AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rencontre aux portes du palais

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rima-Marcil
Ancien
Ancien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 348
Âge : 441
Date d'inscription : 05/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Rencontre aux portes du palais   Mer 2 Avr 2008 - 19:46

Une nouvelle journée se levait sur l’épine dorée. Une journée qui, Fine-Lame l’espérait, serait plus calme que la veille. Des journées comme celles-là étaient éprouvantes. Pas physiquement, mais moralement. La transformation de sa fille l’avait éprouvée jusqu’au fond de l’âme. Il avait eu peur de la perdre, de voir sa fille rester une Drow toute sa vie. Mais ce n’est pas tout. Par la même occasion, il avait appris que sa fille était enceinte de Dragan. Pour la faire revenir il avait du imaginer un plan, un plan insensé, ne reposant que sur une idée folle. Mais ce plan avait un défaut : il mettait Rima-Marcil en danger. En effet, bien que tout repose sur Dragan, ce dernier ne craignait rien. Aglarer n’aurait jamais pu lui faire de mal. En ce qui concernait son père, c’était une autre histoire. Si Dragan ne l’avait pas ramenée, et que la porte de la prison soit ouverte, il aurait sans aucune doute finit écorché vif. Mais fort heureusement pour lui, Dragan avait réussit.

Pourtant, les révélations de cette journée avaient de fâcheuses conséquences. Aglarer enceinte, il fallait à tout prix lui faire valoir ses droits de marquise de l’épine dorée, afin qu’elle puisse épouser Dragan avant que l’on se rende compte de son état. Sinon, les conséquences seraient désastreuses. Pourvu que la Reine Órelindë les reçoive le plus vite possible. Le temps jouait contre eux. Encore une fois…

Fine-Lame sortit du palais, dans la fraîcheur matinale, vêtu de son habituelle chemise d’entraînement. Les grades le suivaient, mais ils étaient moins nombreux qu’à l’habitude. Ils se rendaient compte qu’ils ne servaient plus à grand-chose. Le marquis reprenait du poil de la bête, retrouvant sa force et sa forme d’antan, si bien que les gardes sentaient que s’ils avaient à l’affronter, ils ne feraient pas le poids, même à plusieurs. Le marquis était une montagne de muscles, chose qui ne s’était jamais vu chez les elfes. Privilégiant la force brute à la grâce naturelle de son peuple, il était une véritable machine de guerre, implacable et impossible à arrêter. Tous le craignaient sur les champs de batailles, alors qu’il fauchait ses ennemis avec sa gigantesque épée à deux mains. Le voir redevenir cette personne ne rassurait pas les gardes, et les faisaient se sentir inutiles, il faut bien l’avouer. En aucun cas ils n’avaient les moyens de le stopper, s’il décidait de se rebeller. Fort heureusement pour eux, cette idée ne lui venait pas à l’esprit. Il préférait retrouver sa liberté par les voies diplomatiques, même si cela s’avérerait dur.

Rima-Marcil se mit à courir, faisant le tour de son domaine, traversant les ponts qui reliait les différentes parties de l’épine dorée. Il courut ainsi, faisant trois fois le tour entier du domaine. Les gardes s’étaient postés à différents endroits afin d’avoir un œil sur plutôt que de tenter de suivre le rythme effréné du marquis. Ils savaient qu’ils n’auraient pas pu tenir. Ils n’avaient pas son endurance.

Le marquis s’arrêta devant la porte de son palais. Il allait faire ses habituels exercices lorsqu’il aperçut quelqu’un venant vers lui. Un elfe qui n’appartenait pas à son domaine mais qui pourtant travaillait pour lui. Lenwë Elensar. Fine-Lame l’avait engagé en tant que chasseur, afin qu’il puisse rapporter du gibier pour sa fille, et satisfaire ainsi ses besoins en viande. Il ne vivait pas dans le domaine, mais passait toutes les semaines afin d’apporter le résultat de sa chasse.

Etant donné qu’Aglarer était la seule à manger de la viande à l’épine dorée, il n’y avait pas nécessité pour le chasseur de venir souvent. La viande qu’il ramenait était conservée dans du sel, afin de la préserver et de constituer ainsi une réserve pour la semaine, pour la fille du marquis.

Rima-Marcil sourit au chasseur qui approchait de lui. Curieux, ce n’était pourtant pas le jour où il ramenait le fruit de sa chasse. Que venait-il donc faire ici en ce cas ?


« Lenwë ! Comment allez-vous ? Quel bon vent vous amène de si bonne heure aux portes de mon palais ? »
Revenir en haut Aller en bas
Lenwë Elensar
Elfe
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9460
Âge : 26
Date d'inscription : 30/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Rencontre aux portes du palais   Ven 2 Mai 2008 - 9:26

Cela faisait 3 jours que Lenwë avait quitté la propriété du Marquis de l’épine dorée, pour, comme il le fait depuis un certains nombre de jours, aller chasser et récupérer de la viande pour la fille du marquis, fille que Lenwë n’avait d’ailleurs jamais rencontré, une fille qui il parait, serait une hybride si Lenwë avait tout compris. Enfin cela lui importait peu, il chassait et se faisait payer pour faire ce qu’il aimait, cela lui suffisait.
L’elfe, donc, chassait déjà depuis trois jours avec Lissëssùl, son loup. Tous les deux chassèrent nuit et jour sans relâche pour récupérer le plus de viande possible car des problèmes personnels et professionnels obligeaient Lenwë a quitté ces obligation pendant on ne sait combien de temps. L’elfe avait récupérer beaucoup plus que d’habitude, avec cette viande, les consommateurs pourraient tenir des mois et des mois. Arrivé devant la propriété de l’épine dorée, un grand palais magnifique et majestueux situé dans la forêt Anaëh, l’elfe était toujours aussi impressionné de voir cette demeure si grande dans un cadre de vie exceptionnel, Lenwë vit Rima-Marcil, le marquis juste derrière les portes.


« Lenwë ! Comment allez-vous ? Quel bon vent vous amène de si bonne heure aux portes de mon palais ? »

Lenwë s’approcha du marquis et vit la révérence en signe de bonjour, oui l’elfe savait se tenir devant d’importantes personnes. L’elfe trainait derrière lui un grand chariot que tirait son loup, avec dedans, toute la viande récolté auparavant.

Bonjour Marquis, je vais bien mais… ce qui m’amène aussitôt chez vous n’est guère un bon vent, pour vous tout d’abord puis pour moi ensuite.


Il tourna la tête et fit signe a Lissëssùl de venir avec le chariot.

Voila la chasse a été bonne durant 3 jours. Je vous l’amène car j’ai des obligations personnelles qui me doivent de stopper la chasse et mon travail envers vous pendant un certain nombre de temps. Je ne sais pas combien de temps mais il ne faudra pas compter sur moi pendant de longs mois, je suis désolé cher Marquis de vous annoncer cela à l’improviste et aussi vite mais je suis pressé et je… ne peux pas rester longtemps. Voila donc la viande, elle vous fera tenir…ou votre fille, pendant plusieurs mois, il vous sera impossible de me contacter et je dois vous prévenir, ce n’est pas une fuite de mes engagements envers vous, mais il se peut que vous ne me revoyez plus jamais.

Lenwë baissa la tête et tourna les talons, il sortit du palais, n'attendant aucune réaction du Marquis. Il retourna la tête une dernière fois et s'inclina au loin.

J'espère à bientôt cher Marquis




[voila, c'est pas très bien mais il me fallait te donner une réponse, je n'attend pas un très long rp car je n'aurais pas le temps lol...]
Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre aux portes du palais
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Palais de Caras Galadhon
» Le palais Sans-souci en Danger
» (Haïti-Diplomatie) Le Palais veut des diplomates vendeurs
» Le Palais National un symbole puissant dans la mémoire collective

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Anaëh ~ NORD EST :: Terres de l'Epine Dorée :: Malereg (Cité)-
Sauter vers: