.





Au passage, merci, je ne connaissais pas le terme « primesautier » :).

_________________

Autres personnages : Katalina, Suri
Pour toutes demandes, envoyez un MP à mon compte principal (Katalina)

Revenir en haut Aller en bas
Azza
Drow
avatar

Nombre de messages : 93
Âge : 28
Date d'inscription : 01/03/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  146 ans
Niveau Magique : Apprenti.
MessageSujet: Re: Maloisel [Kata]   Jeu 29 Nov 2018 - 18:49

C’est la dernière ligne droite !

Il ne te reste plus que deux petits points à prendre en compte ; ils ne modifieront pas de fond en comble ta fiche, mais je me rends compte, un peu penaud pour le coup, que je n’ai pas tilté plus tôt qu’ils manquaient. Attention, ne te fais pas avoir par la longueur du machin ! J’ai pris un peu de temps de contextualisé pour que tu n’aies pas à fouiller dans le contexte, les modifications peuvent littéralement se résumer à quelques phrases !


  • À chaque changement de cycle (tous les mille ans), une éclipse a lieu. On appelle cette éclipse « le Voile » et c’est souvent un événement assez important dans la vie de ceux qui le vivent. Nous sommes dans la 11e année du XIe cycle (souvent noté 11:XI) ce qui veut dire que ton personnage a forcément vécu un Voile… et pas n’importe lequel ! Le passage du cycle X au cycle XI a en effet été joué IRP et, comme on peut s’y attendre, nous ne nous sommes pas contenté d’une petite éclipse de rien du tout à l’époque… L’éclipse a en fait durer 81 jours et pendant toute cette période, les Dieux ont marché sur Miradelphia en prenant possession de mortels. Ta fiche manque un peu de repère chronologique (ce qui n’est pas fondamentalement grave étant donné que tu n’as pas choisi un personnage à responsabilité, ça te permettra d’avoir un peu plus de marge pour insérer des liens), mais celui là va devoir apparaître. J’ai l’impression que ça pourrait avoir été un peu après sa capture (et rajouter une hypothèse possible sur le pourquoi la rançon n’a pas été payée ?)
  • Il y a un deuxième événement que j’aimerai apporter à ta connaissance ; tu n’es pas forcément obligé de le citer explicitement dans ta fiche (les chances sont grandes que ton personnage ne fut tout simplement pas présent sur place), mais ça a été un événement d’importance dans l’histoire de Meca malgré le peu de PJ impliqués. Dans l’hiver de l’An 6:XI, un drow très puissant a attaqué directement l’île en s’enfermant dans le temple dédié à Éris ; sa puissance a empêché les marins d’y faire quelque chose, mais sa présence a surtout eu comme effet désastreux de pousser les gens présents à se battre en exacerbant leurs colères. Il a fallut qu’Éris elle-même, incarnée en une sorcière amenée par un vaisseau fantôme fait de glace (en tout cas, c’est ce qui se dit) vienne pour l’en déloger (tu peux lire leur confrontation ici). Bref, si ton personnage était présent, tu dois le mentionner dans ta fiche. S’il n’était pas présent, garde en tête que c’est arrivé, ça pourrai peut-être te resservir.


Et après, promis, je te valide et te donne ta couleur.

_________________

Autres personnages : Katalina, Suri
Pour toutes demandes, envoyez un MP à mon compte principal (Katalina)

Revenir en haut Aller en bas
Katalina
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 3737
Âge : 28
Date d'inscription : 09/03/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 36 ans (né en 972)
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Maloisel [Kata]   Sam 8 Déc 2018 - 17:33

Bonjour, je viens aux nouvelles !

Je suis désolé d’avoir fait la correction en deux temps, j’espère que ce n’est pas trop décourageant ._. La fiche est très bien, vraiment !

Je reste disponible (plutôt sous ce compte, désolé de la confusion) pour t’aider au besoin.

_________________
« Qui est-elle ?
— Elle est la main qui me porte et me pousse et me broie. »
— Aislinn et Mémoire


Autres personnages : Azza, Suri
Crédit avatar : exellero

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maloisel [Kata]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maloisel [Kata]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Création d'armes (Kata)
» Hey Kata ? T'as bien commandé 23 bougies à Tarja, non ?
» Akor'vyr Rilynval, haut-prêtre d'Isten [Kata]
» Kata ... strophe ?
» Bases de la colo avec photofiltre gratuit. Tuto n°6 : Divers

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Où tout commence :: Registre :: Présentoir-
Sauter vers: