Partagez
 

 Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste

Aller en bas 
AuteurMessage
Céleste Lunaël
Sang-mêlé
Céleste Lunaël

Nombre de messages : 165
Âge : 32
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 57 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste Empty
MessageSujet: Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste   Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste I_icon_minitimeMer 6 Nov 2019 - 12:34


En entendant des pas approcher, le petit groupe se retourna. Aucun d’eux ne semblait inquiété étant donné qu’il n’y avait qu’une seule paire de pieds foulant le sol. Sans compter qu’ils attendaient justement quelqu’un provenant de cette direction. Parmi les six hommes et femmes qui se trouvaient là, seuls quelques visages se relevèrent pour voir leur compagnon revenir.
Une silhouette apparut alors. Une silhouette bien connue de ses frères d’arme. Il s'agissait d'un homme d'une bonne trentaine d'années. Sa grande taille était accentuée par son aspect rachitique et ses traits trahissaient une vie difficile à laquelle il ne pouvait s'empêcher de faire un pied de nez.

-Alors ? Questionna celui qui se trouvait le plus près de sa position, un homme à la carrure bien plus large et au teint chocolat. L'absence de rides sur son visage associée à ses cheveux poivre et sel rendait son âge difficile à déterminer. Semblant ne pas le quitter d'une semelle, un garçon était assis par terre près de lui. Plusieurs cicatrices le défiguraient mais cela ne retirait rien à la douceur qui transparaissait dans ses traits.
-Ils sont bien là. Répondit l'éclaireur en s'arrêtant près de son supérieur. Par contre, on nous en avait annoncé une quinzaine mais je dirais qu’ils sont plutôt le double.

Une voix pesta un peu plus loin mais sans pourtant autant chercher à prendre part à la conversation. C'était un râleur perpétuel et, connaissant bien le personnage concerné, les deux mercenaires ne s'arrêtèrent pas sur ce semblant de réaction et continuèrent comme si de rien n’était.

-Eh bien on va revoir notre stratégie dans ce cas. Luna !

La demie-elfe fit tourner une dernière fois ses armes avec lesquelles elle travaillait sa dextérité depuis qu’ils étaient à l’arrêt. Elle les rangea dans leur fourreau respectif puis s’avança dans leur direction. Avec le temps, Céleste avait pris une certaine place dans la compagnie de mercenaires qu’elle avait rallié. Cela pouvait paraître surprenant étant donné son caractère rebelle, mais elle aimait l’ordre qui y était établi. L’organisation était similaire à celle d’une armée et, en signant chez eux, on s’engageait à respecter au minimum la hiérarchie en place. Cette démarche produisait deux effets. Le premier, c'est qu'il leur était plus facile de se faire embaucher et de travailler avec de véritables corps militarisés. De plus, cela leur apportait un cadre de travail bien plus serein. Il n’était pas question d’individualisme parmi eux car ils étaient tous frères d’arme. Ils veillaient les uns sur les autres, se faisaient confiance et formaient une véritable famille où tous s’appréciaient, malgré les caractères et les excentricités de certains.
Et Céleste dans tout cela ? Eh bien, si elle n’en portait pas le titre, elle jouait régulièrement le rôle de Lieutenant. On lui déléguait des troupes, elle prenait des nouveaux en charge, participait aux discussions stratégiques, voire les menait elle-même lorsqu’il s’agissait de son domaine de prédilection. Mais à peine la demie-sang était-elle arrivée près de son supérieur qu’une agitation se fit entendre un peu plus loin. Tous se tournèrent alors vers la zone d’où venait l’éclaireur, en état d'alerte cette fois.

-On dirait qu’il y a du grabuge…

Aussitôt, le Capitaine fit volte face et s’adressa à ses hommes d’une voix forte.

-Tout l’monde debout ! On va voir c’qu’y s’passe aussi discrèt’ment que possible et on s’tient prêt à intervenir !!

Les PNJs évoqués (dans l'ordre d'apparition):
 


Dernière édition par Céleste Lunaël le Dim 17 Nov 2019 - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aliron Commandant
Humain
Aliron Commandant

Nombre de messages : 17
Âge : 22
Date d'inscription : 08/10/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste Empty
MessageSujet: Dans une marée verte, on se noie...   Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste I_icon_minitimeMer 6 Nov 2019 - 14:35



 
Dans une marée verte, on se noie...

  Aliron & Céleste


 


Nagan poussa un long hennissement, il avait l'air nerveux sur cette montagne. Aliron ne pouvait que lui donner raison, personnellement elle n'avait aucune envie de passer cette montagne, mais c'était le seul moyens de rejoindre la prochaine ville. Aliron finit de sortir son matériel de son sac à dos et se redressa, dans le dernier village qu'elle avait visité, elle avait entendu de drôle de bruits, une histoire de monstre dans les montagnes, mais elle n'y croyait pas trop.

Aliron posa son épée sur le sol, il y avait peut-être quelque chose dans les environs, mais peu importe, son cheval avait besoin de se reposer et de boire. Nagan, commença à frapper son sabot sur le sol.

-Nagan, calme-toi, il n'y a pas de monstre ici, s'il y en avait, on aurait mis un panneau. Tu ne vas tout de même pas croire de vieux ivrognes ?

Le cheval sembla vouloir dire quelque chose, mais sa maîtresse ne s'y intéressa pas. Elle ne parlait pas le cheval. Aliron attacha Nagan près d'un ruisseau et s'assit au pied d'un rocher. Elle se sentait bien. Elle savait qu'il y avait quelqu'un dans la montagne, elle avait vu des traces, elle ne savait pas ce que c'était, mais ça n'était pas humain, les traces dans le sol étaient étranges. Sûrement des elfes, elle n'en avait jamais vu donc il était possible que ce soit ça. D'ailleurs où vivait les Elfes? On ne lui avait jamais dit comment vivaient les Elfes.

Des rocher tombèrent le long de la montagne ce qui fit se redresser la grise cendré. Un rocher qui bouge c'était un animal, plusieurs c'étaient un troupeau. Elle attrapa son épée et la sortit de son fourreau et fila près de sa magnifique monture. Elle eu juste le temps de détacher la sangle qu'une drôle de bestiole surgit derrière elle.

-Mais c'est quoi ça ?!

Aliron leva l'épée dans le but de faire fuir la chose, mais elle ne sembla pas prendre peur. La chose lui sauta dessus dans un réflexe Aliron lui frappa la tête avec le plat de l'épée. La chose s'écroula sur le sol, mais alors qu'elle se pensait en sécurité huit autres commencèrent à descendre la montagne. Qu'est-ce que c'était que ça ? Des champignon ? Tu en tues un il y en a cinq qui repousse ?

Nagan donna un coup de sabot à l'une des créatures, mais ça ne l'assomma même pas.

-Nagan ? Je crois qu'on est mal, très mal.

Aliron n'avait qu'une envie : fuir. Mais elle n'aurait jamais le temps de monter sur son cheval qu'une de ses bêtes lui sauteraient dessus. La prochaine fois, elle ferait attention au racontar de vieux ivrogne.

Elle se retourna dans l'espoir de trouver une solution, mais il n'y avait rien à faire, Nagan et elle était encerclée. Elle n'avait que pour seule arme son épée…Et elle ne savait pas vraiment comment l'utiliser…Elle ne savait même pas ce que c'était que c'est créature.

Elle avait vraiment besoin d'un plan…ou d'aide…Mais il ne devait y avoir personne au alentours, elle devrait donc se débrouiller, cette histoire allait mal finir.

 


 
 


Dernière édition par Aliron Commandant le Mer 6 Nov 2019 - 14:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Céleste Lunaël
Sang-mêlé
Céleste Lunaël

Nombre de messages : 165
Âge : 32
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 57 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste Empty
MessageSujet: Re: Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste   Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste I_icon_minitimeDim 10 Nov 2019 - 19:30


Mauvais endroit au mauvais moment diraient certains.
L'insouciance de la jeunesse diraient d'autres.
L'inconscience pure et simple assureraient les derniers.

Les villageois l'avaient pourtant avertie. Qu'elle les croit ou non, qu'il s'agisse de monstres, de wandrais égarés ou tout simplement de brigands, il y avait quelque chose qui les effrayait dans cette montagne. La jeune femme avait choisi de ne pas prêter attention à ces divagations et, au mépris du danger malgré ses maigres compétences martiales, de passer par là pour continuer sa route. C'était plus rapide que de contourner cette géante de pierre, très certainement. Mais est-ce que cela en valait la peine ?
Si Fantôme était parvenu à épier ses cibles sans se faire repérer, la voyageuse qui débarquait avec ses gros sabots ne leur avait évidemment pas échappée. Le piège fut rapidement tendu et la voilà désormais encerclée par ces créatures de petites tailles et à la peau verte qui se dissimulaient si bien dans les fourrés. Mais, contrairement à ce qu'elle pensait, elle n'était pas seule dans ces bois.

Alors que l'étau se resserrait sur la voyageuse tenant malhabilement son épée, un cri lança l'assaut des gobelins sur elle. Ils étaient tous en train de se précipiter sur leur cible lorsque l'un d'eux libéra un râle avant de tomber au sol. Allongé face contre terre, un couteau de lancer dépassait de son dos. Et une voix forte de commencer à crier ses ordres parmi les arbres tandis que des formes se mettaient aussitôt en mouvement pour lui obéir.

-On les encercle et on ratisse autant qu'on peut ! Fantôme, la gamine ! Adémar, en retrait !

Sous la vigilance d'un archer rester en retrait, c'est alors qu'un groupe de quatre personnes se dispersa afin de former une barrière empêchant les gobelins de fuir sur plusieurs dizaines de mètres. Tous s'avancèrent en courant dans leur direction, quelques créatures s'étant retournées pour leur faire accueil. Mais quel accueil... Que pouvaient faire de si petits êtres armés majoritairement de leurs dents et leurs griffes face à des hommes et des femmes entraînés au combat. Sous les flèches d'Adémar et les couteaux de lancé de la blonde, leurs corps tombaient déjà. Une fois près de ses choses vertes, tous avaient sorti une lame et ratissaient sa zone pour se défaire rapidement de leurs adversaires.
Chacun avait sa technique. Le grand homme à la peau brune repoussait ceux qui tentaient de lui sauter dessus avec son pied ou son épée. La jeune métisse œuvrait plus dans l'élégance, maniant ses lames avec grâce dans des mouvements amples. La demie elfe avait un style beaucoup plus acrobatique et n'avait pas peur d'aller directement au contact avec les gobelins pour les laisser morts à l'arrivée. Le dernier, un éternel au regard peu avenant, avançait comme si de rien n'était, totalement désarmé. En revanche, chaque fois qu'une créature l'approchait, il agitait les mains pour la repousser à l'aide d'une force invisible, la projetant contre les arbres ou ses congénères. Un vent semblait souffler en permanence, mais seulement autour de cet être étrange.

Ainsi, les gobelins faisaient face à quatre grandes jambes et un archer d'un côté et, de l'autre, une jeune femme qui ne semblait pas maîtriser son sujet... Autant dire qu'ils choisirent vite leur cible de préférence, pour ceux qui le pouvaient. Mais alors que la cause de la voyageuse semblait perdue, une lame trancha dans le vif, avec rapidité et précision. En quelques coups de lames, Fantôme, un homme grand et sec, dégagea les abords de la cibles de ces créatures. Lorsqu'il eut une seconde, il porta son regard sur la fille et vit la blessure qui lui avait été infligée. Seulement il n'avait pas le temps de s'en charger.

-Esio ! Appela-t-il tout en se tournant vers le reste du groupe de gobelins, bien décidé à défendre cette position tout en empêchant les gobelins de se volatiliser.


Les PNJs évoqués (dans l'ordre d'apparition):
 
Revenir en haut Aller en bas
Aliron Commandant
Humain
Aliron Commandant

Nombre de messages : 17
Âge : 22
Date d'inscription : 08/10/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste Empty
MessageSujet: Re: Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste   Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste I_icon_minitimeDim 10 Nov 2019 - 22:33



 
Dans une marée verte, on se noie...

  Aliron & Céleste


 

Elle ne voyait pas comment s’en sortir, tous les monstres semblait sur le point de la dévorer, que pouvait-elle faire ? Non seulement elle devait se protéger, mais elle devait aussi protéger son cheval. Elle avait peur, mais vraiment peur, non seulement elle n’avait aucune connaissance technique en ce qui concernait le combat ou le maniement de l’épée, mais en plus elle ne connaissait pas non plus ces créatures…Comment les tuer ? Seulement avec des armes où craignaient-ils aussi certaines plantes, ou bruit ? Peut-être que si elle avait le moyen de faire du feu elle pourrait les faires fuir ?

Alors que l’une des bêtes lui sautait dessus Aliron n’eut qu’une idée elle protégea sa tête avec ses bras, s’attendant à ressentir une vive douleur, mais rien ne vint, en rouvrant les yeux elle remarqua que « l’animal » l’ayant attaqué était mort, un couteau étant planté dans son dos. En regardant autour d’elle elle remarqua qu’un groupe de personne s’approchait.

S’ils s’approchaient c’est qu’ils connaissaient ces choses et donc savaient comment réagir. La chance était avec elle aujourd’hui la chance lui avait sourit en faisant en sorte qu’elle ne soit pas seule ce jour-là. Elle ne comprenait pas tout les ordres qu’aboyait l’un d’eux, mais elle comprit une chose : ils étaient là pour tuer les monstres.  

Une autre créature lui sauta dessus et Aliron se contenta de lancer son épée en avant dans le but de frapper la bête qui fut projeter en arrière sur le sol, mais elle n’était pas sonné. La bête se releva et recommença son attaque.

-Bande de saleté ! Qu’est-ce que je vous ai fait ?!

Nagan poussa un hennissement, se retournant pour voir ce qu’il se passait Aliron ne fit pas attention à la mocheté qui la chargeait et qui crut amusant de lui mordre le flanc. Elle poussa un cris de douleur et planta son couteau, qu’elle portait à la ceinture, dans la gorge de la bête qui s’effondra au sol, du sang giclant de sa gorge et se déversant sur le sol.

Aliron lâcha son épée et se tint le flanc, elle avait mal et elle perdait une quantité de sang qui n’était probablement pas dangereuse, mais si elle ne trouvait pas le moyen de refermer la plaie, elle continuerait à perdre son sang et elle finirait par perdre connaissance, ce qui n’était pas le moment.

Elle se concentra sur les personnes venue l’aider, c’était un groupe étrange, mais il savait se défendre.

Ce n’est qu’au dernier moment qu’elle remarqua que l’un d’eux était près d’elle. Elle était mitigé au fait qu’il soit là. D’un côté elle était ravi que l’on vienne l’aider, mais de l’autre elle n’était pas dupe ; les choses avaient bien compris qu’elle ne savait pas se défendre, c’était donc la meilleur des  cible. De plus cet homme était certes grand, mais il très sec… Il devait donc avoir une sacré formation militaire pour ne pas avoir peur avec ce physique.

-Esio ! Cria l’homme.

Esio ? C’était quoi ça Esio ? Enfin qui ? Elle ne comprenait pas ce qu’il se passait. Enfin pas trop. Nagan donna un coup de sabot sur le sol, étant attaché il rallait sur le fait de ne pas pouvoir fuir. Nagan attrapa son couteau et fixa l’homme, elle devait faire quelque chose… Soudain une idée lui vint. Elle s’accroupit, attrapa son sac à dos et en sortit un bout de tissu qu’elle accrocha à un bout de bâton et auquel elle se dépêcha de mettre le feu.

En se redressant elle s’en servit pour frapper le monstre qui était sur la selle de son cheval. Puis elle se retourna face à son sauveur.

-Ecoutez, je ne sais pas ce que sont ces bestiole et je ne sais pas comment les battre donc si vous pouviez me dire comment vous aider ça m’arrangerait…

Son flanc la ramenant à la réalité elle commença un point de compression avec sa main sans vouloir lâcher son arme de feu.


 


 
 
Revenir en haut Aller en bas
Céleste Lunaël
Sang-mêlé
Céleste Lunaël

Nombre de messages : 165
Âge : 32
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 57 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste Empty
MessageSujet: Re: Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste   Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste I_icon_minitimeMer 13 Nov 2019 - 12:38

Puisque la voyageuse avait suscité autant d'intérêt chez les gobelins, la première tâche de Fantôme fut de calmer leurs ardeurs pour les faire réfléchir à deux fois avant de tous se pointer dans leur direction. Ainsi, il trancha dans le vif de plusieurs d'entre eux, élargissant plus que largement la bouche d'un qui avait sauté sur lui, toutes dents dehors. La force de ces bestioles était leur nombre et sûrement pas leur cohésion. Après tout, si un gobelin ne pouvait pas voir un autre en peinture, ce n'était certainement pas pour s'entraider au combat.
Au bout de quelques minutes, les créatures avaient compris à qui elles avaient affaire et ne se précipitaient plus sur lui. Désormais encerclées par les grandes jambes et fléchées à vue lorsqu'elles tentaient de s'échapper du cercle qu'elles avaient constitué autour d'eux, ces petits êtres des souterrains étaient piégés et n'avaient que l'embarras du choix en ce qui concernait leur adversaire ou... leur mort.

Alors qu'il achevait l'un d'eux, une giclée de sang verdâtre sur son cou et sa joue gauche, Fantôme se retourna en distinguant une lueur à la limite de son champ de vision. Il découvrit alors la jeune femme armée d'une... torche ? Il haussa un sourcil. Elle les prenait pour des lapins ou quoi ? Qu'est-ce qu'elle comptait faire avec ça ?
Bien vite, la voyageuse reconnut qu'elle n'y connaissait rien et cela ne fut pas une surprise pour le mercenaire.

-Ça s'appelle des gobelins. Ils sont stupides mais le feu ils s'en servent pour se bouffer entre eux. Dit-il en désignant son arme improvisée d'un signe de tête.

D'ailleurs, en y prêtant attention, la jeune femme pouvait percevoir que les créatures vertes communiquaient entre elles via un langage cohérent. Elles étaient donc loin d'être totalement dépourvues d'intellect. Leur style de combat reposait davantage sur la fourberie, cherchant à prendre leurs adversaires en traître. Malheureusement pour elles, les membres de ce groupe avaient été choisi parce qu'ils savaient comment se battre à la déloyale...
Après en avoir repoussé deux de plus, un mouvement agita les fourrés derrière Fantôme et celle qu'on lui avait chargé de protéger. Il se retourna pour découvrir le jeune homme au visage défiguré qui suivait leur Capitaine partout, une lourde sacoche à l'épaule.

-T'en as mis du temps ! Dit-il en faisant de nouveau face aux gobelins avant de désigner la femme à ses côtés. Une cliente pour toi. Puis il continua à destination de la voyageuse. Il est pas très causant mais il mord pas lui au moins. Il va s'occuper de ta blessure.

Sous ses cicatrices, le nouveau venu esquissa brièvement un sourire à destination de la jeune fille. Son expression était douce malgré ses traits déformés par d'anciennes blessures. Il lui fit faire signe de venir vers lui. Ils devaient s'éloigner un peu des combats pour s'occuper d'elle et ses compagnons s'en sortaient très bien tous seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Aliron Commandant
Humain
Aliron Commandant

Nombre de messages : 17
Âge : 22
Date d'inscription : 08/10/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  19 ans
Niveau Magique : Non-Initié.
Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste Empty
MessageSujet: Re: Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste   Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste I_icon_minitimeVen 15 Nov 2019 - 22:34



Dans une marée verte, on se noie...

Aliron & Céleste





Aliron était très impressionnée par la façon de se battre de la personne à ses côté. Elle l’observait faire, observa tous ses gestes, comment faisait-il cela ? On aurait dit que les gestes qu’il faisaient étaient naturel, comme s’il savait les faires depuis sa naissance.

Voyant que l’une des bêtes s’approchait, elle abattit sa torche improvisée sur la tête de la bestiole qui n’apprécia, visiblement, pas se faire brûler le visage. A peine la tête du monstre toucha le sol qu’il revint à l’attaque.

-Ça s'appelle des gobelins. Ils sont stupides mais le feu ils s'en servent pour se bouffer entre eux.

Des gobelins ? Comme les gobelins dans les histoires que l’on racontent au enfants ? Les fameux gobelins contre lesquelles ses sœurs la mettait en garde ? En plus de ça le feu ne leur fait rien ?! Et qu'est-ce que ça pouvait être moche ces machins là!  

Aliron soupira, elle rencontrait peut-être des gobelins pour la premières fois, mais elle décida qu’elle n’aimait pas cette espèce !

Aliron attrapa son épée et la planta dans le corp du gobelin brulé. Comme disait le vieux du village « Utiliser une épée tout le monde peut le faire…Le bout pointu doit rentré dans l’autre », et elle comptait utiliser ce conseil.

Alors qu’elle tentait de retirer son épée du corp du gobelin, ce stupide objet s’étant coincé entre deux côtes, elle entendit la phrase de son sauveur…Cliente ? Cliente de quoi ? Et c’était qui ce balafrer ? Quand il lui fit signe de le suivre elle n’hésita pas, un balafré ou une armée de gobelins ? Le choix était fait. Elle attrapa la bride de et le suivis un peu à l’écart.

-Dites-moi, vos amis vont-ils s’en sortir tous seuls ?

La douleur su son flanc rappela Aliron à l’ordre, elle n’avait pas le temps de s’inquiéter pour de potentiel mercenaire, si ce que l’on lui avait raconté étant jeune, les gobelins pouvait transmettre des maladies, et si jamais sa blessure s’infectait par-dessus la maladie, elle y resterait probablement.

Aliron prit l’une des chemises qui se trouvaient dans son sac et essuya son épée avant de la ranger dans son fourreau et alla s’asseoir sur un rocher en détaillant l’homme face à elle, qui pouvait-il faire avec ce groupe ? Il n’avait pas le physique d’un guerrier. Mais elle en avait suffisamment vu et entendu pour savoir que le physique ne voulait pas forcément dire grand-chose, elle le savait puisqu’elle avait passé des années à se faire passer pour quelqu’un d’autre.

-Vous auriez des bandages dans vos poches ?

Elle commençait à avoir peur, et si ce médecin n'en était pas un? Il ne pourrait jamais empêcher l'infection où la maladie transmise par ces bêtes! De plus la cendré avait entendu parler de personne mordu par des créatures et se transformant, elle espérait que ça ne lui arriverait pas!

Elle avait vraiment mal, sa blessure semblait vouloir la faire souffrir.

-Dites-moi, vous n'auriez pas une crème anti-douleur? Et comment allez-vous empêcher la maladie de se propager?

Il avait l'air expérimenter, savoir ce qu'il faisait et tous le groupe semblait si détendu...Pourquoi un groupe de mercenaire faisait ici? Il n'y avait pas trente solutions pour le découvrir...

-Dites-moi, qu'est-ce qu'un groupe de mercenaire fais ici?




Revenir en haut Aller en bas
Céleste Lunaël
Sang-mêlé
Céleste Lunaël

Nombre de messages : 165
Âge : 32
Date d'inscription : 01/03/2015

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 57 ans (née en 959)
Niveau Magique : Non-Initié.
Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste Empty
MessageSujet: Re: Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste   Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste I_icon_minitimeDim 17 Nov 2019 - 19:15


Tandis que la jeune femme récupérait son cheval, Fantôme, lui, retira l'épée resté coincée dans le cadavre du gobelin et la lança à Esio. Ce dernier la rattrapa sans le moindre mal, comme s'il avait l'habitude du haut de ses quinze ans. Puis il se tourna de nouveau vers sa "cliente" et s'efforça de lui adresser un nouveau sourire furtif avant de lui faire signe de le suivre.

-Dites-moi, vos amis vont s'en sortir seuls ?

L'adolescent lui répondit d'un simple hochement de tête, le regard confiant et une certaine tendresse dans les traits. Il était visiblement touché de l'attention qu'elle portait à ses camarades alors qu'elle ignorait jusqu'à leurs noms. Ils lui avaient porté secours et cela semblait lui suffire pour s'inquiéter de leur sort. Lui, en revanche, ne partageait visiblement pas ses sentiments. Non pas qu'il ne tenait pas à eux mais il connaissait la valeur de chacun d'eux et ce n'était pas une trentaine de gobelins qui allait en venir à bout, quand bien même leur tâche n'était pas aisée au vu de leur nombre.
Les deux jeunes gens marchèrent quelques instants. Lorsqu'ils eurent fait quelques pas et que les bruits de combat -bien que toujours présents- s'étaient estompés, il lui montra un rocher et l'invita d'un geste à s'asseoir dessus. Pendant ce temps, il planta l'épée dans le sol, posa sa sacoche à proximité et mit genou à terre pour fouiller à l'intérieur.

-Vous auriez des bandages dans vos poches ?

Esio la regarda comme s'il ne comprenait pas pourquoi elle lui posait cette question. Cependant, après un bref arrêt, il retira un rouleau de tissu de son sac et le lui montra avant de le repositionner à l'intérieur. Tandis qu'il continuait à chercher, quelques flacons en verre et boîtes en métal tintant au passage, la voix de la jeune femme l'interrompit de nouveau.

-Dites-moi, vous n'auriez pas une crème anti-douleur? Et comment allez-vous empêcher la maladie de se propager ?

Cette fois, il se contenta d'un bref hochement de tête pour lui répondre et lui désigna sa sacoche pour lui faire comprendre qu'il était en train de chercher ce qu'il lui fallait. Si elle jetait un regard à l'intérieur, elle constaterait que c'était une véritable petite infirmerie portable là-dedans. Il avait tout ce qu'il fallait pour soigner plaie comme morsure ou encore piqûre de serpent et même éruption cutanée.
Finalement, sur un linge propre, il sortit un flacon et deux rouleaux de bandage avant de se tourner vers sa patiente du jour. Puis il se redressa et se tourna vers elle. Il désigna ses vêtements du doigt puis lui fit comprendre qu'il fallait dégager la blessure. Si elle portait une veste, mieux valait l'enlever. Quant à sa chemise, la soulever suffirait.

-Dites-moi, qu'est-ce qu'un groupe de mercenaire fait ici ?

L'adolescent fixa la jeune femme. Quand Fantôme lui disait qu'il n'était "pas très causant", elle n'avait visiblement pas compris que c'était un euphémisme. Il devrait donc se montrer plus explicite. Alors, à l'aide de ses mains, il réalisa une série de signes qui, pour un non initié, ne voulait rien dire... Et il le savait parfaitement. Il n'essaya d'ailleurs pas de lui parler très longtemps et s'arrêta vie. Après une pause, il posa une main sur son cou puis un doigt sur ses lèvres pour réaliser le signe commun du silence. Elle pouvait lui poser autant de questions qu'elle le voulait mais, quoi qu'il se passe, aucun son ne sortirait de sa gorge. Il pourrait répondre aux interrogations les plus simples, tenter de se faire comprendre sur des sujets un peu plus complexes, mais jamais il ne saurait entretenir avec elle une véritable conversation comme ce qu'elle tentait de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste Empty
MessageSujet: Re: Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste   Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Dans une marée verte, on se noie... | Aliron & Céleste
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Royaume de Naelis-
Sauter vers: