Le Deal du moment : -68%
Caméra de Surveillance WiFi -ieGeek –
Voir le deal
47.59 €

 

 L'abandon du prince [Ethirëlon]

Aller en bas 
AuteurMessage
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeJeu 26 Déc 2019 - 16:16

Bàrkios, deuxième jour de la première ennéade
An dix-sept du onzième cycle

Cet enfant d’Ascanio Vossula n’allait pas naître, mais j’avais désobéi.

Je n’avais pas eu d’autre option que cette désobéissance, ça avait été la chose la plus facile à accepter, et à partir de là je pouvais construire. Construire un plan, d’abord, un plan un peu simplet qui jouait uniquement sur la récence de certains serviteurs du Prince Ethirëlon. Ils ne se doutaient pas de la colère qu’ils provoqueraient, ils ne se doutaient pas qu’ils lui désobéissaient directement, et surtout, c’était aisé de les charmer, c’était aisé de leur promettre monts et merveilles. Au début ce n’était que pour faire sortir un message du palais, un message qui voyagerait jusqu’aux deux mains aux doigts trop longs qui se trouvaient à Geresh. Puis alors que je leur offrais plus encore c’est la Princesse de Geresh elle-même qui se retrouva dans les rues de Baaz’Hima et retrouvait le daedhel argenté. Et quelques jours plus tard, un des inconscients cupides qui n’avait pas encore trompé son maître fit entrer à nouveau la Princesse disparue.

Alors qu’il me soignait de ce mal terrible qu’était de porter un enfant non désiré Ulk avait essayé de comprendre ce que je faisais ici. Je lui tus bien évidemment que je résidais chez le Prince Ethirëlon, mais il n’avait de toute façon pas besoin de cela pour ne déjà voir que folie dans mon comportement. Il pensait que j’avais recouvré la raison, il pensait que je rentrerais avec lui, mais j’avais été forcée de le décevoir et de le congédier une fois que voir l’enfant du Prince Marchand du Conseil de Thaar naître n’était plus qu’une lointaine peur. Il s’y était opposé, mais il n’avait pas tellement eu le choix et s’en était retourné auprès d’un père qui ne se posait plus de questions, qui célébrait presque ma disparition. Je n’y croyais qu’à moitié, mais c’était ce qu’avait laissé entendre l’argenté, peut-être car il savait que rien ne me serait plus insupportable et que je serais forcée de le retrouver.

Mais j’étais bien loin de tout ça maintenant.

J’étais retournée dans mes quartiers, ceux où une Princesse de Geresh résidait depuis des ennéades, ceux où la Princesse souffreteuse s’était repliée pendant une poignée de jours, alors qu’elle avait demandé ne surtout pas être dérangée. Une grossesse, on ne s’en débarrassait pas sans souffrance. Le prétexte avait d’après le serviteur pas été percé à jour, mais je n’osais lui faire confiance. J’avais désobéi, et nul doute qu’en l’apprenant le Prince Ethirëlon ne se serait pas précipité dans sa réaction. C’était plus amusant d’attraper la souris une fois que se croyant sauve elle retourne sur le lieu de ses méfaits, bien plus en tout cas que de l’attraper alors qu’elle s’enfuyait. C’est ce que j’aurais fait, en tout cas, mais peut-être ne savait-il pas si je reviendrais, une évidence pour moi, forcément. En tout cas, je le pensais bien au courant, je savais ne pouvoir sous-estimer aucun des Princes Marchands du Conseil, même après avoir rencontré Ascanio Vossula.

Il ne restait plus qu’à attendre le moment où il souhaiterait à nouveau me voir. Je le faisais dans une tranquillité totalement feinte, allongée sur un lit particulièrement confortable, alors que j’étais tiraillée par une excitation totalement folle et une peur bleue, toutes deux relatives à ce qui serait l’éventuelle colère d’Ethirëlon. Il y avait une dose de soulagement aussi, et c’était sur cette émotion que je construisais cette fausse tranquillité. J’étais confortable, j’étais à l’aise, et quand je baissais mes yeux sur mon corps resté nu, je me disais que mon corps ne se transformerait pas tout de suite en quelque chose de laid. Même le léger changement que j’avais déjà remarqué se produire semblait déjà se résorber et revenir à la normale, mais peut-être étais-ce dans ma tête. Dans cet état je ne pouvais me résoudre à faire appeler un serviteur resté à portée de voix pour me rendre à nouveau présentable, je souriais simplement en regardant le plafond.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 


Dernière édition par Aerianna Hiisi le Jeu 30 Jan 2020 - 18:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeLun 30 Déc 2019 - 19:24


-Va me la chercher.

C’était les seuls mots que j’adressais à Nethkir et cela sembla lui suffire puisqu’après une très brève courbette il tourna les talons. Je ne me retournais pas, me contentant du bruit de ses pas sur les marches de marbre pour savoir qu’il obtempérait.

J’observait cette très chère Baaz’hima, haut perché dans cette tour dorée. Cela faisait un long moment et pourtant j’était plus que contrarié à sa simple vue.
Combien avaient-ils étés à l’aider ? Combien avaient préféré son appui à elle que l’appui de leur prince légitime ? Après tout ce que je m’efforçais de faire pour eux, voilà comment ils me le rendaient.

Certes, ce n’était pas une rébellion ouverte, loin de là. Ce n’était sans doute qu’un amas de crève-la- faim qui avaient cédé à l’appel de l’argent. C’était ce que le drow qui me servait de chef de milice m’avait répété pendant des heures alors que j’imaginais infliger mille et un tourments aux idiots qui avaient laissé Aeriannas’enfuir, l’avait cachée et l’avait réintégrée au sein même de ce palais qui l’hébergeait gracieusement

Mais la gangrène avait toujours un départ…

Des jours qu’Aerianna était là, à ma portée, et soudain elle avait décidé de s’y soustraire. Soit elle était sotte, soit elle me provoquait et je ne pouvais pas supporter cela. Je détestait perdre ainsi ce qui m'appartenait.
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeMer 1 Jan 2020 - 18:03

L’ascension des marches fut plus éprouvante que la dernière, alors qu’un jour plus tôt un mage s’était nourri de mes réserves d’énergie pour finir de me guérir de mes maux et vérifier que tout avait eu lieu sans aucun accroc. Je me tenais tout de même bien droite, suivant ce drow en essayant de ne pas laisser la distance s’agrandir, Ethirëlon ne devait pas me voir trop faible, il ne devait pas me voir trop docile, pas après que je lui aie montré qu’il restait de mon indépendance, de ma rébellion. La robe était toujours la même, et elle avait retrouvé des couleurs que je lui avais oubliées, alors que le poids ôté de mes épaules était immense et me redonnait l’envie de voir ce qui arriverait, avec beaucoup plus d’entrain. J’arrivai en contrebas de là où la silhouette du Prince Ethirëlon se dessinait, et s’il m’avait dit que non j’avais l’impression que cette vue était plus importante pour lui qu’il n’avait voulu me l’admettre.

C’était ici que je m’étais dévoilée véritablement la première fois, c’était ici qu’une autre étape serait franchie.

La dernière marche et le serviteur du Prince de Baaz’Hima se plaçait sur le côté, me laissant le champ libre pour m’approcher de son maître. J’observai son dos un moment avant de m’avancer et de faire une petite courbette qu’il ne remarquerait sûrement pas. Ma voix brisa un silence glacial et vint tenter d’y apporter un peu de douceur en même temps que la chaleur dont l’ambiance avait désespérément besoin. Il n’y avait que la voix qui allait s’essayer à ce petit miracle, les mots, eux, n’y parviendraient sûrement pas. « Prince Ethirëlon… je suis peinée de n’avoir pu être présente auprès de vous ces derniers jours, j’étais souffrante… » Une excuse faible, qui n’apportait pas de mensonge mais qui n’avouait pas non plus. Que savait-il ? « Désirez-vous ma présence pour quelque chose en particulier ? » Il n’y avait pas de coïncidence qu’il m’appelle si rapidement après mon retour, quelqu’un lui avait parlé, mais que lui avait-il dit ?

Je ne lui aurais certainement pas avoué à quel point j’étais excitée de cette attente en tout cas.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeVen 3 Jan 2020 - 10:27


Oh rien d'important très chère Aerianna. Fit-je avec un ton des plus courtois après m’être tournée vers elle.

J’était en rogne bien évidement. Je savais parfaitement qu’elle mentait. Elle avait beau tenter de monter mes esclaves contre moi, Baaz’hima et ce palais étaient miens.

D’abord j’avais su qu’Aerianna s’était enfuie par un serviteur pris de remords. Puis peut après avoir exigé une liste des potentiels coupable -récompensée bien sûr- c’était une Elsbeth en larme qui était venue se jeter à mes pieds, me comptant une bien étrange, et quelques peu malsaine histoire…

-Je me demandait juste… Commençait-je en m’approchant près d’elle. Pourquoi mon invitée semble préférer la compagnie de la plèbe plutôt que la mienne ?

Ma main vint se poser sous son menton et la forcer brusquement à me regarder dans les yeux. Elle me décevait à un point inimaginable. Elle m'avait paru intrigante au départ. Mais je me rendait compte qu'elle n'était qu'une idiote comme les autre. 

-Croyait-tu me tromper et me manipuler impunément Aerianna ? Ma voix s’était faite glaciale et ma main sur son visage moins douce. Dans mon propre palais?
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeVen 3 Jan 2020 - 20:48

Je ne comprenais pas, je ne pouvais pas comprendre. A quel moment lui avais-je montré que je ne voulais pas de sa compagnie ? J’étais venue le chercher, la dernière fois, et je lui avais avoué que si je lui avais demandé de l’aide c’était pour qu’il me remarque, parce qu’il me manquait. Presque rien ne s’était amélioré, et j’avais eu peur de ne plus être désirable alors j’avais réglé le seul potentiel obstacle moi-même. Et puis j’étais revenue, mais je n’étais pas revenue pour ses esclaves. J’étais revenue principalement pour moi, parce que je n’avais pas encore été assez confrontée à la leçon que je voulais apprendre, mais lui n’avait aucune raison de douter que c’était pour lui. Et pourtant il doutait… Non, il y avait autre chose, autre chose que j’apprendrais en temps et en heure. Je me devais d’être comme l’esclave qui savait avoir déplu à son maître mais ne savait comment se sauver de son courroux. Il échouait toujours et je me devais d’échouer.

Seulement, pas de la manière à laquelle il s’attendait.

S’il parvint à faire croiser nos deux regards avec sa main ferme sous mon menton, mes yeux fuirent doucement vers le haut, à gauche. Je me remémorai Elsbeth, et surtout je me remémorai ses ecchymoses. C’était pour ça que j’étais revenue, il manquait quelque chose et il n’y avait qu’en le vexant que je pouvais y arriver, qu’en prenant mes aises dans cette situation dans laquelle j’avais déjà trop désobéi et trop menti pour faire marche arrière. Sa main ne se radoucit pas, bien au contraire, cette réalisation entraînant le retour de mon regard dans le sien, et alors qu’il s’interrompait je souris. Il avait fait une erreur dans ses mots, il ne pouvait savoir ce que j’étais venue faire ici et il n’avait pas l’air de l’avoir deviné mais je pouvais le lui montrer. Comme s’il me soulevait avec sa seule main je me redressai de toute ma taille, me postant sur la pointe des pieds et me rapprochant encore plus dangereusement de lui. Je soufflai une réponse infiniment plus chaleureuse que la sienne.

« Non, Prince Ethirëlon, pas impunément. »

Et puis, mue par une idée folle, j’approchai mes lèvres des siennes, espérant qu’il ne m’arrêterait pas.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeDim 12 Jan 2020 - 10:46


Je ne l’arrêtais pas. Ses lèvres rencontrèrent les miennes. Je lui rendit presque avidement son baiser, comme si cela pouvait à lui seul réparer toute la colère et la frustration qui régnait…avant que je ne la repousse légèrement. Elle ne méritait pas que je continue ce qu'elle avait commencé maintenant.

-Pas impunément hein ? Grondais-je.

Je la poussais sans prévenir, alors que mes mains avaient glissés jusqu'à ses épaules, comme traçant à nouveau le contour des lignes bleues disparues depuis bien longtemps. Je l’entrainai vers la rambarde qui ceignait l’étage et avec toute la force dont j’étais capable j’appuyais son buste contre, la forçant à fixer le vide en dessous.

-Est-tu donc prête à faire le grand saut pour le plaisir de me voir souffrir tes idioties ?!

J’avais toujours rêvé de voir un corps voler de cet endroit. C’est ce que je me disais sans même plus m’en rendre compte  à chaque fois que mes pieds foulaient les marches qui menaient à cette tour.

Même si je forçais mais que par miracle elle arrivait à se dégager de ma prise. Je voulais qu’Aerianna garde  cette image du sol si loin et pourtant effroyablement proche, gravé dans sa mémoire. Si elle ne basculait pas aujourd’hui, chaque faux pas qu’elle ferait l’en rapprocherait d’avantage.

-Est-ce donc ce que tu voulais petit crin d’écume, un plongeon ? Ma voix était redevenue un simple susurrement au creux de son oreille alors que j’avais plié les genoux pour me mettre à sa hauteur, une main toujours sur sa nuque.

image référence de l' ''étage":
 
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeMar 14 Jan 2020 - 23:44

Je m’étais à moitié attendue qu’il me repousse, je m’étais à moitié attendue que sa colère soit trop grande pour ça.

Son baiser avait une saveur si proche de celle que j’avais imaginée, je me perdis quelque peu dedans. Le baiser aurait pu venir bien plus tôt, dans ce salon où notre rencontre avait eu lieu, ici-même, quand je me serais présentée à lui… il aurait même pu me l’exiger, après que ma liberté lui soit offerte des mains de la captive. Je n’avais pas osé faire le premier pas jusqu’à maintenant, le mystérieux Ethirëlon n’était pas l’aguicheuse Krish qui était venue me voir spécifiquement pour chercher ce genre de plaisirs, il n’était pas non plus le si facilement dévoré par l’envie Ascanio. Peut-être qu’il était comme l’un ou comme l’autre, peut-être qu’il s’était impatienté en attendant ce moment, peut-être que c’était pour ça qu’il s’était laissé distraire si facilement de moi, pour ça qu’il m’avait accordé moins de temps ? Mais était-ce important maintenant ? Nos lèvres se séparèrent et j’eus envie de recommencer alors que ses doigts commencèrent à glisser dans mon cou.

Mais il avait d’autres idées.

Le moment d’après je regardais dans le vide, apeurée, les yeux écarquillés fixaient le marbre froid sur lequel je pouvais s’il le décidait finir écrasée. Je voyais déjà le liquide rouge s’écouler là où il déciderait de s’écouler en glissant sur la surface lisse. Comment j’avais pu en arriver là ? La réponse était évidente. Je n’aurais dû le défier de me punir, je n’aurais dû lui désobéir, j’aurais dû rester sagement là où il m’avait dit de rester, j’aurais dû me débarrasser de cet enfant comme il l’avait préconisé. Je n’aurais peut-être pas dû venir ici, en fait. Je fermai les yeux. Non, c’était ridicule, la peur de la mort me faisait oublier ce que j’avais ressenti en embrassant l’esclave meurtrie. Ses yeux avaient peut-être rencontré le sol de la même façon, c’était peut-être là exactement qu’elle s’était trouvée avant de subir ses coups… Elle l’avait supplié de ne pas lui faire de mal, avant ? Elle ne pouvait l’avoir plus provoqué, elle restait une esclave.

Sa voix me ramena à la réalité, j’avais fermé les yeux mais le sol, lui, n’avait pas bougé.

« Non, Prince Ethirëlon, non… »

J’aurais pu céder tout à fait et implorer son pardon, mais je ne serais pas Aerianna Hiisi de Geresh en mourant.

Si la mort devait venir j’allais partir autrement qu’avec la peur et les pleurs. Ils étaient indignes de moi et Ethirëlon me forçait à montrer à nouveau de moi. Il voulait savoir ce que le petit crin d’écume voulait, il l’aurait. Je m’ouvris à cette magie toujours aussi violente, cette magie toujours aussi douloureuse, cette magie que peu supporteraient si on faisait exception des drows de Kiel – et encore, ce ne seraient pas les mêmes cris à sortir de nos gorges respectives. La robe était au début trop épaisse pour laisser transparaître le jeu de lumière qui animait sous ma peau diaphane mais bientôt il s’étendit jusqu’à couvrir mes bras, mon cou, mon visage… Un cri m’échappa alors que j’avais ouvert mon corps à la magie assez rapidement pour que même s’il me faisait basculer à cet instant elle fasse son effet avant que la mort ne l’en empêche. Là, ce serait mieux que tout ce qu’Elsbeth aura pu lui offrir.

Une main pendant le long de mon corps se recula pour venir effleurer le genou du Prince de Baaz’Hima.

« Le petit… crin d’écume… ne veut que… vous… Prince… Eth… irëlon… »

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeMer 15 Jan 2020 - 18:33


Enfin elle avait l’air d’avoir une once de remord. Enfin elle semblait adopter l’exacte attitude que je désirais, ou presque. Enfin elle apprenait quelle était sa place. Elle apprenait à avoir peur de dépasser les bornes.

Chose à laquelle je ne m’attendais pas cependant c’est qu’elle redevint bleue. Au moins cela me prouvais que je n’avais pas rêvé notre précédente rencontre dans ce même lieu. Cela eut aussi le mérite de ne pas me faire balancer la jeune femme par-dessus bord de suite car je me mis sans m’en rendre compte à fixer ce tracé...

Il me fascinait bien plus que je ne voulais bien me l’admettre. Quelque part, cette magie inconnue était une des rares raisons pour laquelle la frustration n’avait pas été rejointe par le désintérêt vis-à-vis d’Aerianna. Elle avait encore ce petit mystère, ce plus que je ne pouvais trouver autre part, du moins à ma connaissance.

Malgré cela je voulais plus. Je voulais qu’elle me supplie de l’épargner. Qu’elle me supplie de ne serait-ce que poser le regard sur elle. Je voulais qu’elle comprenne qu’elle était ici parce qu’avec tout ce que j’avais fait pour elle et ses petits caprices, elle se devait d’accéder à la moindre de mes envies. Qu’elle comprenne qu’elle n’était qu’un jouet qui se devait d’être intéressant et docile s’il ne voulait pas être jeté. 

Que le crin d’écume pouvait très facilement être remplacé par mille autres congénère en un claquement de doigt.

Je ne bougeais pas mais ma prise s’était peux être un peu relâchée lorsque que je me mis à observer les lignes de magie. Sa main rencontra ma jambe mais je n’y réagit pas plus.

Elle ne voulait que moi disait-elle ?

-Prouve le moi. Fit-je sur le même ton que le reste de mes paroles, une note de défis dans la voix en plus. Un défis mortel.
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeMer 15 Jan 2020 - 22:55

J’avais bien des façons de le lui prouver mais je n’allais pas choisir la plus simple. En ces conditions je la trouvais de mauvais goût mais surtout elle n’apporterait pas assez, ni à moi ni à lui, on en avait tous deux sûrement trop l’habitude. Aussi si ce n’était que ça que je désirais j’aurais été satisfaite bien avant, avec tous ceux avant lui. Je ne serais pas venue jusqu’à chercher Ethirëlon Nas’olen. Non, il me fallait quelque chose d’autre, quelque chose en lien avec ce que je désirais vraiment de lui, cette sensation que je n’existais qu’à travers lui et pour lui, il fallait que ce que je lui demande lui montre aussi bien sa puissance vis-à-vis de moi que de me lancer par dessus la balustrade. Il fallait surtout que je lui prouve que mon désir était honnête, car il l’était. Un jour je chercherais à me débarrasser de ses chaînes, peut-être, mais pas tant que j’avais eu ce que je désirais.

Je fermai les yeux pour essayer de me rassurer encore un peu, ce précipice ne serait pas mien.

Il avait relâché un peu sa poigne et c’est tout ce qu’il me fallait pour relever la nuque doucement, ne forçant pas contre cette pression qui n’aurait pas de mal à me faire basculer. Il fallait que je me redresse en suivant le fil de sa curiosité, il fallait qu’il comprenne que chacun de mes mouvements était en vue de faire ce qu’il venait de me demander, et pour l’aider à le comprendre une de mes mains se déposa sur celle qu’il maintenait sur ma nuque. Elle l’accompagnait, elle ne luttait pas, et surtout elle la maintenant en place, pour qu’il ne puisse ironiquement pas retirer cette menace qui pesait sur moi. Bientôt je me redressai de tout mon long. La magie n’était pas partie, mon souffle était toujours aussi court, mon cœur battait la chamade, mais j’en avais réduit l’impact qu’elle avait sur moi. Il ne fallait pas que ça aille trop vite, il ne fallait pas qu’il croie que je n’avais pas besoin de lui et que je pouvais tout faire toute seule.

Quand je tournai sur moi-même je maintins sa main sous la mienne et la fit glisser de ma nuque à ma gorge avant de me laisser glisser contre le balcon. Je vins chercher son autre main de la mienne pour la positionner sur celle qui était déjà en place, comme si je voulais qu’il m’étrangle et me tue là plutôt qu’en me jetant dans le précipice. Sans laisser glisser la magie je me concentrai avant d’ouvrir les yeux et de plonger le regard dans le sien, laissant une ou deux larmes de soulagement glisser contre mes joues. Je calmai aussi contre le stimulus de la douleur ma respiration, je ne voulais pas de ce discours haché par le plaisir qui semblait si pathétique. Là, j’étais dans la position que je désirais occuper, une dans laquelle il continuait d’avoir les pleins pouvoirs sur ma personne, une dans laquelle il pouvait faire varier ce contrôle comme il le souhaitait, sans que jamais je n’aie peur de mourir en un instant.

Sans mon signal, il n’avait pas encore commencé à exercer de pression sur ma gorge, et ma voix douce put se faire entendre.

« Vous souvenez-vous de ce moment avant notre paris, Prince Ethirëlon ? Quand vous avez battu Elsbeth ? Je vous veux comme cela. Je vous veux avec la trace de vos mains sur mon cou, je vous veux avec l’empreinte de vos phalanges sur mon visage, je veux que tous dans votre palais voient ce que vous m’avez fait et ce que je méritais. »

Ce genre de preuve lui suffirait-elle ?

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeJeu 16 Jan 2020 - 21:40


Elle voulait que je lui fasse du mal. Etait-ce une nouvelle provocation ? Etait-elle folle ? Avais-je fini par retourner son esprit à un point que je ne soupçonnais pas ? Où étaient ses limites? Où était passé la princesse presque trop naïve de notre rencontre? Avait-elle jamais existé?

Quoi qu'il en était, cette princesse là à porté,littéralement, de mes mains, j'allais bien en profiter et venger les affront que j'avais subit.

Mes doigts avec son aide s’étaient retrouvés sur sa gorge pâle qu’elle voulait absolument que je serre.  Les lignes bleues étaient toujours là. … Ma bouche se plissa à nouveau dans ce rictus qu’elle ne devait que trop bien connaitre. Je ne comptais pas encore la tuer. Pas pour l’instant. Cela serait trop facile.

Elle était là assise au sol, presque offerte alors que les genoux simplement pliés je la dominais physiquement. Mes yeux se plissèrent légèrement. Une main sur son cou quitta son contact avec une infinie lenteur pour se poser sur la rambarde alors que je me penchais un peu plus au-dessus d’elle... Je me demandais jusqu’où cette triste femme pouvait aller. Je voulais voir car elle n’était comme aucune de mes précédentes proies.

-Supplie-moi de le faire.

Ma seconde main s’égara le long de ses lignes magique sur son cou, et la naissance de sa poitrine avec une paradoxale douceur. Si je la tuais maintenant où serait le plaisir ?

Je ne lui donnerais pas ce qu’elle voulait. C’était moi le prince. Moi qui exigeait, pas elle. C’était moi qui devrais la plier à mes envie pas l’inverse. Dès qu’elle avait passé les portes de mon palais, je n’avais eu de cesse de la désirer comme un objet de collection en plus dans cet immense palais. Il était temps qu’elle cède.

Il était tant que la princesse de Geresh signe sa reddition, Baaz’hima pour témoin.
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeJeu 16 Jan 2020 - 23:25

Il cherchait encore sa preuve, il ne le disait pas mais il cherchait encore sa preuve car je ne l’avais pas convaincu.

Je frissonnai en sentant ses doigts passer sur ma peau, ils étaient si froids alors que mon corps n’avait que fait gagner en chaleur sous l’effet de cette énergie si excitante. Ils étaient aussi froids que sa voix, tout était trop froid encore, je ne l’avais vraiment pas convaincu. Il fallait que je lui obéisse, il fallait qu’il soit convaincu, il le fallait. Il le fallait. Je fermai les yeux et me mis à chercher dans mes souvenirs une supplique, n’importe quelle supplique, tant qu’elle était efficace. Il y avait celles qu’on m’avait servies en tant que Princesse de Geresh, mais j’étais restée aussi froide qu’Ethirëlon à chaque fois, j’étais restée sourde à ce qu’ils quémandaient. Il y avait d’autres exemples, tous plus mauvais les uns que les autres… Les puissants étaient exigeants, et ils l’étaient encore plus de ceux qui les approchaient que de ceux qui ne pouvaient en rêver. La hiérarchie était palpable, et pas uniquement parce que je m’étais livrée à lui.

En me dégageant de lui je regardai le sol.

Je le contournai doucement en rampant à moitié, et glissant contre le balcon sans jamais le regarder dans les yeux j’acceptai mon statut. Je n’étais rien d’autre qu’un objet et d’intéressant je n’avais que ce tracé bleuté sur mon corps alors je devais remédier à ce que j’identifiais comme un problème. Après m’être écartée de lui d’un mètre je me redressai sur mes genoux sans jamais quitter le sol du regard. J’entrepris alors de dégager mes épaules de la robe avant d’en glisser en dehors les bras. Je la descendis sans pudeur jusqu’à ce que mon Prince puisse voir la lumière traverser ma peau diaphane jusqu’à mon nombril, continuant chacun de ses arabesques sur le chemin. Alors courbant toujours l’échine je me redressai doucement sur mes pieds. Il ne restait qu’à faire glisser le reste de ma robe sur le sol et il n’y aurait plus rien d’autre pour me couvrir. J’obtempérai sans un autre son que ces quelques gémissements que j’essayai de réfréner.

Alors je revins à genoux avant de m’aplatir devant lui, laissant ma tête se déposer sur mes deux mains réunies.

« Je vous en supplie, Prince Ethirëlon. Je serais à vous jusqu’à ce que vous vous lassiez de moi. »

Il voyait les courbes bleutées continuer dans mon dos les arabesques qu’il avait vues de face.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeLun 27 Jan 2020 - 23:17


Je restait là, fixant la dame de Geresh. Je savourais cet instant délicieux où une personne se trouvais délibérément et littéralement à mes pieds.

Je savais parfaitement ce que d'autres pourraient penser s'ils nous voyaient maintenant. Beaucoup profitaient sans doute déjà de se trouver loin de leur souverain pour murmurer que je n'était rien d'autre qu'un marchand mégalomaniaque. Que seul l'argent et mon propre pouvoir m'importaient. Au moins avaient-ils raison sur une chose:

Rien ne comptait à par mon seul et unique plaisir.  

-Relève toi. Ordonnait-je sèchement.

Je voulait voir ces lignes sur sa peau désormais nue. Recroquevillée comme elle était je n'en n’apercevait qu'une partie et cela ne me suffisait pas.

-Il me semble que cela tu as plutôt bien apprécié. Forcer Elsbeth. Mon esclave à te regarder ainsi...

Ma bouche se plissa en un rictus méprisant alors que cette fois c'est moi qui lui tournait autour. Ma main s'égara un instant sur l'une de ses épaules, vers son dos.

-Elle, elle n'a pas apprécié semble-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeMar 28 Jan 2020 - 17:32

Il semblait avoir accepté ce que je lui offrais alors je lui obéis.

Je me relevai doucement, révélant à nouveau chaque parcelle de ma peau alors que mon corps dénué d’amples formes se dépliait devant son regard. Je n’avais aucune peur de ce genre d’attention d’ailleurs, j’étais loin d’être timide lorsqu’il s’agissait de nudité ou du moins j’avais appris à ne pas l’être. J’avais plus peur de ce que pouvaient faire ses mains, j’avais plus peur du vide. Pour cette raison mes yeux ne quittèrent pas le sol, comme pour s’y ancrer. Mon visage resta de marbre alors que je l’écoutais parler. Ainsi donc il savait, elle le lui avait dit, c’était ça la compagnie de la plèbe ? Elsbeth. Je pensai qu’elle n’avait pas eu à être forcée, qu’il ne lui fallait qu’un ordre pour qu’elle se mette en quatre, mais ce n’était pas ça que je devais lui dire. Alors que je le vis commencer à tourner autour de moi comme si j’étais sa proie. Non. Pas comme si. J’étais sa proie. Mais sa proie avait le droit de se défendre, pas vrai ?

Je me mis à tourner aussi, d’abord la tête pour suivre du regard les déplacements de ses chaussures puis le haut du corps pour éviter de le perdre complètement de vue. Quand j’y ajoutai finalement mes déplacements à moi le ballet étrange devait être devenu assez gracieux par un observateur qui le verrait d’en haut. Mais quand on était dedans il ressemblait toujours à une lutte pourtant. Une lutte entre celui qui avait tous les droits de garder la tête haute et celle qui ne pouvait faire autrement que la garder baissée. Je m’éloignai d’un vide qu’on m’avait promis pour me rapprocher d’un autre que j’avais choisi mais qui ne devrait pas être plus enviable pour qui tenait à garder le contrôle. Seulement je criais à l’univers depuis si longtemps que je n’en voulais pas que je ne comprenais pourquoi j’étais toujours aussi libre. Je continuai de tourner quelques instants avant de heurter de mes fesses une surface solide et froide.

Je me retrouvai acculée, collée contre une de ces fenêtres qui donnait sur tout une Baaz’Hima peut-être trop occupée et trop éloignée pour m’y voir, et là j’osai relever le regard vers le sien tout en m’assurant que les lueurs bleutés n’iraient nulle part. « Vous pensez que c’est parce que je ne lui ai pas offert ces belles lignes bleues ? » Je souris légèrement. « Ou peut-être que le voir n’était pas assez pour elle. » Un gémissement incontrôlé plus tard et j’étais prête à continuer. « Mais pourquoi offrir ça à la plèbe quand leur Prince n’est pas si loin ? Je voulais peut-être qu’elle vous en parle, qui sait ? » Il ne devait pas avoir été prêt à ce genre de changement de comportement que seule la disparition de la peur du vide et la présence de la magie si dévorante pouvaient permettre, alors je profitai pour glisser quelques mots avant qu’il ne revienne à la charge. Et puis, je m’étais déplacée mais j’avais veillé à ce que cette main ne se décolle jamais de mon corps.

Comme si elle faisait partie de la danse.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeMer 29 Jan 2020 - 20:18


Aerianna avait visiblement reprit contenance. La créature fragile avait disparue au profit de cette jeune femme à la limite de l’insolence.

Cette fois je ne m’en irritais pas. Cette fois je m’en amusais presque.

Son corps avait fini par venir se plaquer contre l’une des fenêtres de l’étage après avoir virevolté quelques instants, offrant sans doute aux oiseaux qui pouvaient atteindre cette hauteur une vue singulière mais probablement pas si déplaisante. Aerianna n’était pas la plus belle créature qui fut. De loin… Mais elle n’était pas non plus la plus désagréable.

Ma main était toujours sur son épaule. Lentement elle dériva le long de sa clavicule. Comme cette dernière fois.

Cependant la dernière fois tout cela s’était terminé trop vite à mon goût.

-Je me demande effectivement ce que la plèbe aurait de plus que moi. J’affichais une moue mi-figue mis raisin et baissais d’un ton. C’était ma première question me semble-t-il.

Je me rendis compte qu’au final Elsbeth m’importait bien peu. Ce n’était pas elle particulièrement le problème. D’ailleurs à l’heure qu’il était mes ordres devaient avoir été mis à exécutions. Elsbeth passerait un jour et une nuit hors du palais sans rien d’autre que ses guenilles. Sans aucune protection de ma part ou de celle de ma milice. Peu importait ce qu’elle vivrait. Elle comprendrait bien vite qu’elle avait tout intérêt à rester dans mes bonnes grâces la prochaine fois. Si elle survivait.

Non ce n’était pas elle mon problème. Le problème c’était qu’Aerianna préférait s’amuser avec mes esclaves. Aussi insipides était-ils.

Alors que je me trouvais proche d’elle au point que nous nous frôlions, ma seconde main s’égara au creux de la chute de ses reins alors que la jeune femme émettait à quelque reprise des sons plus que suggestifs.  Elle ne pouvait plus vraiment se défiler mais j’étais conscient qu’une part d’elle n’en avait de toute façon pas envie.

-J’attends toujours que le crin d’écume fasse ses preuves.
Murmurais-je à nouveau au creux de son oreille, répétant une fois de plus des mots prononcé ici même quelques ennéades plus tôt.

''L’entracte'' n’avait que trop duré.
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeJeu 30 Jan 2020 - 18:10

« La plèbe vient en vos murs chercher vos faveurs en se plaignant, dehors elle me soustrait à vous… »

C’était encore plus excitant de m’opposer à lui dans cette position, il était si proche que je pouvais sentir son parfum, si proche que je n’avais qu’à m’avancer un peu pour me coller à lui, il était si proche qu’il n’aurait pas la place pour se dégager. Ce n’était pas la première fois, mais c’était la première fois que je me sentais aussi vulnérable, sans même un vêtement pour me protéger. Ç’en était d’autant plus frustrant car je ne pouvais intégrer ces mains qui auraient dû apporter douceur sur ma peau au plaisir du moment. Je devais le faire consciemment alors pour ressentir le frisson qui aurait dû me parcourir je forçai sur la magie un peu plus. Elle était si omniprésente que même en regardant avec intérêt cette peau sous laquelle les canaux d’énergie fluctuaient on ne pouvait savoir que j’en avais rajouté. Je n’étais pas plus intéressante à regarder que l’instant précédent, c’était simplement plus plaisant d’entendre tous ces sons que je produisais.

« La plèbe vous pousse à vous demander pourquoi, la plèbe fait monter cette frustration… »

Mais je ne pouvais me permettre de céder à mon propre effort alors je continuai de lui expliquer où je l’avais emmené par mes jeux d’une voix douce. Je posai une main sur celle des siennes qui était déjà légèrement en dessous de ma taille pour la faire descendre encore un peu plus alors que je me rapprochai assez de lui pour que mon corps vienne s’appliquer contre ses vêtements. Il était grand, un peu plus grand que le plus grand de mes amants, mais pas assez pour que je ne voie aucun intérêt à me hisser sur la pointe de mes pieds. Je ne cherchai alors pas à l’embrasser mais à glisser ma tête au côté de la sienne et à chercher son oreille. Il ne pouvait que se rendre compte maintenant de mon souffle que j’avais du mal à contrôler et d’à quel point mon corps était tendu par la magie même s’il ne pouvait certainement pas l’expliquer. Puis je lui mordillai légèrement le lobe en me rappelant de l’effet que ça faisait à certains elfes.

Et là, à cette oreille, je murmurai ma conclusion.

« Et quand vous venez enfin me chercher je sais que vous êtes prêt… »

Sans l’emprise de la magie je me serais trouvée idiote, mais j’avais l’impression que c’était ce qu’il cherchait.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeSam 8 Fév 2020 - 14:30



-Le problème c’est que je n’aime pas ce sentiment.

Elle avait amené mes mains vers le bas de son corps, mais je ne l’entendais pas de cette manière et tandis que l’une de mes mains s’aventurait le long de sa cuisse, l’autre était remontée comme cherchant à suivre les courbes de ce corps contre le mien. Jusqu’à la naissance de sa poitrine si menue.

-Pas du tout même.

Paradoxalement, engager un tel corps à corps avec une femme aussi peu remarquable, sa brillance exceptée, avait quelques choses d’exotique. Je passais mon temps avec tant de créatures si différentes et si luxuriantes que la simplicité en devenait une exception...

Les dents contre mon oreille provoquèrent malgré moi un frisson et un désir qui s’amplifiait au fur et à mesure. Je sentais son parfum autant qu’elle devait sentir le mien et à vrai dire sans doute seraient-il bientôt le même au vus de nos corps si proches.
D’ailleurs je m’appuyais un peu plus contre elle, la dominant par ma stature et son dos se retrouvait totalement contre la vitre froide.

Restait à espérer que les artisans verriers qui l’avaient conçue l’avaient pensée solide…

Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeSam 8 Fév 2020 - 17:11

Je souris en l’entendant se plaindre. Ce n’était un problème que parce qu’il déclarait que c’en était un, au final la frustration le poussait à y remédier comme il le pouvait et tout se passerait bien pour lui comme pour moi. Enfin, tout ne se passerait bien pour quoi que si je parvenais à garder les commandes de cette magie, car il n’y avait que ça et la douleur qu’il serait prêt à m’infliger pour m’exciter. Si ce moment avait tant tardé c’était peut-être parce que j’avais abandonné beaucoup plus de ma liberté à Ethirëlon qu’à tous les autres. Le moment était toujours aussi malsain à cause de l’état dans lequel je me trouvais, il me poussait à faire semblant d’aller chercher ce qu’il me donnerait, et quand je le trouverais je ne pourrais rien sentir de lui, même s’il finissait à aller plus loin que tous les autres étaient allés. Mais comme toujours, quand le doute venait, la magie forçait, quand le doute venait, je l’étouffais.

Il fallait que la douleur fasse croire à Ethirëlon que le sentir contre moi m’excitait, il fallait que la douleur fasse croire à Ethirëlon que ses caresses m’excitaient, il fallait que la douleur fasse croire à Ethirëlon que ce que je recherchais n’était pas à finir à l’état d’objet… Alors je me laissai aplatir contre la fenêtre, alors j’enfouis mon visage dans son cou pour l’y embrasser et continuer quelques mordillements, alors un bras vint s’enrouler autour de son cou, alors un autre vint lui caresser le torse, et finalement une jambe se releva pour venir glisser contre celle du Prince de Baaz’Hima et la caresser du talon. Il y avait tant de vêtements qui le couvraient encore mais cette initiative ne pouvait pas venir de moi, pas alors que j’étais coincée comme je l’étais. Je pouvais seulement l’aider à y penser, en multipliant ces caresses qui ne devaient pas être assez agréables, en me frottant contre lui et en dégageant ma bouche pour lui lancer quelques mots sur un air de défi.

« Êtes-vous aussi prêt que je le suis, Prince Ethirëlon ? »

J’espérais qu’au froid du verre s’ajouterait une sensation beaucoup plus chaleureuse que ne l’était l’étoffe.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeJeu 13 Fév 2020 - 20:56


- A quoi donc penses-tu être prête Aerianna ? Je soufflais, ma bouche s'égarant à son tour dans le creux de son coup, y laissant au passage quelques baisers brûlants.

Elle avait posé sa jambe nue contre ma cuisse. Nous avions entamé un tout nouveau jeu et pourtant il restait quelques réminiscences de quelques un de ces jeux passés. Cela m’amusait encore un peu. Mon sourire narquois ne quittait pas mon visage alors que je vint soutenir son regard aussi noir que le mien et son air provocateur.

Si elle était nue, moi je portais encore un ensemble de lourds tissus dans lequel je me sentais prisonnier. Le frottement de sa jambe ne faisait que me le rappeler un peu plus.

C’était là une injustice qu’il fallait bien vite régler.

Je capturais soudain sa bouche contre la mienne, avant de reculer à nouveau après un  moment. De la main qui tenait jusqu’à peux encore le creux de ses reins, je vins dans le même temps détacher la boucle qui tenait la cape sombre posée sur mes épaules et celle-ci glissa sur le sol dans un bruit étouffé. Qui sait, peux être finirions nous par la rejoindre ?

En attendant, tout vaani habitué aux chaleurs extrêmes que j’étais, j’avais toujours bien trop chaud. Je cessais soudain de caresser la peau de la jeune femme aux soupirs évocateurs, relâchant un instant la pression que j’exerçais sur son corps. Ma seconde main vint se plaquer contre celle qui s’était posée sur mon torse, lui intimant de descendre, descendre, descendre encore avec pourtant une lenteur toute calculée… Jusqu’à ce lien de cuir qui faisait à présent entrave à bien des plaisirs.

Je n’avais pas envie de tout faire moi-même. Cela aurait été un comble pour un prince. Elle était toujours là pour me servir après tout...et se racheter par la même occasion.
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeVen 14 Fév 2020 - 1:09

Si seulement il savait.

Je savais où menait ce moment, je savais où il menait depuis assez longtemps pour que chacun de mes geste aillent dans ce sens, car je voulais de ce moment. Je le voulais parce que j’espérais qu’Ethirëlon ait des goûts un peu plus extrêmes que ceux de la plupart, et qu’il n’y avait qu’en l’essayant que je pourrais m’en rendre compte. Mais je ne voulais pas rendre son travail plus facile car en même temps que je voulais l’essayer je voulais le tester, voir s’il en était capable. Il ne connaissait rien de l’unilatéralité de la situation, si je savais pouvoir le combler lui ne pouvait savoir s’il le ferait. Ses baisers en était la preuve, je pouvais y mettre toute l’intention du monde mais je ne pouvais les apprécier à leur juste valeur. Ils étaient ses lèvres posées sur ma peau, rien de plus, et si cela m’accordait un pouvoir que je comptais utiliser, c’en était terriblement frustrant.

Il pourrait me mordre, tout de même, pour que la magie seule n’entretienne pas mes frissons.

Mais à la place, alors qu’il avait commencé à ôter la première barrière de vêtements, il me libéra, si peu, pour que je devienne utile. Il cherchait son plaisir, je ne pouvais le lui reprocher, je pouvais seulement obéir, j’étais à lui, c’était pour ça qu’il ne m’avait pas jetée vers ma mort. Le contact du froid m’abandonna alors que je me décollais, si peu, pour obéir. Ma première main fut vite rejointe par la seconde qui n’avait pu garder avec elle la sienne, et conjointement elles œuvrèrent pour défaire la ceinture. Quand je sus qu’elle tomberait bientôt je déposai un baiser sur ses lèvres avant de m’écarter quelque peu. Mon devoir était seulement de le libérer, ce serait lui qui choisirait la suite, alors en le déshabillant avec lenteur je ne pus qu’essayer d’éviter de le toucher, serrant les dents à chaque fois que ma peau touchait la sienne. Le pantalon rejoint bientôt la cape, et au lieu de lui demander si je devais continuer, je me plaquai à nouveau contre la vitre froide.

Certains ne cherchaient pas à se découvrir plus quand ils voulaient assouvir leurs pulsions.

Le dernier Prince Marchand auquel j’avais essayé de me livrer était de ceux-ci.

Peut-être que je ne méritais pas plus, j’étais leur objet, après tout.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeDim 23 Fév 2020 - 16:52


Une autre étoffe rejoignit finalement la cape avant qu'Aerianna ne se recule à nouveau. Alors qu'elle n'avait fait que faire grimper encore et encore le désir qui dormait en chacun de nous, elle se retrouvait maintenant bien moins entreprenante... Avait-elle peur? Pensait-elle que je n'irais pas jusqu'au bout avec elle ? Cela aurait été grandement étonnant vu son comportement en règle général. Peux-être était elle finalement devenue mon esclave pour de bon et se contentait-elle d'attendre mes ordres...

Quoi qu'il en était, mon pourpoint fini rapidement par rejoindre le reste et nous nous retrouvâmes tout deux nu comme le jours de notre naissance. Il n'y avait plus aucun obstacle entre sa peau et la mienne.

J'avais automatiquement repris mes caresses. A mes avances s'ajoutaient un peu plus de désir et de chaleur. Si elle ne voulait plus de ce corps à corps, moi j'était trop loin. Je la désirais trop pour renoncer.

De toute façon c'était toujours mon propre plaisir qui prédominait.

Et puis, fini par arriver ce vers quoi nous tendions tout deux depuis si longtemps. Bientôt je put définitivement ajouter la Princesse de Geresh à l’innombrable liste de mes conquêtes. A la différence qu'elle je ne l'oublierais sans doute pas dès le lendemain... La vitre de cette satanée tour fût la première témoin (prouvant au passage que , oui, elle était solide), mais le sol et nos vêtements emmêlés ne furent pas en reste...

Au final, quand tout fut terminé, que je la laissait alanguie, sans doute épuisée par la luxure, j'imaginait sans aucun mal qu'elle avait du passer l'un des moments les plus mémorables de sa courte vie, et sans aucun doute l'un des meilleurs...

Je m’était assez vite relevé après avoir repris mes esprits, tâchant de renfiler mes vêtements et la laisser. Je n'avais pas le moins du monde l'envie de m'attarder près d'elle comme certain amants stupides peuvent le faire, transi par ce qu'il appellent mièvrement ''l'amour''.

Alors que je la fixait j'avait quelque chose de désagréable au fond du cœur. Il y avait toujours quelque chose d'érotique à la voir ainsi. Quand bien même aurait-elle eut une soudaine crise d'amnésie, elle garderait pour un temps des souvenir de nos instants. Ici une marque violacée dans son cou, là sur son flanc des griffures...

Et pourtant, elle ne me faisait plus rien du tout. Maintenant que je l'avais eut, elle me semblait aussi oubliable que les autre et j'avais une certaine déception à cette idée.
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeDim 23 Fév 2020 - 17:57

Mémorable, le moment aurait dû l’être, mais ce n’était pas le plaisir que j’y avais cherché, plutôt l’asservissement.

Lui avait sûrement vu le plaisir que je prenais, lui n’avait pu entendre grand-chose d’autre que ma voix résonner sous ses assauts répétés, lui avait dû croire que les rares initiatives prises avaient été l’expression de mon désir, mais en vérité il n’avait pas eu de prise sur ce plaisir. J’avais volontairement légué à la magie la responsabilité de maintenir l’illusion pendant que je me chargeais d’entretenir le sien. C’était la seule chose que je n’avais pu faire à Sauveur. Le recul me montrait qu’il n’en aurait rien su, que les hommes tombaient dans le piège, qu’ils se laissaient tomber dans le piège, qu’ils se laissaient manipuler tant que leur satisfaction était là, au bout. Tant qu’ils avaient la mainmise sur mon frêle corps et qu’il ne leur montrait aucune opposition. S’il en avait été conscient peut-être que là se trouvait mon asservissement mais j’avais tout gardé secret. S’il en avait été conscient et qu’il en avait joué je n’aurais pas été meilleure qu’une de ses esclaves. S’il en avait été conscient… mais j’avais gardé le secret.

Avais-je seulement envie d’être une esclave ?

La fièvre qui m’avait habitée et l’intensité de ce qu’il s’était passé n’étaient pas feintes au moins, et si je gisais au milieu de l’endroit qui avait vu nos ébats c’était parce que j’étais réellement exténuée par chacun des actes de la rencontre de nos deux corps. Lorsqu’il se redressa je l’ignorai, lorsqu’il se rhabilla je l’ignorai, lorsqu’il resta là quelques instants je l’ignorai. Peut-être qu’il avait senti la froideur de la situation et que c’était la seule raison qui l’avait poussé à s’écarter de moi ? Dans tous les cas, comme bien souvent après ces ébats vides de sens, je n’avais qu’une envie et j’essayais de la réfréner, celle de pleurer de l’horreur de la situation. De l’horreur de la situation mais aussi de cette réalisation froide. J’avais tant donné sans pouvoir recevoir, j’avais tant donné et cela ne servait à rien, à part à la douleur j’étais toujours aussi insensible que je l’avais été au sortir de cette nuit d’horreur. Les yeux toujours fermés je déplaçai une main comme pour vérifier ce fait, et là, en les ouvrant, une larme perla. C’était l’échec de l’espoir auquel je me raccrochais depuis si longtemps.

J’aurais dû le lui dire et devenir vraiment son esclave.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Ethirëlon Nas'olen
Sang-mêlé
Ethirëlon Nas'olen

Nombre de messages : 69
Date d'inscription : 18/05/2019

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge :  230 ans
Niveau Magique : Arcaniste.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeMer 26 Fév 2020 - 12:14


Il n’y eut pas un mot de sa part. Pas un de la mienne. Elle ne bougea pas même quand je terminais par remettre ma couronne sur mon front. J’avais fini par totalement l’ignorer, mon intérêt pour elle s’évaporant doucement.

Et puis soudain, alors que j’avais fait quelques pas en direction de l’escalier, mon pied se prit dans les frusques qu’elle avait portées. Si la jeune femme m’observait, elle avait pu constater que je m’arrêtais un instant, pensif…

Puis je me saisi de sa robe et sans un mot je continuais mon chemin comme si de rien n’était. Je la laissait se débrouiller pour redescendre ainsi jusqu’à ses appartements. Elle avait été plus honorée qu'autre chose jusqu'à maintenant et je ne comptait pas lui faire oublier que je ne l'avais pas convoquée pour la récompenser de sa traîtrise. Puisqu'elle avait un temps au moins eut l'intention de se passer de moi, elle se passerait aussi de ce que je lui prêtait.

Lorsque je me retrouvait en bas, je demandais par la même occasion à ce qu'Aerianna soit logée dans une chambre proche des quartiers de mes serviteurs avant de revenir à des affaires tout à fait autre.
Revenir en haut Aller en bas
Aerianna Hiisi
Modérateur
Modérateur
Aerianna Hiisi

Nombre de messages : 492
Âge : 26
Date d'inscription : 18/10/2018

Personnage
:.: MANUSCRIT :.:
Âge : 28 ans
Niveau Magique : Eveillé / Néophyte.
L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitimeVen 6 Mar 2020 - 17:45

Je ne m’étais rendue compte de rien jusqu’à ce que finalement je me redresse, mais au lieu de maudire Ethirëlon qui s’en était allé en emportant ma robe avant même que je ne retrouve mes esprits je souris. Il voulait jouer, vraisemblablement, alors je n’allais pas lui offrir ce à quoi il pouvait s’attendre. Je ne descendis pas tout de suite, j’avais mieux à faire, et m’asseyant à côté de la fenêtre, mon dos nu contre la pierre froide de la tour, mon épaule contre la fenêtre, je contemplai sa Baaz’Hima. Si elle était en tout point inférieure à ma Geresh, il me manquait ce genre de lieu pour l’admirer. Alors je fis comme si c’était ma cité, j’imaginai où Père aurait fait construire son palais pour rivaliser avec celui-ci, j’imaginai où aurait pu se situer une tour plus grande encore que celle dans laquelle je me trouvais, j’imaginai comment j’aurais régné dessus. C’était facile, il y avait moins de paramètres importants qu’à Geresh, pas besoin de faire des concessions, pas besoin de s’écarter de la mer pour trouver un joli terrain…

Je ne descendis pas de l’après midi, intéressée par les rares mouvement que je pouvais suivre de si haut.

Je ne descendis pas de la soirée, intéressée par le couché de soleil et la couleur qu’il apportait.

Je ne descendis pas de la nuit, intéressée par cette impression d’être seule au monde et de gouverner ces lumières.

Je ne descendis qu’au petit matin avec l’intention de trouver ma chambre après une nuit passée à veiller et à refaire le monde. Peut-être que j’avais la réponse, d’ailleurs, peut-être qu’il fallait que je règne vraiment sur Geresh pour me sentir libre, car à chaque fois que je m’amusais à imaginer un projet en particulier dans Baaz’Hima il y avait cette voix qui venait me dire que je n’en avais aucun droit, et que de retour à Geresh rien ne changerait. C’était la première fois que je rêvais d’un retour à Geresh depuis que j’étais arrivée dans ce palais d’ailleurs, mais il attendrait, j’avais Ethirëlon à comprendre encore, j’avais Ethirëlon à dompter encore, car j’étais bien la seule à avoir cru à cette envie d’appartenir à quelqu’un comme un esclave le faisait. On me dit en arrivant devant la chambre que ce n’était plus la mienne, on me dit en arrivant devant la chambre qu’il fallait que j’aille dans une plus petite, chez les serviteurs. Je gloussai doucement, j’allais jouer, aussi.

La Princesse de Geresh serait reléguée au rang de servante, une servante qui n’approcherait pas Ethirëlon et qui ne serait pas particulièrement douée, n’aidant pas particulièrement les serviteurs mâles à se concentrer avec sa manie de parfois oublier de se vêtir.

_________________
Aerianna: #ffffff

Les trucs qui brillent d'Aerianna et autres mourus :
 


Le vol du siècle :
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé




L'abandon du prince [Ethirëlon] Empty
MessageSujet: Re: L'abandon du prince [Ethirëlon]   L'abandon du prince [Ethirëlon] I_icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'abandon du prince [Ethirëlon]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Miradelphia :: ITHRI'VAAN :: Principautés Vaanies :: Cité de Baaz'Hima-
Sauter vers: