Partagez
 

 La Bête de Malbuis [Lorèdana]

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeJeu 24 Jan 2019 - 21:44


Onzième année du Onzième Cycle,
Cinquième ennéade de Barkios, second mois d'automne,
Le septième jour


Dans le Lyron sauvage cheminait un petit groupe de voyageurs.

Ils étaient trois hommes, enfouis sous d'épais manteaux, juchés sur leurs montures avançant au pas. Tout dans leur allure révélait les hommes de guerre ; les deux plus âgés avaient les traits burinés de ceux qui ont traversé les désastres du temps en y laissant des plumes ; quant au plus jeune, la nonchalance avec laquelle il montait un superbe destrier laissait entendre qu'il était le meneur, et le vestige d'une vieille estafilade marquait son visage pourtant juvénile. Ses bottes étaient ornées d'éperons d'or, dont étaient dépourvues celles de ses compagnons ; il était chevalier.
Un quatrième cheval, sans cavalier, était chargé d'un imposant bagage, laissant entendre qu'ils venaient de loin.

Le ciel était dégagé à la mi-journée, mais la forêt dense qui recouvrait le nord du duché assombrissait la clarté. Du haut des versants boisés surplombant la route d'Harren, le vent charriait des feuilles mortes qui lévitaient dans le sillage des cavaliers, balayant le sol recouvert d'aiguilles de pin. La route serpentait, les irrégularités du terrain masquant l'horizon, et les encorbellements des hautes maisons d'un bourg leur apparurent au dernier moment.

Les bourgeois dans leurs maisons toisèrent avec un mélange de curiosité et de méfiance ces trois étrangers. Indifférents à l'attention dont ils faisaient l'objet, les trois hommes firent halte devant une auberge d'où émanait l'agréable chaleur d'une cuisine. Ils mirent pied à terre et attachèrent leurs montures devant l'établissement, en évidence devant une large fenêtre, de telle sorte qu'on pût garder un œil dessus depuis l'intérieur ; après quoi, ils entrèrent.

Dans la semi-pénombre de la taverne, le calme était relatif. L'établissement n'était pas bondé, mais n'était pas vide pour autant. Quelques poivrots en grande discussion débattaient à haute voix de quelque sujet sans intérêt, quand d'autres jouaient aux cartes, mais l'on n'avait guère de mal à s'y entendre.

Le chevalier flanqué de ses deux compères s'accouda au comptoir et, après avoir commandé un pichet de bière et du ragoût de mouton, en profita pour se renseigner :
« Nous cherchons la route de Malbuis.
- Parbleu, ça fait une trotte, répondit le patron, occupé à essuyer nonchalamment ses gobelets avec un chiffon sale. Qu'est-ce que vous comptez faire là-bas, mes braves sires ?
Les trois hommes échangèrent un bref regard. Après quoi le chevalier répondit :
- Nous allons traquer la Bête. »


Dernière édition par Melkhart di Maldi le Lun 11 Fév 2019 - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeLun 28 Jan 2019 - 22:30


Lorèdana ingurgitait avec nonchalance une bolée de fèves au lard accompagnée d’un quignon de pain, la petite gargote ne payait pas de mine, le cadre n’était pas des plus sympathiques, mais la ripaille était bonne et il y faisait chaud, c’était là tout ce dont elle avait besoin. Comme à son habitude, elle s’était installée dans un coin, dos au mur et face à la porte d’entrée. Un vieux réflexe qu’elle tenait déjà de l’époque où, accompagnée de son père elle venait se désaltérer après une dure journée de travail. La température extérieure n’était pas au plus bas pour la saison automnale, mais une paire d’heures passées dehors sans un bon doublet suffisaient à vous engourdir les extrémités. Elle n’avait décidé de s’arrêter que lorsque la faim commença à lui tenailler le ventre, la taverne se trouvait alors fort heureusement à quelques pas de l’endroit où elle se trouvait.

Elle repoussa le bol vide en soupirant d’aise et farfouilla dans son sac, il ne lui fallut que quelques secondes pour y trouver et en sortir sa carte, puis elle leva la main pour commander une cervoise fraîche qu’un des tenanciers lui apporta quasiment sur le champ. Lissant les bords de sa carte, elle se pencha au dessus de celle-ci et commença à l’étudier, de fines mèches cuivrées ne cessaient de lui tomber sur le nez, elle ôta une fine bride de cuir qui ornait son poignet et fit de son mieux pour ficeler sa crinière flamboyante. Son visage dégagé, elle ne prêta pas attention aux regards qui se posait sur le côté gauche de son visage, bien qu’elle fut fine et quasi imperceptible l’estafilade qui marquait sa mâchoire était bien visible pour les curieux les plus proches.

Sa peinte fraîchement servie trônait à sa droite, elle saisit la chope et avala une première gorgée puis s'essuya la bouche du revers de la main, elle entreprit de se replonger avec attention dans l’examen de sa carte mais un concerto de bottes frappées contre le sol de la taverne lui fit lever la tête. Trois individus étaient bruyamment entrés dans les lieux. Lorèdana les fusilla du regard et tenta de se recentrer sur son plan, les trois hommes commandèrent leurs pitance de façon si peu timorée qu’elle ne pouvait les ignorer. Avec dépit, elle décrocha les yeux de son parchemin pour les lever vers le comptoir. Elle encaissa une bonne lampée de cervoise et failli la recracher aux mots qui venait tout juste de parvenir à ses esgourdes, prononcés par l’un des nouveaux venus.

"- Nous allons traquer la Bête."

Les joues gonflées de gueuze, elle porta la main à sa bouche et ne sachant que faire se contenta d’avaler aussi doucement que possible le breuvage en tâchant de ne pas baver. Comment ça traquer la bête ? Les rumeurs qui parcouraient les villages environnants aussi vite que la peste étaient donc vraies, une bête rodait dans les parages et ces trois gaillards étaient en route pour l’abattre. Elle fit mine de reporter son attention sur sa carte mais tendit une oreille discrète aux déclarations des nouveaux arrivants.


Dernière édition par Lorèdana le Mar 5 Fév 2019 - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 22:20


Le tenancier s'était interrompu, le chiffon dans une main, une assiette sale dans l'autre. Il dévisagea les trois hommes, plissant le nez comme si un parfum désagréable flottait dans l'air. Une grimace dévoila une rangée de dents pas très propres.

« Je serais vous, j'irai pas, grogna-t-il.
- Par chance, vous n'êtes pas nous », répondit simplement le chevalier.

Le tenancier eut l'air surpris, mais ne se démonta pas pour autant :

« Vous n'avez pas idée de ce qui se passe à Malbuis, répliqua-t-il.
- J'en ai entendu bien assez pour m'en faire une idée.
- Vous êtes pas d'ici. Les gens qui sont pas d'ici, y croient pas à ces histoires.
- Je ne suis pas comme la plupart des gens.
- Vous croyez ? Les hommes comme vous, je les connais ; vous pensez que, parce que vous portez la maille et l'épée, vous pouvez tout régler. C'est un jeu pour vous ; mais gare, messires. Pour les gens d'ici, c'en est pas un. »

Le niveau des conversations dans la salle avait singulièrement baissé. Nombre de clients s'étaient tus et écoutaient à présent ce curieux échange avec un malaise palpable. Aucun d'eux ne prit toutefois la peine d'intervenir, ne voulant aucunement être mêlé, de près ou de loin, à ce qui concernait Malbuis.

« Ce que pensent les gens du coin n'est pas mon affaire, reprit le chevalier. Je ne suis pas venu chercher leur approbation. Je ne demande que le chemin de Malbuis ; le reste ne regarde que mes compagnons de route et moi-même.
- Y vous faudra une carte, répondit le tenancier en haussant les épaules. Vous êtes pas du Lyron, vous arriverez jamais à vous repérer par vous-mêmes. C'est sauvage, le Lyron. Les étrangers s'y perdent tout le temps.
Le chevalier esquissa un sourire agacé.
- C'est bien là notre problème, l'ami. Malbuis n'apparaît pas sur la nôtre. Sauriez-vous où nous pourrions nous procurer une carte assez complète ?
- Y s'trouve que je suis pas marchand de cartes, messire. »

L'un des comparses du chevalier poussa un grognement, avant d'exprimer à haute voix son agacement :
« Putain, maintenant il va nous falloir une carte trouver un marchand de cartes ! »
Le troisième compère, pour sa part, avait tourné la tête en direction de Lorèdana, et son regard s'était attardé sur le parchemin déplié à sa table. D'un geste du coude, il attira l'attention du chevalier, et bientôt, les trois hommes se désintéressèrent du tenancier pour fixer la voyageuse aux cheveux cuivrés.

Les bottes du chevalier résonnèrent sur le plancher tandis qu'il s'avançait vers la jeune femme. Ses compères dévisagèrent les clients alentours, qui se remirent bien vite à leurs conversations respectives. Alors, lorsque autour d'eux le brouhaha fut revenu peu à peu, le chevalier tira une chaise et s'assit face à elle.

« Pardonnez le dérangement, madame, dit-il d'un ton aimable. Pourrais-je jeter un œil à votre carte ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeLun 4 Fév 2019 - 15:57


Toujours attentive, Dana n’avait perdu aucune miettes de la conversation entre les trois comparses et le tavernier. Ce que racontait le gargotier eut pour effet de calmer toute la salle, ce dernier n’avait pas manqué d’arguments pour pousser les gars à renoncer néanmoins ceux-ci semblaient s’en soucier comme d’une guigne.  

Elle savait que les trois gaillards ne tarderaient pas à venir à sa rencontre. Elle rangea sa boussole dans le poitrail de son armure de cuir et ingurgita une nouvelle gorgée de boisson. S’ils comptaient la délester de son bien aussi facilement ils se méprenaient lourdement. Elle se redressa et regarda sans ciller celui qui semblait être le moins rustre venir à elle :


- « Pardonnez le dérangement, madame, pourrais-je jeter un œil à votre carte ? » lui avait-il demandé.

Lorèdana fit mine de s’étirer et posa les coudes sur sa carte, appuyant son menton sur le dos de ses mains jointes et plantant son regard dans celui de l’homme :


- « Bonjour Monsieur ! Eh bien, si vous voulez vraiment consulter cette carte il va falloir que l’on discute de contrepartie » lui répondit-elle en affichant un large sourire, sans le quitter de ses yeux émeraude. « Je ne rend pas service sans rien en retour, surtout à de parfaits inconnus. Mais je vous en prie, mettez-vous à l’aise et discutons, j’ai un peu de temps devant moi. »

L’homme avait l’air plutôt poli et amical et avec ça une véritable allure de chevalier, on ne pouvait pas en dire autant de ses camarades, s’il avait l’intention de rester discret, il aurait du se séparer de ces deux boulets. Elle acceptait de discuter avec lui car soyons franc, elle traversait une période plutôt calme et la moindre petite mission lui ferais le plus grand bien. Lorèdana brûlait d’envie de participer à l’expédition qui visait à déloger cette fameuse bête dont tous avaient connaissance mais que tous craignaient. Elle jaugea son allure un instant, avant de rediriger ses prunelles vers les siennes :

- « Qu’avez-vous à me proposer comme monnaie d’échange ?» demanda t-elle.

La jeune femme spécula pour elle-même sur l’origine de la bête que les hommes avaient décidé de traquer. La Péninsule regorgeait de bestioles diverses et le Duché d’Erac ne faisait pas exception, nous avions notre le lot de créatures plus ou moins sympathiques malheureusement, elle ne pouvait en savoir plus sur le prétendu monstre car les habitants étaient soudainement frappés de mutisme lorsque le sujet était évoqué. Elle comptait bien sur le chevalier pour éclairer sa lanterne.


Dernière édition par Lorèdana le Mar 5 Fév 2019 - 23:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMar 5 Fév 2019 - 21:31


C'était donnant-donnant, bien sûr. Le chevalier s'y attendait, mais il était tout de même un peu déçu. Il semblait qu'en ce bas-monde, les hommes et les femmes n'aient rien d'autre à coeur que le gain qu'ils pouvaient obtenir. Où était l'abnégation ? Le dévouement ? La bonté ?

Mais il ne montra rien de sa contrariété. Il pouvait comprendre. C'était facile pour lui de jouer les preux ; il était né avec une cuillère en argent dans le bec, et bien qu'il ait choisi de mener une vie rude et sans confort, il avait toujours eu un point de chute en cas de coup dur. Les gens du commun n'avaient pas cette chance ; ce n'était pas par avarice que cette femme réclamait compensation, mais par nécessité.

Il jaugea son interlocutrice du regard, se demandant ce qui pouvait bien l'amadouer. Elle était plutôt jolie, malgré la fine entaille qui marquait le bas de sa mâchoire. Ses habits de voyage et sa peau marquée par le froid laissaient entendre qu'elle n'était pas du coin. Ce pouvait être une voyageuse ayant connu des problèmes, ou la rombière d'un soiffard à la main un peu lourde ; vu qu'elle était seule et qu'elle ne manquait pas de caractère, le chevalier penchait plus pour la première solution. Dommage ; si c'avait été l'autre, il aurait aisément pu lui être utile.

« J'aimerai pouvoir vous dédommager, dit-il calmement, mais nous manquons de liquidités. J'ai peut-être une idée. Voyager seule n'est guère prudent, a fortiori pour une femme. Si nos chemins vont dans le même sens, nous pourrions faire la route ensemble. Au début. » Il désigna d'un signe de tête ses deux comparses, qui attendaient un peu plus loin. « Mes gars n'ont pas l'air finauds, mais vous n'avez rien à craindre d'eux. Ni de moi. »


Dernière édition par Melkhart di Maldi le Mer 6 Fév 2019 - 13:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMar 5 Fév 2019 - 23:37


Lorèdana était abasourdie par ce qu’elle entendait, il la prenait pour une femme vénale et désemparée, tout ce dont elle avait horreur ! Elle réprima l’envie dévorante de se lever et de partir sur le champ et prit un instant pour réfléchir et trouver la force de rester courtoise :

- « Je n’ai ni besoin d’argent, ni d’escorte, j’aimerais que nous soyons clairs là dessus, ne vous sentez donc pas éconduit mais votre proposition ne m’intéresse pas le moins du monde. » objecta-t’elle d’une manière qu’elle trouva étonnement calme. « Néanmoins, j’ai moi-même un marché à vous soumettre maintenant que vous avez formulé le votre. » poursuivit-elle.

Elle hésita quelques instant, cherchant comment amener la proposition d’une manière qui jouerait en sa faveur, un groupe d’hommes n’acceptera jamais l’idée qu’une femme rejoigne les rangs, ce n’était pas une chose qui se faisait dans le coin. Mais Dana était une rêveuse, et pour réaliser ses souhaits, son père lui avait enseigné d’aller toujours droit au but :

- « Je sais ce que vous cherchez, vous et vos deux camarades, j’ai entendu votre conversation avec le tenancier. » elle fit tourner son index sur sa carte : « Et visiblement vous avez besoin de ça pour vous orienter » ajouta t-elle en désignant le parchemin du menton, puis tout en enroulant la carte sur elle-même elle hissa son regard vers les iris azur de son interlocuteur :

- « Je veux faire partie de l’expédition. » lâcha t-elle avec une insolente assurance. Elle tassa doucement le parchemin sur le bord de la table et fit glisser la bride de cuir qui retenait sa chevelure incandescente et s’en servit pour sceller la carte.

- « Cette carte est à vous mon cher, mais uniquement si je fais partie du voyage, c’est ma seule requête » lui dit-elle en agitant le rouleau de parchemin, puis en le glissant dans son sac.

- « Sachez que, par ailleurs si vous refusez, je prendrais de toute façon la route seule, rien d’exceptionnel en ce qui me concerne contrairement à ce que vous avez l’air de penser. » lâcha t-elle en posant son dos contre l’appui de la banquette de bois.  

Son dialogue ne se voulait pas cassant, mais elle tenait à ce que le chevalier comprenne qu’elle était loin d’être une vulgaire ménagère. Il serait plus facile pour elle d’évoluer avec ces trois gars que seule, mais s’il le fallait, elle n’hésiterais pas et se préparerait à entreprendre la mission en ermite. Pensive, elle sourit au souvenir de son cher maître d’arme la félicitant et lui ébouriffant la chevelure entre deux passes endiablée. Cette évocation suffit à lui rendre sa contenance et à nourrir sa détermination qui flamboyait maintenant au plus profond de son âme.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMer 6 Fév 2019 - 13:21


Le sourire du chevalier s'était effacé. Il passa une main dans sa barbe naissante, l'air décontenancé ; pour le coup, il n'avait vraiment pas prévu ça.

Il considéra un moment la jeune femme et la requête qu'elle venait de lui soumettre. Il n'était pas sûr de saisir les raisons qui la poussaient à vouloir les accompagner. Voulait-elle terrasser le monstre, elle aussi ? Et dans quel but ? La gloire ? Une récompense qu'on lui aurait promise ? Une vengeance personnelle ? L'ennui, c'est qu'il ne savait rien d'elle. Qu'elle les accompagne pour faire un bout de chemin, c'était une chose ; qu'elle se joigne à leur quête en était une autre.

« Savez-vous dans quoi vous vous lancez ? Demanda-t-il prudemment. Notre expédition n'a rien d'autre à nous offrir que beaucoup d'inconfort et de danger. Il n'y aura ni trésor, ni aucune sorte de récompense, hormis... hormis un certain sentiment de justice. »
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeLun 11 Fév 2019 - 19:14


Tous ses efforts pour formuler sa demande étaient réduits à néant car la mine qu’affichait l’homme à présent, trahissait sa contrariété. Il ne s’était visiblement pas attendu à ce qu’un tel arrangement soit évoqué. Lorèdana comprenait néanmoins parfaitement qu’il puisse être perturbé par sa requête, ce qu’elle lui avait proposé n’était pas chose commune. Il la scruta un instant, que pouvait-il penser à ce moment précis ? Elle eut l’impression qu’il ne la pensait pas capable de partir à l’aventure, et encore moins de terrasser une bête, quelle qu’elle soit.

Quant à la confiance, ils étaient trois grand gaillards, elle ne ferait sans aucun doute pas le poids contre eux, si quelqu’un était en position de réclamer une preuve de confiance c’était bien elle. Cette pensée la fit flancher, sa soif d’aventure lui avait empêché de considérer les choses avec raison. Une fois en pleine nature, qu’est-ce qui empêcherait les trois hommes de lui subtiliser sa carte et de la laisser pour morte, un chevalier ne se comporterais sûrement pas comme ça, mais quand était-il de ses acolytes ? Elle avala sa salive avec difficulté.


- « Savez-vous dans quoi vous vous lancez ? Notre expédition n'a rien d'autre à nous offrir que beaucoup d'inconfort et de danger. Il n'y aura ni trésor, ni aucune sorte de récompense, hormis... hormis un certain sentiment de justice. »

- « Non, je ne le sais certainement pas, l’aventure n’est pas un problème pour moi et quant au trésor, comme je vous l’ai dit, ce n’est pas après ça que je cours. La justice est une excellente motivation en ce qui me concerne. »


Elle marqua une pause, doutant un dernier instant :

- « Mais vous avez raison, c’était inconsidéré de ma part et l’ennui qui m’afflige ces derniers temps fait que je cherche à m’engouffrer dans toute brèche me faisant miroiter un peu d’aventure. Abandonnez ce marché, ce n’était pas une proposition mûrement réfléchie. » s’excusa-telle avant de terminer sa pinte.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMar 12 Fév 2019 - 0:31


Une ouverture semblait se dessiner ; puis la femme changea brusquement d'avis. Le chevalier écarquilla les yeux, déconcerté, et la dévisagea, pensif, ses doigts tapotant nerveusement le bord de la table. Il devinait sans mal la raison cachée de cette volte-face : elle avait beau assurer ne pas être intéressée par l'argent, voilà qu'elle filait à la missédoise maintenant qu'elle savait qu'il n'y avait aucune récompense à la clé. Il le regretta ; pendant un bref instant, il avait cru qu'elle était réellement capable d'abnégation. Enfin, tant pis...

Là, il l'aurait sans doute laissée filer, se disant qu'après tout, ils n'auraient pas ce drôle d'oiseau dans les pattes. Que c'était un mal pour un bien, et tout le tintouin.

Mais premièrement, ça ne résolvait pas son problème de carte.
Et deuxièmement, c'était une rousse.

« Attendez », dit-il avant qu'elle ne cherche à lui fausser compagnie, « s'il vous plaît. Je suis sûr que nous pouvons trouver un terrain d'entente. »

Mais comment ?
Peut-être en lui expliquant pourquoi il avait tant besoin de cette carte.
Il résolut dès lors de se montrer moins avare d'informations, et entama son récit :

« Il y a un peu plus d'un mois, un voyageur m'a rapporté que des choses étranges se passent dans un petit village isolé du Lyron. Des gens y disparaissent depuis quelque temps... des gens en nombre suffisant pour que cela en devienne inquiétant. Pour ne rien arranger, les habitants se sont mis à tomber malades, quelque temps après les premières disparitions. Les gens du coin pensent que quelque chose de malsain erre dans les parages et aurait empoisonné l'eau de la rivière. »

Tout en parlant, il fixait intensément la rouquine, comme s'il craignait de perdre son attention. De toute évidence, il comptait énormément sur son aide. Du moins, l'aide de sa carte.

« Au début, je n'ai pas vraiment prêté attention à cette histoire. Mais le nom de Malbuis ne m'était pas inconnu, et j'en ai de nouveau entendu parler, il y a quatre ennéades, de la bouche d'un marchand eraçon de passage à Diantra. L'histoire se répand. Vous voyez comme le tenancier était effrayé lorsque j'ai abordé le sujet. Il n'était pas le seul ; tout le monde ici en a peur, suffisamment pour se tenir éloigné de l'endroit. » Il haussa les épaules. « Ce qu'il y a là-bas, je n'en sais rien. J'ai entendu toutes sortes de rumeurs, et n'accorde crédit qu'à peu d'entre elles... il n'est pas aisé de démêler le vrai du faux. Mais il se trame quelque chose à Malbuis. Il se peut, pourtant, que nous ne trouvions strictement rien... je suis d'ailleurs persuadé que les autorités locales ont déjà tenté de s'attaquer au problème, et aucune créature des ténèbres n'a été débusquée jusqu'à maintenant. Pourtant... eh bien, les gens disparaissent... »
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMar 12 Fév 2019 - 13:58


Lorèdana s’était levée et avait ramassée Feuille sur l’assise du banc de bois quand l’homme l’interrompit, elle reposa alors l'épée et se rassit. L’homme avait beaucoup de choses à raconter et elle l’écouta avec attention. Cela faisait donc un peu plus d’un mois que la bête sévissait dans les contrées de Malbuis et on reliait plus ou moins une étrange vague de maladie aux disparitions. Comme à chaque fois qu’elle réfléchissait elle se mordillait la lèvre inférieure interrogeant sa mémoire. Elle n’avait jamais entendu parler d’une bête potentiellement venimeuse dans le coin, mais une piste était une piste. L’apparence de la bête semblait cependant inconnue, ce pouvait donc tout aussi bien être une créature anthropomorphe, humaine ou d’une autre race d'ailleurs. Le récit que lui faisait l’homme lui donnait encore plus envie de partir chercher la bête elle aussi, envie qu’elle refréna aussitôt.

Dana sourit à l’évocation des autorités locales, ces mêmes autorités locales faisaient souvent appel à des gens comme elle pour effectuer le sale boulot, mais si une prime avait été déposée sur la tête de la « Bête » alors elle l’aurait forcement su. Elle ne pouvait peut-être pas participer à la traque, mais elle pouvait bien les aider un peu, ça serait sa petite contribution.


- « Écoutez, je ne peux pas vous donner cette carte, c’est un de mes outils de travail les plus indispensables, mais je vais quand même tenter de vous aiguiller. »

Elle qui préparait ses voyages de la façon la plus organisée possible, elle était tout de même un peu surprise que ces hommes aient décidé de partir sans la moindre carte et avec le peu d’informations dont ils disposaient. Elle ressorti sa carte, la déplia soigneusement sur la table et se pencha au dessus :

- « Nous sommes ici. » Elle pointa un endroit et fit glisser son doigt sur la carte. « Malbuis se trouve juste ici, la route qui vous y mènerait débute au Sud du petit bourg où nous nous trouvons, juste là. » dit-elle en pointant un nouvel endroit sur la carte. « Ce qui veut dire... » elle se redressa et extirpa sa précieuse boussole de son corset de cuir et la posa à plat sur la table « ...que vous devez prendre la route à droite en sortant de la taverne, vous tomberez sur un embranchement un peu plus loin et la route sera normalement indiquée. » Elle replaça sa boussole à l’intérieur du bustier, et enroula sa carte. « Si je peux me permettre de vous conseiller, ne vous rendez pas tout de suite à Malbuis et interrogez les chasseurs du coin sur le genre de bestioles qui foisonnent par-ici, il s’agit peut-être d’une bête venimeuse, mais ça pourrait tout aussi bien être un de nos semblables, je vous dirais donc de vous faire plus discret à Malbuis et de ne pas crier sur tous les toit le but de votre escale. » dit-elle en rangeant le parchemin dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMer 13 Fév 2019 - 10:33


Le chevalier tira des replis de son manteau sa propre carte, qu'il étala sur la table afin de pouvoir la comparer avec l'autre. Ce faisant, alors qu'il se penchait sur le parchemin pour mieux suivre les indications de l'aventurière, son front rencontra une mèche de cheveux roux ; il comprit qu'il s'était un peu trop avancé et recula la tête, un peu gêné. Il évita de regarder son interlocutrice, espérant qu'elle n'ait rien remarqué.

D'emblée, il réalisa que sa propre carte était infiniment moins précise, non seulement sur la localisation de certains lieux, mais plus encore quant à la configuration des routes. Les deux cartes semblaient même, en de nombreux points, se contredire. On m'a refilé une carte moisie en fait, comprit-il, écœuré. Mais l'autre était-elle forcément plus juste ? Le Lyron était sauvage ; dans des contrées comme celle-ci, la cartographie était un exercice des plus complexes. Et il n'était pas certain, malgré les dires de la jeune femme, que la route du village soit réellement indiquée. Du moins si elle l'était, le chemin à emprunter devait être sinueux, et potentiellement difficile à repérer.

Pensif, il releva la tête, se laissant distraire par le petit manège de la rouquine qui jouait avec sa boussole. Il la suivit nonchalamment des yeux, puis, remarquant qu'elle rangeait l'objet dans son corset, détourna aussitôt le regard ; il espérait qu'elle n'ait pas mal interprété cette œillade involontaire, mais le rouge qui lui montait aux joues trahirait peut-être son embarras.

Il devait reconnaître qu'elle l'avait bluffé. Non pas parce qu'elle cachait des objets contre une poitrine que l'on devinait désirable, mais pour l'assurance avec laquelle elle avait repéré l'itinéraire. De toute évidence, elle avait depuis longtemps l'habitude de voyager en solitaire, et savait parfaitement s'orienter. Tout en ayant le talent de mieux choisir ses cartes que lui.

Oui... il semblait bien, tout compte fait, qu'elle aurait été utile à leur groupe.
Quel dommage qu'elle ne soit plus intéressée.
En son for intérieur, le chevalier pesta contre lui-même. Il aurait dû se montrer moins hésitant, plus enthousiaste, au lieu de quoi il l'avait découragée.

«  Eh bien, merci infiniment », dit-il enfin. « Vous nous avez bien aidés. Je réalise que vous cela aurait été une chance de vous avoir avec nous dans cette quête, mais je ne saurais vous y contraindre. Vous préférez vous tenir à l'écart du danger, c'est bien normal. N'importe qui éprouverait de la crainte. »

Il réprima un rictus, en se demandant si elle mordrait à l'hameçon. Si elle avait un peu de caractère, il ne faisait guère de doute qu'elle ne supporterait pas de donner l'impression d'avoir peur.
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeVen 15 Fév 2019 - 18:44


- « Eh bien, merci infiniment, vous nous avez bien aidés. » lui avait-il répondu.

C’est comme ça que toute cette histoire allait finir, sur un petit service rendu et rien de plus. Si elle avait été, elle aussi, flanquée de deux condisciples, elle n’aurait pas hésité une seule seconde et se serait lancée à corps perdu dans cette fichue mission.


- « De rien, si je peux me rendre utile. » lâcha t-elle non sans amertume.

- « Je réalise que cela aurait été une chance de vous avoir avec nous dans cette quête, mais je ne saurais vous y contraindre. Vous préférez vous tenir à l'écart du danger, c'est bien normal. N'importe qui éprouverait de la crainte. »

Elle leva les yeux sur le chevalier, se sentant plutôt flattée par ses paroles. Cette chance dont il parlait elle aurait aimé la saisir, il n’en avait pas idée à quel point. Néanmoins il n’avait visiblement pas conscience de la personne qui lui faisait face, Lorèdana était loin d’être du genre à se mettre à l’écart du danger, elle afficha un petit sourire espiègle :

- « Oh, ne prenez surtout pas ça pour de la crainte ! Le fait est que vous êtes en supériorité, vous et votre petite bande, et en y réfléchissant bien, si ça tournait mal, je serais bien la plus vulnérable dans cette histoire vous ne croyez pas ? » questionna t-elle. « Vous êtes de parfaits inconnus pour moi et je ne mets pas aussi facilement ma vie en gage, je suis téméraire mais je tiens à rester vivante, bien que l’aventure soit plus que tentatrice. »

Il était dans la nature de la jeune femme de se méfier, nombre de fois elle avait pu observer la bêtise et la cruauté des hommes, surtout lorsqu’ils se trouvaient en bande. Dans de telles conditions elle passerait son temps à l’écart du groupe et douterait à tout moment de ses compagnons, ce qui n’était pas vraiment l’objectif d’une cohorte.

- « C’est une question de confiance si vous préférez » poursuivit-elle. « De plus nous ne nous sommes même pas présentés comme il se doit il me semble. » lui dit-elle sans le lâcher du regard.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 10:41


Le chevalier afficha un air contrit lorsque l'aventurière révéla qu'elle ne pouvait se fier aveuglément à lui. Allons, quoi, cela ne se voyait-il pas qu'il était parfaitement digne de confiance ? L'honnêteté ne se lisait-elle pas dans ses yeux de preux chevalier ? Il semblait que non, et il dût encaisser cette vérité. Il soupira, mais il n'était pas fâché ; il comprenait qu'elle ait besoin de savoir à qui elle avait affaire.
Il se présenta donc.

« Je suis Melkhart, chevalier de la noble maison apheloise des Maldi. Ma sœur Victoria est la comtesse de Sybrondil ; feu mon frère Maciste fut duc de Soltariel. Moi, je ne suis personne, madame ; rien qu'un chevalier sans terres, et c'est fort bien ainsi. Je n'ai nul intérêt à vous nuire, car vous ne semblez pas riche et que je réprouve l'avarice et la cupidité. Et si vous deviez me craindre pour d'autres raisons qui sont innommables, sachez que Néera guide mes actes, et que ma foi en la déesse est sincère. »

D'un signe de tête, il désigna ses deux comparses qui se tenaient toujours à l'écart.

« Certor est mon sergent d'armes, un peu rustre dans son genre, mais il a bon cœur, croyez-moi. Waël est mon écuyer, et s'il n'a plus la vaillance de ses jeunes années, il m'est fidèle autant qu'à lui-même. Ce sont tous deux mes amis, et vous n'aurez pas à vous défier d'eux. »

Son regard revint se poser sur la rouquine, et il attendait, désormais, qu'elle se présente à son tour.

Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 17:32


L’homme commença donc les présentations, la jeune femme avait donc affaire à un noble chevalier, elle se détendit un peu à cette nouvelle. Il présenta ensuite brièvement sa petite bande et elle se tourna vers eux, le discours qu’il tenait à leur propos semblait sincère. Elle ne pu s’empêcher de se demander comment ces deux là réagiraient si ils devaient l’accueillir parmi eux durant leur périple. Dana avait l’habitude des réactions mordantes, elle y avait souvent affaire, il n’y avait qu’aux alentours d’Ernal que les gens étaient relativement habitués à voir la jeune femme déambuler avec ses armes. Ceux qui la connaissaient le mieux étaient même bien contents de savoir qu’elle était là, car les petits bourgs comme les leurs ne faisaient malheureusement pas l’objet d’une surveillance constante. Elle avait tout de même eu droit à son comptant d’hostilité, de la part d’hommes comme de femmes. Plusieurs fois on lui avait délibérément manqué de respect, elle ne disait rien, mais elle n’a pour autant jamais chercher à camoufler ses armes ou éviter de se promener avec, elles faisaient partie d’elle.

Elle les détailla vaguement avant de revenir à Melkhart, se demandant encore si elle pouvait leur faire confiance, à tous. Le chevalier ne semblait vraiment pas être une personne peu recommandable, et elle chercha la fausseté dans son regard  mais où elle ne trouva finalement rien de malsain. Dana se décida à lui tendre une main délicate mais ferme :


- « Lorèdana, humble fille de forgeron, mais tout le monde m’appelle Dana, je passe mon temps à courir l’aventure et j’effectue aussi quelques besognes pour le compte de la maréchaussée. »

La jeune femme n’avait pas à en rougir, elle œuvrait avant tout pour la justice, la prime elle, comptait bien moins que la satisfaction d’avoir éloigné le danger et étouffés dans l’œuf d’éventuels méfaits. Une grosse partie de ses économies lui servaient principalement à se nourrir et s’équiper, elle versait le surplus aux deux hommes les plus importants de sa vie. Son père, sans qui elle n’aurait jamais pu devenir la jeune femme accomplie quelle était aujourd’hui, et son Maître d’Arme qui avait fait d’elle une fine lame et avait accepté de l’instruire malgré les mœurs qui condamnent encore de nos jours les femmes portant les armes.

- « Je pourrais savoir en quoi je pourrais vous être utile ? Hormis le fait que je possède une carte de la région bien sûr. » demanda t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMer 20 Fév 2019 - 10:04


L'aventurière en dit bien peu sur son compte, mais Melkhart pouvait à présent mettre un nom sur ce visage pâle et ces yeux verts. Lorèdana. Il fit appel à ses connaissances parcellaires sur les origines des noms, cherchant à deviner d'où elle pouvait bien venir, mais celui-là lui était inconnu. Les noms de roturiers étaient plus variés que ceux des nobles ; difficile d'y voir une signification. Son timbre de voix, son teint de peau diaphane, ses manières un peu rudes évoquaient une nordienne, mais elle aurait tout aussi bien pu naître à Ydril. Lorèdana. Ça ne lui évoquait rien du tout, mais c'était joli.

« En quoi pourriez-vous m'être utile ? » répéta-t-il. « Vous m'avez l'air plutôt dégourdie, et non contente d'avoir une carte assez précise, vous savez vous en servir. Nous allons nous aventurer dans les bas-fonds du Lyron, et j'ai le sentiment que nous ne serons pas trop de quatre. » Il s'approcha doucement, et ajouta à voix basse : « et puis, ne le leur dites pas, mais je ne serais pas fâché d'avoir des conversations avec quelqu'un d'autre que Certor et Waël. Ce sont mes amis et ils sont formidables, mais vous verrez : ils sont aussi très chiants. »
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 21:13


Elle pouffa de rire à l’évocation des compagnons ennuyeux de Melkhart, l’homme avait donc besoin de papoter un peu, ne serait-ce que pour égayer ses longues journées de voyage. Lorèdana elle, avait l’habitude de musarder seule et la conversation n’était donc pas indispensable pour elle, mais elle devait avouer que l’idée de pouvoir échanger avec quelqu’un était loin de lui déplaire :

- « Et qu’est-ce qui vous dis que je ne suis pas chiante moi aussi ? » lui dit-elle. « Après tout, je ne suis peut-être qu’une petite cruche de sauvageonne absolument barbante, et là, vous voilà dans de beaux draps ! » déclara t-elle en émettant un rire franc.  

L’homme était néanmoins convaincant et après tout, rien ne l’engageait de manière définitive, si les choses commençaient à tourner en sa défaveur elle pourrait toujours partir de son côté. Le fait est qu’il acceptait de s’encombrer d’elle et elle se devait d’en profiter d’autant que le chevalier avait l’air d’être de bonne compagnie :

- « Je plaisante, il paraît que je ne suis pas si ennuyeuse que ça et je suis sure que vous aurez l’occasion de découvrir quelques autres domaines dans lesquels je pourrais vous être utile. » Elle lui sourit.

Ses talent en matière de forge et sa lame leur serait sûrement profitable, il serait toujours temps de faire ses preuves. Dana s’amusait quelque peu de cette situation et imaginait sincèrement la surprise frappant le chevalier le moment venu.


- « Bon… » soupira t-elle « J’aimerais bien avoir quelques garanties de votre part, le problème c’est que je ne vois pas très bien moi-même ce qui pourrait me convaincre de vous faire confiance. » s’exclama t-elle plutôt embarrassée.

A ce moment de la conversation, elle aperçut du coin de l’œil un homme visiblement aviné se diriger, chancelant, vers la table où ils étaient installés et un instant plus tard le poids d’une grosse paluche vint s’écraser sur son épaule. Elle se retourna vivement, une odeur repoussante d’alcool frelaté lui chatouilla les narines lorsque l’homme approcha son horrible faciès de son visage. Il poussa un long grognement qui se voulait certainement être une phrase que Dana fut incapable d’interpréter malgré sa connaissance du langage pochtron.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeSam 23 Fév 2019 - 14:24


Melkhart n'eut pas vraiment le temps de comprendre ce que voulait l'importun - bien qu'avec le recul, sa voix chevrotante au souffle aviné avait probablement baragouiné une invitation à danser. Le sang du Sybrond ne fit qu'un tour ; Melkhart se leva brusquement et, fondant sur le soiffard, le poussa violemment en arrière pour en découdre plus loin.

L'ivrogne avait de la poigne. En témoigna le violent crochet du droit qui envoya Melkhart au tapis - enfin, sur le sol poussiéreux, parce qu'il n'y avait pas de tapis dans ce rade.
Ce furent Certor et Waël qui arrivèrent à la rescousse, tandis que le tenancier hurlait à tout le monde de se calmer et de foutre le camp. Certor fut le plus prompt à réagir : il se saisit d'une chaise, et la leva bien haut pour l'écraser sur la vilaine trogne de l'importun. Allez savoir comment, le tenancier qui cherchait à s'interposer la prit en pleine face et s'écroula, assommé.

La taverne se vida peu à peu, ne laissant là qu'un Certor tenant une moitié de chaise, un Waël qui rechignait à l'effort de se battre, une Lorèdana déconfite, un ivrogne en colère, un Melkhart se relevant péniblement avec le nez ensanglanté, et un tenancier étendu dans la poussière entre des copeaux de bois.
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeLun 25 Fév 2019 - 15:19


Tout avait été si vite que la jeune femme ne su même pas de quelle manière elle devait réagir, elle regardait la scène sans bouger et ne reprit ses esprits que lorsque tout redevint calme. Dana se dirigea alors vers Melkhart et l’aida à ce remettre sur pied, puis elle hissa le pauvre tenancier à l’écart de la zone sinistrée. Elle s’empara du torchon qui avait volé de l’épaule du tavernier  dans la bagarre et le tendit au chevalier :

- « Vous saignez du nez. » lança t-elle d’une voix neutre.

L’ivrogne continuait à marmonner des paroles incompréhensibles rappelant soudain sa présence à la jeune femme qui fonçait désormais sur lui, ses nerfs se réveillaient au fil de ses pas, elle prit son élan et étira son poing aussi loin que possible, avant de l’abattre sur le crâne de l’ivrogne qui s’étala au sol. Une violente douleur irradia dans toute sa main et lui remonta jusqu'au coude, elle poussa un petit gémissent et secoua sa main en soufflant dessus comme-ci cela allait la soulager. Elle se retint d’ensevelir le soûlaud sous un monceau d’injures et détourna son regard de la loque humaine qui se trouvait maintenant à ses pieds. Elle se tourna vers Waël :


- « Et vous ? Vous ne pouvez pas au moins vous occuper un peu de votre seigneur ? » cracha t-elle en voyant que le nez de Melkhart ne semblait pas vouloir s’arrêter de saigner, puis elle reporta son attention sur Certor :

- « Où vous avez appris à viser ? Vous me rappellerez de me tenir hors de portée de la moindre chose qui pourrait vous servir d’arme à l’avenir. » dit-elle en le fusillant du regard.

Elle retourna près du banc où elle était assise et récupéra Feuille et son sac duquel elle tira sa bourse, et avec sa main valide, elle en extirpa dix écus et les posa sur le comptoir, elle regarda le gargotier qui semblait peu à peu reprendre ses esprits :

- « Ça c’est pour la chaise. » lui dit-elle d'un ton qui se voulait plus doux et en désignant la monnaie.

Elle avait été submergée par les nerfs et il était grand temps qu’ils se sauvent, ils avaient causé assez d’ennuis à ce pauvre homme.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeSam 2 Mar 2019 - 18:06


L'incident clos, les aventuriers ne s'étaient guère attardés dans la taverne. Suivi de ses compères - et de Lorèdana - Melkhart était sorti, la brise automnale caressant son visage endolori. Au moment de récupérer les chevaux, Certor et Waël avaient échangé un coup d'oeil interloqué, avant de l'interroger du regard quant à la présence de l'aventurière à leurs côtés ; un hochement de tête du chevalier les incita au silence. Lorèdana n'avait même pas eu le temps de dire oui, mais il semblait qu'elle ait pris sa décision par la force des choses.

Tous quatre avaient quitté le petit bourg sur ces entrefaites, n'y laissant que le souvenir bref mais tumultueux de leur courte halte, pour s'enfoncer plus avant dans le Lyron.

Vers Malbuis.


*  *  *


Ils avaient franchi une heure plus tôt le fameux embranchement mentionné par Lorèdana à la taverne. Depuis lors, la végétation se faisait toujours plus dense et les chemins plus sinueux, mais l'on pouvait encore progresser à cheval. Le Lyron véritable se révélait à eux, plus sauvage, et en apparence plus désert que le reste du pays eraçon. Melkhart chevauchait en silence, sentant au-dessus de lui les branches des arbres s'agiter au gré du vent tandis que leurs feuilles mortes tournoyaient dans les airs et recouvraient les sentiers. Derrière lui, Certor pérorait gaillardement sur ses vieux souvenirs de guerrier, entendu, sinon écouté, par les oreilles sceptiques de Waël et par une Lorèdana restée jusque là en retrait.

« Ceux qu'ont pas connu Alonna savent rien de c'qu'est la violence. La dernière vraie grande incursion noirelfique en péninsule - pas celle d'il y a deux ans, ça c'était de la gnognote - j'peux vous dire qu'y fallait en avoir dans l'slibard pour les affronter, ces pourritures grises. Quelle bataille, mes amis, quelle bataille ! C'était en 995, mais je m'en rappelle comme si c't'ait hier. Melkhart d'vait encore sucer son pouce, haha !
- C'était en 997, répliqua Waël.
- C'est ça, monsieur je sais tout, grogna Certor, fais le mariole avec tes dates ; n'empêche que j'y étais, moi ! Et le souvenir reste aussi intact qu'au premier jour. L'chevalier que j'servais à l'époque, un trou de balle christabellain, vavasseur d'la reine, a cané pratiquement dès l'début. Je l'ai vu se jeter sur une pique, l'imbécile. J'l'ai jamais retrouvé après la mêlée. Ca défouraillait à foison, une vraie boucherie, jamais r'vu un truc pareil.
- C'est parce que t'es devenu un ivrogne ensuite.
- L'ivrogne il t'empapaoute, trou d'balle. T'aurais été là, tu t's'rais planqué ou t'aurais fait l'mort, courageux comme t'es. »

Fatigué d'entendre ses deux compères se chamailler, Melkhart fit ralentir l'allure à sa monture, laissant ainsi Certor et Waël lui passer devant tout en continuant de s'invectiver. Se retrouvant à hauteur de Lorèdana, Melkhart cala son allure sur la sienne et engagea la conversation :

« J'espère que vous n'êtes pas déjà lasse d'entendre Certor radoter sur ses prétendus exploits ; ce n'est que le début, croyez-moi.
- J't'ai entendu, Melkhart ! » grogna le cavalier en se retournant et en faisant la grimace, révélant sa vilaine bouche orpheline de plusieurs dents. « Soyez pas dupe, mamz'elle », ajouta-t-il à l'attention de Lorèdana, « quand y'aura du grabuge, vous s'rez bien contente qu'un d'nous ait bourlingué.
- C'est peut-être elle qui te sauvera le derrière », fit remarquer Melkhart avec amusement. « Comme elle l'a fait tout à l'heure. »

Certor se contenta d'une nouvelle grimace ponctuée d'un haussement d'épaules. Waël lui lança une autre vacherie, et les deux repartirent à se chamailler ; tandis que leurs voix résonnaient dans la nature sauvage du Lyron qui défilait autour d'eux, Melkhart s'adressa une nouvelle fois à Lorèdana :

« C'est bien que vous soyez venue. Puis-je vous poser une question ? Vous serez en droit de m'en poser une en retour. Pourquoi avez-vous choisi de vivre ainsi ? D'aventure, je veux dire. »
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeLun 4 Mar 2019 - 14:43


Ils se mirent tous trois en route et Lorèdana commençait tout juste à se décrisper un peu. Elle continuait à plier et déplier sa main pour lui éviter de se verrouiller. Écoutant avec nonchalance les récits héroïques de Certor, elle réagit à peine. Ceux-ci étaient sûrement narrés dans le but de les épater, mais l’homme s’étant montré inactif un peu plus tôt ne saurait lui arracher le moindre sursaut d’admiration. Quand elle le verrait agir, alors elle se permettrait d’être enthousiaste en ce qui concernait le vieil homme et le fait qu’il en ait potentiellement « dans le slibard » pour reprendre son expression. Le chevalier prévenant lui avait d'ailleurs demandé si ces récits ne le lassaient pas, elle se fit un plaisir de répondre :  

- « Une chose est sûre, ce vieil écuyer me semble bien plus bavard qu’efficient. » répondit-elle au chevalier sans ce soucier de ce que Certor en penserait.

Melkhart y avait été un peu fort, Dana n’avait pas vraiment sauvé la mise de Certor et ce n’était en aucun cas son but, elle avait surtout trouvé le meilleur moyen de passer ses nerfs et de défendre le chevalier par la même occasion. Le vieil homme ne méritait aucun secours, comme il n’en avait dispensé aucun à son seigneur en temps voulu. Il n’avait même pas l’air de se sentir un peu honteux de son comportement et de son inaction. C’est bien sur sa vieille caboche que le poing de la jeune femme aurait pu s’écraser, elle avait son avis sur le personnage et toutes les grandes aventures qu’il pouvait raconter n’y changerait pas grand-choses.

Le chevalier semblait disposé à discuter avec elle et Dana se détendit d’avantage, il voulait savoir ce qui l’avait poussée à partir à l’aventure :


- « Et bien, mon père me racontait encore il y a pas si longtemps que je n’ai jamais tenu en place. Apparemment j’ai toujours eu cette fibre de baroudeuse, cet attrait pour la nature et le voyage et puis, j’ai aussi cette volonté tenace d’aider les gens. J’essaie de faire ce qui me semble le plus juste, pour le bien de tous. Il n’y a que ça qui me motive à faire ce que je fais. » elle sourit sans vraiment s’en rendre compte puis elle tourna son visage vers lui :

- « Et vous Sire Melkhart, pourquoi la chevalerie ? » demanda t-elle à son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMar 5 Mar 2019 - 22:08


Melkhart écouta le récit de la jeune femme avec un intérêt réel, quoique ce récit fort court le laissa quelque peu sur sa faim. C'est qu'il aurait bien aimé en savoir plus ; quand bien même on avait la fibre aventurière, on ne décidait pas du jour au lendemain de s'engager dans une vie d'errance, d'autant qu'elle semblait affirmer l'avoir fait par choix et non par nécessité. Le chevalier n'insista pas. C'était logique, après tout ; elle le connaissait encore trop peu pour avoir envie de se confier longuement. Et puis, c'était une solitaire, alors que Melkhart ne voyageait jamais seul ; il était tout à fait normal qu'elle ne soit pas aussi bavarde que lui.

Son tour venu, Melkhart se laissa le temps de mûrir sa réponse. Pourquoi chevalier... la question en elle-même était simple, mais, dans son cas à lui, en appelait tellement d'autres... elle le ramenait à ses racines. Le visage empreint de gravité, il regarda droit devant lui, comme si le sens de son existence était tapi là, sur ce sentier qui serpentait entre les arbres hauts et denses.

« Les hommes qui naissent comme moi dans des maisons nobles font généralement ce à quoi leur naissance les destine », énonça-t-il. « Mais la DameDieu nous a fait don du Choix... et certains choisissent d'embrasser une autre destinée que celle qui leur tend les bras. Mon frère Maciste fut de ceux-là. Il était destiné à une existence de marchand de la cité d'Aphel comme l'était notre père ; mais il fut tout à la fois un conquérant, un prince, un marchand, un mécène et un marin. Il mourut jeune, mais il vécut plus de vies que la plupart des hommes. »

Le visage de Melkhart s'était ému, et peut-être Lorèdana le remarqua-t-elle bien qu'il ne lui montrât que son profil. Tout en évoquant son aîné disparu, il se remémorait  de vieux souvenirs, exhumait les traits d'une figure fraternelle qu'il ne reverrait jamais plus. Cela n'était pas si vieux, et pourtant, tout lui semblait si lointain...

« Enfant, je rêvais de suivre ses traces. Il avait ce charisme naturel que peu possèdent, et tout le monde cherchait à briller à ses côtés, moi le premier. Je l'ai longtemps pris pour modèle ; avec le temps, j'ai fini par comprendre que Maciste ne copiait personne et se contentait d'être lui-même. Alors j'ai su qui j'étais et quelle était ma place. J'ai su que mon Choix à moi ne serait pas le sien. Que ma place était celle du cadet, non de l'aîné. Et je n'ai plus jamais cherché à être dans la lumière. A sa mort... » - son cœur se serra à l'évocation de ce souvenir - « à sa mort, si les circonstances avaient été autres, peut-être serais-je devenu baron, voire duc, à mon tour... j'aurais vécu dans le confort d'un palais, à m'engraisser d'année en année, à crever d'ennui à petit feu sous les doléances et les courbettes de courtisans hypocrites et ingrats. »

Il haussa les épaules, sans lâcher les rênes de sa monture.

« Je préfère vivre la vie que je mène aujourd'hui. Je trouve du réconfort dans les choses simples, alors que les puissants se lassent de leur fortune et s'ennuient de leurs palais et de leurs faux amis. Les contes célèbrent plus volontiers les chevaliers errants que les gros ducs, et je comprends pourquoi. Je suis le héros des gens ordinaires - et ça me plaît. »

Il retrouva le sourire, et tourna vers Lorèdana un visage redevenu jovial. Il avait la bouche un peu sèche, et réalisa qu'il avait beaucoup parlé.
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeDim 10 Mar 2019 - 18:48


L’émotion transparaissait à travers le récit du chevalier, Lorèdana le sentait quelque peu touché par ce qu’il racontait ce qui eut le don de la mettre mal à l'aise. Elle ne souhaitait pas que sa question fasse remonter chez Melkhart des souvenirs douloureux ou désagréables. Il s’était tourné vers elle et elle afficha un sourire qui se voulait chaleureux. L'histoire du jeune homme démontrait une fois de plus que la soif d’aventure était universelle et touchait autant les nobles que les petites gens, bien qu’il sembla que la majorité des nobles tenaient bien trop à leurs places bien au-dessus du reste de la plèbe. Cherchant à meubler la conversation elle se décida à en dire un peu plus sur elle :

- « Vous savez, je n’étais pas non plus destinée à cette vie, mon père fondait tous ses espoirs sur moi pour reprendre la forge, vu que je suis fille unique.» elle marqua une pause. « Je crois que je n’aurais pas pu rester à la forge, j’aime ça, forger, réparer de magnifiques ouvrages, c’est passionnant je vous assure. » dit-elle en le regardant. « Mais je pense que la sédentarité n’est pas vraiment faite pour moi. » déclara t-elle « Hmm, il faudrait peut-être inventer une sorte de forge mobile, où je pourrais continuer à perpétuer le savoir faire de mon père à travers le monde. » elle ria franchement. L’idée était totalement fantaisiste, mais peut-être qu’un jour cela ferait partie des choses que l’homme serait capable de créer.

- « Vous devez trouver que j’ai de drôles d’idées, n’est-ce pas ? »
lui demanda t-elle.

Son père lui, trouvait ses idées « rafraîchissantes », pour Dana « rafraîchissantes » signifiait, tellement drôle et fantasque, qu’elles le faisaient bien rire un moment et lui changeaient les idées pour quelques instants.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeLun 11 Mar 2019 - 6:34


Ainsi, elle avait été l'enfant unique d'un homme qui, de toute évidence, l'avait élevée à la manière d'un garçon, faute d'en avoir un vrai sous la main. Une fille destinée à la forge. Cela n'était pas commun, mais Melkhart connaissait certains artisans à Aphel qui travestissaient leur fille en garçon pour pouvoir leur transmettre leur savoir. Lorèdana, pour sa part, assumait sa féminité ; elle avait beau porter des habits que l'on pourrait qualifier de masculins, sa longue chevelure rousse ne laissait guère de doute, et même son armure de cuir laissait éventuellement deviner une poitrine fière, arrogante, au galbe délicat et insolent...

Melkhart secoua la tête. Au nom de Néera, à quoi suis-je donc en train de penser ? Il avala sa salive, tout en écoutant une Lorèdana devenue plus bavarde. Elle semblait jusque là encore un peu sur la défensive, mais maintenant qu'elle avait commencé à se confier, voilà qu'elle se prenait au jeu.

« Une forge mobile ? » s'amusa Melkhart, qui n'y croyait pas davantage qu'elle. « Cela serait sans nul doute des plus utiles, mais je me demande bien quel magicien arriverait à accomplir un tel prodige. L'outillage est déjà bien encombrant, entre les pinces, les marteaux, sans parler de l'enclume ; bien qu'à la rigueur tout ça puisse tenir dans un chariot solide. Par contre, le foyer... »

Il haussa les épaules. Là, il n'avait guère de solution. Cette belle idée semblait condamnée à demeurer, à jamais, une simple idée. Il n'en était pas moins captivé par l'imagination de la rouquine. Il entrouvrit les lèvres, prêt à lui demander ce que devenait son forgeron de père, avant de s'interrompre, l'air hésitant ; s'il était mort, ça allait plomber l'ambiance.
Il opta pour une question moins dangereuse :

« Vous ne m'avez pas dit d'où vous venez », fit-il remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Lorèdana
Humain
Lorèdana

Nombre de messages : 57
Âge : 26
Date d'inscription : 08/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  25 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeMar 12 Mar 2019 - 16:29


La conversation s’enchaînait et Dana était ravie de pouvoir discuter avec le chevalier, de plus qu’il s’avérait être vraiment charmant. Ils avaient encore un petit bout de chemin à parcourir et la jeune femme en profitait pour regarder de temps en temps au sol afin d’y déceler quelconques traces. Aucunes empreintes suspectes n’étaient cependant à déplorer dans ce coin, si une bête était venue jusqu’ici, elle serait venue en volant. L’atmosphère était calme et rien ne semblait déranger la nature, il était quasi certain que rien de turbulent ne troublait les environs.

La jeune femme espérait que le chevalier ait retenu son idée de se renseigner auprès des chasseurs des alentours, leurs témoignages pourraient s’avérer utile et peut-être même que certains d’entre eux auront des preuves physiques, comme des poils ou d’autre matière à étudier, Dana en frémît d’impatience. Rien ne pouvait plus l’enthousiasmer que l’aventure, comme-ci cela faisait partie d’elle.

Les deux autres semblaient encore se disputer à la tête du cortège, elle se demandait si le sujet de la discorde était toujours le même. Melkhart lui, semblait s’intéresser à elle, ou alors il voulait simplement poursuivre une conversation dans le seul but de tromper l’ennui, dans les deux cas, Lorèdana se prêtait volontiers au jeu :


- « Je viens de Stern, vous devez connaître, c’est une sorte de havre pour les chevaliers là-haut ce qui, il faut le dire, à grandement participé à la prospérité de la forge paternelle. » répondit-elle en souriant. « Si mon père a une certaine réputation encore aujourd’hui, c’est un peu grâce à eux. » elle s’empressa d’ajouter : « C’est bien sûr avant tout grâce à ses ouvrages de qualité, mais dans un petit bourg comme celui où nous vivons, il est tout autant important de savoir se faire connaître que de produire de beaux objets. » conclut t-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Melkhart di Maldi
Humain
Melkhart di Maldi

Nombre de messages : 111
Âge : 28
Date d'inscription : 24/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 24 ans, 29 ans en l'an 17:XI
Niveau Magique : Non-Initié.
La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitimeDim 17 Mar 2019 - 14:58


« Le nom ne m'est pas inconnu », confirma Melkhart, qui conservait quelques rudiments des leçons d'héraldique qu'on lui avait infligées avant qu'il n'ait l'âge de tenir une épée. « D'azur, au bélier passant d'argent, lampassé de gueules, armé et corné d'or. Je ne connais pas toutes les maisons du comté d'Arétria, mais celle-ci est fort ancienne. »

Ne voulant pas froisser son interlocutrice, il garda pour lui les pensées peu amènes que lui inspiraient les Arétans, qu'on lui avait toujours dépeints comme figurant parmi les peuples les plus bourrins du nord - ce qui n'était pas peu dire. C'était un peuple de cavaliers, où les pseudo-chevaliers se mêlaient aux reîtres de la pire espèce, des ivrognes à peine plus civilisés que les Wandrais qui passaient leur temps à régler leurs querelles dans le sang - bien sûr on faisait pareil dans le sud, mais on savait le faire avec classe.
Au demeurant, Melkhart connaissait fort mal les Arétans, et il était certain que le grossier portrait qu'on faisait d'eux dans le sud était chargé d'idées reçues. Il avait suffisamment voyagé pour savoir que le monde était fait de réalités bien plus complexes.

« Puisque vous êtes sternoise, vous devez connaître la chanson d'Arnaud et d'Aliénor. Une chanson très triste. Aliénor était la sœur du comte Roderik et était fiancée à Arnaud, l'héritier des Stern. Ils étaient tous deux terriblement amoureux, mais Aliénor fut assassinée ; depuis lors, Arnaud, éperdu d'amour et de chagrin, voit le fantôme de sa bien aimée lui revenir chaque nuit, mais à peine l'a-t-il prise dans ses bras que l'image de sa belle se dissipe, et disparaît, le laissant seul face à son deuil... » Il tenta brièvement de retrouver les paroles de la chanson, mais ne parvint qu'à en fredonner brièvement l'air. « Je n'ai plus souvenir des vers exacts, bien que je soupçonne le barde d'avoir tout pompé sur un chant plus ancien, qui évoquait le chagrin du roi Trystan à la mort de la reine Lilianna. »

Un vent frais et humide s'insinuait entre les arbres bruissants, obligeant Melkhart à resserrer sa cape. Ils longeaient à présent une rivière emplie de feuilles mortes, cernée de joncs et de roseaux. La forêt dense à l'automne était sinistre, et il n'était peut-être pas prudent d'évoquer des chants parlant de deuil et de mort, quand on s'aventurait sur la piste d'une bête de ténèbres.

Heure après heure, le jour, déjà bien gris, déclinait de plus en plus. D'après la carte, ils n'étaient plus très loin de Malbuis, mais Melkhart jugea plus prudent de faire halte pour la nuit. Ils descendirent de selle dans une petite clairière, et attachèrent les chevaux à un arbre. Après quoi ils montèrent un campement de fortune, allumant un petit feu autour duquel ils s'accordèrent un souper frugal.

« C'est marrant, marmonna Certor, la bouche pleine de viande salée, faut toujours qu'les monstres se terrent dans des bleds paumés où on n'a pas envie d'foutr' les pieds.
- Tu espérais sans doute que notre aventure nous mènerait tout droit dans un bordel, s'amusa Melkhart.
- Rigole pas, j'en connais certains, tu jurerais qu'y'a vraiment des monstres à l'intérieur.
- Ça ne t'empêche pas de taper dedans, d'habitude.
- Ouais, bah pas toujours. L'aut'fois, à Euphémion, j'ai préféré fout' le camp. Une fois rentré à l'auberge, j'ai été obligé de faire l'amour tout seul.
- Évite de reparler de ça, répliqua Melkhart en faisant la grimace. Je te rappelle que je dormais dans cette chambre. »

Melkhart adressa un regard désolé à Lorèdana, navré que la jeune arétane doive souffrir de telles confessions. Puis il donna des instructions pour la nuit :

« Certor et Waël, vous prendrez le premier tour de garde. Je préfère qu'on veille deux par deux, puisque Waël a une fâcheuse tendance à s'endormir.
- Hmm, grommela l'intéressé.
- Tu n'es pas d'accord, Waël ?
- J'avais un moustique dans l'oreille.
- Et un poil dans la main. Bref. Lorèdana et moi, on vous relaie dans deux heures. Tâchez de ne pas faire de bruit, demain la journée sera longue. »

Il s'étendit sur un lit de feuilles mortes et humides. Son corps était habitué à dormir à même le sol. Lorèdana aussi, probablement. Il n'y avait que le froid dont il n'était guère coutumier, et il se rapprocha du feu tant qu'il put. Peut-être aurait-il dû proposer à la jeune femme de se coller à lui afin qu'ils aient suffisamment chaud pour dormir, mais quelque chose lui disait que ça serait mal interprété, tant par l'intéressée que par Certor et Waël.

« Les paroles me reviennent, susurra-t-il à Lorèdana tant qu'ils ne dormaient pas encore. Celles de la chanson d'Arnaud et Aliénor. "D'une beauté diaphane que nul sourire n'altère / Sa chevelure de feu était sa couronne / Elle était la nostalgie des premiers hivers / Et la mélancolie douce de l'automne." Comme vous, Aliénor était une guerrière. Et rousse. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La Bête de Malbuis [Lorèdana] Empty
MessageSujet: Re: La Bête de Malbuis [Lorèdana]   La Bête de Malbuis [Lorèdana] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
La Bête de Malbuis [Lorèdana]
Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: PÉNINSULE :: Duché d'Erac :: Duché d'Erac-
Sauter vers: