Partagez
 

 L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante

Aller en bas 
AuteurMessage
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1365
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeVen 8 Mar 2019 - 16:41


Printemps - 1er jour de la 7e ennéade de Favrius 14:XI
Entre les épreuve de groupes et les duels des Jeux de Thaar


En ce doux matin de printemps, un oiseau au plumage banal s'était posé dans une volière banale sur un toit du plus banal des quartiers de Thaar...






Contrat pour l'Ombre

Destinataire  :  Jik'Regg Te'Dras, Despote du Plateau des Ibakks
Travail propre et discret recommandé.

Rétribution  : 25 souverains. Non négociables.
Apportez une preuve explicite et sans partage à l'échoppe de pipe à eau de Karidan dans le Bazar avant la fin de l'ennéade

______________________________

Votre réputation vous précède, messire,

Nous ne traitons d'ordinaire pas avec des indépendants, mais une connaissance d'outremer nous à dit grand bien de vous. Si ce contrat est une réussite, nous espérons pouvoir faire appel à vos services de façon plus régulière.

Nous en savons peu sur notre cher destinataire, sinon que son territoire a quintuplé ces cinq dernières années. Il s'agit d'un ancien soldat de l'armée de Sol'Dorn qui dispose a présent de quelques lieutenants et gardes mal connus. La seule rumeur tenace à son sujet concerne son penchant prononcé pour de jeunes et charmants compagnons mais sa réputation de traitre ambitieux et sans pitié le précède. Pour le reste, nous nous en remettons à vous.

Si vous n'acceptez pas ce contrat, renvoyez ce message à la volière du Bazar.  

Veuillez agréer monsieur, l'expression de nos salutations distinguées.



Quelques commanditaires bienveillants.



Plans:
 

_________________
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 0q5aL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 9kjoL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 433
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeVen 8 Mar 2019 - 21:44




Le même jour, synchronisé comme seul le hasard sait le faire, un pigeon arrive, porteur d'une missive simple.

Lettre a écrit:

Salut Neveu.
J'ai fait une affaire en or cette semaine au Bazar. Une belle pipe à eau de 25 ans. Mais il me manque le tabac. Quand tu reviendra, veux tu m'en amener du Thaari et de préférence celui qui a passé à Sol'Dorn?


L  
                                                                                   

.



Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 433
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeSam 9 Mar 2019 - 3:08



Dante lit les deux missives ce jour là et froisse les papiers avant de proprement les bouffer. Mâchouillant allègrement, il écrit des consignes précises à Tessa qui s'empresse de les exécuter. Puis, fidèle à lui-même, il ourdit son plan. Ca va le changer agréablement des Jeux. Une petite distraction bienvenue.


L'excitation de la chasse le pousse à chantonner un peu. Ce n'est pas agréable à l'oreille, mais on s'en fout, il est tout seul.


_____________________________________________

Printemps - 4e jour de la 7e ennéade de Favrius 14:XI - 02:34 du matin


Au pied du rempart, l'assassin regarde attentivement les pierres assemblées grossièrement. Il s'est vêtu non de noir, mais d'une teinte se rapprochant le plus des pierres et des tuiles du castel. A ses hanches il , sesquatres dagues. Il n'a pas besoin d'être lourdement armé non plus. Il garde cependant son arc court et son carquois. Pour être certain de ne pas perdre de traits, il a enfoncé les flèches une à une dans une mousse dense. Le poid ne les fera pas tomber s'il se retrouve la tête en bas, mais une traction fera l'affaire pour les sortir et se sortir de la panade si besoin. Dans cet écrin de mousse se trouve deux des flèches incendiaires qu'il garde depuis son retour d'Aduram, quand il a refait le plein chez Glenn avant de repartir. Ca et un arc court, compact, son vieil arc étant déclaré perdu dans la forêt elfique.  A ses pieds, une couverture reprenant les motifs du couvert végétal dans lequel il a rampé pour atteindre les dessous des remparts. Soigneusement, il la plie et la place contre le mur. Puis vérifie qu'il a bien la corde prévue et tout son matériel.

Il a étudié soigneusement les plans, s'est présenté hier tard pour s'enrôler comme mercenaire, mais c'était fermé pour la nuit, donc il a officiellement pris une grange comme crèche. Il y a un cheval frais qui l'attend plus loin, il a de quoi se couvrir et de quoi faire une belle diversion s'il en a de besoin.

Pourquoi attendre? Il y a eu sortie de soldats conséquentes aujourd'hui. Depuis qu'il fait noir qu'il les regarde aller, dans la nuit, légèrement éclairés par la lune décroissante et il a une bonne idée des rondes.

Remontant sa cagoule d'une couleur indéfinie dans le noir, Dante se met à l'escalade du mur de l'enceinte, un bon 5 mètre de haut d'aspéritées grumeleuses, De la pierre, de la pierre mal dégrossie et du mortier du mortier en quantité et appliqué à la va vite, trop vite séché en surface par le soleil, ce qui lui permet d'avoir de solides prises. Il a choisi un pan de muraille aveugle, Pas trop loin de où il a à rentrer. Là où aucune tour ne peut le voir et où c'est mal éclairé par les chiches lanternes à l'huile

Avant de monter sur le rempart pour le traverser et redescendre se planquer dans l'étroit espace entre le chemin de ronde et la bâtisse, Dante marque une pause et écoute attentivement, Raffermissant sa prise, se collant sur le mur, il marque une pause, attentif à tout ce qui pourrait l'aider dans sa mission.

Du genre des bruits de pas qui passent et, ou, une conversation impromptue sur le propriétaire des lieux.


Dernière édition par Dante Corvac le Jeu 14 Mar 2019 - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1365
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeSam 9 Mar 2019 - 15:03


Sous la lune décroissante, le fort du plateau des Ibaks vibrait toujours de vie. Des fumeroles paresseuses s'élevaient des toitures. Des lumières filtraient par les volets fermés et flambaient par les fenêtres ouvertes. Peu avant le couché du soleil, une troupe de cavaliers disparates était partie au grand galop... encore. Cela faisait quelques temps que l'agitation était palpable. Depuis que la palissade avait été remplacée par des rempares l'année passée, le despotes des lieux ne semblait plus vouloir s'arrêter. Les troupeaux d'Ibak qui paissaient sous la surveillance des cavaliers ibakiés et le petit lac dont il disposait faisait office de centre d’opération pour un conglomérat de ridicules petits bouts de terres tombés sous sa coupes depuis les cinq dernières années.

Pourtant, mis à part un village crasseux sur la rive du lac et un arbre mort quelques centaines de mètres plus loin, le sol était couvert d'une brousse sèche et rase piqué typique de la plaine de Valmar.

Comme chaque soir, les gardes avaient reçus une ronde différente et un horaire de relève précis. Ils parcouraient les rempares avec de petites lanternes à huile dont il suffisait de lâche le cache pour éteindre la lumière. La politique de la maison était "pas le lumière, pas de blessés", et si les intrus étaient moins facilement perceptibles en petits nombres, la plus petite source de lumière l'était, elle. Sans compter le fait qu'aucun garde ne s'était à ce jour pris une flèche dans l'oreille.

Venant du bâtiment ciblé, pas de bruit. Les murs sont épais, les fenêtre du deuxième étages sont obstruées par des volets et culminent à près de 2m50 du chemin de ronde, trois bons mètres au dessus du point le plus haut du toit voisin. Cependant, elles sont toutes suffisamment grandes pour qu'une ombre s'y faufile... bien qu'avec plus ou moins de facilité.

Fenêtres en jaune:
 

Au dessus de la tête de Dante, juste à droite du coin sombre qu'il avait choisi pour escalader, la cahute des gardes en faction était illuminé d'un brasier étirant de longues ombres sur le chemin de ronde. Faite pour abriter de la pluie deux ou trois malchanceux tout à plus et je comportant un véritable mur que du côté extérieur, ni porte ni volet ne venait entraver ni la vue ni l'ouïe. Suspendu à la parois de roche solidement fixée, l'Ombre pouvait entendre deux des six gardes affectés aux rempares, rire à voix basse pendant une pose bien méritée... d'après eux.

- Tu parles. Même pas j'la touche avec un bâton celle là. Alors la lui mettre, faut pas rêver ! " grogna la voix masculine assez flutée tout en retenant un éclat de rire gras. Les gardes bougeaient visiblement. Des bruits de frottements, des cliquetis d'équipement qu'on vérifie.
- Vu ta gueule à toi, t'as plus de chance avec le patron qu'avec elle t'façon. " renchérit une voix féminine quoi que plus gouailleuse.
- J't'emmerde Pam' ! "

Ils étaient prêt à reprendre leur chemin et au vu de l'orientation des pas, ils passeraient très exactement au dessus du coin d'ombre dans lequel attendait l'assaillant. Le premier, un jeune homme à la peau brune, portait une lanterne et gardait son autre main sur une épée longue qu'il portait à la ceinture,  tandis que sa consœur, une drow haute et étrangement maigre, portait son arc à la main. Les yeux de l'homme se préoccupaient principalement de l'intérieur du fort, ceux de la femme principalement de l'extérieur. Quant à savoir s'ils pourront distinguer l'intrus une fois à proximité, c'est une autre histoire...

_________________
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 0q5aL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 9kjoL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 433
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeDim 10 Mar 2019 - 3:15



Au bruit de la conversation des deux lascars, l'assassin redescend lentement d'un bon mètre, assurant sa prise sur les pierres à chaque mouvement, veillant à ne pas faire de bruit. Il ne faut surtout pas qu'un coup d'œil intempestif par dessus le mur n'attire l'oeil sur une aspérité suspecte.  Ensuite, s'aplatissant le plus possible, l'Ombre se colle à la parois, laissant la nuit faire son travail.  Il ne faut surtout pas rien brusquer. 

Il entend les pas se rapprocher, il entend la conversation. ô combien inintéressante en ce moment. Le coeur lent, le souffle régulier sous sa cagoule, l'homme attends qu'ils soient passés et éloignés un peu avant de commencer à remonter lentement, silencieusement. Jetant un œil, il regarde et attend que les deux mercenaires soient quasiment au bout et presque engagés sur le chemin perpendiculaire menant à la tour Ouest pour s'engager silencieusement sur le chemin de ronde graveleux. Les bottes de cuir souples se posent avec délicatesse sur la pierre. Aussitôt les deux lascars hors de sa vue, Dante gravit le mur de la maison, utilisant toujours les aspérités du mur monté à la va vite à son avantage. 

L'assassin gravit rapidement le mur et atteint le volet du palier du deuxième étage. Montant encore un peu, jusqu'à être à côté de la fenêtre, il marque une autre pause, attentif autant aux bruits du dedans que du dehors.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1365
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeDim 10 Mar 2019 - 13:23


Les ronchonnades des deux gardes passèrent au-dessus de sa tête, s'arrêtèrent un instant, puis repartir en même temps que leurs pas s'éloignaient. Leur nonchalant bavardage salace à propos d'une femme couverte de cicatrice et de leur bien aimé despote accompagna de loin les acrobaties de l'assassin. Traversant le chemin de ronde, l'Ombre se hissa sans peine jusqu'à la fenêtre qui culminait à bonne distance au dessus de sa tête. La plus large de la rangée. Celle qui, à priori, donnait sur le palier.

Le volet est composé de deux battants recouvrant totalement l'ouverture sans rebord. Joliment gravés, les planches semble robustes quoi qu'assez anciennes. Plusieurs trous d'aération sont percés en haut des battants vomissent une lumière rougeoyante et terne de pièce paresseusement éclairée.

En approchant tout près du bois, des voix basses s'échappent doucement de l'intérieur.

- Je sais... "Une voix grave et tendue grommelle puis soupire. " Il me débecte. J'y peut rien. " Un frottement de tissus. Un cliquetis métallique de cote de maille ou de plaques d'armure. Une lame qui gratte contre du bois. Plus étouffé encore, un grondement de satisfaction bestiale et un petit cri plus plaintif se fait vaguement entendre. La voix grave grogne de dégoût et frappe un objet solide, peut-être le mur.


Sans le trou de serrure:
 

_________________
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 0q5aL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 9kjoL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 433
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeDim 10 Mar 2019 - 23:14



Avec mécontentement, l'Ombre regarde les volets du palier. Le rebord lui interdisant toute tentative de crochetage, il se déplace latéralement, doucement, silencieusement, pour atteindre son plan b. Soit la fenêtre du dortoir. Plus risqué, certe, mais il y a quelqu'un sur le palier donc passer par l'armurerie donnerait du trouble en vrac. Et le dortoir a un accès à la chambre des maîtres. Donc, c'est le plus logique. Arrivé à la fenêtre, l'assassin regarde le volet de la fenêtre plus petite, écoutant de nouveau les bruits autant du dedans que du dehors.


Chance ou non, la fenêtre étroite pose un autre problème… Les gonds semblent pas très frais. et il faut ouvrir les deux pour pouvoir passer. Deux fois plus de bruits, deux fois plus de précautions, deux fois plus de risques. Jetant un œil en bas, sur le chemin de ronde, Dante essaye d'évaluer le temps mis à sa disposition avant de reprendre sa progression jusqu'au coin du mur, pas trop loin. Il y a une fenêtre plus large sur l'autre mur selon les plans qu'il a réussit à avoir. Par contre, il devra bouger encore plus lentement si possible, Sa cape couleur de pierre le camouflant jusqu'à un certain point.


Il sera plus vulnérable si une sentinelle sur un autre rempart le remarque. Sur le coin du mur, l'Ombre s'arrête et regarde avec attention tout ce qui s'offre à lui, plissant ses yeux hétérochromiques pour repérer le plus de gens possibles avant de décider si oui ou non, il tente la fenêtre étroite.  
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1365
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeMar 12 Mar 2019 - 0:04


Pouvait-il passé sur le second pan de mur ?

La haute-cours qui s'ouvre à l'avant de la bâtisse dans laquelle essaie d'entrer l'Ombre, ne compte qu'un garde, mais il fait rapidement le tour et ne laisserait qu'une minute ou deux à l'étranger pour ouvrir le volet et entrer. Les rempares ne semblent pas si dangereux. Concentrés sur l'extérieur ou sur l'intérieur des cours, les gardes ne semblent pas décider à relever le nez pour inspecter les toits et les murs. Seul le gaillard posté dans la tour à l'autre bout du fort pourrait être assez haut pour tomber sur lui par hasard. D'après les repérages préliminaires, les gardes des deux tours étaient plutôt du genre à profiter de leur faction abritée pour se la couler douce. Ils jetaient bien un coup d'oeil de temps en temps, mais leur efficacité était médiocre... ce qui n'enlevait pas tout risque, même si cela le baissait drastiquement.

Le volet en trois parties couvrant la longue fenêtre aurait été plus simple a manipuler également. D'ici, il pouvait voir que la partie de la fenêtre la plus verre lui profitait d'un seul volet, fermé à l'intérieur par un crochet dont il pouvait deviner les contour par le léger jeu des planchettes de bois. Il ne voyait par contre pas les gonds.

Sur le chemin de ronde à quelques mètres sous lui, il avait encore cinq ou six minutes avant d'être en vue. Rebrousser chemin pour tenter une autre approche n'était pas impossible, mais hasardeux. Les rondes étaient différentes chaque nuit et il suffisait d'un garde passé inaperçu pour le condamner.

Il faudrait choisir, l'une ou l'autre...

Et ce fut sur la longue ouverture que son choix se porta.

A l'intérieur, avec le peu de lumière qui filtrait par la fenêtre entrouverte, il ne pouvait distinguer que des formes plus ou moins précise. Pas la moindre flammèche n'y était allumé, seule brillait la lumière sous la porte menant sur le couloir, en face, et celle donnant sur la chambre de maître à droite. A sa droite, au fond du coin entre les deux portes, deux lits superposés empêchaient de distinguer le mur. Ceux du bas étaient vides. Ceux du haut trop mal éclairés pour le dire... A ceci près qu'un unique ronflement s'en échappait, toujours aussi régulièrement. A sa droite, le même spectacle, trois lits superposés rappellent les alignements d'une caserne. Cette fois, pourtant, les contours sont plus nets. Entre les lits superposé, la petite fenêtre entrouverte laisse passer un maigre raie de lueur depuis le fanal allumé en permanence dans la cahute du chemin de ronde.

Quelques coffres sont posés à terre, croulant chacun sous un gros verrou. Aux piliers des trois lits pendent ceintures et capes. Ici, sur le poteau droit du lit central, un ceinturon d'arme laisse voir deux long couteux de lancé.

Sous le lit le plus proche, il distingue la forme caractéristique d'une arbalète chargée. Juste au-dessus de l'arme, un homme est étendu sur le dos sous de fins draps blancs. Le rayon de lumière rougeoyante tombe sur une épaule pâle et masculine couturée de cicatrices. Son visage rugueux est encadré de cheveux blonds. La place au dessus de lui est libre.

Son voisin, sur la couchette haute du lit central, est sur le côté, tournant le dos à l'Ombre furtive qui fixe sa chemise de corps. La couchette du bas est libre, tout comme les deux du dernier lit cachant le bord de la porte donnant sur le couloir.

Il y a pourtant une personne bien éveillée. Une personne que l'Ombre manque de ne pas repérer à temps. Entre le lit central et le lit le plus éloignée, à l'opposé de la porte donnant sur la chambre du maître, une silhouette était en train de ramasser quelque chose à terre et vient de se relever. De la fenêtre on peut voir la jeune femme de trois quart. Qu'elle relève le nez et elle poserait les yeux sur le volet ouvert. Sa nudité ne fait aucun doute tandis que la lueur du flambeau extérieur, caresse la courbe de sa hanche blanche. Une lourde toison de cheveux noirs disparaissent confusément dans l'obscurité. Ses traits semblent fins et réguliers, jeunes quoi que difficilement perceptibles. Ses yeux clairs fouillent l'intérieur de ce qu'elle a ramasser mais il faut attendre qu'elle porte l'objet mou au-dessus de sa tête pour s’apercevoir qu'il s'agit d'une robe de toile épaisse. Un vêtement simple sous lequel disparait subrepticement une marque plus sombre sur ses côtes, remarquée du coin de l’œil. Elle ne porte pas la moindre arme et semble aussi frêle et petite que tranquille.

_________________
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 0q5aL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 9kjoL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 433
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeMar 12 Mar 2019 - 1:22



Remarquant le jeu de la grande fenêtre l'attitude générale des gardes, l'assassin prend le risque. Tranquillement plaqué contre le mur, Il tourne le coin et va rejoindre la grande fenêtre. Prenant Berceuse, il la cale confortablement entre le chambranle et le battant, pour empêcher la fenêtre d'ouvrir d'un coup sous son propre poid, intervient ensuite Silencieuse qui lui ouvre finement et proprement le battant.

Rengainant sa fidèle lame, il empoigne Berceuse et le battant entre ses doigts agiles et l'ouvre tranquillement, sensible au bruit. Mais des bruits, il n'y en a pas. Non plus de cochonneries sous l'accès, aussi ouvre t'il le battant plus avant, écoutant les endormis… Le pied botté de cuir souple se pose au sol tandis qu'un mouvement attire son attention. Sous la cagoule, les yeux se plissent tandis qu'il referme le battant, mais sans le reverrouiller, il n'a pas le temps.

Recroquevillant son mètre quatre vingt, l'assassin se faufile entre les deux lits, se collant le plus au sol. Les dieux sont avec lui ce soir. Il y a une arbalète sous le lit? C'est un signe divin. Etirant doucement le bras, l'Ombre aggrippe l'arme et la ramène vers lui. Ses yeux se lèvent vers les dagues de lancer proprement posées sur le cadrage de lit. Sous sa cagoule, il sourit. Les oreilles dressées pour enregistrer tout changement chez les dormeurs, les yeux fixés sur la femme qui, d'un pas chaloupé, va vers la chambre des maitres. Si la porte s'ouvre et qu'il y a de la lumière, ils vont le voir.

Plutôt, silencieux comme l'ombre qu'il est, il se redresse et change de place pour rester dans les ombres lorsque la porte s'ouvrira. Prenant au passage les dagues de lancer. Du matos supplémentaire c'est toujours bon. Avec agileté, silencieux, il change de planque allant vers le mur de la porte du corridor. Cherchant, au passage, le ronfleur. Avant d'aller tuer sa cible, se prévoir une sortie relativement confortable.

Et elle y va la gamine. Manifestement, son quart n'est pas fini. La porte s'ouvre et se ferme, révélant un tapis moelleux, un saladier posé sur une table jouxtée par plusieurs chaises. C'est passablement éclairé, et calme… très calme… trop calme… Il y a une panoplie de lampes sur les murs devine t'il à la clartée, ainsi qu'un bougeoir posé sur le meuble. Manifestement, le gus a peur des ombres… La porte se referme ramenant la paisible obscurité de la pièce. A sa droite, le ronfleur s'agite, s'interromp, avant de reprendre ses ronflements.

Dante se met alors au boulot. Verrouillant lentement et silencieusement la porte du corridor, laissant les dagues de lancer au sol, il passe ensuite à l'attaque. Aggrippant Sanglante, sa dague drowique, il en assène un coup parfaitement ajusté sur la trachée du dormeur faisant face a la porte et à lui. L'acier fin tranchant chair tendons et cartilages jusqu'à la colonne cervicale. D'une torsion, il finit de bousiller la trachée, empêchant le dormeur de pousser un cri d'alerte. Se penchant entre les deux lits, il utilise son arbalète de poing qui se déclenche avec un bruit discret, le carreau clouant proprement le cerveau de son propriétaire présumé sur le matelas dans une gerbe sanglante qui éclabousse le mur derrière.

Laissant l'arme momentanément inutile sur le matelas du bas, Dante se retourne et localise le ronfleur qu'il neutralise aussi proprement dans son sommeil. Il silence assourdissant se répand alors dans la pièce. Des yeux, l'assassin refait le tour de la pièce, pour s'assurer que tout le monde est mort.

Rapidement, l'ombre reprend les dagues de lancer et l'arbalète qu'il recharge avec le carreau extirpé du cerveau de sa proie. Une dague de lancer dans sa main gauche, l'autre à sa ceinture prête à l'emploi ainsi que l'arbalète lui donne une force de frappe supplémentaire.
Collant l'oreille au battant, Dante écoute attentivement, le coeur lent, la tête froide.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1365
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeMar 12 Mar 2019 - 11:39


Lorsque la porte s'était refermée sur la jeune femme, quelques mots d'une voix rauque et étrangement grave s'étaient fait entendre. De la surprise. De l'agacement. Puis la silhouette aux longs cheveux noirs s'était inclinée respectueusement d'une façon servile.

- Pardonnez moi, Seigneur. Je me nome Irulan. Le Sire Ekmara m'envoie à vous."

Un grognement grave et perplexe, une invitation à se déshabiller qui n'avait pas l'air d'être réjouissante pour le maître des lieux. Elle s'exécuta, tourna légèrement pour répondre à un nouvel ordre, on l'autorisa à approcher et elle referma la porte.

Pendant que l'Ombre s'occupe de chaque corps chaud et sans-défense, un pressentiment vient le titiller. Il y a quelque chose d'étrange... Mais quoi ? Peu importe. Il exécute sa mécanique bien huilée. Pas un des trois hommes n'a le temps d'ouvrir les yeux. Le ronflement se transforme en un bref gargouillis avant de disparaitre totalement. Et toujours cette étrange intuition...

Alors qu'il revint se glisser contre la porte pour écouter attentivement ce qu'il se passait, il put discerner quelques frottements de tissus. Quelques grincement de lit. Une respiration ample, profonde, appuyée, à la limite du gémissement de plaisir.

Et soudain, son intuition lui explose à la figure. Le premier homme qu'il a tué dans cette pièce. Celui qui dormait au plus près de la jeune femme. Son corps était chaud et détendu, il ne portait pas la moindre marque récente... Mais lorsque la dague avait tranché sa jugulaire, le sang ne s'était pas échappée en jet. Il s'était répandu en flaque. Il n'avait pas couiné, pas jappé, pas même soupirer.

Les deux autres étaient vivants avant qu'il ne s'occupe d'eux... Mais celui-ci était mort avant que la lame ne morde sa chair...

Depuis son point de vue près de la porte, le premier coup d’œil qu'il posa sur la véritable scène lui laissa une impression étrange... et dérangeante. Sur le grand lit de bois aux riches draps colorés, trois corps étaient enchevêtrés d'une façon étrange. Sur le côté de la couche qui était le plus proche de l'Ombre, un homme massif et entièrement nu était là, allongé sur le dos. L'un de ses bras était posé sur sa propre poitrine d'encre, l'autre sur le matelas et ses yeux étaient clos.

De l'autre côté, un tout jeune garçon humain, de treize ou quatorze ans, était lui aussi allongé... recroquevillé était plus juste. Des bleus et des tâches rouges se mêlaient à des tatouages sur sa peau blanche et de petits anneaux de bronze perçaient sa peau à divers endroits. Son crâne rasé et la lumière ambiante laissait voir un visage tétanisé par la peur. Une fine main avait enfoncé une boule de drap dans sa bouche et le ballonnait toujours fermement. Il aurait sans doute pu se dégager vu la carrure de son bourreau, mais son corps semblait incapable de faire le moindre mouvement. Ses yeux exorbités étaient dans splendide vert mousse, mais luisant de larmes silencieuses, ils ne se détachaient pas de la troisième personne présente.

Une jeune femme était agenouillée entre les deux hommes.

La jeune femme du dortoir des gardes.

Mais différente.

Humaine ou demi-elfe, elle était toujours aussi menue, toujours aussi frêle. Ses interminables cheveux noirs bien entretenus glissaient jusqu'au matelas pour s'y étaler en un lac d'encre paisible. Sans prêter la moindre attention au garçon, elle gardait une main en arrière, plaqué sur le tissus quoi emplissait sa bouche. L'autre était encore posée sur les abdominaux saillants du drow couché là. Elle n'avait aucune arme. Le drow n'avait aucune blessure. Elle ne semblait même pas hostile, seulement satisfaite.

Et sur sa peau s'effaçaient rapidement des tatouages aux couleurs improbables, formant les mots d'une langue depuis longtemps oubliée.

Lorsque la porte s'ouvrit, elle s’aplatit immédiatement contre le matelas. Son regard d'azur reste baissé et son oreille se braqua du côté de l'intrus. Deux secondes après être devenu visible, l'Ombre sentit une main plus froide que la mort elle-même, planter ses ongles au plus profond de son être. On venait de violer quelque chose de sacré et d'intime en lui. Quelque chose dont lui même ne soupçonnait pas l'existence... Une sensation terrible.

_________________
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 0q5aL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 9kjoL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 433
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeMer 13 Mar 2019 - 21:02



Un battement de coeur, une respiration, une porte qui ouvre… Une seconde… deux secondes…

Une main froide s'abat sur son coeur, en son sein… Le temps se ralentit… Les doigts glacés se referment en lui, tâtonnant et cherchant quelque chose.

Trois secondes… Une arbalète se lève, lentement pour Dante, trop lentement. Les doigts se referment alors sur une chose… La seule chose qu'il considère sacrée en lui, sa putain de Ligne de  vie. En lui, Le Prime Dragon s'agite… et "mord" violemment cette main impie. En cadence, la dague de lancer s'envole vers la salope pendant qu'il fait un autre pas de côté.

quatre secondes. La salope esquive, la dague va plutôt se planter directement dans le bras de sa cible inerte, et qui le reste. Première nouvelle… Dans son subconscient, l'assassin enregistre l'information tandis qu'il fait un autre pas de côté, allant vers l'alcôve où repose le bain pour se mettre à couvert, au même moment, l'arbalète décoche son carreau qui file à toute vitesse vers la garce qui tire sur sa Ligne de Vie. sous la cagoule, les dents se dévoilent, le marron devient miel, le vert devient radioactif


cinq secondes. Le carreau se fiche dans les côtes de la femelle qui accuse le choc, se crispe de douleur. D'un autre geste leste, l'Ombre lui balance carrément l'arbalète de poing devenue inutile tout en continuant sa progressions en diagonales, vers le bain. Sa main gauche empoigne son autre dague de lancer.

Six secondes…  Il ignore l'esclave terrorisé et baillonné dans un coin. Pour le moment, il n'est pas une menace. L'assassin sait qu'il y a du monde sur le palier. Aussi lâche il un cri puissant pour attirer l'attention. La femme, femelle ou peu importe essaye de se mettre à couvert. L'assassin fait un autre pas de côté. finissant de se planquer.

Sept secondes, huit secondes.

Le bruit de la pétasse qui essaye de traverser le lit, de se mettre à couvert… Dante empoigne Sanglante et se prépare…

Neuf secondes… dix secondes…

La porte s'ouvre.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1365
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeJeu 14 Mar 2019 - 23:34


La douleur lui vrillait les entrailles. En tombant à l'abri du lit par rapport à l'emplacement de l'assassin, des gémissements de souffrance avaient remplacés la satisfaction qu'affichait la jeune femme nue quelques secondes plus tôt. Son propre sang colorait sa peau malgré la main qu'elle tenait à demi dans la blessure pour la compresser au maximum. Son passage avait laissé une fine ligne de fluide rouge en travers du torse du maître des lieux, toujours inerte. A demi sonnée et le souffle lui manquant, elle ne pense pas à hurler. Prostrée. Recroquevillée contre le mur, c'est à peine si Dante devine encore une épaule pâle et un flot de cheveux noirs lorsque le battant s'entre-ouvre à peine, timidement.

- Un soucis, Jik' ? " demande une voix du même acabit que celle de l'homme étendu sur le lit. Pas de réponse. Seulement un gémissement de douleur au timbre cristallin. " Jik' ? "

Une sorte de flottement. Une seconde à peine. Puis la porte explose littéralement, le battant allant s’écrase contre le mur que borde la porte du palier. Le premier à poser le pied dans la chambre est un homme. Épée en main. Targe sur l'autre bras. Une haute silhouette aux épaules larges, rendu plus impressionnant par une armure de cuir et de plate entièrement noire. Sous le capuchon de sa capeline, un masque d'argent ne laissant qu'une fente pour les yeux luit dans la clarté d'une bougie. Sur ses talons, une femme portant le même type d'accoutrement et tenant un corbin dans la main. Tous deux étaient très grands pour des humains, mais bien plus costauds que des elfes. Sur le qui-vive, ils étaient déjà en garde... Mais le lit, l'esclave grelottant et l'étrange fille de joie attirèrent leur attention un instant avant qu'ils ne pensent à inspecter le reste de la pièce.

_________________
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 0q5aL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 9kjoL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 433
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeSam 16 Mar 2019 - 1:36



C'est l'instant que Dante choisi pour attaquer. Mais la vie étant ce qu'elle est, même le meilleur peut se prendre les pieds dans les fleurs du tapis dirons nous. Le mouvement attire l'attention Percutant la femelle de plein fouet, la faisant tomber d'abord sur son partenaire et ensuite à la renverse. Sanglante traverse sans effort le tissus de la capeline et va se planter entre deux plaques du plastron du grand gaillard à l'épée. Ne cherchant même pas à enlever sa lame de là, l'Ombre cherche plutôt à neutraliser la femelle au sol le plus rapidement possible, profitant de la pagaille ambiante.

Le corbin étincelle, mais la proximité des deux protagonistes empêche un coup efficace. Dante esquive l'élan maladroit d'un geste économe avant de profiter de sa position avantageuse pour lui arracher proprement l'arme des mains.

La pétasse geint toujours au sol, devant lui, le guerrier à l'épée est en train de se remettre du choc, aussi le temps est il compté. Dante continue le geste amorcé par la femme, prenant son élan. Sa poigne plus rapprochée diminuera la force d,Impact, mais il n'en faut pas beaucoup, juste la mettre hors circuit le temps de s'occuper de l'autre qui saigne… L'odeur cuivrée du sang chaud lui parvient aux narines.

La femelle semble vouloir se débattre. La main libre de l'assassin se pose sur le masque de travers, le lui enfonçant proprement dans la figure tandis que le corbin redescend à grande vitesse, il n'a pas pris la peine de le retourner, le bout pointu visant directement non la tempe, mais l'oreille.
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1365
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeSam 16 Mar 2019 - 10:53


Le masque légèrement démit par le coup et la chute cliquette sur son col de métal renforcé. La rencontre du sol chasse l'air de ses poumon avec moins de force qu'elle ne l'aurait cru, mais son coup ne touche que le vide. Sa paume gantée glisse sur le manche de son arme. On la tire. Elle s'y agrippe, roulant sur le dos pour se donner de l'élan et libérer ses jambes plutôt que de chercher à se redresser... Mais la force qu'elle met sur le manche lisse finit de lui faire lâcher prise.

le Corbin lui échappe.

Juste à côté son camarade se retourne pour faire face, targe haute, mais son bras d'arme est physiquement paralysé par la longue dague plantée au niveau de son omoplate. Derrière, la jeune putain tente maladroitement de gagner la porte du dortoir des gardes, à moitié à genoux et s'aidant du mur tout ne pas retomber au sol tant ses jambes sont flageolantes.

La large main de l'Ombre se pose sur le masque d'argent pour le ré-enfoncé sur le visage de son adversaire. L'attache proteste mais se laisse distordre. Un grondement de douleur surgit de derrière le métal sous l'impact. Le nez a cédé.

Aveuglée par sa propre protection, ne voyant plus qu'un mince espace du côté démit, la femme attrape d'une main le bras qui lui maintient le visage. Le corbin file. Un éclat de vieil acier. Un sifflement dans l'air. Elle lève le bras pour le parer, étrangement précise... Mais sa n'est pas assez raidie et elle n'a pas vu que c'était la pointe qui se dirigeait droit sur elle. Cette fois, un bref cri de douleur lui échappe.

Le bec de sa propre arme traverse le cuir, la peau, le muscle, rompt les nerfs et écarte les os. Tombé en plein milieu de sa paume, le coup continue sa course, quoi qu'un peu affaiblit et désajusté, vers sa tête. Sa main semble sur le point d'exploser. Son cœur s'y répercute à grands coups.  Le bout acéré qui dépasse de sa propre chair lui égratigne la tempe. Le choc trouble sa vision. Le flot de sang dégorgeant de son nez lui coule dans la gorge, la faisant tousser. Incapable de parler, elle s'arcboute, s'accrochant aux dernières bribes d'air et de conscience.

Commençant à se tendre comme si elle voulait faire une roulade vers l'arrière, sa jambe passe soudain entre le torse et le bras avec lequel son adversaire la maintient au sol. Faisant montre d'une souplesse impressionnante, son genou vient crocheter le coude de son bourreau tandis que l'autre jambe tente de faucher les appuis de cet Ombre dont elle ne peut distinguer le visage à contre jour. Il se défend, réagit bien. C'est un combattant émérite, mais elle l'est tout autant. Un instant suffit. Sa main perd la prise qu'il avait sur le masque d'argent. La femme n'attend pas pour l'arracher de son visage et l'envoyer valdinguer, dévoilant un visage couvert de sang. La tiédeur moite lui colle à la peau. Seuls ses yeux ont étés épargnés semble-t-il. Des yeux aux iris d'un rouge aussi soutenu que celui qui colore sa peau, mouchetées d'étincelles dorées.

Elle prend une grande inspiration et tousse de plus belle. Sa main transpercée se referme sur la tête du corbin avec le peu de force qui lui reste au lieu de tenter de s'en défaire... sans grand succès. Elle est obliger de rouler sur le côté pour ne pas se noyer dans son propre sang.

A côté, renonçant définitivement à déloger la longue dague qui lui laboure le corps, le guerrier a pris tout son élan pour frapper l'adversaire plié en deux devant lui d'un coup de targe métallique. Son attaque est précise, rapide, puissante. Son regard orangé inhabituellement emplit de rage brille derrière son masque.



Jet de dé:
 

_________________
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 0q5aL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 9kjoL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 433
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeSam 16 Mar 2019 - 16:03



Se défaire de la prise du corp à corp s'avère compliqué, tout ca prend du temps, trop de temps. L'effet de surprise est passé. Au moins il y en a un et demi de k.o. Dans un recoin de son esprit, l'Ombre enregistre l'autre assassin qui essaye de se tirer. Si elle se pousse, ca complexifiera grandement les choses. D'un geste violent, finissant de déchirer les chairs de la main de la guerrière, il dégage le corbin de sa gangue de chair.

Et le grand mâle semble remis de sa surprise. Il enregistre le mouvement. Et Dante sait qu'il va trinquer. Il a le choix de foncer sur le guerrier et de prendre le risque que la pétasse file, ou bien d'esquiver et de finir de neutraliser la femelle avant de recommencer à s'occuper du guerrier.

La seconde option lui semble plus judicieuse, ca va lui donner de la marge de manœuvre, du mouvement. Aussi l'assassin encaisse t'il le choc à l'épaule en accompagnant le mouvement d'une roulade latérale pour minimiser le dégât, pour se rapprocher de la femelle qui tente de fuir.

La force de l'impact lui engourdit le bras droit, lui faisant échapper le corbin qui file sous un meuble. Mais l'assassin a la chance d'être ambidextre. C'est un inconvénient somme toute temporaire. Etrangement, aucun son ne traverse les lèvres de l'artiste de la mort.

Se relevant, il bondit sur l'autre assassin, dégainant sa dague elfique de sa main gauche . Avec satisfaction l'Ombre voit la dague traverser l'air dans un éclair argenté vers la menue poitrine. Avec satisfaction, l'homme sent l'arme s'enfoncer dans les chairs, frotter contre une côte. D'un geste expert du poignet, il réaligne sa lame qui va proprement poinconner le coeur.

Tout cela ne prend que trois secondes tout au plus. Se retournant vers le guerrier, s'attendant à le voir lui tomber dessus, l'Ombre peut voit qu'il ne fait que… tenir le terrain devant la femelle. Femelle d'ailleurs qui se relève déjà? Fichtre, le coup qu'il lui a envoyé aurait dû l'aliter pendant quelques jours au moins.


Les prunelles dichotomique sous la cagoule regarde inhumainement la drow qui se relève, soufflant comme un buffle….Ah bah putain. Il la reconnait. C'est le feu d'Uriz! L'assassin se tapis sur lui même, sa main droite pendant le long de son corp pendant qu'il agite les doigts pour y rétablir les sensations. Profitant des quelques secondes qu'il faut à la guerrière pour se remettre, il avise la bague de la cible.


Il n'a aucune chance contre l'avatar d'un dieu de face et il le sait. L'humain bondit soudainement, abattant sa dague sur les doigts de sa cible, l'acier elfique lui tranche proprement quelques appendices que ses doigts agiles écartent prestement pour arracher la bague de Jyk au passage. Aussi prestement, l'assassin retraite vers la porte du dortoir.  
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1365
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeLun 18 Mar 2019 - 1:05


Dans l'instant d'indécision, les yeux de Krish s'écarquillèrent de surprise. Ces yeux asymétriques... Et la dague que son comparse avait dans le dos.

- C'est toi qu'ils ont envoyés... " sa voix sifflante avait du mal à articuler.

Son cœur se mis à battre plus fort. Elle serra les poings pour rester debout malgré la nausée qui la guettait. Elle avait soif. Elle avait froid. Et bien trop chaud à la fois. Des étoiles étincelaient devant ses yeux. En son fort intérieur, elle ne pouvait s'empêcher de penser à ce que Son Dieu lui avait dit. Elle ne craindrait plus personne les armes à la main. Ni mortel. Ni éternel. Mais arriverait un véritable défi auquel elle devrait se préparer. La marque. L'étrangeté... Et maintenant il la blessait sans qu'elle ne réduise volontairement ses facultés. Le premier a réussir un tel exploit depuis son ordalie... Il ne manquait plus que la marque. L'ultime certitude...

Lorsque la dague s'abat sur les doigts de l'homme sans vie sur le lit, le guerrier masqué aux solides épaules éructe en se ruant sur l'Ombre.

- SALOPARD ! LE TOUCHE PAS !

Mais il a à peine fait un pas vers le bord du lit qu'un grognement de douleur et un bruit de chute l'immobilise. Targe bien haute, la douleur lui vrillant toujours le dos, il jette un regard par dessus son épaule, laissant à l'étranger le temps de sauter vers le dortoir duquel personne n'est encore sorti.

Derrière lui, Krish réussit à être pâle. Sa peau de jais grisonne, cernant ses yeux de marques violacés. Elle a été obligé de poser un genou en terre pour ne pas s'effondrer de nouveau. Derrière elle, la porte menant sur le palier baie toujours. Jik'Regg est déjà mort. Ils ne doivent pas perdre plus.Prudemment, sur la pointe des pieds, le guerrier masqué se glisse jusqu'à la porte du dortoir, dont le battant s'ouvre vers eux, et referme la porte d'un mouvement brusque, plaçant le loquet avant de revenir de l'autre côté du lit pour soulever l'esclave auquel il souffle :

- Va sonner l'alerte. maintenant. "

Sans plus de cérémonie, il le jeta à moitié sur le palier. Le gamin se rattrapa à la rambarde , et - ses jambes se dérobant presque à chaque pas - finit par descendre en commençant à crier d'une voix aigrelette. Le guerrier s’appétait à venir porter secours à Krish lorsqu'il se rendit compte qu'elle n'était plus à terre. Elle était debout, sa main explosée lourdement appuyée contre le linteau de la porte du dortoir, l'autre trainait le corbin qu'elle avait ramassé. Un sourire carnassier flottait sur ses lèvres blêmes. Un sourire d'anticipation franche et sincère tel qu'un n'en avait pas vu chez elle depuis des années.

- Dante ! Je sais que c'est toi ! gronda-t-elle de sa voix cassé
- Qu'est-ce que... "
- Alors c'est vraiment ça que tes dieux ont choisis pour me faire peur ?! Un assassinat ?! "


Elle rit. D'un geste précis, bien que son souffle soit poussif et que son front soit empoissé de sueur, elle déverrouilla la porte sans effort. " Non ! "

Appuyée de l'épaule contre le linteau, elle ouvrit la porte, d'un geste peu vif, même si elle aurait voulu qu'il en soit autrement. Il s'élança pour tenter de la plaquer au sol avant qu'elle ne risque l'irréversible. Concentrée sur l'obscurité pour parer n'importe quel coup qui viendrait vers elle, elle exultait plus encore.

- Montre moi ta marque ! Qu'on en finisse ! "

_________________
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 0q5aL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 9kjoL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dante Corvac
Humain
Dante Corvac

Nombre de messages : 433
Âge : 40
Date d'inscription : 09/07/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  28?
Niveau Magique : Non-Initié.
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeLun 18 Mar 2019 - 1:33




Comme s'il allait demander son reste. Sérieusement? Krish n'est pas sa cible et quand bien même qu'on la lui aurait octroyée, il n'aurait pas levé la main dessus sciemment… Il est cinglé, pas suicidaire. Le fait étant que il a presque failli à tuer l'avatar d'un dieu lui fait remonter un délicieux frisson le long de la colonne vertébrale. En lui, le Prime Dragon s'agite. Mais pour le moment, Dante n'en a cure…  Cette garce qui a tiré sur sa Ligne de Vie lui a fait perdre de la prudence. Une telle erreur ne doit pas se reproduire. Surtout qu'elle lui a couté Sanglante et son anonymat. Deux choses qui lui tiennent énormément à coeur.  

L'assassin sait qu'il ne doit pas étirer la sauce plus qu'il ne le faut. Maintenant, pendant qu'il retraite vers le dortoir, il se sait en fort mauvaise posture… Mais …

Quand on dit que les dieux sont avec lui ce soir? La porte de la chambre des maîtres lui est claquée au nez, le verrou mis. Un bruit d'agitation. Avec célérité l'assassin sort du dortoir par où il est entré, puis grimpe vers le haut, vers les tuiles. Avant de partir, il a quelque chose à terminer… préparer sa fuite…

Il finit par arriver sur le toit, s'installe sur les tuiles et se met derechef au boulot.  Il pourrait essayer d'atteindre les écuries, plutôt. il se met en frais de libérer une tuile du toit. de où il se trouve. Sous lui se situe un labo. Avec un peu se chance, un madrier se dévoilera et il pourra mettre le feu sans trop de mal, les ingrédients alchimiques se chargeront alors du reste. Les gens du château seront, pour une bonne partie, occupés à ce que ca ne flambe pas trop. Vu le climat, le bois sera sûrement archi sec.

Mais qu'est ce qu'elle faisait là bordel? Était-ce un guet apens? Mais ce n'est pas le moment de te poser trop de questions mon grand, sort toi de là en vie, et on pensera ensuite à comment récupérer ton bien. Et si pour récupérer sa chère lame il devra buter un dieu alors soit! Pour Couteau, pour Sanglante, pour le Prime Dragon, pour Kiel, il le fera ou crèvera en essayant.  
Revenir en haut Aller en bas
http://miradelphia.forumpro.fr/t23317-assassin-a-louer#388252
Krish Al'Serat
Admin
Admin
Krish Al'Serat

Nombre de messages : 1365
Âge : 28
Date d'inscription : 27/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 1 007ans
Niveau Magique : Avatar
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitimeMar 19 Mar 2019 - 21:53


Vascillante, une main sérieusement amochée, Krish trouva tout de même le moyen de rediriger la charge d'Eshk'Oroth vers le mur et entra dans le dortoir en trombe... Pour s'apercevoir qu'il était totalement vide, plafond compris... Et la fenêtre ouverte. Elle se précipita, se rattrapant au rebord pour ne pas s'écrouler à genoux en poussant les volet. Une cloche sonne. Une deuxième. Des voix s'élèvent. Elle crie en pointant une silhouette qui descend d'un coup le mur extérieur. Elle tend le bras. Gronde de dépits. Mais c'est trop tard. En voyant que l'atelier était occupé, il n'a eu d'autre choix que de sauter et de courir. C'est sans un mot que l'Ombre disparait.

Avec un hurlement sans retenue, Krish s'effondre à genoux.

- SALOPARD ! " Son poing détruit s'abat sur le lit le plus proche. Une tâche rouge marque le bois. Son cri de rage se change en douleur et elle se recroqueville autour de sa main, serrant les dents et respirant par saccades. Elle ne prête pas la moindre attention aux trois cadavres.

- Krish... " La voix rauque d'Eshk'Oroth lui parvint depuis la chambre de maître. Elle est si blanche qu'elle se redresse immédiatement. La silhouette du guerrier apparait dans l'encadrement, curieusement penché. Il trébuche. Elle accourt juste à temps pour recevoir le poids de son corps avant qu'il ne chute sur le sol, finissant elle même à moitié avachit. Le monde tournait de plus en plus vite mais elle s'efforçait de lui soutenir les épaules. Sa respiration est comme bloquée. Comme si ses poumons eux même refusaient de bouger.

Sous le nez de la Repentie, le manche de la lame toujours fichée dans le dos du drow luit faiblement.

- Ust'Kor... " souffla-t-elle au moment ou les renforts débarquaient dans la chambre, la têt tournant de plus en plus. " Par ici ! Shundara ! Eshk'Oroth ne respire plus ! " Les yeux grands ouverts, elle n'était pas certaine du volume de sa voix, mais elle vit très nettement ses frères d'arme arriver... Avant de perdre connaissance.

________

Deux jours plus tard, allongée dans un lit voisin à celui de son ancien employé, Krish relisait les rapports éparpillés sur la couverture. La fenêtre avait beau être grande ouverte, la pièce puait quand même le tabac froid... Et c'était un comble vu la chaleur qu'il faisait ! Par ordre du médecin, Eshk'Oroth passait sa journée avec une pipe au bec pour accélérer la régénération de ses poumons.

Sans même tourner son regard vers lui, Krish tendit la main, paume ouverte. Il y posa machinalement sa pipe, sur laquelle elle tira deux ou trois bouffées avant de la lui rendre.

- Bon... On a toujours pas retrouvé le corps de la gamine que Dante a poignardé en partant depuis que les esclaves ont été retrouvés morts. Tout va bien à Thaar et à Val Safran. La Rive tiède ne se joindra pas à nous, mais c'était à prévoir. Au moins ça n'a pas trop gêné les autres que Chadra prenne la place de Jik'Regg. Je m'attendais à pire.
- Vu à quel point c'était un connard... hhhhh... C'est pas étonnant. " souffla le convalescent en tirant sur sa gorge en papier de verre.
- Ouais, mais c'était ton connard. " sous le regard noir que lui lança son camarade, Krish sourit de plus belle. Les papiers retombèrent vers ses genoux avec un froissement discret. " Tu peux me le dire. T'es bien placé pour savoir que j'ai aussi mes connards attitrés. Un grondement lui répondit... puis le silence.

Avec un soupire amusé, elle se renfonça dans ses propres oreillers. Reposant définitivement le rapport qu'elle parcourait pour l'heure, sa main tomba sur la dague posée près de sa hanche... Elle en caressa le manche de sa seule main libre, l'autre croulant sous un épais bandage. Pratique. Sans fioriture, mais d'une grande élégance et d'une poigne parfaite. Chaque dague avait une fonction propre. Certaines paradaient, d'autres intimidaient, blessaient ou faisaient souffrir. La plupart hésitaient entre toutes ces affectations et n'excellaient dans aucun domaine. Mais celle là... Celle là était faite pour tuer.

Doucement, elle la souleva, la sortant presque tendrement de la gaine de cuir lâche qu'on lui avait trouvé pour la protéger en attendant d'un choix plus adéquat. Le pouce de Krish en suivit le fil aiguisé : comme un rasoir. Elle était graissée et affuté avec une précision d'horloger. Et même le matériau de base était splendide. Une dague d'excellente facture, en acier noir. Et quand elle disait excellente, Krish savait très exactement ce qu'elle disait, puisque c'était elle qui l'avait forgé dans son repère sous son palais de Thaar de trop nombreuses années auparavant. Elle l'avait offert à quelqu'un dont elle ne se souvenait plus le nom, comme gage d'un pari perdu. Raison pour laquelle sa marque n'y figurait pas. A la place, une gravure à peine visible avait été faite à la base de la lame. Une main stylisée. Elle ne l'avait jamais revue depuis... Mais ce n'était certainement pas la seule arme de sa main qui hantait le marché noir ou les collections privés.

- Prendre son premier souffle ensemble et sortir du même ventre, ça forge des liens... Même si c'était un connard. "

Un fin sourire s'étira sur le visage de Krish qui rendit un bref regard à Eshk'Oroth. Elle tendit silencieusement la main pour exiger sa pipe une fois de plus.

_________________
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 0q5aL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante 9kjoL'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Mib2

MdO de l'année:
 


Les gentils copains qui font des cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante Empty
MessageSujet: Re: L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante   L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ombre, le Masque et le Despote | Dante
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Masque Nain !
» L'ombre furtive est là, mais vous ne la voyez pas...[En attente d'autres validations]
» Masque d'Oni-Link
» Derrière le masque... (Thomas et Victoire of Norfolk)
» [Entraînement] A l'ombre du grand chêne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Sol'Dorn :: Seigneuries Morcelées-
Sauter vers: