Partagez
 

 Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1287
Âge : 818
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeDim 10 Fév 2019 - 17:51

Cet événement s’inscrit dans le cadre de l’Ellipse et fait l’objet de règles particulières décrites dans le topic HRP idoine.





Barkios de l’An 16:XI, au plus profonds des terres stériles



Le meilleur moyen de combattre le chaos est par le chaos lui-même. Peut-être devriez-vous y penser pour décrire comment cette nuit-là se déroula… En effet, elle fut longue et éreintante pour certains. L’excitation était palpable dans le rassemblement, certains esprits s’échauffaient rapidement, des bagarres éclatèrent, d’autres se mangèrent des marmites en pleine tronche, tandis que d’autres se faisaient dépouiller de leur toit. Dans ce camp où le chaos règne, ce fut la loi du plus fort qui dirigea. Mais cela n’empêche pas que vous étiez tous là pour une seule et unique raison ; répondre à l’appel de Zhak’Bar.


Les heures passèrent et aussitôt que l’astre dansant s’est levé à l’horizon, la troupe se prépara pour se mettre en marche. Une marche chaotique, mais où on peut sentir la passion et la détermination. La marche semble dirigée par un groupe de prêtres de Zhak’Bar. Ces derniers qui furent – naturellement – énormément sollicités la veille. Mais l’un d’eux semblait capter votre attention. Non pas qu’il était plus sage ou plus grand que les autres… non ce fut son rire… Un rire dément qui aurait fut frissonner le plus vaillant des guerriers. Il avait cette façon de vous regarder qui semblait mettre les autres mal à l’aise – les yeux exorbités, un sourire fou… Pour le moment ce dernier ne semble pas causer trop de problèmes, si ce n’est que ses mains et ses habits tachés de sang – probablement les innombrables sacrifices qui ont été faits durant dans la nuit pour préparer leur rencontre avec le Prime dragon.


Le reste du groupe est désordonné, les plus forts et les plus aventureux semblent prendre les devants tandis que les plus faibles restent à l’arrière. Une chose est sûre, c’est que l’étoile qui brille dans le ciel commence à faire son effet. Vous n’êtes plus dans les profondeurs du Vatna et même les plus courageux soldats ne sont rien face aux caprices de l’astre brillant…Plus la journée avançait, et plus la marche devenait lente, ardue… Certains perdirent déjà la force de lutter, et furent abandonnés par la troupe.


Je vous laisse vous imposer tour à tour. N’hésitez pas à décrire le début du voyage, s’il a d’autres accidents – ou meurtre – toussote.  Pour reprendre les mots de Kata – qui était siiii juste et efficace; « Décrivez l’un après l’autre comment vous avez vécu ce début d’aventure. N’hésitez pas à vous donner un rôle dans les événements qu’a ponctué cette longue randonnée. Trouvez votre place sans accaparer tout le récit, rebondissez sur les anecdotes de ceux qui se sont exprimés avant vous, pour donner vie à la première journée […] » Je poste dans quelques messages, le temps de vous laisser vous accaparer votre environnement.


Plus d'info:
 

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 201
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeLun 11 Fév 2019 - 23:25



- Mouhahahaha! Les yeux exorbités, Sath'ra  arborait son sourire habituel en gloussant bêtement.

- Oh… Tu le fais super bien Sath'ra. On dirait tellement le prêtre de Zhak'bar. chanta la voix si harmonieuse de Rath'sa alors qu'elle s'enthousiasmait de la performance de sa sœur. En réalité, non, cela n'avait pas grand-chose à voir, mais la demoiselle était bon public.

Elles avaient été très favorablement impressionnées par la prestation de ce prêtre à la robe couverte de sang et au sourire dément en provenance directe du temple de Zakh'bar. Clairement, on leur avait envoyé les meilleurs des meilleurs, l'élite de l'élite. Le grand prêtre allait être déçu de ne pas être venu. Mais avec toutes ses responsabilités de Triumvir, peut-être avait-il trop de paperasse à remplir, avaient-elles conclu d'un air entendu.

-C'est quelqu'un qui ira loin.
-Je dirais même plus, c'est quelqu'un qui revient de loin.

Dans la nuit glaciale de la faille, le silence se fit entre les deux sœurs, sur le fond du brouhaha des pèlerins. Finalement,  Rath'sa reprit la parole.
-Tu voulais dire quoi par là, Sath'ra?

Nouveau silence

-Je ne sais pas trop, Rath'sa, ca m'a parut bien sur le moment.
-Ah. C'était de la philosophie… Tu es tellement intelligente Sath'ra.


Dernière édition par Shyn'tae Vaen're le Dim 17 Fév 2019 - 2:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 77
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeLun 11 Fév 2019 - 23:26

Excitée par le départ, les deux sœurs ne furent pas longues à se préparer. Il suffisait qu'elles défroissent la cape dans laquelle elles s'étaient enroulées pour dormir. En guise de petit déjeuner, elles profitèrent de la solidarité proverbiale des Eldéens. De gauche et de droite, elles partagèrent avec les autres vaillants les mets qu'elles n'avaient pas.
Jusqu'à ce qu'un trouble fête ne l'entende pas de cette oreille. Le drow, de taille remarquable, se saisit Rath'sa par le col et la souleva jusqu'à son visage.

- Je vole ! Encore plus haut ! Et fait moi sauter aussi ! s'enthousiasma la concernée.

Sur le visage du sombre qui lui faisait face, se dessina le plus merveilleux des sourires malfaisant.

- Attention j'ai un couteau ! à ces mots, elle porta la main à sa ceinture.

- Et moi une épée ! fit une voix dans le dos, en écho.

Celle-ci dépassait à présent du ventre de leur nouveau compagnon de jeu, qui émit un hochet de surprise. Il fallait toujours vérifier où se trouvait l'autre quand on s'attaquait à l'une. Le mâle n'aura surement pas le loisir de retenir la leçon.

- J'ai toujours rêvé de dire ça ! fit Sath'ra, délogeant son épée ensanglantée.
- On est trop fortes ! Dirent elles en chœur en se tapant dans la main.

Puis elles se mirent à fouiller les biens du drow.

- Oh! Des champignons séchés ! Mes préférés !
- Merci monsieur !

Bras dessus, bras dessous, elles continuèrent le chemin en piétinant allègrement le gisant.
Revenir en haut Aller en bas
Urgoll'Ven
Admin
Admin
Urgoll'Ven

Nombre de messages : 399
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeMar 12 Fév 2019 - 1:15


Marcher. Cela était pourtant si simple. Malgré cette simplicité, le Yaultho avait pu constater la bêtise de ses semblables : trébuchant les uns sur les autres, se pillant, se pourfendant... Une belle bande de morts en sursis. D'organisation militaire, pas la moindre. Sombre, Jhal avait contemplé les conséquences d'un fanatisme débridé, sans figure de proue. Lui n'en avait pas l'usage, son objectif était sien. Ainsi avait-il avancé, son armure comme deuxième peau et son maigre paquetage comme espoir de survie, sans oublier la longue lame qui patientait à sa hanche.

Elle n'eut pas à attendre longtemps. Sentant une soudaine présence, l'ancien militaire fit volt face, lame à la main. Un drow s'effondra en hurlant, son bras tendu tombant au sol, proprement coupé. Furibond, le sombre avisa une ébauche de troupe armée, plusieurs mètres derrière lui... Bien trop regroupée, observant ses gestes, pour que ce soit des imbéciles parmi d'autres. Les jaugeant en silence, Jhal rengaina sa lame quand il constata leur indécision. Cependant, il n'avait pas fini de faire volt-face qu'une jeune voix se fit entendre, par delà les geignements du nouveau manchot.

"Maître Yaultho, nous guiderez-vous face au dragon ?"

Ne te retourne pas. Le sombre n'en tint pas compte et reprit sa marches, plus empressée néanmoins. Il se mit doucement à fulminer quand ils les entendit lui emboîter le pas, délaissant sans broncher le blessé.

"Maître Yaultho, votre expérience pourrait grandement servir pour lutter dignement contre la créature ! Nous n'avons pas encore connu la guerre, nous..."

Étouffe-toi avec tes espoirs et retourne, la queue entre les jambes, dans le trou dont Natha t'a tiré, vermisseau. Les mots n'étaient pas l'arme favorité du Yaultho, aussi se les réservait-il le plus souvent. Nombre de supérieurs avaient mal pris sa franchise, ce qui avait plusieurs fois complexifié son travail au sein de son Ost. J'en suis parti, certainement pas pour servir de Kyorl à des recrues à peine...

"Maître Yaultho..."

Brusquement, le sombre fit volt-face. Si l'autre merde ne l'avait pas ouverte... Le groupe freina des quatre fers à sa vue... Trop tard. Le causant fut raccourci d'un geste vif et précis, laissant les suiveurs quelques peu stupéfaits face au cadavre décapité de leur porte-parole. L'un des sombres les plus proches se prit un coup de manche à la tempe et finit par terre. Le reste préféra reculer. Enfin. Non sans un regard furibond et rougeoyant, transperçant l'obscurité de son casque, le guerrier s'en retourna, laissant le petit groupe, défait, au milieu de la foule qui continuait d'avancer, guère concernée. Un rire dément se fit entendre... Zhak'Bar et ses séides. Comme les autres, tous autant condamnés... Et moi avec eux. Reprenant sa marche résolue, Jhal escomptait bien en emmener encore d'autres avec lui, jusque dans les profondeurs des P'leiks. Ils nous tiendront compagnie... Rilrae. Cette pensée-ci, au moins, lui arracha un sourire.

La chaleur, la sécheresse, la rudesse du climat... Cela ne lui fit ni chaud ni froid.

_________________
Voix d'Urgoll'Ven : #996699
Revenir en haut Aller en bas
Myr'Hennis Vect
Drow
Myr'Hennis Vect

Nombre de messages : 186
Âge : 162
Date d'inscription : 08/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  548 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeMar 12 Fév 2019 - 20:46


Ta'Zeyr avait fini par arrêter d’errer. Elle s’était arrêtée dans une tente occupée par… la prêtresse n’en savait rien en réalité, trois drows, dont une enfant, se la partageait, une famille peut-être ? Quoi qu’il en soit c’étaient les seuls êtres vivants dans la tente, dans un coin étaient empilés cinq cadavres d’origines et de professions diverses. Le père, visiblement un bretteur expérimenté ou du moins à ne pas sous-estimer avait déjà son arme à la main. Ta’Zeyr qui était rentré en se disant qu’elle allait pouvoir foudroyer quiconque refuserait de lui céder quelque chose décida de changer d’avis. En voyant que le drow en face d’elle était bien trop proche pour qu’elle ait le temps de faire quoi que ce soit elle tenta de négocier selon un principe tout aussi simple que le premier : ce qui est à toi est à moi, ce qui est à moi est négociable.

Malheureusement la famille ne voulut pas entendre raison, semblait-il que leur vie en échange de la tente n’était pas acceptable. Alors elle s’en alla à la recherche d’un autre endroit où dormir mais l’heure du sacrifice arriva bien vite et Ta’Zeyr, en bonne prêtresse, décida d’y participer mais du bon côté de la lame évidemment. Pour le coup elle n’eut pas de mal à trouver trois personnes à sacrifier. Sous la direction de la prêtresse la tente qu’elle avait visitée plus tôt se fit vite investir de fanatiques qui voulaient à tous prix apaiser le dieu qu’ils allaient rencontrer sous peu. Enfin « qu’ils » c’était un bien grand mot, combien parmi cette foule de dévots seront encore en vie lorsque le grand dragon daignera se présenter devant eux ? La moitié, un quart peut-être estima Ta’Zeyr, ce qui n’était déjà pas si mal que ça si on y réfléchissait bien, si on y réfléchissait tout court d’ailleurs. Mais ce qui amusait davantage la prêtresse s’était de se demander combien parmi ceux-là n’allaient pas avoir la chance d’admirer Zhak’Bar parce qu’ils allaient être sacrifiés par sa prêtrise ?

Avec ces questions en tête elle se glissa dans la tente qu’elle s’était vu refusé plus tôt et dormit du sommeil du juste.

Le lendemain elle rejoignit ses pairs à la tête de la colonne tout en essayant de se tenir le plus loin possible du fou qui, même s’il avait un rire presque sacerdotal, n’en restait pas moins fou pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Vlos'Veldruk Do'Ilisharr
Fondateur
Vlos'Veldruk Do'Ilisharr

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 13/09/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  410 ans
Niveau Magique : Maître.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeJeu 14 Fév 2019 - 10:27





Suivre aveuglément. Que pouvais-tu faire d'autre ? Que pouvais-tu faire de plus, alors que tes collègues encensés se fondaient dans la foule. Toi avec. Avec cette ire. Avec cette folie. Avec cette insouciance digne des fous. Des fous ! Un pied devant l'autre, puis un ciel jusque-là inconnu. Une étoile guidant vôtre progression. Dans la noirceur de vôtre âme. Dans l'ardeur de vôtre Flamme. Jusqu'à Son avènement.

Ta monture avait été sacrifiée. Et pour ta part, de justesse t'en étais-tu tirée, c'est que les volontaires aux sacrifices se firent rares une fois que les plus téméraires s'en allèrent tâter du fer avec la plus inébranlable conviction. Alors il fut décidé tacitement de se servir dans la foule... Comme dans une bonnetière, à la recherche du meilleur aromate, de la meilleure épice afin d'agrémenter la divine popote. Les faibles périraient sans que cela chatouille un tant soit peu vôtre compassion. Les plus forts pourraient continuer encore, glorifiant les Dieux par leur chatoyante Braise-Vie, prouvant à longueur de temps et d'action la grandeur daedhelle. Ainsi allait continuellement la volonté même d'une partie de ton peuple rageur, pratiquant pour le coup une sélection naturelle, pour vous essentielle depuis des millénaires. De fait, tes amis furent sacrifiés à leur tour, vous dévoilant seules, toi et ta mission. Et d'ailleurs où était passé le péquenot que tu devais filer... Disparu dans le capharnaüm que tes pairs heureux avaient créé, disparu dans la masse, dans le défilant braséro. Peut-être avait-il profité de l'occasion pour se faire la malle ? Ou peut-être était-il simplement passé sous la lame du fou furieux prêtre de Zhak'Bar menant depuis la veille vôtre procession ? Comment savoir s'il avait rejoint dans l'absolution tes petits camarades ? Parmi la ribambelle de cadavres laissés derrière vous, serait-il resté, peut-être démembré ? Ennuque, défiguré, saigné, vidé ? Sacrifié en somme, à l'instar de ceux voués au céleste ?

Peu importe après tout, à ton bon sens tu ne laisses plus l'opportunité de subsister. Car tu sombres dans la confusion. Malgré les primes raisons, biaisées, de ta présence ici, tu te laisses aller au jeu. Tu omets ta poursuite. Tu négliges ton libre arbitre. Tu marches et tes pieds usés sont les seuls actuellement à te rappeler à toi... Physiquement tu piétine. Spirituellement tu trépignes. Car tu n'es plus. Vous êtes. Vous êtes tout bonnement.


Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 201
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeJeu 14 Fév 2019 - 23:32


Marcher ce n'était pas si compliqué, il suffisait de mettre un pied devant l'autre. Le gauche, puis le gauche. Enfin l'autre gauche.
Bien qu'elles ne soient pas en tête, elles n'eurent que peu de soucis à trouver le chemin. En effet, il suffisait de suivre les cadavres. Comme c'était plus intelligent que des miettes de pain ou des petits cailloux ! Et tellement plus voyant ! En tout cas on ne pouvait pas les manquer…

Nos deux intrépides avançaient silencieusement depuis au moins cinq bonnes minutes. Minutes qui leur parurent bien vite une insupportable  éternité.

- Sath'ra ? à quoi penses tu ? S'aventura la plus jeune, ou la plus vielle, pour briser la glace.
- A la dualité entre savoir et sagesse, et toi ?
- Que les elfes n'ont aucunes chances contre nous quand on reprendra la guerre ! Fit la jeune drow le plus sérieusement du monde.
- En effet, le temps d'arriver à eux, il n'en restera qu'un ! Mais il sera tellement fort ! Rien ne lui résistera !

Sa sœur pris le temps de réfléchir à la profondeur de cette constatation.

- Tellement ! Ce sera notre héro !
- J'ai tellement hâte de voir ça !
- Les enfants d'Uriz sont les plus forts ! Dirent elles en chœur en se tapant dans la main.

Le silence revint, interrompu seulement par le bruit des cailloux que dérangeaient leurs pas légers.  Il ne dura guère, au grand désespoir de leur voisinage.
- Sath'ra, j'ai trop chaud... Il fallait bien admettre que la cape, bien que grandiose, était aussi un peu couvrante.
- J'te donne la cape
- Tu es trop bonne, je ne peux pas accepter, Rath'sa, s'excusa Sath'ra, qui savait bien qu'il y avait anguille sous roche. Sa sœur n'était pas du genre à se débarrasser d'une si belle cape sans raison.

Rath'sa tomba soudain à genoux, projetant une gerbe de sable qui aveugla un malheureux  qui tentait tant bien que mal de surmonter la soif et la fatigue. Il s'effondra, probablement achevé par le poids de leur bêtise.

- Sath'ra… Ma sœur! Je t'en supplie! Ô toi qui peut me sauver aujourd'hui! Je t'en conjure, viens à mon secours.  Rath'sa contemplait sa sœur, la voix tremblotante, le regard larmoyant au point qu'on aurait dit entendre un orchestre entamer quelque mélopée funeste.

- Bon, d'accord, je veux bien accepter la cape, mais uniquement parce que c'est toi, finit par conclure Sath'ra en haussant un sourcil et une oreille. Rath'sa bondit aussitôt dans les bras de sa comparse comme si rien ne venait de se produire. Un échange de cape plus tard, les deux drows gambadaient gaiement.
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 77
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeJeu 14 Fév 2019 - 23:33

Le soleil brillait haut dans le ciel, brulant et impitoyable. Certains drows, habitués au confort somme toute très relatif du Puy d'Elda, n'avaient pas anticipé la chaleur étouffante et commençaient à montrer des signes de faiblesse.

Main dans la main et chantant gaiement, les deux jumelles remontaient le long du convoi en gambadant. Leurs pieds fins touchaient à peine le sable brulant, et dans leurs pattes pendait une gourde débordante d'eau claire.

Un peu plus loin, un noirelfe avait été jusqu'il y a peu fier d'avoir pensé à son hydratation tout au long du voyage.  Maintenant, il ne pensait plus à rien.

La tête du convoi se détachait maintenant nettement du reste du peloton. Sath'ra et Rath'sa la suivait de peu avec la curiosité qui les caractérisait si bien. Il y avait là les meilleurs des meilleurs. L'élite de l'élite! Si les deux jeunes drows souhaitaient atteindre la perfection, c'était ceux là qu'il fallait imiter.

- Regarde… t'as vu… Sous ce soleil, il n'a pas enlevé son armure, Rath'sa… Sath'ra pointait du doigt le solide gaillard en armure complète(1) qui caracolait en tête, assez prêt pour qu'il les entende chuchoter à voix haute.
- Il est fort… Moi j'pourrais pas.
- Normal, t'as pas d'armure. C'était une fort judicieuse remarque qui fit reflechir la drow. Rath'sa disait souvent qu'elle était l'intellectuelle des deux, à moins que ce ne soit sa sœur.
- Je crois…Qu'il s'entraine. Comme ca… Il y eu une pause pendant qu'elle organisait le capharnaum qui lui servait de cerveau. C'était difficile.
- il pourra résister aux flammes du dragon!Chantèrent  les deux drows harmonieusement.

Les sœurs firent une halte et se défirent du regard. Une même idée avait traversé leur esprit.

- Donne moi la cape ! Je veux m'entrainer moi aussi !
- Non ! Tu n'en voulais plus ! Tu me l'as donné ! Fit Sath'ra la mine boudeuse. Donner c'est donné. Reprendre, c'est volé !
- Oui, mais ce qui est à toi et à moi !

Ne pouvant répondre face à de tels arguments, sa sœur s'enroula dans la cape en signe de protestation. L'étoffe était si noble ! Elle avait tellement fière allure !  Sath'ra ne pouvait pas l'abandonner comme ça ! Elle se battrait jusqu'à sa dernière goute de sang pour la garder.

- Bon… si tu veux on joue ?
- D'accord !

En un instant, l'une dégaina un impressionnant couteau crénelé, l'autre une feuille de papier.

- VELIN!
- COUTEAU! J'ai gagné! Dit la drow en sautant de joie.
- Tu gagnes à chaque fois, Rath'sa…


(1) Nous parlons bien de celui qui a pour double peau une armure : Jhal Yaultho
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1287
Âge : 818
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 9:08




L’astre brillant  venait d’atteindre son zénith. La chaleur devient de plus en plus étouffante alors que l’étendue de sable qui se dresse devant vous ne laisse aucun espoir. Aucune étendue d’eau, aucune oasis, qu’un océan rougeâtre qui rend la marche de plus en plus difficile. Les esprits commencent à s’échauffer et les corps deviennent de plus en plus nombreux derrière vous. Et soudainement en tête de colonne une bagarre éclate. Le fou aux rires de dément  sort un long couteau finement décoré avant de l’enfoncer solidement dans le cou de son congénère. Ce dernier n’écrase durement sur le sol alors que des jets de sang se mettent doucement à couler sur le sable chaud. Ce dernier se retourne vers vous, les yeux exorbités, le visage couvert du sang encore chaud de son congénère avant de vous faire un sourire dément. Lorsque l’on ouvre la porte à l’anarchie, on bouscule l’ordre établi et très vite le chaos le plus total règne. Le prêtre annonçait le chaos. Ce chaos impartial qui ne vous dit probablement rien de bon.


Voyant qu’il a finalement votre attention, ce dernier passe son regard sur chacun de vous. Le silence règne,  certains sont en adoration devant le curieux personnage, d’autres le regardent avec méfiance. Puis soudainement, sa voix caverneuse se fit entendre.   « Mes amis… Mes frères! C’est dans les derniers moments que la plupart des gens révèlent qui ils sont réellement. » Dit-il en pointant le corps encore chaud du daedhel. Puis, voyant qu’il a finalement eu votre attention, il continue son grandiose spectacle. « Cet insolent n’était rien! RIEN que je vous dis. Rien qui ne vaut l’attention du Prime Dragon! » Le prêtre se retourne vers sa victime avant de lui retirer rapidement sa dague du corps inerte qui jonchait le sol. Puis son attention se posa sur les autres derrière lui. Son regard dément s’arrêta sur chacun de vous, pendant de longues secondes. Il y a dans la démence des plaisirs connus des seuls maniaques. Peut-être est-ce le manque d’eau qui l’a poussé à la folie, peut-être est-il simplement un dérangé?





Note MJ a écrit:
Je vous laisse décider si vous souhaitez vous imposer contre le PNJ ou devenir dans ses bonnes grâces. Sachez que je laisse pleinement le choix de la direction à prendre dans vos mains. Si vous désirez faire bouger ce personnage – disons coloré – envoyer un petit message sur discord.

Pour ce qui est de la chaleur du désert, vous commencez tous à en ressentir les effets. Que ça soit par cotre manque flagrant de vêtement ou par votre armure. Je vous laisse déterminer lesdits effets. Mais sinon allez-y amusez-vous, je m’imposerais dans quelques postes pour faire avancer ou bouger des personnages dans quelques jours.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Myr'Hennis Vect
Drow
Myr'Hennis Vect

Nombre de messages : 186
Âge : 162
Date d'inscription : 08/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  548 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeLun 18 Fév 2019 - 9:59




Devant ce nouvel accès de folie Ta’Zeyr ne savait comment réagir, le fou l’intimidait comme de nombreux autres au vu des regards de ceux qui l’entourait. Le voyage allait être long et même si ce n’était pas sa première traversée du désert on ne s’habitue jamais vraiment à la chaleur étouffante. Alors il était hors de question de voyager avec un grand malade qui avait de soudaines envies meurtrières sans prévenir ni raison. Posant sa lyre sur le sol, la prêtresse s’approcha du fou lentement alors qu’il se retournait pour s’adresser à la foule. Elle le laissa terminer, même si elle ne l’aimait pas c’est mal de ne pas écouter les derniers mots de quelqu’un. Lorsqu’enfin il se retourne elle en profita, en lui touchant l’épaule elle libéra son sort emprisonné et des éclairs parcourent le corps du prêtre fou qui se mit à convulser.

Il tomba à genoux, la bouche grande ouverte sans pouvoir bouger, ses muscles étant tous contractés. Pendant un instant Ta’Zeyr craignait, qu’animé par la folie, il réussisse à prendre le contrôle de son bras armé et le retourne contre elle ; lorsque ses yeux se mireent à fondre dans leurs orbites elle fut rassurée, il ne bougera plus du tout dans peu de temps. Effectivement une poignée de secondes plus tard il s’effondra sur le côté, inerte, de la fumée s’élevant de son corps et ses yeux vide semblaient juger son assassin. L’assassin en question se pencha pour ramasser la dague, passant son doigt le long de la lame pour en estimer le tranchant puis, juste assez fort pour être entendue de la majorité des pèlerins elle déclara pensive : « si lui n’était rien, toi tu étais de trop. » Elle redressa la tête pour faire face à ses congénères et serra la dague dans sa main comme un symbole d’autorité. « Zhak’Bar n’a que faire des faibles, qu’ils soient de corps ou d’esprit et lui l’était trop. Il était indigne de sa prêtrise mais réjouissiez-vous car contrairement à lui je suis on ne peut plus digne de nous mener jusqu’au Prime Dragon ! »

Avec son geste elle espérait recevoir le soutien de ceux qui craignait le fou et en récupérant sa dague ainsi qu’une partie de son discours elle espérait recevoir le soutien de ceux qui l’admiraient. Elle avait agi vite dans l’espoir que personne ne fasse la même chose qu’elle venait de faire, déjà parce qu’elle tenait à sa vie, mais surtout parce que si le groupe de drow se mettait à sombrer dans l’anarchie il n’y avait plus de retour possible ; tous allaient s’entre-tuer et au final personne n’allait avoir la chance d’apercevoir, ne serait-ce que brièvement pour les laïques, Zhak’Bar.
Revenir en haut Aller en bas
Vlos'Veldruk Do'Ilisharr
Fondateur
Vlos'Veldruk Do'Ilisharr

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 13/09/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  410 ans
Niveau Magique : Maître.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeLun 18 Fév 2019 - 12:21





Lorsque le fou – prêtre de Zhak'Bar – assouvit une de ses pulsions sanguinaires, tu te tiens non loin de lui et assiste au spectacle, comme éblouie. De fait l'astre de lumière ne danse plus, il trône désormais sur vos tête, fatidique. Il t'ensuque. Tout aussi emportée que tes congénères, tu trépigne. Tu te corrodes ; ce qui te grille de l'extérieur, te lancine de l'intérieur. Tes oreilles brûlantes que le maigre tissu ne peut recouvrir car il protège déjà ton seul cou, endolori par le couchage rudimentaire de la veille, emmêle tes ressentis en un synchrétisme critique, orageux.  À la fois riche et casanière, malgré tes formations et l'endurcissement découlant de cet apprentissage élitiste reçu, tu ne faisais tout simplement pas le poids face aux capiteux événements qui t'avaient dès lors encensée. Il ne restait finalement plus rien de toi, ou très peu. Les yeux rivés, la face grimaçante, tu avances. Tu avances, pour guide le prêtre charismatique, qu'un soubresaut traverse alors qu'il se retourne pour essuyer un affront imaginaire.

Tu approuves, car tu n'es plus. Tu n'es plus là jeune et prometteuse espionne, ni la riche tenancière, ni la fille d'un prospère agriculture. Tu n'es rien, ou plutôt si, tu es ce qu'ils veulent que tu sois. Dérisoire... Infinitésimale... Tu imagines presque les écailles ardentes du Prime Dragon ; éprouves tant physiquement que psychiquement Son appel... Et de fait qu'es-tu, sinon rien devant celui qui vous quémande. Inextricablement enraciné dans vos Braises-Vies. Inexplicablement, impérieux. Tu n'es rien... Pour prouver le contraire, jeune daedhelle coriace ou des poussières de ton libre-arbitre quasi balayé – car si ton Destin par les Dieux est scellé –, tu t'approche et vois à son tour le prêtre s'effondrer.

Serait-ce là pour toi le début d'une nouvelle conscience, d'une nouvelle conception ? Une sorte de renaissance ? Et si tu avais trop longtemps délaissé les divins, venaient-ils aujourd'hui quérir leur dû, vôtre dévouement ? Il fallait se montrer à la hauteur. Mais était-ce là, punition ou rédemption, vous l'ignioriez encore, surtout toi, que la vie avait au préambule, gâtée. Si tu survivais au pèlerinage, c'est que tu étais digne ; pour ce faire d'ailleurs il fallait d'abord survivre à la débandade, au chaos... C'est d'ailleurs dans ces états d'âme, de survie animale, d'instinct abrasant tes choix et ton vouloir, que tu te trouves actuellement, incapable d'envisager un futur. Tout bonnement parce que tu es dans un stade bestial, inconnu de toi jusque-là. Pour ne pas devenir le loup Omega de vôtre meute, et que finalement peu t'importe d'être guidée par un cinglé ou une teigne philosophe, tu clames haut et fort la légitimité de l'intrépide daedhelle qui vient de griller d'un main, feu l'excessif noiraud... « Soit elle louée, louée soit nôtre guide ! » Soit-elle une louve Alpha, tant que tu puisses tout avoir d'une louve Bêta... Tu te places derrière elle, protégeant ses arrières et brandissant ton poingnard à qui voudrait en tâter !


Revenir en haut Aller en bas
Urgoll'Ven
Admin
Admin
Urgoll'Ven

Nombre de messages : 399
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeLun 18 Fév 2019 - 22:20


Voilà un autre exemple... Comme enflammé de l'intérieur, le sombre se crispe, la main sur la garde de sa lame à l'infini tranchant. Contrôle... Contrôle... Ce n'est pas la première fois. Les rayons ardents ont fini par faire leur œuvre, poussant le sombre a retirer son heaume sous peine d'avoir le cerveau cuit. L'ayant fourré dans sa sacoche, il jauge à présent les sombres avoisinants avec une gueule de servant de Meingal, hautain dans la haute tour qu'est son crâne, de courts cheveux blancs en ornant le haut. Stupide... Un énième de mort sans avoir vu le dragon... Malgré ce geste, il se doute des conséquences : la chaleur, quand elle ne tue pas, joue sur les humeurs. Dans son cas, Jhal sent le feu de la colère qui ronfle en son coeur, attendant la première opportunité. Contrôle... Cette vieille amie, qui lui échappe si souvent, il préfère la garder pour les grandes occasions. Tant qu'il peut.

Pas cette fois.

"Digne ? DIGNE ? tonne-t-il brusquement, s'avançant à pas lent sous des yeux écarquillés, par la soif, l'épuisement... La surprise. Sa langue se dévérouille, contrairement à sa lame. En quoi es-tu digne de nous mener à l'incarnation du Maître des Cataclymes ? Crois-tu pouvoir foudroyer dans le dos pareille créature ? Quelle beau discours prépares-tu pour cette engeance qui te dépasse ? Un long sifflement accompagne la sortie de sa lame de son fourreau, à quelques mètres seulement de l'assassine. Tant pis pour la retenu. Son cœur s'emballe. PARLE."

Arrogant et hautain. Son langage claque au même titre que les plaques de son armure les unes sur les autres. Une jolie cible en somme... Il épit, les yeux plissés, le moindre geste de la mage de foudre. Parole ou magie ? Une excellente question. Dans le second cas, ce sera au plus rapide de décider.

_________________
Voix d'Urgoll'Ven : #996699
Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 201
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 22:05




Mes amis… Mes frères! C’est dans les derniers moments que la plupart des gens révèlent qui ils sont réellement.
Cet insolent n’était rien! RIEN je vous dis. Rien qui ne vaut l’attention du Prime Dragon!


- Rath'sa… lui aussi il fait de la philosophie… Les yeux des deux drows brillèrent. Ce prêtre était un être exceptionnel aux pensées si profondes qu'elles auraient certainement englouti un raton laveur(1).

Le regard du prêtre était passé sur elles sans s'arrêter. Peut-être était-il conscient que trop s'intéresser aux jumelles risquait d'avoir un impact négatif sur sa réputation. Malheureusement, nos deux héroïnes ne purent s'enthousiasmer pour le psychopathe que fort peu longtemps.

Car comme souvent avec les enfants d'Uriz, les évènements furent pris dans une escalade rapide et incontrôlée, sous les yeux enchantés de Rath'sa et Sath'ra.

Une prêtresse  armée d'un redoutable instrument de musique le déposa au sol (quelle grossière erreur, comme les évènements allaient le démontrer), attirant du même coup le regard des demoiselles comme du miel attirant les mouches. Quelques instants plus tard, la prêtresse faisait cuire le philosophe de l'intérieur.

Zhak’Bar n’a que faire des faibles, qu’ils soient de corps ou d’esprit et lui l’était trop. Il était indigne de sa prêtrise mais réjouissiez-vous car contrairement à lui je suis on ne peut plus digne de nous mener jusqu’au Prime Dragon !

-  Oooh… Sath'ra… on a tellement de chance! On est entourés de philosophe! Et celle là elle fait bzzzz avec ses doigts, et alors les yeux ils font psssscccccht…. C'est beaucoup plus métaphysique!
- En plus, elle est super gentille, elle nous a offert sa lyre !

En effet, l'instrument se trouvait présentement dans la main gauche de Rath'sa, la main droite étant occupée par le couteau qu'elles avaient trouvé perdu sur une table dans un temple dédié à Kiel.  C'était un couteau qu'elles avaient immédiatement aimé, plein de pics et de crénelures très maléfiques, et elles s'étaient longtemps demandé comment son précédent propriétaire avait pu l'oublier là.

Mais le spectacle n'était pas terminée, puisqu'Azash, car c'est ainsi qu'elles avaient d'un commun accord décidé que le drow en armure s'appelait, se joignit au débat. Il y apporta des pensées d'une finesse rare qui durent inquiéter la prêtresse aux doigts galvanisants, laquelle se mit peut-être à suer à grosses gouttes. Rath'sa proposa de l'appeler Zhaap. C'est qu'Azash était redoutable, il n'avait fait qu'une bouchée de Cyrgon.  Nos deux drows auraient probablement apprécié ce nouveau développement à sa juste valeur si seulement elles n'avaient pas été accaparées par leur nouveau jouet.

(1) Les jumelles n'avaient entendu parlé qu'une seule fois de cet animal mythique, et elles l'imaginaient particulièrement dangereux et imposant.



Dernière édition par Shyn'tae Vaen're le Mer 20 Fév 2019 - 18:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 77
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeMar 19 Fév 2019 - 22:05




La tension était à son comble. Azash reluquait Zhaap, laquelle louchait sur la lame du beau guerrier. Le vent chaud du désert siffla. Une goutte de sueur perla du front de la prêtresse, à moins que ce ne soit de celui du chevalier(1).

Soudain, des notes harmonieuses résonnèrent, surprenant un rien les spectateurs du duel. Une partie d'entre eux se retournèrent.

Les deux daedhels, blotties l'une contre l'autre, leurs chevelure d'argent mêlées dans l'étreinte,  chacune une main sur la lyre, venaient de commencer à jouer une mélodie émouvante qui aurait risqué arracher une larme au plus valeureux des vétérans. Pourtant toutes deux, tunique et pantalon tachés de sang, leurs fins cous enserrés dans des colliers desquels pendait une plaque(2), Rath'sa et Sath'ra se mirent à chanter d'une voix étonnement mélodieuse.

Il n'a pas son égal dans le monde entier…
Il est si merveilleux. Comment résister ?

Un scorpion, conquis, s'était approché. Sath'ra, celle qui ne portait pas le couteau, lui offrit sa main, qu'il escalada gracieusement.

Les deux chantaient en harmonie, se redressèrent souplement, et firent quelques pas sous l'œil abasourdit d'un cadet en armure.
Un jour Zhak'Bar viendra,
Un jour il nous guidera
Un grand dragon puissant s'en allant
Goûter le bonheur qui nous attend


Sath'ra secoua le bras, et l'androctone vola pour tomber directement dans le col du cadet, lequel prit un air paniqué et s'enfuit en essayant de se débarrasser au plus vite de son équipement.

Dans le désert, un jour,
Restera la bravoure,
Les esclaves gémiront ,
Les morgals hurleront
L'union de nos cœurs, un jour…


Les demoiselles soupirèrent, le regard perdu vers l'horizon, là où le dragon les attendaient tous. Enlacées, l'une portait la lyre, l'autre le couteau sacrificiel encore taché de sang. Elles s'en furent droit devant, la cape au vent.

-En avant! Zhak'bar ne nous attendra pas!
-Je dirais même plus, le prime dragon n'est pas patient !



(1) Sans cheval, mais ce n'était qu'un détail.
(2) Sur lesquels était écrit: "Même si j'affirme le contraire, je suis perdue. Ramenez-moi au tem… ….lda" Le reste de l'adresse avait été gratté avec colère.

Revenir en haut Aller en bas
Myr'Hennis Vect
Drow
Myr'Hennis Vect

Nombre de messages : 186
Âge : 162
Date d'inscription : 08/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  548 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 20:01






La première réaction plu particulièrement à Ta’Zeyr si seulement tous avaient pu réagir ainsi, ça aurait été trop beau et au final elle se serait sûrement méfiée davantage. Là, au moins, elle pouvait voir le principal obstacle à sa prise de pouvoir. Sachant qu’elle pouvait ignorer toute menace dans son dos, en tout cas le temps que la jeune daedhel derrière décide de rester loyale, la prêtresse se concentra sur l’armure en face d’elle.

Malgré la chaleur étouffante elle eut des sueurs froides en voyant la lame sortir. Il était proche. Trop proche. Sans son cataliseur jamais elle n’aurait le temps de le foudroyer avant qu’il ne puisse lui porter un coup qui serait fatal, que ce soit sur le coup ou à cause de la blessure. De plus elle ne voulait pas le tuer, si elle avait assassiné le fou c’était avant tout pour se protéger elle-même mais si la prêtresse en venait à user des mêmes méthodes alors quelqu’un allait tenter ce qu’elle-même avait fait ; et si elle pouvait éventuellement survivre à une tentative, ce n’était qu’une question de temps avant que quelqu’un de suffisamment déterminé ou compétent ait raison d’elle. Alors elle opta pour les mots, de toute façon c’était ce qui avait le plus de chance de réussir. Cependant il lui fallait être laconique pour être certaine de ne pas terminé coupé en deux alors elle leva la main au niveau de sa poitrine.

« J’en suis digne parce que j’ai reçu sa bénédiction ! » Son regard s’était durci et était focalisé sur l’importun qui la défiait, sa voix tonnait comme le tonnerre tandis que dans sa main un éclair dansait entre ses doigts sans jamais les toucher. « Foudroyer le Prime Dragon ? Tu oserai lever la main sur un dieu !? Lui faire un discours ? Tu oserai lui adresser la parole !? Toi qui ne le sers que par opportunisme alors que je lui ai dédié ma vie ! »

Elle allait ajouter quelque chose, une dernière phrase dans l’espoir que le guerrier baisse les yeux mais elle fut interrompue par un instrument qu’elle connaissait, qu’elle connaissait même très bien. Ta’Zeyr eut d’autres sueurs froides alors qu’elle réalisa ce qui venait de se passer : quelqu’un s’était emparé de sa lyre. Contre tout sens commun la prêtresse se retourna pour assister à une scène surréaliste. Même si elle aurait dû être outrée qu’on touche ainsi à un instrument qui était sacré parce qu’une prêtresse s’en servait quotidiennement, elle ne pouvait s’empêcher d’être abasourdie plus qu’en colère. Ainsi elle assistait à cet interlude musical sans réagir. C’est une blague se demanda la sombre, incrédule, alors que les deux jumelles s’en allaient avec son focaliseur.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1287
Âge : 818
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 21:05



Si les actions chaotiques du soi prêtre de Zhak’Bar n’avait pas réussi à attirer l’attention de la colonne. La scène – disons hors du commun – se révélait plutôt être un jeu incroyablement dangereux. Vous pouvez ressentir l’atmosphère qui devient de plus en plus tendue. Certains drows approuvent les actions de la prêtresse, tandis que d’autres dégainent rapidement leurs armes à la suite du dénommé Yaultho.  Vous pouvez sentir l’excitation et la crainte envahir les autres  Daedhels. La crainte du danger est mille fois plus terrifiante que le danger présent; et l’anxiété que nous cause la prévision du mal est plus insupportable que le mal  lui-même. Puis, une ombre s’avance. Un prêtre.  Il descend doucement le capuchon de sa cape avant de fixer les deux combattants qui s’affrontent du regard et un nouveau silence s’installe… Que quelques secondes avant de se faire interrompre  par un duo haut en couleur qui se met à chanter une charmante mélodie. Un classique qui resterait définitivement dans les annales de l’histoire de Miradelphia.


Puis une fois que les deux jumelles finirent de chanter leur composition – ô combien inspirante- elles s’enfuirent dans la direction d’où elle croyait que le dragon se trouvait, cape au vent alors que la seule et unique cape claquait sous la légère brise du vent.  Vos compagnons restent ébahis devant ce spectacle, et si la tirade des jumelles en on fait sourire quelqu’un,  les autres n’en restent qu’encore plus méfiant.   Le prête suivit de son regard rougeâtre la scène qui venait de se produire sans un mot, et alors que la surprise et l’incompréhension de certains esprits volatile semblaient avoir calmé les ardeurs, il prit soudainement la parole. «Vous n’êtes pas responsable des erreurs ou des incompréhensions des autres.» Le prêtre plissa légèrement les yeux en fixant le soldat qui se voulait menaçant avant de continuer; « Ne vous l’a-t-on appris lors de vos combats?  Les guerriers vivent et meurent ensemble. Si tu ne fais pas confiance aux hommes qui se trouvent à tes côtés ou face à toi, tu es déjà mort.  Maintenant, baissez votre arme.» Puis se retournant vers la prêtresse et son acolyte, il continua; « Quant à vous…» Il prit un moment de silence, en alternant ses rubis d’une daedhelle à l’autre avant de continuer; « Pour gagner une bataille, vous devez combattre comme si vous étiez déjà mort… J’espère que vous feriez mieux, car vous ne survivrez pas ce voyage…» Dit-il avant de suivre du regard les jumelles qui se poussaient avec la lyre de la future victime. Le prêtre contourna sans dire quoi que ce soit les deux combattants avant de continuer sa marche avec les jumelles.


Certains drows rangèrent leurs armes et suivirent ce dernier, sans se soucier du combat qui risquait de se produire, tandis que pour d’autres l’envie de faire couler encore plus de sang était encore très intéressante.


MJ a écrit:
Alors, considérez que chaque parti a des supporters et d’autres n’en ont rien à  cirer de votre querelle et décide de suivre les fabuleuses jumelles. Je vous laisse déterminer si cela vire en bataille générale ou vous reprenez la route!  :huhu:


_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Urgoll'Ven
Admin
Admin
Urgoll'Ven

Nombre de messages : 399
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeSam 23 Fév 2019 - 22:23

Tais-toi. TAIS-TOI. Aux mots de l'inconnu, le guerrier n'avait eu qu'une envie : décapiter. Décapiter cette grande-gueule sortie de nul part. Décapiter l'imbécile qui se mettait elle-aussi aux grands discours religieux. Et décapiter les maudites jumlles et leur chanson idiote ! Quelle idée de ramener une lyre dans pareille situation ! Elles comptaient jouer une berceuse au dragon ?! Ridicule. Le regard du Yaultho foudroya la sombre à la chair exposée. Tu ne vaux pas mieux que ces imbéciles si tu fais couler le sang à tout va... Même s'ils le méritent. Quelque part, Jhal le savait : c'était inutile. Il y aurait toujours d'autres drows, d'autres fanatiques, d'autres imbéciles... A part s'épuiser avant d'atteindre le dragon, son attaque ne servirait aucun dessein. Ses muscles contractés comme les anneaux d'un serpent autour de sa proie, le guerrier en armure lourde dut se faire violence pour ranger sa lame, pour résister au feu dans ses entrailles...

"Le dragon en jugera... Prêtresse." dit-il une voix coupante.

Dans sa bouche, le titre ne sonna non pas comme un honneur, mais une insulte. Dédaignant les imbéciles qui s'étaient enflammés avec lui, le guerrier fendit le cercle qui s'était formé autour d'eux. Pour mieux suivre. Suivre, marcher, brûler... Pour finalement mourir. Car c'était cela qui les attendait au bout du chemin, il n'en doutait guère, et l'espérait profondément. Enfoncer sa lame dans la gorge brûlante d'un dragon, avant que sa mâchoire ne lui broie tous les os... J'en aurais de belles à te raconter, Rilrae...

_________________
Voix d'Urgoll'Ven : #996699
Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 201
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeLun 25 Fév 2019 - 23:59




Les jumelles avançaient encore et toujours. Leurs pas synchronisés, l'une portait toujours son couteau de cérémonie et l'autre la harpe de la prêtresse, laquelle était bien accordait, et chantait si bien entre les mains des sombres qu'elles n'auraient plus pu s'en passer. Peut-être avaient elles trouvé leur vocation? Absorbées dans leurs expérimentations à trois mains sur l'instrument, elles mirent un peu de temps à prendre conscience du mouvement derrière elles. Sath'ra fut la première à se retourner brièvement. Ses oreilles se dressèrent, et elle se pencha aussitôt contre sa sœur.

- Rath'sa… Rath'sa… Surtout ne te retourne pas, chuchota-t-elle.
Rath'sa se retourna donc aussitôt, avant de se planquer à nouveau sous la cape. La lyre émit un couinement désapprobateur.
- Oui… tu as raison, nous sommes suivis…
- Je dirais même plus, ils sont nombreux… Au moins.. Au moins.. Plein. Sath'ra avait hésité, et n'était plus tout à fait certaine de son évaluation numérique.
- Non, pas plein.. Ils sont tout plein Rath'sa
C'était une technique de numération élaborée qu'elles avaient mis au point au fil des ans, bien meilleure à leurs yeux que les chiffres, par trop nombreux et inconstants.

-En fait… on est tout devant.. Ca veut dire qu'on est l'élite? Rath'sa semblait dubitative, comme si l'énormité de sa réflexion parvenait à pénétrer l'étrange capharnaüm qui lui servait de cerveau.
-Hmm… C'est grâce à la cape, tenta l'une.
-Et la lyre ! , renchérit l'autre.
-Et le couteau? La sombre n'était pas certaine.
-Tu crois que c'est une prophétie?
-Naan, c'est juste une métaphore.

Elles hochèrent la tête et se jetèrent des regards entendus. Il y eu une pause, occupé seulement par les harmonieuses notes de musique.
- D'ailleurs, c'est quoi une métaphore?
- J'sais pas trop, mais y'a fort dedans, donc c'est forcément bien.

La sueur coulait sur leur peau d'obsidienne, la cape les protégeait bien difficilement du soleil haut dans le ciel. Concentrées sur l'instrument, elles furent petit à petit rattrapées par le peloton des pèlerins. Au beau milieu d'un morceau de marche rythmé, une des deux jumelles reprit la parole, car il leur était impossible de se taire trop longtemps.

- Dis Sath'ra, est-ce que la lyre est plus forte que le couteau? C'était une vraie question, et Sath'ra était la plus intelligente des deux, avaient-elles tiré au sort.
-Hmm…   La sombre se souvint du débat entre Zhaap la prêtresse philosophe et Mouhahaha, le prêtre aux yeux fous. La lyre fait fumer les yeux du couteau, Rath'sa.


Revenir en haut Aller en bas
Vlos'Veldruk Do'Ilisharr
Fondateur
Vlos'Veldruk Do'Ilisharr

Nombre de messages : 81
Date d'inscription : 13/09/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  410 ans
Niveau Magique : Maître.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeMer 6 Mar 2019 - 11:30









Une douce mélodie et des chants fluets se firent entendre alors qu'une daedhelle faisait face à un autre daedhel, comme une ultime rengaine de vos pulsions primaires, ode magmatique, peinture céleste des Flammes avivées, si peu avisées. Ô combien de fois aviez vous joué cette scène, celle de la confrontation, de l'ire primordiale, et vous ne vous en lassiez point. Lâchés comme preuve, des cadavres jonchaient hélas le chemin parcouru. Et y en aurait d'autres, traces de vôtre chaotique passage, indubitablement. Était-ce là de nouveau, un de ces instants macabres, survenant par pure habitude ?

L'un des deux belligérants était un guerrier à n'en point douter car l'on percevait nettement son armure comme une deuxième peau, disons des écailles bosselées, et ses mots à la puissance de carreaux d'arbalète retentirent, bien qu'il semblat du genre peu loquace ; la seconde était la prêtresse hardie que pour de sombres raisons tu avais décidé de suivre, comme un pari balancé au hasard, depuis que tu te découvrais croyante, fanatique, enfin deshinibée, purgée de ta raison peut-être... Ou cherchais-tu seulement ou plutôt l'immunité, non désireuse de finir les yeux fondus à l'instar du défunt prêtre ? L'Art t'effrayait-il plus que le fer ? Possiblement. Étais-tu attirée par l'audace, ou une quelconque féminité t'avait poussée à peser de ce fait, de tel ou tel côté de la balance ? Possiblement. Enfin, que dire de cette scène sinon que vous étiez chacun très représentatifs de vôtre lègue, de cette morgue, de vôtre orgueil... En outre, en cet instant présent tu avais oublié jusqu'à la vraie raison de ta présence en ces terres caniculaires, tu suivais aveuglément ce bourdonnement, comme un nouvel instinct, propre à la bestialité omniprésente, propre au Foudre de Guerre. Pour toi, seulement des effets secondaires dûs à l'insolation, ni plus ni moins... Toi, sceptique, hérétique, aidée par l'astre incandescent, tu te faufilais à qui mieux-mieux, dans une foule qui, riche de cette information t'aurait déjà réduite en miettes, lynchée, broyée, anéantie. Pourtant plus que jamais dans la peau de ton personnage, tes yeux irradiaient d'un feu étrange. Plutôt fiévreux. Que personne ne pouvait encore apercevoir.

Derrière la prêtresse l'on t'apercevait en effet fort peu distinctement, tu en fis ta force donc, restant immobile et silencieuse, prête à tout pour survivre. Pour ce faire, pour oser intégrer la meute, tu avais misé sur l'effrontée, et le retournement de vestes n'étant pour le coup pas un de tes passe-temps favori, tu pris ton mal en patience, attendant l'advienne que pourra, plus déterminée que jamais. Tu donnerais ta vie pour elle. Pourquoi pas !

Alors que les mots des deux courroucés retentissaient encore dans l'air sans qu'ils ne passent à l'action, avec pour réponse une chansonette fort agréable qui s'éloignait de vous – qu'un moment de flottement avait surprit –, un autre représentant du Prime Dragon prit la parole afin de dissoudre les mésententes. C'est qu'il sut apporter les mots nécessaires – peut-être pas les plus justes–, afin d'apaiser momentanément le trouble, de ses actuelles ouailles. Il fit vraisemblablement son effet, lorsque la tension paru être momentanément désamorcée. Te concernant, de ses sages conseils, tu tiras tes propres conclusions. Parmi ces loups n'étais-tu finalement qu'une pauvre hyène, obligée de survivre, de tromper ces impitoyables prédateurs comme si tu étais une des leurs ? Et puis, n'avais-tu jamais attaqué en premier, trop soucieuse de te défendre depuis des décennies ?

« Allons, dis-tu à la prêtresse, une main sur son épaule comme pour l'aider à essuyer l'affront tandis que son important homologue rejoignait l'avant de la colonne. Allons pour commencer, récupérer la lyre... Quant au guerrier, il ne payait rien pour attendre. Ni le prêtre. Ni les jumelles. C'est qu'il restait encore une trotte avant Nisétis. Tu n'étais finalement ni hyène ni louve dans ce règne animal, mais plutôt l'hermine, capable de tuer des proies vingt fois plus grosses qu'elle, d'une simple et violente morsure à la nuque. Tu ferais mieux, désormais. C'est que les conseils du saint sombre elfe, n'étaient pas tombés dans l'oreille d'une sourde ! »



Revenir en haut Aller en bas
Myr'Hennis Vect
Drow
Myr'Hennis Vect

Nombre de messages : 186
Âge : 162
Date d'inscription : 08/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  548 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeSam 9 Mar 2019 - 20:18






Face à la remontrance du prêtre elle hésita. Ta’Zeyr n’aimait pas se faire reprendre, à fortiori en public mais elle devait admettre qu’il n’avait pas tort et puis ce n’était pas si grave étant donné que le guerrier en face d’elle avait été sermonné également ; juste avant qui plus est. Elle ne répondit rien à la bravade du guerrier en question, il pouvait toujours parler, il finirait comme les autres : en apéritif pour dragon. La main qui se posa sur son épaule la fit légèrement sursauter. L’éclair qui dansait entre ses doigts mourut, à quoi bon le garder ? L’enfant avait raison, elle devait récupérer sa lyre avant de faire quoi que ce soit. Alors la prêtresse regarda les deux jumelles avancer avec son instrument, sous leur manteau, et elle ne put réprimer un profond soupir exaspéré. C’était donc ça le fanatisme du Puy ? C’était donc tous les volontaires prêts à rencontrer un dieu ? C’était donc tout l’engouement que suscitait Zhak’Bar ? La prêtresse releva la tête et ferma les poings, c’était ce qu’elle avait entre les mains et elle allait s’en servir au mieux pour atteindre son objectif, peu importe les épreuves que le Prime Dragon enverrait avant sa rencontre. Elle remercia la petite d’un hochement de tête avant d’avancer jusqu’à la tête de la colonne, passant devant le prêtre sans lui accorder un regard, suivit par ceux qui la soutenaient.

Comment récupérer son focaliseur ? La question lui trottait dans la tête alors qu’elle avalait la distance qui l’en séparait via de grandes enjambées graciles. La violence était exclue, ou en tout cas elle devait rester un dernier recours au risque de causer un massacre et de perdre le soutien qu’elle avait gagné en prouvant au prêtre encapuchonné qu’il avait raison. Il ne lui restait que la parole. Le problème c’est que les discours n’étaient pas vraiment le fort de la prêtrise du Prime Dragon et pour cause il n’y avait pas de rhétorique dans le catéchisme de Zhak’Bar. Elle eut cependant une idée, elle avait dit avoir reçu une bénédiction divine, alors autant jouer là-dessus. Au tiers de la colonne elle prépara un sort tout en avançant, ce qui la força à ralentir pour maintenir une concentration suffisante. Elle prit donc plusieurs minutes à remonter la colonne des pèlerins et même si Ta’Zeyr craignait que sa lenteur soit interprétée comme de la couardise elle n’accéléra pas, c’était bien trop dangereux ; elle n’avait pas vu beaucoup de mages perdre le contrôle de leur sort mais ces images hantaient encore ses nuits.

Une fois arrivée dans le dos des jumelles elle prit une grande inspiration, s’assura que son sort était bel et bien en son emprise avant de passer à l’action. « Vous osez voler une prêtresse ! » La prêtresse en question synchronisa la fin de sa phrase avec une note de lyre jouée par les deux folles et le lancer de son sort. Elle n’avait pas besoin de faire tonner sa voix car un éclaire descendit rageusement du ciel pour frapper à trois mètres des jumelles, vitrifiant le sable.
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 77
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeMar 12 Mar 2019 - 0:10



Les deux drows tentaient de nouveaux arrangements musicaux, passionnées par les capacités en apparemment infinies de l'instrument bénis que les dieux avaient mis entre leurs mains douces et subtiles. Peut-être avait-on enfin trouvé comment contrôler Shath'ra et Rath'sa. Une nouvelle air de sérénité s'annonçait pour leur entourage…

- Vous osez voler une prêtresse ! La foudre frappa soudain non loin des jumelles, les faisant sursauter comme des diables sortant de leur boite. En un instant un arsenal excessivement tranchant apparut devant le nez de Ta'Zeyr et de sa comparse.

- Oh ! c'est vous ! Rath'sa fit un grand geste du bras en signe de salut et l'épée siffla dangereusement dans l'air, fort heureusement loin d'une quelconque victime. Il fallait dire que mis à part leurs deux interlocutrice courageuses, les autres drows avaient tendance à contourner largement les demoiselles à la lyre.

- Vous êtes géniale prêtresse Zhaap ! Le regard de  Sath'ra passait sans cesse de la prêtresse au tas de sable fumant avant de revenir à la première.

- Oh oui ! Vous êtes si forte en diplomatie ! Comme vous avez fait fondre les yeux du fou. C'était un sacré argument !
- Je dirai même plus, c'était un argument foudroyant !
- On vous adore !!! En chœur, les deux drows hochèrent la tête vigoureusement. La prêtresse et son acolyte auraient cru entendre les trois points d'exclamation.

- Qui vous a volé ? C'est choquant !
- Dîtes-nous qui c'est, et on va le l'occire pour vous !  Les deux sombres hochèrent la tête à nouveau, leurs yeux plein de l'innocence la plus pure. Sath'ra chuchota à l'oreille de Rath'sa. "Ca veut dire quoi occire ?"  
- J'sais pas trop... C'est de la philosophie, alors ça doit faire mal ! Et c'est un mot qui sonne bien ! Un accord de lyre ponctua la fin de leur phrase. Brusquement, la lyre en question se retrouva entre les mains de la prêtresse qui n'en crut probablement pas ses yeux.

- Prenez cette lyre ! C'est Zhak'bar qui nous l'a offert ! Elle était seule et abandonnée, au sol ! Vous imaginez ça ! La pauvre… N'importe qui aurait pu la prendre, et faire n'importe quoi avec !
- Ou pire encore ! Elle aurait pu être piétinée ! Un si belle lyre ! Les gens font vraiment pas attention à leurs affaires ici !
C'était bien vrai, et les jumelles s'y connaissaient fort bien en matière d'affaires. Au regard entendu qu'elles lancèrent à Ta'Zeyr, celle-ci sut qu'elle était dans la confidence. Quelle chance.

- Mais attendez-nous, quelque chose d'important est arrivé ! Les yeux de  Rath'sa brillaient d'une foi sans limite. Elle s'éloigna du pas vif et souple de celui qui était en bonne condition physique jusqu'au tas de sable touché par la foudre, et émit un petit cri sous le regard étonné de sa sœur.

Celle-ci pencha vers la prêtresse, son regard plein d'une innocence démente fixé sur elle.
- Ma sœur fait des choses bizarres parfois… Comme ce genre de petits bruits.

Rath'sa revint aussitôt vers elles. Enveloppé dans la cape, elle tenait une pierre vitrifiée encore fumante. Sath'ra essaya aussitôt de se saisir de la pierre et poussa un petit cri en tout point identique à celui que venait de produire sa jumelle.

- Regardez ! C'est un cadeau de Zhak'bar ! C'est un signe qui ne trompe pas!
- Oooooh… c'est un signe qui ne trompe pas ! Vous êtes l'Elue !

L'une contre l'autre, tête contre tête, elles admiraient la prêtresse avec vénération. En chœur, elles soupirèrent d'extase, le sourire béat et les armes brandies.

Instinctivement, la colonne de pèlerins avait dévié leur marche pour contourner le petit groupe.

Revenir en haut Aller en bas
Myr'Hennis Vect
Drow
Myr'Hennis Vect

Nombre de messages : 186
Âge : 162
Date d'inscription : 08/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  548 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeMer 13 Mar 2019 - 18:20







La prêtresse accusa un mouvement de recul devant toutes ces lames sortant de sous le manteau, un mouvement qui sauva sûrement sa peau d’ébène d’une entaille, elle n’était pas à ça près mais ça n’était pas une raison. En entendant comment les jumelles l’avait nommé elle haussa un sourcil, se demandant ce qui lui avait valu un tel surnom et si elle devait en prendre ombrage mais devant leur candeur elle se disait que peut-être ce n’était pas du sarcasme. La suite acheva de la convaincre qu’elles étaient sincères mais surtout un peu stupide, le prêtre de Natha qui s’était occupé d’elles devait les avoir échappés à un moment ou un autre. A moins qu’elles soient un peu folles, ou géniales, la différence entre les deux était souvent floue.

A la première question des jumelles Ta’Zeyr pensa à leur désigner le guerrier qui avait osé la défier mais son objectif était de fédérer et non de diviser un peuple qui avait des aptitudes naturelles pour les dissensions internes ; l’idée pourtant n’était pas sans mérite même si elle se doutait bien qu’à la mort du guerrier irritable un autre prendrait sa place, usant de la mort de son prédécesseur comme d’une sorte de martyr pour liguer tout le monde contre elle. La note de lyre la fit douloureusement sortir de ses pensées, que quelqu’un d’autre s’en serve la blessait plus que de raison, une douleur qui disparut bien vite alors que l’instrument se retrouvait enfin dans les mains de sa propriétaire légitime.

« Je… merci... ? »

Prise au dépourvue, elle n’avait pas su quoi répondre mais de toute façon avant qu’elle ne puisse rajouter quoi que ce soit les deux jumelles s’étaient déjà détournées. La prêtresse cependant ne manqua pas la foi qui brûlait dans leur regard, un feu qui ne demandait qu’à être attisé et dirigé. N’était-ce pas là le but du clergé de donner un but à ses ouailles ? Cependant les jumelles étaient bien trop imprévisibles pour qu’on puisse leur faire confiance et si elles étaient persuadées que Ta’Zeyr était élue par Zhak’Bar les autres seraient on ne peut plus compliqués à convaincre mais c’était un début. Un bon début. La musicienne ponctua leur phrase de la même note que les sœurs avaient fait avant que l’éclaire ne s’abatte et, usant à nouveau de sa magie, elle fit un tout petit éclaire. Ce n’était pas la puissance destructrice de la foudre qui l’intéressait mais bien le son qu’il produisait, comme si le Prime Dragon approuvait d’un grognement lointain ce que les jumelles disaient. Ce qui, en réalité, n’était pas vraiment nécessaire mais maintenant que la magicienne avait de nouveau sa lyre entre les mains elle n’avait pas résisté à la tentation de s’en servir. La prêtresse se pencha sur la pierre, dommage collatéral de son sort, avec attention et telle une devineresse passa lentement la main dessus en fermant les yeux tout en chantant du bout des lèvres le refrain d’une chanson à la gloire du Prime Dragon puis elle rouvrit les yeux.

« Cette pierre a bien été touchée par Zhak’Bar lui-même, il vous confie cet artéfact en espérant que vous veillerez sur elle. Agenouillez-vous, prononcez vos noms. » Ta’Zeyr regarda les deux jumelles obéir avec un sourire bienveillant et d’un geste de la main au niveau de leur tête elle leur intima l’ordre de se lever. « Vous vous êtes agenouillées Sath'ra et Rath'sa, relevez-vous, Gardiennes de la Pierre Draconique. »
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1287
Âge : 818
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeLun 18 Mar 2019 - 20:13




Il est inutile de vous dire que les esprits se sont échauffés lors de cet affrontement. Si certains regardent la prêtresse avec un air impressionné, d’autres prennent très mal le fait qu’elle est brutalement assassinée le prêtre du Prime Dragon. Mais qui était cette daedhelle? Comment osait-elle prendre le pouvoir ainsi? Certes, les jeux du Puy étaient rarement doux, mais assassiner quelqu’un en plein jour, devant tous ces fidèles était loin d’être l’action la plus sage…  Elle avait beau avoir des alliées hors du commun – c’est le cas de le dire – cela n’empêcherait pas qu’elle avait encore beaucoup à prouver si elle voulait prendre le contrôle du groupe ou imposer sa volonté. Mais qui sait… Là où la volonté est grande, les difficultés diminuent. Quant à Jhal Yaultho… Certains sombreelfes ne peuvent cacher leur admiration. Sa ténacité, et surtout son expérience fait en sorte qu’on le regarde comme un héros! Ne suffit d’observer les nombreux corps qu’il a laissés derrière lui pour voir quel type de drow il est. Un être particulièrement féroce. Certes son jugement sera définitivement pris au sérieux si ce dernier tentait de prendre le contrôle. Quant à Vornalla Seerear, on ne sait pas quoi penser d’elle, discrète, cette dernière ne s’est prononcée que lorsque Ta’Zeyr a tenté de prendre le contrôle, supportant la démarche foudroyante de la prêtresse. On se dit qu’elle cache peut-être quelques choses, qu’elle a encore des preuves à faire. La balle est dans son camp. Quant aux jumelles…  Si leur beauté est inégalée, on ne peut en dire de même de leurs esprits. Ces derniers vifs, candides, n’apportent malheureusement pas la sympathie des sombres qui se trouvent autour d’elles. C’est à se demander si leurs voix seront écoutées pendant les prises de décision…


Le regard hagard vers les dunes de sable le prêtre s’arrête en silence avant de regarder l’océan orangé qui se dresse devant lui. Ses oreilles frétillent légèrement alors que ce dernier pose ses rubis au loin, obnubilé par quelques choses de lointain. Tout avait commencé avec un murmure lointain, une plus légère des brises qui se mit à souffler dans cet océan de sécheresse. Puis cette brise se changea, devint un courant d’air plus puissant, comme si ce dernier leur amenait un message,  un message dangereux. Peut-être pouvait-on parler du vent de la liberté ou était-ce peut-être celui du sacrifice? Peu importe,  un danger qui grandit, qui devient éminent.  Certains sombres s’arrêtèrent derrière lui, tentant de déterminer ce qu’il avait vu et avant même que les autres pèlerins puissent l’interroger on put entendre un grognement sourd. Puis un deuxième. Les créatures semblaient loin, mais elles semblaient nombreuses. Certains sombres dégainèrent leurs armes, prêts à attaquer tandis que d’autres murmuraient qu’ils devaient changer de direction le plus rapidement possible. Ce fut cette fois caverneuse qui prit le dessus. « Ils ne nous attaqueront pas. Après tout, ne sommes-nous pas les élus du prime dragon?» Est-ce que le prêtre disait vrai? Et surtout que se passait-il derrière ces collines arrangées? Un danger pouvait provoquer un renversement des attitudes, et le rapprochement des camps ennemis face à ce dernier.  Qui sait? Peut-être que ces sombres réussiraient à s’entendre?



_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Urgoll'Ven
Admin
Admin
Urgoll'Ven

Nombre de messages : 399
Âge : 29
Date d'inscription : 29/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  918 ans
Niveau Magique : Maître.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeDim 24 Mar 2019 - 3:19


Suivre la direction des deux folles. Cela n'avait pas duré, ces deux-là se faisant finalement rattraper par l'autre prêtresse dénudée. Affichant une expression renfermé, le Yaultho les dépassa sans leur prêter attention, si ce n'est celle nécessaire pour les contourner. Qu'elles traînent, délirent au soleil, peu lui importait. Seul lui importait le bout du chemin.

Fol, il l'était bel est bien, consumé par son désir destructeur, son rejet des siens, par la fournaise qui lui brûlait le corps comme les entrailles. La marche ne devenait plus que l'écho de ses battements de coeurs furieux, qui ne visaient qu'à le porter plus loin, encore, toujours. Jusqu'à sa fin. Le rugissement que porta à leurs oreilles les vents arides des Terres Stériles, fut pour Jhal la plus douce des mélodies. Enfin.

Mais il fallut à nouveau que cet énième prêtre l'ouvre pour raconter des inepties. Le foudroyant du regard, sans aucun respect, le guerrier asséna sans ambages, dur et méprisant :

"Depuis quand... Les enfants du Destructeur sont-ils désignés comme des élus... Avant même d'avoir goûté aux feux de Zhak'Bar ? Son ton se fit plus dédaigneux encore. Les faibles périront. Les forts survivront. Ceux-ci seulement seront dignes d'être nommés 'élus'. Dans ce feu, ils seront reforgés."

Le Yaultho ne se targuait pas d'être prêtre. Il n'en avait jamais assumé la fonction. Cependant, c'était là la même logique, à ses yeux, que sur le champ de bataille. Sans avoir combattus, la piétaille n'étaient composés que de bleus, à la chair encore tendre de ne pas avoir connu la morsure du Dragon. Ils avaient marché ? Comme si cela était digne d'être loué ! La véritable épreuve commencerait face aux bêtes. Quand leurs rugissements retentiraient dans tout leur être, menaçant de souffler leur flamme.

Comme si son avis n'avait pas été assez clair, le guerrier dégaina sa longue lame, dont le retour fut accompagné d'une longue note plaintive. Affamée d'être restée au fourreau. A moins que son esprit enfiévré ne lui joue des tours... Brûlant, décidé, son regard se porta par delà l'étendue désertique. Dragons. Enfin. Il les avait entendus. A présent, il mourrait d'envie de se noyer dans leur sang.

_________________
Voix d'Urgoll'Ven : #996699
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 77
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitimeVen 5 Avr 2019 - 1:32



Le vent portait jusqu'aux drows une note sombre, une note de danger, une note qui aurait fait basculé les cœurs les plus faibles dans la plus abjecte terreur. Une note qui annonçait la souffrance, qui annonçait un sort plus terrible que la mort. Cette note, message divin, résonna encore et encore dans la bise et le cœur des daedhels écrasés par un soleil impitoyable. Une plainte macabre s'éleva du cortège.
-Ca donne faiiiim…
-Quand est-ce qu'on mange…

Il était vrai que qui disait animal, disait viande. Et qui disait viande disait grillades. On avait expliqué aux jumelles il y a longtemps(1), que c'était en mélangeant la viande et le feu qu'on obtenait certes un ventre plein, mais aussi la faveur du Prime Dragon. Il était assez naturel, quand on était comme elles férues de théologie et de philosophie, de comprendre que Zhak'bar était forcément bon vivant. C'était un exemple qu'elles pouvaient suivre sans trop de difficulté. Vu qu'à la fin seul le résultat importait, les prêtres avaient renoncé à les corriger. Les plus sages savent choisir leurs combats.

Quand bien même, entendre des rugissements lointains donnait vraiment la dalle à toute personne normalement constituée. Ou en tout cas constituée comme Rath'sa et Sath'ra.

Entre leurs mains la lyre avait été remplacée depuis un certain temps par la pierre qui avait été brûlante selon la légende, issue directement du pouvoir de Zhak'bar. C'était une pierre somme toute assez informe et un peu décevante, mais les voies des dieux étaient impénétrables. Elle était maintenant un peu plus froide, mais les jumelles avaient remarqué qu'elle chauffait lorsqu'on la laissait au soleil.
Il y avait forcément une signification mystique à tout ca, mais elles ne l'avaient pas encore trouvée.  Il faudrait qu'elle demande à la longue prêtresse de Zhak'bar. Lui trouver un titre avait été un sujet difficile. Elle était clairement plus grande et plus haute qu'elles, mais c'était déjà pris. Alors il y avait eu débat entre géante, titanesque et cyclopéenne, mais finalement longue l'avait emporté, car les jumelles étaient d'accord pour dire qu'elles n'aimaient pas la démesure.

Soudain, l'impensable avait frappé:

-Nous sommes condamnées Rath'sa…
-Oui Sath'ra... Le sort le plus implacable nous rattrape finalement. Sans issue, sans espoir de délivrance.
-Tu parles si bien quand tu subis les affres de la destiné !
-Toi aussi ! C'est horrible ! Il ne nous reste plus qu'un seul champignon séché.

Elles s'étaient blotties l'une contre l'autre. Le vent souleva leur cape et leur chevelures mêlées composant un effet dramatique du plus bel effet, que n'importe quel artiste aurait rêvé d'immortaliser. Par contre, ils auraient tous omis la  pierre amorphe qu'elles tenaient entre les mains. Autour d'elles, les drow les plus proches(2) s'éloignèrent un peu plus, probablement pour protéger leur propre butin. Heureusement, nulle catastrophe ne sembla se produire, et la voix imposante de Yaultho s'éleva à la place.

Les oreilles des deux jeunes daedhelles se dressèrent, car les paroles du valeureux guerriers étaient dignes de son apparence. Viriles, héroïques, philosophiques même. Elles donnaient envie de débattre. Elles l'imitèrent et tirèrent leurs épées à sa suite. Les lames sifflèrent dans l'air. On en comptait pas moins de quatre, sans compter les autres. Un Eldéen se jeta au sol non loin, au cas où. Celui-là était taillé pour la survie.

- Ouiii ! ET A LA FIN IL Y AURA UN FESTIN! C'EST UN PRESAGE ! Les deux éldéennes avaient les regards aussi brillants que leurs épées, et avaient répondu en cœur. Le public avait dans l'ensemble choisi de faire comme s'il n'avait rien entendu.
-Faut pas faire attendre Zhak'bar.
-Je dirais même plus, il ne faut pas désobéir aux dieux. Ca porte malchance.

Sur ce, elles se mirent à chercher des yeux des drows qui n'auraient pas été frappés par l'évidence de la foi. Il n'y avait certes pas grand monde qui respectaient leurs décisions, mais la plupart des sombres qu'elles avaient croisé respectaient profondément leur potentiel de nuisance.

-Longue prêtresse Zhaap! Allons suivre l'appel de Zhak'bar!
- Alors on y va ?!

C'est lorsqu'elle se met au service d'une cause juste et noble que l'innocence est la plus belle.



(1): Probablement dans l'espoir de leur enseigner une once d'esprit critique, sans grand succès malheureusement.
(2): Qui étaient du coup déjà assez loin pour la plupart, mis à part la prêtresse qu'elles persistaient à vouloir suivre et protéger de leurs corps nubiles et de leurs armes fort pointues.
(3): Il ne s'appelait pas ainsi, mais les jumelles avaient, entre autre, une très mauvais mémoire des noms.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis Empty
MessageSujet: Re: Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis   Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le pèlerinage des drows de rien – Du chaos à Nisétis
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Rien pour écrire à sa mère...
» "Il ne faut jurer de rien"...
» Il suffirait de presque rien ...
» Rien n'est irréparable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Terres Stériles-
Sauter vers: