-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

 

 [Mare Noire] Une Vision sans conjecture

Aller en bas 
AuteurMessage
Artiön Laergûl
Modérateur
Modérateur
Artiön Laergûl

Nombre de messages : 1049
Âge : 23
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  714 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeDim 17 Nov 2019 - 19:17


1er  jour de la 9e  ennéade de Karfias ~ été
17e année du XIe Cycle
Milieu de matinée
Profondeurs de l’Académie d’Alëandir





En dehors de la poignée expressément choisie pour épauler les mages du Chapitre Blanc, seuls les éperviers savaient. Ceux avec qui tu travaillais tes passes d’armes cependant, ils n’en avaient pas la moindre idée. Ils auraient pu pourtant. Leur secret leur était accessible. Et facilement avec ça. Leurs collègues à portée de main, il leur suffirait d’une question pour savoir à quoi ceux-ci avaient été appelés. Une question à laquelle tu les avais prévenu par avance qu’ils n’étaient pas censés obtenir de réponse, pas pour l’instant. Une question donc, qu’ils n’avaient jamais posée, trop respectueux de l’ordre qu’étaient les elfes de l’Armée Royale.

Tu t’en étais d’ailleurs trouvé soulagé. Plus que tu ne l’aurais normalement été. Ce genre de comportements, tu étais censé y être habitué. Le respect des ordres, en particulier lorsqu’il s’agissait du secret ; et l’application stricte des règles, c’étaient autant de valeurs importantes de la milice Daranovane. Autant de valeurs que l’on t’avait enseigné, que tu avais enseigné, que tu avais veillé à voir maintenue d’une main de fer, tout en enseignant à tes frères d’armes les conditions dans lesquelles les briser. Si aujourd’hui leur déférence t’impressionnait, c’est que tu avais décidément passé beaucoup trop de temps en compagnie d’Ardamiris…

- Aran Lin, un épervier interrompt le fracas de métal en te hélant un message important d’Ardamir.

La tête de ton sceptre et la lame de l’épée s’entrechoquent une fois de plus. D’une énergique torsion de ton bras, profitant de ta force peu commune chez les elfes pour désarmer ton adversaire, réajustant ton sceptre entre tes mains dans le même mouvement, pour en pointer le pied en direction de la poitrine de l’épéiste.

- La prochaine fois ne sous-estime pas ton adversaire sous prétexte qu’il s’agisse d’un Sairon. tu te recules, échanges un salut de fin de duel avec l’épéiste pour finalement quitter ton regard sévère à la faveur d’un sourire, et lui offrir une tape amicale dans le dos Bon travail. À charge de revanche !

Forcé par tes obligations, tu quittes le terrain d’entraînement à la faveur d’un endroit plus approprié à la discussion. Là ton sourire disparaît définitivement. Avant même de poser les yeux sur son contenu, lorsque l’épervier inquiet te confie l’oiseau messager avoir été l’Aigle d’Ildilyntra plutôt qu’un Mirage, tu compris la situation avoir pris un tournant difficile. Les mots d’Aegden, quant à eux, te laissèrent comprendre qu’effectivement, les Ornedhels s’étaient déjà enfiévrés.

- Il doit y avoir quelque chose qu’on rate… tu murmures entre tes dents Merci heru. Faites installer une chaîne d’échange secondaire entre Wyslena et Alëandir par l’Ouest. Que les messages transitent par Daranovar ou même par Malereg s’il le faut. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre contact.

Une vision… quel genre de vision ? Se pourrait-il que l’artefact ait ce genre de pouvoir ? Vous manquiez quelque chose de gros, il n’était pas possible qu’il en soit autrement, et tu comptais bien faire en sorte que les choses ne restent pas ainsi. Alors c’est sans perdre de temps, coupant une nouvelle fois court à l’entraînement que tu te rendais à l’Académie – armée d’informations nouvelles et avec la ferme intention de réunir l’équipe travaillant sur l’Artefact – au pas de course.

Par tous les Chants du Bain Aran ce que tu pouvais détester les architectes ayant dirigé la construction de ces bâtiments, et le zèle qu’ils avaient mis à les tailler aux proportions des elfes de l’époque… Pensaient-ils vraiment que vous resteriez à peine plus grands que des Ornedhels pour l’éternité ?

Eviter un dernier luminaire et poser les yeux sur la porte des appartements de la demoiselle Valiendal aura eu le mérite de te rappeler que si c’était le cas, ils n’auraient peut-être pas eu foncièrement tort.

- Enoriel ? tu frappes à la porte C’est Artiön. Il faut que tu m’accompagnes au Chapitre Blanc. C’est urgent.

Tu ne prends pas la peine de demander si elle est là. Tu sais qu’elle est là. Et probablement à relire pour la énième fois de la journée ses collections à la recherche d’une information à suranalyser.


La magnifique tenue d'entraînement d'Artiön:
 

_________________
Sabriye !:
 

Petite notice:
 

Silhouette d'Artiön : ⚠️abondance dangereuse de muscle⚠️:
 

Artiön selon Wenwen:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Enoriel
Elfe
Enoriel

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  704 ans
Niveau Magique : Maître.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeDim 17 Nov 2019 - 21:43


Le haut gradé frappa à la porte, comme il devait certainement en avoir l'habitude. Il n'attendit pas la moindre réponse avant de prendre la parole, certainement sûr de lui quant au fait que la personne qu'il cherchait se trouvait dans la pièce sur laquelle donnait la porte.

"Enoriel ? C’est Artiön. Il faut que tu m’accompagnes au Chapitre Blanc. C’est urgent."

*BZOUINGTGLRZ !*

La porte s'ouvrit soudainement en grand avec fracas, accompagnant avec brio - ou pas - le bruit assourdissant créé par un instrument à vent dans lequel un ouragan aurait soufflé. En regardant par ce qui avait accueilli quelques secondes plus tôt une porte fermée, Artiön put voir une jeune femme habillée d'une simple robe verte tête penchée vers le sol, la moue colérique, le bras ainsi que l'index pointés vers la sortie. Comme si elle était en colère contre un enfant.

"SORS D'ICI DE SUITE !"

Le silence ne dura que quelques secondes avant que l'énervement n'éprouve plus encore la mage et qu'en l'espace d'un seul instant un fort courant d'eau se créa, prit l'objet de la colère et fonça droit vers le couloir où se trouvait le militaire. Fort heureusement pour lui, ses entraînements lui servirent à éviter le gros de la marée... s'il voulut l'esquiver. Prise dans l'eau, se déposa sur le sol... une plume ?!



Ah ! Cela faisait du bien. Voilà, sortie de chez moi cette satanée... euh... pourquoi deux personnes me regardaient comme si je venais d'un autre univers ? Je... ah oui... j'ai mis de l'eau partout. Hum. Me rendant compte de ma méprise je m'avançais vers le militaire, un sourire des plus gênés sur mes lèvres. Oups... hum... que faisait-il là en fait ? Ah, c'était peut-être la voix que j'avais entendue. Le Chapitre Blanc, c'était ça ? Il fallait y aller ? Pourquoi ? Mais...

"Oh, je vous ai trempé, désolée... bonjour Artiön."

Les vêtements collés à la peau, j'avais l'habitude, c'était dû au fait d'être mouillé. Avec grande douceur j'appelais l'air à moi, murmurant un mot tranquille tout en dirigeant un courant d'air chaud sur celui qui me regardait toujours... sans me comprendre. J'eus un petit sourire puis tomba mollement devant mes yeux cette maudite plume qui mettait mes nerfs à vif. Elle me défiait du regard, cette connasse ! Oh oui ! Ce n'était pas parce qu'elle se cachait les yeux que je n'allais rien remarquer ! D'une pichenette pourvue d'air sec, je l'envoyais valdinguer complètement de l'autre côté du couloir. Hors de vue, je me sentis instantanément mieux.

"Désolée... cela fait un moment qu'il y a des plumes dans cet appartement et celle-là m'énerve, elle me nargue dès que je rentre chez moi ! Je te le dis, elle me provoque sans cesse en me susurrant à l'esprit que je dois la prendre, l'emmener avec moi et... et... la poser sur l'eau. Mais cette eau-là, je n'ai pas le droit... faut pas..."

Mon sourire se fit crispé et presque suppliant. Bons dieux, qu'avais-je envie de laisser tomber cette crétine de plume sur la mare noire pour voir comment elle réagirait au contact d'un objet ! Mais non... cette magie instable risquerait de créer un sacré désastre, donc non, il fallait que je résiste à la tentation de la plume. Et ce depuis plusieurs années. Aussi là je craquais, afin de m'affranchir définitivement de cette envie enfantine. Un détail, alors, percuta mes yeux sensibles : Artiön avait toujours ses vêtements qui lui collaient à la peau. Il était sec pourtant, nooooooon ? Mon visage devint tout à coup aussi rouge qu'une écrevisse écarlate.

"Artiön... tu ne vas quand même pas te présenter devant le Chapitre Blanc en quasiment nu... ? VA T'HABILLER CORRECTEMENT DE SUITE !"


Après avoir montré fugacement une chambre du doigt, faisant machine inverse par rapport aux minutes précédentes, je me retournais avec énervement vers ce qui avait été la chambre de Beliandar. Tout en ouvrant la porte, je lui fis signe d'approcher. Poser un oeil sur cet antre me calma aussitôt, mais je gardais ma manière de penser.

"Il me reste des vêtements de papa. Ce sera toujours mieux que ce que tu as, même si je crains que ce ne soit pas vraiment à ta taille. Je... c'est peut-être utile pour les entraînements mais devant le Chapitre Blanc, non, vaut mieux pas..."

Je pénétrais dans cette chambre que je nettoyais parfois sans jamais rien bouger de sa place. Tout en m'avançant vers le coffre à habits, je sentis une immense tristesse m'envahir et les larmes me monter aux yeux. Tout énervement avait disparu en seulement quelques pas... complètement disparu...
Revenir en haut Aller en bas
Artiön Laergûl
Modérateur
Modérateur
Artiön Laergûl

Nombre de messages : 1049
Âge : 23
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  714 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeDim 17 Nov 2019 - 23:54


Un pas en arrière de ta part, le fracas d’une porte s’ouvrant sur un bien étrange spectacle. S’il était des frasques que tu connaissais à l’Elementaliste, celles-ci n’en faisaient pas partie. Pour autant, même sans savoir, la suite des événements ne fut pas bien difficile à anticiper, surtout lorsque l’on était capable d’entendre s’étendre la pulsation d’un mage. Un pas sur le côté, et tu sauvais les chausses de ta combinaison du – littéral – raz de marée de colère d’Enoriel.

- Ça… va... tu poses un regard perplexe sur la chercheuse J’ai vu venir ne t’inquiète pas.

Contrairement à la plume qui semblait lui susciter tant d’émoi. Mais tu lui demanderais de te raconter l’histoire du pauvre objet en détail une autre fois. Pour l’instant vous n’aviez pas le temps. Il te fallait impérativement… composer avec un genre de frasque que tu lui connaissais un peu mieux. En temps normal tu aurais roulé des yeux, tu aurais peut-être même pris le temps de la suivre, de jouer un peu entre la provocation et la conciliation pour simplement finir par lui dire qu’elle en faisait trop, et finalement revenir au point de départ alors qu’elle serait trop épuisé pour essayer de te persuader à nouveau. Aujourd’hui tu n’avais ni le temps ni l’envie de t’amuser à ces enfantillages.
Au début tu te contentas de la laisser s’agiter devant la chambre de son père, planté dans l’encadrement de la porte, les bras croisé sous ta poitrine. Au final tu te trouvas forcé de pénétrer dans l’appartement, sans quoi ta ligne de vue sur la demoiselle aurait été brisée, pour te planter à l’entrée de l’ancienne chambre de Beliandar, visiblement agacé, complètement imperméable à l’élan de nostalgie de ta collègue.

- Premièrement… tu lèves le menton en direction d’Enoriel Un peu de respect pour l’uniforme de combat Daranovan serait fort appréciable ;

Deuxièmement, tu pourrais gaspiller ton temps à coudre ensemble les deux jambes d’un pantalon de Beliandar que je doute quand même que ça suffise à laisser passer une seule de mes cuisses ;

Mais surtout,
tu défourailles machinalement ton sceptre, et en claque le pied au sol pour appuyer tes prochains mots on n’a pas le temps pour jouer à ce petit jeu. Soit tu viens maintenant soit la réunion se tient sans toi.

Et là-dessus tu t’en retournais vers la sortie, l’empressement, l’inquiétude, et ces fichues poutres trop basses ayant achevé de te mettre dans humeur exécrable.

- Ressaisis-toi et tout dans ton attitude laissait entendre que l’ordre ne tolérerait rien d'autre qu’une réponse immédiate Et rejoins-moi au Relicaire quand tu auras terminé.

Légèrement plus lent qu’à l’aller, ton pas se veut laisser l’occasion à l’autre, incapable d’aussi grandes enjambées, de te rattraper. Pour peu qu’elle s’en donne la peine.


_________________
Sabriye !:
 

Petite notice:
 

Silhouette d'Artiön : ⚠️abondance dangereuse de muscle⚠️:
 

Artiön selon Wenwen:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Enoriel
Elfe
Enoriel

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  704 ans
Niveau Magique : Maître.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeLun 18 Nov 2019 - 19:43

L'uniforme de combat daranovan... ils n'avaient vraiment aucun goût ni aucun respect visuel là-bas, à ce que je pouvais voir. Mais bon, cela faisait quelques années que je n'avais pas côtoyé de daranovans, peut-être avaient-ils effectivement quelque peu changer cette coutume ? Artiön semblait y avoir mis la main à la pâte, en tout cas. A moins que ce ne soit le même uniforme et que ce soit le corps de cet ami qui ait à ce point changé ? C'était possible aussi. Je passais un regard vers le salon, duquel Artiön sortait. Je baissais la tête, me rappelant alors que celui que j'avais accueilli en ami ou plutôt en mal-propre était devenu le protecteur d'Anaëh... Cela changeait tellement de choses ! et me rendait la plus idiote des femmes. Il était le roi, il m'appelait pour une réunion, je n'avais rien à rétorquer. En un sens, même si cela me faisait étrange, il passait bien au-dessus du Chapitre Blanc. Pas forcément du respect, mais des mages, si. Je ne perdis pas de temps pour le rejoindre, sans un mot, sans un bruit. Comme à mon habitude. Plus qu'à mon habitude, même. Les bras croisés sur mon ventre, je suivais le protecteur, ne sachant trop quoi dire. Puis, après un long moment alors que nous montions les escaliers, ma voix finit par arriver faiblement jusqu'à ses oreilles.

"Dé... désolée pour tout à l'heure... Je... pourquoi va-t-on voir le Chapitre Blanc ? Il y a un problème ? Tu... vous... êtes sûr que je suis la bonne personne pour cette... réunion ?"

Ce n'était pas que j'étais à la fois intriguée et impressionnée de voir au même endroit un ami et des mages m'ayant vu grandir et ayant travaillé avec mon père, mais si. Ou plutôt avais-je peur d'être à une réunion avec l'Aran, et encore plus de me retrouver face à des personnes qui, encore et toujours, établieraient sans forcément le vouloir un lien entre feu l'archimage et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Artiön Laergûl
Modérateur
Modérateur
Artiön Laergûl

Nombre de messages : 1049
Âge : 23
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  714 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeLun 18 Nov 2019 - 22:10


La pulsation que tu venais de quitter ne tarda pas à se faire ressentir derrière toi. Tu n’en attendais pas moins d’Enoriel… et tu aurais été profondément déçu si les choses s’étaient passées d’une quelconque autre façon. Plus que trois autres à réunir maintenant, et les choses pourraient être dites. À condition que l’historienne ne te les arrache pas avant.

- J’ai besoin de tout ceux ayant un minimum d’expertise quant à notre dernier artefact. tu lances à la demoiselle dans ton dos, tes oreilles tendues vers l’arrière à son écoute Tu en fais partie.

Graduellement, tes enjambées s’allongent et ton pas s’accélère. Jusqu’à ce que vous vous retrouviez au bureau de l’un des intendants de l’Académie. Là non plus tu ne perds pas de temps, te contentant de rapides salutations d’un hochement de tête, avant d’aller droit au but.

- Sauriez-vous où nous pourrions trouver le Doyen actuellement ?

- Probablement dans les soubassements. l’elfe répond sans attendre Il consacre actuellement beaucoup de son temps à l’étude de nos anciennes reliques, et son emploi du temps ne prévoit aucune autre obligation aujourd’hui.

- Merci beaucoup. tu t’inclines, prenant ton départ d’un pas en arrière Adcén.

Tu reprends ton chemin à travers les couloirs, les allées, les tours et les jardins. Vers le bas cette fois. Toujours vers le bas. Petit à petit les passages se resserrent, se font plus exigus, et encore plus qu’au sein des dortoirs, tu te retrouves à devoir ralentir et faire particulièrement attention à ta position ne serait-ce que pour te faufiler entre des murs parfois beaucoup trop rapprochés. C’est d’ailleurs peut-être parce que cet endroit était une trop parfaite métaphore de l’étau qui se resserrait sur vous que tu t’es pris à en profiter pour introduire ce qui serait le sujet de votre réunion.

- Les Noss semblent décidés à nous empêcher d’atteindre Lomëar. tu fronces les sourcils, même sachant que celle qui te suit ne peut le voir Ce qui me pousse à penser que la magie entourant cette… « mare » a potentiellement encore plus d’ampleur que l’on ne l’imaginais.

Enfin la terre et la pierre s’écartent. Les lieux prennent en ampleur, et les Cycléennes salles d’archives de l’Académie d’Alëandir se dévoilent à vous. Partout autour de vous, d’antiques documents. Des savoirs précieux. Les hypothèses d’aïeux parmi les premiers à s’être tentés à déchiffrer le lègue d’Elenmàr. Les thèses de ceux ayant construits les fondations de votre enseignement de la magie… autant de manuscrits qu’elle et toi – elle un peu plus que toi tout de même – auriez pris tout le plaisir du monde à écumer. Mais il n’y avait pas le temps pour l’instant.

L’avantage d’être l’Aran ? Pas une seule seconde ta présence ici ne fut remise en question. Voyant ton empressement, la garde se contenta de vous ouvrir la voie, se contentant de salutations plus sommaires encore que celles adressées à l’intendant avant eux avant de vous dévoiler une salle comme taillée autour de la pièce maîtresse qu’était le bassin d’obsidienne liquide. Aussi fascinant qu’il fût, l’artefact ne t’inspira jamais que l’envie de pester contre son existence, ton regard comme tes sens n’en restant pas moins inexorablement attirés par lui.
Contrairement à celle que livraient tes camarades là-bas, cette lutte cependant tu y trouverais victoire. Tes yeux s’arrachèrent au liquide noir pour chercher à travers la salle ceux qui s’étaient fait les portes paroles du petit comité de mage présents ici : Le Doyen et la Maîtresse de recherche, dont la surprise fut grande sans l’être, de te voir ainsi les rejoindre en habit d’exercice.

- Heru Lòmion, Heri Laurenis, tu fais digne révérence pour la première fois dans la journée Enoriel, ton regard parcourt l’assistance confrères… tu défourailles ton sceptre pour en placer le pied contre le sol, complimentant de ce geste la sévérité de ton regard je ne passerai pas par quatre chemins. Les Ornedhels ne savent peut-être pas ce que nous avons découvert, mais ils savent que nous avons découvert quelque chose. Ils le savaient bien avant que notre expédition vers Lomëar ne se mette en route. Et s’ils ne savent pas ce que l’on a découvert, ils sont bien décidés à limiter un maximum nos possibilités d’interaction avec. Umbarion disait vrai, les druides sont persuadés que notre entreprise est une course directe vers la ruine d’Anaëh. Ils en auraient eu la « Vision », et ladite vision leur est justification suffisante à la prise des plus tristes décisions.

Tu baisses les yeux un instant et souffles.

- Aegden, le Mainyth d’Alëandir m’a fait savoir l’expédition avoir été victime de l’agressivité d’une druidesse sur la route entre Ardamir et Wyslena. Et si nos hommes sont des combattants chevronnés, j’ai bien peur que d’autres n’aient pas la même chance. Tu souffles des nasaux, autant témoignage de ton agacement qu'une manière d'asseoir ton autorité Maintenant, je ne suis pas Anedhel à croire ni à une totale folie, ni à une profonde bêtise, ni à la sincère malveillance des Ornedhels. tu marques une pause, ton regard accrochant particulièrement celui de Laurënis Surtout lorsqu’ils se permettent d’invoquer I Ëmel. Pour autant, je ne suis aussi loin d’avoir absolue foi en la mysticité des Noss. C’est pourquoi je vous demande aujourd'hui si vous avez pu observer le moindre phénomène autour de l’artefact qui puisse causer une perturbation assez vive pour impacter la trame au point de perturber les plus sensibles des mages Ornedhels ? tu lèves ton oreille portant le phoenix Au point où nous en sommes, jouer carte sur table et expliquer ce que nous savons est peut-être le meilleur moyen de nous en sortir sans plus de déboires.

_________________
Sabriye !:
 

Petite notice:
 

Silhouette d'Artiön : ⚠️abondance dangereuse de muscle⚠️:
 

Artiön selon Wenwen:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Enoriel
Elfe
Enoriel

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  704 ans
Niveau Magique : Maître.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeMar 19 Nov 2019 - 13:40

Sans répondre, je suivis Artiön à travers les couloirs descendant l'entièreté du bâtiment académique. Ce chemin je le connaissais par coeur, si bien que j'aurais très bien pu prendre les devants. Mais personne ne me posa la question et je n'avais aucune envie de me mettre en avant. Alors je suivais, ne profitant aucunement des merveilles qui s'offraient à nous sur notre passage, le ventre noué par cette réunion visiblement urgente et donc importante. Quand nous arrivions enfin - ou déjà ? - dans cette salle où la mare noire projetait de douces lueurs sombres sur le plafond, je m'inclinais humblement devant les deux membres du Chapitre Blanc tout en écrasant l'une de mes mains avec l'autre. Puis je me déplaçais pour être à un endroit où on ne ferait que peu attention à moi, pas trop près de l'artefact afin d'être sûre de ne pas avoir envie d'y laisser tomber le moindre objet. Généralement, quand j'arrivais dans cette pièce, je disais bonjour au monde avec un grand sourire, même si j'étais quasiment sûre qu'on ne me répondrait pas ou que je ne serais pas à une quelconque hauteur. Puis je m'approchais de l'objet de notre étude pour lui dire bonjour à lui aussi, comme si c'était un être vivant ; qui sait, vu que c'est un concentré de magie, peut-être que ça peut me comprendre ou du moins ressentir si je suis hostile ou non ? Qui sait, peut-être qu'il y avait une forme de magie dedans que je ne connaissais que trop peu ! Enfin... là aujourd'hui je n'avais pas vraiment l'occasion de le faire, même si j'avais bien envie de saluer ne serait-ce que de la main la mare souterraine. Appuyée contre la paroi, j'admirais encore une fois l'artefact ainsi que les pierres qui l'entouraient tout en écoutant l'aran. Constatant un léger silence, je pris doucement la parole, rentrant instinctivement la tête entre les épaules.

"Si je puis me permettre... pour... comment dire... Hum ! Pour le moment nous n'avons rien trouvé allant en ce sens. Il a été compris que cette mare était le résultat d'un rituel fait il y a très longtemps et qu'elle était instable, certainement du fait qu'il manque l'un des piliers qui a ou aurait dû permettre à cet artefact d'être stable. Mais vous le savez déjà, sinon personne n'aurait été envoyé à Lomëar. Pour le moment je n'ai pas connaissance de personnes ayant eu sa sensibilité magique dérangée depuis la découverte de la mare, peut-être auriez-vous d'autres échos à ce sujet Heru Lòmion ? Hum... et... et si les Ornedhels affirment qu'on part vers la catastrophe, qu'ils en ont eu la vision, qu'en est-il exactement pour eux ? Ont-ils parlé de dérangements magiques de leur côté, ou bien décrit cette vision nous touchant ? Ont-ils seulement la moindre idée de ce qui a mené au rituel de la mare ?"
Revenir en haut Aller en bas
Artiön Laergûl
Modérateur
Modérateur
Artiön Laergûl

Nombre de messages : 1049
Âge : 23
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  714 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeMer 20 Nov 2019 - 20:31


Le front de la Professeure aux yeux tatoués se plisse exactement comme tu t’y attendais. Quant à celui de Lòmion, il se marque d’une fatigue plus intense encore que celle qui la suivait partout depuis l’entrevue avec Haldren. Les longs doigts de l’homme se rejoignent et ses yeux se baissent dans un premier temps, pour finalement inviter celle qui bouillait visiblement d’impatience de faire entendre le fond de sa pensée.

- Attendre des Noss qu’ils prennent spontanément le moindre recul sur des notions de théorie magique est peine perdue. Laurënis tranche autant à travers tes mots que ceux d’Enoriel Ils ne passent jamais leur temps qu’à se complaire dans l’ignorance en attendant que la Symphonie « leur donne les réponses ». elle peste entre ses dents, visiblement rattrapée par de désagréables réminiscences Les Ornedhels, je les ai bien assez côtoyés durant mes études des anciennes pratiques pour comprendre qu’ils ne feraient jamais plus que me demander « d’écouter » ce qu’ils sont incapables de dire.

Les mystères des Ornedhels. Là-dessus, depuis l’aventure vécue avec Lyorindel et Aegden, tu en savais un rayon… Malgré toi tes yeux se ferment, et un long soupir t’échappe. Elle n’avait pas tort. Imaginer qu’il suffirait de leur partager quelques bribes de théorie arcanique pour qu’ils révisent leur jugement était bien naïf… mais que pouviez-vous faire d’autre actuellement ?

- D’autant plus que confier des informations aux Noss, ce serait compromettre le secret que l’on est censés garder. la mâchoire de la sorcière se tend Et vous pourriez bien être l’Aran ,être accompagné des Hauts-Prêtres de chacun de nos Cultes et invoquer le pouvoir de l’armée que ma réponse resterait toujours la même. Je refuse catégoriquement que des imbéciles d’Ornedhels qui en savent trop aillent ouvrir leur bouche et créer des vents de panique au sein de nos Cités.

- Je crains d’être obligé de me ranger du côté d’Heri Laurënis. Nous ne pouvons pas nous permettre de confier aux Noss ce que nous nous refusons à avouer à l’intérieur de nos murs. les doigts de l’archimage finissent par se croiser Quant à votre hypothèse, comme l’a dit Enoriel, je crains fort que l’on n’ait aucune preuve tangible qui nous permette de la confirmer. Bien sûr, lorsqu’il s’agit d’une perturbation magique de cette ampleur, rien n’est exclu, c’est bien cela qui a conduit nos frères vers Lomëar… mais…

- Avons-nous vraiment besoin de plus qu’une conjecture ?

Tu l’as expérimenté par le passé. Jouer le jeu des demi-vérités avec les Ornedhels n’est pas une pratique sans dangers, mais des demi-vérités, n’est-ce pas ce qu’ils vous opposent ? Des conjectures farfelues nées de « Visions » dont ils ne sont capables d’expliquer ni le sens ni la véritable origine. Des « Visions » leur étant parvenues juste alors que la Mare Noire commençait à laisser s’évaporer sa magie. Cause – Conséquence. Présentation d’un potentiel. Vous n’aviez pas à en dire plus que de nécessaire.

- Sans aller jusqu’à trahir la gravité de la situation, on peut toujours espérer qu’invoquer de complexes conjectures dans un domaine qu’ils nous savent mieux maîtriser qu’eux soit suffisant à au moins obtenir relaxation de la part de ceux qui n’ont été qu’excités de loin par des messages qu’ils ont à peine entendu du bouche à oreilles. ton visage s’assombrit à son tour Qu’un seul d’entre eux doute, et ce pourrait être suffisant à nous offrir le peu de marge de manœuvre qu’il nous manque.

- L’illusion de contrôle ? l’un des sourcils de la Professeure se lève Vu ce qu’ils comprennent à l’Art… peut-être que ça pourrait marcher…

Tu offres un regard désolé à Enoriel et Lòmion, conscient qu’il ne s’agissait pas là de la plus honorable des techniques. Mais c’était des vies des Lëandrins qu’il s’agissait.

- Je n’aime pas ça… mais puisqu’ils savent « quelque chose »…

_________________
Sabriye !:
 

Petite notice:
 

Silhouette d'Artiön : ⚠️abondance dangereuse de muscle⚠️:
 

Artiön selon Wenwen:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Enoriel
Elfe
Enoriel

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  704 ans
Niveau Magique : Maître.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeJeu 21 Nov 2019 - 13:16

J'écoutais avec grande attention à ce qui se disait, ne rajoutant rien à ce que mes trois interlocuteurs savaient déjà. J'avais pris la parole la première, c'était déjà beau. Et, pour le coup, je ne connaissais rien à ce problème épineux qu'étaient les Noss. D'autres sauraient comment leur parler... mais pas moi. Pas moi du tout. J'espérais juste ne jamais faire partie de ces personnes qui se verraient attaquées par des druides sans forcément savoir pourquoi. Après, ils parlaient d'une vision, et c'était malheureux qu'ils n'en aient aucunement donné les détails. Peut-être était-ce tout simplement des flux de magie qui avaient réagi au réveil de la mare noire, apportant un signe à ceux qui y étaient sensibles ? Qu'on croit aux flux ou aux messages divins ou Symphoniques, il y avait certainement une explication quelque part. Il fallait juste que les gens s'assoient tranquillement autour d'un thé et discutent, non ? Comme on demande de faire aux enfants se boudant mutuellement. Mais visiblement les membres du Chapitre Blanc n'étaient pas de cet avis, préférant la semi-vérité à l'honnêteté. Cela me gênait mais ne voyant aucune autre solution me paraissant relativement sûre, je m'écrasais purement et simplement, portant une nouvelle fois mon regard sur l'artefact. Puis je retournais la tête vers mes confrères, sentant des yeux posés sur moi : visiblement ils attendaient que j'émette un avis...

"Je n'ai rien d'autre à proposer que la conjecture, même si je crains de ce qu'il adviendrait si cela échouait. Ne seraient-ils pas plus en colère et donc offensifs enversnotre peuple ? A-t-on parmi nous une personne capable de leur parler, qu'ils écouteraient un minimum ? Et... même si leur vision n'est en rien détaillée ni prouvée à notre égard, si plusieurs des leurs l'ont eue et que ça coïnciderait avec la découverte de la mare, en connaître la teneur serait une précaution. Je... je n'exclue pas la possibilité qu'à un moment donné la mare ait perturbé un type de flux auquel nous ne sommes tout simplement pas sensibles. Donc autant s'assurer de la chose... non ?"
Revenir en haut Aller en bas
Artiön Laergûl
Modérateur
Modérateur
Artiön Laergûl

Nombre de messages : 1049
Âge : 23
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  714 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeVen 22 Nov 2019 - 18:07


- Bonne chance pour trouver un Taledhel dont la parole aurait le moindre poids face à celle des druides.

Laurënis marquait un point. Quoi qu’ils puissent dire, pour peu qu’ils daignent au moins feindre d’y croire, le respect dû aux druides rendait leur parole difficile à atteindre. En particulier auprès des Ornedhels. Après tout, même au sein des Cités ils étaient entourés d’une certaine aura, alors parmi les Noss…

- Le problème avec cette « Vision », c’est justement qu’ils n’en connaissent pas plus la teneur que nous-mêmes. tu soupires d’exaspération Ils ne peuvent pas nous laisser approcher d’Aduram, c’est tout ce qu’ils savent et tout ce qu’ils peuvent nous dire. Ni plus ni moins.

- Et ça vous étonne ? la mage retient un rire jaune Mais quoi qu’il en soit, s’il vous vient une idée qui ne nous force pas à ébruiter nos inquiétudes, faites-donc. Tant qu’à la fin on finit avec ce cristal entre nos mains.

- En attendant, la voix toujours apaisée et apaisante du Doyen refroidit immédiatement l’atmosphère une étude des effets que pourrait déjà avoir eu la relique sur la trame à plus grande échelle pourrait effectivement s’avérer riche d’enseignements… dont certains pourraient bien être les données manquantes à la création d’un nouveau cristal stabilisateur.

Un flottement dans l’assistance. La perspective de recouvrir d’anciennes techniques en un temps qui se veuille raisonnable ne semble pas trouver d’écho en Laurënis, tandis qu’obtus que tu es, tu as du mal à te détacher de l’idée que les Ornedhels puissent arriver à de tels extrêmes pour vous empêcher de tenter de sauver vos… leurs propres Frères et Sœurs. Peut-être était-ce finalement là la parfaite démonstration du peu de considération qu’ils avaient pour vous.

Vous haïssaient-ils réellement à ce point-là ?

- Bien sûr pour cela nous aurions besoin d’un agent de terrain, l’elfe se retourne en direction d’Enoriel et au vu de votre expertise sur les variations des courants arcaniques à travers les temps Heri Valiendal, vous me sembleriez être toute désignée. il s’incline légèrement Si vous le voulez bien, bien sûr.

_________________
Sabriye !:
 

Petite notice:
 

Silhouette d'Artiön : ⚠️abondance dangereuse de muscle⚠️:
 

Artiön selon Wenwen:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Enoriel
Elfe
Enoriel

Nombre de messages : 151
Date d'inscription : 18/01/2016

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  704 ans
Niveau Magique : Maître.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeMer 27 Nov 2019 - 13:35


Ils avaient raison... je n'étais qu'une idiote utopiste persuadée qu'en passant par la parole on pourrait régler nombre de conflits. Cyarniën me l'avait de nombreuses fois répété et j'en faisais encore preuve en ce jour... Etais-je si irrattrapable que cela ? Je baissais les yeux, n'ayant aucune envie d'essayer d'avancer d'autres solutions qui de toutes façons ne mèneraient à rien. A partir du moment où les Noss étaient fermés à toute volonté de compréhension, ne sachant pas eux-mêmes pourquoi leurs druides voulaient nous empêcher d'accéder à l'Aduram, cela serait plus que compliqué. Peut-être même impossible. Heureusement, le Doyen releva un point montrant que je n'avais peut-être pas tort sur tout le problème : regarder quels effets aurait pu avoir la mare noire sur la trame pouvait être une bonne direction à prendre. Créer un nouveau cristal serait même l'idéal, et pour cela il faudrait un agent de terrain afin de pouvoir comprendre le fonctionnement des cristaux déjà présents et voir à recréer le cristal manquant. Et... pourquoi il s'était tourné vers moi, en fait... ? Il venait bien de dire "Heri Valiendal"... ? Je... nonmaisilpensaitvraimentquej'étaiscapabledem'enoccuper ???

"Je..."

Rouge tomate ou pâle neige, je n'en savais trop rien, je relevais mes yeux auburn vers le Doyen de l'Académie. Oui, bien sûr, je faisais des recherches historico-magiques depuis pas mal d'années. Oui je commençais à avoir réponse à toute mes théories farfelues aux yeux des autres. De là à être LA personne sur qui on pouvait se reposer quant à ce problème qui visiblement risquait de nous exploser à la figure... La personne toute désignée, n'est-ce pas ? J'avais envie de répondre non, tant le poids que cela apporterait sur mes épaules me faisait peur. D'un autre côté, j'avais en face de moi celui qui était le plus à même de connaître mes capacités ainsi que celles des autres membres de l'Académie. Il avait longtemps travaillé avec Beliandar avant de me voir continuer à grandir sans cet archimage, et avait suivi mes études loufoques. Si j'étais effectivement toute désignée pour cette tâche, c'est qu'il avait ses raisons... non ? Et puis de toute façon il était le Doyen, donc je n'avais rien à y redire. Enfin je le croyais.

"Ce sera un honneur pour moi de travailler sur ce sujet, Heru Lòmion. J'inclinais la tête avec grand respect. Mais j'aurai besoin d'aide pour ce projet, notamment d'un mage mysticiste. Auriez-vous de quelconques personnes à me recommander ou puis-je me permettre de demander l'aide de personnes de confiance ?"

Le problème était que les quelques personnes auxquelles je pensais n'étaient pas forcément au courant de l'existence de cet artefact. Autant donc poser la question là maintenant, que les choses soient claires avant toute recherche significative.
Revenir en haut Aller en bas
Artiön Laergûl
Modérateur
Modérateur
Artiön Laergûl

Nombre de messages : 1049
Âge : 23
Date d'inscription : 23/01/2017

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  714 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitimeMer 27 Nov 2019 - 22:00


- Sentez-vous libre de nous emprunter l’un de nos collègues. l’un des mages présents, particulièrement alléché à l’idée de quitter le Relicaire – d’un geste – se désigna d’office Tant que nous n’aurons pas trouvé de véritable alternative, la perte d’un mysticiste dans cette chambre n’est que moindre souffrance.

- Quant à ce qu’il s’agit d’assurer ta sécurité, il y a assez de miliciens de l’armée royale au courant pour que l’on puisse se permettre de vous offrir une suite.

Si tu ne te trompais pas, les mouvements Ornedhels provenaient du Sud-Ouest. C’était donc probablement dans cette direction que les druides avaient eu leur vision, dans cette direction que se trouvait l’anomalie, et potentiellement dans cette direction que les recherches d’Enoriel la mèneraient. Qui sait… peut-être se retrouverait-elle elle aussi en direction d’Aduram ; et confrontée aux Clans.

- Si les Noss venaient à se montrer inquisiteurs, tu sais quoi leur dire. tu fronces légèrement les sourcils, la pâleur du visage de l’élémentaliste te forçant à croire qu’il vaudrait mieux le répéter Tu étudies les effets d’une relique ancienne sur la trame et leurs potentielles retombées sur la Symphonie. ton visage se décrispe S’ils font mention de l’expédition passée avant toi, tu peux confirmer y être affiliée et mentionner la quête du cristal d’Aduram. Essaie si possible au passage de récolter le maximum d’informations sur tes prédécesseurs, et évite juste de t’épancher sur la gravité de l’entreprise.

Tu fais un pas en arrière, jettes un coup d’œil en direction de Lòmion, puis de Laurënis, demandant d’un coup de menton s’ils ont quoi que ce soit à redire. Ni l’un ni l’autre ne semblent rien désirer rajouter, alors tu fais un second pas en arrière, terminant de briser votre cercle.

- Maintenant je te laisse entre les mains du Chapitre Blanc, s’il te reste des questions ils seront probablement plus à-même d’y répondre. De mon côté j’ai du travail au Palais.

De sommaires salutations et tu te retirais, laissant les érudits entre eux. Toi tu avais d’autres choses à penser, et un entraînement à rattraper.

_________________
Sabriye !:
 

Petite notice:
 

Silhouette d'Artiön : ⚠️abondance dangereuse de muscle⚠️:
 

Artiön selon Wenwen:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




[Mare Noire] Une Vision sans conjecture Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Une Vision sans conjecture   [Mare Noire] Une Vision sans conjecture I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mare Noire] Une Vision sans conjecture
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un peu de hentaï pour un ado de 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ANAËH :: Terres d'Alëandir :: Académie de Magie-
Sauter vers: