AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Onora Valern

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Onora Valern
Humain
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 36
Date d'inscription : 04/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Onora Valern   Ven 4 Avr 2008 - 20:15

Nom : Valern

Prénom : Onora

Âge : 26 ans

Sexe : Féminin

Race :
Humaine

Particularité : Onora est une amazone.

Alignement : Neutre bon

Métier : Guerrière

Classe d'Arme : Corps à corps

Équipement : Une lourde épée à deux mains.

Description physique : Onora n’est pas du tout l’idée qu’on pourrait se faire d’une femme. Fille de guerrière, elle fut élevée dans l’art de se battre. Pendant toute son enfance elle subit des entraînements intensifs, destinés à renforcer son corps et à faire d’elle une guerrière chevronnée. Petite ( 1m60), elle a un physique qui ne convient pas à une femme, du moins une femme normale dirons-nous. Ses bras sont musclés, du à l’entraînement et à la pratique des armes, des jambes athlétiques, et des abdominaux prononcés. Elle n’a pas une poitrine exceptionnelle, ayant été comprimée afin d’empêcher son expansion. Cela lui évita ainsi d’avoir à se couper le sein droit. En effet, il était impossible pour les amazones de tirer à l’arc, aussi, se coupaient-elles le sein, afin de pouvoir tirer sans être gênée. Mais cette tradition jugée un peu trop extrême et barbare, commença à disparaitre, remplacée plutôt par une méthode de compression afin d’empêcher leur poitrine de les gêner au combat. Même les membres de la famille royale usent de cette méthode. Si vous aimez les femmes aux formes généreuses, oubliez, vous ne trouvez pas ça chez les amazones.
Son visage est l’opposé de son corps, si bien que l’on se demande s’il appartient bien à la même personne. Doux et avenant, il est plaisant à regarder, avec ses traits son fins et délicats. Une vraie beauté. On pourrait en oublier son corps, si ses yeux ne reflétaient le fond de son cœur et rappelait qui elle était. Vifs et perçants, ils font froid dans le dos. Ayant vécu à la dure, elle ne reflète rien dans son regard que souffrance et détermination. Si vous êtes un homme, son regard sera dur et glacial, montrant tout le mépris qu’elle a pour votre sexe. Si vous êtes une femme, il se fera plus conciliant, ou méprisant, suivant ce que vous êtes, ou votre attitude envers les hommes.

Ses cheveux sont longs et noirs, noués en une tresse derrière son dos. Pourquoi des cheveux longs me direz-vous ? Ca doit gêner pour se battre. Parce que c’est la tradition. En effet, les amazones ont toutes les cheveux longs. Elles ne veulent pas avoir à ressembler aux hommes. Ce serait trop dégradant.
Ses mains sont calleuses, conséquence de la pratique répétée de l’épée.

Vous savez à quoi vous en tenir au point de vue de son physique. Une armoire à glace dotée d’un visage féminin, et au regard implacable.

Pour sa tenue vestimentaire, elle change souvent, mais en général elle porte une chemise et un pantalon en dessous de son armure.

Description mentale : Onora préfère les femmes. Les hommes ne sont bons qu’à être des reproducteurs pour elle. Elle les hait et les méprise à un point que vous ne pouvez appréhender. Si jamais un homme a le malheur de vouloir la séduire, il peut s’estimer heureux s’il survit et si ce qui fait de lui un homme se trouve encore à sa place. Messieurs, vous voici avertis.

Onora ne connait que la guerre. Après des années d’entraînements, elle fut intégrée à l’armée amazone, chargée de défendre leur village contre les incursions des Drows. Bien que ces derniers les laissent généralement tranquilles, certains viennent les affronter dans le but de s’amuser avec elles. Aussi, leur haine envers les Drows est-elle aussi grande que leur aversion pour les hommes. Et Onora n’y fait pas exception. Dès qu’elle a l’occasion de tuer du Drow, elle le fait. La guerre et protéger ses sœurs (les amazones s’appellent sœurs entre elles) sont sa raison de vivre.

Dire qu’elle aime ça serait trop fort. Elle le fait parce que c’est nécessaire et donnerait sa vie sur le champ de bataille pour ses sœurs. Mais elle aspire aussi à la paix. Se faire constamment attaquer, être tout le temps sur le qui-vive, au bout d’un moment on finit par ne plus le supporter. Et Onora ne le supporte plus. Elle a beau ne savoir rien faire d’autre que la guerre, elle rêve d’une autre vie, où elle pourrait se reposer, pouvoir vivre comme elle l’entend. Elle n’est pas heureuse, mais elle n’a pas le choix. Comme la plupart de ses sœurs.

Elle pourrait devenir mère si elle le voulait. Elle est en âge pour cela, mais elle s’y refuse. Elle sait que c’est nécessaire pour que leur peuple survive, mais l’idée de donner à un homme la répugne. Jusqu’ici aucun homme ne la touchée, et aucun ne le fera, elle se l’est jurée.
Revenir en haut Aller en bas
Onora Valern
Humain
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 36
Date d'inscription : 04/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Ven 4 Avr 2008 - 20:17

Histoire : Avant de vous parler d’Onora, il faut que je vous parle des amazones et de leur histoire.

Il y a de cela des siècles, avant que les Sombres n’émigrent vers le Puy d’Elda, plusieurs jeunes femmes furent trompées et trahies par les hommes. En effet, ces jeunes femmes avaient entendues dire que l’on cherchait des serveuses dans une auberge, mais malheureusement pour elles, ce n’était pas vrai. C’était un piège pour les attirer dans les filets de proxénètes. Capturées, elles furent obligées de se donner à des hommes sous peine de mourir dans d’atroces tortures. Pour les dissuader de se rebeller, une des femmes capturées fut victime de tortures et de viols sous leurs yeux avant d’être sauvagement assassinée. Cette technique d’intimidation marcha. Du moins pendant un temps.

Deux ans plus tard, l’une des femmes tomba enceinte. Révoltés, leurs geôliers la battirent à mort. C’en fut trop. Les jeunes femmes se révoltèrent et tuèrent leurs tortionnaires sous le coup de la rage. Une fois morts, elles s’enfuirent, loin de cet enfer, et loin des hommes. Elles s’enfoncèrent dans un endroit où les hommes ne pourraient plus jamais les retrouver, loin de leur influence : les Terres Stériles.

Les premiers temps furent durs, très durs. Rien de poussait là-bas, dans ce désert aride. Elles décidèrent de s’établir donc de s’établir près du delta de la rivière qui rejoignait la mer Olienne. Là, les terres étaient cultivables, et plus propices pour s’installer. Elles construisirent tant bien que mal des petites huttes et commencèrent à vivre tranquillement là-bas. Les liens que les femmes avaient tissés étaient plus forts que jamais. Elles ne se considéraient plus comme des amis, ou des compagnes d’infortunes, mais comme des sœurs, s’entraidant les unes les autres. Elles étaient plus proches les unes des autres que de personne.

Mais bientôt, un problème survint. Le ventre de certaines d’entre elles commençait à s’arrondir. Si les femmes accouchaient dans cet environnement hostile, sans aide, elles ne survivraient pas. A l’approche de la délivrance, les jeunes femmes décidèrent de retourner dans le monde des hommes. Là, elles trouvèrent des sages-femmes acceptant de bien vouloir les aider à accoucher. Lorsque les « sœurs » apprirent la naissance de garçons, leur dégoût était tel qu’elles décidèrent des les abandonner, et demandèrent aux sages-femmes de leur trouver une famille. Ces dernières ne comprirent pas pourquoi elles gardaient les filles, et non pas garçons, et les « sœurs » leur contèrent leur histoire. Révoltées, certaines des sages-femmes décidèrent de les accompagner dans les Terres Stériles.

Une nouvelle vie commençait. Les femmes vivaient heureuses, loin des hommes et de leur influence. Les terres en friches près du delta leur donnaient tout ce dont elles avaient besoin pour se nourrir. Le reste était pêché. De temps en temps certaines partaient en ville pour aller chercher de la viande. Durant ces expéditions, il n’était pas rare de les voir revenir avec d’autres femmes, elles aussi ayant été dégoûtées des hommes.

Le village grandissait ainsi petit à petit devenant de plus en plus autonome. Des élevages étaient faits, les femmes enseignaient chacune leur savoir à celles qui voulaient apprendre. Ainsi les expéditions devenaient de plus en plus rares et inutiles (hormis pour recruter de nouvelles partisantes). Pourtant, les « sœurs » prirent soudainement peur. Elles avaient beau voir leur village grandir au fur et à mesure que des femmes les rejoignaient, il ne fallait pas se faire d’illusion. Tôt ou tard il était condamné à s’éteindre. Aussi, une idée germa dans l’esprit d’une des « sœurs » : utiliser les hommes. Ces derniers avaient abusées d’elle, et pour se venger elles allaient se servir d’eux afin de permettre à leur village de prospérer. L’idée plût aux autres « sœurs » ainsi qu’à certaines nouvelles venues. D’autres se le refusaient, mais finirent par être convaincu.

C’est ainsi que depuis, au fil des ans, les femmes débarquent en ville, et séduisent les hommes juste pour qu’ils puissent les enfanter. Pourtant ces expéditions ne sont pas toujours fructueuses. Les femmes ne reviennent pas toujours enceintes. Mais c’était suffisant pour faire prospérer leur village. Les garçons qui naissaient étaient abandonnés dans les villages, les femmes n’étant pas assez barbares pour les tuer.

Voyant le village grandir au fil des ans, toutes concédèrent qu’il fallait un système pour régir tout cela. Ainsi, les « sœurs », bien qu’âgées, devinrent les dirigeantes. L’une d’entre elle fut choisie pour gouverner, bien qu’en réalité elle fût secondée par les autres. La descendante de celle-ci devint à son tour la Reine, et depuis des générations, cela se poursuit. La Reine est toujours secondée par les descendantes des « premières sœurs » (le terme de Sœur s’étendant à toutes les habitantes du village) bien que leur nombre fût réduit à quatre. Ainsi, la Sororité est dirigée par un quintet de femmes, avec à leur tête une Reine.

La vie était merveilleuse et tranquille pour les femmes, vivant dans la paix, jusqu’au jour où les Drows s’installèrent au Puy d’Elda. Ces derniers revendiquèrent les Terres Stériles comme étant leur territoire et menacèrent de mort tous ceux qui oseraient s’en approcher. La Sororité fit en sorte que les Drows ne les remarquent pas, mais ils exploraient toujours plus avant les Terres Stériles, et un jour, tombèrent sur le village. Imaginer leur joie : un village rempli que de femmes, le rêve.

Les Sœurs s’enfuirent avant que les Drows ne débarquent, s’enfuyant en bateau. Mais toutes n’eurent pas cette chance. Certaines furent violées, torturées et tuées (et pas forcément dans cet ordre là). Jamais elles n’avaient vus telle barbarie. Elles qui pensaient que seuls les humains étaient capables de telles exactions, elles se trompaient. Leur village fut réduit en cendre, et les têtes de leurs sœurs empalées sur les restes du village, en guise d’avertissement. La haine nourrit le cœur des Sœurs qui promirent de se venger.

Certaines d’entre elles partirent en expédition chez les hommes, tandis que d’autres s’installèrent en amont de leur village natal. L’expédition revint avec des hommes, des soldats. Elles les avaient séduits, drogués et emmenés. Elles leur demandèrent de les initier au combat. Au début les soldats refusèrent, mais en voyant le massacre et après que l’un d’entre eux se soit retrouvé privé d’une partie de son anatomie (je ne citerais pas laquelle), ils ne purent refuser. Ils auraient pu tenter de s’enfuir, mais ils avaient trop peur. Ils voyaient dans l’attitude de ces femmes la fureur et la haine. Elles haïssaient les Drows presqu’autant que les hommes. Ils avaient trop peur de ce qu’elles leur feraient s’ils tentaient quoi que ce soit.

C’est ainsi que ces femmes pacifistes, aspirant à la paix et vivant recluses loin des hommes, devinrent des guerrières, et se baptisèrent amazones. Formées à la guerre, ivres de haine et de vengeance, elles se réinstallèrent dans leur village natal. Elles entreprirent de le reconstruire et d’en faire un village fortifié. Certaines Sœurs se travestirent, se faisant passer pour des hommes, et s’engagèrent dans l’armée afin d’en apprendre plus sur le métier de soldat et sur l’art de la guerre.

Pendant des années les Drows ne revinrent pas, ce qui laissa le temps aux amazones de se perfectionner et d’entraîner leurs filles. Elles capturèrent de nombreux hommes afin qu’il leur enseigne leur savoir tant dans l’art de la guerre que dans tous les domaines : métallurgie, charpenterie, maçonnerie, forgerie etc. Bientôt, le village renaquit de ses cendres, mais il n’était plus comme avant. C’était une forteresse. Une muraille d’enceinte entourait tout le village, des pieux disposés au bas pour empêcher de monter. Le village était prêt à recevoir les Drows.

Ce qui arriva. Pensant qu’aucun fou n’oserait plus s’aventurer sur leur territoire après leur expédition punitive, les Sombres ne prirent pas la peine de revenir voir le village. Bien mal leur en prit. Imaginer leur surprise lorsqu’ils virent une forteresse dressée là sur les restes de l’ancien village de femmes. Ni une ni deux, ils foncèrent à l’assaut mais hélas pour eux furent repoussés. La défaite fut cuisante, presqu’aucun Drow ne survécut. De nombreuses batailles furent livrées, faisant de nombreuses victimes des deux cotés, mais les amazones ressortaient toujours vainqueurs. Au bout d’un moment, Tebryn ne voulut plus gaspiller d’hommes pour chasser ces redoutables guerrières. Tant qu’elles restaient dans leur village et ne le gênait pas dans son plan pour détruire les hommes, il s’en moquait. Il aurait bien le temps plus tard. Peut-être même admirait-il ces femmes, mais de ça, personne ne pouvait le jurer.

Pourtant, même si le chef Sombre ne voulait plus attaquer les amazones, cela n’empêchait pas certaines personnes de vouloir tenter leur chance. L’idée de se faire battre par des humains était insupportable pour les Drows, plus encore quand ils savaient qu’ils s’agissaient de femmes. Aussi il n’était pas rare de voir des escarmouches entre des groupes mal organisés de Drows et l’armée des femmes guerrières.

Depuis le conflit avec les Drows, les femmes ne pouvaient se permettre de partir longtemps loin de chez elles, aussi le problème de la reproduction se posa, jusqu’à ce que l’une des Reines en place proposa que plutôt que d’aller voir les hommes, les hommes viendraient à eux. Ainsi depuis, des raids sont organisés pour capturer des hommes, pas forcément célibataires. Les amazones ont une préférence pour les pères de famille, car elles sont sûres avec eux d’avoir un enfant. Une fois au village amazone, les femmes choisissent lequel d’entre eux sera le père de son enfant. Ce système régla ainsi le problème de fécondité. En effet, autrefois lors de leur unique rapport les femmes ne tombaient pas systématiquement enceinte, aussi avec ce système si cela se reproduisait, elles avaient l’homme à leur disposition pour recommencer jusqu’à être enceinte. Il faut avouer aussi, que certaines amazones se servent de leur homme comme d’un jouet sexuel, l’utilisant pour satisfaire leurs envies. Une fois que les hommes avaient remplis leur office, soit ils restaient au village si jamais l’amazone avait encore besoin d’eux pour un autre enfant (ou pour autre chose), soit ils repartaient neuf mois plus tard chez dans le monde des hommes. Pourquoi neuf mois ? Pour le cas où l’enfant à naître serait un garçon. Tout homme donnant un garçon à une amazone devait partir sur le champ du village. C’était la tradition.

Parfois il arrivait qu’une amazone tombe amoureuse de son homme. Ces choses étaient rares et très mal vues dans la société. S’attacher et être dépendant d’un homme était proscrit. Quand cela arrivait, l’amazone redevenait une simple femme et condamnée à repartir avec son homme dans leur monde.

Tout cela pour vous décrire la société amazone.

Passons à Onora maintenant. Notre jeune amazone ne connut jamais son père. Après avoir rempli son office, il fut renvoyé chez lui et jamais il n’eut l’occasion de voir sa fille, pas même quand elle naquit. Rares étaient les amazones qui avaient l’occasion de rencontrer leur géniteur, et Onora n’en faisait pas partie.

A peine se mit-elle à marcher que sa mère, une farouche guerrière, entreprit de commencer son entraînement. Il fallait que dès son plus jeune âge, sa fille renforce son corps et devienne forte. La mère disparue pour devenir le maître. Plus aucune émotion envers elle ne transparaissait. Il fallait que sa fille devienne forte, physiquement, mentalement et moralement.

Dès l’âge de 6 ans, elle commença à apprendre le maniement des armes et à porter des armures (expliquant sa petite taille). Les amazones se doivent de maîtriser rapidement toutes les armes afin de pouvoir trouver leur arme de prédilection, et ainsi se perfectionner avec. C’est ainsi qu’à l’âge de 10 ans, Onora montra des dispositions naturelles pour le combat à l’épée à deux mains.

Il faut savoir une chose dans la société amazone, c’est que toutes les femmes sont obligées d’apprendre à se battre. Dès l’âge de 9 ans, on demande aux enfants ce qu’ils rêvent de faire. Celles qui veulent exercer un autre métier que guerrière, voient leur entraînement au combat réduit, mais pas négligé, afin qu’elle puisse poursuivre leur enseignement dans la voie qu’elles ont choisie. Les autres, continuent leur entrainement intense, jusqu’à l’âge de 18 ans.

Vous rendez-vous compte de ce que ça donne ? Des femmes entraînées à la guerre depuis qu’elles sont en âge de marcher, sans repos, pendant plus de 18 ans ? Il faut bien cela pour pouvoir tenir tête aux Drows.
Dès sa majorité, Onora intégra le groupe des patrouilleuses. Ces dernières étaient chargées de surveiller les allées et venues des Drows, et de prévenir de leur approche du village (de la ville plutôt, au vu de ce qu’elle est devenue au fil des ans). Son habilité et sa rage font que généralement elle occis certains des Drows pours les ralentir tandis que ses Sœurs foncent donner l’alerte. Quand elle estime être débordée, elle rentre rejoindre ses Sœurs. On a beau être une guerrière, il faut savoir reconnaitre quand est pas de taille. Ce n’est pas en mourant bêtement que l’on gagne une bataille.

C’est ainsi que depuis maintenant 8 ans, Onora prend soin de surveiller les alentours de la ville contre les incursions Drows. Curieusement, récemment ces derniers ne les ont pas embêtées, comme s’ils étaient occupés ailleurs. Onora ne se plaignait pas qu’ils les aient oubliées, mais cela ne la rassurait pas. Qu’est-ce qui monopolisait donc tant leur attention ? Que préparaient-ils ?

~~~~~~~~

Comment trouves-tu le forum ? On va me poser la question à chaque fois ?

Comment as-tu connu le forum ? je vais encore devoir le dire?
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Ven 4 Avr 2008 - 20:24

l'ayant déja lu je veux bien validée sir les admin on la fléme :p
Revenir en haut Aller en bas
Valkayre
Humain
avatar

Nombre de messages : 1249
Âge : 28
Date d'inscription : 28/11/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Ven 4 Avr 2008 - 22:20

Euh si tu es une Amazone tu as un des seins le droit je crois de tranché car les Amazones pour mieux tirer à l'arc se le coupait aprés je peus trompé ^^
Revenir en haut Aller en bas
Nakor
Humain
avatar

Nombre de messages : 1475
Âge : 31
Date d'inscription : 28/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  628 ans
Niveau Magique : Archimage.
MessageSujet: Re: Onora Valern   Ven 4 Avr 2008 - 23:00

Non tu as bien raison mon ami les femme se coupaient le sein pour pouvoir etre moins gené au tir à l'arc et puis derriere ça il y a aussi la symbolique de la femme qui n'a pas besoin de seduire et donc pas besoin des hommes etc etc etc enfin bienvenue à la jeune amazone et au plaisir de se croiser sur Miradelphia
Revenir en haut Aller en bas
Dryae
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 9271
Âge : 26
Date d'inscription : 19/09/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge : 10
Niveau Magique : Spécial.
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 3:39

Nakor, Valkayre. On ne poste pas, avant validation. Wink
Sinon eh bien, rien à redire.. Validée.
I love you

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Onora Valern
Humain
avatar

Nombre de messages : 10
Âge : 36
Date d'inscription : 04/04/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 7:16

Merci Calis! :D

Sinon Nakor, Valkayre, j'ai expliqué pourquoi j'avais pas le sein droit tranché! Relisez!
Revenir en haut Aller en bas
Archi
Nain


Nombre de messages : 1050
Âge : 27
Date d'inscription : 22/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 7:41

OH, pour une affaire de sein, c' est mieux quand il y en a deux, vous ne direz pas contraire^^

Bienvenue a toi guerrière!!!
Revenir en haut Aller en bas
Beren Telperiën
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1042
Âge : 23
Date d'inscription : 02/12/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 8:28

Hello ! ^^
Rebienvenue parmi nous, belle fiche, mais tragique lol
Revenir en haut Aller en bas
Ambro
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 3560
Âge : 29
Date d'inscription : 08/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  150 ans.
Niveau Magique : Non-Initié.
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 8:30

Rerebienvenue a toi charmante amazone :D
Revenir en haut Aller en bas
Révérie
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 1856
Âge : 31
Date d'inscription : 13/02/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 8:31

xD copineuh! lol Hélios vas adorée ne plus etre la seule catcheuse bodybuildée! xD
Revenir en haut Aller en bas
Darcia
Drow
avatar

Nombre de messages : 890
Âge : 29
Date d'inscription : 19/01/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 8:35

bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
Ultuant
Ancien
Ancien
avatar

Nombre de messages : 5891
Âge : 30
Date d'inscription : 16/12/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 9:27

Bienvenue jeune guerrière ^^
Revenir en haut Aller en bas
Feanor Elensar
Elfe
avatar

Nombre de messages : 455
Âge : 31
Date d'inscription : 15/03/2008

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 10:19

Bienvenue !
C'est plutôt rare les femmes bourrin, ça change Razz (à part les miss naines^^)
Revenir en haut Aller en bas
Idazaï
Hybride
avatar

Nombre de messages : 1757
Âge : 25
Date d'inscription : 18/11/2007

Personnage
.: MANUSCRIT :.:
Âge :  
Niveau Magique : Non-Initié
MessageSujet: Re: Onora Valern   Sam 5 Avr 2008 - 18:01

Bienvenue :cheers: Amuses-toi bien ! :bounce:
Revenir en haut Aller en bas
http://harrypotter-forum.heavenforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Onora Valern   

Revenir en haut Aller en bas
 
Onora Valern
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Onora Valern

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: Où tout commence :: Registre :: Tabularium :: Limbes-
Sauter vers: