Partagez | 
 

 Découverte au cœur du plaisir souverain. [Mara]

Aller en bas 
AuteurMessage
Milynéa Lythandas
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 77
Âge : 178
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  121
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Découverte au cœur du plaisir souverain. [Mara]   Sam 6 Oct 2018 - 15:19

C'était une de ces soirées mondaines dont Thaar avait le secret, durant lesquelles l'excès de ce monde s'y trouvait exacerbé et l'hédonisme trônait, sous de nombreuses formes. Tout autour d'elle, des corps échauffés par l'atmosphère ou des esprits embrouillés par quelques herbes euphorisantes allaient et venaient, se croisaient et se trouvaient pour faire offrande au plaisir souverain, se mêlant ou usant et abusant des hommes et femmes gracieusement mis à la disposition des convives, déambulant à travers les groupes qui se formaient naturellement.

Milynéa n'avait jamais apprécié ces ambiances, plaçant ce désintérêt manifeste pour les choses de la chair sur le compte de ses influences elfiques, mais depuis plus longtemps que ne vivaient la plupart des invités, elle savait la nécessité autant que l'intérêt d'y assister et avait mis à la disposition de l'hôte un certain nombre de ses musiciens et artistes, s'assurant néanmoins qu'ils ne soient pas traités comme les autres esclaves présents pour satisfaire les élans de débauche et les appétits du beau monde.
Elle passait d'un groupe à l'autre, préférant la compagnie d'hommes et de femmes demeurant assez lucides et mesurés pour présenter un véritablement intérêt, sous le regard d'un Ryltar dont la rigueur était à chacune de ces soirées misent à rude épreuve, lui qui était bien davantage que sa maîtresse porté sur tous ces plaisirs. Mais il savait l'importance de sa tâche, ne quittant jamais la Dame Blanche lors de ses déplacements, autant que la permission et la paie qui suivraient et lui permettraient d'apaiser la frustration qu'il accumulait dans ces instants.

Elle discuta, donc, avec les uns, avec les autres, profitant que les langues s'en trouvent déliées par l'alcool et les herbes pour s'enquérir de certains succès ou déboires de ses concurrents – ou de ceux de ses clients -, et ainsi prendre la température qui régnait dans le beau monde de la Principauté. Dans ses déambulations, elle aperçut la toute nouvelle Princesse d'Uldal'Rhilz, revenue de son excursion à l'ouest, visitant certains seigneurs de la Péninsule, disait-on, entre autre chose. C'était un personnage nouveau dans le paysage, tout du moins, à ce niveau, que la Dame Blanche ne cernait pas encore suffisamment pour s'en faire une idée précise. Il faudrait du temps pour adopter l'approche la plus satisfaisante avec celle-ci, du temps et des opportunités comme celle qui se présentait à cet instant...

Profitant d'une discussion qui trouva son terme, elle s'accapara la nouvelle princesse, la saluant avec chaleur, avec la modération qui sied néanmoins à leurs rangs. « Maralina ! Les vents vous ont finalement ramené parmi nous, c'est heureux. » La dernière à s'y être réellement attardé n'en était après tout jamais revenue, même si Milynéa elle-même en était venu à souhaiter la chute de Kahina tant il paraissait menaçant de l'avoir sur le trône de Soltariel. « Comment s'est passé votre petite excursion à l'ouest ? »


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maralina Irohivrah
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 94
Âge : 27
Date d'inscription : 09/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  98 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Découverte au cœur du plaisir souverain. [Mara]   Lun 8 Oct 2018 - 20:33



Arkuisa, IVe ennéades de Favriüs, An XI, Cycle X
Les Soieries, Thaar


La musique enveloppait doucement les différentes pièces pendant que les effumes de différentes herbes chatouillaient les narines des invités.  Les courtisanes et des courtisans se promenaient de pièce en pièce, offrant leurs atours affriolants à qui le désirait. L’alcool coulait à flot, les esprits et les langues se déliaient. C’était une soirée où le vice était maître ou du moins ce que certaines personne appelait vices. Il y a souvent plus de vice à effleurer le mal qu’à le pratiquer franchement. Et c’est dans cette ambiance haute en couleur que la princesse d’Uldal’Rhiz entra dans le manoir. Une robe de soie noire, cintré à la taille, avec un long bracelet doré sur l’avant-bras gauche qui cache les dernières cicatrices de son passage en Anaëh. Certains convives la salut d’un signe de tête respectueux, tandis que d’autres tentent désespérément d’éviter le regard azure de la nouvelle princesse marchande. Ulric entra finalement dans la pièce derrière elle. Ses yeux bruns dévisageant tous les convives, il lâcha un discret grognement avant de rapporter la main sur le pommeau de son épée. Le commandant de sa milice démontrait sans se gêner le peu d’enthousiaste qu’il avait  à se retrouver seuls à défendre la princesse marchande. «Calme-toi, Ulric. Ce n’est qu’une soirée mondaine. » Dit-elle à son garde du corps sans se retourner. «Après tout nous sommes ici pour nous amuser. » Ce dernier ronchonna avant de lui rétorquer; «Après tes derniers voyages tu crois vraiment que j vais te laisser aller sans escorte? Je refuse de te perdre Mara.» Cette dernière se retourna en lui faisant un sourire et en haussant les épaules, clairement amusé. «Tu t’inquiètes pour rien, nous sommes a Thaar pas en péninsule.» Le milicien ronchonna avant de détacher son regard des yeux azures de la princesse marchande. La Vaanie se retourna et avança de quelques pas pendant que certains invités se massaient autour d’elle pour lui parler.


La princesse d’Uldal’Rhiz attrapa un verre de vin avant de tremper ses lèvres dans le verre pendant que certains commerçants tentaient tant bien que mal de faire des ententes commerciales. Pour une fois la princesse marchande était plus ou moins enthousiaste a l’idée de faire du commerce. La demi-elfe était venue à cette fête pour se détendre et oublier les nombreux tracas et négociations ardues qu’elle avait dû conclure dans les dernières ennéades. Elle réussit finalement a échappé à une foule et se retrouva face a face avec Milynéa Lythandas qui l’accueilli chaleureusement; « Maralina ! Les vents vous ont finalement ramené parmi nous, c'est heureux. » La demi-elfe lui fit un sourire chaleureux en lui répondant; «En effet, ce fût un long voyage mais me revoilà a Thaar pour quelques ennéades. » Elle ne savait pas trop quoi penser de la dame blanche. Maralina avait toujours trouvé que cette dernière avait l’air trop gentille. Elle savait pertinemment que sa consœur était une marchande redoutable qui, comme elle, respectait et tenait mordicus à tous les termes de ses contrats. Une marchande redoutable en soi. Milynéa engagea soudainement la conversation; « Comment s'est passé votre petite excursion à l'ouest ? »


Question fatidique. Est-ce que la princesse marchande était vraiment intéressée par ces marchés ou souhaitait-elle simplement s’assurer que la nouvelle princesse n’avait pas foutue la zizanie en péninsule? Maralina savait pertinemment que s’était la demi-elfe devant elle qui avait négocié un traiter de paix avec la péninsule – ou si l’on pouvait appeler cela un traité quelconque. Maralina haussa les épaules en souriant innocemment «Je crois que cela s’est bien passé. J’ai eu la chance de rencontrer plusieurs seigneurs du sud avec qui nous avons pris arrangement. Je crois que cela aidera l’économie de la péninsule à notre façon.» Elle ne mentait pas. Ouvrir des maisons de passe en péninsule donnerait des impôts aux personnes avec qui elle avait traité – ou du moins certaines personnes qui n’avaient pas fait l’erreur de lui donner le monopole sans impôts comme un certain seigneur du Langehack. Ne restait que de trouver une façon de se débarrasser rapidement des Missédois qui oseraient mettre le pied dans Ys. La demi-elfe se retourna vers Milynéa avant de continuer la conversation le plus amicalement possible «Sinon quelque chose d’intéressant c’est produit pendant mon absence? Mon conseiller m’a rapporté la destruction du marché libre par un elfe dénommé Loethwill. J’espère que vos affaires n’ont pas été aussi touché que les miennes dans ce tragique accident.» On pouvait sentir une pointe d’agacement dans la voix de la marchande de la chair. La destruction du marché libre lui avait couté une fortune pour se réorganiser et à redistribuer ces commerces. Elle se doutait bien que Milynéa avait été plus ou moins touché par l’accident mais elle avait bien l’intention de connaître le fond de sa pensée sur cette situation.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Milynéa Lythandas
Sang-mêlé
avatar

Nombre de messages : 77
Âge : 178
Date d'inscription : 15/10/2010

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  121
Niveau Magique : Arcaniste.
MessageSujet: Re: Découverte au cœur du plaisir souverain. [Mara]   Hier à 7:42

En vérité, ce ne sont, ni les tractations commerciales – dont elle aurait vent tôt ou tard, selon qu’il y ait matière à s’inquiéter ou non -, dont le domaine intéressait peu la Princesse-Marchande… Il y avait des fortunes à se faire, il est vrai, dans le commerce des plaisirs de la chair, de l’influence à glaner à exploiter les actes et les mots prononcés à l’oreille d’une putain qu’on culbute, elle le savait, mais avait fait le choix d’emprunter une voie bien moins évidente, certes, mais qui la comblait davantage.
Non, ça n’est ni les accords qu’elle aurait pu obtenir du côté des bordels, pas plus que l’éventuelle zizanie qu’aurait pu provoquer la nouvelle princesse d’Uldal’Rhiz, bien qu’il pouvait toujours se trouver à ce sujet des motifs d’inquiétude… Mais non, c’était une arrière-pensée beaucoup plus simple qui faisait se mouvoir la Dame Blanche…

Les prémices de relation à construire entre la Principauté de Thaar et le Royaume de Diantra avait eu lieu lorsqu’elle rencontra l’Amiral Francesco di Castigliani sous l’agitation que provoqua les crises d’Ydril et de Nelen que soutint Savarius, mais loin d’être un traité, tout ce qui avait été entendu et posé ce jour-là constituaient les bases pour les tractations à venir… Un accord pour s’assurer de la paix et le retour d’un climat apaisé sur les eaux de l’Olienne, entre ses deux plus grandes puissances.
Et c’était cela, plus que tout autre chose, que la Dame Blanche avait à l’esprit… Connaître la température, l’état d’esprit d’autres seigneurs en présence d’une figure représentant à leurs yeux la Principauté après la mauvaise publicité que fit Glenn « l’Estréventin » Hereon en se drapant sous le costume de l’envahisseur.

« C’est une bonne chose. Il était à craindre qu’ils nourrissent quelques intolérances ou rancœurs à notre endroit après les événements d’Ydril et de Nelen, par amalgame. Savoir qu’il n’en est rien, tout au moins dans le sud, est une bonne nouvelle. »

Quand Maralina demanda  si des événements intéressants s’étaient produits en son absence, évoquant tout particulièrement les incidents du Marché Libre, Milynéa se prit à réfléchir, faisant le tri dans ce qu’elle pouvait dire ou non.
Eärnil était revenu d’Anaëh, s’épargnant quelques problèmes en chemin, rapportant de nombreuses nouvelles encourageantes avec lui, et deux œufs depuis éclot de dräkes, pour l’heure trop attaché à la bleutée pour rechercher une autre compagnie. L’installation et l’intégration du dragonnier paraissaient un succès au-delà de ses espérances… Il était trop tôt pour en tirer les fruits, mais les graines étaient plantés et les jeunes pousses s’épanouissaient.
De son côté, elle était parvenue à amener sous son giron un mage exceptionnel et joaillier talentueux, quoique difficile à gérer, nouvelle source d’un chantier dans son palais pour fournir à cette nouvelle précieuse ressource un atelier convenable.

« Ce drame nous affecte tous, nous autres, Prince-Marchand… Mes ressources les plus précieuses ont évidemment été épargnée, d’autres sont irrémédiablement perdus, ou nécessiteront des efforts et du temps pour redevenir ce qu’elles étaient. » Le Marché Libre n’était pas une grande perte, pour elle-même… Quelques saltimbanques et animateurs furent emportés dans le chao, quelques artisans de moindres envergures, mais rien d’irremplaçable… Mais le lieu autant que les évènements avaient une importance qu’on ne pouvait totalement ignoré.
« Je m’interroge tout de même sur les raisons... Qu’est-ce qui amena cet elfe à venir d’aussi loin autant que ce qui le conduisit à une telle extrémité… C’était indéniablement un mage puissant. Leurs esprits ne sont pas comme les nôtres mais ils ne sont pas dénués de raison… » Le Façonneur qu’elle avait acquis à sa demeure était fou, au regard du monde et dans certaines de ses déclarations et sorties, par ses choix et ses négligences envers le « bon sens » et le raisonnable, son mépris des principales règles qui s’imposent aux peuples. Mais à l’écouter, elle comprit qu’il contemplait le monde à travers un prisme, qu’il en déformait la réalité perçue… Aussi, de son point de vue, était-il l’être raisonnable et les peuples, certains individus, avait l’appétit des futilités quand d’autres commettaient le crime de posséder le moyen de contempler sa réalité mais préférait ne pas l’exploiter.
Quelle était la réalité aux yeux de ce Loethwil ?

« Il nous faudra reconstruire, et dans la mesure du possible, prévenir la répétition d’un tel drame, même si il est difficile de nous préserver des excès d'individus dotés d'une telle force. Bien qu'il existe de précieux mages dont c'est le domaine d'excellence. »

Mais Milynéa ne pouvait adopter la vision virulente, voir guerrière de certains… Elle entretenait de cordiales relations avec les elfes, quand bien même ceux-ci n’était pas porté sur le commerce… traditionnel… Mais pour celle qui s’intéressait à l’Art, ces derniers avaient trop à offrir pour se priver de ce contact. Comme souvent, elle était une voix de la conciliation, fervente croyante dans le fait que la confrontation n’était pas source de prospérité,  tout du moins, à une telle échelle… La violence était un outil, qui, entre ses mains avaient des airs de dague, affûtée, précise et employée avec méthode…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découverte au cœur du plaisir souverain. [Mara]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte au cœur du plaisir souverain. [Mara]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partie de plaisir
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Praline douce caniche moyen 10 ans SPA DE PLAISIR (78)
» Une étrange découverte
» On reconnaît la passion à l'interdit qu'elle jette sur le plaisir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ITHRI'VAAN :: Thaar :: Les Soieries (Haute-Ville)-
Sauter vers: