Partagez | 
 

 Les coeurs lointains [Solo]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lohie de Brandevin
Humain
avatar

Nombre de messages : 49
Âge : 22
Date d'inscription : 13/02/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  23 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Les coeurs lointains [Solo]   Lun 8 Oct 2018 - 11:04

Au 9e jour de la 3e ennéade
Mois de Karfias, deuxième mois d'été
De l'an 11 du 11ème cycle.


Il ressentit un vide au coeur avant même d'en être conscient. Et il sut que c'était à elle qu'il pensait...
Du haut de son noir donjon, Lohie observait sa cité avec un regard un peu morne et une barbe naissante qu'il s'était refusé à couper, en signe de deuil. En revenant de l'Ydril à Papincourt, il avait apprit la terrible nouvelle de la mort du chancelier Roderik et de sa soeur, la belle Aliénor, assassinés.
Depuis, le damet était habité pour de sombres sentiments, écrasé par l'angoisse des souvenirs et la culpabilité de n'avoir pas été là pour les défendre tous les deux.
Il était revenu à Laréor le jour même du drame, avec une escorte de chevaliers et d'écuyers et, heureux, il s'était apprêté à demander la main d'Aliénor.
Peut-être s'en était-il fallu de quelques heures ?
Lorsqu'il l'avait découvert, le corps outragé de l'arêtanne offrait une vision si atroce qu'un écuyers de sa suite s'était évanoui. Blême de colère, le vicomte avait fait fouiller Laréor et dépêcher des hommes d'armes jusqu'aux environs de Pharembourg... Hélas, en vain ! On n'avait point retrouvé les coupables, même si des soupçons courraient.
En accord avec le Régent Athénagore le Nélénite, Lohie avait ordonné qu'on célébra des funérailles pour Aliénor et qu'on l'enterre à Papincourt. Mais il y avait fort à parier que les vassaux ou la famille des défunts réclameraient le corps pour les enterrer en leur bonne terre arétanne.
Depuis, l'entourage de Lohie avait bien du mal à le divertir de ses tristes pensées. Même son bouffon nain, Tournemain, qui d'habitude savait faire sourire Lohie avec ses saillies et ses bons mots, était impuissant à réconforter l'humeur de son jeune seigneur.
Tout, à sa cour, rappelait au vicomte la présence d'Aliénor. Son sourire lui manquait, le ton de sa voix, si douce et son rire. Et puis aussi ces yeux si bleus, qu'elle fixait parfois sur lui... De la belle jeune femme, il avait conservé un pendentif qui ornait autrefois son cou : il s'agissait d'un cadran solaire en or patiné, avec en son centre un rubis taillé en cabochon. Le damoiseau l'avait passé autour de son cou et, de temps en temps, il se prenait à l'observer de longs moments. Le vicomte ressentait alors une nostalgie ineffable de quelque chose qu'il venait à peine d'éprouver.
Cette terre désolée de la Brande, alors, lui semblait bien sèche et ingrate, et le vert galant se prenait à rêver de voyages lointains en des contrées exotiques, dans l'espoir d'oublier.
Le courage, l'endurance, la souffrance, la cupidité, la bêtise... il était prêt à tout endurer pour s'éloigner de cette présence terrible qui lui fouaillait le coeur en un sentiment de vide intense.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les coeurs lointains [Solo]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» La bourse ou la vie (Solo Rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: PÉNINSULE :: Terres royales :: Comté de Scylla-
Sauter vers: