Partagez
 

 Scarifications et boules de gomme Patience

Aller en bas 
AuteurMessage
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 100
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeMar 26 Mar 2019 - 14:50



5ième ennéade de Verimios
An 11:XI
Temple de Kiran

Le temple de Kiran était un lieu vivant. A toutes heures du jour et de la nuit il y avait des gens. Des blessés qui avait besoin de soin, des malades qui rentraient enfin chez eux, des membres de famille qui veillaient un mourant, des esclaves apportant linges et des collations à tout ce petit monde, et enfin les prêtres et leurs novices. C'était une vie presque calme, presque posée, tout l'inverse de celle du temple de Natha qui résonnait de cris, de pleurs et de rires.

Na'ri s'y sentait bien. Aussi bien qu'il lui était possible. Elle n'avait pas encore trouvé de quoi distraire sa culpabilité d'être encore vivante, alors elle travaillait. Encore et toujours plus.
Aujourd'hui, elle venait de finir une dissection avec des novices. Elle avait eu envie de vérifier quelque chose de ses yeux et les étudiants appréciaient toujours, plus ou moins, de visualiser vraiment les choses. Tandis que le corps couturé était confié aux prêtres de Teiweon, la sombre se lavait les mains d'un geste méchanique. Perdue dans la contemplation de l'eau rougissante, un esclave la héla.

- Pretresse Ysfri, il y a un drow qui vous réclame : Sieur Ryth'en Cormryld.
- Oh ! La sombre releva la tête et un immense sourire se dessina sur ses lèvres. Il était enfin venu ! Elle avait tellement attendu de ses nouvelles. Ni une, ni deux, elle se précipita à sa rencontre.

L'ancien éclaireur et sa compagne attendaient dans la cours du temple. Na'ri alla les retrouver en courant. Elle n'avait pas tant changé depuis le temps où elle avait soigné le sombre. Le masque de sa tenue était toujours au tour du cou, elle n'avait jamais trop aimé ce bout de tissus. Les manches de sa large robe étaient encore retroussée sur ses épaules. Pour une fois, elle semblait plus jeune.

- Mon très cher ! Je suis tellement heureuse, tu aurais pu me prévenir de ton passage, on se serait vu ailleurs ! Comm…
Ryth'en avait mis un holà au flot de questions d'un geste de la main.

- Je ne suis pas là pour cela Na'ri. J'aimerai que tu fasses quelque chose pour elle. En disant cela, il avait fait un signe à la jeune humaine pour qu'elle avance un peu. "J'aimerai que tu effaces ses cicatrices."
- Bien ce sera fait ! Le sourire de la pretresse était encore présent mais dans ses yeux, la lueur de joie s'était éteinte. Je vous en prie, suivez moi.
- Je ne vais pas pouvoir rester. J'ai des affaires à mener... A bientôt Na'ri. J'enverrai un don au temple !
- A bientôt alors. murmura t'elle.
Tandis que le sombre quittait le temple à grand pas, les épaules de la daedhelle s'affaissait progressivement. Au moins, il avait pensé à elle… A cette pensée, elle soupira. Cependant, il fallait qu'elle se secoue un peu ! Elle était attendue et elle avait promis. En se tournant vers la humaine, la sombre se remit à sourire chaleureusement. Enfin elle comprit l'intérêt du masque.

- Na'ri Ysfri, pretresse de Kiran. Suivez moi.

Sans se retourner, la drow se dirigea vers le dispensaire. Comme à l'accoutumé, les lits étaient largement occupés par les esclaves. Mais elle offrit un lit un peu à l'écart des blessés.

- Installez vous. Je reviens.

En effet, le prêtre et ses novices qui officiaient déjà, n'avaient pas vu d'un bon œil de perdre un lit. Après une discussion à voix basse, la sombre revient vers l'humaine.

- A nous. Alors, que c'est il passé ?
Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 384
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeMer 27 Mar 2019 - 4:51

Patience attendit, assise sur le lit qu'on lui avait indiqué, observant les alentours de son œil toujours méfiant. Ryth'ten l'avait récupérée à son service depuis moins d'une ennéade. Après des années passées auprès d'un salaud et sa famille de tortionnaires, elle ne savait pas et n'avait pas la moindre intention de baisser sa garde pour ce simple geste de compassion de la part de son nouveau maître envers elle. Il avait découvert ses cicatrices quelques jours plus tôt et lui avait immédiatement offert de les lui faire retirer. Cela serait long et sans doute un peu douloureux mais toujours moins que ce qui les avait créé.
Cette femme auprès de qui il l'avait emmenée, elle ne la connaissait pas. Le guerrier lui avait dit qu'elle l'avait soigné par le passé. De leur bref échange, elle en avait conclu qu'ils s'appréciaient et la prêtresse semblait ravie de lui rendre un service. Lorsqu'il s'était éloigné, Ryth'ten n'avait pas eu un regard pour la jeune humaine. Il lui avait dit tout ce qu'elle avait à savoir avant de partir. En public, il se montrait indifférent. Il le devait. Personne ne devait savoir l'attention qu'il portait à ses esclaves, et l'affection aussi, même si c'était trop tôt dans son cas. Du moins le pensait-elle.

Alors que la prêtresse discutait avec des confrères, Patience porta son attention sur elle quelques instants, détaillant son apparence. Elle était étrange, en quelque sorte. Elle était plus petite que les siens, mais restait un peu plus grande qu'elle tout de même. Ses cheveux étaient coupés d'une manière assez inhabituelle. Elle semblait âgée mais la jeune femme était bien incapable de donner un âge à ces êtres multicentenaires... D'autant qu'ils ne semblaient pas tous vieillir de la même manière.

Na'ri revint finalement vers elle et l'aborda tel un médecin qui s'apprêtait à prendre un nouveau patient en charge. La rousse savait désormais que tous les drows ne traitaient pas leurs possessions comme Nûrkyr l'avait fait. La plupart en prenait un minimum soin car ils représentaient un investissement qu'il fallait rentabiliser. Alors certes, cela n'empêchait pas les dérives, même mineures, mais le Hâbleur était une exception. Cependant, la violence faisait partie de la culture de ce peuple et les cicatrices et scarifications étaient choses plutôt communes, même si ces dernières étaient volontaires en temps normal...
Sans plus de cérémonie, Patience releva l'une de ses manches et dévoila les dessins qui avaient été gravés à même sa peau avec la lame d'un couteau des années auparavant. Ils étaient assez esthétiques en un sens mais il était clair qu'elle n'en avait jamais voulu. Par endroit, le tracé était imparfait, signe qu'elle s'était défendue, manifestement sans grand succès.

-J'en ai sur tout le corps. Lâcha-t-elle avec détachement.

Son attitude était forcée et cela pouvait se sentir. Le simple fait de voir ses cicatrices lui rappelait ce qu'elle avait enduré. Ses souvenirs faisaient aussitôt surface et sa haine pour son ancien foyer avec. On percevait sa colère dans sa voix au ton sec, mais aussi l'accent chantant d'un pays éloigné où le soleil brillait à longueur d'année.
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 100
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeVen 29 Mar 2019 - 10:20




La pretresse regarda avec intérêt les cicatrices. Elles étaient plutôt propre. Les dessins visibles sur les bras, n'étaient certes pas une œuvre d'art à part entière mais ce n'était pas totalement laid. Enfin d'un point  de vue d'une drow.  

Laissez moi voir cela. Sans attendre un quelconque réponse, la pretresse suivit du bout des doigts sur les traits irréguliers. Les yeux fermés, elle adressa une prière muette à sa déesse, laissant petit à petit le flot de magie s'emparer de ses sens. Il y eu tout d'abord la sensation de chaleur puis celle plus poli des muscles. La medecin voulait vérifier à quel point les scarifications avaient été profondes. Mais au moins sur le bras, les muscles n'avaient pas été touché.

Ce sera long. Commenta Na'ri en relevant la main. Dites-moi, Mademoiselle… Elle laissa prolonger le silence pour que l'humaine puisse se présenter.
Bien que la jeune personne soit une esclave, elle devait avoir un nom. Forcément. Elle avait beau être une esclave, elle était aussi une personne. Une personne vivante qui pouvait souffrir et mourir. Oui, elle avait perdu sa liberté et son libre arbitre. C'était regrettable, mais c'était ainsi. La prêtresse n'avait pas les moyens de les affranchir, ni l'envie d'ailleurs, mais, juste le temps d'un soin, elle pouvait les considérer en utilisant leur nom. Un nom c'était dire que quelqu'un existe et compte. C'était reconnaitre leur être. C'était dire qu'ils n'étaient pas que des outils. Juste le temps d'un soin.
La sombre attendait, le visage avenant. Elle ne voulait pas effrayer. Cependant, les yeux sanglants étaient neutres. Nulle étincelle de pitié ou de sympathie, pas même une appréciation mauvaise. Juste, neutre. Professionnelle.

Dites-moi finit-elle par demander avez vous des cicatrices qui vous fond plus mal que d'autre ? Ou qui vous gène ?

Na'ri aurait pu commencer au plus simple par le bras tendu, mais elle n'avait pas eu l'envie de parcourir tout le corps pour trouver l'endroit le plus douloureux. De plus, il existait plusieurs types de douleur. Les drows s'y connaissaient en douleur… Surement un peu trop pour un humain.

Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 384
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeSam 30 Mar 2019 - 17:59

Alors que la prêtresse retirait sa main, Patience retint un réflexe acquis depuis des années : celui de tirer sur sa manche pour cacher son bras. Elle devait supporter la vue de ses cicatrices, au moins jusqu'à ce que la sombre les ait enlevées. Apprendre que cela prendrait du temps ne la surprit pas mais elle ne pouvait s'empêcher d'être déçue au plus profond d'elle-même. Elle n'avait jamais supporté d'être ainsi marquée, cela ne représentait pour elle qu'un rappel permanent de la souffrance qu'elle avait enduré chez Nûrkyr. Si elle ne pouvait oublier, elle voulait que toute trace extérieure de ce qu'elle avait subi disparaisse. Et vite.

Na'ri laissa sa phrase en suspend et sembla attendre qu'elle lui donne son nom. La rousse la regarda un instant, un peu surprise qu'elle se soucie de savoir comment elle s'appelait. Personne ne lui demandait jamais... Personne en dehors des autres esclaves, bien sûr. Après quelques secondes d'hésitation, elle finit par lui répondre.

-Patience Hadjaoui.

Même sans parler Oliyan, il était aisé de comprendre que son prénom n'était autre qu'un mot dans une autre langue. Quand à son nom de famille, il chantait au même titre que sa façon de rouler les r. Son teint était un peu moins pâle que celui des autres esclaves, signe qu'elle passait du temps hors de Puy. Elle n'avait pas peur de regarder la sombre dans les yeux contrairement à bon nombre d'esclaves que l'on forçait à garder les yeux baissés. Tant qu'on ne lui disait rien et qu'on ne lui faisait pas comprendre que son attitude était dépréciée, elle continuait. Elle n'était pas née esclave et supportait assez mal son statut.

-Avez vous des cicatrices qui vous fond plus mal que d'autre ? Ou qui vous gène ?
-Je n'ai plus mal depuis longtemps. Répondit-elle simplement. Puis, se laissant une seconde de réflexion, elle poursuivit. Mais les cicatrices dans le dos et sur les épaules me gênent pour dormir...

Elle n'y prêtait plus vraiment attention depuis le temps, seulement c'était les seules marques qui se rappelaient à elle sans qu'elle les voit. Allongée sur une paillasse ou même un matelas, elle les sentait et cela la démangeait parfois à force de rester allongée dessus. Elle avait le sommeil léger et ces blessures n'étaient pas pour l'aider à se reposer paisiblement...
Après sa déclaration, la prêtresse lui demanda de se déshabiller. La première réaction de Patience fut de tourner son regard vers le petit groupe de prêtres auquel Na'ri venait de s'adresser avant de jeter un œil aux lits occupés un peu plus loin. Ce n'était pas qu'elle était pudique mais, après Nûrkyr, elle ne supportait pas vraiment de devoir se mettre nue en publique. Déjà qu'elle ne se rendaient pas aux bains et préférait se laver à la bassine dans l'intimité de la salle d'eau de Ryth'ten...
Après quelques secondes, ses yeux bleus revinrent se poser sur la prêtresse.

-Je suis obligée de faire ça devant tout le monde ?

La sombre aurait pu l'envoyer paître et lui ordonner de retirer sa robe malgré tout mais elle n'en fit rien. Au contraire, elle se leva et tira un paravent pour la cacher aux yeux indiscrets. Patience ne s'y attendait presque pas et regarda Na'ri, à la fois stupéfaite et dubitative. Elle avait un égard pour elle que bien peu de drows aurait à sa place. Elle commençait à comprendre pourquoi c'était à elle que Ryth'ten avait fait appel et l'en remercierait presque...
La rouquine se leva finalement tout en défaisant le nœud du lacet qui maintenait sa robe. Elle élargit les liens pour détendre le vêtement et enfin le retirer. Nue devant la prêtresse, celle-ci pu constater l'ampleur du travail qui l'attendait... Elle ne mentait pas en disant qu'elle en avait partout... Même ses seins avaient été entaillés, ce qui, avec l'intérieur des cuisses, avait été la partie la plus douloureuse.
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 100
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeLun 1 Avr 2019 - 18:28



Pour la médecin, un corps était juste un corps. Et mis à part les parties, ils étaient tous les même. Cependant, elle respectait la pudeur que pouvait avoir certains esclaves. Surtout ceux qui n'avaient pas vécus toute leur vie dans le Puy. C'est l'une des première chose qu'elle avait du apprendre en prenant son poste. De plus, prendre en compte les ressentis du patient, dans une certaine mesure, lui permettait de travailler dans de bonnes conditions. Et là, c'était juste un paravent.

Na'ri se plaça dans le dos de l'humaine et contempla les différents entrelacs. Visiblement il n'y avait aucun caractère religieux drow. Après elle ne connaissait pas assez les us et coutumes des humains pour savoir si les dessins avaient un quelconque intérêt. Une chose dont elle était certaine était qu'il ne lui évoquaient rien de particulier.

Alors sans rien dire de plus, la pretresse posa à nouveau les doigts sur la peau et la caressa en suivant les traits. Repartie dans son monde de magie, la sombre se concentra sur les cicatrices les plus profondes. La peau en surface ne l'intéressait pas ou du moins elle ne pouvait pas se le permettre. Cette peau était recouverte de tant de stigmates. Elle aurait certainement pu y passer des mois. Or, elle avait aussi de "vrais" malades. Par là elle entendait des malades qui risquaient un peu plus de perdre la vie.
Aspirée par une bouffée de chaleur, elle lissait les boursoufflures comme un pâtissier étale la pâte. A défaut de rouleau, elle le faisait par petites touches, en suivant le trait de l'intérieur. A l'extérieur, les doigts caressaient au même endroit. Pour une fois que ses mouvements pouvaient être en accord avec ce qu'elle faisait magiquement. Cela en était presque reposant. Méthodiquement, elle évita de partir dans toutes les directions et se concentra sur une zone : celle de l'épaule et de l'omoplate. C'était peut être peu mais il fallait bien commencer par quelque chose.

Combien de temps s'était-il écoulé? Des minutes, des heures? Car lorsqu'elle était concentrée sur son travail, seul comptait pour la prêtresse les sensations des chairs et de la magie entre ses doigts. Patience portait bien son nom, car elle resta stoïque. Sa peau s'illuminait de sensations contradictoire. Tension, douleur, chatouilles, plaisir. La drow détacha ses mains.

Le froid s'infiltrait peu à peu en au sein de la prêtresse à mesure que son Art faisait son œuvre. Comme à chaque fois. L'exercice n'était guère difficile en soit, mais il demandait du temps, du doigté et des efforts, au risque de donner à la peau une élasticité ou une couleur qui ne serait pas naturelle.

Je vais faire une petite pause. Si vous avez froid rhabillez vous. Puis elle s'assit non loin.
Il y a quelque ennéades, j'ai rencontré un jeune humain qui avait grandit au soleil. Mais il n'avait pas le même accent que vous. D'où venez vous ?

Instinctivement, la pretresse s'était prise dans ses bras et se frottait pour se réchauffer. Les traits de son visage paraissaient un peu plus fatigué qu'avant, accentuant un peu plus ses rides. Cependant, un léger sourire flottait sur ses lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 384
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeMer 3 Avr 2019 - 4:20

[
Alors que la prêtresse passait dans son dos, Patience la suivit du regard sans pour autant bouger. Elle ne tourna qu'à demi la tête et elle la vit bien vite disparaître de son champ de vision. Ensuite, le temps se suspendit quelques secondes jusqu'à ce que les mains de la sombre se posent sur elle. Il ne se passa rien, tout du moins a priori... Na'Ri priait silencieusement, invoquant son Dieu afin qu'il lui confère le pouvoir de la soigner. Puis, après un petit moment, l'archère commença à ressentir les effets de ce qu'il se passait derrière elle. Quelques cicatrices la génèrent, la tirèrent, devinrent plus chaudes, lui firent mal... Ce florilège de nouvelles sensations dues à la magie que l'on exerçait sur elle la surprit au début. Cependant, la jeune femme ne dit rien et se contenta de serrer les dents. Les blessures n'étaient que superficielles, aucun muscle n'avait été touché, mais la lame s'était enfoncée un peu plus profondément par endroit. Précisément là où apparaissait la douleur des soins. Lorsque que sensation devenait trop intense, elle grimaçait et son souffle se coupait mais elle ne disait toujours rien, évitant de bouger par crainte de perturber la guérison. Mais, contrairement aux séances de dessin, la douleur finissait toujours par disparaître pour ne plus revenir. Ce fut ce qui lui permit d'endurer tant l'ensemble de ces sensations désagréables que ces quelques secondes où elle se retenait de lâcher le moindre son.

Après un temps que Patience n'aurait pas su mesurer, Na'ri retira ses mains de son corps et déclara qu'elle avait besoin d'une pause. La rousse n'y connaissait rien en magie mais, à l'image d'un effort physique, elle imaginait sans mal qu'on ne pouvait pas l'exercer éternellement sans repos. Plutôt que de se rhabiller complètement pour devoir se déshabiller à nouveau d'ici quelques minutes, elle prit une couverture qu'elle passa autour d'elle pour s'en faire une robe, laissant ses bras et ses épaules nus. Imitant la soigneuse, elle s'assit sur le lit près duquel elle se tenait, faisant presque face à la sombre assise sur un siège à proximité. Elle posa une main sur son épaule, là où la sombre venait de travailler. Elle y trouva du vide... Une peau lisse et dénuée de toute cicatrice... Patience en resta bouche bée et soulagée à la fois. La zone n'était pas bien grande, quelques centimètres carrés en réalité, mais c'était une premier pas vers une promesse. Celle de tirer un trait sur son passé et sur les souffrances endurées. Celle de laisser Nûrkyr derrière elle. Celle d'accepter peut-être que Ryth'ten soit différent des maîtres qu'elle avait eu jusque là...

La voix de Na'ri la tira de sa torpeur et elle releva vers elle un regard encore un peu sous le choc.

-Il y a quelque ennéades, j'ai rencontré un jeune humain qui avait grandit au soleil. Mais il n'avait pas le même accent que vous. D'où venez vous ?

Patience resta silencieuse une seconde, un peu surprise par la question. Cette sombre aussi était différente... Elle lui demandait son nom, se souciait de son mal être et, maintenant, elle voulait bavarder avec elle ? Mais elle ne pouvait s'empêcher de se méfier de sa gentillesse. Les drows n'étaient pas connus pour leur bienveillance ni pour leur empathie, elle en avait suffisamment fait les frais. Ils avaient souvent quelque chose derrière la tête. Elle hésitait encore sur le fait que Ryth'ten soit peut-être une exception ou non. Mais deux exceptions en une ennéade, elle n'y croyait pas une seconde.

-Pourquoi vous voulez le savoir ?
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 100
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeMer 3 Avr 2019 - 18:19



La prêtresse s'amusa intérieurement du mimétisme de l'humaine. Est-ce que cela était fait intentionnellement ou non ?

- Pourquoi vous voulez le savoir ?
La question étonna la sombre dont les sourcils s'arrondirent. Sur son visage, le sourire s'élargit un peu plus.

- Pourquoi ? C'est une bonne question. Et pourquoi pas ? La drow se prit le menton et réfléchit un moment.
- Il y a plusieurs raisons à cela. La première, la plus simple est que discuter me permet de… elle leva les yeux au plafond pour chercher la métaphore qui se rapprochait le mieux à son ressentit avec des mots simples. … de me rafraichir les idées. C'est reposant. Elle haussa les épaules en écartant les mains devant elle, paume vers le haut. Ce geste fataliste ponctua cette platitude mais néanmoins vérité.  

A nouveau la prêtresse laissa le silence s'installer entre elles.
Elle se demanda pourquoi Patience avait posé cette question. D'habitude les esclaves se contentaient de répondre. Plus ou moins laconiquement d'ailleurs. Ce n'était que bien après, qu'ils posaient des questions. Pour la pretresse cela voulait dire qu'ils se sentaient suffisamment à l'aise et en sécurité avec elle. C'était positif. Mais là, pour la jeune humaine, elle ne savait pas trop. Alors elle lui apporta une autre réponse.

- Parce que nous serons amenées à passer du temps ensemble au cours duquel nous pouvons échanger des banalités… Ne pas me répondre ne changerai aucunement la nature des soins, ni de mon investissement dans ces soins. Cependant, je suis curieuse. La pretresse croisa les bras et son sourire disparaissait lentement. Ses yeux se plissèrent et allèrent se planter dans ceux de l'humaine. Tu appartiens à un camarade. Et il semblerait que tu ais de la valeur pour lui. Je suis juste curieuse de savoir pourquoi. Que l'humaine la croit ou non, la medecin s'en moquait. Mais c'était vrai : l'humaine était précieuse pour Ryth'en. Sinon, il n'aurait pas demander d'effacer autant de cicatrices. Dans leur culture, les cicatrices et les scarifications étaient belles. Donc Ryth'en le faisait pour la jeune humaine. Mais pourquoi ? Qu'est ce qui les unissait pour que cela vaille le coût de bloquer un prêtre de Kiran tant de temps ? En effet, le don devra être conséquent. Et elle ne pouvait pas le demander directement au daedhel, cela aurait manqué de tact.

Oh ! Et j'oubliais. Il n'y a pas tant d'esclaves humains qui ont vécus hors du Puy qui passe entre ces murs. Donc si je veux connaitre un petit peu le monde extérieur, à qui d'autre puis-je demander un témoignage ? Na'ri s'amusa de la réponse et enchaina. Le jeune homme vivait à la campagne. Il y avait des arbres et des poissons dans les cours d'eau. La ferme de ses parents était perdue au milieu des champs de céréales. Ils avaient aussi quelques bêtes qu'ils menaient en pâture. Il avait plusieurs frères et sœurs. Il aimait le soleil. Son soleil. Les rayons étaient doux et caressants contrairement à ici. C'était dehors qu'il trouvait du réconfort. A nouveau la pretresse sourit. Je vis au Puy d'Elda. Il n'y a nul nuages qui viennent danser dans le ciel. Il n'y a nul champ de céréales qui ondulent dans le vent. Juste des champignons ! Comment pourrais-je connaître cela si on ne me le raconte pas ?

Appuyée contre le dossier de sa chaise la drow attendait et observait la belle rouquine. Dans un soupir, elle lâcha :
- Mais il est vrai que poser cette question de but en blanc est une maladresse de ma part. J'en suis désolée. A moins qu'elle soit une excellente actrice, la sombre semblait l'être véritablement. De plus je m'excuse pour la tristesse ressentie d'avoir évoquer un temps révolu qui, je vous le souhaite, bien plus heureux que maintenant.

Na'ri libéra enfin Patience de son regard. Une chape de plomb lui tomba sur ses épaules. Tristesse ? Fatigue ? Nul ne saurait le dire. Et elle encore moins.

Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 384
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeJeu 4 Avr 2019 - 7:51

Patience écouta la prêtresse sans savoir si elle devait se laisser convaincre par ses paroles ou non. Elle lui proposait simplement de passer le temps et de lui changer les idées le temps qu’elle récupère. C’était cohérent et à la fois si banal que son esprit avait du mal à le concevoir. Rien ne la fit réagir jusqu’à ce que Na’ri évoque son nouveau maître. Elle détourna légèrement la tête. Que voulait-elle dire par là ? A quel point le connaissait-elle ? Qu’entendait-elle par “valeur” ? Elle le connaissait encore si mal.
La jeune femme répondit tel qu’on lui avait vendu les choses ces derniers jours.

-Il m’a dit que je n’avais plus à les porter parce qu’elles m’ont été faites par mon ancien maître. J’aurais été stupide de dire non.

Patience n’avait jamais voulu être marquée de cette façon et ne concevait que les drows le pratiquent autant. Entre eux, ils le faisaient pour des raisons esthétiques ou religieuses. Mais dans son cas, c’était ni plus ni moins que de la souffrance gratuite, une sorte de torture à moindre échelle.
Les seules cicatrices auxquelles Na’ri n’aurait pas à toucher étaient les deux qui se trouvaient sous sa clavicule. Il s’agissait de marques au fer rouge, la première était celle qui signalait qu’elle appartenait à Nûrkyr et la seconde précisait ses droits d’accès au sein du Puy. Il faudrait bien vite remplacer le symbole de son propriétaire et, pourtant, ce n’était pas ce que Ryth’ten lui avait demandé de faire… Ses scarifications passaient en premier.

La prêtresse lui confia qu’elle n’était jamais sorti du Puy, comme bon nombre de ses semblables, mais elle nourrissait une certaine curiosité pour le monde extérieur. Ca, c’était plus facile à croire. On était toujours intrigué par ce qu’on ne pouvait pas voir ou toucher. Le désir nous tenaillait toujours de savoir ce qu’il y avait sous le drap ou de caresser du doigt l’objet interdit… Et les drows étaient des êtres de désir. Pourtant, Patience n’ouvrit pas la bouche. La méfiance était installée en elle depuis trop longtemps. Elle s’était ouverte à Ryth’ten, d’abord prise au dépourvu en pleine conversation avec Faerlynn, sa première esclave, puis dans un moment de faiblesse où la colère l’avait à ce point envahie qu’elle avait frappé un mannequin de paille pendant plus d’une heure. Ses mains en portaient encore les égratignures.

Et puis, Na’ri s’excusa… Patience tourna à nouveau son regard vers elle, à la fois surprise et dubitative sur ce qu’elle espérait obtenir à travers son geste. S’excuser envers une esclave n’était pas chose courante, c’était même improbable. Pourtant, elle semblait sincère… Mais c’était plus fort qu’elle.

-C’est difficile de croire les membres d’un peuple qui aime manipuler les corps et les esprits et qui se délecte de la souffrance. Que ce soit la leur ou celle des autres.

C’était sa vision de cette race. C’était tout ce qu’elle connaissait d’eux. Tout ce qu’elle avait subi depuis son arrivée. Si la grande majorité des sombres prenaient soin de leurs possessions car elles représentaient un certain investissement, certains prenaient un malin plaisir à jouer avec. Patience n’avait pas eu la chance d’avoir un maître qui ne malmène pas inutilement ses esclaves. Sa peau était une preuve qui frappait en plein visage. Elle parlait de souffrance et elle était bien placée pour savoir ce que c’était.
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 100
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeJeu 4 Avr 2019 - 17:34



Peu à peu, dans le cœur du médecin, la froideur fut remplacée par une plus douce sensation de fatigue. Ce fut la voix de l'humaine qui la sortit  de la torpeur qui s'installait.


-C’est difficile de croire les membres d’un peuple qui aime manipuler les corps et les esprits et qui se délecte de la souffrance. Que ce soit la leur ou celle des autres.


La drow prit le temps de réfléchir. C'était une remarque directe. La petite n'avait pas froid aux yeux, elle disait sans ambages ce qu'elle pensait. Mais que pouvait faire la soigneuse si l'humaine voyait les Eldéens comme des brutes ? Pour Na'ri, les éldéens étaient bien plus qu'une bande de sadiques cruels, et elle se sentit un peu blessée que Patience vit les choses de cette manière. Là où son vis-à-vis voyait des défauts rédhibitoires, elle voyait un enthousiasme parfois un peu trop débordant. Mais les drows pouvaient être aussi raffinés, tendres à leur manière, et beaux. Ils cherchaient le défi, ils étaient comme des cadeaux: on ne savait jamais ce qu'on allait trouver en ouvrant l'emballage. Elle les aimait. Il était vrai que la confiance était une denrée fort rare dans les tréfonds du Puy. Elle ne s'accordait pas facilement. Et encore moins par quelqu'un de réduit en esclavage… Mais comment aurait-elle pu ne pas essayer de la convaincre?

- La manipulation des corps… Parlez-vous de la nécromancie? Je ne la pratique pas moi-même. Mais quel meilleur respect pour autruit que de lui offrir la possibilité d'être encore utile aux siens bien au-delà de la rencontre avec Notre Mère. Par contre concernant la manipulation des esprits, jeune fille, il me semble que ce n'est pas l'apanage des drows ! C'est l'éducation, la culture, la philosophie, la politique. Les notre sont tellement changeants que je comprend qu'il faille les aider à trouver un but commun plutôt que de se perdre en chamailleries stériles. La sombre se redressa et posa ses coudes sur ses genoux. Sa voix était douce. Le ton était assez bas, comme pour une confidence. Bref, voyez par vous-même, on retrouve là tout un éventail de mots, de concepts qui mènent tous à un changement de l'esprit. Et, de mémoire, nous ne sommes pas les seuls à en faire usage… Sinon les peuples ne s'organiseraient pas, il n'y aurait pas autant de langues, de savoir.. Et la guerre aussi…

Le regard de braise se perdit dans un lointain qui allait bien au-delà des murs du dispensaire, bien au delà du Puy. Puis la pretresse continua, comme si elle se parlait à elle-même. Le sourire qui fendait les lèvres d'ébène était devenu bien mélancolique.

- La vie nous marque. A jamais. Alors, pour accepter de vivre, il faut bien accepter d'être parfois un outil d'une cause plus grande…Cela n'empêche pas de rester vigilant. La première personne qui nous manipule, c'est avant tout nous-même. La prêtresse s'étira le dos et son regard qui était devenu absent reprit des couleurs. Nous parlerons de douleur plus tard. Je pense que vous en avez assez soupé.  Je préfère les biscuits ! C'est bon les biscuits ! Qu'est-ce que vous aimez ?

Mais sans crier gare, la prêtresse passa du coq à l'âne. C'était bien de parler éducation et biscuits, mais elle avait un travail à finir. Elle reprit sa place dans le dos de Patience.

- Je me permets.

Elle fit glisser la couverture et se remit à caresser les cicatrices.

Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 384
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeVen 5 Avr 2019 - 16:08

Na'ri partit dans un laïus qui n'avait rien à voir avec ce que Patience venait de lui dire. La sombre voyait bien trop loin. Elle parlait de nécromancie alors qu'elle avait devant elle un corps mutilé par ses semblables. Elle parlait de manipulations par le fait de l'éducation ou de la politique alors que l'humaine lui évoquait un plaisir bien plus sadique et moins commun. La rousse la regardait, sa tête se balançant presque imperceptiblement de droite à gauche, alors que la prêtresse ne comprenait rien à rien. Pire que tout, elle eut le culot de lui dire que la première personne qui influençait ses actes, c'était elle-même... Est-ce qu'elle s'entendait ? Est-ce qu'elle réalisait qu'elle disait ça à une esclave qui, théoriquement, n'avait plus aucun droit ?

Alors que la sombre changeait littéralement de sujet, Patience pesta dans un bref soupir et détourna le regard. Puisqu'elle comprenait tout de travers, c'était qu'elle était incapable de la comprendre, elle. La discussion était inutile à ses yeux et elle ne répondit rien. Elle laissa la prêtresse retourner dans son dos où elle travailla de longues minutes encore. Lorsqu'elle estima en avoir assez fait pour aujourd'hui, elle permit à la rousse de se rhabiller. Cette dernière s'exécuta sans un mot avant de se faire raccompagner vers la sortie. Elle la quitta sur un simple "Merci" alors qu'elle venait de lui donner rendez-vous pour le lendemain afin de continuer ce qu'elle avait commencé.
Ainsi, Patience se représenta au temple le jour suivant. Elle était seule cette fois, Ryth'ten n'ayant plus besoin de venir pour faire savoir qu'elle avait le droit de se faire retirer ses cicatrices. Il avait bien d'autres choses à gérer que de lui tenir la main pour l'amener là où elle pouvait se rendre toute seule.

De nouveau nue derrière le paravent, elles étaient toutes deux assises, l'une sur un lit et l'autre sur une chaise. Na'ri achevait de traiter l'épaule qu'elle avait entamé la veille. La qualité de son travail était assez remarquable jusque là, même si l'humaine ne pouvait pas en profiter pour l'instant. Faerlynn était resté ébahie par le résultat alors qu'un carré de peau lisse et intacte avait remplacé une partie de ses marques passées. Patience ne pouvait qu'avoir hâte de constater cela par elle-même, autrement qu'en se contorsionnant pour essayer de caresser la zone saine.
En arrivant, elle avait tout juste salué la prêtresse et n'avait répondu que très sommairement aux questions de politesse et d'usage entre un médecin et son patient. Après le quiproquo de la veille, elle n'avait pas la moindre intention de voir s'installer une discussion avec la sombre et fut bien heureuse que les soins reprennent, lui assurant ainsi un moment sans parole.

Cela dit, elle n'était pas à l'abri que la sombre revienne à la charge pendant sa pause afin de se "rafraîchir les idées"...
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 100
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeSam 6 Avr 2019 - 16:34




Ponctuelle. Au moins, la demoiselle avait les bases de la politesse. C'était dans les détails qu'il y avait plus de flottement, mais c'était aussi de la faute de la medecin, à parler aux esclaves comme avec des égaux… il ne fallait pas s'attendre à ce qu'ils soient toujours polis. Comme ses égaux d'ailleurs. Ils ne se gênaient nullement pour la railler. Qu'avait elle surprit l'autre jour ? Qu'après les paris sur sa consommation de biscuits, elle avait acquis un nouveau surnom : "Celle qui murmurait aux esclaves". Elle l'aimait bien celui la, c'était mieux que la "Hurleuse", qui la renvoyait à ses réveils brutaux et à ses cauchemars.

Aujourd'hui, la prêtresse s'était arrangée pour ne pas être de garde et pour pouvoir se consacrer plus intensément aux dessins. Elle espérait qu'à la fin de la séance, elle aurait au moins finit la partie supérieure du dos et peut-être un peu plus. Sans plus, attendre, elle se mit à travailler jusqu'à ce qu'elle soit frigorifiée.
Après avoir couvert les épaules nue de l'humaine, Na'ri se saisit d'un châle d'une couleur indéterminée qui pendait au dossier de la chaise. Après s'en être parée, la prêtresse alla chercher quelque chose sur la desserte : c'était une assiette contenant deux biscuits. Elle en prit un et déposa l'autre sur la couche de Patience.

- Hier, quand je vous avais demandé ce que vous aimiez, vous ne m'avez pas répondu. Alors, je vous ai pris un biscuit. J'espère que cela  vous conviendra quand même. déclara la medecin en s'asseyant. Puis elle se mit à grignoter la pâtisserie pour montrer l'exemple. Amusée par le regard de Patience qui semblait décontenancer, la médecin sourit et rajouta : Il n'est pas empoisonné. Je n'ai aucun intérêt à cela. Ton maitre est un ami, et cette amitié m'est précieuse. Profites en un peu.

Bien installée sur sa chaise, la sombre avait un visage presque doux. Cela en était surréaliste pour un noirelfe. Ayant remarqué que son badinage n'était pas du goût de la belle rousse, elle resta silencieuse. Elle attendait comme elle guettait la venue une des créatures de Leetha qui peuplaient la cours.

Patience et persévérance.
Ce n'est pas comme si elles ne se verraient plus demain. Elles avaient du temps pour apprendre à se connaitre.
Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 384
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 17:56


Comme la veille, Na'ri fit une pause. Si ces intermèdes étaient nécessaires à la magicienne, ils étaient également salutaires pour l'archère. Tandis que la prêtresse entrait en communion avec son dieu, Patience de son côté endurait les sensations provoquées par ses soins sans broncher. Pourtant, elles étaient toutes plus désagréables les unes que les autres. La chaleur n'avait rien de naturelle, les tissus cicatrisés que l'on lissait la tiraillaient et les chaires que l'on raccommodait plus en profondeur lui faisaient mal. C'était loin d'être atroce mais, sur la longueur, cela devenait moins facile à supporter.

La jeune femme fut un peu surprise de sentir une couverture se poser sur ses épaules alors que la sombre venait de dire qu'elle s'arrêtait quelques minutes. Comme la veille, elle avait des égards pour l'esclave que cette dernière ne s'expliquait pas. De plus, leur conversation s'était tellement mal finie qu'elle ne pouvait que conserver sa méfiance à son encontre. La prêtresse prit un biscuit sur une assiette avant de la déposer à côté d'elle et de déclarer que c'était pour elle. Patience fixa le gâteau sec, à la fois surprise et perplexe. Depuis combien de temps ne lui avait-on pas offert une sucrerie ? Elle se surprit à y réfléchir plus sérieusement et elle se revit dans la cuisine, chez son père. L'odeur des gâteaux de Nadea qui flottait dans l'air. Sa mère qui lui interdisait d'en prendre et Bahiya qui faisait comme si elle ignorait qu'elle quittait la pièce avec l'un d'eux en main... Ce n'était peut-être même pas la dernière fois qu'elle en avait mangé mais c'était le seul souvenir de ce type qui lui revenait sur l'instant.

La voix de Na'ri la ramena à la réalité et elle chassa de son regard la vague de nostalgie qui l'avait envahie. Pour une fois qu'on lui offrait quelque chose, elle le prit mais cela lui sembla si étrange... Surtout ici, au Puy et de la part d'une drow.

-Je ne craignais pas qu'il soit empoisonné c'est juste... Elle marqua une pause, semblant chercher ses mots, un peu désappointée par la situation. ...que ça fait très longtemps que j'en ai pas mangé. Des comme ça, jamais d'ailleurs.

Elle croqua finalement dedans et mastiqua le gâteau tout en l'observant avec attention tandis que les saveurs qu'il contenait se développaient sous son palais. Depuis qu'elle était à Elda, elle n'avait mangé que des bouillies à peine comestibles et sans goût particulier. Elle ne mangeait vraiment bien que depuis une dizaine de jours, Faerlynn s'évertuant à lui préparer des repas tous plus goutteux les uns que les autres. Elle découvrait enfin les aliments dont se nourrissaient ses maîtres et dont elle n'avait jusque là fait que sentir l'odeur. Alors des biscuits, il était clair qu'elle n'en avait jamais eu un seul.
Elle avala sa bouchée, regardant toujours ce qu'elle avait dans les mains. Qu'il soit bon ou non, ce n'était même pas la question. Bien d'autres choses tournaient dans son esprit et elle releva finalement le regard vers Na'ri pour tenter une dernière fois d'obtenir des réponses.

-Je vous comprends pas. Vous avez plein d'égards pour moi mais, hier, je vous parlais de torture physique et morale et vous vous êtes emballée avec la nécromancie et la politique... ?

Patience plissa les yeux pour souligner l'incongruité de la réaction de la prêtresse. Elle était partie bien trop loin dans ses réflexions alors qu'elle avait sous les yeux un être que son peuple n'avait pas épargné. Les scarifications sur son corps n'avaient rien de naturelles, pas plus que cette méfiance qui ne la quittait plus. L'humaine s'octroyait le droit de regarder les sombres dans les yeux avant de se soucier de savoir s'ils l'y autorisaient. C'était sa façon à être de garder un tant soit peu de cette liberté qu'elle avait perdu mais comment Na'ri avait-elle pu à ce point mal interpréter ses paroles ?
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 100
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeLun 8 Avr 2019 - 18:59




La demoiselle faisait preuve de prudence et de curiosité, cela amusa la prêtresse. Elle avait enfin trouvé une légère fissure dans la cuirasse ! Elle ne dit mots et poursuivit son observation.


- Je vous comprends pas. Vous avez plein d'égards pour moi mais, hier, je vous parlais de torture physique et morale et vous vous êtes emballée avec la nécromancie et la politique... ?


De souriant et aimable, le visage de la prêtresse devient un masque neutre aussi rapidement qu'une respiration.
Qu'y avait il à comprendre ? Dans sa candeur, dans sa rage, l'humaine n'avait pas trouvé une faille mais un gouffre. Un gouffre sans fond où nuls sombres ne s'y étaient frotté.
Rien. Il n'y avait rien à comprendre… Que croyait cette esclave ? Que les sombres se repaissaient forcément de la douleur d'autrui, qu'ils se vautraient tel des porcs dans la torture ? Incapables de sentiments et de compassion ?
Il était vrai que Na'ri voyait des séquelles de tout type des ces pratiques... De tous les esclaves qui passaient entre ses murs, qui ne portaient pas des cicatrices ?

- Je vous écoute.

Les mots qui avaient franchi les lèvres furent l'exacte opposé de ce que la medecin voulait. Non, elle ne voulait pas écouter, ni même entendre. Elle ne voulait pas de ces douleurs supplémentaires. Elle ne voulait pas. Et encore moins celles d'une étrangère.
Oui elle acceptait de s'occuper des blessures qui zébrées la peau de la jeune femme. C'était déjà suffisamment difficile comme ça. Rajouter celles psychologiques, s'en était trop pour elle. Elle qui se débattait déjà avec ses propres cauchemars, elle ne voyait pas comment elle pouvait aider les autres.
Mais ce n'était pas des choses qui pouvaient être dites…
Mais ce n'était pas des choses qu'un soignant pouvait dire…
Ce n'était pas une chose à dire à une personne qui avait souffert…

- Je vous écoute.

Le visage toujours grave, la sombre posa son regard sur les dessins indélébiles. On dit que les yeux sont le foyer de l'âme. Dans ceux là, il y avait une infinie tristesse.

Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 384
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeJeu 11 Avr 2019 - 5:38

Patience fronça les sourcils à la réponse de la sombre. Elle… l’écoutait ?

-Vous écoutez quoi ? Depuis quand une drow écoute une esclave ? Est-ce que vous en avez seulement quelque chose à faire de ce que je pourrais dire ?

Non, définitivement, elle ne comprenait pas. En dehors de Ryth’ten, jamais un membre de ce peuple ne lui avait prêté l’oreille. Ils n’en avaient même rien à faire d’elle. Elle n’était qu’une esclave, un sous-être qui ne méritait pas de considération de la part des sombres libres. Si on s’en prenait à elle, elle pouvait pleurer, hurler, se débattre, cela ne changeait rien… Son nouveau maître ne l’avait pas encore touchée mais elle ne lui appartenait que depuis une ennéade. C’était trop peu pour qu’elle parvienne à réellement se faire une idée de ce qu’il était réellement.
Le regard sérieux de Na’ri se plongeait dans le sien, attendant une réponse. Et elle répéta sa phrase, apparemment bien décidée à prêter l’oreille à ce qu’elle avait à dire. L’esclave posait sur elle un regard toujours aussi méfiant et dubitatif sur le fait que son histoire l’intéresse vraiment. Elle regardait les cicatrices qui recouvraient son corps.

-Vous voulez savoir quoi ? D’où me viennent ces marques ? Pourquoi je parle de torture et ce que j’y connais ? Les enfants de mon précédent maître m’ont prise pour une table à dessin. Pas pour me rendre plus jolie, juste pour me faire mal, ça les amusait. Le garçon me tenait pendant que la fille gravait ma peau avant de lécher mes plaies. Les parents n’en avaient rien à faire. Le père faisait pire de toute façon. Mais ce genre de choses sont courantes dans votre peuple, ça ne vous affecte sans doute pas plus que les autres.

Patience était convaincue de ce qu’elle disait. Nombreux étaient ceux qui savaient que Nûrkyr était un drow abominable. Et trop nombreux à son goût étaient ceux qui avaient assisté à ce qu’il lui avait fait subir… Il était mort et il avait mérité son sort. Elle ne regrettait absolument pas d’avoir joué un rôle dans sa chute, même si elle avait bien failli le payer de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 100
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeVen 12 Avr 2019 - 7:51



Dialogue de sourds. L’une comme l’autre étaient recroquevillées sur soit. Elles étaient toutes deux dans une bulle. Elles se faisaient mal par ignorance.
Aux premières questions de la demoiselle, la prêtresse écouta. Non sans surprise, elle entendit de la provocation. Elle n’était pas assez en contact avec les adolescents pour savoir que cela n’était qu’un moyen d’exprimer un mal être. Alors elle encaissa le coup avec colère. Mais quelque part, dans le fond, une question était légitime : depuis quand un drow écoutait un esclave ? La médecin ne le savait pas. Cependant elle était certaine d’une chose : ils étaient dotés d’oreilles et donc en capacité de les entendre et de les écouter. Depuis toujours. Le faisaient ils pour autant ? C’était une bonne question.

La demoiselle poursuivit et la sombre écouta. Provocation. Colère. Haine.
La jeune femme fut factuelle. Douleur. Torture. Haine.

Haine. Aveugle, dévastatrice et gratuite. La rousse l’avait tant subit, alors, elle en faisait autant, avec des moyens plus limités. La prêtresse l'endura à son tour sans broncher. C’était injuste… tout comme le bref résumé de la vie de Patience.
Tortures et douleurs. Les mots avaient été dits. Crus. Malgré son refus intérieur, Na’ri avait été mise dans la confidence. Elle s’en doutait, bien entendu. Mais il y avait pire… Pire que ces dessins. Comme elle n’avait plus le choix, la daedhelle demanda :

- Y a t’il quelque chose à reconstruire là ? D’une main la prêtresse indiqua le bas-ventre. Il y a eu pire. Est-ce ça ?

La drow frissonna. Sa voix était blanche et si elle avait pu blêmir, elle aurait été comme un linge. Elle avait eu un aperçu de l'ensemble du corps, sauf la partie pelvienne.

Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 384
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeVen 12 Avr 2019 - 8:59

Patience se figea soudain et sa colère fut immédiatement remplacée par de la torpeur. Na’ri avait compris. Elle n’avait rien dit pourtant… Rien de ce que Nûrkyr lui avait fait exactement. Mais le “pire” avait finalement pris tout son sens dans le creux de l’oreille de la sombre.
Elle l’écoutait vraiment ? Et elle se souciait, aussi…
Mais plus encore que le fait de se savoir entendue et qu’elle ait finalement parlé des traitements de son maître de manière plus explicite qu’elle ne l’aurait cru, ce qui l’avait amené à pâlir soudain c’était qu’elle n’avait pas de réponse à apporter à la question qui venait de lui être posée… Et qu’elle ne se l’était jamais posée elle-même…

Patience détourna les yeux et serra les mâchoires.

-Je ne sais pas… Finit-elle par répondre avec bien moins de vigueur que lors de son discours précédent.

Non, elle n’en savait rien… Il lui avait toujours fait mal mais il était violent et elle se débattait les premières années… Jusqu’à ce qu’elle ait assez de force pour le gêner pendant l’acte. C’était là qu’il l’avait matée afin qu’elle reste plus tranquille pendant qu’il la prenait à tout moment de la journée et quelque soit l’endroit.
Maintenant qu’elle y pensait, elle se souvenait avoir saigné à plus d’une reprise… Elle n’était donc certainement pas intacte.

-Je suppose que je suis moins saine que quelqu’un qui aurait été consentant... ou passif…

Soudain, Patience semblait bien plus humble et fragile. La question de Na’ri était telle une main tendue, un appel à lui venir en aide et, même si elle ne s’était jamais préoccupée de l’état de cette zone jusque là, pouvait-elle se permettre de refuser ? Non, cela aurait été stupide de sa part… Ryth’ten lui avait proposée d’effacer ses cicatrices mais elle ne comptait pas qu’il voit un jour cette partie de son corps et jamais elle ne lui demanderait des soins d’elle-même. Par fierté ? Peut-être. Par méfiance, certainement. Par pudeur et honte, bien évidemment. Mais là, face à une femme, cette pudeur était largement atténuée et elle en oubliait presque sa race. Qui mieux qu’une femme pouvait comprendre l’intrusion que pouvait représenter un viol ? Qui mieux qu’une femme pouvait mesurer les dégâts que cela pouvait occasionner, tant sur l’esprit que sur le corps ? Cet acte seul représentait une torture à la fois physique et morale. Subi à répétition, les conséquences allaient crescendo… Malgré cela, Patience se tenait pourtant toujours debout, la tête haute. Alors certes, elle était plus agressive qu’elle n’aurait dû envers tous les membres de cette race qui lui avait fait tant de mal, mais elle avait eu la force de ne pas tout simplement se recroqueviller dans un trou de souris en priant pour que son calvaire s’arrête. Elle y avait fait face au contraire, se refusant encore et toujours à cet homme qui ne parvenait à l’asservir que par la force.
Sans le dire clairement, Na’ri lui proposait de l’aider et elle l’acceptait de la même manière. Ses yeux se dirigeaient vers la sombre mais ne se relevaient plus sur son visage. Alors qu’elle était entièrement nue devant ell, l’archère la regardait sans ciller mais, maintenant qu’elles abordaient le sujet le plus délicat et le plus destructeur de toute son existence, elle osait à peine se tourner vers elle.

-Ryth’ten ne vous l’a pas demandé.

Par cette réflexion, elle savait qu’elle risquait de se voir retirer les soins que l’on venait de lui offrir mais elle ne voulait pas avoir à le payer plus tard, d’une manière ou d’une autre. Et puis, si cette femme voulait vraiment l’aider, elle n’attendrait pas l’avis de son maître. Mieux encore, elle ne lui en parlerait jamais, consciente de l’intimité du sujet et de la nécessité que cela reste secret pour mieux lui permettre de se reconstruire moralement… Car, si la cause des dégâts causés est la même, l’esprit ne se soigne pas aussi bien que le corps.
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 100
Âge : 35
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  642 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeDim 14 Avr 2019 - 19:04



La prêtresse écouta.

-Je suppose que je suis moins saine que quelqu’un qui aurait été consentant... ou passif… Les oreilles de la drow s'agitèrent. Elle avait la nausée.
Bien que prêtresse de Kiran, elle connaissait les dogmes de chaque dieu. Il n'était pas rare qu'elle participe aux fêtes des uns et des autres. Bien que la sombre préférait Leetha et Natha à Istan, elle était de celles à dénoncer les mutilations qui empêchaient définitivement le plaisir. Oui, elle était en colère. En colère contre ce drow. Elle ne savait pas encore comment, mais elle était décidé à lui faire payer de façon détourné son manque de civisme. Peut être en l'obligeant à faire des dons plus importants au temple ou alors… le soigner de façon inattendue. Mais pour cela, elle avait besoin d'un nom. Et ce ne serai pas aujourd'hui qu'elle poserait la question.

-Ryth’ten ne vous l’a pas demandé. Elle ne su le lire pourquoi, mais cette phrase déchira complètement le masque de la prêtresse.
Que connait Ryth'en Cormryld à la médecine ? La sombre ne contenait plus sa colère qui se déversa sur la jeune femme. Elle ne criait nullement. Elle avait simplement un ton glacial, parlant moins fort qu'à l'accoutumée et le regard aussi dur que le roc. Juste les bases pour garantir sa survie. J'ai plus de poids que lui dans cette société et surtout entre ces murs pour pouvoir faire ce qui me semble necessaire. Avec votre accord Mademoiselle Hadjaoui, je regarderai. Comme elle était venue, la colère disparue. A nouveau plus douce, la sombre poursuivit. Avec votre accord et quand vous serez prête, je ferais le necessaire. Ce sera à vous de m'en parler.

Mais le temps passait et les cicatrices étaient toujours présentes. Alors la drow se releva presque précipitamment et se remit à la tâche.

La demoiselle pouvait constater que les doigts de la soignante tremblaient légèrement. Puis, elle pu sentir une goute d'eau sur sa peau.
Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 384
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitimeMar 16 Avr 2019 - 11:03

Patience vit soudainement la prêtresse changer d’expression, passant de la neutralité à la colère vive. Une colère qui ne fit pourtant que s’écouler sur la jeune femme sans l’atteindre, ne la prenant aucunement pour elle. Elle lui avait simplement signalé que ce n’était pas la volonté de son maître. Que, peut-être, il n’était même pas au courant. Même si elle ne craignait pas Ryth’ten, la soigner sans son accord n’en demeurait pas moins un risque, certes mineur dans son cas mais présent malgré tout. Cependant, la sombre n’avait pas la moindre intention de lui demander son consentement. Ou elle s’en passerait s’il devait refuser. Quoi qu’il arriverait, elle effacerait les conséquences physiques des viols que le premier maître de l’humaine avait pratiqué sur elle.
Patience n’eut même pas le temps ne serait-ce que de hocher la tête. Na’ri se leva et se remit à l’ouvrage. Elle ne sentit pas la larme choir sur sa peau. Pas tout de suite… Ce ne fut qu’une fois devenue froide et lorsqu’elle se mit à descendre le long de son dos strié qu’elle perçut l’humidité qu’elle laissait dans son sillage. L’archère tourna alors presque imperceptiblement la tête mais se garda bien de bouger, la soigneuse étant déjà à l’oeuvre.

Lorsque la séance s’acheva, il était trop tard pour aborder les larmes de la prêtresse. Aussi, Patience ne lui en toucha pas un mot. Elle se rhabilla et se laissa raccompagner jusqu’à la sortie. Au moment de partir, elle eut une hésitation avant de finalement se retourner vers Na’ri.

-Je viens des plaines de Valas, au Nord de Thaar.

Elle resta là encore une seconde, plongeant son regard dans celui de la sombre alors qu’elle avait enfin accepté de répondre à sa question de la veille. Si elles avaient du mal à se comprendre et à communiquer sereinement, une porte s’était entrouverte entre elles. Patience s’était confiée sans le vouloir et la prêtresse avait su lui montrer qu’elle n’était pas insensible, tant à sa personne qu’à ce qu’elle avait vécu. Elle ne lui faisait pas confiance pour autant mais elle ne se sentait pas en danger en sa présence. C’était déjà beaucoup étant donné son passif avec ce peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Scarifications et boules de gomme Patience Empty
MessageSujet: Re: Scarifications et boules de gomme Patience   Scarifications et boules de gomme Patience I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Scarifications et boules de gomme Patience
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit tutorial pour Gimp
» Le réveil [Boule Epineuse]
» [Clara] Maîtresse, disciple et amie
» Nouvelles-Orléans - Vampires ?
» Trade NYI - WAS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda :: Profondeurs-
Sauter vers: