Partagez
 

 Retour aux sources

Aller en bas 
AuteurMessage
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
Retour aux sources Empty
MessageSujet: Retour aux sources   Retour aux sources I_icon_minitimeJeu 31 Jan 2019 - 16:03


Cité de Malereg, 15ème année du Cycle XI

Haldren Umbarion.

Alors que les portes du temple de Tari se refermaient derrière lui, l'elfe murmura ce nom comme s'il lui cherchait une saveur particulière. Pour les longues-vies, un nom n'est pas simplement une dénomination permettant de héler la personne dans la rue ou de se présenter poliment, mais une marque portée devant les Dieux eux-mêmes avec toute la rigueur religieuse que cela implique. En inscrivant ce nom sur les recueils des Archives des Vivants du temple, l'archimage savait avoir passé un cap dans son existence. Comment quelques traits de plumes pouvaient-ils ainsi métamorphoser un destin ? Comment une nouvelle ligne sur un antique grimoire pouvait faire de lui un membre du peuple d'Anaëh ?

Un elfe, vraiment ?

Petit sourire amusé sur les lèvres de l'ancien Triuvmir. Il savait que nombre de ses congénères auraient du mal à le considérer ainsi, le suzerain lui-même avait admis lors de leur entretien au palais d'Alëandir ne pas réellement lui faire confiance, ne pouvoir que lui laisser du temps afin de prouver sa bonne foi. Pour autant Haldren s'en contentait car il savait ne pas être en mesure de demander plus à des Souffles qu'il avait combattu sans répit pendant des siècles. Peu à Malereg connaissaient sa véritable identité et cela lui convenait parfaitement, non seulement car mieux valait éviter que les oreilles eldéennes en apprennent trop à son sujet, mais tout simplement parce que cela lui était égal.

Je sais qui je suis.

Et "Elle" le savait aussi. Lors de la Cérémonie du Choix, l'elfe aurait juré avoir entendu un petit rire cristallin dans son oreille, mélange d'amusement et de satisfaction. Aucun des autres participants n'ayant apparemment entendu ce rire, Haldren admettait la possibilité que sa psyché lui ait joué des tours, toutefois il voulait croire qu'Elle avait apprécié cet instant où un égaré rentrait à la maison. La profonde cicatrice laissée huit millénaires auparavant par le schisme au sein de la race elfique n'allait pas se résorber ainsi d'un simple claquement de doigts, toutefois Haldren savourait ce message d'espoir qu'il portait désormais au plus profond de son être.

Un message que peu comprendront, hélas.

Pour ne pas rester planté comme un piquet devant le temple, l'archimage se mit à déambuler dans les rues de la ville en laissant vagabonder ses pensées. Depuis la trahison d'Uriz, il s'était assez souvent laissé porter par les événements en n'osant pas trop espérer tant la crainte d'un nouvel abandon le terrifiait. Cinq années durant son destin avait été bringuebalé entre deux mondes, entre les souvenirs du passé et les brumes de l'avenir, entre l'écho de l'Elda et l'espoir de l'Anaëh. Sa chute avait été terrible depuis les sommets de la hiérarchie eldéenne, mais la leçon se trouvait apprise par la douleur et l'heure était venue pour l'elfe d'affronter ses propres démons.

Autour de lui, la vie quotidienne à Malereg battait son plein et Haldren se sentit empli d'une langoureuse sérénité. Cette cité était devenue sa maison, comme le renard il y regagnait son terrier pour trouver réconfort et sécurité. Mais dans l'immédiat il lui fallait quitter pour quelques ennéades la quiétude des rivages de la mer nordique. Pénétrant dans une ruelle à l'abri des regards afin de ne pas attirer l'attention, l'archimage incanta rapidement à voix basse et fit naître entre ses mains une sphère semblable à un miroir déformant. Quelques minutes plus tard, un artisan qui passait par cette ruelle fut saisit par la sensation de froid qu'il y ressentit l'espace d'un instant avant qu'elle ne se dissipe.

De l'archimage, plus la moindre trace.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
Retour aux sources Empty
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Retour aux sources I_icon_minitimeLun 4 Fév 2019 - 9:40


Non loin de la citadelle d'Alonna, dans la Baronnie du même nom, Royaume de Péninsule


Le grand elfe aux cheveux aile-de-corbeau se tenait sur une petite butte d'où il voyait au loin se dessiner la silhouette de la puissante forteresse qui verrouillait la frontière péninsulaire contre toute agression d'où qu'elle vienne. Il connaissait l'endroit et se tenait à dessein à l'emplacement précis d'où une vingtaine d'année auparavant il avait déjà contemplé ce lieu tandis qu'autour de lui les osts drows fanatisés s'apprêtaient à lancer l'assaut. Même aujourd'hui il lui suffisait de fermer les yeux pour se remémorer le fracas de la titanesque bataille qui avait opposé l'Elda à l'armée de la Lumière, à cette improbable coalition entre humains, elfes et nains. De cette coalition plus rien ne demeurait désormais et chaque peuple s'en était retourné à l'abri de ses frontières dans une autarcie plus ou moins hostile.

Les drows avaient eu du mal à digérer la défaite subie sous les murailles d'Alonna et Haldren Baenfere ne pouvait ni pardonner ni oublier. Quid d'Haldren Umbarion ? La Cérémonie du Choix l'ayant mis en paix avec lui-même, l'archimage était venu sur l'ancien champ de bataille pour se jauger lui-même, pour se soumettre de nouveau à la tentation de son passé. S'installant en tailleur sous les frondaisons d'un vieux chêne, l'elfe s'abandonna paisiblement à une transe méditative, oublieux du monde pour ne plus faire qu'un avec sa conscience intérieure à laquelle même lui ne pouvait mentir. Au cœur de cette transe il trouva une voix interrogative, ni amicale ni hostile, juste... intrigante.


Que représente ce lieu pour toi ?
Rien. Ce n'est qu'un simple souvenir, la remembrance d'une époque révolue. La réponse avait fusée trop facilement, trop rapidement pour la voix qui ne pouvait s'en contenter.
La source d'un besoin de vengeance ?

L'elfe hésita. En tant que drow, il avait haï et maudit les armées coalisées, ces cloportes osant s'opposer à la domination de la race supérieure issue des entrailles de l'Elda et destinée à dominer le monde pour la plus grande gloire d'Uriz. La vengeance faisait partie de sa personnalité comme la faim ou la soif et il en connaissait parfaitement la saveur délicate, le sublime plaisir ressentit lorsque l'ennemi plie le genou et que toute sa gloire péniblement acquise s'évapore comme la rosée du matin. Mais ce sentiment de vengeance lui paraissait désormais d'une rare futilité... il pouvait encore la ressentir ou l'appeler à lui s'il le souhaitait, mais le nectar de Baenfere devenait une liqueur amère pour Umbarion qui éloigna sans trembler la coupe de ces lèvres.

Non.
Tout lieu porte une émotion. Que représente ce lieu pour toi ?

Répondre par la négation de l'ancien temps ne constituait qu'une partie du chemin et l'elfe sentait que la voix attendait plus de lui, qu'il lui fallait creuser plus profondément dans ses sentiments pour apporter la vérité. Sa vérité, celle en laquelle il croyait désormais.

Du regret. Trop de Souffles ont péri ici.
Beaucoup par ta main. Haldren sentit une réprobation dans le ton de la voix.
Qu'y puis-je ?

La voix resta silencieuse quelques secondes comme si elle aussi réfléchissait.

Cela, c'est à toi de le découvrir.

La voix se tût, laissant peu à peu l'archimage sortir de sa transe. Se redressant, il épousseta soigneusement ses vêtements pour en ôter les brins d'herbe puis jeta un dernier regard vers Alonna. Non, décidément ce lieu ne portait plus la charge émotionnelle qu'il y ressentait autrefois et ce fut sans même un regard en arrière qu'Haldren Umbarion s'éloigna puis pénétra dans le portail d'Ombres qu'il venait d'invoquer.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
Retour aux sources Empty
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Retour aux sources I_icon_minitimeJeu 7 Fév 2019 - 13:40

Près des arènes de Thaar, en Ithri'Vaan

Les rues de Thaar se trouvaient toujours aussi encombrées que dans son souvenir. Où qu'il porte son regard, l'elfe ne voyait que cohue et agitation alors que les habitants de la cité cosmopolite se rendaient au marché, aux thermes ou aux arènes. On voyait se côtoyer des humains et des drows, des elfes et des sangs-mêlés, même quelques nains venus du lointain Zagazorn, sans que tout ce petit monde ne cherche à s'étriper comme ils l'auraient surement fait dans bien d'autres lieux. Nul besoin de chercher plus loin l'origine de la richesse de Thaar que dans cette capacité à offrir une plate-forme d'échanges commerciaux mondialisés où toutes les marchandises pouvaient s'acquérir dès lors que l'on acceptait d'y mettre le prix adéquat.

Haldren sentait la réprobation le gagner face au culte de l'argent-roi, contenue cependant par sa connaissance des sociétés en dehors de l'Anaëh qui n'auraient pas pu survivre sans cela. Sous les frondaisons de la forêt nul ne maniait ces pièces d'or ou d'argent qui corrompaient cœurs et âmes, mais la nature même de la race elfique permettait de s'en passer alors que les autres races en étaient avec le temps devenues totalement dépendantes. D'autres civilisations, d'autres cultures... l'archimage ne jugeait pas et se le serait d'autant moins permis qu'il avait pendant un Cycle brassé d'énormes sommes en participant activement au système économique de l'Elda ou d'Ithri'Vaan.

Continuant son chemin, Haldren arriva devant une arène de laquelle provenait des exclamations enthousiastes, sans doute causées par un combat particulièrement violent. Se renfonçant dans une encoignure de porte pour éviter d'être bousculé par la foule, l'elfe laissa vagabonder ses pensées vers l'époque où lui-même dirigeait l'une des écoles de gladiateurs les plus appréciées de la cité. L'Aile Blanche avait réussit à se faire un nom sous sa direction, avant qu'il ne la cède brutalement en rachetant les contrats de tous ses poulains. De ce qu'il en savait, l'école existait toujours et continuait ses activités presque comme si rien n'avait changé... réflexion qui fit poindre une reproche en son for intérieur.


Tu ne pouvais pas continuer à violer les principes du Lelyadin en privant des Souffles de leur liberté.
Ce n'était pas des esclaves, ils travaillaient pour moi de leur plein gré.
De leur plein gré, vraiment ? Ou peut-être parce que tu favorisais un système corrompu.
Voilà des années que j'ai arrêté, et pourtant la plupart de mes anciens gladiateurs le sont toujours. Ils sont peut-être même liés désormais à des maîtres bien plus sévères et injustes que je ne l'ai jamais été.
C'est leur choix. Leur responsabilité, pas la tienne.
Un peu cynique comme vision, non ?

La voix ne répondit pas, ne laissant derrière elle qu'un silence boudeur. Haussant les épaules, Haldren reprit son chemin vers le port en se laissant guider par les odeurs de poissons crevés qui emplissait cette partie de la cité d'où il avait dirigé l'un des gangs de voleurs infestant Thaar comme les mouches sur un crotte bien fraîche. Son œil exercé lui signala qu'un gaillard le suivait discrètement, ou tout du moins essayait car il est malaisé pour un humain d'échapper à au regard acéré d'un immortel. Sans doute la tenue sobre mais impeccable de l'elfe lui faisait-il penser qu'il pouvait le détrousser et en tirer quelques richesses.

Amusé, Haldren s'enfonça dans une ruelle obscure, un de ces coupes-gorges où même le guet évitait de patrouiller. Son oreille entendit le bruit d'une matraque sortant de sous une cape et les pas de l'humains s’accélérèrent. A l'instant où la matraque s'abattait en visant son crâne, Haldren pivota et plaqua sa main sur le visage de l'agresseur, relâchant le sortilège qu'il préparait depuis quelques minutes. La magie pénétra l'esprit du voleur le paralysant, bloquant même le cri inarticulé qu'il s'apprêtait à relâcher. L'elfe entreprit posément de fouiller le tire-laine, récupérant dans ses oripeaux deux dagues ébréchées et quelques pièces de cuivre. Jetant un regard méprisant à sa proie, Haldren posa une des dagues contre la jugulaire exposée avant de siffler doucement :


Si je te recroise en train d'essayer de voler, tu es un homme mort. Allez, file !

Relâchant son emprise, l'archimage libéra son prisonnier qui détala sans demander son reste. Indifférent à ce qu'il deviendrait, Haldren reprit sa marche, jetant les pièces récupérées dans les mains d'une vieille femme qui reprisait des haillons devant une humble masure. A Thaar où le luxe le plus indécent frôlait la misère crasse, de telles agressions faisaient hélas partie du quotidien.

Pourquoi ne l'as-tu pas dénoncé aux autorités ?
Ce n'était qu'une petite frappe sans envergure, l'un des traîne-misère qui travaillent pour les seigneurs du crime de Thaar. Il aurait fini au bout d'une corde sans que cela ne réduise en rien la criminalité.

La voix ne fit pas de commentaires, comme si elle réfléchissait à la réponse de l'elfe. Ce dernier jeta un dernier regard avant de s'éloigner, conscient que les ruelles de Thaar constituaient désormais pour lui un monde totalement étranger dans lequel il ne s'y retrouvait plus. D'autres lieux l'attendaient avant la fin de son voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Haldren Umbarion
Ancien
Ancien
Haldren Umbarion

Nombre de messages : 1096
Date d'inscription : 19/12/2009

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : ~1050 ans
Niveau Magique : Archimage.
Retour aux sources Empty
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Retour aux sources I_icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 14:24


Dans les ruines de Nisétis

Un vent glacial hululait entre les pans de murs branlants et les murailles éventrées de la cité qui avait un temps fait trembler jusqu'aux seigneurs de l'Elda. Pour les jeunes générations, Nisétis ne représentaient plus rien qu'un nom associé à de terrifiantes légendes auxquelles peu croyaient encore. Mais pour les éternels, pour les Souffles ayant traversé de nombreux siècles, Nisétis résonnaient comme le symbole de l'ancien Empire, comme le pinacle d'une civilisation aussi brillante que terrifiante. Et pour les anciens membres des osts eldéens, Nisétis rappelait une grande victoire lorsque la horde des sombres envahit les rues en ne laissant sur son passage que des cadavres mutilés. Peu d'habitants survécurent à l'assaut et encore leur sort ne fut guère enviable car ils finirent esclaves au Puy, à la merci de leurs vainqueurs.

Haldren Umbarion ne ressentait rien de spécial en ce lieu, il se sentait presque plus attiré par le Cercle de Piliers qui ne se trouvait qu'à une journée de marche et où Cécilie de Missède avait tenté quelques années auparavant de dompter le Karkal Abyssal. Fort heureusement la traîtresse avait échoué dans sa tentative mais le monstre rôdait depuis lors dans la zone, fort heureusement majoritairement inhabitée. Que Cécilie ait réussi le rituel d'invocation grâce à l'utilisation d'un grimoire nisétien rendait la situation encore plus ironique... ou désolante. Souvent l'archimage regrettait de n'avoir pas su agir assez vite, tout en s'interrogeant sur les sombres machinations que Cécilie devait depuis entreprendre pour éveiller d'autres abominations de leurs longs sommeils.


Ton jugement est toujours aussi péremptoire qu'autrefois.

Sans répondre à la critique, l'elfe s'enfonça un peu plus dans la cité morte, évitant les goules ou autres abominations en maraude. Il ne savait pas exactement ce qui l'amenait en ce lieu si ce n'est la volonté de tirer un trait sur son passé, sur l'époque où le drow Haldren Baenfere parcourait les mêmes lieux que l'elfe Haldren Umbarion. Certains lieux comme Thaar tiraillaient encore puissamment sa mémoire, d'autres comme Nisétis ne lui laissaient guère que de lointains souvenirs n'évoquant plus grand chose au fond de son être. Le désir de gloire militaire avait pu constituer à une époque un ressort de son action, mais cela lui paraissait désormais bien puéril.

La quête de gloire est éphémère.
Et pourtant tu t'en es nourri pendant des siècles.
Pour quel résultat ? J'ai dirigé des armées, j'avais des centaines de mages de guerres à ma botte, je faisais partie du Triumvirat gouvernant l'Elda, je dirigeais une secte me vénérant comme une divinité, je manipulais les seigneurs du crime d'Ithri'Vaan, je faisais partie d'une des rares lignées de Prima Sanguis, j'amassais puis je perdais des monceaux d'or... et désormais je me contente d'une maison à Malereg comme seule possession terrestre.
Regrettes-tu ce qui t'arrives ?
Non.

La réponse était venue sans réfléchir. Non, Haldren Umbarion ne regrettait rien à sa présente situation. Il avait beaucoup perdu, plus qu'il ne l'aurait jamais cru, mais il avait beaucoup reçu en échange même si ce don n'était pas forcément tangible. "Elle" ne lui avait pas caché que le chemin serait malaisé et désormais qu'il en voyait le bout, force était d'admettre que ces pertes rendaient plus intense le bonheur trouvé sa nouvelle vie. Comme l'affamé savoure plus que les autres un festin, le drow déchu appréciait mieux que bien d'autres la valeur du don de la Mère. La liberté de Choix pouvait sembler un simple avantage à ceux qui ne connaissaient pas les chaines de la servitude sous lesquelles vivaient les adeptes d'Uriz le Maudit.

Fais attention, intima sèchement la voix dans son esprit, tirant Haldren de la méditation dans laquelle il se laissait peu à peu aller. Jetant un rapide regard autour de lui, l'archimage vit que des goules commençaient à avancer vers sa position. Rien de bien inquiétant en soi car ces créatures ne pouvaient transpercer ses défenses, mais Nisétis hébergeaient d'autres mort-vivants bien plus terrifiants et qu'il ne souhaitait pas affronter sans une raison valable. Invoquant un portail d'Ombres, l'elfe le traversa et disparut, laissant les deux-fois nés hurler leur haine de toute vie vers les étoiles indifférentes.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Retour aux sources Empty
MessageSujet: Re: Retour aux sources   Retour aux sources I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux Sources et aux Champs [PV]
» [PM] Retour aux sources *Rosalina & Tristan*
» Retour aux sources (suite) - chez Ichiraku
» [QUETE] Retour aux sources...
» Quelque part en Louisiane - retour aux sources

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ANAËH :: Terres du Nord :: Terres de l'Epine Dorée :: Malereg (Cité)-
Sauter vers: