Partagez
 

 Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz

Aller en bas 
AuteurMessage
Elia Courevent
Humain
Elia Courevent

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 18/08/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  16 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeJeu 24 Jan 2019 - 18:46

Je ferme la porte de ma chambre avec violence ! Oui, je suis vraiment en colère, surtout, je ne supporte pas qu’on ose m’humilier de la sorte. Je plaque mon dos contre le mur, les yeux levés vers le plafond de la chambre. Comment cette satané garce a pu m’humilier, me mépriser. Suis-je désobligeante ? ou mal comporter ? Je suis souvent en retrait de la haute société de la Cité. Je reste distraite, je contente de faire mon petit train de vie et d’apprendre.

Je tourne la tête sur le côté. J’entends Joshua en train de taponner sur la porte. Il doit être soucieux, affecté par ma colère. Mais surtout, il sait que je n’ai pas supporter la manière dont on le traite et la moquerie à mon égard. Joshua m’appelle…me demande si je vais bien. Je ne réponds pas. Je me mords la lèvre inférieure.

« Je sais, Joshua. Mais non, je n’ai pas envie d’être consoler. Laisses moi seule. Ne t’en fais pas, ça passera. »


Que ferait Mara pour se faire respecter ?  Mara ne laisse pas une personne de quelconques conditions la mépriser, lui faire l’affront. Revenons à l’origine du problème. Dans le beau quartier de la cité, je fus invité par les fils et filles des héritiers des affiliés de Maralina. En clair, je me suis mêlé à ce groupe et à m’intégrer. On est en petite comité de dizaine de personne. Je me souviens que Maralina me suggère de me faire des amis. Pourtant, dans la majorité, je ne vois que des simples d’esprits, des gens creux et méprisant. Ils savent que je suis la protégée de Maralina, ils savent que je ne suis pas de ce monde. Ils savent que je suis issu de la classe populaire.

Je me souviens de cette garce. Je me rappelle l’avoir vue traiter Joshua comme un vulgaire objet dont elle peut l’utiliser. Il est esclave…c’est vrai. Mais, je n’ai pas supporté qu’elle lui jette des déchets de fruits ou de le mettre à nue. Qu’elle est le plaisir de le mettre mal à l’aise. Lorsque j’interviens, je ne vois que des sourires moqueurs, la méprisent et les remarques acerbes. Mais, surtout, je me rappelle le regard de cette satanée garce qui me traite plus qu’un vau rien.  « Ma pauvre fille, tu ne comprends pas que c’est un vulgaire esclave ? Pour le coup…ma pauvre tu tombes aussi bon que ces gens misérables. »

Je me mords la lèvre inférieure. Que-dois-je faire ? Dois-je faire comme Maralina. Dois-je utiliser mon avantage d’être sa protégée pour faire respecter mon autorité. Maralina ne verrait pas d’inconvénient que je fasse justice moi-même ou que je m’impose. Je me dis même qu’elle approuverait mon action. « Le monde est stupide Élia. Lorsque tu t’en rendras compte que la stupidité des gens est sans précédent, tu pourras apprendre à les manipuler à ton avantage. Et seulement là, tu feras partie de l’élite. » Alors, pourquoi ne pas me venger, répondre à leurs moqueries ? Après tout, ce sont que des gosses des enfants issus des parents qui ont travaillé pour avoir autant d’argent. Ils ne sont que des héritiers, des gens qui ont travaillé sans sueurs. Ils vivent grâce à l’argent. Et moi dans ce cas ? N’ai-je pas aussi ce privilège ?  Oui. Mais, je sais que c’est une chose que je rends grâce à la déesse. Et que je l’apprécie à sa juste valeur. Chaque habit que je porte, je l’apprécie…Car, je sais d’où je viens. D’où ma mère venait…

Je pose ma tête sur la porte. Joshua n’est pas là. Il doit être dans sa chambre. J’en profite pour ouvrir la porte. Je marche dans le corridor à la recherche d’une idée. Comment pourrais-je affirmer mon autorité. Aux vues de mon tempérament, de mon âge. Et le fait de ne pas vraiment appartenir à ce monde ne m’aiderait pas à me faire convaincre. Je marche, je marche dans tout ces couloirs du palais. Au lieu de faire peur par moi-même…Ne serait-il pas intéressant d’employer une personne pour faire peur ? Dans ce palais, des hommes de mains n’en manquent pas.

« Mhh….Elia…Oui, tu n’as pas la force de ta mère. Mais utilises ton intelligence, utilises la force de quelqu’un. »

Je me dirige vers le couloir des serviteurs de Mara. Lorsque je vois un serviteur en train de nettoyer le couloir. Je m’approche de lui, l’adressant un sourire poli

Pardonne-moi. »

« Oui, maitresse ? »
« Je sais que Maralina…a employé un homme de main récemment. Je me souviens de l’avoir vue de loin. Et je sais que l’intendant doit l’avoir hébergé. Tu sais ou est sa chambre ? »
« Elle est au fond du couloir à votre droite, Maitresse. »
« Merci. » je la regarde en train de nettoyer le sol « bon courage. »

Je m’approche de la porte de la fameuse chambre. Je lève la main en direction de la porte, prête à taponner. Est-ce une bonne idée ? Est-ce vraiment une bonne idée ? Il est bon d’oublier, de ne plus être avec ces gens…Mais, si je ne le fais pas. Ils vont surement continuer. Non, Elia ne pas mettre une limite est une mauvaise idée. Il faut un pour faire un exemple.

Je tapote à la porte. J’arrange brièvement mon couvre-chef fait par un cordonnier atypique, mon chemisier rouge qui monte jusqu’au cou dévoilant que les bras nue et je donne un rapide coup à mon sarouel pour enlever tout impureté.

Lorsque la porte s’ouvre. Je fixe l’inconnue droit dans les yeux. Par instinct, je triture une mèche de cheveux

« Pardonnez-moi de vous déranger. »
je détourne le regard avant de fixer à nouveau les yeux « J’ai besoin de votre aide. Je pense avoir besoin de vos talents pour un petit service. Avez-vous du temps à m’accorder ? »


Dernière édition par Elia Courevent le Dim 24 Mar 2019 - 23:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 386
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeVen 25 Jan 2019 - 5:52

Il va, il vient, s'arrêtant dans le palais de la princesse Marchande quand ses services sont nécessaires, repartant aussitôt qu'ils ne le sont plus. Maralina est une cliente régulière, payant bien et il n'a eu à tuer personne de sa maisonnée depuis leur premier contact. Un bon point positif. Et depuis ce premier contact, personne ne l'a vu le visage découvert sauf son employeur.

En ce moment, Dante se prépare à partir vers d'autres lieux, ses services n'étant plus requis pour le moment. Il ne logera jamais temps plein au palais et, sa chambre discrète lui permet d'aller et venir comme il le souhaite. Il peut sortir par la fenêtre sans qu'on le voit.

Donc, qu'on cogne à la porte est inédit. Nouveau… Recouvrant son visage de sa cagoule et rabattant le capuchon de sa cape, l'Ombre se dirige vers la porte qu'il entrouve. Un œil vert affronte le marron de la fille de la patronne… Dante fait ses devoirs, il sait parfaitement qui Elia est. Qu'est ce qu'elle fout ici?

Pardonnez-moi de vous déranger. »]« J’ai besoin de votre aide. Je pense avoir besoin de vos talents pour un petit service. Avez-vous du temps à m’accorder ?

Il plisse les yeux méchamment.

Tu pense avoir besoin de mes services? C'est la Princesse qui paie quand j'suis ici.


Curieux par contre, parce que le savoir c'est le pouvoir, l'Ombre s'efface comme par magie du chambranle de porte, la laissant entrouverte pour qu'Elia rentre. L'assassin s'est juché sur une commode, jouant avec une splendide dague de facture drowique d'un air absent. Non mais que peut bien lui vouloir cette gamine? Pas assassiner sa tutrice tout de même? Ca ca serait marrant remarque.


Ferme la porte et barre, t'a 5 minutes pour me vendre ta salade.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252 En ligne
Elia Courevent
Humain
Elia Courevent

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 18/08/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  16 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeVen 25 Jan 2019 - 17:42

Je le regarde baissant légèrement les yeux. Son regard est dure. En même temps, un homme de main a toujours un regard dur. Il doit remplir son rôle, sûrement

Tu pense avoir besoin de mes services? C'est la Princesse qui paie quand j'suis ici.


« Oui, je sais. C’est ma protectrice »
réponds-je simplement.

Il me laisse entrer. J’entre dans son antre. Je le vois se poser sur la commode. Je ne sais pas si je dois avoir peur ou il joue la comédie. Pour le coup, il joue vraiment le mystérieux.

Ferme la porte et barre, t'a 5 minutes pour me vendre ta salade.


Je le regarde droit dans les yeux. Je m’installe sur le lit. Je triture ma mèche de cheveux. Je pose un moment mon regard sur sa dague qu’il est en train de jouer avec. Je reporte mon attention sur lui. Il fait vraiment peur. Surtout, je ne comprends pas sa manière de se comporter. On dirait vraiment l’archétype des assassins dans les contes et récits.

« Je pense que cette dague n’est pas nécessaire pour mon service. Elle n’est vraiment pas nécéssaire. Cependant, j’aimerais avoir votre carrure pour intimider, voir oppresser une personne. Je veux vous employer pour faire peur à une jeune femme de mon âge. Je veux juste de votre intimidation pour me faire craindre et respecter. On m’a humilié, rabaisser et celle de mon ami qui est…..esclave. » il n’est pas mon esclave mais un ami. « je veux qu’elle sache de ne pas allez plus loin avec moi. Mais vous le voyez. Je n’ai pas la carrure d’une femme guerrière. Pour ça que j’ai besoin de vous. »

Je regarde l’homme en question, je le fixe du regard. Je sais qu’il me demande quelque chose en échange. Et là, je n’ai pas encore d’idée en tête mais je mets un doigt sur quelque chose

« Juste une chose. Je ne coucherais pas avec vous. »
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 386
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeVen 25 Jan 2019 - 18:13

Tout est une question de rôle, de prestance... Quand Elia lui dit que Dante n'aura pas besoin de sa dague, l'assassin la fait virevolter encore plus avant entre ses doigts agiles avant de la rengainer tendrement au fourreau. La môme est bien loin d'avoir al prestance et le charisme de sa protectrice…


Faire peur à une gosse? L'oppresser? Oui, il en est capable et, surtout c'est facile compte tenu de l'âge. Quand on est jeune, les peurs sont simples, elle se complexifient avec l'âge, au fur et  à mesure que la psychée se développe.

Les peurs d'une jouvencelle de 16 ans sont assez simple à cerner et définir. Une belle terreur bien placée. Un plan tordu se profile déjà dans sa tête. Quelques brutes et une plus grande encore… Il s'ébroue un peu sur son perchoir, Ses yeux, seule partie visible de son visage fixent Elia avec une lueur inhumaine.

Faire souffrir quelqu'un est toujours plaisant, même si c'est une tâche presque trop facile en ce cas. Un contrat de base, un retour au source, est toujours plaisant. Une façon de ne pas oublier les origines et de ne pas se complaire sur ses lauriers. Rester modeste.

Tes raisons j'men tape, et celle de ton petit copain esclave aussi...

Et il attend, laissant la négociation se faire toute seule par le silence qui s'étire.

Juste une chose. Je ne coucherais pas avec vous.

Et de rire l'Assassin, un rire amusé, mais méprisant, blessant jusqu'au tréfond de l'âme. Non, mais au moins Maralina a la décence de pas coucher avec ses employés.

Ca, gamine, ya aucune chance que ca arrive même avec tout le fric du monde. Cette mise en scène… Tout ca pour me demander une séance couchette?

Et il fronce les sourcils, la lueur inhumaine ne quittant pas ses prunelles.

T'a quoi de valable en échange de ce service? Jbosse pas gratisse.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252 En ligne
Elia Courevent
Humain
Elia Courevent

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 18/08/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  16 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeLun 28 Jan 2019 - 21:44

Je ne réponds pas aux premiers abords. Je reste silencieuse, le regardant de bas en haut. Je tente de cerner sa pensée. En déduire sa réaction, il correspond très bien aux assassins archétypale…peu originaux….voir, lourd et vulgaire dans les paroles. Je le regarde droit dans les yeux.

Ca, gamine, ya aucune chance que ca arrive même avec tout le fric du monde. Cette mise en scène… Tout ca pour me demander une séance couchette? «

« Tant mieux, vous m’envoyez ravis. » réponds-je simplement d’un geste de la main.

Je garde mon calme. Je fixe un moment l’homme droit dans les yeux. Je croise les bras sous ma poitrince, faisant un tour d’horizon de la pièce. Qu’est qu’il peut faire changer d’avis l’homme de main. L’argent ? Il en a……Il faut quelque chose de valeur. Mais la valeur doit avoir une utilité pour l’homme de main.

Tout d’un coup, je me souviens les deux épées de ma mère. Dois-je lui donner une ? Elle a beaucoup de valeur à mes yeux….Mais, est ce que j’ai besoin de deux épées ? Non. Je n’ai pas besoin de deux épées. Une épée du culte d’Othar est une valeur sur pour le contrat. Oui, surement. Je pointe du doigt sur la dague.

« Une épée d’Othar qui appartenait à ma véritable mère. Je doute qu’une épée d’une ancienne Corneille d’Othar soit de mauvaise qualité. Une arme de bonne qualité. Je peux vous en offrir une en échange de ce petit service et d’un autre qui me vient en tête qui correspond à ce juste prix » je repointe la dague « apprenez moi pour un petit moment à me défendre. S’il vous plait. »
je le regarde droit dans les yeux, demeurant sérieux « Même à l’abris d’un Palais, on n’échappe pas à un coup de couteau. Je connais que trop bien les coups tordus. Ma mè….Maralina compte trop sur sa « garde »….moi, je préfère compter sur moi-même. »


Je tombe mon dos contre le mur, je le fixe droit dans les yeux. Je doute bien qu’il doit me dire que je suis qu’une petite enfant fragile, qu’on a envie de faire le méchant. Au vue de son regard inhumain, sa manière de faire peur. C’était un jeu qui tente de jouer. Je ne doute pas qu’il est dangereux. Mon cœur le sent et je le crains. Mais, je sais qu’il ne fera rien d’une autre façon. Même un grand assassin ne voudra pas attirer la fureur d’un PM. Car, un assassin sait pertinemment que ces « collègues » le traqueront. Je fige mon regard sur le siens, répondant à son regard glacial d’un air de défis

« Je suis jeune, oui. A vos yeux, je ne suis qu’une vulgaire jeunette qu’on a envie de faire peur. Oubliez ceci, vous n’êtes pas plus impressionnant qu’une personne que j’ai connue. Vous n’êtes réellement pas plus impressionnant que ma mère. »
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 386
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeMer 30 Jan 2019 - 2:51

L'oeil blasé qu'il lui lance, sur son perchoir, indique clairement que son offre tombe dans le vide. Dans un gouffre vertigineux d'indifférence et d'ennuis. 

Lui apprendre à se défendre? Elle qui s'entraine? Dante arpente le palais régulièrement, découvre les habitants. Telle une ombre, il fixe et se renseigne sur les personnes de la maisonnée. Leur routine et leur rôles. Comme ca, il sait… Et le savoir est le pouvoir. Que Maralina compte trop sur sa garde? Peut-être, peut-être que non. Elle est prudente et limite les interactions. Il a vu son fils, mais ce n'est pas par là qu'il l'attaquerait.  Oh non… Quand on veut une proie, on n'attaque jamais sa progéniture d'abord, on les tue en dernier. Si on ne veut pas se retrouver avec des ennuis en vrac. 

Il sait comment il ferait, parce que Dante aime se préparer à tout, mais il n'en a aucune intention ni intérêt. Maralina le paye en sang et en or. Et si l'or a peu d'intérêt, les proies qu'elle lui offre font de merveilleuses offrandes chouinantes à Kiel.

Les prunelles inhumaines se fixent sur la gamine. Elia est pas mal loin du compte, elle pourrait avoir dix ou cent ans la gamine qu'il ne lui accorderait pas plus d'attention qu'en ce moment. Dante se dit qu'Elia doit avoir sérieusement manqué de raclées. Miss Courevent est chanceuse d'être la protégée de la patronne. 

Je suis jeune, oui. A vos yeux, je ne suis qu’une vulgaire jeunette qu’on a envie de faire peur. Oubliez ceci, vous n’êtes pas plus impressionnant qu’une personne que j’ai connue. Vous n’êtes réellement pas plus impressionnant que ma mère.

Bon…

Silencieux, Dante déplie son mètre quatre vingt pour descendre de son perchoir. Fixant Elia, il ne voit qu'un cadavre en sursis. Etre impressionnant, ce n'est pas son rôle. S'approchant de la gamine, l'assassin garde une économie de geste remarquable. Jusqu'à se retrouver devant elle. Le vert a la teinte des brumes irlandaises, la marron rendue terne par l'ennuis le plus profond.

Tel un serpent, l'assassin prend Elia par la gorge en une poigne de fer, la plaquant durement au mur. D'expérience, il se place de façon qu'on ne peut le frapper aux couilles. Il ne lui laisse que la légère latitude pour respirer.

Un, Observe et apprend. Deux, tant que j'aurai pas recu le ok de la patronne, tu continuera a t'entrainer dans la cours avec tes potes, donc met tes culottes et assume tes demandes. . Trois, tes bouts de tôles, tu te les carre ou tu veux j'en ai pas de besoin. Pour ta pétasse, je vais le faire…. Tu me devra un service…

Il la regarde avec un réel ennui. Ne rajoute rien de plus. Se justifier? non. Il est qui il est, il sait ce qu'il vaut. Mais elle, la gamine, doit apprendre que tu approche pas ce que tu n'es pas certain de pouvoir gérer.

Tu as le droit, tu as le choix d'accepter ou non… Viens me chercher quand c'est le temps…  ou pas. J'm'en fout.  

Soudainement, il la relâche, lui tourne le dos d'un geste souple. Elle pourrait l'attaquer si elle le voulait. En fait il n'attends que ça.

Dégage et revient pas avant d'être prête.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252 En ligne
Elia Courevent
Humain
Elia Courevent

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 18/08/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  16 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeVen 1 Fév 2019 - 22:46

Il me soulève, me plaque contre le mur. L’arrière de mon crâne se tape contre le mur, raisonnant dans mon crâne, accompagné par la douleur de la cervical. Je mets mes deux mains sur la gorge. Je le regarde surprise, presque paniqué. Il veut me tuer ? là maintenant ? Est-il fou ? Je le regarde avec les yeux écarquillés. Je reprends mon souffle, fixant droit ses yeux.

Un, Observe et apprend. Deux, tant que j'aurai pas reçu le ok de la patronne, tu continueras a t'entrainer dans la cours avec tes potes, donc met tes culottes et assume tes demandes. . Trois, tes bouts de tôles, tu te les carre ou tu veux je n’en ai pas de besoin. Pour ta pétasse, je vais le faire…. Tu me devras un service…


Il va le faire. Il va faire peur à cette garce. Finalement, c’est la principale chose que je veux, non ? Peut-être, il est mieux que je me complaise dedans.

Tu as le droit, tu as le choix d'accepter ou non… Viens me chercher quand c'est le temps… ou pas. J'm'en fout.

Il me relâche, Je retombe sur le lit. Automatiquement, ma main se met sur la gorge. Mon autre main tremble par la panique du moment. C’est rapide…trop rapide. En un instant, il peut me tuer. Tout de suite, je me sens fragile. Je me sens fragile car je me sens vulnérable. Reprends toi Elia, il ne pourra pas te tuer car il sait le risque qu’il prend. Si, il te tue, il se fera traquer et tuer !

Dégage et revient pas avant d'être prête.

Il me tourne le dos. Je ne vais pas le laisser partir. Je lève ma main vers lui, je l’interpelle.

« Attendez ! » je ne le quitte pas des yeux lorsqu’il se retourne. Il est hors de question que je fuis son regard. « Quel est le service ? En quoi je peux être utile ? »

Je me remets debout, gardant toujours de vue l’assassin. Néanmoins, je reste un peu méfiante de lui. Je mets un pas en arrière. Un moyen de me préparer à me défendre. Mais au fond, c’est un moyen de me rassurer. Cet homme fais vraiment peur…
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 386
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeLun 11 Fév 2019 - 16:36





Attendez ! Quel est le service ? En quoi je peux être utile ?

Dante retient un énorme soupir. Il doit en parler à Mara avant. Mais il ne lui dira pas. Qu'elle transpire un peu la gamine.

Tu verras. Alors, tu dégage avant que je change d'idée?



---------------------------------au soir-------------------------------------


C'est le soir, 18 heures, heure du souper pour Dante. Evitant de se montrer, l'homme de main se fait déposer son souper a la porte de sa chambre. Attends que la personne s'en aille et rentre sa bouffe. Mais ce n,est pas de la nourriture qui se présente ce soir. Enfin si, mais la gamine ET de la nourriture. Jetant un coup d'œil dans le corridor désert, l'assassin s'efface ensuite et referme la porte derrière eux. Il a toujours sa cape et sa cagoule. Mais tout un assortiment de matériel divers est soigneusement étalé sur la commode. Manifestement elle le prend au bon moment, il s'apprêtait à repartir en mission.


T'es rapide. Alors, t'a un plan? Explique.


Dit il en inspectant une flèche pour savoir si elle est droite.

Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252 En ligne
Elia Courevent
Humain
Elia Courevent

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 18/08/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  16 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeSam 23 Fév 2019 - 22:43

Assise de nouveau face à lui, la nourriture est déposée sur la table. Je regarde la commode, l’homme de main en question se prépare à partir en guerre ? Je ne demande pas tant pour faire peur à cette fille.  Est-ce un moyen de créer la trouille à cette garce ? Si, cette option est le meilleur moyen d’avoir la tranquillité d’esprit de ne plus subir la moquerie ou la méprise. Je dois en déduire que c’est un bon choix.

Je réfléchis un moment, fixant de nouveau le regard de l’homme. En cas où, je précise.

« On ne va pas la tuer, hein ? Ce que je veux c’est de lui faire peur. » Aux vues de l’impatience de cet homme, j’enchaine vite sur le principal sujet « Il y a une fête qui s’organise dans un petit palais dans le quartier Riche de la cité. » je sors la carte de la cité et je montre « Ici, dans ce quartier riche, il y a ce petit palais où il y a la fête. A cette heure, ils sont en train de s’amuser. Je propose la première option de l’humilier dans la fête. La seconde option est d’attendre la fin de la fête et d’attaquer sa calèche, de lui faire vraiment peur. Sa calèche à cette forme » je lui montre rapidement un dessin fais à l’encre. « Je ne veux pas tuer. Je veux juste la faire paniquer pour taire définitivement son arrogance. »

Je me mordille la lèvre inférieure. Ma colère n’est pas allée un peu trop loin ? Est-ce une bonne idée de le voir ? A cette question, je commence réellement à douter.
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 386
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeDim 24 Fév 2019 - 3:22



La voix grave de l'homme a un murmure qui claque avec la force d'un fouet.

Si tu voulais l'humilier dans une fête, fallait se préparer avant… Bon, montre moi ou elle crèche…

Et Dante et Elia de définir l'itinéraire probable de la demoiselle. Il pointe un carrefour sur la carte. Il connait le coin, c'est mal éclairé, pas mal famé, mas juste assez pour que les gens sensés se barricadent la nuit. Il a compris, elle va vivre la damoiselle… Mais il va prendre un sacré bail avant qu'elle ose ressortir de son château toute seule. 


Tu te place là, bien en vue… Monte sur cette fontaine et appelle là quand elle va arriver. Fait arrêter la calèche. Quand elle va te parler, tu prend l'air suffisant. T'es capable? Et tu siffle un coup, pour donner l'ordre.

Sous sa cagoule, il a un sourire… Qui se reflète dans ses prunelles étranges. Il sait comment il va s'y prendre… Comment forcer la carriole a prendre le bon chemin. 

Elle va avoir peur, je te garanti… Peu importe ce que je fais, si tu marque une seule émotion comme quoi tu trouve ca horrible dégoutant ou autre, tu va gâcher l'effet et ta peau vaudra pas cher, Maralina ou non.  
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252 En ligne
Elia Courevent
Humain
Elia Courevent

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 18/08/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  16 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeMar 26 Fév 2019 - 0:31

Quelques heures plus tard.

Je suis sur la fontaine, assise sur le petit monument fièrement décoré. C’est ici que je dois me poster. Assise sur une statue, les fesses sur la l’épaule du statut. Je regarde au loin sur cette ruelle mal éclairée. J’attends. Je sens le stresse en train de monter. Ai-je fait une bonne chose ? Ne suis-je pas aller trop loin ? Toujours et toujours la même rengaine. Le doute n’est plus permis..J’ai fais le choix et je vais devoir l’assumer.

Cependant, ma réelle peur est que cet homme risque de faire une entourloupe ou quelque chose que je n’ai pas prévue. J’ai peur d’avoir une mauvaise surprise, voir attirer la fureur de Maralina. C’est bien la fille d’un partenaire de Maralina que je suis en train d’assouvir ma vengeance

La cariole arrive. La garce arrive. Je respire lentement, détendant tout mes muscles. Que font les comédiens ? Ils jouent des rôles. Alors, je vais jouer le rôle de la fille la plus horrible, la plus arrogante. Tout de suite, le souvenir de ma mère où elle a humilié un pauvre bougre qui a tenté de se montrer impétueux refait surface dans mon esprit. Je vais m’inspirer d’elle.

Je saute sur le bord de la fontaine, posant mon cul sur le rebord, croisant les jambes. Le couvre-chef est confortablement installé sur le bord de la fontaine, la longue chevelure tombe en cascade sur mon dos. Mon regard fixe droit devant, la carriole arrive devant moi.  Je m’avance vers lui d’un pas assuré. Pendant ce temps mon cœur est en train de battre à cent à l’heure.  Contraint à s’arrêter, il tire sur les lanières des chevaux, immobilisant le véhicule. Tout de suite, le chauffe se met à hurler dessus. Je le regarde droit dans les yeux, stoïque.

« Petite gamine, j’ai failli t’écrasé ! Es-tu folle … !! »

Puis, Safia ouvre la porte. Elle porte une magnifique robe blanche, adoptant toujours une altitude méprisante. Elle hurle sur le cocher qui s’est arrêté brusquement avant de porter son attention sur moi. Penchant la tête sur le côté, je vois deux autres têtes en train de scruter la scène. Je l’ai reconnue. C’est Alfid et Ahida. Ils sont tous les deux les amis proches de Safia dont Alfid est son chéri.

Safia me dévisage du regard et me toise de haut. Elle s’approche de moi.

« Qu’est que tu fou toi ? Qu’est que tu veux ? Tu te sens bien ma pauvre fille ? Non, ce n’est pas ça. Tu es juste une petite folle qui aime son esclave. Ha oui, tu n’es pas des nôtres. Maintenant, je ne veux plus voir ta tête d’étrangère. »


Je me contente de la regarder. Je reste calme pendant que mon cœur en train de battre la chamade. Oui, je me contente de la regarder penchant la tête sur le côté.

« Et ? »
« Et quoi ? Que tu es une sale gueuse du nord ? Ce n’est pas parce que la maitresse de la cité t’a pris sous son aile que tu fais partit de notre  monde. Allez pousses toi ! » elle vient me saisir pour me pousser. Cependant, je réceptionne sa main. De l’autre main, une grosse claque vient claquer sa joue. « Quoi ? comment oses-tu ? »

Nos regards se croisent. Pendant ce temps, Alfid vient rejoindre son être aimée jusqu’à venir me porter un coup. Tout d’un coup, je recule d’un bas, esquivant le coup lointain du jeune homme. Puis, je me heurte légèrement sur le rebord de la fontaine. Aflid s’approche de nouveau.  Puis, je glisse mes doigts sur mes lèvres et je me mets à siffler. Alfid me regarde avec surprise, suivit de Safia et Ahida qui regarde la scène au loin.

"Vous croyez être invulnérables, pourtant vous n'êtes pas grand chose. Que des grandes gueules qui méritent de se taire"
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 386
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeJeu 28 Fév 2019 - 3:28

 

Dans le noir, dans les ténèbres, les ombres rôdent, assoiffées de sang… Comment faire peur à des gamins en une étape facile? Faites les rentrer à pieds tout simplement. De beaux bourges bien frais que vous aurez pris soin d'annoncer aux voyous du coin.  Ce n'est pas difficile. Le plus dur ca va être de faire partir la carriole en trombe et de sortir la protégée de Maralina de là, mais c'est faisable. Et ses complices veillent au grain, une opération éclair de ce genre ne se fait jamais sans le gang de rue du coin. Les yeux épient dans les ombres des ruelles, attendant que le lion ait prélevé sa part pour se repaitre des restes, telles des hyènes. Elle vivra la demoiselle… Elles vivront en fait, parce que Dante ne sait pas trop qui est qui. 

Dans les ombres près d'Elia, l'Ombre rôde. L'arc au poing, pendant que les gains chahutent, Une flèche ceuille proprement le chauffeur à la gorge. Silencieusement, il s'effondre dans un gargouillis semi silencieux qui fait renâcler les chevaux.

 Dante rencoche un autre trait, visant cette fois directement un cheval. Il ne vise pas pour tuer la bête, mais pour lui faire mal. La paniquer pour que le coche parte dans les rues ou les voyous feront le reste. Le tout n'a pas pris dix secondes. Les jeunes gens regardent les chevaux paniqués détaler.

L'Ombre sort du noir, du côté du mâle. Une dague elfique luit dans la pénombre… Deux yeux dichotomiques luisent sous la cagoule. Une lueur inhumaine, une bête fauve qu'on a appelé pour la curée. Juste à la limite de la vision des jeunes. Un sourire réjouit dans la voix. 

Quelle autre vie pour vous ce soir maitresse, le sang du mâle pour votre bain?

Dans les ténèbres, les hyènes veillent au grain, se rapprochent. Les jeunes ne le savent pas, mais Dante le sait. Il en a déjà fait parti de ceux là.  Oh oui, même quand ils seront partis, ils auront peur. Surtout quand ils seront partis… 

Noir sur noir, presque invisible pour ses proies, Dante attend, laissant le suspense psychologique faire son oeuvre. La salope doit croire que c'est Elia qui commande. Les autres… Sont en options. Et Dante a bien convenu avec le chef du gang. Peu importe l'issue, il sera payé. Il ne tue pas les femelles et il attend qu'il ait fini. Et le carosse, et la viande des chevaux est a lui s'il se débarrasse du corp du coche. Juste ca, pour une bande d'affamés, est un fichtre beau paiement. Trois rues en aval, d'autres gamins barrent le chemin et mettent en pace un trajet alternatif, au cas où d'autres bourges auraient l,idée de vouloir passer par ici. Le chemin de fuite est défini, au cas où. 

Mais néammoins, gamine, on s'éternise pas. Faut frapper vite et fort, sinon on se fait bouffer tout cru. 

L'Ombre gronde comme une bête sauvage.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252 En ligne
Elia Courevent
Humain
Elia Courevent

Nombre de messages : 164
Date d'inscription : 18/08/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  16 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeLun 4 Mar 2019 - 16:20

La flèche siffle dans la pénombre jusqu’à voir le trait en train de transpercer le pauvre chauffeur.  Le trio infernal se retournent avec effroi. La copine de la garce se met une main devant la bouche pour retenir un crie. Le jeune homme se fige instantanément. Quant à la garce, son regard est rempli d’effroi. Ils ont peur.

Quant à moi, je suis remplie d’effroi…Ce n’est pas de l’effroi mais une profonde culpabilité. Pourquoi il a tué un pauvre innocent ? Il n’a rien demandé ! Je veux juste faire peur ! Je n'ai voulue veux un meurtre ! Mon cœur se serre sur ce pauvre homme qu’il fait juste son travail. Ma main tremble sous l’emprise de la culpabilité. Je me mords la lèvre inférieure, cachant les larmes aux yeux. Qu’ai-je fait ?  Que dois je dire à sa famille ? Il a été victime d’une pauvre vengeance d’une fiche fille de bonne famille et d'un idiot? j'ai honte de moi même...Quel idée de demander un service à un assassin.  Et pourtant, je me souviens de ne pas avoir donner l'ordre de tuer quelqu'un. Stupide homme ! Il est aussi  intelligent qu’un moineau !

Je ferme les yeux, tentant de garder mon calme. La colère remplie tout un tas de sentiment que je peine à canaliser. Je respire, j’expire.

« Quelle autre vie pour vois ce soir maitresse, le sang du mâle pour votre bain ? »

A cette expression, je vois le trio devenir aussi pâle qu’un cul de la baleine blanche d’Eris. Ils ont compris le message. Cependant, j’ai une envie de frapper cet homme, voir user de la magie sur sa tête. Je regarde sa dague.  Tout en regardant le trio, je pose ma main sur le torse de l’assassin, empêchant toute tentative.

« Tu ne fais rien. Tu ne fais rien du tout. »
coupe-je d’un ton sec « Tu me laisses faire »

Je m’approche de la jeune fille jusqu’à arriver à quelque centimètre d’elle. Puis, mon regard se pose sur le pauvre cadavre sur le sol. la colère m’envahie, incontrôlable qui a juste envie d'exploser.

Puis, Une immense claque vient se heurter sur sa joue d’un revers de la main suivit d’un deuxième qui raisonne dans la ruelle. La vilaine garce a les joues rouges comme une tomate. Je la fixe du regard, je la pousse. Elle titube, je la pousse de nouveau jusqu’à elle s’effondrer sur le sol. Elle fige son regard sur le mien, mettant ses mains pour se protéger.

Je retire ses mains, donnant un coup de pied sur le torse. Elle tombe lamentablement sur le dos. Je me mets sur elle, saisissant ses deux mains. Je la fixe droit dans les yeux avec haine et sans scrupule. Tout un tas de mauvais sentiment qui tourbillonne dans mon esprit. La colère envers cette garce qui représente les bonnes familles totalement ignare et prétentieux, suivit l’homme de main et de  moi-même. Je la fixe droit dans les yeux, elle me fixe avec un regard d'agneau qu'on va égorger. Ses amis n’osent pas bouger, tétanisés par la peur.

« Pitié, Elia…Je suis allez trop loin…Pitié…S’il te plait, pardonnes moi. »

« te pardonnez ? Dois-je te pardonner de ce que tu m’as fait ? »
dis-je d’un ton froid. Puis, la colère arrive et le ton devient de plus en plus colérique « Tu ne souris plus ? Va Sy rigole un peu. Pourquoi tu ne rigoles pas ? Pourtant, dans ton invitation, tu m’as bien ridiculisé. Avant l’invitation, tu as été fourbe, sournoise, me crachant derrière le dos pendant les festivités entre grand dignitaire de cette cité, non ? Tu ne te souviens pas ? Tu as cru que je suis une fille fragile ?»

Je pris une petite dague qui appartient à ma mère. La dague est la dague d’Isten, la déesse des plaisirs des drow.Je la sors. Tout d’un coup, elle se met à pleurer par l’acte que je vais commettre. Mais tout ceci est une mise en scène pour la mettre dans un état de panique. C'est voulu, je voulais la voir en train de pleurer de tout son corps. Après tout, une fille de bonne famille ne connait pas le monde violent du bas peuple. Elle va le connaitre, maintenant.

« Non, Elia ne me tue pas ! S’il te plait ! » dis-t-elle en pleurant

Ma main saisis sa robe, le coupe vient la trancher laissant voir le corps dénudé de la fille. Puis, je m’approche d’elle, saisissant ses deux mains, la forçant à me regarder.

« Pitoyable… Voilà ce que tu es. La prochaine fois que tu humilies Joshua ou que tu me souilles, je te trouverais et ma vengeance sera pire que ça »

Je me lève, la fixant du regard. Puis, je porte mon attention sur l’homme. D’un mouvement ample, je pointe du doigt le petit ami.

« Je redis une nouvelle fois, je ne veux pas de mort. Cependant, je veux que cet homme soit mis à nue et roué de coup. »

Puis, mon attention se porte sur l’autre fille. Je la fixe du regard. Elle est terrifiée, totalement désemparé d’être au milieu de la scène. Je sens son envie de fuir. Je la regarde un long moment

« Quant à elle, vous ne la touchez pas. » mon regard se porte sur la dites fille en train d’observer les deux amis.  

Puis, mon attention se porte de nouveau sur la garce allongée entre mes deux cuisses. Elle pleure de tout son corps, fuyant mon regard. Je jette la dague au loin poussant un soupire. Mes mains se plaquent un moment contre mon visage, frottant les yeux. Un violent contrecoup s’abat sur moi. Je me sens fatiguée. Mon corps est si lourd....J'ai juste envie de rentrer, de tout oublier... J'ai surtout envie de pleurer.

« C’est désolant de devoir être violente pour se faire respecter. Mais il y a que ça pour vous faire comprendre. » dis-je dans un ton lassant « il faut vous casser en deux pour vous remettre en question et franchement…j’ai autre chose à faire que d’être dans cette maudite ruelle. » je pose mon attention une nouvelle fois sur le cadavre «  A cause de tout ça, un homme est mort. Et, franchement, je n’ai pas envie d’avoir un mort dans ma conscience. »

Je me retire en me dirigeant vers Dante. Je porte un faible regard sur cet homme.

« Je ne t’ai pas demandé de tuer un innocent. Il n’a rien fait. Il avait une famille peut être. Maintenant, il est mort. Je t’ai demandé de faire peur. Pas de tuer. »
soupire-je sentant le froid m’envahir « je redis, je ne veux pas de meurtre et je ne veux pas que ces deux femmes se fassent violer ou humilier davantage. Pour ce type, mets-lui une rouste comme pas possible et elle doit être spectatrice de ce spectacle. Sa suffit amplement à les faire réfléchir. Je rentre, je veux oublier cette scène et je pleure pour ce pauvre homme qu’il n’a rien demandé. Pour ce meurtre, je t’en veux. »

Je quitte Dante, décidant de rentrer seule dans le Palais.
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 386
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitimeLun 4 Mar 2019 - 20:14





Dante roulerait des yeux au ciel s'il n'était pas entrainé. La remontrance d'Elia, injustifiée du reste, lui donne des envies de meurtres. Elle est insupportable cette gamine. Et bien, elle fera avec les conséquences de ses demandes. Pour le meurtre elle lui en veut? Mais qu'est ce qu'il en a à cirer qu'elle lui en veuille? Et quoi, elle pense qu'il viole? Sous la cagoule, à peine perceptible par la jeune humaine, un ricanement méchant se fait entendre.  Les yeux dichotomiques luisent brièvement d'une lueur dangereusement mécontente sous son capuchon.

La voix de Dante s'élève, polie, respectueuse, mais avec un fond d'irritation

Je ne fais qu'exécuter vos ordres maîtresse.

Il a bien des travers l'assassin, mais il ne viole pas. Par contre, il est pas responsable des actes des autres… Un incident sera si vite arrivé.  Le gamin, par contre, sera une proie acceptable à défaut d'être excitante. Ils en reparleront si elle vient le voir à son retour.

D'un geste sec, Dante fond sur le jeune bourge qui essaye bien de se défendre, qui y réussit quand même dans une certaine mesure. Mais deux coups secs, dont un à la gorge, l'envoient  proprement au tapis. Elle a demandé de le battre et il s'y applique consciencieusement, sans violence excessive apparente. Et ne s'arrête que quand le nez lui explose dans la figure. Ca ne lui prend pas longtemps, sachant parfaitement ou frapper. Ils sont toujours dehors, avec des gamins. Et quand il a fini, il se recroqueville dans sa cape avant de faire face aux deux jeunes filles.

Ramassez le, débarassez et… Bonne chance sur le chemin du retour. La magnanimité d'Elia s'arrête ici.  

Reculant et disparaissant  dans les ombres, Dante suivra néammoins les péripéties du trio lors de leur retour jusqu'à la maison pour s'assurer qu'ils rentrent en une pièce… Il n'est pas responsable des actes de la bande de la rue, mais savoure chaque marque, chaque  blessures que les demoiselles et le garcon subissent et ce sans aucun plaisir sexuel, juste cérébral. Quel beau tribut à Kiel. Et non, ni lui ni elles ne rentrent intacts. Sales, robes déchirées et dépenaillées. Il a suivi les instructions à la lettre, il n'a ni violé ni humilié.

Mais la cité s'en est chargée elle-même.

Satisfait lorsque le trio passe le portail de la demeure en vie, l'assassin rebrousse chemin, reprenant sa série de contrats usuels. .
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252 En ligne
Contenu sponsorisé




Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz Empty
MessageSujet: Re: Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz   Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Ellipse An 13. Un p'tit service, s'teu plait ( Dante ), Uldal’Rhiz
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Avant de reprendre son service.. [Pv Fabien]
» INITE se met au service de Martelly
» petit service
» So-Service
» l'Ellipse (De l'an 2 à 6 du 11e Cycle)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Principautés Vaanies :: Cité d'Uldal'Rhiz-
Sauter vers: