Partagez
 

 Les joies de la chasse

Aller en bas 
AuteurMessage
Brohan Wulfekiin
Divin Phibromancien
Brohan Wulfekiin

Nombre de messages : 163
Âge : 30
Date d'inscription : 23/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 37 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

Les joies de la chasse Empty
MessageSujet: Les joies de la chasse   Les joies de la chasse I_icon_minitimeVen 9 Nov 2018 - 14:45

Les joies de la chasse
Avec Nehril.

An 11 du Cycle 11, Favriüs, septième ennéade
Désert zurthan

"Hé toi là ! Plantes-moi ces piquets plus profonds !" Hurle l'homme à au crâne rasé, s'adressant à un esclave aux oreilles en pointes.
Le demi-elfe s'exécute sans discuter, levant la lourde masse aussi haut que le lui permettent ses bras aux muscles usés par l'effort. Tout autour d'eux de nombreuses gens s'activent au même rythme soutenu : certains montent des tentes, d'autres déchargent du matériel portés par des païms. Le soleil du désert cogne dur sur la tête du groupe tout entier qui s'installe, malgré la fraîcheur relative apportée par la végétation de l'oasis qu'ils ont choisi. Protégé des vents brûlants le jour et glacés la nuit par de falaises qui courent tout autour, cet oasis apparaît comme un lieu de repos appréciable pour ce groupe qui prévoit d'y rester plusieurs jours. La végétation y est abondante, du moins pour ce que l'on peut trouver en plein désert, et une source d'eau claire coule au milieu de la cuvette pour se perdre dans les profondeurs de la terre.

La groupe qui s'y installe en ce jour de Favriüs est peu semblable aux habituelles caravanes marchandes qui pourraient traverser le désert zutrthan : il ne s'y trouve pas de chariots de marchandises, et plus étonnant encore il s'y trouve parmi eux un petit contingent de cinq hommes à la peau pâle ; Cinq péninsulaires du nord, visiblement peu accoutumés aux températures du désert. De plus l'étrange expédition a apporté avec elle des chariots bien particuliers : certains ne sont en fait rien d'autre que des cages, d'autres sont montés d'un matériels particuliers tels que des balistes modifiées. Des cages, des chaînes et des armes, à l'évidence ce group a pour objectif la chasse.

Et c'est en effet le cas. L'expédition a quitté Thaar une ennéade plus tôt, aux premières lueurs de la journée. L'étonnante caravane a ensuite suivi la route des sables jusqu'à Methylene, qui a été leur dernier arrêt dans une agglomération. Là a été la dernière nuit de repos des chasseurs dans un véritable lit, après quoi les réserves en vivres et, surtout, en eau potable  ont été constituées en vu de leur séjour dans le désert. Puis le convoi a repris al route, longeant l'Eatar jusqu'à s'arrêter à un premier Oasis proche de l'amont du fleuve. Comme convenu leurs guides estrévantins, tant bien que mal, c'est à ce premier arrêt que leur première chasse s'est déroulée. Plusieurs raisons ont alors été évoquées par les Oesgardiens sensé dirger l'expédition, mais dont l'autorité est sans cesse contestée par les guides d'estrévant. La première était de profiter d'une dernière bouffée de végétation avant que les voyageurs ne pénètrent dans le véritable désert zurthan, et cela a été appréciée. L'autre raison évoquée a été que cette chasse, plus facile que celles qui suivraient, permettrait à tous de partir sur de bonnes bases.

En effet rien n'est plus dangereux en chasse qu'un groupe qui se tire dans les pattes, et lorsque l'on réunit dans un une même troupe des péninsulaires nordiens et des estrévantins de toutes races c'est exactement ce qui risque d'arriver. La première chasse a de ce fait été importante, bien que moins risquées que celles qui suivront. D'une part elle a permis aux oesgardiens de s'acclimater progressivement aux différences considérables de température que subit le désert entre la nuit et le jour, bien qu'ils aient encore un peu plus de mal que les autochtones qui les accompagnent. D'autre part la majorité de l'expédition n'est composée que d'esclaves et de miliciens pour qui la chasse n'est qu'un concept, et à qui il fallait apprendre les rudiments de consignes de sécurités pour éviter le maximum de pertes possibles. Et enfin, cette première chasse avait pour objectif de favoriser le travail d'équipe. Ainsi, et à défaut de les apprendre à s'apprécier, cette première expérience a favorisé la collaboration entre les nordiens et les estrévantins. Les mésaventures survenues alors leur ont montré que s'ils ne travaillent pas de concert ils s'en trouvaient incapable même de capturer de simples ikaks.

Après les échecs du premier jour et quelques haussement de tons, les question des responsabilités et de l'autorité ont été réglées d'abord par un duel de poings entre l'elfe nommé Ulric et l'oesgardien portant le nom de Rolf. Une discussion animée s'en suivit à la suite de laquelle un accord fut finalement trouvé : l'expédition resterait sous l'autorité globale des nordien pour ce qui est de l'organisation, mais ces derniers suivraient les conseils de leurs guides concernant la chasse et la survie dans le désert. L'efficacité de cette collaboration, quoique encore sommaire, s'en trouva prouvée par les ibaks royaux obtenus le jour suivant, fournissant assez de viande au groupe pour deux jours. La caravane repris ensuite la route, s'enfonçant cette fois dans le désert pour atteindre l'oasis dans lequel ils montent actuellement le camp.


Carte du trajet:
 
Revenir en haut Aller en bas
Nehril
Sang-mêlé
Nehril

Nombre de messages : 196
Âge : 124
Date d'inscription : 08/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  245 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Les joies de la chasse Empty
MessageSujet: Re: Les joies de la chasse   Les joies de la chasse I_icon_minitimeVen 9 Nov 2018 - 21:29

L'astre ardent, qui rutilait dans un ciel engoncé de nuages, déclina progressivement à mesure que la compagnie mettait en place leur campement de fortune. À l'issue du conflit ayant opposé les nordiens aux estrévantins concernant l'organisation de la chasse, l'ambiance était particulièrement morose autour des feux d'où grillaient de robustes pièces de viandes parfumées. Des hommes à la mine patibulaire s'activaient autour des braises, brandissant des larges tronçons de bois afin d'alimenter les flammes récalcitrantes tandis que d'autres plongeaient leurs mains rougeoyantes dans le poitrail sanguinolent des créatures dont la chair revigorerait les hommes épuisés.
L'activité du campement sombra progressivement dans une monotonie silencieuse, où seul le rugissement cinglant du vent se fit entendre. Les hommes s’emmitouflèrent dans leurs capes à la venue du froid mordant apporté par les courants d'airs glacés. Des retardataires dressèrent maladroitement leur tente sous la lueur chancelante des flammes, grognant et jurant par manque de visibilité.

Les chevaux piaffèrent à l'approche de Nehril, leurs sabots frappant violemment le sol comme pour signifier au mercenaire leur envie de regagner une région plus fertile. L'écume aux lèvres, les bêtes lâchèrent de brefs hennissements indignés lorsqu'ils remarquèrent que le semi-elfe ne leur prêtait aucune attention.

Nehril avait revêtu son armure de cuir noir, matelassée et renforcée par des mailles d'acier de grande qualité. Cette dernière était recouverte par sa large cape sombre, suffisamment ample pour que le semi-elfe puisse s'y enrouler la nuit venue. Sa large épée était ceinte sur son dos par un enchevêtrement complexe de boucles et de ceintures. La gaine qui entravait sa lame était d'une propreté méticuleuse, le mercenaire ayant eu la judicieuse idée de troquer son fourreau abîmé pour un autre plus adapté avant de partir en chasse. Ses cheveux clairsemés de blancs ondulaient doucement sous la brise alors qu'il frottait pensivement sa barbe charbonneuse.

- Nos camarades n'ont toujours pas commis de bévue ? lança soudainement une voix rauque aux accents amicales derrière lui.

Nehril pivota avec raideur, sa main se crispa machinalement sur la poignée de son arme. Elle s'immobilisa en découvrant Ulric qui l'observait calmement. Le semi-elfe se renfrogna. Lorsque l'elfe en était venue aux mains avec Rolf, il n'avait pas esquissé le moindre geste. L'envie de passer l'oesgardien par le fil de sa lame lui avait traversé l'esprit mais Nehril jugeait qu'un excès d'impulsivité ne servirait aucunement les intérêts de Maralina. De plus, l'idée proposait par Brohan de régler le conflit par un duel avait calmé momentanément les ardeurs vindicatives des deux hommes. Et malgré les difficultés qu'avaient rencontrés Ulric durant l'affrontement, il en était sorti vainqueur. Nehril se contenta donc de hausser les épaules avec un dédain feint.

- Je suppose que vous parliez des oesgardiens ? lâcha le mercenaire avec un sourire sardonique. Disons que depuis l'instant d'éclat de notre ami Rolf tout semble être en ordre.

Ulric grimaça et rejeta en arrière sa longue chevelure brune.

- Nous partirons demain de bonne heure Nehril, éluda-t-il en lui tapotant gentiment le bras. Vous feriez mieux d'aller vous coucher.  

Sur ces mots, l'elfe s'éloigna d'un pas gracieux en lui adressant un geste d'adieu. Nehril grommela une réflexion sur son âge avancé, puis il se dirigea vers la tente des oesgardiens qui veillaient encore. Il inclina légèrement la tête lorsqu'il reconnut Brohan et ignora ostensiblement le regard furieux de Rolf, qui ne digérait probablement toujours pas sa défaite face à Ulric.

- Seigneur, fit Nehril en plissant légèrement les yeux. Ulric m'a fait savoir que la chasse commencera très tôt demain matin. Nous partirons aux aurores afin de prendre position. Je connais assez bien les environs et il existe un endroit plus au nord où nous pourrions commencer. Trois hommes nous accompagneront Ulric et moi, et nous vous guiderons à travers le désert. Il déroula sa carte de la région sur lequel était griffonnée hâtivement le trajet à parcourir. Maralina m'a assuré que votre expérience en matière de chasse était conséquente, je m’abstiendrais donc de vous débiter les formalités d'usage concernant les précautions inhérentes à la chasse en groupe.

Le mercenaire s'autorisa un mince sourire alors que l'excitation de la chasse à venir faisait bouillir son sang dans ses veines.
Revenir en haut Aller en bas
 
Les joies de la chasse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réveil pour la chasse ! [PV Plume]
» Tableau de chasse des crânes
» Chasse aux corbeaux [pv : Tyzy]
» La chasse est ouverte... YATA!!!!!! [PV Sybille]
» La chasse aux requins ( Rang D)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Les Terres Sauvages :: Désert Zurthan-
Sauter vers: