Partagez
 

 Cours particuliers [Grayle]

Aller en bas 
AuteurMessage
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 271
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeJeu 18 Avr 2019 - 9:07



Barkios 11: XI
Suite d'assistance publique

La pièce qui aurait été relativement spacieuse si son occupant n'avait été plus occupé à la remplir d'ouvrages. Certes, elle était sans fenêtre, car ce n'était pas le meilleur logement que l'étude noire avait à proposer à ses professeurs et assistants. Une chambre qui faisait aussi office de bureau et une salle d'eau. Rien de plus, mais déjà pas si mal. Au fil des années, le lieu s'était clairement imprégné de la personnalité de son occupante.

Toutes les étagères, ainsi que la plupart des surfaces planes étaient couvertes de livres. On les avait empilés un peu partout, et bien que des tentatives de rangement étaient visibles ici et là, elles s'étaient apparemment révélées vaines. Mêlées aux strates, des vélins dépassaient ici et là. Sur le sol, d'autres piles de livres évoquaient de hautes îles montagneuses sur la mer du plancher.

Le bureau était lui-même noyé sous les vélins. Dans un coin, un lit défait apparaissait épargné par le désordre ambiant. Fait notable, on avait aménagé  un espace vide assez large entre le lit et le bureau, occupé par un tapis. Et sur le tapis ne trônaient que quelques vélins éparpillés couverts de schémas et de ratures, ainsi qu'un nécessaire d'écriture.

Un sentier serpentait entre la littérature, de la porte jusqu'au lit.

La lourde porte s'ouvrit et pivota sur des gonds bien graissés pour faire place à la jeune drow et l'esclave humain qui l'accompagnait.

- Entre, ne fais pas attention au désordre. Paradoxalement, et malgré son contenu, la pièce était plutôt propre. La daedhelle se faufila entre les piles jusqu'au lit, défit son ceinturon et s'y assit en soupirant. Le ceinturon, et l'épée qui l'accompagnait, finirent posés sur le sol à coté de la couche. Ainsi, la jeune drow en robe courte grise, pieds nues et cheveux défaits, aurait presque pu l'air d'une innocente enfant.

- Viens. Dis, tu n'es pas né au Puy, d'où viens-tu? Etait-ce une tentative pour détendre l'atmosphère? Difficile de juger. Elle venait de tapoter sur le lit à coté d'elle. En tout cas, la drow était souriante, mais il était toujours difficile d'anticiper cette engeance.



Dernière édition par Shyn'tae Vaen're le Dim 2 Juin 2019 - 12:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grayle Gardair
Humain
Grayle Gardair

Nombre de messages : 180
Âge : 27
Date d'inscription : 04/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeLun 22 Avr 2019 - 17:27

" Ne lui fais pas confiance " lui chuchotait sa soeur.

Apparition furtive et brumeuse, Graïnne chuchotait aux oreilles de son frère, le visage grave et l'air inquiet.

*Je sais* répondant autant à elle qu'à lui. *Mais je n'ai pas le choix. Je n'ai aucun choix ici*

Alors, comme l'eau, il se laissait porter par le courant. Devant le manque de résolution de Grayle, la jeune femme disparu une nouvelle fois dans les limbes.
La pièce, bordélique au point d'en énerver Grayle, qui avait toujours été extrêmement ordonné et soigneux. Il n'y avait pas de place pour le "à peu près" ou la négligence lorsqu'on travaillait la terre.

Mais il se garda bien de tout commentaire. Ses yeux gris examinaient chaque centimètre carré de la pièce. Lui, qui était si ignorant et peu éduqué, avait une crainte et un respect instinctif pour les érudits. Et Shyn, en vivant ici, montrait qu'elle était plus qu'une arrogante magicienne aimait les biscuits, mais aussi une tête pensante, ce que Grayle respectait.

Il la regarda défaire son ceinturon, avant de s'asseoir sur son lit. Il eu un mouvement de recul, comme tout jeune garçon aurait eu à son âge ? Etait-ce une invitation ? Devait-il y voir un signe annonciateur de ce qui allait arriver ? Ou tout celà était-il naturel pour elle et il se faisait des idées ? Son regard d'acier coulait sur le corps de la jeune drow, qui lui fit signe de venir.

Naturellement, il obéit, presque avec engouement, même s'il s'assit à bonne distance de la drow, à plus d'un bras d'écart. Le lit était agréable, doux, rebondi et moelleux, et surtout extrêmement tentant. Si elles étaient vivantes, ses fesses auraient pleuré de joies, car chez L'Renor, il dormait par terre. Après des mois, presque un an sans un vrai lit, il se sentait presque rempli d'émotion, et crevait d'envie de s'y étendre pour piquer un somme. Shyn lui demanda d'où il venait. Vraie curiosité, feinte ? Que devait-il lire en elle ? Il ne savait pas, et, se sachant incapable de lire quelqu'un de plus doué ou âgé que lui, il décida de se laisser porter par le courant.

- Moi venir d'un petit village Péninsule. Donzenac. J'étais fermier là bas, je cultivais les céréales et gardait les moutons. dit-il avec sincérité. Il crut bon de répondre.

- Et vous ? Née au Puy ?
Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 271
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeMer 24 Avr 2019 - 8:35



Si la drow avait remarqué la moue désapprobatrice de l'esclave quant à l'état de la pièce, elle n'en fit aucun cas. Peut-être était-elle habituée, ou s'en fichait-elle. L'esclave nota, dans un coin de la pièce, en plus des livres, tout un assortiment d'objets expérimentaux, pendules et briques de formes variées qu'on avait rangé pour faire de la place.

Lorsque l'humain s'assit finalement à ses cotés, quoiqu'aussi loin que la couche lui permettait, elle l'observa se détendre légèrement et tester le matelas. Était-ce une impression fugace de contentement qu'elle vit apparaitre sur son visage. Pour tout dire, le lit de Shyn'tae n'était pas le plus confortable qui soit, et une princesse aurait certainement trouvé beaucoup à y redire. Qu'il prenne autant de plaisir à de si petites choses en disait long sur les maltraitances qu'ils subissait. La magicienne se demanda si elle devait plaindre l'éphémère. En attendant, venait de répondre à sa question, ce qui était une bonne chose, avant d'en poser une autre, ce qui était moins bon.

La sombre se leva d'un bond, sans mot dire, et, de sa démarche féline, s'éloigna de Grayle pour les piles d'ouvrage. D'un bon, elle en franchit une, puis se baissa profondément quelques secondes, offrant son svelte postérieur à son regard. L'instant d'après, la vision s'effaça alors que la daedhelle bondissait à nouveau au dessus de l'empilement en apparence instable, un rouleau à la main et un sourire rassurant aux lèvres. Ce lieu avait peut-être l'apparence de la négligence, mais apparemment son hôte était capable d'y retrouver ce qu'elle cherchait. Au fond, le problème était peut-être que la piece soit bien trop petite pour accueillir ce que la noirelfe tentait d'y faire entrer.

- Bon. Oui, je suis née au Puy. Je ne l'ai quitté que pour de breves expeditions à Thaar. J'espère le faire plus à l'avenir, découvrir de nouveaux lieux est... intéressant. Elle parlait assez rapidement peut-être enthousiasmée, et déroula précautionneusement le document. C'était une carte. Répète après moi. Je viens d'un petit village de Péninsule. Sur la carte, elle lui montra le Puy d'Elda, puis la péninsule. C'est où? Ajouta-t-elle, scrutant la reaction de l'esclave.

Tant de curiosité à satisfaire…

Revenir en haut Aller en bas
Grayle Gardair
Humain
Grayle Gardair

Nombre de messages : 180
Âge : 27
Date d'inscription : 04/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeJeu 25 Avr 2019 - 22:14

Lorsqu'elle se leva, Grayle, craignant une poussée de fureur et de sadisme comme il en subissait chez L'Renor, se tendit et s'immobilisa, avant de reprendre contenance en voyant, soulagé, que les coups n'étaient pas au programme.

Pas encore...

D'un calme qui confinait à l'apathie, Grayle fixa, presque par reflexe, la croupe que la drow offrait à ses yeux d'adolescent. Il n'était qu'un humain. Un animal. Elle se foutait probablement de lui montrer quoi que ce soit.

Il aurait du se sentir attristé de celà, mais aucune émotion ne vint à son esprit verouillé.

Créer de la distance, toujours.

Elle revint avec une carte, apparemment toute enjouée et... curieuse ? Il n'avait jamais été curieux. Sa vie au village lui suffisait. Et puis, être curieux, à quoi bon ? Emmagasiner des connaissances ? Qu'allait-il en faire, esclave à la courte vie au Puy ? Rien du tout. Mais il ne voulait pas décevoir la drow. Elle se comportait bien avec lui, pour l'instant.

- Je viens d'un petit village de Péninsule.

Ses mots étaient encore hésitants, son parler, archaïque. Il répéta, encore et encore. Jusqu'à enchaîner la phrase dans un drow quasi parfait. Puis, il pointa l'endroit où se trouvait son village. Evidemment, il n'était pas indiqué sur la carte, invisible près du lac au sud du duché de Soltariel.

- Ici.

Il resta silencieux. Ses yeux gris et vides continuaient de fixer la carte, sans réellement la voir.

- C'est loin, constata-t-elle simplement. Tu as fait tout ce chemin, ou es-tu devenu esclave en Peninsule? A quoi ressemble ton Pays? J'imagine que c'est très diffèrent d'ici? Il n'est pas sur la carte, ca doit être un petit village. Comment s'appelle-t-il?

Il inclina respectueusement la tête.

- Moi encore apprendre drow. Commencé depuis quelques mois. Moi pas très intelligent, mais je fais de mon mieux dit-il tout penaud.

Devant les questions, il hésite, un moment.

Oh, et puis... une drow pose une question. Il répond. Point. Ainsi est la vie. Arrête de penser Grayle. Laisse toi faire.

- Je viens de Donzenac. Trois... euh... il compte sur ses doigts Cent plus cent plus cent plus cent plus cent habitants ! il trace son chemin sur la carte, son voyage jusqu'à Diantra, le voyage en mer jusqu'à l'aurore, le suivi de la rivière, puis le chemin allant jusqu'à Nisétis, avant de bifurquer vers le Puy.

- Moi esclave au Puy. Mais vie de fermier pas très différente. Plus de travail, mais moins de coups
dit-il en remontant une manche de sa chemise élimée d'esclave, montrant les nombreuses marques d'entailles qu'avait tracé L'Renor avec amour. La drow, elle, semblait pensive, mais pas à cause des marques.

- Tu as fait tout ce chemin... Tu as pris un bateau? et.. c'est Nisetis? Tu es allé à Nisetis aussi? Elle semblait interloquée. Il y a quelques mois, il aurait été fier de choquer ainsi une drow. Aujourd'hui... seule une minuscule pointe d'excitation et de plaisir le réchauffait.

- Pourquoi exactement as-tu fait tout ce trajet, juste pour aller dans un endroit aussi... dangereux que le Puy. Tu devais savoir qu'il ne fallait pas y aller, non?

Il haussa les épaules, et se mura un instant devant le silence.

Drow poser question, esclave répondre...

Il ouvrit la bouche, la referma, avant de la réouvrir. Il continua ce manège un petit bout de temps, avant de lâcher ce qu'il avait sur le coeur.

-  Ma famille est morte. Je suis le dernier. Village exiler moi au Puy pour racheter mes fautes. Si moi mourir ici, fautes expiées, si moi survivre, moi pardonné. Mais jamais le droit de revenir

Sa voix d'habitude mielleuse et mélodieuse est devenue morne et déprimée. Il n'est pas du tout à l'aise avec le sujet, et essaie d'en changer, regardant autour de lui.

-Chambre petite. Vous vivre seule ? Pas de famille ?

- C'est en échouant qu'on apprend le mieux... Pour le peu que ca te servira. Lui répondit-elle. Puis, elle se mit à... rougir ?

- heu.. oui, c'est petit. Je vis seule. Pas besoin de plus.

- ... Oh.
Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 271
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeLun 29 Avr 2019 - 21:18



Le doigt gracieux avait effleuré la carte, soulignant les points que lui décrivait le jeune humain. Shyn'tae enchainait les questions, mais la maladresse du langage du jeune homme ne simplifiait pas les choses.  Il lui faudrait certainement lui donner bien plus de vocabulaire pour qu'il puisse lui donner une idée juste de ce qu'était son pays et de tous ceux qu'il avait traversé pour venir jusque là. C'était triste, à moins que...

- ... Oh.

Les deux avaient fait une pause, comme pour réfléchir à l'étendue philosophique de cette réponse. Elle avait clairement esquivé sa question, et lui avait préféré la faire parler d'elle plutôt que de continuer. Elle supposa qu'il n'avait pas tout à fait digéré la mort de sa famille et.. son exil? Il faisait des efforts, c'était clair, mais il restait particulièrement mal élevé. C'était compréhensible, mais il était là depuis déjà un certain temps, ce qui indiquait que le C'nros n'avait fait appel à personne pour lui expliquer comment se comporter. Il était difficile d'imaginer que ce soit un accident, et la sagesse aurait voulu que la sombre s'en tienne à l'écart. Elle repensa aux cicatrices sur la peau du jeune homme.

- Cela te surprend?" finit-elle par ajouter. "Que je vive seule? J'ai une famille, mais je... ne m'entends pas bien.Mais toi, tu préférerais que tes fautes soient pardonnées, ou que tu les expies?" Au fond, ces humains n'étaient peut-être pas si différents, car c'était une épreuve presqu'impossible qu'on lui avait confié. Une épreuve qu'elle jugea intéressante alors même que dans son cerveau une stratégie se mettait en place pour la réussir. Elle aurait procédé autrement. Mais peut-être était-ce parce qu'elle avait une idée claire de la nature de la destination.

- Ils ne t'ont pas appris comment te comporter, Grayle? La question semblait sincère, le visage de la drow interrogatif et posé, sans une once d'aggressivité.



Revenir en haut Aller en bas
Grayle Gardair
Humain
Grayle Gardair

Nombre de messages : 180
Âge : 27
Date d'inscription : 04/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeMer 1 Mai 2019 - 22:51

Il l'avait observée attentivement, alors qu'elle hésitait. Pour aussi salopards qu'ils soient, les drows étaient comme les humains. Grayle remarquait les mêmes mimiques qui ses congénères. La gêne, l'hésitation, la remémoration de souvenirs, la petite pointe de tristesse et de regrets, émotions fugaces se succédant sur le visage de la dénommée Shyn.

Il hocha la tête de haut en bas lorsqu'elle lui demanda si ca le surprenait qu'elle soit seule. Evidemment ! Même s'il n'y connaissait rien dans les critères de beauté des drows, elle n'était pas plus laide que les autres, avait une position d'autorité -ce n'était pas une moins que rien-, et dans cette société de dégénérés, tout le monde couchait avec tout le monde. Il avait donc du mal à comprendre pourquoi elle vivait seule. Etait-elle insupportable à ce point ? Etant donné qu'elle ne l'avait pas encore maltraité, il avait -pour l'instant- des aprioris positive envers elle.

Elle reporta la conversation sur lui. Oh. Etait-elle timide ou embarassée ?

" Arrête d'essayer de faire ami-ami avec eux, mon frère " chuchota Graïnne, toujours aussi invisible et inexistante, essayant de raisonner Grayle. *Dès qu'elle se sera lassée de toi, elle te frappera comme tous les autres*

*Je sais. Mais je ne peux pas m'en empêcher*

- Moi vouloir vivre. Mais fautes pardonnées existent encore. Ma délivrance ne viendra que par l'expiation. dit-il avec un ton convaincu, celui du fanatique, reconnaissable par toute personne vivant dans une société religieuse.

Il la regarda d'un air étonné à sa dernière question.

- Moi battu et torturé quand récupéré par maîtresse L'Renor avant même elle connaître nom moi. Elle me faire ca il remonta sa manche, exposant encore une fois ses nombreuses balafres. Deux barraient les veines de ses poignets, laissant peu d'imagination sur le châtiment qui lui avait été fait. après avoir appris bonne nouvelle Il remonta son pantalon de toile, et montra deux autres au niveau des cuisses. Point de balafre ici, mais d'horribles cicatrices, indiquant qu'on avait probablement empalé ses abducteurs sur leur largeur, et des traces de brûlures, témoignant d'une cicatrisation forcée. Ceci lorsqu'elle en colère. Moi mis des semaines à m'en remettre.

Une autre traces, au niveau d'un genou, encore bleu.

- Ceci, car moi avoir répondu d'accord à un ordre. Puis, il remonta sa chemise. La plus fraîche de ses blessures barrait ses abdominaux à l'horizontale. Elle était encore violette. Celle là, car pas répondu au même ordre, jour après.

Il recacha ses blessures.

- Parfois, elle continuer car je crie trop fort. Ou pas assez. Moi soigné magiquement pour pas mourir et être refrappé. Il y a quelques semaines, drows tabasser moi car ils n'aimaient pas humains comme moi. Maîtresse L'Renor utiliser moi comme rituel pour un de vos dieux. Les pupilles de ses yeux étaient dilatées. Elle pouvait remarquer qu'ils étaient injectés de sang, et légèrement jaunis, et d'une ardeur qui ne laissait ni supposer sa voix douce et naturellement amicale, ni ses gestes lents, si son comportement réservé. L'ardeur de celui rêvant chaque jour et chaque nuit d'étrangler quelqu'un.

- Quoi vous vouloir dire par comportement ? Comportement moi pas important. Moi maltraité quoi qu'il arrive, quoi que je fasse, car drows avoir envie. Personne éduquer moi ici.

Comme à chaque fois qu'il était énervé, il caressait lentement la cicatrice qui lui courait de l'arrière de l'oreille droite jusqu'au centre de son crâne. Une cicatrice qui laissait un sillon sur lequel plus aucun cheveux ne poussait.

- Pitié -il était évident qu'il ne connaissait pas la version de s'il vous plaît en drow- vous pas insinuer que traitement reçu être ma faute.
Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 271
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeDim 5 Mai 2019 - 1:42



La drow faillit ajouter qu'être seule lui permettait d'être tranquille pour mieux travailler, comme si elle devait justifier ses choix devant un esclave. Evidemment c'était stupide, alors peut-être les justifiait-elle directement pour elle-même. Et elle n'était pas vraiment seule, il lui suffisait de sortir pour trouver de la compagnie. Mais ce n'était pas ce que l'esclave voulait dire.

Fautes pardonnées existent encore… La daedhelle réfléchit. Elle trouvait cette phrase extrêmement litigieuse d'un point de vue du sens. Si une faute était pardonnée, elle continue certes à exister, mais devait-elle affecter l'avenir? N'était-ce pas justement le rôle du pardon de délivrer pour pouvoir continuer d'avancer? Elle se garda bien de commencer un débat avec l'humain, car il lui semblait aussi fanatique que les drows. Comme quoi, sombres, humains, elfes sans doutes… Etaient-ils vraiment si différents?

C'était une question à laquelle elle ne pourrait répondre, c'était certain, alors elle l'écouta continuer avec une stupefaction évidente. C'était comme une digue qui avait cédé. Grayle lui montrait, une par une, toutes les blessures que sa maitresse lui avait infligé, leurs circonstances  manifestement très claires dans sa mémoire. La noirelfe fronça les sourcils en observant le visage de l'esclave. C'était de la haine et de la colère qu'elle voyait là.

Elle le laissa continuer, aller jusqu'au bout, car l'interrompre n'aurait rient apporté d'utile. Non, personne ne l'avait éduqué. Et tout dans son comportement le criait. Evidemment, on le remarquait, et évidemment il souffrait en retour, la cible de tous ceux qui s'ennuyaient, voyaient en la douleur d'autrui une satisfaction, ou qui voulaient seulement passer leur nerfs sur quelque chose.

- Ce que je veux dire? Ca se voit. Dans ton comportement, tes mots, ton langage corporel. Tu es rigide et tu n'as pas l'air brisé. Un esclave bien éduqué devrait ployer, disparaitre. Devenir un outil, un élément du paysage.  Tu n'éviterais pas tous les mauvais traitements, mais si tu es source d'ennuis ils te laisseront tranquille. C'est.. difficile à expliquer." La sombre fit une pause, son oreille gauche s'inclina subtilement, alors qu'elle était pensive. Un conseil, ne cherche pas des fautifs et des coupables. Ca ronge de l'intérieur. Contente-toi de survivre, ce sera déjà très bien." Les yeux rubis de la sombre suivaient ses mouvements avec une certaine mélancolie. Elle appréciait l'innocence de cet humain qui l'avait aidée sans rien attendre en retour. Devait-elle l'aider?

Une idée lui vint, assez scandaleuse pour qu'elle suscite son intérêt. Devait-elle faire ca? Comment réagirait-il? Il vit son visage fin s'éclairer d'un sourire joueur plein de malice qui aurait été adorable chez la plupart des jeunes femmes. Chez une drow, il était inquiétant.

-Je sais." Continua-t-elle, provoquant certainement l'inquiétude. Elle se leva, et se décoiffa légèrement. Quelques mèches rebelles vinrent encadrer sa frimousse, l'une devant un oeil."Je te montre" Devant lui, elle pris ses mains l'une dans l'autre, et baissa la tête pour, regardant les pieds de l'humain avec soumission. Effacée la fière magicienne. Si elle était toujours aussi gracieuse et belle, elle semblait presqu'avoir diminuée en taille, sans pour autant sembler apeurée ou intimidée. Juste… Effacée.
Revenir en haut Aller en bas
Grayle Gardair
Humain
Grayle Gardair

Nombre de messages : 180
Âge : 27
Date d'inscription : 04/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeLun 13 Mai 2019 - 22:04

Comme un gentil élève écoutant sa leçon, il restait muet devant les paroles de la drow, hochant la tête. Dans cette situation, sage comme une image, son âge -encore minime, surtout face à une drow- ressortait, tranchant avec son physique d'homme. Mais il ne pu s'empêcher de répondre.

- Je pas chercher coupable. Moi les connaître.

Elle se leva alors avant de se décoiffer. Il la regarda comme si elle avait marché sur une merde de chien. Sans comprendre où elle voulait en venir. Avant de la voir s'incliner devant lui. Servile. Elle semblait doué pour ca. Peut-être avait-elle déjà de l'expérience dans le fait d'être esclave ? En tout cas, elle semblait mieux faite que lui pour ça.

- Moi pas savoir faire ca. Moi éduqué et vécu rester fort et droit face à douleur.

Il se leva à son tour, et essaya de l'imiter. Il s'inclina devant elle, essayant d'avoir l'air le plus servile, rachitique, minable, innofensif possible. Mais son dos encore épais, ses jambes bien parrallèles, ses doigts appuyés sur le sol, lui donnait plus l'apparence d'un fauve près à bondir que d'un esclave s'inclinant avec respect.

- Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 271
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeDim 26 Mai 2019 - 15:28



La drow avait haussé un sourcil, ses oreilles à la réponse de l'éphémère. Rester fort et droit face à la douleur. Il y avait tout un éventail de réactions possibles dans de telles conditions. Certaines toutes à fait recommandables, d'autres abominablement dangereuses. Elle l'observa quelques instant, redressant le visage, son expression curieuse mais toujours inoffensive. Ses mouvements étaient doux, sans menace.

- La si j'étais ton maitre, j'aurais l'impression que tu te moques de moi. Mais merci de me faire comprendre que c'est l'impression que je te donnais. Ca l'agacerait. Comme tu l'as dit, tu as un corps massif. Par contre tu peux…" Elle vint à lui, son corps svelte et chaud proche du sien, et le poussa du bout des doigts pour ajuster sa position. Droit. Elle posa ses doigts sur son menton et l'encouragea à le baisser légèrement, masi pas trop. Solidité, mais obeissance... La daedhelle recula d'un bond pour jauger du résultat. "C'est mieux comme ca. On ne te demande pas d'être rachitique ou minable. Mais d'être effacé et prêt à servir."

Elle continua alors avec douceur, en tournant autour de lui lentement en l'effleurant du bout des doigts, sa voix voix douce. "C'est bien que tu saches resister à la douleur. Mais tu n'as pas à montrer que tu en es fier. Parce que c'est ce qu'on attend de chacun ici. Résiste juste. Sois impassible. Tu ne veux pas être un jouet." La drow plia les doigts, et se furent ses ongles qui effleurèrent son bras nu en une griffure bien inoffensive. Elle s'approcha de lui plus prêt, de face, l'observant dans les yeux, et murmura."Deux choses: S'il voulait te tester, ton Maitre sera fier de te voir rester imperturbable. S'il voulait s'amuser, et bien il va rapidement s'en lasser après deux ou trois fois. Si tu hurles, si tu le defies… " Il pouvait sentir son souffle contre le sien, le poids de sa poitrine contre son torse, et elle fit une pause avant de poursuivre.

"- Et bien dans ces deux cas, rappelle-toi que tant que n'as pas été libéré.. Et bien tu es en son pouvoir. Tu as envie d'être un outil, pas d'être un jouet."

Ses lèvres effleurèrent les siennes.
Revenir en haut Aller en bas
Grayle Gardair
Humain
Grayle Gardair

Nombre de messages : 180
Âge : 27
Date d'inscription : 04/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeDim 2 Juin 2019 - 11:08

Elle pouvait voir distinctement les muscles de Grayle se tendre lorsqu'elle s'approchait de lui. Il était, de toute évidence, peu confortable avec cette situation. Elle n'était pas en train de le soigner, ni de le nettoyer. Elle n'avait donc aucune raison de le toucher, et à chaque fois qu'une drow le touchait, c'était généralement pour le frapper. Et il n'aimait pas cela. Qu'elle soit attirante n'y changeait rien.

Aussi, s'il resta muet, il priait mentalement pour qu'elle arrête, ne comprenant pas ce qu'elle avait dans l'esprit. Lui expliquer comment être un bon esclave. Bien. C'était noté. Mais pourquoi ? Par gentillesse ? Par ennui ? Par intérêt ?

Elle se colla contre lui, sa poitrine écrasée contre son torse à lui, envoyant de brutales ondes de désir aussi bien dans son esprit que son corps. Son souffle était chaud. Elle sentait bien. Il n'avait que très rarement été aussi prêt d'une femme, avec aussi peu de vêtements et son souffle s'accéléra.

Leurs lèvres s’effleurèrent. Grayle ouvrit les siennes, avant de les refermer et de reculer, se cognant contre le lit, mais toujours debout.
Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 271
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeJeu 13 Juin 2019 - 22:04



La drow recula d'un pas, et rit. Non pas un rire cruel, ni un rire maléfique. Seulement un rire clair qui traduisait son amusement face à la réaction de surprise de l'esclave.

- C'est amusant quand tu fais ca… On dirait un écureuil pris dans le regard féroce d'un fern." Elle avança à nouveau, son corps contre le sien, et posa un doigt sur son torse. "C'est amusant. Ca donne envie de jouer avec toi. De jouer avec tes emotions…" sa voix s'était faite alanguie, sensuelle, il ne pouvait plus vraiment reculer. Alors le doigt doux caressait la peau du jeune homme. " De jouer avec tes sensations."
La caresse se transforma soudainement en griffure, et son regard s'emplit de malice et de cruauté. Cela ne dura qu'un bref instant. Puis la sombre se recula, l'air fière d'elle. Sur sa peau, seule une rougeur marquait l'endroit où son ongle s'était attardé. Elle disparaitrait sans aucun doute bientôt.

- Ne laisse pas tes emotions paraitre. A la place, choisis ce que tu montres, en fonction de ce que tu veux qu'on voit de toi. Essaye d'anticiper, prends des risques si ca t'amuse, mais surtout, surtout… Contrôle toi. Tu dois jouer la comédie. Sinon quelqu'un finiras par te tuer parce que c'est amusant."

Avait-il compris ce qu'elle voulait dire. Les humains pouvaient être obtus. Les drows aussi d'ailleurs, et elle en savait quelque chose.

- Il n'y a aucune honte à ca. Ce qui doit compter pour toi, c'est ce que tu gardes au fond de toi. Ce que tu montres, c'est une façade. Celle que tu penses être la plus adaptée à cet instant. " Et parfois ce que tu gardes au fond de toi ressort, avec violence, ajouta-t-elle pour elle-même. Les esclaves n'avaient pas ce luxe.

- Tout le monde peut le faire. Regarde."

Devant l'humain probablement interloqué, elle ajusta son attitude l'instant auparavant exubérante. Il ne dégageait pas de sa posture une impression de chétivité, mais simplement de respect et de… soumission? Elle l'observait, regard légèrement baissé, l'expression neutre.

" Vous m'avez fait demandée, Maitre?

Il n'y paraissait rien, mais elle s'amusait beaucoup. Le torturait-elle? Si peu, c'était bien innocent.
Revenir en haut Aller en bas
Grayle Gardair
Humain
Grayle Gardair

Nombre de messages : 180
Âge : 27
Date d'inscription : 04/06/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  17 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeJeu 13 Juin 2019 - 22:55

Elle pouvait voir la peur et la colère -contre elle, contre lui, contre le monde entier ?- passer dans les yeux gris de Grayle, alors qu'il tremblait. La griffure qu'elle avait effectuée sur lui lui avait rappelé L'Renor, et un torrent de souvenirs et de sensations toutes plus atroces les unes que les autres explosèrent dans son esprit et son corps. Il en eut presque une crampe, et n'étouffa pas une grimace de douleur.

Le regard qu'elle avait arboré, ce sourire, cruel, comme celui de sa maîtresse, le rappela à la réalité. Elle parlait de masquer ses émotions, et il compris.

Une façade. Elle était passée de l'esclave à l'amante à la tortionnaire avant de revenir à l'esclave en un instant, sans la moindre difficulté. Elle ne montrait qu'une facade d'elle même, et en le griffant, lui avait rappellé qu'elle était comme toutes les autres. Qu'elle pouvait, si elle le désirait, le torturer et que rien ni personne ne pourrait le sauver.

Alors qu'elle jouait l'esclave, le vrai esclave la regardait les bras tendus et avec un regard horrifié sur un visage pourtant vide d'expression. La voix soumise qu'elle utilisait semblait presque le narguer, lui renvoyant une image déformée et rabaissante de lui même, alors qu'une réalité claire s'imposait à lui. Elle ne faisait que jouer avec lui. Les conseils qu'elle lui prodiguait, aussi sensés, aussi utiles qu'ils étaient, sonnaient comme un avertissement, qu'elle avait prononcé clairement, qui était qu'il n'avait aucune garantie que le visage qu'elle montrait était le vrai.

Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance. Il ne peut pas lui faire confiance.

Un frisson de terreur parcourut son corps de la plante des pieds à la pointe des cheveux. L'Renor, pour toute la dégénérée qu'elle était, avait pour elle le fait d'être franche et d'aller sans détour à ce qu'elle souhaitait ou voulait de lui. Il regardait Shyn, manifestement extrêmement inconfortable, encore. Il essuya rapidement une larme à l'oeil, avant de parler, doucement, s'inclinant respectueusement vers l'avant.

- Je merci vous conseils maîtresse Shyn'Tae. Je ferais meilleur de moi pour les appliquer. Mais j'ai une faveur à vous demander. Est-ce que je peux arrêter tout masque, quelques instants, ici ? S'il vous plaît ?

Elle hocha de la tête.

- Merci.

Il eut un sourire, un vrai, avant de pousser un soupir de soulagement. Il regarda le mur. En pierre, solide. Comme chez lui.

Depuis qu'il était arrivé ici, tout n'avait été que calcul. Calculer ce qu'il disait, comprendre le drow le mieux possible, anticiper les désirs -souvent contradictoires- des drows, devoir anticiper tout, subir à chaque erreur, toujours rester à sa place, silencieux. Des mois à être un outil, comme elle le disait, à ne pouvoir s'exprimer, sans devoir attirer l'attention. Ce n'était pas difficile. C'était exténuant. Une torture, pour lui qui pouvait courir à perdre haleine dans la nature, rire bien fort avec ses frères et soeur, goûter à l'air pur, au soleil, se lâcher comme tout garçon de son âge. Son équilibre physique et mental avait tourné autour de cette possibilité de s'exprimer, de se lâcher, afin de garder le calme olympien qui l'avait toujours caractérisé.

Et en lui montrant tous les masques qu'une jeune drow, même amicale, pouvait arborer, Shyn venait d'ajouter à la frustration, à la peur et à la tristesse de Grayle quelque chose de bien plus insidieux.

La paranoïa.

Il regarda le mur, aussi gris que son regard. Sa soeur n'apparu pas pour le calmer et le conseiller. Elle était... étrangement absente, depuis un petit moment.

Il inspira..

Il avait besoin de se lâcher.

De frapper quelqu'un. De sentir la chair se compresser, les os se briser, le sang couler, d'arracher la chair avec ses dents, d'enfoncer ses doigts dans les orbites, comme il l'avait fait avec son père. Mais hélas, il n'y avait pas d'humain... non pas de drow à proximité. Enfin, si, il y en avait une. Mais il n'avait pas envie de la frapper, car elle se comportait... bien avec lui. Et puis, il ne voulait pas attaquer une magicienne.

Son poing retentit contre le mur avec toute la force qu'il pouvait déployer.

A sa grande surprise, il y en avait beaucoup. La douleur explosa dans ses phalanges et le reste de ses bras, mais ce genre de douleur, il l'aimait. Il refrappa. Encore et encore et encore, de plus en plus fort, de ses deux poings, de rage et de haine, avant de pousser un hurlement inhumain. Il n'était pas fort, probablement étouffé par les murs de pierre, mais était incroyablement grave et guttural, sortant des tréfonds de son corps et de son âme torturés alors qu'il frappait comme seul quelqu'un ayant déjà tué un autre de ses mains sait le faire.

L'humain se lâcha complètement devant la drow, abandonna tout masque, toute prétention humaine, toute civilisation, frappant le mur de toute ses forces et poussant un hurlement primal. Le son mat des os et de la chair contre la pierre se répéta ainsi pendant une bonne demi-minute, du sang tâchant la pierre, dont des éclats avaient volés à l'impact des poings puissants de l'esclave.

Il reprit son souffle, avant de se redresser, inspirant et exprimant avec force. Ses yeux gris avaient repris des couleurs, son torse était brillant de sueur, presque fumant sous l'effort. La peau de ses mains avait été plus ou moins arrachée, et il saignait un petit peu. Il lécha son sang ferreux et chaud, en appréciant le goût et la texture. Energisant. Il se retourna et la regarda, ses pupilles dilatées, avant de joindre ses mains l'une contre l'autre, comme une prière.

- Merci beaucoup maîtresse Shyn'tae. Ca courir dans mon corps depuis longtemps. Esprit confus. Moi me sentir mieux.

Il la regarda de haut en bas. Son regard semblait plus... éveillé. Comme s'il n'avait été jusqu'ici qu'un simple observateur passif et distant des choses. Son âme étaient là, présente, consistante, rappelé en ce monde par la violence. Tout semblait plus clair pour lui.

Pouvait-il lui faire confiance ?

Il allait lui faire confiance.

- Moi pouvoir mettre vos conseils en pratique. Demander moi quoi vous vouler. Je pouvoir montrer la bonne facade.
Revenir en haut Aller en bas
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 271
Âge : 36
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitimeSam 15 Juin 2019 - 15:21



Est-ce que je peux arrêter tout masque, quelques instants, ici ? S'il vous plaît ?"

La magicienne supposait que oui, même si l'humain n'était pas très doué en matière de jeu d'acteur. Il ne risquait rien à être sincère avec elle, si c'est bien ainsi qu'il fallait interpréter sa question. Elle hocha donc la tête, sans quitter pour autant la posture qu'elle avait adoptée, et l'observa en silence. Allait-il la surprendre par une revelation inattendue? Allait-il l'impressionner? Ou bien serait-elle déçue?

Elle l'observa sourire, soupirer profondément, puis se tourner vers le mur. Ca c'était inattendu. Puis, il se produisit quelque chose qu'elle n'avait absolument pas anticipé.

L'humain se mit à frapper le mur de ses poings, comme s'il pouvait le vaincre en combat singulier. La technique n'était pas très subtile, et les yeux de la magicienne s'ouvrirent grand comme des soucoupes alors qu'il continuait à frapper sans relache. Ses oreilles s'abaissèrent craintivement, non pas qu'elle ait eu peur pour sa vie, mais parce qu'elle ne savait pas ce qu'elle venait de déclencher.

Devait-elle l'arrêter? Risquait-il de passer à la tête une fois ses doigts brisés? S'il se tuait tout seul, quelles seraient ses responsabilités? Les questions se bousculaient. Après mûre reflexion, elle choisit de le laisser faire, et se contenta d'attendre qu'il eut fini. Peut-être finalement était-il un adepte caché de Kiel. Ce jour là, la sombre était prête à tout accepter. Elle devait bien admettre qu'elle était curieuse de savoir dans quel état il allait se mettre.

Avec un peu de chance, elle n'aurait pas à le reconduire au temple de Kiran. Si elle devait le faire, les prêtres feraient certainement une drôle de tête.

Puis il eut terminé, et se retourna vers elle, les poings en sang, un peu de couleur sur le mur, en sueur. Bonne nouvelle, à en juger l'usage de ses mains, il ne devait pas être trop cassé. Par contre, il était probablement temps d'arrêter cette séance, avant qu'elle ne le conduise au suicide.

- Hmm… Si ca te permet de te sentir mieux, c'est très bien. Par contre, je propose qu'on en reste là. J'ai un cours à donner, je vais devoir partir… Avant que tu retournes auprès de ta maitresse: Nettoie les tâches que tu as laissé sur le mur."

Et sur ce, la daedhelle lui offrit un charmant sourire, et reprit sa lame pour s'en aller.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Cours particuliers [Grayle] Empty
MessageSujet: Re: Cours particuliers [Grayle]   Cours particuliers [Grayle] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Cours particuliers [Grayle]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Documents de Cours
» 1er cours de 3é année : L'introduction à la matière [Close]
» Planning des cours
» Un cours d'Initiation au Quidditch pour toutes les années ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda :: Profondeurs-
Sauter vers: