Partagez
 

 Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)

Aller en bas 
AuteurMessage
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  Empty
MessageSujet: Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)    Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  I_icon_minitimeVen 26 Avr 2019 - 1:47



Le Nid-Manoir de Viconia, 1er jour de la 1ere ennéande de Verimios 15 : XI
l'attaque du Nid.


De la poussière… Au loin, le glapissement de douleur de Varg, valeureux chien-ours. Le halètement sourd de Veldrin.  Lolri qui, telle une furie démoniaque, occis et repousse les morts-vivants avec les Phoenixs et l'elfe Cirince… Patience qui se tient derrière eux, arc au poing, carquois vide. D'ailleurs, elle devrait être avec son enfant. Zniee… Il devrait être en sûreté d'ailleurs. Shyn'Tae qui danse, fidèle à elle-même. Le tout bien coordonné. Ils se sont fait prendre par surprise, certes. Mais tout le monde s'en sort bien. Viconia soutient, contribue au moral des troupes en instillant le courage dans les morals…

C'est alors que les murs se mettent à trembler. Le sol à vibrer légèrement. Ca ne prend qu'un instant pour que la tante et la nièce n'échangent un regard avant de regarder le sol frémissant à leur pieds. Le plan de leur assaillants s'étale dans toute son horreur sous leur yeux effarés.

Les salauds…

Viconia est sereine, caresse son ventre rond, en relevant les yeux vers la dynamiste. La même idées traverse leur esprit. Elles n'auront pas le choix. Elles sont plus mûres, plus fortes, plus expérimentées, plus en contrôle. Si elles se plantent, tout le monde mourra. Si elles réussissent, au pire elles mourront, et les autres vivront.  

Shyn'Tae… Ne résiste pas

Souffle t'elle selon ces paroles qui ont été dites un siècle plus tôt. Elles se font face maintenant. Viconia s'accorde sur la musique de sa consoeur, faisant le tour d'un pas léger malgré sa grossesse. Souplement, tournant avec un abandon qu'elle n'avait pas lors de leur cours à l'Etude Noire. Puis, revenant vers elle, elle dégaine Meurtrière, élégante dague noire à la lame courbée, qui semble absorber la lumière ambiante. Elle fait écho à Eveil, qui semble refléter la lumière et la multiplier.

Personne ne sait ce qui s'est réellement passé voilà un siècle, lorsqu'elles ont flirtées avec les limites de leur Art et au delà, personne n'a jamais su. Viconia s'avance, étonnamment stable et ferme malgré son ventre rebondi et le sol vibrant d'une énergie de fort mauvaise augure. Limitée dans ses mouvements par La Flamme en elle, l'enchanteresse y puise plutôt une source de motivation supplémentaire pour réussir.

Et la voici, en train de danser, d'arpenter les partitions de Shyn'Tae comme jadis elle le fit. La mélodie a changée certe, est plus dynamique, mais sa consoeur lui facilite la tâche et, de toute façon, elles se connaissent si bien maintenant! C'est une drôle de chose de voir les deux jeunes drows danser ainsi au beau milieu  d'un édifice de plus en plus instable. Avec un art décuplée, la mage de l'esprit réarrange les notes avec un art affiné par un siècle d'expérience.

C'est un superbe spectacle en vérité. Leurs pieds s'élèvent, portées par la magie de la dynamiste, alors que le sol se fissure sous elles. La grande majorité de leur alliés est en sécurité sur un pan de sol stable, les deux arcanistes offrent un spectacles à couper le souffle. Œuvrant de concert, Viconia optimisant le potentiel de sa comparse, augmentant son calme et sa concentration dans cette situation critique, amplifiant sa confiance en soi et son calme. l'esprit de Shyn'Tae peut se faire plus clair, vif. Viconia donne tout ce qu'elle a,  au péril de sa propre vie. Parce que la vie des X'Ianxin est sa responsabilité. Elle peut la reprendre si elle le souhaite certes, mais il est de son devoir d'offrir la sienne et celle de son enfant si nécessaire pour la leur.

Son droit et son devoir. Et elle le fait à fond, comme tout ce qu'elle entreprend. Une contraction la prend sous l'effort demandé à son corp. Grimaçante, l'arcaniste prend ce surplus d'énergie et l'offre à Shyn'Tae pour lui offrir de la puissance supplémentaire. Viconia sait que sa Divine Comète se donne sans compter. Et elle n'en fera pas moins. Ils vivront tous ensemble ou mourront tous ensemble.  

Ignorant son corp, poussant la machine, Viconia continue le rituel.


Dernière édition par Viconia X'Ianxin le Jeu 2 Mai 2019 - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com
Shyn'tae Vaen're
Drow
Shyn'tae Vaen're

Nombre de messages : 394
Âge : 37
Date d'inscription : 10/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  297 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  Empty
MessageSujet: Re: Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)    Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  I_icon_minitimeDim 28 Avr 2019 - 22:34



une dizaine de minutes plus tôt, dans un lupanar des profondeurs

La main tient l'épée, tremblante, une trainée de sang sur l'avant bras. Ebène strié de rouge partout où le liquide s'est répandu. Sur la peau nue, sur sa tunique déchirée. . La sombre est haletante après l'effort. Autour d'elle, ses alliés, en guère Meilleur état. Lol'ri, Veldrin, des phoenix noirs, certains gravement blessés. Des cadavres aussi. Et à nouveau du sang, du sang sur le sol, sur les draps, sur les meubles. Enfin, l'odeur nauséabonde des corps morts vivants, parfaits soldats de leurs agresseurs.

Viconia n'était pas venue au rendez-vous que les comploteurs avaient arrangé entre elle et Shyn'tae. Contrairement à cette dernière, elle avait senti le piège, et y avait envoyé à la place ses hommes de confiance. Le plan des conspirateurs était solide. Il avait été préparé bien à l'avance, et sans le prompt renfort de la garde du triumvir, nul doute que les pertes auraient été bien plus dramatiques. Certains des mages, à l'origine de l'ambuscade, étaient parvenus à s'échapper. Ils préviendraient leur maitres.

Aucune chance qu'ils en restent là. Ils avaient déjà bien trop investis. Sans avoir besoin d'échanger un mot, les noirelfes s'élancèrent vers le manoir de Viconia.

Une petite foule de passants, curieuse, s'était rassemblé devant le théâtre de l'ambuscade. Les sombres amaient assister au malheur de leur congénères et échanger les derniers ragots. Nul doute que des informateurs de la Doth'ka et du clergé de Tesso s'y trouvaient également. Aucune importance, ils s'écartèrent promptement pour laisser passer la troupe pressée aux lames ensanglantées. Il fallait dire qu'ils n'avaient pas l'air commodes.

***
Lorsqu'ils avaient déboulé dans le manoir, c'était pour découvrir un mort vivant, redoutable créature de l'immatériel, se repaitre des gardes de l'entrée. Sans nul Maitre en vue pour la contrôler, la chose n'existait que par sa haine de toute chose qui vivait. Elle n'était pas leur priorité et quelques guerriers avaient été laissé en arrière alors que Veldrin, Lol'ri et Shyn'tae s'étaient lancé dans une exploration éperdue de la demeure à la recherche de sa Maitresse.

***

Ils s'étaient finalement retrouvés, assiégés dans un salon dévasté. Imperturbables, insensibles à leurs blessures, les morts ne leur laissaient aucun répit. Shyn'tae et Viconia dansaient, l'une tranchant les chairs des créatures nécromantiques sous l'effet de sa puissance arcanique, l'autre insufflant espoir et certitude dans l'esprit des résistants. Patience faisait pleuvoir ses traits avec precision. Cirincé, Lol'ri et Veldrin les retenait avec courage et efficacité.

Ils étaient blessés, usés, mais c'était un combat qu'ils gagneraient probablement: Il suffisait de tenir jusqu'à ce que les renforts parviennent à les rejoindre. Pourquoi les Maitres de l'étude noir s'étaient-ils donc donné cette peine alors?

Et c'est alors que le sol sous leurs pieds s'était mis à vaciller, que les fissures étaient apparus au plafond: Les murs porteurs du bâtiment s'apprêtaient à céder, sapés avec talent par la magie géomantique en une apothéose mortelle et imparable. Les morts n'étaient pas là pour les tuer. Juste pour les regrouper comme des bêtes conduites à l'abattoir.

Salauds pensa Viconia. Habile s'enthousiasma Shyn'tae. La dynamiste changeait déjà ses sortilèges. Oubliés étaient les morts. Elle percevait si bien les motifs que dessinaient le manoir, ses mouvements, ceux de ses occupants. Ces derniers étaient sans importance. Restait tant de masse, d'inertie. Leurs ennemis avaient seulement fait jouer la gravité contre eux. C'était une force inéluctable, et la magicienne savait qu'elle ne pourrait retenir la masse de pierre qui allait les ensevelir dans tout au plus une vingtaine de secondes. Mais... Ne pourrait-elle pas seulement orienter cette chute? Leur offrir ainsi une chance de survie? La puissance et la précision necessaire à cette tâche la fit frémir. En était-elle vraiment capable? Mais quel autre choix avait-elle hormis essayer?

Shyn'tae… Ne résiste pas

La voix de la mage de l'esprit avait résonné alors qu'elle dansait déjà le nouveau sort. Et la petite drow sut immédiatement ce que cela signifiait. L'excitation la parcourut en même temps que la crainte, et elle sentit la présence de Viconia aux portes de son esprit. Ne pas resister. Comme se retenir de fermer les yeux en remarquant une forme s'en approcher. C'était un reflexe naturel... et salvateur. La drow l'avait déjà fait. Elle avait détesté cela. Elle avait adoré cela.

Les motifs s'altérèrent un peu plus, les mouvements ultérieurs inéluctables.

La magicienne n'avait pas vraiment de choix... Une part d'elle se souvint de l'autre fois où elles avaient fait la même chose. Plus jeunes, moins puissante. C'était... pour le moins dangereux. Elle ouvrit grand les portes. Viconia s'y engouffra aussitôt avec une expertise qu'elle n'avait pas toutes ces années auparavant.

L'esprit de la magicienne se cabra face à l'intrusion choquante. Elle fit de son mieux pour se calmer, pour faire confiance en la jeune triumvir et rester concentrer sur le sortilège qu'elle dessinait. Viconia répondit aux questions à la place de l'arcaniste. Avait-elle la maitrise necessaire? Oui. En avait-elle la puissance? Assurément.

Peu à peu, plus rien d'autre n'exista que le sort, Plus rien hormis le torrent de puissance duquel elle tirait. Plus rien hormis les motifs, le présent et ses conséquences. Le jeu des forces sur la pierre, son poids, ses fractures. Le sort s'amplifia, la daedhelle se couvrit de sueur, son cœur battant à tout rompre. Elle ne s'en aperçut pas. Eveil ploya sous les forces mises en oeuvre autour d'eux. Elle n'y préta pas garde.

Le sol autour du groupe se rompit, un mur s'effondra, le plafond glissa, une poutre de pierre propulsa un non mort au travers de la piece alors que le manoir agonisait. Ne pas retenir la pierre, mais la laisser couler autour d'eux. Qu'elle déchaine autour d'eux sa fureur mais ignore leur ilot de calme.

Autour d'eux, l'enfer se déchaina, des fragments de bois, de pierre tourbillonnaient, soulevés par les imperfections du sortilège. Autour d'eux, le bâtiment s'effondra comme un chateau de carte, les propulsant dans un nuage de poussières et de débris.

Lorsqu'il retomba, tous durent bien convenir qu'un miracle venait d'avoir lieu. Au milieu des ruines, épargné de la destruction, gisait tel un radeau un morceau de plancher au dessus duquel s'arque boutait encore un pan de mur. Et sur ce plancher, les survivants, blessés.

La magicienne s'effondra.

Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 159
Âge : 36
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  648 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  Empty
MessageSujet: Re: Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)    Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  I_icon_minitimeMer 1 Mai 2019 - 12:44



Dans les profondeurs, il y a une ville dans la ville, avec ses belles demeures, ses Hauts Temples et ses commerces.
Dans les profondeurs, les eldéens sont aisés, raffinés et méritants. Ils restent des puisards, certes, mais avec un vernis d'éducation.
Dans les profondeurs, il fait bon vivre même, la criminalité est inférieure à la moyenne.

Aujourd'hui, dans les profondeurs, le sujet de conversation était tout trouvé.
Aujourd'hui, dans les profondeurs, se déroula un crime. Sauvage. Sanglant.
Aujourd'hui, dans les profondeurs, il y eu plus de morts que dans une ennéade. Et trop de morts vivant.

Prévenu par des passants bien intentionnés, un petit groupe de prêtres et de novices de Kiran se dirigèrent au petit trot vers le lupanars. Tantôt en file pour serpenter entre les badauds ignorants qui occupait les voies, tantôt bien paquer pour ne perdre personne. Ils évoquaient une grappe de raisins dans leur robe bleue et noire. Chacun portait une sacoche en bandoulière pour les premiers soins. Peu d'échange. Plus tard.
Ils ne virent pas tout de suite la porte. Les curieux s'y agglutinaient pour voir de leurs propres yeux le carnage, se gênant mutuellement l'entrée. Lors du prochain repas, ils pourront clamer à qui voulait l'entendre : "J'y étais, moi, Monsieur !" ou "Je l'ai vu pour de vrai !". Mais ils tairont surement les coups sur les épaules ou dans le ventre qu'un prêtre trop peu diplomate leur affligea pour se frayer un chemin.
Et parmi eux se trouvait Na'ri Yisfi.

Dernière à rentrer la prêtresse tentait de réprimer ses tremblements. Ses compagnons formaient des tâches bleues sur un fond rouge.

- Prêtresse Yisfi ! Le novice tentait d'entrer en communication avec elle. Mais c'était les tâches noires qui la bloquaient. Elle connaissait ces uniformes. Se reprenant, elle se regarda enfin vers un blessé. Les blessures n'étaient pas belles. Les morts vivants n'en faisaient jamais de belles et elles s'infectaient très vite.
- Prêtresse ? Le novice ne comprenait pas que son enseignante d'habitude si prompte restait sur le seuil. Maintenant c'était un témoignage qui l'attira. Les gardes n'étaient pas seuls : il y avait aussi une mage avec un bras tout étrange, une autre dont le visage était tatoué et… Na'ri n'écouta pas plus. Elle quitta les lieux.
- NA'RI YISFI ! Trop tard, elle était déjà partie.

C'est qu'une medecin militaire, ça pouvait tenir le rythme.
Une foulée après l'autre, elle se rapprochait du manoir de la Triumvir.
Une foulée après l'autre, elle cherchait à calmer son angoisse.
Une foulée… Mais pourquoi y avait il autant de gens dans la rue !
Un pas, un tremblement. Un tremblement ? Oui… un tremblement. Le sol sous ses pieds avait tremblé. Elle en était certaine.

Un tremblement. Dans. Un volcan.
Ce n'était plus de l'angoisse mais de la peur.
La peur lui donnait des ailes.
La peur la guidait dans ce nouveau labyrinthe mouvant que représentait les passants.

Un pied devant l'autre et le chemin faisant.
Un pied devant l'autre et un bruit fracassant.
Un pied devant l'autre… et puis plus rien.

Plus rien.
Plus de tremblement.
Plus de bruit.
Plus de visibilité.
Plus de Nid.
Plus de chemin à parcourir.

Face à ce qui avait était quelque minutes plus tôt un manoir, la sombre était interdite. Maintenant ses espoirs résidaient dans les décombres que laissaient entrevoir ça et là, le nuage de poussière.

Bousculée par l'arrivée soudaine de Math'urain, son novice, Na'ri émergea de l'horreur.

- Attentat… articula t'elle. Il faut… chercher des gens pour sécuriser le lieu, chercher les survivants, chercher plus de secours, prévenir les Triumvirs, les prêtres de Tesso… Il faut se mettre au travail ! Aller !
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  Empty
MessageSujet: Re: Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)    Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  I_icon_minitimeDim 5 Mai 2019 - 0:17



De la poussière… Un liquide chaud entre les cuisses de Viconia. Elle s'est arrêté de danser, le ventre dur comme une barre de fer. Un éclat de pierre lui a lacéré le ventre, heurté la joue. Elle n'est plus d'ébène, elle est grise… Il n'y a plus de neige, il y a du gris…

Viconia tousse. Essaye d'avancer mais une contraction l'en empêche. Elle tombe plutôt sur les genoux. Dans la poussière ambiante, la triumvir ne respire pas bien. Shyn'Tae a réussit à les faire redescendre sur su plancher ferme… Un caillou lui écorche la main tandis que son ventre se tord.

Constat, ce n'est pas normal. Gémissant, Viconia tousse… Essaye d'appeler les siens. Mais aucune réponse. Peut-être Lolri, Shyn, Veldrin, Patience, Mazsaer… Varg… Peu importe, pourvu qu'ils lui répondent. Le bruit de la chute l'a assourdie, elle n'entend rien, strictement rien. La panique commence à monter en la jeune drow.

Il n'y a plus personne… Son ouïe malmenée ne lui laisse plus rien percevoir. Viconia s'avance, laissant une trainée derrière elle. Une autre contraction la prend de court, attirant un gémissement que l'arcaniste n'entend pas plus. Ce silence est angoissant. elle a failli? Ils sont tous morts? Pour elle. C'est inacceptable. Inconcevable.

La panique l'enserre… La serre… Elle avance, gémissante de plus en plus hystériquement, jusqu'à ce qu'une de ses mains ne rencontrent le vide. Viconia tousse violemment, ce qui amène une autre contraction. Ses jupes sont mouillées. Des larmes coulent le long de ses joues. Tandis qu'elle se force à faire demi tour. Et elle les rappelle la voix rauque. Paniquée. Non pas pour elle, mais pour eux, ces Flammes qui sont sous sa responsabilité.

Shyn? Veldryn? Ala? Lolri? Patience? Cirince? Wag?

Un cri de douleur vite réprimé par une quinte de toux se fait entendre.

Ce que la poussière cache c'est que ses jupes noires se retrouvent imbibées de sang. Elle cherche Viconia, elle cherche. La gorge en feu, paniquée… Jusqu'à ce qu'elle finisse par trouver une main , elle ne sait pas trop de qui. Finalement c'est bien celle de sa tante… Que Viconia tire à elle d'un geste désespéré. Une contraction, plus forte lui arrache un véritable cri. Sans force, la triumvir s'effondre.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 512
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  Empty
MessageSujet: Re: Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)    Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  I_icon_minitimeLun 6 Mai 2019 - 10:37

Une quinte de toux… Suivi d’une autre par une voix plus grave. Et le petit groupe éparpillé se remit peu à peu en mouvement. Les goules ne bougeaient plus mais d’autres corps se levaient les uns après les autres. Une masse plus imposante restait à terre. Penchée au-dessus de la jeune rousse, le phoenix l’appelait sans parvenir à obtenir une réponse.

-Patience. Patience, réveille-toi.

Les humains étaient plus fragiles que les sombres aussi, même si elle n’avait pas été touchée directement par la chute de pierres, elle n’en avait pas été moins ébranlée pour autant. L’esclave s’anima enfin, toussant à son tour. Sentant une main se poser sur son épaule, elle ouvrit les yeux et découvrit le garde penché sur elle. A sa position et sa proximité, elle réalisa soudain qu’il l’avait protégée de son corps pendant l’éboulement et ne cacha pas sa surprise.

-Ca va ?

Patience hocha rapidement la tête et commença à se redresser. Le phoenix l’imita, non sans une grimace et la rousse se remémora aussitôt la pierre qui avait manqué l’écraser juste avant qu’il ne lui saute dessus. Dès qu’elle le put, elle regarda son dos. La poussière rendait gris les vêtements noirs du drow et elle n’eut aucun mal à distinguer sa blessure. En faisant rempart de son corps, il avait reçu le projectile sur le dos. Son armure l’avait préservé d’une blessure plus grave. Une blessure qui aurait sans doute tué la jeune femme…

-Pourquoi tu as fais ça ? Demanda-t-elle alors qu’elle posait par réflexe une main sur l’entaille pour réduire le saignement.

Le phoenix rit douloureusement. Elle n’avait toujours pas compris…

-A L’AIDE !!!

L’éboulement avait probablement attiré l’attention mais personne ne saurait qu’ils étaient en vie s’il ne se manifestait pas. Le sort de Shyntae avait repoussé les gravats tout autour d’eux, formant une cuve qui les rendait invisible aux yeux extérieurs.
Le phoenix arrêta Patience aussitôt, prenant soudainement son poignet pour retirer sa main de sa blessure.

-Je m’en sortirais. Toi, trouve Viconia.

Il posa sur elle un regard si sérieux qu’il en était presque sévère. Cela sonnait plus comme une consigne d’un ordre… Elle était l’une des rares à être quasiment indemne, c’était la plus indiquée pour le faire. Elle finit par hocher la tête en guise d’accord mais, avant de se lever, elle posa une main sur son bras.

-Merci.

Le sombre se contenta d’incliner la tête en guise de réponse puis elle se leva, partant dans la direction où elle avait vu la Triumvir pour la dernière fois. Elle n’était pas tout à côté et quelques masses de gravats bloquaient son passage. Elle passa son arc autour d’elle pour libérer ses mains et en escalada quelques uns. Au prix d’un certain effort, elle parvint à retrouver l’emplacement de Viconia au moment de sa chute et y trouva du sang. La piste était fraîche et elle n’avait plus qu’à la suivre… Déboussolée, la personne était partie dans la mauvaise direction. L’archère appela, sans obtenir de réponse les premières minutes. Puis, elle prêta l’oreille car elle crut entendre un appel. Il y avait un survivant dans cette zone.
Pressant le pas, Patience n’eut aucun mal à suivre la fin de la piste. La personne ralentissait et il y avait de plus en plus de sang. Enfin, elle aperçut une silhouette qui avançait péniblement dans les décombres.

-Viconia !

La jeune femme se précipita vers elle, posa une main sur son épaule pour attirer son attention car elle ne semblait pas l’entendre. Se mettant face à elle, elle découvrit son état et ne manqua pas de remarquer la blessure sur son ventre. La sombre se tordit soudainement de douleur et Patience posa aussitôt la main sur son abdomen. Il était dur comme de la pierre… Elle avait une contraction.

-Non, pas maintenant… Lâcha-t-elle pour elle-même avant de crier. PAR ICI, J’AI BESOIN D’AIDE !!
Revenir en haut Aller en bas
Na'ri Yisfi
Drow
Na'ri Yisfi

Nombre de messages : 159
Âge : 36
Date d'inscription : 26/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  648 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  Empty
MessageSujet: Re: Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)    Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  I_icon_minitimeLun 20 Mai 2019 - 12:42




- A L'AIDE !!!

Les deux soignants prirent une seconde d'incrédulité pour se regarder. Il y avait donc des survivants. Comme mû par une seul volonté, ils entrèrent enfin dans la propriété.

Les gravats étaient en nombres. Ce n'était pas forcément évident d'évoluer sur les pierres amoncelées : certaines étaient branlantes. Il ne fallait pas qu'elles tombent sur quelqu'un ou d'être blessé avant d'avoir trouvé les habitants de la demeure. Alors, tout deux avançait prudemment, s'aidant de leur main, testant à chaque pas l'équilibre et en soudant le moindre creux. Ils n'étaient plus au Puy, ils étaient ailleurs, perdus dans un univers parallèle de gris, de poussières et d'attente. Le silence était revenu. Lourd et angoissant.

- PAR ICI, J'AI BESOIN D'AIDE !!
- PATIENCE !

L'appel les guida, l'humaine était plus sur leur gauche.

- ON ARRIVE ! Le novice s'élança aussi vite sur le terrain le plus à la suite de sa formatrice.

Quelque temps plus tard, la prêtresse ne su dire combien tant l'environnement et le stress jouaient sur ses perceptions, elle pu découvrir la scène. La triumvir X'Ianxin était sur le dos, tenant dans une main la mage Vaen're et Patience dans l'autre.
Au sol, les poussières étaient plus foncées.

- Que c'est il passé ? La servante de Kiran était aux côtés de Shyn'tae et lui chercha le pouls, tandis que Math'urain était avec Viconia.

- Prêtresse ? Je ne sais pas faire… il faut la Mère. C'était la première fois que Na'ri voyait le flegmatique novice décontenancé par la situation. Il manquait d'expérience sur le terrain.
- Je prends le relais. Les soigneurs échangèrent de place tandis que la Triumvir grimaçait de douleur. Et toi Patience ? Ça va ? Est-ce que tu pourras m'aider ? Les yeux rouges s'embrumèrent un instant. Et ton petit ?

Un râle de la gestante les ramenèrent à l'instant présent. Sous les jupes, sous la poussière, une plaie, une déchirure le long du ventre... A chaque contraction, un liquide écarlate suinte, tracant des sillons sombres sur la peau recouverte d epoussière. Viconia ouvre les yeux, mais ne croit pas ce qu'elle voit. Na'Ri, Patience, Math'Urain... Elle els voit, mais la jeune drow ne les entend pas.

Une barre de douleur lui ceint le ventre, l'arcaniste gémit pitoyablement. Elle a donné tout ce qu'elle avait pour sauver le plus de gens possible. Elle a échoué. Il ne reste plus que les illusions, les hallucinations de tout ces gens. Que Teiweon vienne la chercher et l'emmène dans les pleiks.

Une autre contraction arrive. Mais cette fois, la poche ammiotique se rompt... Pas entre les jambes... Le liquide s'écoule par le ventre, par la plaie causée par l'impact du rocher. La poussière s'assombrit sous la sueur de la drow.  Viconia a l'impression littéralement d'une lame chauffée à blanc s'enfoncant en elle, allant chercher la flamme de son enfant.

Elle hurle de douleur. Il n'y a plus ni dieux, ni paradis.... Que la douleur, ses hallucinations, sa surdité.... Et son bébé à naitre.

La medecin soulève les jupes pour voir ce qui se passe entre les cuisses. Sec. Et c'est avec horreur qu'elle vit le liquide s'échapper de la plaie. 
- Oups... Math'urain, voit ce que tu peux faire pour calmer la douleur de la mère. Que de la mère. Dans calmer, il y a juste atténuer, pas forcément supprimer.   Le novice abandonne la mage endormie et caresse la soie délicate de la peau de la belle sombre. Son sort prendra du temps à se mettre en place. Si tant est qu'il y arrive...
Na'ri a envie d'hurler "Du linge propre et de l'eau chaude !" mais elle sait que cette demande est trop surréaliste au milieu des ruines. Alors elle se tourne vers l'humaine et lui demande. 
- As tu un couteau ou une lame ? Il faut faire sortir l'enfant par la plaie... C'est un avantage des combattants, ils ont toujours sur eu un truc aiguisé. Mais aujourd'hui, c'est des civils... enfin presque. Et une gourde par le plus grand des hasard ? C'est improbable mais au moins, elle a demandé. 

En attendant une réponse de la courageuse rousse, la pretresse se dévêtit. Viconia n'aime pas les robes de Kiran, informes au tissus grossier, et pourtant elles ont ce côté pratique d'être réduite en chiffon à l'occasion. C'est dans la partie intérieure du dos que la soignant choisit son morceau pour nettoyer le ventre trop dur.
Elle tente de garder le reste de la tenue aussi loin que possible de la poussière ambiante en le posant sur la future mère. Mais peine perdue. Le tissus mis en boule roule et tombe.

Pour la première fois, Na'ri expose son passé militaire à Patience. Sous le mouvements, cicatrices et tatouages commémoratifs roulent et s'entrechoquent.

Revenir en haut Aller en bas
Sauveur Hadjaoui
Humain
Sauveur Hadjaoui

Nombre de messages : 512
Âge : 32
Date d'inscription : 13/09/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 27 ans (né en 989:X)
Niveau Magique : Non-Initié.
Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  Empty
MessageSujet: Re: Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)    Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  I_icon_minitimeDim 26 Mai 2019 - 19:28

Alors qu'elle avait déjà commencé à appeler à l'aide, Patience remarqua seulement la présence de Shyntae. Au moins, tout le monde était retrouvé... Il ne restait plus qu'à s'évertuer à les sauver, ce qui n'était pas gagné d'avance. Entendant une voix lui répondre, la jeune femme redoubla d'efforts pour guider les secours jusqu'à elle. Elle avait reconnu la voix de Na'ri et savait qu'elle n'avait rien à craindre d'elle. Elles avaient développé une forme d'amitié au cours des soins pour effacer les cicatrices que recouvraient son corps puis durant sa grossesse. Elle fut même soulager de la voir arriver, même si cela ne signifiait pas que c'était gagné.

A la question de la prêtresse, elle lui répondit bien vite afin de lui libérer l'esprit et qu'elle se concentre sur les deux sombres.

-Je vais bien. Un phoenix m'a protégée pendant l'effondrement. Il était amoché quand je l'ai quitté mais il s'en sortira. J'ai laissé Sincère à Maszaer quand tout a commencé. Ils étaient en sûreté.

A peine avait-elle fini qu'une nouvelle contraction provoqua un râle chez Viconia. Baissant son regard, elle reconnaissait en elle tous les signes de ce qu'elle avait traversé un mois plus tôt. Le travail était en cours et même quelqu'un d'inexpérimenté savait que les choses ne se passaient pas correctement. A la demande de Na'ri, Patience sortit la dague qui pendait à sa ceinture et la lui tendit. Faire sortir un bébé autrement que par voie basse était une possibilité qu'elle avait déjà abordé avec elle lorsqu'elle attendait son fils. Fort heureusement pour elle, Sincère était né le plus simplement du monde et ses craintes n'avaient pas eu à se réaliser. La seconde requête en revanche lui sembla plus étrange.

-Une gourde, tu es sérieuse ?...

Mais elle l'était... Patience regarda autour d'elle. Sans les murs et les plafond pour la guider, elle était un peu perdue... Qui ne le serait pas à sa place ? Il n'y avait plus rien à reconnaître puisqu'il n'y avait plus rien du tout. Cependant, vers le fond, il lui sembla voir une escalier qui descendait vers la cave. Elle trouverait peut-être ce qu'il lui fallait par là.

-Je reviens.

Elle s'élança vers les marches et descendit à la faveur des cristaux phosphorescents qui étaient encore en place ou tombé sur le sol. Elle déboucha dans une pièce éclairée de la même manière et parcourut les étagères. Elle trouva des chiffons propres et, à défaut d'eau, de l'alcool. Elle prit deux bouteilles, vérifiant au passage ce que c'était pas de cette fameuse boisson que seuls les drows parvenaient à ingurgiter. Il ne s'agissait pas de faire faire un coma éthylique au bébé... Puis elle revint sur ses pas et rapporta le tout à Na'ri. Dépliant un linge propre, son regard passa sur le corps en partie dénudé de la prêtresse et ne peut s'empêcher de s'y arrêter une seconde. Sans doute pas assez pour que la sombre le remarque mais suffisamment pour comprendre qu'elle n'était visiblement pas la seule des deux à avoir été marquée par son passé...
Revenir en haut Aller en bas
Viconia X'Ianxin
Drow
Viconia X'Ianxin

Nombre de messages : 417
Âge : 40
Date d'inscription : 09/12/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  250 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  Empty
MessageSujet: Re: Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)    Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  I_icon_minitimeDim 26 Mai 2019 - 20:27

De l'alcool... Sans le savoir, Patience a sûrement sauvé la vie.... L'alcool, ce support à toute désinfection. Le front en sueur, Viconia n'entend rien... Elle voit les gens s'affairer autour d'elle, hallucinations...  

Une prière à Kiel, maitresse des souffrances traverse ses lèvres. Elle ne s'entend même pas parler. Son souffle est court, erratique. Le bébé, dans son ventre, rue et donne des coups de pied, la dévorant de l'intérieur pour sortir. Pour vivre...  
 
Ol zhah Kiel Vashtu
Par la volonté de Kiel


Usstan orn zah'har l'draeval ol orn inbal ulu
Je souffrirai le temps qu'il faudra
 
Il y a du liquide sur son abdomen durcit. Elle sent la brulûre de l'alcool sur sa plaie.  
 
 Usstan tlun naut stre d'ilta... Usstan tlun naut stre d'l'aphyon, nind ph'abbilen.  
Je ne crains pas la souffrance, je ne crains pas la mort.  

La lame de Na'Ri entame la chair... Viconia gémit, s'interrompt. Ferme les yeux en essayant de se calmer.  

P'wal dal ussta jiv'undus, l'chath orn tlu sreen'aur. Whol l'Elda.
Parce que dans ma douleur, La Flamme sera préservée, pour l'Eda Vengeur

Une contraction termine le travail de la médecin, finissant de déchirer les chairs, les muscles... Tout est exposé aux yeux horrifiés Une déchirure vilaine, en diagonale exposant la matrice dans laquelle baigne le bébé. Du nombril à l'os de la hanche.  

Viconia ne hurle pas. Les pupilles dilatées, elle murmure en boucle la prière, d'une voix de plus en plus faible au fur et à mesure qu'on extirpe son fils de son ventre... Elle ne l'entend pas crier, Enfant né de la plus pure Destruction, au propre comme au figuré. Elle y voit un présage. Le dernier... Il est le dernier de sa lignée... Elle voit comment il est grand, comment il semble fort.  

Mais elle hallucine sûrement. Les prunelles d'émeraudes s'éteignent, se ternissent tandis que la triumvir s'affaisse sur elle-même, semble se rétrécir, se racornir, se dessécher maintenant que son précieux fardeau lui est arraché de la matrice. Se donnant le droit maintenant de succomber à l'Epreuve.  Elle ne craint pas la Mort... Elthiriel veut dire celle qui danse avec les morts.. Elle ne craint plus la douleur, parce que elle ne l'a jamais craint. La couverture de Kiel vient de tomber sur sa conscience. Le Baiser réconfortant de la déesse sur son front. Le toucher expert de Na'Ri qui finit de lui arracher l'enfant.  

Viconia n'entend pas la magie qui inonde son corp renvoyant le plus de sang possible dans les vaisseaux... ... Elle n'entend pas son enfant pleurer. Elle n'entend pas la voix apaisante de Na'Ri, de Math'urain, celle plus anxieuse de Patience. Viconia tient encore la main de Shyn'Tae, pourquoi ils ne s'occupent ils pas d'elle à la place? Les jolis yeux se ternissent et se ferment sous l'Etreinte de Kiel.  

Puis, il n'y a plus que le néant.  
Revenir en haut Aller en bas
http://www.sandrachapdelaine.com
Contenu sponsorisé




Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  Empty
MessageSujet: Re: Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)    Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)  I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Au commencement, la fin (Shyn, Na'Ri, Patience, Cirince)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: TERRES DE L'EST :: Cité d'Elda :: Profondeurs-
Sauter vers: