Partagez
 

 [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Ssol'riss Ulnen
Drow
Ssol'riss Ulnen

Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 26/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1007 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeVen 29 Mar 2019 - 21:38


Dernière ennéade de Barkios, quinzième année du onzième cycle.

Au milieu d’une pièce vide qui était il n’y a pas si longtemps un bureau je suis assis. Je te parle, tu prétends me conseiller. A chaque fois qu’une idée est partagée, la lumière projetée par les quelques bougies posées à même le sol se réorganise devant moi. Les images qui se succèdent sont rarement intelligibles, mais de temps en temps, l’une d’entre elles étonne par sa clarté et le sens qu’elle porte. Des visages, des écrits, des objets, tout a une chance d’apparaître, et je suis toujours curieux de ce que tu peux m’apporter. En ces rares moments de répit, je te laisse une liberté extraordinaire quant à tes sujets de conversation. Et tu ne déçois que rarement.

Tu es particulièrement créatif aujourd’hui, et j’accepte de construire des bêtes légendaires avec toi. Tu me narres leurs histoires, tu m’exposes les opinions de la populace, je ne réfute rien, je reformule, j’éclaire. J’ai l’intime conviction que je suis le premier à voir cet animal et que quelque part un monde se crée autour. Jusqu’à ce que par ennui ou par défiance, l’un de nous deux s’oppose à l’autre et que tout s’écroule comme un château de cartes, détruisant ainsi l’univers. Et le jeu reprend, jusqu’à ce que la prochaine forme apparaisse. Alors que je m’attends encore une fois à quelque chose que complètement fou, tu me prends au dépourvu.

La prochaine forme est un visage, tu me le décris peu à peu, et je ne vois pas où tu veux en venir, reprenant tes mots comme si de rien n’était. Un visage fin, enfantin même, une couleur de peau familière, quelques tatouages… Cela dure plusieurs minutes, et lorsque je comprends, je bloque tout, avec une insulte à ton attention, en montrant les dents. Le jeu de lumière disparaît instantanément, et je peux faire comme s’il n’avait jamais existé. Cet homme là est mort, je te répète, et si ce n’étaient tes efforts constants pour me le remémorer lorsque je te laissais une ouverture, je ne m’en souviendrais même pas.

Une lourde porte qui s’ouvre dans mon dos met fin à cette discussion, et tu te tais enfin, alors que la colère qui s’est affichée une poignée de secondes plus tôt a déjà laissé sa place à une neutralité absolue. Je me relève, pivote, et fais face à celui qui vient d’entrer.

Slaes’ath se tient là, devant moi, un masque blanc couvrant intégralement son visage sous la capuche de sa robe grise. C’est un des Grands-Prêtres avec qui j’aurais pu être en compétition, mais surtout un de mes soutiens, et ton seul Grand-Prêtre dont je connais le visage sous le masque, un visage marqué pour toujours par l’œil sur son front. L’histoire est longue est inintéressante, je te dis, quand tu me demandes sans raison pourquoi j’en sais tant de lui, alors que tu partages tout avec moi. « Ssol’riss Ulnen. » Il ne s’encombre pas de titres mais s’incline légèrement. Je ne m’en formalise pas, quand un nom porte autant de sens que le mien porte entre tes murs, le titre n’a aucune sorte d’importance.

Je m’approche doucement de lui et porte un doigt à son front, sur son masque, directement au dessus de l’œil, avant de le désigner lui aussi par son nom. Il n’a pas besoin d’exprimer quoi que ce soit et je le suis comme son ombre alors qu’il s’élance dans le temple. Tu me suggères plusieurs cas de figure mais aucun ne retient mon attention et j’attends de voir ce qu’il va me montrer. Il pousse une deuxième porte proche de la mienne. La porte donne sur un cabinet peu plus petit que celui que nous venons de quitter, cette fois doté d’un bureau sur lequel s’entasse des multitudes de parchemins en tous genres. Il m’en tend plusieurs et je les lis d’une traite avant de les reposer. Tu me fais remarquer que rien n’est intéressant, et je suis complètement d’accord, mais tout est malheureusement beaucoup trop important.

« Comment voulez-vous procéder ? » La question était attendue, et j’expire par la bouche de manière audible avant de m’affaler dans un fauteuil près de Slaes’ath. La discussion dure de longues minutes, plusieurs heures peut-être, et nous discutons. Certaines informations se stockent dans ma mémoire, certaines nécessitent des décisions et plans d’action que je transmets au Grand-Prêtre, et tes rares interventions sont tellement improductives que je te relègue au second plan de mon esprit comme je le peux. Il est question d’affaires du Triumvirat, de transactions importantes entre plusieurs individus importants, de rumeurs fondées ou non sur d’autres…

Je le laisse là seul à ses nouvelles tâches et traverse quelques couloirs avant de finalement me retrouver dans la grande entrée de ton Haut-Temple, il n’y a que tes prêtres qui officient et aucun visiteur n’est présent à cet instant là. D’un air distrait, je marche à travers la salle, laissant les colonnes défiler à côté de moi et laissant mon sceptre marteler le sol à intervalle régulier. Je arrête à la plus grande représentation de toi avant de me poser sur mes genoux et de commencer à prier pour toi. Je te demande de te décrire, je te demande de me donner des indices, tu me réponds, et la lumière qui frappe la grande statue de marbre se meut légèrement, comme si elle était habitée par quelque chose.

Si seulement ils se doutaient un instant d’où tu te trouvais…
Revenir en haut Aller en bas
Kerath
Drow
Kerath

Nombre de messages : 94
Âge : 22
Date d'inscription : 14/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  636 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeVen 29 Mar 2019 - 23:10


Kerath regardait une des cours du quartier général du Second Ost depuis le balcon de la salle de commandement. En contrebas des soldats s’entraînaient mais il s’intéressait principalement aux affranchis. Il y en avait plus d’une centaine de répartis en unité de dix chacune sous la responsabilité d’un kyorl et chaque sergent-instructeur leur hurlaient des ordres, souvent absurdes, pour s’assurer que les recrues obéissent sans réfléchir, sans se poser de question. L’un d’eux venaient d’hésiter, de là où il était le Senger n’avait pas pu entendre l’ordre en question mais l’ancien esclave venait de se prendre un coup de poing dans la mâchoire qui aurait séché la majorité des gens que Kerath connaissait. Ça lui rappelait des souvenirs, il s’était souvent retrouvé dans la même situation que l’esclave… que l’ancien esclave durant ses classes et ça le faisait sourire. Il grattait distraitement la tête de Murrpau, du bout de ses griffes rouges, produisant un bruit strident propre à faire grincer des dents, le félin à pointe était assis à ses côtés et regardait la même chose que son maître pardessus la rambarde. L’affranchis se trouvait désormais à terre, le pied de l’instructeur l’empêchant de se lever pendant qu’il foudroyait les autres du regard les mettant au défi de venir aider sa victime tout en exhortant la victime en question à se relever.

« L’entraînement avance bien ? »

Il n’avait pas vu Malal se glisser à côté de lui. Du haut de son mètre soixante-treize et avec une carrure assez fine sans être frêle, elle n’avait rien de particulièrement impressionnant, elle était même assez ridicule dans l’ombre de Kerath pourtant il savait qu’elle avait des chances de le vaincre en duel. Déjà parce que c’était une magicienne accomplie mais aussi parce que le mastodonte retenait toujours ses coups contre elle ; les rares fois où ils en étaient venus aux mains il n’avait jamais pu déployer toute sa force, quelque chose l’en empêchait, quelque chose qu’il n’arrivait ni à nommer ni à mettre le doigt sur ce que ça pouvait être. De l’amour peut-être. Kerath sourit à l’idée, non, ce n’était pas ça, il ne lui faisait pas entièrement confiance, plus entièrement confiance en tout cas, il n’était plus prêt à laisser sa vie entre ses mains. Ce n’était pas de l’amour, c’était plus un certain sentiment de camaraderie mêlé de respect. Ils se connaissaient depuis qu’ils avaient une dizaine d’année et ils étaient sortis de la Basse-Fausse en s’aidant, mais le temps les avait quelque peu séparés. Ils étaient toujours amis et amants mais ils ne se confiaient plus l’un à l’autre.

« Oui ça avance. On va peut-être pouvoir faire quelque chose finalement. »

« Peut-être qu’un jour l’un d’eux prendra ta place. »

Un sourire moqueur apparut sur les lèvres de Malal alors qu’elle levait la tête pour chercher les yeux Kerath. Ce dernier n’avait pas tourné la tête. L’affranchis était à quatre patte maintenant, luttant toujours contre la botte du sergent pour ne pas tomber à nouveau au sol. Les autres pendant ce temps s’étaient mis à courir, faisant le tour de la cour. L’instructeur mit tout son poids sur le dos de sa victime le forçant à s’écraser contre le sol.

« Peut-être, oui, si l’un d’eux est meilleur quoi moi c’est même souhaitable. »

Tout en restant assis, Murrpau tourna la tête pour observer les deux drows qui discutaient en se demandant sûrement de quoi ils parlaient. Le félin observa son maître rentrer à nouveau dans la pièce et le suivit nonchalamment, ses griffes raclant la pierre. Sur la table centrale étaient éparpillé de nombreuses cartes, des rapports, des plans, des comptes-rendus, des listes de noms, des dessins de formations, des requêtes, des plaintes logistiques, des ordres signés mais pas encore envoyés et des chemins de patrouille, le tout ordonné en piles triées par date. Murrpau se coucha lourdement aux pieds de Kerath qui observait des cartes de l’Ithri’Vaan. Malal passa délicatement à côté du félin pour ne pas le déranger et se plaça à côté du général. Elle s’empara d’une feuille et la parcourut des yeux avant de la tendre, Kerath s’en saisit et la lit également puis il poussa un soupire.

« Très bien, j’irai voir les prêtres… »

Il reposa la feuille sur la table puis se dirigea vers la porte avant d’être arrêté par un raclement de gorge, un raclement qui arrêta aussi Murrpau alors qu’il s’était levé pour rejoindre son maître. Malal le dévisageait, les bras croisés, lui lançant des regards insistants.

« Tu ne comptes quand même pas y aller comme ça ? »


« Un problème ? »


« Tu ne vas pas voir un prêtre guerrier à ce que je sache. »


« Très bien je vais me changer… »

C’était grogné plus que parlé mais il avait tout de même cédé, il sortit de la pièce d’un pas lourd, ne faisant pas attention aux soldats qui le saluait au passage. Il se dirigeait vers ses quartiers, vu qu’il devait se changer afin de ne pas heurter la sensibilité du Haut-Prêtre… ce qu’il trouvait stupide vu que, armure lourde ou non, il ne maigrissait pas pour autant. Ses quartiers étaient spartiates, plus proches des appartements d’un moine que de ceux d’un général dans une société où l’armée a une telle place. Il n’y avait aucune dorure, aucune fenêtre, rien qui puisse distraire l’attention de l’autel central. En passant devant Kerath adressa une brève prière à Uriz puis il continua pour arriver directement dans sa chambre. L’endroit était à l’image du reste : dépouillé. Les seules décorations qu’il acceptait étaient des armes de combattants émérites qu’il avait vaincus ou des bannières pour des batailles importantes ainsi que Taldir, son trophée préféré, une anaëdhelle qu’il avait asservit à Eraïson.

Des esclaves entourèrent leur maître pour l’aider à retirer son armure de plate et en poser les diverses pièces sur un mannequin, il se retourna ensuite pour mettre une autre armure. Une armure légère, une armure qui, ironiquement, n’était pas faite pour le combat, une armure d’apparat. Comme tout ce qui touchait le Senger, l’armure en question était sobre, loin des protections rutilantes que certains affectionnaient tant. Elle avait l’avantage ô combien appréciable d’être rapidement enfilée et de laisser les mains nues. Un esclave s’approcha de lui avec un écrin en bois précieux dans les mains et avec ses gros doigts Kerath l’ouvrit pour prendre l’anneau d’or antique sur lequel trônait une émeraude : le symbole de son rang d’Obok Senger du second ost. Pendant ce temps un autre esclave finissait d’attacher un manteau noir aux épaules de son maître. Il ne manquait qu’à choisir une arme, pour ça il passa dans son armurerie une fois son ceinturon attaché, il laissa à contre cœur Elrie sur son piédestal et prit une épée longue à la place.

Enfin prêt il sortit dans la cour où les affranchis s’entraînaient encore, tout le monde s’arrêta pour saluer le général et ce dernier se dirigea vers les écuries pour harnacher Murrpau, l’animal suivant son maître comme son ombre. Il monta sur le dos du félin à pointe d’un bond après avoir mit un pied dans l’étrier et il partit enfin vers le temple de Tesso. En passant les portes du quartier général du second ost il ignora les sentinelles qui lui conseillait de demander à quelques chevaucheurs de lui servir d’escorte ; il aurait sûrement dû mais il n’avait pas vraiment le temps, il ne pouvait pas se permettre d’en perdre à attendre que les félins à pointe soient prêts à partir, il avait une guerre à préparer.

Il avançait donc avec Murrpau dans les rues du Puy, laissant les gens s’écarter devant lui, personne n’était assez fou pour se maintenir sur sa trajectoire alors il n’eut donc aucun contre-temps, ce qui était très appréciable. Une fois devant le temple il mit pied à terre et, la tête basse par respect pour la divinité qui habitait ce lieu, il monta les marches, son félin sur les talons. Lorsqu’un prêtre vint s’inquiéter de sa présence il répondit simplement qu’il voulait voir le Haut-Prêtre, que c’était important mais que s’il n’était pas disponible il pourrait repasser plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
Ssol'riss Ulnen
Drow
Ssol'riss Ulnen

Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 26/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1007 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeSam 30 Mar 2019 - 17:02


Le petit prêtre au masque sombre est revenu aussi vite qu’il s’était rendu auprès de Kerath, et il n’a pas besoin de me dire quoi que ce soit que je suis déjà debout. Il tremble au moins plus que ne le fait le sol à chaque pas du colosse ou de la monture qu’il a eu l’audace de faire entrer dans le temple même. Tu me fais la remarque que l’animal n’a rien à faire là, et je ne peux qu’approuver, tout en rétorquant que personne ici n’est en position de faire quoi que ce soit pour l’en empêcher. Tu insistes, et je comprends que cet être capable de toute cette destruction te dérange parce qu’il est dénué de tout ce qui rend tes mensonges si efficaces et qu’il ne sera pas manipulé par des mots. Et c’est vrai, mais on peut peut-être contrôler celui qui le contrôle, je riposte.

Si la présence de l’animal est un petit événement en soit, il en est de même pour celle du robuste militaire. Des Grands-Prêtres n’auraient peut-être pas sourcillé à sa présence, mais à part Slaes’ath, ils étaient tous dans leurs temples à eux, et je peux ressentir une certaine crainte se manifester chez tous ceux qui sont près de moi. Heureusement, ils le cachent suffisamment bien au visiteur lui-même, tant qu’ils ne s’en approchent pas trop.

La statue perd ce qui la rendait si éclatante de vie et je me retourne pour faire face au visiteur, imperturbable alors que d’un pas lent, je me dirige vers lui. « Depuis qu’il a empêché la Maîtresse des Souffrances de terminer son combat contre la Traîtresse, le Silencieux veille aussi sur les guerriers. Et vous n’êtes pas le premier à faire appel à lui. » Je n’ai aucun doute quant au son de ma voix entre ces quatres murs, et elle se sert de la réverbération du temple pour paraître à la foix puissante et… habitée ? Le plus mystérieux des dieux de notre peuple est là, dans ma tête, et j’essaie de lui faire honneur, comme toujours. « J’espère que l’Obok Senger du Second Ost trouvera ce qu’il cherche dans Son temple, son humble serviteur peut-il vous aider ? » Ma voix voit sa puissance diminuer peu à peu alors que je me retrouve assez proche pour que Kerath puisse discerner deux scintillements rougeoyants dans ce masque parsemé d’étoiles.
Revenir en haut Aller en bas
Kerath
Drow
Kerath

Nombre de messages : 94
Âge : 22
Date d'inscription : 14/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  636 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeSam 30 Mar 2019 - 20:00


Kerath ne savait pas si envoyer le petit prêtre lui parler était volontaire de la part du Haut-Prêtre mais au moins il n’avait pas à lever la tête pour lui parler, c’était toujours ça. Le mastodonte marchait lentement dans le temple, faisant ce qu’il pouvait pour ne pas déranger les fidèles venus prier mais avec son poids c’était assez difficile et avec Murrpau c’est d’autant plus compliqué. D’ailleurs, si les prêtres de Tesso arrivent à cacher leur peur au général en visite ils ne peuvent la cacher au félin à pointe qui avançait nonchalamment, confiant qu’il était que personne n’allait tenter de l’arrêter. De toute façon l’animal n’écoutait que son maître donc ils pouvaient bien essayer tant qu’ils voulaient. Quant à Kerath, il n’avait pas du tout la même démarche, il avançait humblement, évitant comme il pouvait de pousser les gens dans les couloirs, préférant se mettre de profil pour les laisser passer. Tesso n’était peut-être pas sa divinité favorite mais il restait un dieu et s’il y avait bien une chose que le général craignait c’était bien les dieux ; c’est en grande partie pour cela qu’il respectait tant les prêtres.

Cela dit ça il avait tout de même laissé Murrpau l’accompagner à l’intérieur. De temps à autre il voyait dans son champ de vision des regards désapprobateur et parfois apeuré mais c’était un test plus qu’autre chose. Il ne se serait pas permis de faire rentrer le félin dans le temple de Zhak’Bar ou dans celui d’Uriz car, pour lui, le clergé de ces divinités n’avait rien à prouver, ce qui n’était pas le cas des prêtres de Tesso. Il n’attendait qu’une parole, un geste même, pour ordonner à sa monture de l’attendre dehors mais si personne n’avait le courage de le lui dire alors tant pis pour le dieu. C’était sûrement une leçon également pour la divinité, peut-être que ça lui ouvrirait les yeux sur la lâcheté de ses suivants si ceux qui s’adressent à lui n’osaient faire quoi que ce soit. Il avait hésité à venir avec un fourreau vide pour être un peu moins intimidant mais recevoir la visite d’un Kerath désarmé, ça se mérite et pour le moment ils n’avaient pas mérité grand-chose ; à voir son compagnon, le Senger comprenait qu’ils avaient peur, ce qui était compréhensible mais ça ne faisait rien pour attirer son respect.

Enfin Kerath arriva devant le Haut-Prêtre et il s’arrête à l’entrée de la pièce, attendant patiemment qu’il ait terminé de prier. Murrpau s’arrêta aussi et regarde la pièce et surtout la grande statue, se demandant à quoi elle pouvait bien servir ce qui n’est pas le cas de Kerath. Ce dernier ferma solennellement les yeux et avec une main il se tenait le poignet. Tout ça pour contrôler autant que possible les tremblements qui apparaissaient à chaque fois qu’il essayait de rester immobile. Heureusement que le Haut-Prêtre termina rapidement sa prière car malgré la présence du félin Kerath commençait à avoir dangereusement envie d’éclater la tête du petit prêtre contre le mur, ce qui est généralement mal vu. Alors lorsqu’enfin le Haut-Prêtre parla le général ouvrit les yeux et lâcha son poignet puis il se mit à avancer à pas lent vers Ssol’riss, avec, comme à son habitude, Murrpau sur les talons. Le Senger écouta patiemment, en tout cas pour lui c’était écouter patiemment, et il sourit aux propos qui résonnaient grâce à l’acoustique particulière de la pièce puis il sentit un léger malaise : les paroles du Haut-Prêtre n’avait pas l’air de simplement résonner dans la pièce mais aussi dans sa tête. Son sourire disparut bien vite et comme à son habitude devant un mage, surtout ceux qui usaient de leurs magies sur lui aussi peu subtilement, il se mit sur ses gardes. Il était tendu, presque prêt à frapper si Ssol’riss tentait autre chose. Pour le moment en tout cas, il ne faisait rien, il se contenta de répondre de sa voix grondante habituelle à laquelle venait s’ajouter une pointe d’agressivité qui n’était pas habituelle.

« Merci pour le cours de théologie, Haut-Prêtre Ulnen. » Il le salua d’un hochement de tête après avoir prononcé son nom. En effet il espérait aussi trouver ce qu’il cherchait et en l’occurrence il pensait être au meilleur endroit possible pour ça. « Pourrions-nous parler en privé ? »

Kerath se doutait bien que c’était plus ou moins impossible dans le temple mais bon, s’il pouvait réduire le nombre d’oreilles indiscrètes c’était toujours ça de pris. Pour s’assurer que personne n’écouterait à la porte, quand il entra dans le bureau du Haut-Prêtre le général ordonna à son félin de rester devant la puis il la ferma derrière lui.
Revenir en haut Aller en bas
Ssol'riss Ulnen
Drow
Ssol'riss Ulnen

Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 26/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1007 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeLun 1 Avr 2019 - 20:31


Je souris à la montagne en recevant ses remerciements, plus pour me féliciter de cet effet que par ses mots, même si tu me soulignes que ce n’est pas forcément positif. Je te rétorque que je n’ai pas peur, ni de lui ni de sa bête, que la folie des nôtres est quelque chose avec laquelle je compose depuis si longtemps qu’elle ne me fait plus aucun effet. Je jette aussi un coup d’œil à sa bête, confirmant mes propos par ma neutralité retrouvée. Puis, par réflexe peut-être, il me demande ce que j’offre sans sourciller depuis toujours mais qui fait très peu de sens dans un lieu qui suit tes règles. Je la lui accorde avec un geste d’invitation simple, les entraînant tous deux dans mon sillage.

Quand l’ouverture de la porte simple se révèle à nos yeux, c’est l’absence de bureau qui doit le marquer, plus que la présence de toutes ces bougies à même le sol. Des bougies qui semblaient moins vives et moins vaillantes que quelques moments plus tôt, alors que j’avais encore une emprise sur leur lumière. A part le mur directement en face sur lequel trônait une représentation ambigüe de toi que j’avais examiné de longues minutes plus tôt en début de journée, tous les murs étaient lisses. Ton visage est à moitié masqué sous un grand drap, fidèle à la plupart de tes représentation, mais tu m’as déclaré après une poignée de secondes à l’observer qu’elle ne te ressemblait pas.

Je me place devant la gigantesque toile et me retourne pour faire face à Kerath, qui a laissé son félin à pointes à la porte, à ton grand soulagement. Avec une voix plus posée, mon invitation ne tarde pas. « Il sera le seul à vous écouter à part moi, qu’êtes vous venu chercher ici ? » La question était directe, il apprécierait probablement que je ne perde pas plus de son temps, qui devait être moins extensible que le mien.
Revenir en haut Aller en bas
Kerath
Drow
Kerath

Nombre de messages : 94
Âge : 22
Date d'inscription : 14/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  636 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeVen 5 Avr 2019 - 21:28

Le bureau rendait le Senger nerveux… non ça ne pouvait pas être son bureau, le haut-prêtre se moquait de lui. Une sorte de punition pour avoir amené le félin à l’intérieur du temple ? Il se demanda un instant quel était l’utilité première de cette pièce, sûrement un lieu de prière, de méditation, comme il devait y en avoir tant dans ce temple. Au final ce n’était pas dépourvu de sens que le haut-prêtre n’ait pas de bureau, au vu de la nature de son travail c’était même sûrement plus sûr mais voilà : c’était une façon de faire que Kerath n’aimait pas et ce qu’il n’aimait pas il n’y faisait pas confiance. Et ce dont il se méfiait l’énervait et ce qui l’énervait… enfin bref. Déjà que faire confiance aux serviteurs de Tesso n’était pas une mince affaire alors si ça commençait comme ça, ça risquait d’être plus compliqué que prévu.

Mais tant qu’il ne mentait pas et que seul le dieu et lui écoutaient alors était-ce si grave qu’il n’ait pas de bureau ? Le problème c’était que le général n’avait aucun moyen d’en être certain. Certes personne ne pouvait écouter à la porte mais depuis qu’il était à la tête du Second Ost il avait suffisamment fréquenté la Doth’ka pour savoir que les portes ne sont pas les seules à avoir des oreilles.

« J’espère pour vous, prêtre. » Sa voix toujours grondante portait facilement dans la pièce, elle était légèrement agressive, enfin un peu plus que d’habitude, pour appuyer la menace autant voilée que l’était la statue de Tesso. « Ce que je vais vous dire est un secret militaire. Si quelqu’un en entend parler je vous en tiendrais pour responsable. » Le Senger laissa sa voix habituée à aboyer des ordres sur un champ de bataille emplir la pièce, laissant ses paroles rebondir sur les murs avant de reprendre à voix basse. « Au départ c’était seulement une poignée de carreaux qui disparaissaient puis des épées, toujours en petites quantités. Rien de bien grave ni d’exceptionnel en soit, que les soldats vendent une partie de leur matériel durant les périodes de paix prolongées… » il se contenta d’un haussement d’épaule pour terminer sa phrase. « Mais maintenant le problème vient de l’intendance. Les notes sont plus salées qu’elles ne devraient l’être et ils ne passent pas par les fournisseurs habituels, ceux qui sont approuvés par l’Etat-Major. »

Il aurait pu faire tomber quelques têtes lui-même mais là il avait besoin de quelqu’un de plus subtil, quelqu’un d’impliqué dans le commerce interne du Puy, quelqu’un qui avait des oreilles partout ; purger ses rangs n’était pas le problème, d’après lui, et surtout Malal, ce n’était qu’un effet secondaire. De plus la corruption s’était peut-être étendue à d’autres osts, à condition que le second en soit la source ce qui n’était pas certain. Tuer une poignée d’administrateurs n’était donc pas une solution pérenne et il avait fallu tous les efforts de Malal pour l’en convaincre. C’était aussi pour ça qu’elle lui avait dit de ne pas venir avec son armure lourde : l’idée étant de montrer à Ssol’riss que s’il acceptait de l’aider, Kerath ne se montrerait pas aussi imposant, qu’il lui ferait de la place dans l’enquête à venir. Les bras croisés, Kerath attendait la réponse du haut-prêtre avec une certaine appréhension, il avait dû faire des efforts pour lui révéler cette partie honteuse du Second Ost et maintenant que c’était fait il n’avait plus de contrôle sur la situation, ce qui lui déplaisait fortement.
Revenir en haut Aller en bas
Ssol'riss Ulnen
Drow
Ssol'riss Ulnen

Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 26/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1007 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeSam 6 Avr 2019 - 16:27


Je ne peux ignorer chaque menace qu’il m’envoie, mais je maintiens ma position, ne réagissant à aucune d’entre elles. Je n’ai aucune raison d’être nerveux, et s’il est là à cet instant, c’est que j’ai quelque chose dont il a besoin. Et lorsqu’il me l’expose, il me confirme qu’il n’est pas là tout puissant, et qu’un peu d’humilité est entrée dans ce crâne, on ne sait comment. Enfin, il ne m’a pas encore exposé son besoin, juste une situation, une situation dans laquelle je vois déjà quelques plans d’action pour le clergé de Tesso. Toi, tu t’amuses. Tu me dis qu’il a l’air bien malin le Kerath, qu’il a l’air bien malin l’Obok Senger, qu’il a bien l’air malin celui qui pense qu’il suffit de menaces pour écraser les autres, même lorsqu’ils peuvent lui apporter de l’aide. Je ne te trahis pas, et ma neutralité reste entière.

Je réfléchis quelques instants, mais pas à son problème, comme il doit s’y attendre. Je réfléchis à l’offrande que je peux lui demander. En soit, ses quelques mots suffiraient, mais il ne les veut pas comme une offrande, plutôt comme des informations dont je dois disposer pour l’aider plus avant. Il est en mon droit d’exiger plus, et son devoir envers toi de donner plus. Mais comme il ne m’a rien demandé encore, je peux reléguer ces pensées au second plan.

Je réfléchis à son problème ensuite, mais tu interviens à nouveau. Tu me demandes sarcastiquement s’il a vraiment imaginé que je pourrais résoudre la corruption des eldéens seul, et surtout, grâce à son avis éclairé. Je ne réponds pas. Et je ne comprends pas ce qu’on attend de moi. Une fois que l’intendance avait été identifiée comme coupable, n’est-il pas le genre de personne qui élimine tous ceux qui sont liés de près ou de loin à son problème ? Cette observation faite, je m’autorise quelques fantaisies.

Mon regard dissimulé qui s’est légèrement dévié vers le coin en bas à gauche de mon champ de vision se recentre sur celui de Kerath, faisant à nouveau apparaître les deux étoiles rouges sur la constellation de mon masque. « Et qu’êtes-vous venu chercher en sa demeure ? Une assurance que les membres de son clergé qui sont censés veiller cessent de comploter contre vous, ainsi que leurs têtes ? » Ma bouche se referme, laissant place à une moue illisible et presque trop tordue. Elle s'évapore en un instant et j'enchaîne pour éviter de m'attarder sur les mots les plus dangereux. « Ou plutôt, qu’ils dévoilent la liste de noms qu’ils préparent depuis que votre approvisionnement est troublé ? » Je souris, dévoilant des dents d’un blanc immaculé. « Ou peut-être, que la situation se résolve toute seule, comme si le Silencieux lui-même y avait mis de l’ordre en convaincant les fautifs ? » Les propositions étaient toutes invraisemblables, mais elles se dirigeaient volontairement vers quelque chose de constructif, et j’espérais qu’il avait assez de bon sens pour s’en rendre compte.

Mon ton se pose, la moitié inférieure de mon visage redevient sérieuse, et plus naturellement je conclus.« Il est bien des façons pour nous d’être utiles, même si nous œuvrons pour atteindre un équilibre. Mais peut-être aviez-vous une idée précise en venant ici ? »
Revenir en haut Aller en bas
Kerath
Drow
Kerath

Nombre de messages : 94
Âge : 22
Date d'inscription : 14/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  636 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeSam 6 Avr 2019 - 20:16

Pendant une seconde un sourire passa sur les lèvres de Kerath. Peut-être qu’il avait mal jugé les prêtres de Tesso après tout, ils semblaient plus courageux qu’il ne l’avait pensé. Même s’ils ne l’étaient visiblement pas assez pour lui dire faire sortir son félin à pointe mais il l’était suffisamment pour se moquer ouvertement du général, sûrement grâce à l’absence de Murrpau. Mais même si Kerath était content de voir qu’il n’avait pas un lâche en face de lui il ne pouvait pas se permettre de laisser quelqu’un l’insulter impunément, même en privé. Sous la colère le guerrier forma ses poings, les serrant à s’en faire blanchir les phalanges, ce qui était bien visible vu qu’il n’avait pas ses sempiternels gantelets rouges, sa mâchoire se contracta et il fit un pas pesant en avant. Avant de se rappeler qu’il avait besoin de Ssol’riss vivant et en état de parler. Il se força desserrer les poings, les cercles jaunes autour de ses pupilles brillaient toujours d’un éclat rageur.

« A votre place je ne plaisanterai pas, prêtre. » Sa voix tremblante de colère indiquait tous les efforts qu’il faisait pour se contenir, il lui semblait superflus de rappeler qu’ils étaient seuls dans cette pièce et que derrière la porte attendait son félin. « Je me moque des complots de votre prêtrise. Sauf lorsqu’ils affectent la logistique de mon armée. » Il se retenait de toute ses forces de faire un dernier pas pour se retrouver face au Haut-Prêtre et l’attraper par le col pour le soulever au niveau de son visage. « Le départ pour Sol’Dorn approche et sans lignes d’approvisionnement stables… peu importe. Sol’Dorn n’est que le début de l’Eda Vengeur. Servez-vous Tesso au point de négliger Uriz ? » Kerath chercha les yeux rouges du prêtre pour se planter dedans, le mettant au défi de répondre oui. Le mettant au défi de lui donner une raison de laisser libre cours à sa colère. « Vous allez m’aider à trouver les fautifs pour vous assurer que nous avons toutes les chances d’accomplir la volonté du Père des Batailles, peu m’importe la méthode, je veux des résultats. A moins que vous ne vouliez une place à votre nom dans les P’leik. »
Revenir en haut Aller en bas
Ssol'riss Ulnen
Drow
Ssol'riss Ulnen

Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 26/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1007 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeLun 8 Avr 2019 - 17:45


Je sais que je l’ai poussé aussi loin que je le peux. Les contours de ses menaces se précisent. Un pas en avant. Des poings qui se serrent. Une menace directe. Tu ris, mais je ne peux me permettre de te suivre, plus maintenant. Il reste comme nous tous un serviteur des dieux, et s’il a l’impression que je l’empêche de les servir correctement, je sais qu’aucun statut de Haut-Prêtre ne l’empêchera de frapper. Mon comportement change du tout au tout, et le sérieux l’emporte sur toutes les autres émotions. « Je peux demander à certains de mes yeux de se tourner vers le Second Ost, je peux réunir des informations, des noms. » Et je compte le faire, dans son hostilité et sa fureur il garde un certain bon sens, et d’informations contre lui et son service à Uriz je ne possède pas… encore.

La main qui ne tient pas mon long sceptre se pose sur mon menton, préparant un nouveau dialogue interne. Je peux m’occuper de ça seul, n’impliquant que des personnes de confiance, peu nombreuses en ces lieux, mais tout cela vient avec une grande quantité de risques. Tu me parles d’y envoyer quelqu’un d’autre, mais je secoue la tête, il n’est pas prêt. Il y a autre chose, que je me dois d’essayer. « Si vous souhaitez une… coopération… » Je marque une pause, observant sa réaction à une telle idée. « Je peux vous envoyer nos scribes, que je marquerais comme il vous sied, et vous les embaucherez demain dès l’aube. Ils peuvent ignorer ce qu’ils cherchent et tout de cette conversation, mais si irrégularités il y a elles leurs sauteront aux yeux et ils sauront s’en servir. » Il a probablement abandonné l’idée de tout régler seul au moment où il a posé les pieds ici, mais je me doute que l’offre reste osée. « Si cela peut vous rassurer, tous n’obéissent pas aux mêmes préceptes du Menteur. » Ce n’est certainement pas suffisant pour quelqu’un comme Kerath, mais j’attends une réponse, le bas du visage toujours aussi sérieux, me rapprochant plus du marchand que du menteur.

Il l’ignore probablement, mais nous ne discutons pas seulement de mon offre à ce moment-là, nous discutons également de quelque chose qui n’a toujours pas été mentionné, et qui pourrait même ne jamais l'être.
Revenir en haut Aller en bas
Kerath
Drow
Kerath

Nombre de messages : 94
Âge : 22
Date d'inscription : 14/03/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  636 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeMar 9 Avr 2019 - 22:19


Bon il arrêtait de se cacher derrière ses jeux, c’était déjà ça. Peut-être qu’il comprenait enfin la gravité de la situation. Peut-être que Kerath n’allait pas avoir à lui en mettre une finalement, ce qui était mieux pour tout le monde même si lui aurait préféré pouvoir frapper. Sans pour autant se détendre, la colère qui brûlait dans ses yeux s’amoindrie un peu et même si les flammes brûlaient tout de même rageusement, ses poings s’étaient légèrement desserrés. Il croisa les bras, s’attrapant les biceps, enfin les protections qui couvrait ses biceps, faisant grincer le métal lorsque les griffes de ses gantelets raclèrent contre l’armure avant de trouver leur place habituelle, rayant au passage la peinture. Une coopération… ce n’était pas vraiment ce qu’il avait en tête et ses mains tenant ses biceps se serrèrent, faisant geindre le métal avant qu’il n’arrête, ça ne servait à rien d’endommager son armure. Pourtant il avait vraiment envie d’attraper le haut-prêtre pour lui faire regretter ses paroles lui qui parlait comme si Kerath était venu quémander. Si le général n’était pas quelque peu aveuglé par sa colère, et en partie sa fierté, il verrait que c’était plus ou moins ce qu’il faisait mais ça ne l’empêchait pas d’avoir envie d’écraser le drow en face de lui. Et puis après tout pourquoi pas ? Les bras de Kerath retombèrent le long de son corps et ses yeux rebrulèrent d’une colère difficilement contenue. Ssol’riss proposait de placer ses espions dans son ost. Il lui demandant de trahir la confiance de ses hommes, ses enfants, comme s’ils étaient tous coupables. Il proposait de vendre leurs secrets sans promettre de résultats. Le Senger franchit la distance qui les séparait d’un pas et de sa main droite attrapa le haut-prêtre à la gorge, dans le mouvement ses griffes entaillèrent finement la peau, serrant suffisamment pour étouffer ses cris. Puis il le souleva jusqu’à ce qu’il ait le bras levé, la tête du haut-prêtre se trouvait au-dessus de la sienne. Lentement, car Kerath luttait intérieurement pour ne pas le faire, sa main se mit à tourner, tordant lentement le cou de sa victime. Mais il le lâcha, il le laissa tomber sans faire quoi que ce soit pour tenter d’amortir sa chute. Peu importait sa fureur il lui fallait un haut-prêtre vivant.

« Je n’ai pas besoin de vos yeux dans mon armée. J’en ai déjà vingt-deux mille cinq cents à mes ordres. Mais soit, je les accepterais tout de même. »

Il pouvait bien le laisser mettre ses espions, il savait où ils allaient être placés, qu’ils se fatiguent à se payer eux-mêmes ça ne lui coûtait rien et il aurait l’air conciliant. De plus les détails du siège étaient déjà réglés, il savait ce que les prêtres de Tesso allaient pouvoir trouver et il pourrait même leur donner ce qu’il voulait sans en avoir vraiment l’air. Enfin lui non, parce qu’il aurait sûrement envie d’en prendre un pour taper sur l’autre, mais Malal s’en occuperait sans doute. Il y avait des chances qu’elle s’en occupe, qu’il le demande ou non d’ailleurs.

« Il me faut des yeux en dehors de mon armée. Des fournisseurs non officiels qui fournissent tout de mêmes les osts ça ne doit pas être courant. »

Il s’en serait bien occupé lui-même mais il y avait fort à parier que les malfaiteurs en question s’évaporeraient avant qu’il n’arrive à leur mettre la main dessus si jamais il s’en chargeait, arrivant avec ses gros sabots.
Revenir en haut Aller en bas
Ssol'riss Ulnen
Drow
Ssol'riss Ulnen

Nombre de messages : 55
Âge : 25
Date d'inscription : 26/02/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  1007 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitimeJeu 11 Avr 2019 - 14:25


Je ne suis pas surpris lorsque je me rends compte que Kerath a pris ça comme un énième affront. Au lieu de tenter quelque chose, je ferme simplement les yeux, éteignant les deux scintillements rouges sous mon masque. Il a toujours besoin de moi, et ce qui vient n’est qu’une énième menace, plus physique et tangible, mais il ne me tuerait pas maintenant. A condition que je ne me trompe plus. Et que je ne mentionne pas que ses vingt-deux mille cinq cents yeux sont moins entrainés et plus inutiles que ceux que je peux mettre à sa disposition. Il pense savoir tout ce qu’il se passe à l’intérieur de son Ost, il pense avoir la confiance de tous les siens, il pense voir clairement l’ensemble de la situation, c’en est presque ridicule. Comme s’il entendait mes pensées, il se rapproche d’un pas pesant et me saisit à la gorge.

Tu prends les devants, comme si tu sais ne pouvoir faire confiance à Ssol’riss Ulnen seul, et tu ouvres un tunnel entre lui et Ahlysaaria. Tu ne prends pas tellement de risques, alors qu’aucun mage ne peut avoir un extrait de mes pensées alors que je suis devenu deux. Les scintillements rougeoyants reviennent. Je ne hurle pas, de peur de provoquer la bête qui me tient entre ses griffes un peu plus, et je ne peux de toute façon le faire. Et je suis seule, isolée, désarmée, sans personne pour m’aider. Je ne garde ma main sur ce bâton que parce qu’il pourrait me servir à repousser Kerath si la situation venait à dégénérer. Cela arrive, que le chasseur devienne le chassé, et ce n’est pas en me démenant et en me débattant que ces combats perdus d’avance peuvent tourner à mon avantage. Lorsqu’il me relâche sans prévenir et que tu comprends qu’il ne me tuera pas, tu as la présence d’esprit d’enfermer à nouveau la chasseuse et de me laisser m’écrouler sans l’agilité qu’Ahlysaaria aurait eue.

Je me relève péniblement, et je me rends compte que Kerath a repris comme si aucune interruption avait eu lieu. Je lui laisse le temps d’enchaîner plusieurs phrases en en profitant pour recouvrer mes esprits. Une prière silencieuse pour toi passe, et je peux enfin réfléchir à ses mots. Il accepte, comme ça ? Et il me demande encore plus ? Je sais que je ne peux pas lui refuser grand-chose, et tu ris de ma faiblesse. Mais tout n’est pas aussi négatif qu’on pourrait le croire, le paiement s’est réglé au moment où il a accepté les scribes, et je n’ai plus nécessairement à le rencontrer. L’enquête peut avoir lieu de manière unilatérale désormais. J’aurais probablement des informations clés au retour de mes yeux, et je pourrais m’intéresser à ses soupçons de corruption plus tard.

« Vous aurez ces yeux. » Je dis, simplement et humblement, lui donnant l’impression de céder. C’était le lot des prêtres de Tesso, paraître faibles mais utiles, se laisser bousculer juste assez pour qu’on pense les avoir matté, et un jour, peut-être, un mensonge viendrait se mettre en travers du chemin de la brute. On pouvait croire le contraire, mais ils n’oubliaient pas les autres enseignements de leur panthéon.

Satisfaite, la brute s'en va, sans dire un seul mot. Après un long instant, quand il est sorti du bureau, et peut-être même du temple, tu oses un dernier ordre qui me fait rire sans que j'essaie de me retenir, un ordre que je ne suivrais bien sûr pas.

Poursuis-le.


***


Comme mentionné par le Haut-Prêtre, le Second Ost reçut la visite de nouveaux scribes le lendemain, mais comme mentionné par son Obok Senger, leur utilité était moindre et le temple de Tesso avait pu composer sans pour lancer une enquête dans les heures qui avaient suivi la visite du guerrier. Et des quelques scribes en question, l’un avait la clé de l’énigme, sous la forme d’un message rédigé par Ssol’riss Ulnen lui-même, mais il ne la délivrerait que si le paiement fait à Tesso qu’il soutirerait du Second Ost était suffisant. De nombreux complots pouvaient rester cachés du regard du Silencieux, mais quelque chose d’assez grossier pour qu’une brute comme Kerath s’en rende compte était un jeu d’enfant à décortiquer. Et puis, ce dont le prêtre avait ri pour provoquer le colosse avait un fond de vérité, alors qu’il eut la confirmation que certains des siens avaient trempé dans cette affaire.

Heureusement pour l’Obok Senger, et plus particulièrement pour la tête du plus haut membre du clergé du Menteur, le scribe en question jugea que ses découvertes étaient suffisantes. Des anomalies qui n’avaient rien à voir avec l’affaire en cours, des disparitions temporaires de hauts dignitaires, beaucoup d’histoires… Rien d’énorme en soit, mais beaucoup de choses qui pourraient un jour servir. Il n’y aurait que le scribe en question qui saurait de quelle façon il avait remis son message à l’Obok Senger, et il se retrouverait éventuellement en possession d’un texte simplement codé qu’il ne pourrait pas lire sans une clé ou beaucoup de temps. Et peu après cette réalisation, un de ses hommes – un sans la moindre importance – l’approcherait avec cette clé qui en permettrait la traduction.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] Empty
MessageSujet: Re: [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]   [Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Temple de Tesso] Le premier visiteur du menteur [Libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un temple sous terre [PV Kusari]
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» le 13 e premier ministre sera-t-il renvoyé par les députés
» Profil d'un futur Premier ministre
» Le premier ministre Alexis est au Sommet...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda :: Profondeurs-
Sauter vers: