Partagez
 

 [Mare Noire] Le Plongeon

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeVen 6 Déc 2019 - 15:21



2e  jour de la 9e ennéade de Karfias ~ été
17e année du XIe Cycle
Alentours de midi
Sortie de Wyslena








Le Maître du jeu s’adressant à son audience… La route fut difficile, tant physiquement qu’émotionnellement. Trop épuisés pour reprendre immédiatement votre mission, vous avez pris un jour de repos forcé au sein du fort. Limités dans vos mouvements, surveillés par les guérisseurs, de manière à ce qu’ils puissent s’assurer que vos corps et vos Souffles soient prêts à encaisser la suite, vous avez tout de même refusé de chômé.

Les moments que vous avez passés éveillés, vous les avez passés à organiser la suite en compagnie des explorateurs Wyslenans. Les points d’intérêt du voyage. Les points d’arrêt les plus sécuritaires. La zone d’intérêt à balayer. Les sources principales de danger et les manières de s’en garder. La formation que vous adopteriez. Les membres du groupe qui partiraient…

Seule Silviren et Ildylintra continueraient avec vous. Ainsi en avait décidé Aegden. Et à raison. Malgelir et Oreleth plus que vous portaient encore des séquelles des récents événements. Ils étaient forts. Ils voulaient aider. Ils pouvaient aider, mais le jeu n’en valait pas la chandelle. Les amener en Aduram fut un risque que le Mainyth d’Alëandir refusa de prendre, ainsi c’est un élémentaliste de guerre de Wyslena qui prit sa place.

Mais au moins vous étiez prêts.

Face à l’Oliya, vos yeux se portaient sur les frondaisons de l’Aduram, couvrant l’autre rive de leurs inquiétantes ombres.



Carte des recherches:
 

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Les Pommes Légendaires Salées
Aegden

Nombre de messages : 343
Âge : 18
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 405 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeVen 6 Déc 2019 - 18:38


Sur le départ, Aegden pris une grand inspiration. Ils y étaient presque. Aduram et l’objet de leur mission étaient tout proches. Malgré les obstacles qui leur avaient barré le chemin et manqué d’annihiler toute leurs tentative d’en arriver au bout, le mainyth avait quelque part bon espoir.
 
Bien sûr ils étaient loin d’avoir dépassé la totalité des embûches que le destin avait semé, mais s’ils étaient arrivés jusqu’ici, Aegden était persuadé qu’I Emël ne les laisserais pas échouer.

Un instant il observa un des Wyslenan qui accompagnerait dorénavant l’expédition. Ils ne seraient très certainement pas de trop une fois repartit dans la forêt. Non pas qu’Aegden n’avait pas confiance en Ildylintra, Silviren ou lyorindel mais pour une expédition commencé à 8, le groupe commençait à se réduire un peu trop dangereusement...
Malgelir avait bien insisté pendant un long moment mais Aegden n’en avait pas démordu. Lui et Oreleth ne mettraient plus leur vie en danger dans cette expédition même si il fallait les forcer à rester dans un lit pour cela.

En plus des discutions avec ses deux camarades, de la surveillance des guérisseurs dont il répétait ne pas avoir besoin et des préparatifs du lendemain, Aegden avait profité d’un temps mort pour envoyer un énième message en direction d’Alëandir.


Au trône blanc/Au chapitre blanc.
1er  jour de la 9e ennéade de Karfias, Ecrit à Wyslena,

Ce rapport risque de vous être flous, mais je vous prie de croire que je fais de mon mieux pour vous exposer clairement une situation que je ne comprends moi-même que partiellement.
Si vous avez lu ma précédente missive, vous savez que nous avons parlementé avec une druidesse et que cela n’a abouti à rien.

En continuant notre chemin, il ne nous a fallu que quelques minutes pour tomber dans ce qui ne peut être qu’une embuscade tendue par ladite druidesse. A partir de là je me vois dans la quasi incapacité de vous expliquer ce qu’il s’est passé à l’écrit. D’autant que je ne sais pas si nous avons tous vécu la même chose. Toujours est-il que dans l’étrange folie qui nous a pris par surprise, Malgelir et Oreleth ont été gravement blessés et seule l’intervention de la milice Wyslenane fait qu’ils sont maintenant hors de danger.

Nous continuerons notre mission demain sans eux et avec l’aide de quelques soldats du fort. En attendant, si ce message doit avoir un seul but ce serait de vous mettre en garde : Les noss sont prêts à nous faire du mal, voir à tenter de nous tuer quand bien même nous ne leur faisons rien. Je le déplore  mais il me semble de moins en moins judicieux d’écouter leurs histoires quand bien même évoquent-ils la mère. Leur parole n’a visiblement aucune valeur.
Aegden Orian , Mainyth d’Alëandir

Ps : Artiön,  
Je pense que tu te souviens de la petite Iarin’dath lors du conseil d'il y a quelques temps. Pour une raison qui m’échappe autant que le reste, alors que lyo et moi étions séparés du groupe et dans un piteux état, elle a essayé de nous aider. Je ne sais pas s’il s’agit là d’une ruse, d’une dissension entre les Ornedhels ou d’autre chose mais j’ai le pressentiment que tout cela prend une ampleur de plus en plus importante. Je ne te cache pas que je suis inquiet. Je m’attends à croiser d’autres druides violents sur le chemin d’Aduram.
Revenir en haut Aller en bas
Lyorindel Minervia
Elfe
Lyorindel Minervia

Nombre de messages : 120
Âge : 23
Date d'inscription : 03/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  564 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeSam 7 Déc 2019 - 12:57

Arriver jusqu’à Wyslena fut long. Du moins c’est ce qui sembla à Lyorindel qui s’était muré dans un silence de plomb, devenant muet comme une tombe. Toutefois ce fut une bonne chose, et ce pour tous, que les noss ne tentent pas de les arrêter car l’épervier ne comptait pas poser de questions ou même leur dire un mot, bien qu’il n’en ait parlé avec quiconque, ce serait avec des flèches qu’il accueillerait toute nouvelle intervention des sauvages. Une fois arrivé au fort il daigna parler à nouveau, ne disant mot qu’à propos des préparatifs et, surtout, ne parlant que peu, bien peu pour sa bavardise habituelle. Il était également tendu et seul la musique de sa collègue aidait sur ce point-là. Il n’était pas très coopératif avec les soigneurs et autres prêtres de Kÿria, ces derniers devaient batailler pour lui arracher une phrase et c’était d’autant plus difficile si la question portait sur ce qui s’était passé sur la route. Toutefois il ne les empêchait pas de faire leur travail, il ne leur demandait jamais de partir ou n’était jamais violent mais ce fut avec un soulagement non dissimulé qu’il passa les portes du fort pour poursuivre leur mission, mission qui avait été bien trop retardée à son goût.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeSam 7 Déc 2019 - 15:58


Perdre le moins possible de temps. C’était là l’ordre du jour. Pas question donc de serpenter de trouée en trouée comme les expéditions avaient pu le faire précédemment. Il faudrait trouver un moyen de faire la route la plus directe sans serpenter. Et pour ça les Wyslenans savaient exactement comment s’y prendre.

- Il faut qu’on rejoigne le cours d’eau au Nord-Ouest de notre position. Après il suffira de le suivre jusqu’à notre destination. sauf que les choses ne pouvaient être aussi simples La forêt est moins dense autour de l’eau, mais il faudra faire attention aux animaux. Ils se mettent en danger en venant s’abreuver, alors ils sont parfois plus agités que de raison. Faites attention à vos mouvements.

Le maître du jeu s’adressant à son audience : Sur ces mots vous vous dirigez vers le cours d’eau, et une fois à portée de vue, dans cet espace dégagé, vous commencez votre procession vers le centre d’Aduram. À chaque pas vous sentez les mâchoires de la forêt se refermer un peu plus sur vous. À chaque pas vous sentez la Dissonance se faire un peu plus pesante.

Toi Aegden, tu entends. Ici tu entends distinctement. Mais ce n’est rien de tel que ce que tu as connu il y a quelques jours. Cette fois-ci les Chants ne te perdent pas. Cette fois-ci, il te semble même être capable de comprendre ce qu’ils te content. Tu entends des histoires. Des histoires d’un autre âge. Des histoires de sang, de sueur et de pleurs. Les dernières plaintes d’un peuple forcé à la guerre, puis à l’exil. Les larmes te montent inexorablement jusqu’aux yeux, car à toi l’ancien Linoïn te paraît dans toute sa tristesse.

Toi Lyorindel, tu entends. Ici tu entends distinctement. Mais contrairement à l’abandon que prônaient les fleurs du jardin de Lareless, les arbres d’Aduram attisent en toi une véritable frénésie guerrière. Tenir bon est aisé, car les voix ne sont pas puissantes. Pas encore. Mais pour combien de temps resteront-elles si faibles ? Tu ne le sais pas. Quelque part tu espères qu’elle ne le resteront pas. Parce que toi, l’Aduram appelle à ta colère. L’Aduram te galvanise, t’appelle à prouver quelle force possède le corps que trop de tes amis, de tes compagnons, de tes frères, des membres de la famille que tu t’es choisi ont regardé comme s’il était faible.

Les Wyslenans, quant à eux, restent impassibles. Ce n’est pas la première fois qu’ils plongent, eux. Ils savent exactement ce que vous traversez, et aux regards qu’ils portent sur vous, vous le comprenez déjà prêts à réagir à la moindre alerte.

Tout est calme, pour l’instant.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Les Pommes Légendaires Salées
Aegden

Nombre de messages : 343
Âge : 18
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 405 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeDim 8 Déc 2019 - 0:23


Aegden avait capté le regard que les Wyslenans portaient sur eux. A l’un d’entre eux, il répondit par un regard contrit en essuyant machinalement ces larmes qu’il ne pouvait refréner.

-Vous vivez ça à chaque fois ? Souffla-t-il à peine assez fort pour se faire entendre, comme s'il ne voulait pas briser le silence pourtant si pesant.

Les oreilles de l’elfe s’agitaient depuis qu'ils avaient à nouveau mis les pieds sous les frondaisons, comme essayant de capter un son qui n’arrivait pas vraiment d’une direction précise. C’était difficile de se focaliser sur le chemin aux milieux des murmures. La sensation lui était aussi étrange qu’inconnue. Il avait l’impression de comprendre la détresse qui régnait ici. Il avait l’impression de soudain connaitre l’histoire tragique de ces lieux d’une autre manière que par les légendes et les récits. Il avait la sensation de partager ce désespoir. Comme si autour de lui se trouvaient encore ces elfes perdus, arrachés à leur foyer, leur famille, leur proches…

Quelque part et c’était pour cela qu’il se battait. Pour que les sensations que la forêt lui contait, plus aucun autre ne soit forcé de les ressentir… Il voulait bien encaisser toute la douleur du monde une fois pour toute si le reste de son peuple ne connaîtrait jamais plus ces peines.

Malgré tout, malgré ces beaux serments qu’il se faisait, il y avait une amertume sans nom. Il se battrait mais ça ne changerais rien au passé. Le Linoïn resterait à jamais cette forêt maudite, ruine d’un sublime passé perdu. Les elfes morts à la défendre resteraient morts en vain.  Anaëh et le peuple elfique resteraient à jamais amputés d’une partie d’eux même. Comment ne pas en pleurer ?

Était-ce ce que vivaient constamment les elfes sensibles à la symphonie ? On lui avait pourtant toujours expliqué que la symphonie était belle, rassurante. Comme une amie invisible. 

-Je croyais la dissonance calmée...

Et comment pouvait-il percevoir quoi ce soit lui ? Il n’avait jamais rien entendu jusqu’à présent. Pas même à son retour de Thaar, à sa grande déception. Était-elle si forte ici que même les elfes comme lui pouvaient percevoir quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeDim 8 Déc 2019 - 22:14


- Ce n’est pas grand-chose. le guerrier Wyslenan offre un sourire se voulant réconfortant Au bout d’un moment, on finit par réussir à oublier les voix. Les Sirènes de la forêt profonde par contre… même aux plus sourds d’entre nous il a fallu de longues ennéades pour s’en remettre. il prend un temps pour observer autour de lui, s’arrêtant plus longtemps que de raison vers l’arrière du groupe Et il y a quelques années tout ça s’étendait presque jusqu’à la bordure.

Un élan de tristesse de courte durée traverse le regard du soldat, trop vite effacé par l’inquiétude. Les sourcils froncés, les oreilles aux aguets et les pupilles faisant sans cesse des allées-retour entre le groupe et ses arrières, il semble attendre l’arrivée de quelque chose. Pourtant vous, vous ne voyez rien, et vous n’entendez rien. Rien d’autre que le gargouillis continu du proche cours d’eau. Du moins, c’est ce que vous croyiez jusqu’à ce qu’apparaissent les deux silhouettes.

Le gargouillis devient lentement grondement, s’intensifie au fur et à mesure que les deux humanoïdes juchés sur ce qui semble être un morceau de bois flottant s’approchent. Et à une vitesse tout à fait anormale pour deux humanoïdes perchés sur un morceau de bois flottant. Leur trajectoire n’est pas naturelle. Elle est contrôlée. Qui qu’ils soient, quoi qu’ils soient, ils se dirigent vers vous, et ils auront tôt fait de vous rattraper.

Le Wyslenan halte votre procession, la dizaine d’explorateurs qui vous accompagne se retourne comme un seul corps. Les pupilles se dilatent. Un arc s'apprête à se bander. Une voix s’élève, sentencieuse.

- Baissez votre arme ! joignant le geste à la parole, le soldat empoigne la branche de l’arc de Lyorindel, et le force vers le bas Je la connais. C’est grâce à elle que nous avons pu vous rejoindre sur la route. Les clans ne nous auraient jamais laissé passer si elle n’avait pas intercédé en notre faveur.

L’autre par contre… il ne la reconnaissait pas. Mais qu’importe. S’il est une chose que les Wyslenans ont appris de leurs expéditions passées en Aduram c’est que des bras de plus ne sont jamais de trop.

- J’espérais vous rattraper. la grande Ornedhelle blonde quitte la souche qu’elle chevauchait pour sauter à la berge avec une déconcertante nonchalance La petite tenait absolument à rentrer dans le Linoïn, alors je me suis dit que quitte à ce qu’elle le fasse, autant qu’elle n’y soit pas seule. elle se retourne vers un chef d’expédition Wyslenan souriant Je ne sais pas trop ce qu’elle cherche, mais vous pourrez peut-être l’aider.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Les Pommes Légendaires Salées
Aegden

Nombre de messages : 343
Âge : 18
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 405 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeLun 9 Déc 2019 - 18:48


Il fallut un violent effort au lëandrin pour laisser son arme dans son dos. Ce n’était dû qu’à la confiance qu’il prêtait à ses camarades d’expédition en plus de son éducation militaire qu’il écoutait l’ordre de l’autre elfe. Il s’était passé seulement deux jours depuis l’enfer provoqué par Lareless, enfers qu’aucun des citadins n’oublierait de sitôt, et voilà que les noss réapparaissaient comme si de rien n’était…

Il avait peur, le commandant. Peur d’une nouvelle escarmouche. Peur d’un nouveau piège. Peur que cette fois si les hallucinations macabres deviennent réalité....

Et pourtant le Wyslenan qui lui avait répondu avait l’air on ne peut plus détendu… Il souriait, même. Et puis il y avait encore et toujours cette petite noss. Que voulait-elle réellement à la fin ?! Pourquoi réapparaissait-elle sans cesse ?

S’il ne fit pas un seul  geste agressif envers les deux intruses, il ne cessa pour autant de se tenir tendu, prêt à réagir. Silencieux, il ne lâchait pas une seconde du regard la noss inconnue qui s'approchait, essayant en même temps, de faire fît tant bien que mal de cette triste sensation qui résonnait inlassablement dans son crâne.

Son camarade semblait la connaitre, mais était-ce une raison suffisante ? Aegden n’était plus certain de rien. Par deux fois il avait commis des erreurs de jugement dramatique. Il voulait à tout prix en éviter une 3 ième… Après tout lareless n'avait dans un premier temps pas paru agressive, si ce n’est condescendante…
Revenir en haut Aller en bas
Ungwë
Ancien
Ancien
Ungwë

Nombre de messages : 101
Âge : 477
Date d'inscription : 11/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140
Niveau Magique : Apprenti.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeMer 11 Déc 2019 - 12:06


A cheval sur l'épaisse souche, mon sac à dos bien fermé et ma sacoche tout contre moi, je suis restée appuyée sur une racine épaisse qui dépassait encore du tronc difforme. Je n'avait jamais essayé mais la rivière est une façon particulièrement agréable de voyager ! Un peu d'air. Un peu d'eau. L'effet de la vitesse. Tout a de quoi ravir les sens !

Et j'en avais bien besoin.

Après m'être assurée que les cinq elfes de pierre se retrouvent je m'était éclipsée, parcourant la zone dans laquelle la Symphonie était déstructuré pour en mesurer les dégâts. La Mémoire a fleur de peau je m'étais appuyée que l'histoire de la Douce Tisseuse pour réussir à abréger les souffrances de quelques abominations qui n'étaient plus que souffrance et incompréhension. Pourquoi les avait-on mis au jour si c'était pour les laisser mourir de cette façon ? Pourquoi les laisser s'étouffer et s'entretuer aussi cruellement ? Mais en deux heures à peine, je m'étais rendu compte que le travail que j'avais entrepris était sans fin et empreint de folie. Tout ce secteur de la forêt viendra à se délester de sa surabondance pour nourrir la terre et de l'humus sortira une nouvelle sylve équilibrée. Alors pour éviter qu'un nouveau drame ne se déroule, je suis revenue près du sentier pour m'occuper des champignons. J'en profitait pour recueillir une corne de spores de cladres ombreux avant de détruire ceux qui pourraient répondre à une nouvelle patrouille avançant sur le chemin.

La nuit était tombée depuis longtemps quand je m'étais arrêté pour dormir hors de ce massacre programmé. J'avais besoin de retrouver ma Soeur sous son plus beau visage. J'avais besoin de ses voix rassurante et de son appui tant que je le pouvait toujours.

Après tout, j'avais un but et il étais très loin d'être achevé.

Dans ce hamac de branchage près des cimes, je n'avais que bien peu dormit cette nuit là. En me glissant sur la natte de branches vives, la dur réalité s'était imposée à moi : j'avais perdu mon sari et ma couverture... Et sûrement de façon définitive. Si la seconde me chagrinait pour des raisons pratiques, le premier m'arracha quelques sanglots. C'était stupide, ça c'est sûr, mais c'était un cadeau. A la fois mon vêtement préféré, un souvenir d'une vie simple, une promesse faite à Tuo et un objet magnifique. Je ne pensait pas qu'un simple morceau de tissus pouvait avoir autant d'importance pour quelqu'un... surtout pour moi. Un morceau de ma maison...

Alors j'ai simplement regarder les lambeau de nuage gris qui passaient sur voute indigo, traversés d'insectes et d'oiseaux de toutes sortes.

C'est là que les Lirfelû m'ont trouvé. Montrer pâte blanche a été angoissant, mais mes affaires sont mes affaires et mon passage vers le Linoïn a fini par être accepté. J'y ai même gagné une guide puisque l'une d'entre eux voulait rattraper une patrouille Wyslenane de cartographes. De toute façon, vu leur état, l'équipe du demi-noss avait du rentré au fort le plus proche et restait sûrement encore entre les mains des soigneurs. La façon dont elle agit comme si elle était chez elle est assez amusante, mais je n'ai fait aucun commentaire. Nous avons assez longtemps vécus non loin des rives de l'Oliya pour ne pas sous-estimer les Chanteurs des Montagnes et leurs jumeaux paisibles.

Mais... Je dois bien avouer que je ne m'attendais pas à ça.

Les murmures du Linoïn ont changé ces dernières années, ça nous nous en étions aperçu. Mais jamais je ne m'étais approché si près. D'un côté l'Anaëh. De l'autre... L'incompréhension. Ce n'était pas vide. Ce n'était pas agressif... Ou peut-être l'était-ce ? Pensive, je tends l'oreille et j'ouvre mon cœur... Mais les arbres défilent trop vite pour que je réussisse à en entendre un. La musique est chaotique. Parfois, mes oreilles se couchent sur mon crâne pour tenter d'étouffer une dissonance désagréable.

En bifurquant de l'Oliya à un bras de rivière plus mince s'enfonçant dans le Linoïn, l'émotion m'a serrée le cœur. Tant de générations. Tant de souvenirs. Tant de sacrifices... Et finalement c'est moi qui me retrouve ici. Celle qui n'aurait pas dû... Ou la seule qui devait se trouver là.

Seule...

Je le suis désormais.

Je respire doucement pour ne pas replonger dans de lointains souvenirs. Je dois aller au bout. Je l'ai décidé après le message de Varnan. C'est important. Mes yeux courent sur cette sylve à redécouvrir. L'impression diffuse que la végétation autour de moi m'observe sans me comprendre, accentuant mon malaise. Les mélodies se font de plus en plus simples et claires même si les mots m'échappent toujours. Une seule voix dans un océan de silence et le souvenir d'un tout auquel nous sommes tous arrachés un jour ou l'autre. Une multitude de voix qui chantent à leur propre rythme sans s'écouter. Une chorale tourmentée de solistes égocentriques.

Je déglutis, à la fois fascinée par cette force de vie et poussée par l'envie douloureuse de faire quelque chose pour elle, lorsque le groupe d'enfants des pierres grandit sur la rive.

Nous arrivons à leur hauteur... Et la reconnaissance que j'avais pour la Lirfelû fond comme neige au soleil. Blanc Cornu, pourquoi m'envoyer dans cette direction... ? Je déglutis à nouveau. Le demi-noss, Lyorindel et la cavalière dans les bois sont parmi les citadins. Ça suffit. J'ai assez à porter avec le poids de mon propre cœur pour soutenir la haine dans leurs yeux. Être seule au milieu du néant était une chose. Être seule au milieu de la multitude en était une autre. Mais être rejetée encore et encore... Je ne leur infligerai pas plus qu'à moi.

- Inutile de vous en faire pour moi. " je m'incline, une fois grimpée sur la berge, le dos raide et la tête plus basse qu'à l'accoutumée. " Je sais quelle langage adopter pour que les aînés me laissent avancer. Je peux progresser seule. " Les mots manquent de rester coincés dans ma gorge. Ils me révulsent. Non ! Je ne veux pas être seule ! Je croise le regard paisible du Wyslenan et me raidit encore un peu plus pour ne pas lui sauter au cou dans l'espoir, reconnaissante du peu de soutien qu'il m'accorde par ce biais. La gorge nouée, j'évite avec soin les visages d'Aegden et Lyorindel. " Je ne souhaite indisposer personne ici. "
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeMer 11 Déc 2019 - 16:13


Ungwë,
Si le lieutenant Wyslenan cherche de son regard à te mettre à l’aise, ce n’est pas le cas de l’Ornedhelle qui t’a accompagnée. Faisant mine de s’interposer entre toi et tes échappatoires potentielles, la grande blonde se saisit de ton épaule avec fermeté et pose sur toi un regard sévère… et pourtant toujours éperdument empreint de sa permanente nonchalance.

- Si tu crois que je vais te laisser partir te balader seule dans une forêt qui finit par rendre fous ceux qu’elle n’a pas tué, c’est toi l’indisposée ici. elle retire sa main et lève un sourcil haut Et même si tu savais « quel langage adopter » pour que ça n’arrive pas, refuser d’en faire profiter tout le monde ne serait pas très sympathique si tu veux mon avis.

Avec une assurance presque provocatrice, elle finit par quitter le giron de son propre protecteur pour se rapprocher de ces trois elfes qu’elle ne connaît finalement que de jeune parole en bouche. Excentrée du reste du groupe, à quelques pieds de distance de vous, elle vous regarde. Aegden, Lyorindel elle vous inspecte de haut en bas et de fond en comble, ses yeux inégaux tous deux brillants de couleurs extrêmement vives dansant comme affolés au rythme des va-et-vient de ses pupilles. Elle fronce les sourcils, bat des paupières comme ayant du mal à croire ce qu’elle voyait. Et pour peu que vous ayez accordé la moindre attention à son regard, il en est probablement de même pour vous. Etais-ce son œil droit le bleu et le gauche le vert ou le contraire ? Vous auriez juré les avoir vu changer au moins quatre fois depuis le début de son inspection !

- Inwiste, enchantée. elle se redresse, et sourit fièrement Enfin, elle roule des yeux presque aussi enchantée que le petit teigneux. Je sais que personne ne m’a invité elle annonce le rire aux lèvres avant de grogner entre ses dents dans un vieux pidginpersonne ne m’invite jamais nulle part de toute façon – mais il y a pas mal de récits de fin du monde qui s’échangent en ce moment et ça m’arrangerait que personne ne meure, alors si je peux aider.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Lyorindel Minervia
Elfe
Lyorindel Minervia

Nombre de messages : 120
Âge : 23
Date d'inscription : 03/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  564 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeMer 11 Déc 2019 - 18:33

Depuis son entrée dans l’Aduram, Lyorindel écoutait et plus il y réfléchissait, plus il tendait l’oreille, plus il trouvait que la Symphonie avait raison. Il était reconnaissant. Alors certes nombres de ses connaissances pouvaient le voir comme faible, et depuis son incident avec les noss c’était d’autant plus aisé, mais c’était une chose sur laquelle il jouait : qui pouvait le soupçonner alors d’être un épervier ? Mais voilà maintenant il en avait marre. Il en avait plus qu’assez. Il avait vu ce que ça coûtait, à lui et aux autres et maintenant il le voyait encore, il avait devant ses yeux, partout autour de lui, un autre exemple. Alors, sur sa monture, Lyorindel ne rangeait pas son arc dans son dos mais il le tenait bien en main quant à sa main directrice elle attendait patiemment juste au-dessus du carquois attaché à sa selle ; l’empennage de ses flèches lui chatouillaient doucement le bout des doigts et le doux chant du cours d’eau ne faisait rien pour amoindrir son envie de s’en servir.

Bien trop occupé à trouver une cible, il ne fit pas attention à la discussion de ses camarades de voyage. Il l’entendait, certes, mais il ne l’écoutait pas. Et pour cause il repéra rapidement les nouvelles arrivantes, il ne prit pas longtemps pour s’assurer qu’il s’agissait là de noss, de toute façon ils auraient probablement été prévenu si d’autres citadins étaient partis. Lyorindel, la main droite toujours au ras de ses flèches en attrapa une, il l’encocha et alors qu’il allait bander son arc on l’arrêta. Il jeta un regard noir sur le wyslenan qui lui donna un ordre. L’idée de reprendre son tir une fois la main du soldat autre part que sur son arme lui avait traversé l’esprit mais voilà : il avait dévié le regard de ses cibles et le temps qu’il rajuste son tir on risquait de l’arrêter à nouveau ; avec la Symphonie qui le poussait à se battre il ne savait pas s’il résisterait à l’envie de se frotter à ses compagnons de voyage ne plus des noss, bien qu’il savait pertinemment que c’était un combat perdu d’avance.

L’envie de tirer à nouveau lui revient, ça le démange. Ça serait si simple, il n’aurait que trois choses à faire : lever son arme, bander son arc et relâcher la corde. Tout ça il pouvait le faire en un mouvement, probablement avant que le soldat à côté de lui ne puisse l’en empêcher. Quant à la noss, elle ne l’aide pas à se retenir, elle est proche, elle est une cible facile et Lyorindel peut presque sentir la flèche frémir, lui arrachant un frisson.

« Pas moi. » Répondit-il aux premiers mots qui leur étaient adressés même si elle n’attendait sûrement pas de réponse. Enfin, malgré la Symphonie, il rangea sa flèche avec ses sœurs. « En effet tu peux aider: rente chez toi. »
Revenir en haut Aller en bas
Ungwë
Ancien
Ancien
Ungwë

Nombre de messages : 101
Âge : 477
Date d'inscription : 11/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140
Niveau Magique : Apprenti.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeJeu 12 Déc 2019 - 0:21


- Ce n'est pas ton avis qui compte ici. " Qu'importe sa poigne ou ce regard changeant qui se veut paternaliste, ils n'ont que bien peu de poids par rapport à la déception et au reproche silencieux des iris terreuses de mon Maître. Je lui souris malgré tout, curieusement reconnaissante de son attention tout en sachant à quel point elle avait tord. " Et ce n'est pas le mien non plus. "

La petite femme que je suis laisse la grande blonde se présenter, bondir et vaquer. Je regarde alentours, cherchant un chemin, une sente de chasse, les marques de présence d'un animal ou d'une créature à gérer. On m'a trop souvent dit que le Linoïn est dangereux pour que je baisse ma garde maintenant que je ne peux plus compter que sur moi-même... Mais le ton monte, le timbre se fait cassant.

Je frémis, malgré moi mise à mal par ce rejet qui ne m'est pas directement destiné... Ou peut-être que si ? ça commence. Je ne peux pas supporter leurs maux et ceux qui m'entourent. Je peux avancer dans le Linoïn mais pas sur un champ de bataille.

- Inwiste, je t'en prie. Nous pouvons continuer de notre côté si tu tiens à m'accompagner. Inutile de créer plus de tension qu'il n'y en a déjà. "
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeJeu 12 Déc 2019 - 19:51


Poussée par eux, tirée par elle, Inwiste soupire bruyamment, prenant quelques pas de recul de plus. Durant quelques longues secondes elle continue de défier les Citadins du regard, toi en particulier Lyorindel mais elle finit tout de même par se raviser. Une pirouette en guise de demi-tour, elle retourne auprès de celle dont elle a décidé de faire sa protégée, la mine se refusant péniblement à afficher à quel point elle était agacée.

- Soit. elle croise les bras, prête à te suivre Ungwë Puisque tout le monde semble penser que c’est mieux ainsi, allons-y.

C’est une idée stupide. La Lirfelû ne peut se résoudre à penser le contraire, mais c’est ce qu’ils semblent tous désirer. Ils ne veulent pas d’elle. Même la petite en réalité ne veut pas d’elle. Cette résignation de la jeune Ornedhelle n’est que pitié face à la réaction des Citadins, elle en est bien consciente. Pourtant elle ne désirait qu’aider. Elle avait le pouvoir d’aider. Son aide aurait été précieuse. Ou peut-être pas. C’est que le monde avait ses propres manières de remettre les enfants de La Mère à leur place.

Quand ils avaient une place.

- Je te suis.

______________________________________________________

Aegden, probablement dernier regard tourné vers les deux Ornedhels sur le départ, le lieutenant Wyslenan finit par se rapprocher à nouveau de toi, laissant à son tour échapper un soupir.

- C’est dommage. il baisse les yeux Une élémentaliste de son calibre n’aurait pas été de trop. son regard se retourne vers Lyorindel Mais je veux bien comprendre qu’après ce qu’il s’est passé ces derniers jours, vous ayez du mal avec les Ornedhels.

Une main tente une approche hésitante vers l’épaule du Mainyth avant de finalement se rétracter, jugeant finalement que laisser de l’air au Lëandrin est la meilleure alternative.

- Il va falloir commencer à penser à établir notre camp. La nuit ne devrait pas tarder à tomber.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Les Pommes Légendaires Salées
Aegden

Nombre de messages : 343
Âge : 18
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 405 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeJeu 12 Déc 2019 - 21:36


-Je suis désolé. Aegden secoua la tête. Je comprends qu’une personne de plus dans cette expédition t’arrangerais mais leur présence ne ferait que nous perturber. Quand bien même elles ont les meilleures intentions du monde, on n’arrivera pas à leur faire assez confiance pour avoir un groupe solide et dans ce cas la meilleure mage qui soit n’y fera rien. Il suivit le regard du Wyslenan, sa voix se fit un peux plus basse, comme si au final le commandant ajoutait une dernière phrase pour lui-même. Effectivement ça a été difficile ces derniers temps…

Il leur faudrait un moment pour que leurs esprits finissent d’intégrer tout ce qu’il s’était passé... Il leur faudrait du temps et un environnement bien plus calme que le plein milieu d’une forêt qui pleurait.

L’elfe étira un instants les muscles de ses épaules vers l’arrière comme pour chasser une tension qui ne partirait pourtant probablement pas avant au moins la fin de cette mission. Les noss étaient parties mais l’inquiétude restait. Si elles, elles les avaient suivis, il pouvait toujours en avoir d’autre. Et rien ne disait qu’elles avaient réellement lâché l’affaire…

Il avait aussi remarqué la tentative finalement abandonnée du geste amical du soldat et en retour il lui offrit un fin sourire, quoi que toujours un peu contrit, accueillant d’ailleurs avec joie le changement de sujet.

-Tu as raison.
Il commençait à sérieusement fatiguer et il ne devait pas être le seul. Une halte leur ferait le plus grand bien, en plus de leur éviter l'idée stupide d'errer en forêt en pleine nuit. Je prendrais le premier tour de garde si tu le souhaite. Proposa-t-il. Je ne suis pas sûr de pouvoir dormir cette nuit, autant me rendre utile. Plaisanta-t-il, à moitié seulement.

Malgré tout, il laissait le Wyslenan décider. C’était lui qui connaissait mieux l’endroit après tout, il était normal de lui laisser la main dans cette forêt maudite. Aegden avait peux être l’habitude de mener des hommes plutôt que de suivre, mais il était assez intelligent pour savoir quand se reposer sur ses camarades. Il n’avait pas eu besoin d’échange de milice ou de quoi que ce soit pour s’en rendre compte d’ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeSam 14 Déc 2019 - 18:37



4e  jour de la 9e ennéade de Karfias ~ été
17e année du XIe Cycle
Milieu de journée
Profondeurs d'Aduram








Des gestes protocolaires et une organisation maintes fois répétée donnent à cette première nuit au sein de l’un des environnements les plus inhospitaliers de la surface de Miradelphia un air de déjà-vu. La nuit tous les arbres sont les mêmes. Les silhouettes dansant sous le regard de Silène ne sont finalement pas bien différentes de celles d’Anaëh. Il n’y a que la Dissonance pour vous rappeler où vous êtes. Que cette omniprésente douleur pour faire la différence entre les frondaisons d’Anaëh et d’Aduram. À cause des Voix, trouver le sommeil est difficile, et pourtant vous y êtes bien obligés. Lyorindel, Aegden, Ildylintra, Silivren, aucun de vous quatre n’a eu droit à son tour de garde. Au contraire, les Wyslenans, sachant quel état avait été le vôtre il y a peu ont tenu à ce que vous vous reposiez un maximum, et se sont arrangés entre eux pour la surveillance de votre campement.

Des gestes protocolaires et une organisation maintes fois répétée : le lendemain matin fut la même histoire, tout comme les heures suivantes. Rien. Il ne se passait rien. Les ombres dansaient autour de vous comme elles dansaient en tous temps dans n’importe quelle forêt. Le ciel grondait à l’occasion, et par trois fois vous avez dû composer avec la pluie, mais jamais le terrible Aduram n’a tenté d’attenter à vos vies.
Les Wyslenans en étaient d’autant plus tendus. À l’affut du moindre mouvement, du moindre son, c’est extrêmement précautionneusement qu’ils continuèrent de vous guider jusqu’à ce qu’à nouveau la course du Soleil n’approche de la fin, et qu’à nouveau il vous faille déployer votre camp. Cette fois-ci, votre aide fut la bienvenue. Le désir de repos était trop fort pour que les explorateurs du Fort-Frontière se permettent de pousser l’effort plus loin. Les quelques heures de sommeil que vous ayez pu vous permettre tranchèrent cependant nettement avec le reste de votre existence en Aduram, car ces quelques heures de sommeil vous furent à tous étonnamment agréables.

Aegden, en te réveillant, l’image d’un immense souche bourgeonnant à nouveau refuse de quitter tes pensées, réussissant presque à chasser les pensées sombres que t’inspire la forêt depuis que tu y es entré.
Lyorindel, tu te souviens d’un dragon au regard d’or, au grondement plus féroce encore que les rageuses invectives de la Sylve, et pourtant, tu as du mal à te débarrasser de l’idée d’un profond détachement entre ces deux visions.
Quant aux autres membres de l’expéditions, tous rapportent avoir eux aussi eu un sommeil extrêmement doux, bercés par des images allant de colonies de fées à des arbres mouvants, en passant par ce que certains étaient convaincus être des Esprits de la Forêt.

Mais peut-être n’auriez-vous pas plus de temps que cela pour en discuter. La forêt devenue plus dense et les occasionnels gravats vous laissant entendre que vous arriviez à bon port.



_____________________________________________________



Ungwë, durant une nuit et un jour, la forêt semble s’être joué de toi. Tantôt t’infligeant de féroces cris de haine s’évertuant à tenter de te repousser, tantôt pleurant à chaudes larmes sa solitude. Mais tu es forte. Assez forte pour tenir bon, malgré l’horrible sensation qu’était celle de continuellement perdre un être s’appliquant à te devenir cher. Souvent c’est Inwiste qui t’aura servi d’ancrage… par son silence. D’apparence presque immuable, la grande blonde a marché à ta suite sans jamais sembler perturbée par la Dissonance, sans jamais fléchir ni se perdre, sans jamais ni se laisser aller à un fou-rire surnaturel ni laisser échapper un semblant de larme.

Comme de pierre au milieu de la Sylve.

Le regard grave, le geste assuré mais appliqué, elle pourrait te paraître une tout autre personne que celle ayant papillonné auprès des Citadins… et pourtant il n’en est rien.

Cette dernière nuit, tu l’as passée seule. Extrêmement seule. Dans un étouffant silence. La Dissonance était toujours là. Ta gardienne était toujours là. À aucun moment les Voix ne se sont tues. Mais tu t’es sentie seule. Incomprise. Inutile. Vaine. Toute la nuit durant, tu as été un échec, réduite en esclavage par un monde que tu entendais, que tu touchais, que tu comprenais sans pour autant réellement y exister. Et puis tu t’es réveillée, et Inwiste t’a accueilli d’un sourire tendre. Son premier depuis que vous vous étiez séparées du groupe de Taledhels.

Et vous avez repris votre route comme vous l’aviez interrompue, reprenant votre enfoncée dans une Dissonance de plus en plus puissante.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Les Pommes Légendaires Salées
Aegden

Nombre de messages : 343
Âge : 18
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 405 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeDim 15 Déc 2019 - 0:41


En temps normal, Aegden n’aurait rien dit. A son sens, les rêves n’étaient rarement plus que cela et il était donc inutile d’en parler. Cependant le fait que plusieurs miliciens parlent d’expériences similaires l’intrigua fortement. D'autant plus qu’avec le contexte, il ne savait absolument pas si son rêve était lié à la dissonance où quelque chose de ce type.

-J’ai fait un rêve aussi...
Expliqua-t-il alors qu’à côté de lui deux miliciens échangeaient à propos de leur propre expérience. Il parlait en fixant le vague, comme perdu dans ses pensées .J’ai vu un arbre, plutôt une souche, immense. Elle bourgeonnait. C’était tellement paradoxal par rapport à l’ambiance qui règne… Je n’arrive plus à sortir cette image de ma tête. Un regard vers un des Wyslenan. Est-ce que c’est normal de rêver aussi paisiblement ici alors que tout est si lugubre?

Et si c’était un indice envoyé par I Emël ? C’était gros mais peut-être qu’à l’instar des noss, essayait-elle de les guider. Ou alors ce n’était que son esprit fatigué qui essayait de se rassurer comme il le pouvait pendant les rares moments de sommeils.

Seulement Aegden n’eut pas le loisir d’émettre sa première hypothèse à voix haute pas plus que la seconde. Machinalement, il resserra la sangle qui retenait sa lance dans son dos et se tut en observant quelques gravats apparaître sur leur route. Ils n’en auraient visiblement plus pour longtemps avant d’atteindre leur supposée destination.
Revenir en haut Aller en bas
Lyorindel Minervia
Elfe
Lyorindel Minervia

Nombre de messages : 120
Âge : 23
Date d'inscription : 03/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  564 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeDim 15 Déc 2019 - 20:28

Ce fut un rêve agité qui perturba le sommeil de Lyorindel ; bien que perturbé ne soit pas le mot qui convenait. En effet il avait savouré son songe, les grondements l’avait revigoré ainsi bien que les conditions de sommeil étaient loin d’être optimales et que, finalement, il n’avait pas si bien dormi que ça, le réveil lui fut doux. Il n’était pas encore embrumé par les restes de la nuit, ses sens étaient aussi alertes que lorsqu’il avait eu le temps de pleinement se réveiller et surtout : il avait l’impression d’être invincible. Il sentait qu’il aurait pu défier Aegden et gagner alors que d’ordinaire il ne l’aurait même pas rêvé. Le dragon qu’il avait pu voir, qu’il avait pu sentir, avait confirmé que si certains pouvait le voir comme faible, ce n’était pas le cas de la forêt. Si cette dernière le lui communiquait de façon agressive, ce n’était pas le cas du dragon. Le rugissement l’avait d’abord fait reculer, la peur s’était saisie de lui puis la forêt l’avait repris, elle le poussa à faire face au dragon.

Mais avant qu’il ne puisse l’affronter il se réveilla. Lyorindel fut surpris de voir qu’il fut le seul à rêver du dragon mais, comme depuis le piège de la druidesse, il continua à rester muet comme une tombe. Il regarda les autres membres du groupe en se demandant si ces rêves, ces messages, lui avaient été envoyés parce qu’il était le seul suffisamment fort pour les supporter ? Pour leur faire face. Si lui restait grave, sombre même, ce n’était pas le cas de sa camarade qui, en voyant les premières pierres sur le chemin, se précipita vers elles, ignorant un peu la prudence élémentaire qui se voulait pourtant omniprésente dans un endroit tel que l’Aduram. Une curiosité dévorante s’était emparée d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeLun 16 Déc 2019 - 12:41



- Rien n’est « normal » en Aduram. le lieutenant déclare sévèrement Contentons-nous de profiter avoir bien dormi et gardons les yeux ouverts. son regard se fait intense Ce qu’on a vu pourrait ne pas être anodin.

S’attacher à leurs rêves et au soulagement qu’ils leur avaient procurés, c’est ce que faisaient les explorateurs Wyslenans alors que lentement, les Voix de la Dissonance se faisaient de plus en plus oppressantes.

Toi Aegden, les histoires d’avant sont devenus des défis et des menaces. Qu’aurais-tu fait toi, à leur place ? Comment aurais-tu réagi si ton monde s’était effondré devant toi, dévoré par la guerre ? Aurais-tu été l’un des raisonnables ou des sanguinaires ? Que feras-tu lorsque viendra l’heure de prendre le glaive et la lance, de pourfendre par dizaines ceux qui menacent les entrailles de l’Œuvre ? Feras-tu preuve de miséricorde alors ? Qui es-tu Aegden ? Qui veux-tu être ? N’es-tu pas un guerrier ? Ne veux-tu pas partager la rage de l’Aduram ? Ne veux-tu pas obtenir un peu de la force de l’Aduram ? Ne veux-tu pas être assez fort pour empêcher la naissance d’une seconde forêt maudite le jour où l’ennemi apportera le feu sous vos frondaisons ?

Toi Lyorindel, ton cœur bat la chamade. Ton Souffle lutte contre les bravades de la forêt, et tu y trouves un étrange plaisir. Chaque minute, chaque seconde, la forêt te provoque un peu plus. Chaque minute, chaque seconde, tu lui livres un terrible combat. Tu lui prouves être fort. Tu es le dragon rugissant face à elle. C’en est exaltant au point d’inexorablement t’attirer vers le Cœur. À la recherche d’un défi toujours plus grand.

Eparpillés tout autour de vous, des gravats prenant des tailles de plus en plus massives au fur et à mesure que l’œil en suit la trace vers le lointain rappellent l’ancienne existence de ce que vous savez avoir été la Cité de Lomëar.
Vers l’Est. Sans surprise, c’est vers l’Est que le chemin le plus logique se trace, en direction de votre point d’intérêt… mais vous, c’est le dense coin de forêt Primale qui vous fait face qui vous passionne.
Toi Lyorindel, il t’appelle. Il est ton dernier défi. La Voix la plus assourdissante d’Aduram. Celle qui ferait de toi le plus fort de tous les Sylvains ayant fouillé ces lieux pour peu que tu sois capable de lui résister.
Toi Aegden, au sein de ce dense bois, ton regard discerne une clairière à la forme et aux dimensions bien trop familières. Tes pupilles distinguent un cercle que la forêt n’a pas réussi à clamer sien.

- Qu’est-ce que vous faites ? Il faut qu’on aille vers l’Est, par ici c’est trop dangereux !

Le rappel à l’ordre du lieutenant sera-t-il suffisant ?




____________________________________________________________




Inwiste et toi avanciez vite. Toutes les deux murées dans le silence, vous vous étiez appliquées à rendre vos déplacements efficaces à défaut d’être agréables, et vous pouviez maintenant en contempler les bénéfices. Face à vous s’élevaient vers le ciel, parmi les grands arbres tordus, d’immenses piliers de pierre abîmés, entourés des morceaux que le temps leur avait retiré. Mais en dehors de ces quelques rares géants, les restes de l’ancienne Cité n’avaient absolument rien d’impressionnant. La Nature l’avait reprise comme elle reprend tout avec le temps. La nature l’avait engloutie même, tant et si bien qu’il était difficile de distinguer ce qui était forme entièrement végétale et sculpture délabrée recouverte de lianes.

Parfois vous distinguiez des formes aussi étranges que fascinantes. Les silhouettes déformées de monstres de légendes, tels que se les représentaient les Sylvains du troisième Cycle. Et parfois…

- Cemencya !  

La voix de l’élémentaliste déchire le relatif silence physique ambiant, et à quelques dizaines de centimètres devant toi à peine Ungwë, la terre se fend. Une lame de roc en réchappe, et s’abat sur ce qui à première vue te paraît être une innocente racine. Puis tes yeux suivent la partie de la vrille de ton côté de la lame, pour l’observer s’écrouler comme un membre séparé de son corps, sur un lit de mort de cristaux.

- Ne reste pas là petite !

Et ce n’est qu’en entendant hurler ta Gardienne que tu t’en rends compte, arrachée à la complainte d’Aduram tu la vois enfin, la sculpture qui n’en est pas une. Un agglomérat de racines s’arrache au sol pour le frapper à nouveau, y plonger à nouveau, filer vers vous…

- Par l’arc d’Hirîl Lothren

Et il semblerait qu’il ne soit pas le seul à vouloir se repaître de vos chairs.

les créatures:
 

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Les Pommes Légendaires Salées
Aegden

Nombre de messages : 343
Âge : 18
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 405 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeMar 17 Déc 2019 - 19:37


Silencieuse mais vive, Silivren avait tenté de rattraper la fugitive par le bras. Elle ne comprenait pas le geste de sa camarade. Elle ne la connaissait pas depuis bien longtemps mais ce comportement ne lui disait absolument rien qui vaille.

-Hé, ça va ?
 Sa voix  froide était  emprunte d’une certaine inquiétude. 

Les oreilles du Mainyth s’étaient lentement inclinées vers l’arrière, comme s’il voulait cesser d’entendre les voix autours. Mais aurait-t-il été sourd que les voix qui l’agaçaient ne s’en iraient pas. Pour la première fois de sa vie…la seconde à bien y réfléchir, il souhaita qu’il n’ait jamais rien perçu au milieu des arbres. Il n’avait pas prêté grande attention à la scène qui se jouait entre ses deux camarades.

Les voix n’étaient pas violentes ou douloureuses comme elles l’avaient étés la dernière fois. Mais peut-être étaient-ce pire. Elles étaient insidieuses. Insidieuses car elles posaient des questions qui sonnaient trop juste. Tellement juste que même en s'efforçant de les ignorer, les réponses venaient d'elles même.

Il était un guerrier, oui. Se voulait-t-il sanguinaire ? Non. L’aurait-il été à la place des habitants du linoïn ? Peut-être, mais dans ce cas-là il n’aurait pu s’en accommoder. Le serait-il la prochaine fois ? Cette interrogation sans réponse lui glaçait le sang tant il se sentait incapable de le savoir. Et pourtant…Pourtant Il avait pris les armes pour défendre. Pour donner sa propre vie à la place de centaines d’autre, non pour faire couler encore plus de sang. Evidemment il avait tué et tuerais encore. Mais Jamais cela ne lui plaisait et Jamais il n’appelait de ses vœux à recommencer.  

Non il ne voulait pas de la rage de l’Aduram. Il aurait pu, au départ, s’il avait eu quelques centaines d’années de moins. Il aurait pu sombrer dans la vengeance. Le déclic et la décision de rejoindre l’armée venait de la mort de son propre père au combat après tout… Seulement, jeune elfe cherchant encore sa voie il ne lui avait tout de même pas fallu longtemps pour comprendre que ce n’était pas honorer sa mémoire que de chercher à massacrer les responsables. Ce n’était pas rendre service à son peuple que de prôner la violence pure.

Il y avait une autre de ces questions qui flottait dans l’air. Voulait-t-il être assez fort pour empêcher une seconde Aduram ? C’eut été mentir que de donner une réponse négative. 

C’eut été mentir que d’affirmer qu’aucun soldat n’avait jamais désiré être plus que ce qu’il n’était déjà.

Longtemps le lancier, alors jeune elfe presque adulte s’était lui-même trouvé faible. Longtemps il avait eu peur de ne pouvoir jamais faire efficacement face aux danger. Mais il avait fini par grandir physiquement mais surtout mentalement. Il avait fini par comprendre et par s’accepter tel qu’il était. Pour ce qu’il était. Il n'usait pas simplement de force brute et pourtant , agile et rapide il était quand même un grand combattant. Danser l’avait aidé de nombreuses années à s'accepter lui même , monter en grade lui avait prouvé qu’il ne se trompait pas de voie et qu'il pouvait être fort à sa propre manière et que ses frères le savaient parfaitement.

La force, ce n’était pas que frapper fort. La force ce n’était pas que la rage brutale. Anaëh était aussi forte qu’Aduram sans pour autant être aussi violente, car Anaëh était résiliente. 

Il n'avait pas besoin de l'aide de la forêt maudite. Non il n'en avait pas besoin. Il n'était là que pour une seule mission et rien d'autre. Le soldat avait beau tout rejeter en bloc, ressasser encore et encore les mêmes réponses et s'y accrocher, les voix restaient là. Il tourna la tête sur la côté, comme gêné et soudain il s’arrêta net, ses souvenir et ses doutes refoulé dans un coin de son esprit autant qu'il le pouvait.

-Lieutenant. Fit-il l’air inquiet. Dès qu’il fut certain de capter l’attention du Wyslenan il pointa du doigt l’objet de son brusque arrêt. C’est ce que j’ai vu en rêve…Ou bien..je ne sais pas mais je suis certain d'avoir déjà vu cet endroit. Il marqua une pause, son regard se reposant sur son camarade. tu l’as dit toi-même, rien n’est normal en Aduram. Laisse-moi vérifier que nous ne passons pas à côté de quelque chose de crucial.
Revenir en haut Aller en bas
Lyorindel Minervia
Elfe
Lyorindel Minervia

Nombre de messages : 120
Âge : 23
Date d'inscription : 03/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  564 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeMer 18 Déc 2019 - 19:12

Peut-être que rien n’était normal. Après tout le wyslenan avait sûrement raison, en effet il avait dû passer un temps impressionnant dans la forêt elle-même et donc s’il le disait ça devait être vrai. Il n’y avait pas besoin d’aller en Aduram pour savoir que les rêves n’étaient pas tous anodins et que, même s’il pouvait s’agir d’une minorité, ceux qui ne le sont pas valent le coup d’ouvrir l’œil ne serait-ce parce qu’ils sont des avertissements.

Lyorindel aurait pu se rapprocher du groupe, il aurait pu rester avec ses camarades et écouter les soldats.
Seulement il n’avait pas besoin de faire partie d’un collectif pour être fort.
Il est un épervier, il n’a besoin de personne.
Il est un dragon aux yeux d’or.
Il est fort seul.

Mais ça il était le seul à le savoir. Il fallait qu’il le montre. Il fallait qu’il le démontre, qu’il le prouve. Qu’il le prouve d’abord à l’Aduram qui le provoquait puis il fallait ensuite le montrer aux autres. Il fallait le montrer à tous. Alors quoi de mieux que de s’enfoncer dans le cœur de l’Aduram pour en ressortir vainqueur, triomphant ? Les histoires sur cette forêt ne manquaient pas mais aucune ne faisaient l’éloge de la tranquillité de l’endroit. Toutes font état d’un lieu ô combien dangereux. Pour survivre à ce lieu il faut être compétent, il faut être résistant, il faut être endurant. Il faut être fort. La cité est tombé, d’autres sont morts en tentant de la rejoindre mais ça ne serait pas le cas de Lyorindel et alors qu’il marchait dans les ruines il le savait. Il le savait et comptait bien le prouver au lieutenant qui n’avait, une fois de plus, pas confiance en lui mais l’épervier savait qu’il n’était pas le seul. Alors il l’ignora, comme il ignorait ceux qui doutaient de lui.

Il ne savait pas si l’appel lui était destiné car Lyorindel, déjà sur les marges du groupe, n’avait fait que s’éloigner graduellement et lorsque le wyslenan les mit en garde, l’épervier lui avait déjà tourné le dos. Il résisterait au cœur de l’Aduram et si quiconque tentait de l’arrêter, il userait de sa magie pour devenir invisible et poursuivre. Personne ne devait se mettre entre lui et son destin.
Revenir en haut Aller en bas
Ungwë
Ancien
Ancien
Ungwë

Nombre de messages : 101
Âge : 477
Date d'inscription : 11/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140
Niveau Magique : Apprenti.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeSam 28 Déc 2019 - 0:47


Je cours.

La voix d'Inwiste m'y exhorte, vibrant dans un crâne qui a du mal à réagir. Que pourrais-je bien faire ? Inutile que je suis... Tout en ayant la vague impression que tous ces doutes ne sont pas entièrement les miens. Que cette fin n'est pas la mienne... Mais je suis si creuse. A la barre d'une vie si vaine... Une elfe sans clan n'est rien. De ma mémoire surgit l'image d'un citadin brisé et seul au milieu de l'arène dans laquelle il était pourtant l'instigateur du procès qui aurait du le libérer de sa rancœur...

... Et le sourire chaleureux d'Inwiste qui se mêle à ceux de Tuo.

Ma jambe s'immobilise à peine deux ou trois mètres après être passé sous les nœuds, les épines et les branches. Elle m'a dit de fuir... Mais... que ferais-je ?

Je distingue un imbroglio de racines et de branches qui tournent et se concentrent sur mon guide. L'une au contraire s'approche dangereusement de moi. Je dois fuir. Je ne peux rien... Mon cœur bat. La peur palpite dans mes tempes. Si seule. Les chants d'Anaëh me manquent tellement. La présence constante d'une amie... Et les murmures de cette sœur blessée qui m'entoure et me prend à la gorge. Une branche massive s'approche dangereusement de la grande femme blonde. Je ne veux pas...

Je ne peux pas...

Aveugle à tant de choses, la raison en sourdine, je pousse un cri sans savoir s'il sonne comme de la colère ou de la terreur. Je cours. Mais droit sur la fille de notre Sœur déchue. Je saute sur son dos, m'agrippe aux racines, aux branches, aux lianes et aux feuilles. Mes yeux virent au vert chlorophylle au moment ou mes mains s'emparent à la fois de l'écorce et du réseau de Vie qui coule en toute chose. Loin de la réflexion. Loin de la raison. Je m'y ouvre en grand.

Trop grand.

Trop fort.

Pour dévier le coup de la créature. Pour que le coup qu'elle destinait à Inwiste frappe l'ébène voisin de plein fouet. Qu'importe la magie ou la volonté de cette créature. Elle est faite de bois et de sève !

L'anneau à mon doigt, cet anneau de chêne vert qui bourgeonne parfois lorsque je lance un sort, se gondole et enfle. Sa chair de bois remonte le long de mon doigt, de ma main, couvrant ma peau d'une  écorce dure et épaisse. Est-ce seulement une gangue ou un sort bien pire que cela ? Mon esprit n'effleure même pas le problème. Mes articulations s'immobilisent mais cela n'a que peu d'importance. Si seulement je pouvait faire comprendre à la sylve que nous l'entendons. Que nous sommes là. Avec elle. En elle...

Une volonté aussi forte que celle de sauvée cette autre elfe. Celle de ne plus entendre cette solitude... Celle de ne plus être seule. Coupée de la Sylve. Coupée de ce qui nous entoure, de cette vie qui bat sous me doigts et dont je sens l'écho dans tout mon corps.  

Cette branche aiguisée de la talle d'un tronc ne doit pas touchée Inwiste.

Je ne peux plus être séparée de la forêt qui m'entoure...
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeSam 28 Déc 2019 - 2:52


- Soit. sur ces mots les arcs se bandent en direction des deux elfes partis en avant Mais tardez trop et ces flèches ne vous serviront pas de couverture.

C’est avec une triste compassion que les pupilles des archers Wyslenans se braquent sur vous. Et vous savez tous les deux pourquoi. Là vers où vous vous dirigez la Dissonance est forte. Votre santé mentale – pour ce qu’il en reste – était mise en jeu. Vous pourriez vite devenir le plus grand danger ici présent. Et ça, même si cela ne leur plaisait pas, les Wyslenans ne pouvaient l’ignorer. Mieux vaut froisser des Sylvains possédant encore un peu de leur esprit que laisser deux fous libres d’agir.

Vous avancez. Vous luttez tous les deux contre les Hurlements écrasants de la flore. Vous luttez contre l’appel tout en vous laissant guider par lui. Jusqu’à ce que vous n’arriviez à la clairière que tu as vu en rêve Aegden.
C’est une immense souche qui écarte les arbres les uns des autres. Un tronc aussi large – peut-être plus même – que ceux du cœur d’Ardamir. Un arbre plurimillénaire, dont la mort est probablement récente. Parce que les quelques rejets l’ayant fait nourriture sont encore minuscules, que les mousses ne le dominent pas encore entièrement, que la pourriture ne l’a pas encore pris et que les traces de calcination sont encore visibles à la surface de ce qu’il reste de son écorce. Pourtant, pas l’ombre d’un tronc aux alentours. Comment un tel arbre aurait-il pu chuter sans provoquer une titanesque trouée ? Mais rien. Rien d’autre que cette souche tâchée de cendre… et de quelques tâches de sang.

Au centre de l’édifice subérifié, imprégné dans l’écorce, un peu de carmin. Au-dessus du carmin, la plus haute des repousses. Une plante encore jeune, mais vive. Une plante encore jeune, mais puissante. Une plante hurlant une Symphonie un peu moins Dissonante que le monde qui l’entoure.
Comme toi, Lyorindel, elle est prise d’instincts dominateurs. Comme toi, Lyorindel, elle veut s’imposer à ses Sœurs. Contrairement à toi cependant, elle est capable de Chanter. Et en cela elle t’attire. Son pouvoir, celui que tu n’as pas, il t’est désirable. Comme toi, elle est un dragon. Elle fait écho parfait à ton être. Elle est toi… ou alors es-tu elle ?

Un scintillement attire ton attention. À l’apex du bourgeon gît un bijou. Un losange de saphir à la brillance extrême. Un catalyste de pouvoir. L’outil parfait. Il te permettra de chanter, tu le sens, tu le sais…
Mais toi aussi Aegden, ton dévolu se jette sur la gemme. Car il représente tout ce que tu cherchais. Il est cette force tranquille au milieu du chaos. Il est l’assurance que la Dissonance ne pourra plus te faire chavirer. Il est la force dont tu as besoin pour avancer. Avec lui, tu pourras mieux faire. Avec lui, tu pourras plus faire. Car c’est à toi de faire. C’est ta responsabilité.



_______________________________________________________



Les lèvres d’Inwiste se tordent en d’incessantes incantations alors que par l’eau et la terre elle s’oppose au danger. Seulement le danger est puissant, le danger est partout, et le danger est rapide. Elle, elle n’a que peu de temps, et toute mage chasseresse des ennemis d’Anaëh qu’elle est, jamais elle ne fut préparée à affronter d’ennemi aussi tenace que l’Aduram. Surtout lorsque l’Aduram était un ennemi qu’elle ne tenait pas à plus blesser qu’il ne l’était déjà.

L’élémentaliste se penche pour éviter une projection racinaire, mais est accueillie par le battement d’un tronc. Elle roule un instant au sol, se relève d’un bond, reprends ses incantations, d’une lame de glace se défait d’un bout de l’assaillant, pour être forcée à reprendre la danse. Ils sont un, deux, trois, et ils vous enferment. Ils vous enferment, et elle se sent l’obligation de te protéger. Si vous mourriez toutes les deux, elle mourrait avant toi. Si l’une de vous vivait, alors ce serait toi.
Mais son avis, tu n’en avais cure. Alors plutôt que de fuir tu as combattu. Tu as opposé ta volonté à celle de l’Aduram. Ungwë, tu es forte, mais tu ne l’es pas assez. La branche à ton doigt aimerait pouvoir te le hurler. C’est un jeu futile que celui auquel tu joues, car toute ta puissance ne sera jamais la moitié de celles des ébènes.

Mais qu’à cela ne tienne, pour vivre une seconde de plus, elle est bien suffisante.

L’Ornedhelle ta gardienne ébahie manque un pas, rate un battement de cœur, se fige un instant. Terrorisée par ta témérité elle s’offre sans le vouloir. Mais l’action de grâce qui aura manqué de la tuer sera aussi celle qui la sauvera. Les trompes assoiffées de la créature font un tour vers son alliée. Les dards végétaux se plantent dans le végétal. Les ébènes s’assemblent, se relient ainsi, de la plus surnaturelle des façons, sans pour autant que ne se calment leur velléités. Au contraire, leurs rages s’assemblent, et te traverse de part en part. Elles se sont liées entre elles, tu t’es abandonnée à elles, et tu n’es pas suffisante. Les larmes te montent aux yeux Ungwë car la végétation refuse de comprendre. La végétation refuse d’être soulagée. La végétation est toujours seule. Et tu es seule avec elle. Ensembles dans la solitude. Côte à côte dans le silence. Vous vous entendez sans vous voir, vous vous voyez sans vous entendre, vous coexistez sans vous comprendre.

Le regard paniqué d’Inwiste croise le tien. Ses yeux saisis d’effroi ne se posent qu’une fraction de seconde sur ton corps tremblant, et profitant de ce court instant qui sembla pourtant durer une éternité, elle envoya une jambe puis l’autre dans une course effrénée. Les incantations se firent appels à l’aide déchirants.



__________________________________________



Un nouveau son résonne à vos oreilles. Une complainte venue de l’Est fait battre vos cœurs. Vous entendez ses sanglots, vous entendez sa terreur, mais ce son n’est pas qu’un Chant, ce sont est aussi une Voix. Une voix relayée par les Wyslenans qui vous somment d’intervenir. Ils savent qui, ils savent vos inimitiés, mais ils savent aussi que quel qu’il soit, c’est trahir les Voies que d’ainsi abandonner des sœurs en danger.

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Aegden
Les Pommes Légendaires Salées
Aegden

Nombre de messages : 343
Âge : 18
Date d'inscription : 17/08/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 405 ans
Niveau Magique : Non-Initié.

[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeSam 28 Déc 2019 - 12:03


Drôle de sensation que d’être mis en joue par ses propres frères…Cependant Aegden comprenait. Ce n’était que précaution, ils n’avaient pas le choix. Au fond de lui, le soldat préférait  de toute façon être abattu par des flèches que s’en prendre à ses camarades dans une crise de folie. Dans ce dernier cas, il se  serait de toute façon considéré comme déjà  mort.

Il avait alors hoché la tête avant de partir dans la direction de l’étrange clairière.

Les oreilles de l’elfe s’agitèrent un instant. Le calme surnaturel de l’endroit formait un contraste étrange avec le reste de la forêt maudite. De plus, il ne se rappelait pas d’avoir rêvé de tâche de cendre, ni de…sang ?

Cependant son attention s’était bien vite reportée sur le joyau au centre, comme posé sur un piédestal végétal.  Comment ne pas le remarquer. Le bijou brille comme une Silène miniature.
Etait-ce la raison de son rêve ? Quelque chose le guidait-il vers cet objet ?  Ce quelque chose était-il alors son allié ou un ennemi ?

Il ne rendit presque pas compte qu’il s’était approché de l’immense souche, était monté  et avait plié les genoux pour se mettre à la hauteur du bijou.

-C’est ça que mon rêve voulait me montrer, j’en suis sûr. Souffla-t-il si bas qu’il ne savait même pas si le diplomate qui l’avait accompagné avait entendu.

Avec cet objet il cesserait enfin de lutter sans arrêt contre les voix fantômes c’était certain. Avec cet objet il pourrait enfin terminer cette quête. Avec ce bijoux il pourrait avancer encore et encore, trouver les ruines et ce foutu artefact.Il pourrait rentrer chez lui et faire que sa cité soit saine et sauve. N’était-ce pas son rôle ?

Quand avait-il tendu sa main vers le saphir ?

Il ne s’en rendit compte que lorsqu’un cri retentit derrière eux. Aegden fronça les sourcils. Les Wyslenans les sommaient de revenir. Il fixa un instant le bijou, puis le lointain là d’où ils venaient.

Il fallait partir.

Mais il y avait la gemme.

Il y avait la dissonance.

Il n’y arriverait pas tant qu’il y aurait la dissonance.

Alors il prit l’objet.

Peut-être était-il en train de commettre la pire erreur qui soit. Au fond de lui, il restait ce doute. Que venait-il de faire ? C’était peut-être un piège. Peut- être un test qu’il venait d’échouer lamentablement, il n’en savait rien. Pourtant il était incapable de lutter. La dissonance était trop gênante, cette occasion bien trop belle. On lui avait appris à se défendre contre des agresseurs, pas contre la forêt toute entière et il n’avait pas le droit d’échouer maintenant.

-Partons. Il fixa son ami silencieux, inconscient de ce qui pouvait bien lui traverser l’esprit. Il se passe quelque chose là bas.

Ils avaient perdu du temps mais l’elfe la gemme encore serrée dans sa main avait l’impression que c’était un mal pour un bien. Il fit demi-tour sans rien ajouter. Il n'avait même pas pris le temps de parler, et avait égoïstement pris l’objet pour lui. Il ne se reconnaissait pas et pourtant se trouvait incapable de faire machine arrière. C'est pour le mieux. Lui disait une petite voix qui ne pouvait pourtant pas faire taire la sensation amère d'avoir fait preuve d’égoïsme comme rarement.
Revenir en haut Aller en bas
Lyorindel Minervia
Elfe
Lyorindel Minervia

Nombre de messages : 120
Âge : 23
Date d'inscription : 03/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  564 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeLun 30 Déc 2019 - 18:36


Le Dragon n’attendit pas de se retrouver avec une flèche dans le dos pour devenir invisible. Il savait bien qu’il n’était qu’invisible et donc pas impossible à détecter mais c’était toujours ça. Il comptait pas attendre pour recevoir une flèche dans le dos pour agir. Il dû donc laisser Aegden passer devant pendant qu’il incantait et durant ce temps-là, Lyorindel se demandait si le commandant serait assez fort. Se le demander ne changerait rien, il allait le découvrir bien assez tôt. Alors il le suivit dans la clairière et même si Aegden arriva en premier, même s’il put s’emparer de la pierre avant lui, ce n’était pas grave, ce n’était qu’une question de temps avant que le dragon ne puisse s’en emparer mais pour le moment il fallait pouvoir survivre. Il fallait se débrouiller pour qu’ils ne finissent pas criblé de flèches.

Les wyslenans voulaient qu’ils reviennent. Rien d’étonnant. Alors Lyorindel arrêta d’être invisible pour tous sauf les archers devant eux, seul la lumière qui leur parvenait ne faisait pas état de l’éclaireur qui se trouvait derrière le commandant alors lorsque ce dernier fit demi-tour, le dragon n’hésita pas, il fallait qu’il le sauve, il sortit donc sa dague et se précipita à la suite d’Aegden pour lui placer l’arme sous la gorge pour lui susurrer quelques mots.

« Aegden je ne veux pas te faire de mal, fais moi confiance tout va bien se passer et on pourra terminer notre mission et sauver Alëandir. » Suite à quoi Lyorindel l’enjoignit à lentement reculer.

Revenir en haut Aller en bas
Ungwë
Ancien
Ancien
Ungwë

Nombre de messages : 101
Âge : 477
Date d'inscription : 11/01/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 140
Niveau Magique : Apprenti.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeJeu 2 Jan 2020 - 2:25


Accrochée sur l'ébène, je ne peux que voir Inwiste partir en courant. Sautant après elle, je cours à toutes jambes et longe les restes d'un mur effondré. J'appelle. Je crie pour qu'elle s'arrête. Elle appelle. Elle crie pour que quelqu'un vienne.

Le pied dans une racine et je pique en avant. Une branche monstrueuse passe au-dessus de moi. Je pousse un cri aiguë. L'impact de l'écorce contre la pierre résonne dans le sol et dans l'air. Jusque dans ma poitrine. Des éclats de bois et de la poussière s'élèvent dans le chaos qui m'entoure. Je me relève à demi, les mains encore posées sur le sol, la tête rentrée dans les épaules. Quelques mètres et je sort du nuage de racines et de débris. Mon genou se prend dans la bandoulière de ma sacoche. Je roule de nouveau sur le sol. Quelque chose me retiens en arrière.

La respiration haletante et gestes nerveux. J'attrape le couteau à ma ceinture pour trancher nette les bretelles de mon épais sac à dos. Une seconde de plus et une racine épaisse se plante là ou se trouvais mon épaule une seconde plus tôt. Je tranche de la même manière la lanière qui retiens mon carquois à mon bardas. Mon arc est dedans. Évidement, il n'est pas bandé. Je ne peux compter que sur moi et me jette en avant avec l'énergie qu'offre l'instinct de survie.

- Inwiste !

Les yeux plissés, le cœur battant jusque dans mes tempes, une ombre glisse soudain au-dessus de ma tête. Mon cœur s'arrête en voyant la masse de bois et de lianes entremêlées qu'ont formés les ébènes. Je ne vais pas assez vite. Me jeter au sol ne sera pas suffisant. Changer de direction ne me vient même pas à l'esprit. Je cours. Je cours aussi vite que mes jambes peuvent me porter. LEs yeux braqués sur le dos de la grande elfe blonde.

Un mouvement fugace à la périphérie de ma vision. Rapide.

Le reflet du soleil sur des écailles rouge sang. Là. Juste là.

Le mouvement de l'ébène change une seconde.

Gêné ? Déstabilisé ?

L'ébène est de nouveau derrière moi.

Là ! Un homme. Un citadin.

- Lyorindel ! " sans réfléchir son nom à franchit mes lèvres. Juste devant lui, je reconnais la chevelure flamboyante. " Aegden ! " Je ne m’aperçois pas de la présence du sang sur mon bras. Mes doigts serrent toujours la gangue de tissus contenant mon arc et mes flèches.

Puis mon sang se fige et mon corps fait de même.

Seule existe l'image de ces archers derrière les deux citadins. Des archers citadins qui mettent en joug les leurs. Le soleil s'éparpille sur les pointes métalliques de leurs engins de mort.

Et la peur.

Sans même pensé aux créatures qui nous talonnent.
Revenir en haut Aller en bas
Entité
Staff
Staff
Entité

Nombre de messages : 1484
Âge : 819
Date d'inscription : 14/01/2008

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : Eternel.
Niveau Magique : Spécial.
[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitimeJeu 2 Jan 2020 - 22:54


Le maître du jeu s’adressant à Ungwë :  Inwiste hurle en avant, se tourne vers l’arrière, se penche dangereusement sur la droite, et elle te voit. Tu l’as suivie. Le perchoir qui aurait tant pu être ta fin que ton îlot salvateur, tu l’as quitté… Inwiste marmonne quelques mots, se laisse chuter, roule contre le sol, laissant rochers et branchettes badigeonnant l’humus lui lacérer le flanc. Puis ses doigts s’enfoncent dans le sol, et elle s’y retient, griffant la terre avec la force du désespoir.
Deux lances minérales se soulèvent face à toi, mais tu n’as pas le temps de les voir que déjà les branches et les lianes s’y écrasent en un fracas de débris. La poussière t’aveugle, t’effraie, te pousse à reprendre ta course. Alors tu cours. Inwiste te voit, mais aveuglée par ce qu’il reste du nuage tu ne la vois pas. Tu ne peux que l’entendre hurler à l’aide à nouveau. Tu ne peux qu’entendre la course qu’elle a repris. Tu hurles son nom. En retour elle hurle des mots que tu ne comprends pas. Le sang coule. L’ébène s’arrête un instant, son cœur touché par quelque chose de froid, et puis tout reprend bien trop vite, dans un chaos bien trop complet.

Les yeux d’Inwiste tour à tour implorent ton pardon et se couvrent d’incompréhension alors que son regard passe de deux elfes poussés à la trahison, à un groupe d’archers peinant à décider à quoi réagir, à une menace végétale imminente, puis à celle qu’elle faillit laisser à la mort. Figée comme toi, l’élémentaliste se perd dans cet espace entre la totale résignation et le désir de livrer combat jusqu’au dernier sang. Jusqu’à ce qu’il ne soit plus temps d’y réfléchir…

Inwiste se retourne, prête à faire face aux créatures.


___________________________________


Le maître du jeu s’adressant à Aegden et Lyorindel : À travers les branches, vous distinguez les arcs de vos alliés lentement dévier en direction des cris. À travers les branches, vous pouvez voir certains des Wyslenans trembler. Ils ont autant peur pour vous qu’ils ne craignent ce qui approche. Mais cela vous importe peu.
Toi, Lyorindel, il n’y a rien d’autre de plus important pour toi que le combat que tu livres, et le Commandant t’en éloigne. Les Wyslenans t’en éloignent. Les cris t’en éloigneraient. Tu refuses de mourir avant d’avoir vaincu. Tu refuses d’y être arraché avant d’avoir vaincu. Et pour ta vie, et pour ta victoire… tu ferais n’importe quoi.
Toi, Aegden, la lame sous ta gorge propulse ton cœur en une danse endiablée. Sans plus la Dissonance pour embraser tes sens, ceux-ci n’en restent pas moins en proie à l’incendie. Tu voudrais juste être libre. Tu voudrais juste que tout s’arrête. Tu voudrais juste ne plus être impuissant…



________________________________________________



Le maître du jeu s’adressant à son audience : Une lumière au milieu du tunnel. Un éclair bleuté jaillit d’entre les doigts du Roux. Un écrasant silence s’abat sur la forêt. Vos cœurs à tous semblent s’arrêter, suivant l’implicite exemple du monde qui vous entoure. À ceux d’entre vous qui manient les arcanes, le séisme traversant la trame est tout aussi déstabilisant. Mais c’est ce que voient vos yeux – à tous – le plus troublant.

Le roux n’est plus.

À sa place se tient une créature d’écailles et de magie, imposant à l’Œuvre tordue son autorité par ses Chants, et soufflant dans l’air un surnaturel froid.


La créature:
 

_________________
Ombre fugace
Maître de ton destin

-Crédits de l'avatar: ETERNAL RETURN - Art of pierre / Alain D.
Site de l'artiste: http://www.3mmi.org/v9/
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




[Mare Noire] Le Plongeon Empty
MessageSujet: Re: [Mare Noire] Le Plongeon   [Mare Noire] Le Plongeon I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mare Noire] Le Plongeon
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UPTOBOX] L'éclair noir [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Les Terres Sauvages :: La Forêt d'Aduram-
Sauter vers: